Discussion fermée
Page 5 sur 8 PremièrePremière 5 DernièreDernière
Affichage des résultats 121 à 150 sur 237

Fission de l'eau par résonance



  1. #121
    predigny

    Re : Fission de l'eau par résonance


    ------

    Citation Envoyé par GBo Voir le message
    ....
    Bidouille78 dit récupérer jusqu'à 4 litres de gaz par minute, soit presque un rapport de 1.5 avec la théorie. En tout cas on n'est pas dans un rapport 100 comme je l'ai lu plus haut, c'est déjà plus concevable....
    Votre calcul était bien parti, mais vous avez une curieuse façon de grignoter petit à petit un facteur presque 100 !
    En tout cas on peut être étonné qu'un sujet traitant du mouvement perpétuel en soit déjà à plus de 7 pages !

    -----

  2. Publicité
  3. #122
    GBo

    Re : Fission de l'eau par résonance

    Citation Envoyé par predigny Voir le message
    Votre calcul était bien parti, mais vous avez une curieuse façon de grignoter petit à petit un facteur presque 100 !
    [...]
    Je veux bien mais à quelle ligne commence l'erreur ?
    Merci
    Le mélange de vrai et de faux est énormément plus toxique que le faux pur - Paul Valéry

  4. #123
    predigny

    Re : Fission de l'eau par résonance

    Citation Envoyé par GBo Voir le message
    Je veux bien mais à quelle ligne commence l'erreur ?
    Merci
    Là : "- je n'ai pas du tout confiance dans les mesures de tensions et d'intensité "
    Des 15W qu'il prétend utiliser, vous les transformez en 300W pour compenser ses erreurs de mesure. --> facteur 23
    Ensuite il ne parle pas d'un mélange de H² et de O² mais seulement de H² ---> facteur 1,5
    En suite 2,78 litre de gaz, ce n'est pas 4 litres --> facteur 1,44

    Au total vous gagnez un facteur 23x1,5x1,44=50
    et compte tenu du rendement habituel 50% de l'électrolyse on arrive (avec un peu de mauvaise foi de ma part) à un facteur 100

  5. #124
    curieuxdenature

    Re : Fission de l'eau par résonance

    Citation Envoyé par GBo Voir le message
    Je veux bien mais à quelle ligne commence l'erreur ?
    Merci
    C'est qu'il ne faut pas confondre les Watts avec les Coulombs, l'erreur est là.
    D'ailleurs voilà un exercice corrigé qui parle mieux de ce problème:

    http://www.chimix.com/pages/electro.htm

    exercice 1
    50 000 A pendant 1 heure --> 28 m3 de H2

    donc 5 A pendant 1 heure --> 2.8 litres
    et pendant 1 minute...
    L'electronique, c'est fantastique.

  6. #125
    GBo

    Re : Fission de l'eau par résonance

    Merci d'avoir précisé predigny !
    Citation Envoyé par predigny Voir le message
    Là : "- je n'ai pas du tout confiance dans les mesures de tensions et d'intensité "
    Des 15W qu'il prétend utiliser, vous les transformez en 300W pour compenser ses erreurs de mesure.
    --> facteur 23
    J'essaie de voir ce qu'il peut tirer comme gaz "secs" de son installation au grand maximum, en appliquant la théorie de l'électrolyse en supposant une efficacité de 100 %, c'est ce que j'ai écrit.
    Ensuite j'ai expliqué pourquoi je ne fais pas confiance aux multimètres classiques : courant DC pulsé !!! En plus on se sait même pas où il les branche ses multimètres, je signale qu'il y a plusieurs paires d'électrodes dans le biniou que j'ai vu...
    Qu'il refasse donc la manip avec avec une alim vraiment limitée à 12 V / 1.2 ampères avec le fusible qui va avec, on verra s'il obtient autant de gaz...

    Je rappelle que le jeu est trouver l'erreur, il y en a forcément au moins une grosse non ? Hé bien celle de l'ampérage mesuré me semble une bonne piste.

