Discussion fermée
Page 4 sur 8 PremièrePremière 4 DernièreDernière
Affichage des résultats 91 à 120 sur 237

Fission de l'eau par résonance



  1. #91
    curieuxdenature

    Re : Fission de l'eau par résonance


    ------

    Citation Envoyé par calculair Voir le message
    bonjour curieuxdenature

    Pourrais tu nous faire un schema en piece jointe à partir des fichiers que tu as pu lire ?

    Nous sommes tous curieux
    Pas de problème.

    -----
    Images attachées Images attachées
    L'electronique, c'est fantastique.

  2. Publicité
  3. #92
    invite765432345678
    Invité

    Re : fission de l'eau par résonance

    Citation Envoyé par Narduccio Voir le message
    On peut breveter n'importe quoi ou presque, éffectivement. Nul besoin de démontrer la faisabilité. Le brevet est la pour protéger l'inventeur contre une utilisation abusive de ce qu'il a inventé. Il n'est pas là pour protéger la société des éventuels escrocs.
    Bonjour,

    Votre remarque n'est pas totalement exacte. Lorsque la démonstration peut être faite aisément que la machine ne fonctionne pas, le brevet est refusé. En cherchant bien sur le site de l'INPI, il y en a un certain nombre qui n'ont jamais débouché sur un brevet. Lorsqu'il y a un doute et qu'en plus un prototype n'a pas été construit, l'INPI ne prend pas le risque de refuser le brevet.

    Une invention qui fonctionne peut être également interdite dans le cas où l'état français considére que l'invention pourrait porter atteinte à la sécurité de l'état (confiscation de l'invention par l'armée).

    Cordialement,

  4. #93
    curieuxdenature

    Re : Fission de l'eau par résonance

    Citation Envoyé par porky3 Voir le message
    J'ai trouvé un exemple interressant, le pont TACOMA.

    Ce pont c'est mis en oscillation à cause d'un vent modéré de 68km/h.

    Un vent de 68km/h ne ferait pas rompre le pont, si il soufflait de façon constante, il faudrait un vent 2fois ou 3fois supérieur pour le faire céder.

    Je pense que c'est une piste à suivre, pourquoi ce phénomène ne peut pas s'appliquer à l'eau ?

    Le verre de la même façon casse, mais c'est bien dû à l'excitation moléculaire du verre non?

    j'attend vos réponses
    Bonjour porky3

    le phénomène que tu cites n'a rien de bien extraordinaire, la résonance est connue depuis que la physique est une science.
    Ce que tu comprends mal à mon avis, c'est que la mise en résonance (que ce soit un pont, un circuit LC, une molécule quelconque) peut se faire parce qu'à une fréquence particulière il existe pour ce système un état qui ne consomme pas ou peu d'énergie.
    On a une transmission de l'énergie vers le système qui se fait pratiquement sans perte et qui s'emmagasine à chaque cycle.
    D'où une augmentation progressive de l'amplitude des oscillations jusqu'à la rupture.

    Mais, réfléchis un peu, si on fait la somme de toutes les énergies mises bout à bout, quel est le résultat ?
    Je ne te dis que ça, en fait tu ne fais que mettre à profit une particularité sans pour autant avoir un bilan surunitaire.

    Ce n'est pas possible pour un édifice moléculaire parce que l'eau est un triplet d'atomes parfaitement connu dans tous ses modes vibra-rotationnels. La plus connue est la fréquence générée par ton four à micro-ondes, et c'est loin d'être calibré en Hertz.
    L'electronique, c'est fantastique.

  5. #94
    jiherve

    Re : Fission de l'eau par résonance

    Bonjour
    Citation Envoyé par curieuxdenature Voir le message
    La plus connue est la fréquence générée par ton four à micro-ondes, et c'est loin d'être calibré en Hertz.
    et c'est trés compliqué:
    http://www1.lsbu.ac.uk/water/vibrat.html
    aller à la 2eme page,celle qui concerne la bande 2,45Ghz
    JR
    l'électronique c'est pas du vaudou!

