Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 8 sur 8

Paradoxe(s)



  1. #1
    T0kast

    Paradoxe(s)


    ------

    Bonjour.

    Je me rappelle avoir lu quelque part un paradoxe (peut-être exprimé par Einstein) qui ressemblait à ceci :

    Si l'on prend 2 objets A et B qui partent chacun à la vitesse de la lumière dans des directions opposés et bien si on met un observateur sur l'un des deux objets, on verra l'autre s'éloigner à 1 fois la vitesse de la lumière.

    Personnellement j'aurais pensé que l'observateur verrait l'autre objet fixe puisque à l'instant initial il a l'objet immobile devant ses yeux et qu'après la séparation, l'image de l'objet se déplaçant à la vitesse de la lumière, l'observateur aurait l'impression que rien n'a bougé.

    Pourriez-vous m'éclairer?

    Merci

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    Coincoin

    Re : Paradoxe(s)

    Salut,
    La clé du problème vient du fait que la relativité montre que la composition des vitesses n'est pas simplement la somme : si tu as un objet A qui va à v1 et un objet B qui va à v2 dans ton référentiel, alors B n'ira pas à v1+v2 vu de A. La formule exacte est .
    Avec ça, tu peux montrer que si B va à c (v2=c), alors A le verra aller à c.
    Encore une victoire de Canard !

  4. #3
    T0kast

    Re : Paradoxe(s)

    ok. Mais le truc c'est que ca reste des maths :P Je voudrais comprendre pourquoi on ne verrait pas l'objet statique.

  5. #4
    b@z66

    Re : Paradoxe(s)

    Citation Envoyé par T0kast Voir le message
    ok. Mais le truc c'est que ca reste des maths :P Je voudrais comprendre pourquoi on ne verrait pas l'objet statique.
    Déjà tout simplement parce qu'on devrait le voir s'éloigner, même dans la mécanique classique, avec une vitesse deux fois égale à celle de la lumière pour y trouver un paradoxe "classique". Ton "paradoxe" ne concerne donc pas, de toutes façons, l'observation d'un objet statique mais en réalité celle d'un objet s'éloignant à c au lieu de 2c.
    La curiosité est un très beau défaut.

  6. #5
    T0kast

    Re : Paradoxe(s)

    Autre chose. Lorsqu'on frole la vitesse de la lumiere, les notions de temps et d'espace sont différentes. Mais prenons un engin qui aille à une vitesse proche de la lumiere, rétrécit-il vraiment (notion absolue de sa taille) ou a-t-on l'impression qu'il s'est rétréci (notion relative d'un observateur) ?

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    T0kast

    Re : Paradoxe(s)

    Ha oui aussi. Supposons que j'ai une plaque qui detecte les photons. Je me déplace environ à 80% de la vitesse de la lumiere. Un faisceau de lumiere est envoyé dans la meme direction, meme sens que moi et arrive sur ma plaque. Si j'ai bien compris, la vitesse de contact sera quand meme la vitesse de la lumiere malgré le fait que je me déplace rapidement ?

  9. Publicité
  10. #7
    mach3

    Re : Paradoxe(s)

    Mais prenons un engin qui aille à une vitesse proche de la lumiere, rétrécit-il vraiment (notion absolue de sa taille) ou a-t-on l'impression qu'il s'est rétréci (notion relative d'un observateur) ?
    ce n'est pas une contraction physique, plutôt un genre d'effet d'optique, on peut faire l'analogie avec un bâton dont la longueur apparente dépend de l'angle par lequel on regarde (en faisant tourner le baton sur un axe qui lui est perpendiculaire et qui est aussi perpendiculaire à l'axe de visée).

    par contre cet effet peut être la source d'un allongement réel. Si on contraint l'objet à avoir une longueur apparente égale à sa longueur au repos, c'est qu'on l'a étiré. A ce sujet tu peux faire une recherche, c'est un des "problèmes amusants de la relativité". On accroche une corde entre deux fusées à la queueleuleu qui accélèrent simultanément dans la même direction (et donc restent à une distance constante l'une de l'autre) : la corde va casser à partir d'une certaine vitesse.
    Pour l'analogie avec le baton, considérons maintenant qu'il est en caoutchouc. Si le veux qu'il ait une longueur apparente égale à sa vrai longueur (celle qu'on voir quand le baton et perpendiculaire à la ligne de visée) il va falloir l'étirer.

    m@ch3
    Never feed the troll after midnight!

  11. #8
    Spinfoam

    Re : Paradoxe(s)

    Ce n'est pas du tout un effet d'optique. La contraction des longueurs à réellement lieue dans un référentiel en mouvement par rapport à l'engin.
    L'effet d'optique quant à lui existe aussi, mais il n'est pas responsable d'une contraction des longueurs, mais d'une "rotation apparante" de l'objet.

Discussions similaires

  1. Paradoxe
    Par gcortex dans le forum Électronique
    Réponses: 54
    Dernier message: 22/11/2008, 15h06
  2. Paradoxe ?
    Par Cortes48 dans le forum Physique
    Réponses: 15
    Dernier message: 22/09/2007, 23h26
  3. Paradoxe du paradoxe des jumeaux de Langevin
    Par RVmappeurCS dans le forum Archives
    Réponses: 4
    Dernier message: 11/08/2007, 09h40
  4. Paradoxe
    Par prgasp77 dans le forum Science ludique : la science en s'amusant
    Réponses: 10
    Dernier message: 10/03/2006, 04h37
  5. paradoxe...
    Par Zag dans le forum Mathématiques du supérieur
    Réponses: 16
    Dernier message: 31/08/2004, 17h10