    Ensuite il ne parle pas d'un mélange de H² et de O² mais seulement de H² ---> facteur 1,5
    Je ferai amende honorable si je me suis trompé sur ce point, mais j'ai eu la curiosité de voir sur le net anglo-saxon les manips de la même "mouvance" que celle de bidouille69, plus la vidéo qui été postée ici même : leur électrolyseur est à chaque fois commun H2 + O2, tout dans un même sac, et à chaque fois c'est ce débit dont il est question dans leur quête miraculeuse. Car le but de ces bricoleurs est de produire ce mélange qu'ils appellent "HHO" pour l'injecter tel quel dans leur moteur de bagnole (d'où les versions du schéma avec alternateur). Je ne vois pas comment bidouille69 aurait fait dans ces conditions pour mesurer un débit de H2 seul.

    En suite 2,78 litre de gaz, ce n'est pas 4 litres --> facteur 1,44
    Là tu as mal lu, je reste bien sur mes 2.78 litres de gaz "sec" par minute théoriquement possible au grand max avec cette installation. Pour arriver à 4 litres, j'invoque les autres erreurs possibles déjà signalées.

    Au total vous gagnez un facteur 23x1,5x1,44=50
    et compte tenu du rendement habituel 50% de l'électrolyse on arrive (avec un peu de mauvaise foi de ma part) à un facteur 100
    Le rendement peut aller jusqu'à 94% selon wikipedia, mais j'avoue que je n'ai pas creusé ce point.
    Je revendique donc pour le moment le facteur 23, c'est ma piste d'explication pour le plus gros morceau de l'erreur de bidulle.

    cdlt,
    GBo
    Le mélange de vrai et de faux est énormément plus toxique que le faux pur - Paul Valéry

  7. #126
    garideau

    Re : Fission de l'eau par résonance

    Citation Envoyé par GBo Voir le message
    Salut !

    - pour générer 1 mole de gaz H2, il faut dépenser théoriquement 237.13 KJ dans l'electrolyse de l'eau (source [1])
    - pour un débit de 1 mole d'H2 par minute, il faut donc 3952 W (cf. [2] pour la conversion Joules/minute -> Watt).

    Combien de litres de gaz par minute peut-on espérer générer de l'électrolyse à 100% efficace de l'eau, à T° et pression d'un garage (bidouille74 n'ayant pas de cave) ?

    - 1 mole de H2 occupe 24.47 litres dans ces conditions (cf. [3])
    - sachant qu'on récupère également dans l'électrolyseur commun 1/2 mole de O2 pour une mole de H2, on aura récupéré en fait :
    24.47 * 1.5 = 36.7 litres de gaz par minute à 25°C et 1 atmosphère, tout ça pour 3952 W dépensés.


    Ca c'est pour la théorie, revenons-en à la manip de bidouille74 :
    - je n'ai pas du tout confiance dans les mesures de tensions et d'intensité qu'il nous donne puisque son électrolyse ne se fait pas avec du courant continu, mais du courant modulé, on n'utilise pas des multimètres classiques dans ce cas.
    Partons donc de faits tangibles, à savoir son alimentation (message #41 de cette discussion), qui peut débiter 10 A sous 30 V (cf. http://elc.annecy.free.fr/prod/pdf/al924a.pdf )

    Il peut donc en tirer 10 * 30 = 300 W (bien qu'il dise en tirer beaucoup moins, ce que je mets en doute donc), voyons le max qu'il peut tirer de son installation :

    - si 3952 W permet de générer au maximum 36.7 litres de gaz "sec" par minute, 300 W permet d'en générer 300*36.7/3952 = 2.78 litres de gaz "sec" par minute, à 25 °C et pression atmosphérique normale.

    Bidouille78 dit récupérer jusqu'à 4 litres de gaz par minute, soit presque un rapport de 1.5 avec la théorie. En tout cas on n'est pas dans un rapport 100 comme je l'ai lu plus haut, c'est déjà plus concevable.

    Votre exposé est également de la théorie. La puissance en électrolyse est un paramètre qui fluctue à l’infini. Vous pouvez électrolyser avec 10 Ampères sous 10 Volts (donc, 100 Watts) ou 10 Ampères sous 1000 Volts (donc 10.000 Watts). Dans les deux cas, sur un temps donné et commun, la production de gaz sera identique, mais les puissances sont hautement divergentes.