  6. #95
    calculair

    Re : Fission de l'eau par résonance

    bonjour curieuxdenature

    Merci pour ton message, j'attends la validation

  7. #96
    invite34596000666

    Re : Fission de l'eau par résonance

    Citation Envoyé par calculair Voir le message
    j'attends la validation
    La validation de quoi ?
    Si tu veux une confirmation que les mouvements de vibration et rotation des molécules c'est carrément pas dans le domaine du Hertz, je te le confirme

  8. Publicité
  9. #97
    calculair

    Re : Fission de l'eau par résonance

    Citation Envoyé par guerom00 Voir le message
    La validation de quoi ?
    Si tu veux une confirmation que les mouvements de vibration et rotation des molécules c'est carrément pas dans le domaine du Hertz, je te le confirme
    Bonjour guerom00

    Il s'agissait des fichiers envoyés par curieuxdenature, dans son message N°91

    Patience...................

  10. #98
    calculair

    Re : Fission de l'eau par résonance

    Bonjour cher Moderateur

    Je pense que vous avez oublié de valider les pieces jointes du message N°91

    Merci de le faire au plus vite car je suis impatient de les étudier.

  11. #99
    calculair

    Re : Fission de l'eau par résonance

    Bonjour,

    Le premier schema ,je ne comprends pas le rôle de cet alternateur dans ce montage

    Pour le second schema, si je comprend bien, on a a faire à un generateur de signaux carré à frequence elevée ( X Hz) modulé par un autre generateur à fréquence trés basse.

    Les cuves à electrolyse dont alimentées par des salves de tensions frequence elevée et de tention proche de 12V et une periode de repos, puis a nouveau de nouvelles salves et ensuite de nouveau repos et ainsi de suite.


    Cela semble signifier que si le courant moyen mesuré est de l'odre de 1,2 A, on pourrait estimer que le courant crête au moment des salves haute freqence serait de l'ordre de 5 A.

    A priori je ne vois pas ce qui pourrait justifier un degagement gazeux de 4 litres minute....

    Quelqu'un aurait une idée.....?

  12. #100
    predigny

    Re : Fission de l'eau par résonance

    C'est du grand n'importe quoi ! En particulier la vidéo avec l'utilisation de l'énergie du vide. Il ne suffit pas de citer des grands noms de la science pour justifier n'importe quoi. Le schéma électronique aussi est pipo, les oscillateurs sont à très basse fréquence et je ne vois pas ce qu'il apportent de plus qu'une électrolyse en courant alternatif. Par contre dans la première vidéo, celle avec les alternateurs de voiture posés sur la table, je pense que les vibrations de ces moteurs peuvent effectivement favoriser la remontée des bulles de gaz ...

  13. #101
    lelezard74

    Re : Fission de l'eau par résonance

    Y a peut être plusieurs tube vouai je sais pas mais des info sur le net
    Me dise que le tube réagisse comme des antennes et s'auto alimente

    Pour moi c'est de l'intox car il y aurait déjà des véhicules roulerait a l’eau

  14. #102
    pepejy

    Re : Fission de l'eau par résonance

    bonsoir à tous,

    bon ça ressemble à du grand n'importe quoi, le montage de l'alternateur dans le circuit est très curieux. allez hop! je ne vois pas comment celà peut marcher. de toute façon avec l'energie consommée par le circuit, je ne vois pas comment on peut dégager autant de H2
    be seeing you, number 6!

  15. Publicité
  16. #103
    calculair

    Re : Fission de l'eau par résonance

    Bonjour,

    Je veux être sur que nous oublions rien dans notre raisonnement, je sais que c'est plus facile de dire que Bidouille 74 se trompe, mais je pense que les observations sont sincères.

    En reflechissant un peu;

    Si le courant crête est de 5A durant le 1/4 du temps sur une periode, le courant moyen sera 5/4 = 1,2 A. C'est bien le courant observé par Bidouille 74

    Il faudrait connaitre je pense si dans les cuves on a bien de l'eau et si les electrodes ne se font pas attaquer par la solution contenue dans les cuves.

    Je reconnais qu'il y a quelque chose qui cloche......

  17. #104
    predigny

    Re : Fission de l'eau par résonance

    Citation Envoyé par calculair Voir le message
    ...
    Je veux être sur que nous oublions rien dans notre raisonnement, ...
    Tu as parfaitement raison, il faut être certain que l'on ne se trompe pas sur le bilan énergétique, mais si le calcul qui a été fait plus haut (énergie que peut donner 4 litre H²) est bon, alors, tout le reste c'est du pipo ou de la grosse erreur de manip ; A moins, bien sûr, d'une extraordinaire découverte sur l'exploitation de l'énergie du vide ou de la fusion à froid, mais ça je n'y crois pas du tout. Pourtant j'aimerais y croire et penser que si nos voitures ne fonctionnent pas déjà sur ce principe c'est à cause d'un complot des grandes puissances pétrolières.

