Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 14 sur 14

Intrication et vitesse



  1. #1
    jack185

    Intrication et vitesse


    ------

    Hello

    On connait la vitesse à laquelle l'information est transférée entre 2 particules intriquées ?

    Merci

    A+

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    Pio2001

    Re : Intrication et vitesse

    D'après les expériences d'Antoine Suarez, Nicolas Gisin, Hugo Zbinden, Wolfgang Titten et André Stefanof, si on imagine que les particules intriquées échangent de l'information (ce qui n'est pas vraiment conforme avec la description donnée par la MQ), alors la vitesse de cette information dépasse l'infini. En effet, ils ont réalisé l'expérience EPR en plaçant les détecteurs et les polariseurs dans des référentiels inertiels tels que du point de vue de chaque détecteur, au moment où le photon arrive, la mesure de l'autre particule n'a pas encore eu lieu !

  4. #3
    GillesH38a

    Re : Intrication et vitesse

    Citation Envoyé par Pio2001 Voir le message
    D'après les expériences d'Antoine Suarez, Nicolas Gisin, Hugo Zbinden, Wolfgang Titten et André Stefanof, si on imagine que les particules intriquées échangent de l'information (ce qui n'est pas vraiment conforme avec la description donnée par la MQ), alors la vitesse de cette information dépasse l'infini. En effet, ils ont réalisé l'expérience EPR en plaçant les détecteurs et les polariseurs dans des référentiels inertiels tels que du point de vue de chaque détecteur, au moment où le photon arrive, la mesure de l'autre particule n'a pas encore eu lieu !
    de toute façon, d'après la relativitén , toute vitesse supérieure à la lumière dans un référentiel peut se transformer en une vitesse infinie dans un autre (les deux évenements sont simultanés), et dans une vitesse "supérieure à l'infini" (l'ordre temporel est inversé) dans un troisième! Il faut et il suffit que les deux mesures aient lieu à des positions de l'espace-temps séparés par un intervalle de genre "espace".

  5. #4
    jack185

    Re : Intrication et vitesse

    Hello

    Vitesse infini, ok, mais alors supérieure à l'infini ça me gène pas vous ?

    l'info est échangée avant même l'action ?
    On voyage dans le temps là, non ?

    ça marche comment ?

    Merci

  6. #5
    Pio2001

    Re : Intrication et vitesse

    Aucune information n'est échangée. On considère que la description des objets quantiques n'est qu'un artifice permettant d'obtenir des prédictions sur les résultats attendus, et qu'elle ne décrit pas un objet physique réel.

    Dans cette inteprétation, qui est la plus répandue, on ignore totalement quel genre d'objets sont réellement les particules élémentaires.

    On suppose qu'elles pourraient être la manifestation de supercordes multidimentionnelles. Des recherches sont en cours depuis plusieurs années dans ce sens.

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    noureddine2

    Re : Intrication et vitesse

    Citation Envoyé par Pio2001 Voir le message
    Aucune information n'est échangée. On considère que la description des objets quantiques n'est qu'un artifice permettant d'obtenir des prédictions sur les résultats attendus, et qu'elle ne décrit pas un objet physique réel.

    Dans cette inteprétation, qui est la plus répandue, on ignore totalement quel genre d'objets sont réellement les particules élémentaires.

    On suppose qu'elles pourraient être la manifestation de supercordes multidimentionnelles. Des recherches sont en cours depuis plusieurs années dans ce sens.
    salut

    (On considère que la description des objets quantiques n'est qu'un artifice permettant d'obtenir des prédictions sur les résultats attendus, et qu'elle ne décrit pas un objet physique réel.)
    la mecanique quantique n'est qu'imaginaire , on prend l'imaginaire pour realité ,
    pour moi je pense que l'intrication depend de la multidimension , de la theorie des cordes , merci .

  9. Publicité
  10. #7
    vaincent

    Re : Intrication et vitesse

    Citation Envoyé par noureddine2 Voir le message
    pour moi je pense que l'intrication depend de la multidimension , de la theorie des cordes , merci .
    pourquoi pas, mais attention une conviction fait toujours obstacle à une démarche scientifique rigoureuse et objective. On ne sait même pas si les multivers existent ! Tu te donnes cette réponse surtout parce qu'elle t'arrange bien et que tu ne vois pas comment cela pourrait en être autrement, mais la réalité peut très bien être d'un tout autre genre( que l'on ne pourra concevoir que dans 22.7 millions d'années selon mes calculs !!)