    Pour une électrolyse de l'eau, dans les réalités concrètes, une tension 1,7 Volt à 2 Volts est abordable. Avec des électrodes de 200 cm², vous pouvez faire passer 10 Ampères sans chauffer le bain au-delà de 50°. L'alimentation de bidouille, en charge nominale, délivre 10 Ampères sous 30 Volts. Ce qui veut dire, en se basant sur une électrolyse sous 2 Volts, qu'il peut mettre 15 cellules en série. 15 x 10, donc 150 Ampères. Ce qui fait une production de 150/0.627/60 = 3,99 litres de gaz par minute. Jugez par vous-même.

    En supposant qu'il parvienne à appliquer 1,7 Volt pour chaque cellule, il peut mettre 17 cellules en série avec 30 Volts, ce qui fait un courant total de 170 Ampères (10 Ampères qui traversent 17 cellules). Nous obtenons 4,5 Litres/minute. Ça c'est ce que son alimentation est capable de réaliser, en plein régime. Son montage ne comporte que deux cellules en série (deux tubes, dit-il), et dans lesquelles il fait passer un courant de 1,2 Ampère, donc un total de 2,4 Ampères. Qu'importe la surface de ses cellules et de la tension appliquée (qui ne sont que des paramètres de rendement qui n'interviennent pas dans la constante de Faraday), les 2,4 A. de son montage ne peuvent produire que 0,064 litre/mn. Il dit qu'il en produit plus de 60 fois plus.

    Ceci dit, on dirait que bidouille semble beaucoup moins motivé pour continuer son exposé...

  8. Publicité
  9. #127
    GBo

    Re : Fission de l'eau par résonance

    Citation Envoyé par garideau Voir le message
    Votre exposé est également de la théorie. [...]
    [S]on montage ne [peut] produire que 0,064 litre/mn. Il dit qu'il en produit plus de 60 fois plus.
    Merci pour cette intervention, mais il y a une chose que l'on oublie depuis le début : le circuit "magique" entre l'alim DC et les cellules d'électrolyse.
    Ce circuit est un convertisseur DC -> pulsed DC, dont le rôle le plus pertinent est peut-être d'induire le bricoleur en erreur sur le nombre de moles d'électrons que l'on injecte réellement dans le biniou.
    Car supposons que ce circuit abaisse la tension (juste ce qu'il faut pour que l'électrolyse marche comme tu l'as bien rappelé) et augmente naturellement le courant moyen de façon proportionnelle (pour un bilan P=Ue*Ie = Us*Is à peu près conservé si je ne m'abuse, avec 'e' pour entrée et 's' sortie du circuit magique).

    Supposons ensuite que cette mesure d'intensité de 1.2 A soit faite au niveau de l'entrée (et non des sorties comme on l'avait tous supposé jusqu'ici). On dispose alors en réalité d'un facteur multiplicatif important sur ce chiffre Ie, à puissance globale constante : pour une cellule sous 2 volts, pour Ue = 12 V et Ie = 1.2 A, on pourrait en fait y débiter Is = Ue*Ie/2 = 7.2 Ampères non ?
    On n'est toujours pas dans l'ordre de grandeur à gagner mais si ça peut expliquer une partie de la mystification...

    Citation Envoyé par garideau Voir le message
    Ceci dit, on dirait que bidouille semble beaucoup moins motivé pour continuer son exposé...
    Il m'avait semblé de bonne foi et demandeur d'explications.

    cdlt,
    GBo
    Le mélange de vrai et de faux est énormément plus toxique que le faux pur - Paul Valéry

  10. #128
    calculair

    Re : Fission de l'eau par résonance

    Bonjour

    Si on cherche a optimiser, la puissance depensée, il faut au minimum 1,38 V pour electrolyser l'eau ( à verifier )

    Disons que l'on mette 10 cellule d'electrolyse en serie pour faire les 12V

    Le courant etant de 1,2 A et si on recupère hydrogène et l'oxygène on doit recuperer environ 0,5 L toutes les 4 minutes

    Quel volume de gaz est on capable d'electroyser avec 30 V et 10 A ?