  18. #105
    calculair

    Re : Fission de l'eau par résonance

    bonjour,

    En effet, il faut rester critique, vis à vis des grandes puissances d'argent...par exemple on m'a dit que les labos pharmaceutiques preferent éviter de mettre sur le marché des medicaments qui soignent definitivement car cela ferait baisser leur chiffres d'affaires, elles préfèrent des medicaments qui soulagent et qui necessitent des prises régulières.......

    Pour ce qui concerne notre reacteur d'hydrogène presenté par Bidouille74, il faut attendre maintenant, les precisions demandées quant aux contenues des cuves à electrolyse, la constitution des electrodes etc...

    Tu as raison , et compte tenu du bilan energetique du dispositif, Bidouille74 devrait recuperer l'hydrogène degagé pour faire tourner un groupe electrogène qui produirait le courant d'electrolyse et le courant necessaire à son utilisation domestique.

    J'ai sauvegardé dans la mémoire de mon ordinateur, le 2° schéma copié par Curieuxdenature au cas ou les puissances petrolières feraient presssion sur nos modérateurs pour les effacer.

    J'espère que Bidouille 74 nous donnera les compléments d'informations absolument nécessaires

  19. #106
    predigny

    Re : Fission de l'eau par résonance

    Citation Envoyé par calculair Voir le message
    ...
    J'ai sauvegardé dans la mémoire de mon ordinateur, le 2° schéma copié par Curieuxdenature au cas ou les puissances petrolières feraient presssion sur nos modérateurs pour les effacer.
    ...
    Bonne idée ; je fais de même mais je commence à m'inquiéter pour ma sécurité. ILS SONT CAPABLES DE TOUT !

  20. #107
    obi76
    Modérateur*

    Re : Fission de l'eau par résonance

    inutile, ce schéma est présent partout sur le net, c'est pour améliorer le "moteur" pantome (d'où l'alternateur d'ailleurs).

    Cdlt,
    \o\ \o\ Dunning-Kruger encore vainqueur ! /o/ /o/

  21. #108
    mach3
    Modérateur

    Re : Fission de l'eau par résonance

    Bidouille74 devrait récupérer l'hydrogène degagé pour faire tourner un groupe électrogène qui produirait le courant d'electrolyse et le courant nécessaire à son utilisation domestique.
    moi j'attends de voir comment le débit a été mesuré, et surtout comment le gaz a été caractérisé. Mon hypothèse c'est que c'est de la vapeur d'eau, avec un peu de dihydrogène et de dioxygène dedans... Ca expliquerait le volume de gaz important pour un si faible courant... Il faut que bidouille fasse passer son gaz de sorti par un condenseur, pour vérifier le contenu en eau.

    m@ch3
    Never feed the troll after midnight!

  22. Publicité
  23. #109
    calculair

    Re : Fission de l'eau par résonance

    Citation Envoyé par obi76 Voir le message
    inutile, ce schéma est présent partout sur le net, c'est pour améliorer le "moteur" pantome (d'où l'alternateur d'ailleurs).

    Cdlt,
    Bonjour Obi76,

    Pour ce qui concerne le moteur pantome, il se peut que ça marche avec des moteurs mal optimisés

    Il faut savoir que les chauffeurs de machines à vapeur mouilllaient le charbon pour ameliorer le rendement de combustion.

    Dans le temps, je crois que les avions injectaient de l'eau dans les moteurs au decollage.

    Question pourquoi ???

    La reaction C+ O² à haute temperature donne
    C+ 1/2 O² ==> CO + 110 KJ /mole

    Si on baisse la temperature de combustion avec l'apport H²0 alors la combustion se fait complètement

    C+O² ==> CO² + 393 KJ /mole

    Donc on comprend si la temperature du foyer ou de la chambre de combustion est trop elevée, que l'on constate une perte de rendement.

    Pour le moteur patome, ça doit marcher avec de mauvais moteurs, mais avec les moteurs modernes ou tout est optimisé au petit poil ça doit reduire le rendement.....

