Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 3 sur 3

Vitesse de propagation



  1. #1
    BFjrla

    Vitesse de propagation

    Bonjour,

    je me pose cette petite question anodine :
    si on pouvait réaliser dans un alliage parfaitement dur et rigide une barre de 300 000 km de long, mettons quelque part dans l'espace. On met un bonhomme de chaque côté. Le premier pousse la barre de 1m. Est ce que à l'autre bout des 300 000 km, le second type reçoit le mouvement instantanément, ou y a t-il un décalage dans le temps correspondant à je ne sais quelle durée relativiste? (mais j'aimerais bien savoir).
    Si cette question est mal rangée, faites le moi savoir.

    merci de vos réponses éclairés.

    -----


  2. #2
    Texanito

    Re : Vitesse de propagation

    Bonsoir,

    Si la barre était "parfaitement dure et rigide" elle ne bougerait pas.

    Puisqu'à l'autre bout de la barre les atomes ne savent pas que tu as commencé à pousser, ils ne vont pas bouger et comme la barre est incompressible, rien ne bougera.

  3. #3
    vaincent

    Re : Vitesse de propagation

    Citation Envoyé par Texanito Voir le message
    Bonsoir,

    Si la barre était "parfaitement dure et rigide" elle ne bougerait pas.

    Puisqu'à l'autre bout de la barre les atomes ne savent pas que tu as commencé à pousser, ils ne vont pas bouger et comme la barre est incompressible, rien ne bougera.
    Bien sûr que non. Les astronautes dans l'espaces arrivent à manipuler des outils parfaitement durs et rigides, le tout est d'avoir un point d'appui, car en apesanteur(et surtout sans frottements), le principe d'action-réaction montre toute son importance. En poussant la barre, la conservation de la quantité de mouvement (nulle initialement) impose que mbvb + mava = 0 (avec l'indice b pour la barre, et l'indice a pour l'astronaute). Le fait que mb >> ma implique que |va| >> |vb|. Autant dire que sans point d'appui la barre ne bougera quasiment pas alors que l'astronaute lui par contre bougera et dans le sens contraire à la barre.
    En conclusion dans l'espace il faut manipuler des objets bien moins lourds que son point d'appui (ce qui est bien souvent le cas heureusement).
    Mais le problème n'est pas là. En admettant que ce point d'appui existe, un astronaute situé à l'autre bout de la barre ressentira en effet quasiment instantanément la poussée(à prendre avec des pincettes car on est dans un cas irréaliste ici, mais bon c'est une expérience de pensée), et pas d'effets relativistes ici, car la vitesse de la barre sera bien inférieure à celle de la lumière.

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. Vitesse de propagation du son
    Par Fodge dans le forum Physique
    Réponses: 13
    Dernier message: 19/01/2010, 14h14
  2. vitesse de propagation de l'onde
    Par zlarbi dans le forum Physique
    Réponses: 4
    Dernier message: 17/05/2009, 14h08
  3. Vitesse de propagation de la chaleur
    Par nitrojean dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 0
    Dernier message: 04/11/2006, 10h02
  4. Vitesse de propagation de la chaleur
    Par cedbont dans le forum Physique
    Réponses: 18
    Dernier message: 03/11/2006, 10h35
  5. vitesse de propagation
    Par kloï dans le forum Archives
    Réponses: 9
    Dernier message: 27/01/2005, 19h55