    On pourrait mettre 21 cellules en serie, et en 4 minutes c'est un peu plus de 8l de gaz ( H² mélangé à O²) et seulement 5,8 l H²

    Comme Bibouille 74 mesure 4l en 4 minutes tout cela est finalement compatible, mais il faut alors valider les tensions et courants mesurées

    J'epère que Bidouille 74 va se magnifester pour savoir si nous faisons fausse route

  11. #129
    garideau

    Re : Fission de l'eau par résonance

    Citation Envoyé par GBo Voir le message
    ...

    Supposons ensuite que cette mesure d'intensité de 1.2 A soit faite au niveau de l'entrée (et non des sorties comme on l'avait tous supposé jusqu'ici). On dispose alors en réalité d'un facteur multiplicatif important sur ce chiffre Ie, à puissance globale constante : pour une cellule sous 2 volts, pour Ue = 12 V et Ie = 1.2 A, on pourrait en fait y débiter Is = Ue*Ie/2 = 7.2 Ampères non ?
    On n'est toujours pas dans l'ordre de grandeur à gagner mais si ça peut expliquer une partie de la mystification...
    Son alimentation est de 300 watts ; qu’il se limite à cette alimentation en utilisant des cellules en série. Le convertisseur n’induit que du bruit (bavardages sans fin à son sujet). Il crée forcément des pertes de rendement en comparaison de ce que peut produire son alimentation en connexion directe sur les cellules en série.

  12. #130
    garideau

    Re : Fission de l'eau par résonance

    Citation Envoyé par calculair Voir le message
    Bonjour

    Si on cherche a optimiser, la puissance depensée, il faut au minimum 1,38 V pour electrolyser l'eau ( à verifier )

    1.23 V, sans purisme. Je parlais de l’abordable. A 1,23 Volt, je doute que vous puissiez faire passer 10 Ampères dans une cellule de 200 cm², qui une surface abordable au niveau amateur. Il faut donc faire des sacrifices sur la puissance d’entrée pour avoir un bon débit de gaz, à moins que des cellules de grande surface ne vous déroutent pas.

    ...

    Quel volume de gaz est on capable d'electroyser avec 30 V et 10 A ?

    Je ne l’ai pas expliqué dans le message précédent ? Pour une cellule unique : 300 W/1,23 V/0.627 L (constante par heure et par 1 A)/60mn = 6.48 L/mn, mais il ne faut pas trop compter sur les 1,23 Volt. A la portée amateur, tablez sur 2 Volts, donc 3,99 Litres/mn.

    ...

    Comme Bibouille 74 mesure 4l en 4 minutes tout cela est finalement compatible, mais il faut alors valider les tensions et courants mesurées

    Si la rigueur de ses mesures égale celle de l’orthographe qu’il déploie dans ses textes, on peut se permettre légitimement d’avoir quelques doutes.

    J'epère que Bidouille 74 va se magnifester pour savoir si nous faisons fausse route[/I]
    Ou si lui fait fausse route...

  13. #131
    predigny

    Re : Fission de l'eau par résonance

    Que fait Bidouille 74 !
    Les seuls données que l'on a pour l'instant ont été résumées par calculair :
    "Sauf erreur pour decomposer 1 mole H²0, il faut apporter 240 KJ
    Comme nous degageons 4 litres par minutes H² il faut 240 /22,4 x 4 = 43 kJ
    Bidouille 74 injecte dans le système 14W * 60 = 840 Joules
    Il nous manque environ 42,2 K J.........? "

    Rien de nouveau depuis.
    Autre OVNI scientifique de ce fil : La différence s'expliquerait par une "résonance" de l'eau ... !
    Cette discussion ressemble fort à une farce récréative.