  24. #110
    invite34596000666

    Re : Fission de l'eau par résonance

    Citation Envoyé par calculair Voir le message
    J'ai sauvegardé dans la mémoire de mon ordinateur, le 2° schéma copié par Curieuxdenature au cas ou les puissances petrolières feraient presssion sur nos modérateurs pour les effacer.
    Euh… T'es sérieux là ?

  25. #111
    calculair

    Re : Fission de l'eau par résonance

    Citation Envoyé par mach3 Voir le message
    moi j'attends de voir comment le débit a été mesuré, et surtout comment le gaz a été caractérisé. Mon hypothèse c'est que c'est de la vapeur d'eau, avec un peu de dihydrogène et de dioxygène dedans... Ca expliquerait le volume de gaz important pour un si faible courant... Il faut que bidouille fasse passer son gaz de sorti par un condenseur, pour vérifier le contenu en eau.

    m@ch3
    Bonjour mach3,

    Ton hypothèse est interessante, en effet je ne veux pas mettre en doute les observations de Bidouille 74, Le dégagement gazeux est a priori effectivement constaté. Le volume ne doit pas être difficile à évaluer avec une cloche remplie d'eau avant la récuperation du gaz.

    La caracterisation du gaz est plus difficile, mais comment expliques tu une presence de vapeur d'eau aussi importante ?

  26. #112
    mach3
    Modérateur

    Re : Fission de l'eau par résonance

    mais comment expliques tu une presence de vapeur d'eau aussi importante ?
    le passage du courant provoque peut-être plus d'évaporation que de décomposition. Mais bon, ce n'est qu'une hypothèse guidée par le fait que si il ne peut pas y avoir autant de dihydrogène libéré compte tenu du bilan energétique, il doit y avoir un autre gaz, et comme autre gaz, je ne vois que l'eau... (il y a l'oxygène aussi, mais étant en quantité 2 fois moindre que l'hydrogène, ce n'est pas lui qui peut compenser). Il faudrait aussi qu'on sache quelle est la pression et la température dans son électrolyseur.

    m@ch3
    Never feed the troll after midnight!

  27. #113
    curieuxdenature

    Re : Fission de l'eau par résonance

    Bonjour à tous

    je pense que ça fait beaucoup de ragout pour pas grand chose, le montage avec l'alternateur entre le transistor et les cuves me semble là plus parce que la première manip c'était un moteur pour l'entrainer.
    Avec 1A il ne risque pas de tourner l'alternateur, il est là en tant que transformateur et soit dit en passant bonjour la forme des signaux à la sortie.

    Bref, pour moi c'est encore un passe-temps pour bricoleurs du dimanche qui ont dormis pendant les cours de physique.
    L'electronique, c'est fantastique.

  28. #114
    obi76
    Modérateur*

    Re : Fission de l'eau par résonance

    Citation Envoyé par calculair Voir le message
    Pour ce qui concerne le moteur pantome, il se peut que ça marche avec des moteurs mal optimisés
    Je pense que c'est l'argument qui manquait pour leur expliquer que ça marche pas... Je préfère changer un gicleur / changer une synchro papillon que m'amuser à faire toute cette usine à gaz (c'est le mot) pour augmenter de manière identique le rendement...

    Enfin bref
    \o\ \o\ Dunning-Kruger encore vainqueur ! /o/ /o/

  29. Publicité
  30. #115
    lelezard74

    Re : Fission de l'eau par résonance

    Moi je ni connais rien mais comme quoi que c'est bluffant quant même

    Aller voir le lien
    http://www.youtube.com/watch?v=FmFbI...eature=related

  31. #116
    GBo

    Re : Fission de l'eau par résonance

    Salut !

    Le seul intérêt scientifique de la discussion réside à comprendre ce qui cloche dans les mesures de bidouille74.
    Déjà, je ne suis pas sûr que l'écart entre la production maximale que permettent les lois de la physique et ce que dit obtenir bidouille74 soit si important que ça.
    Dites moi si je me trompe dans ce qui suit :

    - pour générer 1 mole de gaz H2, il faut dépenser théoriquement 237.13 KJ dans l'electrolyse de l'eau (source [1])
    - pour un débit de 1 mole d'H2 par minute, il faut donc 3952 W (cf. [2] pour la conversion Joules/minute -> Watt).

    Combien de litres de gaz par minute peut-on espérer générer de l'électrolyse à 100% efficace de l'eau, à T° et pression d'un garage (bidouille74 n'ayant pas de cave) ?