  11. #8
    noureddine2

    Re : Intrication et vitesse

    Citation Envoyé par vaincent Voir le message
    pourquoi pas, mais attention une conviction fait toujours obstacle à une démarche scientifique rigoureuse et objective.
    je suis d'accord ,
    pour l'instant on peut supposer que l'intrication depend à 50% de la probabilité quantique et à 50% à la multidimension de la théorie des cordes ,
    je pense que l'etude de l'intrication peut nous donner la réponse ,
    merci .

  12. #9
    Deedee81

    Re : Intrication et vitesse

    Salut,

    Citation Envoyé par noureddine2 Voir le message
    je pense que l'etude de l'intrication peut nous donner la réponse
    Le mieux serait peut-être d'expliquer ce qu'est vraiment l'intrication. Ca peut apporter un certain éclairage.

    Tout d'abord, désignons l'état d'une particule comme |x> pour une particule ayant la propriété x (ça peut être la position, la vitesse, la polarisation, ou tout ça ensemble). C'est une notation standard ("bra" de Dirac).

    Les particules, ayant un comportement ondulatoire, peuvent être dans un état superposé, comme les ondes :
    |x> + |y>

    Cet état veut dire que si je mesure la propriété de la particule, j'ai autant de chance de trouver x que de trouver y. Tout comme si je superposais deux ondes de fréquences différentes : en essayant de la capter avec un circuit d'accord (comme dans une radio) j'ai autant de chance de tomber sur une des fréquences que sur l'autre.

    Prenons maintenant deux particules 1 et 2. Alors l'état peut être écrit comme |x1, y2> par exemple. Là on s'écarte un peu des ondes classiques, cet état est différent mais reste parfaitement compréhensible. Cet état dit "la particule 1 a la propriété x et la particule 2 a la propriété y".

    On peut avoir toutes sortes de superposition. Par exemple :
    |x1, y1> + |x1, y2> +|x2, y1> +|x2, y2>

    Ca veut dire que j'ai une chance sur quatre de trouver 1 avec la valeur x et 2 avec la valeur x, etc... Et donc j'ai une chance sur deux de trouver 1 avec la valeur x ou avec la valeur y, et une chance sur deux de trouver 2 avec la valeur x ou avec la valeur y.

    Regardons maintenant l'état :
    |x1, y1> + |x2, y2>

    C'est ce qu'on appelle un état intriqué. Il n'a pas d'équivalent classique, mais tel que cela a été décrit plus haut, cet état n'est ni plus ou moins mystérieux que les autres.

    Là aussi j'ai une chance sur deux de trouver 1 avec la valeur x ou avec la valeur y, et une chance sur deux de trouver 2 avec la valeur x ou avec la valeur y.

    MAIS si je trouve, par exemple, 1 avec la valeur x, alors je suis certain de trouver 2 avec la valeur x, et de même pour les valeurs y.

    Comme tu vois, dans cette description, aucun signal, aucun message, aucune vitesse. C'est juste l'état des particules.

    Les difficultés commencent quand on essaie d'interpréter la mécanique quantique avec une ontologie et un langage donné (par exemple le langage de la vie de tous les jours). Par exemple, l'interprétation de Copenhague ou les interprétations à "variables cachées" ou d'autres encore (il y en a beaucoup).

    Dans ce cas, on peut introduire des messages instantanés entre particules. Il y en a même qui ont des messages qui remontent le temps (interprétation transactionnelle) ! Mais ces messages font partie de la description, pas du phénomène étudié. Le phénomène étudié, ci-dessus, n'a nul message. Et la preuve en est qu'il existe des interprétations (par exemple les interprétations relationnelles) qui peuvent se faire sans ce genre de message.