  14. #132
    bidouille74

    Re : Fission de l'eau par résonance

    Bon soir désoler pour le temps mais jetait en déplacement jai un job
    Qui me prend beaucoup de temps je me suis aperçue que depuis que je me suis absenter pas mal de personnes on fait des commentaires

    C’est bien cela veut dire que des personnes réagisse cela dit même si il y a beaucoup de sceptique

    Alors il faut que je précise quelque point

    Déjà je me rend compte que quelque un ne lit pas bien les postes
    Je suis bidouille 74 mais pas 75 ou 78 ou quelconque
    Jai donner des plans qui ont été analyser par certain
    Je nais jamais parler d’alternateur jais pris le shema n°2
    Jai fais les test avec 3 tubes, ce qui me dérange et que ici on ne
    Ne parle pas des tubes
    Mon ampérage et prit a l’alimentation direct et pas la sortie des tubes
    La cuve faite comme Meyer


    Uniquement que de l'électroniques il et vraie que c'est très bidouillon
    C’est pourquoi que jais refait sous kikad et que j’ai refait le circuit imprimer.
    Personne ne c'est donner la peine de voir mes circuits

    Je suis ok de dire aussi la fréquence ne conrespon pas a la resonnance de l'eau
    Je le savait déjà alors je ne peux que formuler quelque idée

    Pour cela jai analyser plusieurs choses

    1 tube dans la cuve me donne 0.7 ampers
    2 tube dans la cuve me donne 1.1 ampers
    3 tube dans la cuve me donne 1.2 ampers

    Quant même bizarre non

    C’est pour ça que je suis venu chercher votre aide car chez moi ça marche
    Et je n’ais pas vos conaisance pour expliquer le phénomène

    Je ne peut que donner une idée les tubes se mette en resonace et s'auto alimente par onde
    Dans la cuve ce qui explique peut être pourquoi les ampers ce diminue au fur a mesure des tubes because les ondes électromagnétiques (radio)

    Mais pour l’électrolyse je ne sais pas je pense les pointes de tension module par ce
    Double générateur en cascade doit optimiser les 2 molelcules d’hydrogène a se libère plus efficacement
    L’eau et du robinet et sans aditif et la température et ambiante pendant l’électrolyse il a pris
    2 degré en 32 minute si je me souvient bien

    Voila d’autre questions

  15. Publicité
  16. #133
    GBo

    Re : Fission de l'eau par résonance

    Citation Envoyé par garideau Voir le message
    300 W/1,23 V/0.627 L (constante par heure et par 1 A)/60mn = 6.48 L/mn, mais il ne faut pas trop compter sur les 1,23 Volt. A la portée amateur, tablez sur 2 Volts, donc 3,99 Litres/mn
    La formule de départ est, me semble t'il :
    0.627 * I lph (litres par heure ) sommes-nous d'accord ?
    donc (0.627 * I)/60 litres par minute
    Sachant que P = U*I :

    (0.627 * P/U)/60 lpm

    Avec U = 1.23 V et P = 300 W => 2.55 lpm
    Avec U = 2 V et P = 300 W => 1.57 lpm

    Le tout à T= 0° et 1 atmosphère.

    cdlt,
    GBo

    EDIT : j'ai trouvé une feuille de calcul prend en compte les T°, pressions etc.., je l'ai pas essayé mais ça m'a l'air en ligne :
    http://www.waterfuelcell.org/WFCproj...g%204-1-06.xls
    Et un papier intéressant du même auteur (le seul qui ne viole pas faraday sur ce site):
    http://www.waterfuelcell.org/WFCproj..._cell_v1.2.pdf
    Le mélange de vrai et de faux est énormément plus toxique que le faux pur - Paul Valéry

  17. #134
    GBo

    Re : Fission de l'eau par résonance

    Bonsoir bidouille74 !
    (désolé d'avoir écorché ton numéro, c'est moi le fautif)

    - C'est 4 litres par heure ou 4 litres par minute déjà ?
    - Comment tu mesures ce débit de gaz STP ? (nom et modèle de l'appareil).
    - S'agit-t'il du mélange Hydrogène + Oxygène comme je le pensais ou que de l'hydrogène ?
    - Quelle est la témpérature du gaz au moment de la mesure ?
    - Tes 3 cellules sont t'elles branchées en série ? (je n'ai pas pu ouvrir les fichiers qui tu as joint sorry).
    - La tension aux bornes de l'alim ?
    - Aux bornes de chaque cellule si tu as ?