    - 1 mole de H2 occupe 24.47 litres dans ces conditions (cf. [3])
    - sachant qu'on récupère également dans l'électrolyseur commun 1/2 mole de O2 pour une mole de H2, on aura récupéré en fait :
    24.47 * 1.5 = 36.7 litres de gaz par minute à 25°C et 1 atmosphère, tout ça pour 3952 W dépensés.


    Ca c'est pour la théorie, revenons-en à la manip de bidouille74 :
    - je n'ai pas du tout confiance dans les mesures de tensions et d'intensité qu'il nous donne puisque son électrolyse ne se fait pas avec du courant continu, mais du courant modulé, on n'utilise pas des multimètres classiques dans ce cas.
    Partons donc de faits tangibles, à savoir son alimentation (message #41 de cette discussion), qui peut débiter 10 A sous 30 V (cf. http://elc.annecy.free.fr/prod/pdf/al924a.pdf )

    Il peut donc en tirer 10 * 30 = 300 W (bien qu'il dise en tirer beaucoup moins, ce que je mets en doute donc), voyons le max qu'il peut tirer de son installation :

    - si 3952 W permet de générer au maximum 36.7 litres de gaz "sec" par minute, 300 W permet d'en générer 300*36.7/3952 = 2.78 litres de gaz "sec" par minute, à 25 °C et pression atmosphérique normale.

    Bidouille78 dit récupérer jusqu'à 4 litres de gaz par minute, soit presque un rapport de 1.5 avec la théorie. En tout cas on n'est pas dans un rapport 100 comme je l'ai lu plus haut, c'est déjà plus concevable.

    Je rappelle les pistes évoquées jusqu'ici par d'autres forumeurs expliquant cet écart, elles peuvent d'ailleurs se cumuler je pense :

    - le fait que le mélange gazeux contient une forte proportion de vapeur d'eau (qui n'est évidemment pas comptée dans le calcul théorique plus haut)
    - le fait que le volume du mélange gazeux n'est pas du tout mesuré aux températures/pressions habituelles
    - erreur importante de mesure du débit avec un appareil amateur

    cdlt,
    GBo

    [1]: http://hyperphysics.phy-astr.gsu.edu.../electrol.html
    [2]: http://www.unitconversion.org/power/...onversion.html
    [3]: http://www.ausetute.com.au/moledefs.html
    Dernière modification par GBo ; 30/08/2009 à 11h39.
    Le mélange de vrai et de faux est énormément plus toxique que le faux pur - Paul Valéry

  32. #117
    curieuxdenature

    Re : Fission de l'eau par résonance

    Bonjour GBo

    pour le calcul ça ne me semble pas juste.
    Pour libérer 22.4 L de H2 il faut 2 fois 96 500 Cb,
    vu qu'on libére en même temps 1/2 mole de O2 ça donne 33.6 Litres.
    en simplifiant il faut donc 2 fois 9 650 Cb pour libérer 3.36 L soit 1930 Cb, en étalant cela sur une minute ça fait tout de même 322 Ampères sauf erreur.
    Dans le montage il est question de 1.2 A.
    L'electronique, c'est fantastique.

  33. #118
    invite765432345678
    Invité

    Re : Fission de l'eau par résonance

    Citation Envoyé par calculair Voir le message
    Bonjour Obi76,

    Pour ce qui concerne le moteur pantome, il se peut que ça marche avec des moteurs mal optimisés

    Il faut savoir que les chauffeurs de machines à vapeur mouilllaient le charbon pour ameliorer le rendement de combustion.

    Dans le temps, je crois que les avions injectaient de l'eau dans les moteurs au decollage.

    Question pourquoi ???

    La reaction C+ O² à haute temperature donne
    C+ 1/2 O² ==> CO + 110 KJ /mole

    Si on baisse la temperature de combustion avec l'apport H²0 alors la combustion se fait complètement

    C+O² ==> CO² + 393 KJ /mole

    Donc on comprend si la temperature du foyer ou de la chambre de combustion est trop elevée, que l'on constate une perte de rendement.

    Pour le moteur patome, ça doit marcher avec de mauvais moteurs, mais avec les moteurs modernes ou tout est optimisé au petit poil ça doit reduire le rendement.....
    Bonsoir,
    Cette explication n'est de mon point de vue pas la bonne. Si on se référe au moteur breveté par René CHAMBRIN dans les années 70, son moteur fonctionnait avec 60% d'eau. Avec une telle quantité d'eau, on ne peut plus parler de mouillage du moteur mais d'une véritable inondation.

