Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 14 sur 14

Epr



  1. #1
    vino

    Epr

    La non séparabilité étant la clé de la compréhension de ce "paradoxe".Je ne vois pas bien ce qui pourrait unir par exemple deux photons,même en considérant un ensemble il doit bien y avoir un moyen de communication entre ces deux photons à l'intérieur du systême.

    Sol lucet omnibus

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    Sharp

    Re : Epr

    Salut,
    c'est vrai que l'intrication des particules est un grand mystère. Peut-être faut-il se représenter les deux particules intriquées comme ne seule et même particule, sans considérer la distance qui les sépare. ainsi, lorsqu'on touche à l'une, on touche à l'autre aussi... Mais bon, ça reste très théorique...

  4. #3
    Floris

    Re : Epr

    Bonjour, je pense que pour expliquer le phènomène EPR je ne suis pas certain qu'il soit véritablement sage de considérer une comuniation entre ces deux particules. Cepandant l'idée de penser que le system constitue un seul étre est très interessant. Mais l'idée la plus probable est peut étre que les deux particules vienne de la même source et qu'ainsi touts les caractéristique soit liées.
    Cordialement
    Floris

  5. #4
    Gaétan

    Re : Epr

    Je pense que plusieurs postes traitant de ce sujet ont déjà été ouvert. Une petite recherche devrait apporter pas mal de réponse.

  6. #5
    isozv

    Re : Epr

    Je sais que cela ne plaît pas pédagogiquement à certains mais l'effet EPR est une propriété purement mathématique des développements de la mécanique quantique... inutile de chercher un quelconque parallèle avec quelque chose de visualisable dans nos esprits ou qui puisse s'expliquer par des mots écrits cela n'est pas possible.

    La nature est mathématique, l'imagination l'est moins...

    J'ai suivi le séminaire de Nicolas Gisin qui a fait l'expérience d'intrication près de genève . On comprenait rien à la vulgarisation dans la salle de conférence mais dès qu'il est passé aux équations presque tout le monde avait enfin compris.

    Si vous voulez un livre sur le sujet je peux vous donner la référence utilisée dans les cours de Gisin (pré-recquis solides de MQ nécessaire).

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    charly

    Re : Epr

    Il me semblait que l'unification de deux particules ( pour l'effet EPR ) venait de la théorie de la moindre action de Feynman qui impliquait il me semble des couple de particules virtuel se crée et se détruisant n'importe ou dans l'espace . Le but etant en effet purement mathematique afin d'apporter une autre approche a la description de l'electro dynamisme

  9. Publicité
  10. #7
    isozv

    Re : Epr

    Citation Envoyé par charly
    Il me semblait que l'unification de deux particules ( pour l'effet EPR ) venait de la théorie de la moindre action de Feynman qui impliquait il me semble des couple de particules virtuel se crée et se détruisant n'importe ou dans l'espace
    Non cela n'a vraiment rien à voir. L'effet EPR provient des états de Bell et inutile de passer par la mécanique quantique des champs de Feynmann.

    Il "suffit" d'étudier les circuits de copie de Qubit pour tomber sur les états EPR (ou "paires EPR").

  11. #8
    charly

    Re : Epr

    On m'aurait menti ?
    Ca m'apprendera a parler plus vite que mon cerveau : pourtant l'informatique quantique (Qbit ) découle directement de l'electrodynamisme quantique non ?
    Je ne suis pas assé bon dans ce domaine ( pour pas dire que je n'y connais pas grand chose ) mais l'effet epr n'a aucain rapport avec les particules virtuels ?

  12. #9
    charly

    Re : Epr

    Pourtant l'effet EPR vient de : Einstein-Podolsky-Rosen par un article plublier en 1935 et bell a découvert en 1960 les etats qui ressemblent a ceux ennoncé dans l'article de 1935 !

  13. #10
    isozv

    Re : Epr

    Non cela découle de la théorie de l'information quantique.

    Si tu achètes "Quantum Computation and Quantum Information" de Michael A. Nielsen et Isaac L. Chuang tu verras que la démo se fait sans passer par l'électrodynamique quantique.

  14. #11
    charly

    Re : Epr

    Je te crois sur parole , je n'ai pas le niveau pou rce genre d'ouvrage , je ne suis qu'un modeste lycéen , par contre , peut tu m'en aprendre plus sur l'effet EPR , je prends tout

  15. #12
    deep_turtle

    Re : Epr

    Citation Envoyé par isozv
    Je sais que cela ne plaît pas pédagogiquement à certains mais l'effet EPR est une propriété purement mathématique des développements de la mécanique quantique... inutile de chercher un quelconque parallèle avec quelque chose de visualisable dans nos esprits ou qui puisse s'expliquer par des mots écrits cela n'est pas possible.
    Permets-moi de ne pas être d'accord avec toi sur ce point. Certes la physique utilise l'outil mathématique, mais les mathématiques ne sont pas de la physique (le contraire non plus). Faire de la physique, pour moi, c'est précisément utiliser l'outil mathématique pour relier ensemble des phénomènes (par des relations de cause à effet notamment mais pas seulement). A mon avis, si on n'arrive pas à exprimer ce que nous disent les équations avec des mots, c'est qu'on ne fait pas encore de la physique (on fait de la manipulation algébrique d'équations, peut-être, ou de la résolution d'équations différentielles, mais c'est tout).