    Merci !
    GBo
    Le mélange de vrai et de faux est énormément plus toxique que le faux pur - Paul Valéry

  18. #135
    bidouille74

    Re : Fission de l'eau par résonance

    Je vis te répondre mais pour les fichiers


    Se compose en plusieurs extensions

    *.rar s’ouvre avec winrar la version demo marche en
    Version complète pendant 30 jours

    *.pdf inutile de vous dire qu'il faut acrobate reader

    Pour le reste *.brd *.000 *.cmp *.net *.pro *.sch

    S’ouvre avec kikad je donne le lien de téléchargement le logicielle et une cao pour l'électronique avec un routeurs

    http://iut-tice.ujf-grenoble.fr/cao/...09-02-16-final
    WinXP_full_with_components_doc _autoinstall.zip

    Pour la réponse a tes questions

    3.5 a 4 litre par minute avec 3 tubes
    Mesure de débit de gaz jetais en déplacement aujourd’hui et

    Mon collègue je lai pas vus jais fais ça avec lui je te donne les
    Reference et modèle des que je le voit

    Le mélange et oxygène et hydrogène

    Les 3 tubes sont en parallèle

    Les ampers sont pris à la sortie de l'alimentation

    Les ampers des tube voir le message 132 et peut être surpris

    Merci de m'aider

  19. #136
    GBo

    Re : Fission de l'eau par résonance

    Citation Envoyé par bidouille74 Voir le message
    Le mélange et oxygène et hydrogène
    Les 3 tubes sont en parallèle
    Les ampers sont pris à la sortie de l'alimentation
    bidouille74 merci pour ce début de réponse qui confirme déjà :

    - le facteur x1.5 par rapport à de l'hydrogène pur, tu parlais donc en fait d'un mélange H2 + O2 (+ vapeur d'eau éventuelle), dans des conditions de températures et de pression non précisées.

    Au fait j'ai lu sur un forum de "bricoleurs de HHO" que la T° du gaz état typiquement de 50°C, c'est donc un point à vérifier si tu peux (ne prend pas de risque, c'est hyper dangereux ce gaz, j'espère que c'est ventilé chez toi !).

    - on a ta confirmation que ta mesure d'ampère est celle débitée par l'alim (courant continu) et non dans les tubes (courant pulsé).
    Il est essentiel que tu vérifies cette valeur avec un autre ampéremètre, le tien est peut-etre en panne ?

    - il manquera aussi la confirmation de la tension aux bornes de l'alim (et aux bornes des électrodes de la cuve à électrolyse si tu as).

    Pour les fichiers, c'est juste qu'ils apparaissent "corrupt header" avec mon décompresseur, c'est pas grave, car je pense que ton schéma est celui d'un certain Dave Lawton à la page 10 - 11 c'est ça ?
    http://www.free-energy-devices.com/f...utting/D14.pdf

    Et on est bien d'accord que ce que tu appelles tubes, c'est ce qui est la page 10 -7 de ce document : c'est à dire qu'au lieu des 9 tubes dessinés dans la cuve, tu n'en as installé que 3 en tout ? (1 tube = 1 anode + 1 cathode)

    Je signale qu'en message #23 tu n'avais que 2 tubes, ça a augmenté, soit, mais il va falloir le vrai chiffre.

    cdlt,
    GBo
    Le mélange de vrai et de faux est énormément plus toxique que le faux pur - Paul Valéry

  20. #137
    calculair

    Re : Fission de l'eau par résonance

    Bonjour Bidouille 74,

    J'espère que tu vas nous aider à bien valider les conditions de ton experience.

    Je m'interroge sur la fiabilité de l'evaluation des courants. Je suis confiant aux valeurs que tu as lu sur les amperemètres, mais ces appareils ne donnent ils pas des indications non conformes à la realité physique des courants reels....

    Comment expliquer que le courant traversant chaque cuve à electrolyse est
    0,7A ,+ 1,1 A, + 1,2A ce qui fait au total 3A, alors que le courant total mesuré sur l'alimentation n'est que 1,2A. Il faudrait un schema precis des emplacement des amperemètres et la nature des ces amperemètres. Les instruments electroniques ne sont peut être pas les plus fiables compte tenu de la nature des courants pulsées qui circulent dans tes cuves.