    Pour le système PANTONE, j'ai lu que certains moteurs de COCINELLE modifiés consommaient jusqu'à deux fois moins de carburant soit 5 litres au lieu de 10.

    Les seuls essais scientifiques sur le moteur PANTONE ont été réalisés en France par un élève ingénieur de l'ENSAIS de Strasbourg qui est le rédacteur du portail Econologie. Après l'avoir questionné, Il pense qu'on devrait mener des recherches approfondies sur ce dispositif. Ce type de recherches nécessite des moyens lourds. Si on veut pas étudier PANTONE, étudions au moins le brevet français CHAMBRIN !

    Cordialement,

  34. #119
    calculair

    Re : Fission de l'eau par résonance

    bonjour à tous

    J'espère que Bidouille 74 a passé un bon week end et appreciera nos reflexions

    J'espère que nous aurons des informations complementaires et des eclaircissement necessaires.

    Pour ce qui concerne les mesures de courant et de tension, je ne pense pas que nous ayons une grosse erreur. Nous pourrions eventuellement proposer de filtrer le courant entre la cuve à electrolyse et les appareils de mesures tension courant pour minimiser les erreurs eventuelles.

    Il y a certainement quelqu'un qui commet une erreur d'interpretation.....encore faut il determiner laquelle.

  35. #120
    garideau

    Re : Fission de l'eau par résonance

    Citation Envoyé par mach3 Voir le message
    moi j'attends de voir comment le débit a été mesuré, et surtout comment le gaz a été caractérisé. Mon hypothèse c'est que c'est de la vapeur d'eau, avec un peu de dihydrogène et de dioxygène dedans... Ca expliquerait le volume de gaz important pour un si faible courant... Il faut que bidouille fasse passer son gaz de sorti par un condenseur, pour vérifier le contenu en eau.

    m@ch3
    Quand j’avais posé ma question à bidouille74 sur la manière qu'il s’y prend pour mesurer le volume de gaz produit par son montage, j’avais en tête votre interprétation du phénomène. Et ce n’était pas par hasard. Pourquoi ? Et bien, dans les vidéos exposées des personnes qui ont construit ce type d’électrolyseur, on constate en effet une production de bulles qui crée un intense bouillonnement du volume électrolytique. Je doute qu’ils aient la subtilité de faire un montage vidéo si perfectionné en réalisme. On peut admettre qu’ils ont filmé la réalité.

    Visuellement et en première apparence, on pense à une haute production de gaz. Seulement, tout change quand certains expérimentateurs mettent le feu au gaz qui s’échappe en surface du bain électrolyte ou en sortie d’une buse. La flamme est, de manière ridicule, hors rapport à ce qu’on attendrait à une telle production de bulles. Au contraire, elle est très faible et jamais continue, ce qui exige de la part de l’expérimentateur de l’initier sans cesse avec le briquet. Pour tout dire, elle est en rapport total avec le courant imposé, mais nullement avec celui attendu avec la production abondante des bulles.

    On pourrait se demander où se trouve l'énergie calorique pour développer cette évaporation de l'eau. Je pourrais citer un cas où la chaleur n'est pas un critère imposé pour faire bouillir de l'eau et l'évaporer. Mettez un verre d'eau dans un chambre à vide et vous obtiendrez le même effet. Ce montage d'électrolyse à haute fréquence peut, à la limite, démontrer une autre manière de faire bouillir de l'eau, mais en aucun de l'électrolyser avec un haut rendement qui violent les lois de l'électrolyse.

Page 4 sur 8 PremièrePremière 4 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. fréquence de résonance de l'eau
    Par siera dans le forum Physique
    Réponses: 28
    Dernier message: 29/11/2010, 17h52
  2. absorption de la lumière par l'eau
    Par Jenkojam dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 0
    Dernier message: 20/12/2007, 10h06
  3. écrasé par la masse de l'eau ?
    Par mariefei dans le forum Physique
    Réponses: 19
    Dernier message: 30/11/2007, 18h34
  4. corrosion par l'eau demineralisée
    Par kuznik dans le forum Technologies
    Réponses: 2
    Dernier message: 26/09/2007, 10h43
  5. l'extraction par l'eau chaude
    Par inniche dans le forum Biologie
    Réponses: 2
    Dernier message: 30/10/2005, 00h13