    Si on va dans ton sens, tous les concepts que l'on utilise en physique seraient des "propriétés purement mathématiques" (l'énergie, les forces, le mouvement, ...) et la physique se réduirait à un énoncé de formules vides de sens...

    La nature est mathématique, l'imagination l'est moins...
    A mon avis non, la nature n'est pas plus mathématique qu'elle n'est poétique ou tout ce que tu veux. Il se trouve qu'on peut faire une correspondance assez serrée entre certaines propriétés mathématiques et certaines propriétés des lois physiques, mais ça prouve seulement que notre description mathématique de la nature est assez efficace. Il ne faut pas pour autant prétendre que cette description est la seule valable et la seule qui ait du sens (d'autres descriptions ont d'ailleurs beaucoup plus de sens que la description physique). Tu pourrais me répondre que c'est la seule qui puisse prétendre à une vérité vérifiable, ce à quoi je répondrais que les philosophes se battent depuis des siècles pour savoir ce que nous apprend exactement la méthode scientifique sur le réel !

    Je n'écris pas tout ça juste pour jouer avec les concepts, et l'affirmation "inutile de chercher un quelconque parallèle avec quelque chose de visualisable dans nos esprits" me fait réagir... Les fois ou j'ai eu l'impression d'avoir compris quelque chose en physique, ça a toujours été quand j'ai été capable d'inventer une analogie à moi, de m'approprier l'image, même quand j'avais les formules sous le nez depuis très longtemps...

    Bon, désolé pour cette digression nocturne, je ferais mieux d'aller ...

  16. Publicité
  17. #13
    isozv

    Re : Epr

    Je m'attendais à ta réaction deep_turtle... Pourtant vois-tu dans ton problème de Bell (SpaceShip Parodox), personne n'est allé à fond dans les équations et conclusion... 84% des gens se sont plantés (et moi de même).

    Conclusion : les expériences et raisonnements de tête avec des mots courants ne peuvent se substituer à la finesse et rigueur mathématique.

    Mais aussi... j'ai lu dans ton document (développements tout à fait justes) et ait fait des recherches sur des sites anglophones (sachant que les problèmes de Bell sont toujours très très loin d'être évidents...). Le résultat n'est mathématiquement pas aussi simple car si tu l'étends à la relativité générale, tu obtiens (je cite) un tenseur d'énergie-impulsion a densité nulle et à pression non-nulle (donc anisotrope, voir http://math.ucr.edu/home/baez/physic...ip_puzzle.html)

    Donc la solution n'est physiquement pas réaliste.

    Le problème est très très loin d'être simple car même Einstein c'est cassé les dents là-dessus et Bell lui-même admet que son énoncé est limite étant donné que les corps rigides n'existent pas en relativité restreinte (parmi d'autres point litigeux)...

    PS: mes convictions profondes sont celles-ci : laissons les croyants interpréter leurs textes mais n'intérprétons pas la physique théorique sous faute de dérives graves (malheur ! c'est déjà le cas sur de nombreux sites)

  18. #14
    deep_turtle

    Re : Epr

    Je m'attendais à ta réaction deep_turtle...

    Bon, on commence à se connaître un peu alors, c'est bien...

    Conclusion : les expériences et raisonnements de tête avec des mots courants ne peuvent se substituer à la finesse et rigueur mathématique.
    Si j'ai laissé entendre que je n'étais pas d'accord avec ça c'est que je me suis mal exprimé... Il ne s'agit pas de "se substituer à" mais "venir en complément de".

    Quant au problème de Bell, je ne suis pas sûr d'être d'accord avec ce que tu dis mais parlons-en à l'endroit consacré (c'est marrant de parler du problème de Bell dans un fil consacré à EPR...).

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. Effet EPR et relativité
    Par Floris dans le forum Physique
    Réponses: 161
    Dernier message: 07/08/2008, 00h07
  2. il y a-t-il un paradoxe EPR ?
    Par quetzal dans le forum Physique
    Réponses: 25
    Dernier message: 22/04/2007, 15h49
  3. paradoxe EPR
    Par theo2059 dans le forum Physique
    Réponses: 2
    Dernier message: 20/02/2006, 23h46
  4. l' EPR evolution ou arnaque?
    Par Alexou dans le forum Physique
    Réponses: 34
    Dernier message: 21/08/2005, 15h00
  5. paradoxe EPR
    Par schrodinger dans le forum Physique
    Réponses: 7
    Dernier message: 28/07/2004, 19h05