    Faits trés, trés... trés attention au gaz que tu recupères, le melange H² + O² dans les proportions obtenus aprés electrolyse est explosif à la moindre etincelle. certes cela refait de l'eau, mais l'onde de choc peut être trés dangeureuse notamment avec des volumes de l'ordre du litre
    Dernière modification par calculair ; 02/09/2009 à 08h02.

  21. #138
    predigny

    Re : Fission de l'eau par résonance

    Pour ceux qui croient encore au père noël, une analyse qui semble tenir debout :
    http://stanley-meyer.angelfire.com/

    Ceci-dit cette discussion a un intérêt : voir comment peut se glisser une erreur dans une expérience (car je crois en la sincérité de bidouille74).

  22. Publicité
  23. #139
    bidouille74

    Re : Fission de l'eau par résonance

    Alors désoler pour le message 23 il y a erreur jais fait l’expérience de 3 tubes

    Le multimètre et bon je l’utilise toute la journer (je suis électricien)

    Les ampers des tube voir le message 132

    - il manquera aussi la confirmation de la tension aux bornes de l'alim (et aux bornes des électrodes de la cuve à électrolyse si tu as).
    -
    - La je ne comprend pas pourquoi que tu me redemande la sortie alim me donne 1.2 ampers il alimente le circuit électronique et l’électronique les tubes


    Je suis en train de faire monter 6 autres tubes pour voir ce que ça donne
    Et pour le danger on a pris les bonne précaution

    La condition de température je le redis température ambiante de la pièce
    Plus 2° 32 minute plus tard

    Je te donne les fichiers winrar pour le décompactage
    change l'extention du fichiers *.zip en *.exe et instale

    Fichier illisible supprimé.
    JPL, modérateur
    Dernière modification par JPL ; 05/09/2009 à 12h56.

  24. #140
    bidouille74

    Re : Fission de l'eau par résonance

    Tu a peut être raison mais le site en question vient de boston les sites et Liens vienne des etas unis et je me méfie de la désinformation
    Il sont fortiche avec échelon d'ailleur il y a des antenne a boston étrange non

    Je ne remet pas en cause les théorie je dit que il y a des chose théorique qu'ont a pas découverte encore

    Qu’an a savoir pour Meyer si c'est de l'intox ou pas on ne saura jamais Il et mort comme certain qui ont soi disant fais de grande découverte Et qui s’ont mort aussi

  25. #141
    calculair

    Re : Fission de l'eau par résonance

    Citation Envoyé par predigny Voir le message
    Pour ceux qui croient encore au père noël, une analyse qui semble tenir debout :
    http://stanley-meyer.angelfire.com/

    Ceci-dit cette discussion a un intérêt : voir comment peut se glisser une erreur dans une expérience (car je crois en la sincérité de bidouille74).
    Bonjour Predigny,

    Tu as raison de faire confiance aux observations de Bidouille74.

    Les raisonnements theoriques de la physiques, ont le merite d'être validés et verifiés experimentalement dans toutes les experiences faites avec les mesures appropriées. La probabilité pour qu'il existe une faille dans l'exactitude des raisonnements theoriques n'est jamais nulle, mais est ici extrêment même trés extrêment faible.

    Par contre, et bien que bidouille 74 semble prendre un maximum de precaution, ces mesures doivent être validées, controlées et verifiées.

    Il est vrai que la probabilité d'une erreur est ici significative, mais pas 100% certaine au sens mathematique stricte.

    J'espère que Bidouille 74 ne nous tient pas rigueur de toutes les questions que nous nous lui posons, et nous sommes interessés de comprendre ce qui se passe dans son dispositif, sachant que personne ne detient "La Vrai Verité". Il faut être prudent pour ne pas laisser passer une decouverte revolutionnaire, même si cette dernière eest trés peu probable, mais pas nulle au sens mathématique stricte du zéro.

    ceci dit, c'est trés philosophique, tu resumes assez bien la situation dans ton message N° de 9H25.

    Bidouille 74 devrait lire aussi le lien que tu donnes, cela l'aidera sans doute à analyser son experience le sens critique qu'il possède et en verifiant les paramètres significatifs.