    Voilà, j'espère que cela t'aidera à comprendre l'intrication sans devoir faire appel à des univers parallèles ou des trucs comme ça. L'intrication est difficile à décrire en langage de tout les jours, elle est aussi un point profond et fondamental de la MQ, mais en soit ce n'est pas quelque chose de magique ou d'incompréhensible.
    Keep it simple stupid

  13. #10
    noureddine2

    Re : Intrication et vitesse

    Citation Envoyé par Deedee81 Voir le message
    Voilà, j'espère que cela t'aidera à comprendre l'intrication sans devoir faire appel à des univers parallèles ou des trucs comme ça. L'intrication est difficile à décrire en langage de tout les jours, elle est aussi un point profond et fondamental de la MQ, mais en soit ce n'est pas quelque chose de magique ou d'incompréhensible.
    merci beaucoup ,
    je suis d'accord qu'on ne doit pas tout melanger , mais on a deux theories en conflit
    il y'a la theorie d'everett avec probabilitées quantiques ,
    il y'a aussi la théorie des cordes avec multidimensions ,
    je pense qu'on utilise les deux theories pour expliquer l'intrication , et les mondes paralleles ,
    j'espere que l'avenir va resoudre ce conflit ; merci .

  14. #11
    Mixoo

    Re : Intrication et vitesse

    oula ! Faut pas tout mélanger !!!!!

    - il n'y a pas de "théorie d'Everett" mais une "interprétation d'Everett". Le cadre théorique (formalisme) restant celui de la mécanique quantique. De plus, il ne faut pas oublié que ce n'est qu'un interprétation parmi d'autres.

    Les "dimensions" qui interviennent dans cette interprétations n'ont RIEN a voir avec les dimensions supplémentaires qui interviennent en théorie des cordes. Il ne faut pas tout mélanger.

    - la théorie des cordes est une théorie quantique.
    pour l'instant on peut supposer que l'intrication depend à 50% de la probabilité quantique et à 50% à la multidimension de la théorie des cordes
    cette phrase n'a aucun sens, vous mélanger tout encore une fois.

  15. #12
    Deedee81

    Re : Intrication et vitesse

    Citation Envoyé par noureddine2 Voir le message
    je pense qu'on utilise les deux theories pour expliquer l'intrication , et les mondes paralleles ,
    Tu n'as même pas lu mon message.

    Exercice, compléter la citation
    Il n'est pire s.... que celui qui ne veut pas e........
    Keep it simple stupid

  16. Publicité
  17. #13
    noureddine2

    Re : Intrication et vitesse

    Citation Envoyé par Deedee81 Voir le message
    Tu n'as même pas lu mon message. :
    Exercice, compléter la citation
    Il n'est pire s.... que celui qui ne veut pas e........
    Il n'est pire sourd que celui qui ne veut pas ecouter
    je m'excuse , j'ai lus ton message et je l'ai compris , merci ,
    je pense que je dois d'abord etudier les deux theorie pour ne pas melanger entre eux , merci .

  18. #14
    Deedee81

    Re : Intrication et vitesse

    Citation Envoyé par noureddine2 Voir le message
    je pense que je dois d'abord etudier les deux theorie pour ne pas melanger entre eux , merci .
    Sage décision.

    Attention, Everett nécessite un minimum de connaissances en MQ. C'est relativement abordable. Mais la théorie des cordes, c'est terriblement ardu. Par contre, il existe d'assez bonnes vulgarisation et ça devrait suffir. J'en avais déjà vu sur le net mais il faut les retrouver.
    Keep it simple stupid

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. Intrication quantique
    Par ed973 dans le forum Physique
    Réponses: 2
    Dernier message: 25/06/2007, 01h44
  2. Décohérence et intrication
    Par mr green genes dans le forum Physique
    Réponses: 8
    Dernier message: 23/09/2006, 23h45
  3. Intrication et interférences
    Par Attila dans le forum Physique
    Réponses: 63
    Dernier message: 21/06/2006, 22h43
  4. Intrication quantique
    Par Gabriel dans le forum Archives
    Réponses: 13
    Dernier message: 01/02/2006, 13h24
  5. Intrication quantique
    Par Sharp dans le forum Physique
    Réponses: 9
    Dernier message: 13/09/2004, 08h07