  26. #142
    marsan09

    Re : Fission de l'eau par résonance

    bonjour,
    j'ai suivi plus ou mins cette discussion depuis le début et il y a quelque chose qui m'intrigue.
    Plusieurs intervenants confirment que le circuit électronique qui alimente la cuve fournit un courant qui n'est pas continu.
    Or les électrolyses fonctionnent en courant continu. Essayez de charger une batterie avec du courant alternatif, vous n'y arriverez pas.
    Un électrolyseur alimenté en courant alternatif ne peut pas se polariser. On utilise du courant alternatif pour mesurer la résistance d'une cuve à électrolyse et calculer la résistivité d'un électrolyte. Si on fait l'expérience, dans ces conditions, il n'y a aucun dégagement de gaz.

  27. #143
    GBo

    Re : Fission de l'eau par résonance

    Citation Envoyé par marsan09 Voir le message
    bonjour,
    j'ai suivi plus ou mins cette discussion depuis le début et il y a quelque chose qui m'intrigue.
    Plusieurs intervenants confirment que le circuit électronique qui alimente la cuve fournit un courant qui n'est pas continu.
    Or les électrolyses fonctionnent en courant continu. Essayez de charger une batterie avec du courant alternatif, vous n'y arriverez pas. [...]
    Non, non, c'est pas du courant alternatif, mais du courant pulsé, de tension de même polarité !
    L'interet de ce "pulsed DC" pour l'electrolyse de l'eau est controversé mais ça marche, y en a qui ont essayé en comparaison du pur "DC" :
    http://www.free-energy-info.co.uk/P1.pdf
    cdlt,
    GBo
    Le mélange de vrai et de faux est énormément plus toxique que le faux pur - Paul Valéry

  28. #144
    Tropique

    Re : Fission de l'eau par résonance

    Deux suggestions, notamment au vu des incohérences (et même impossibilités) au niveau des mesures de courant:

    Ajouter un condensateur de découplage de forte valeur en parallèle avec le montage (voir image). Cela éliminera les bizarreries dues au courant impulsionnel, et permettra à l'ampèremètre de travailler en DC, ce qui rendra sa lecture exacte, quelque soit sa technologie.
    Le courant moyen sera affiché, ce qui est exactement adapté aux mesures coulombmétriques.

    Avant de mesurer le volume de gaz produit, le laisser refroidir et sécher suffisamment, en présence p.ex. de chlorure de calcium ou d'hydroxyde de sodium, pour être raisonnablement sûr de ne mesurer que du H2 + 02.
    Images attachées Images attachées  
    Pas de complexes: je suis comme toi. Juste mieux.

  29. Publicité
  30. #145
    GBo

    Re : Fission de l'eau par résonance

    Citation Envoyé par bidouille74 Voir le message
    Alors désoler pour le message 23 il y a erreur jais fait l’expérience de 3 tubes
    Le multimètre et bon je l’utilise toute la journer (je suis électricien)
    [...]
    Bon, vu que tu es électricien et pas gazier, et qu'il y a un rapport 100 dans ce que tu dis obtenir et ce que ta puissance de 15 W dépensés te permet d'obtenir par les lois de la thermodynamique, je te soumets cette piste :

    Ton débit-mètre est gradué en CC / minutes, et tu obtiens 40 cc de gaz par minute.
    En convertissant les centimètres cubes en litres (= décimètres cubes), tu as divisé par 10 au lieu de diviser par 1000.
    Or 40 cc = 0.04 litres, pas 4 litres.

    C'est pas ça ?

    cdlt,
    GBo
    Le mélange de vrai et de faux est énormément plus toxique que le faux pur - Paul Valéry

  31. #146
    curieuxdenature

    Re : Fission de l'eau par résonance

    Bonjour à tous

    ce que j'en tire, c'est qu'avec un rendement exceptionnel de 99% (ce qui semble être le cas avec ce système impulsionnel) cela offre un intêret économique par rapport à une bouteille d'hydrogène embarquée dans la voiture à eau.

    Mais je suis assez surpris que bidouille74 parvienne à un tel rendement quand on connait la resistance interne relativement élevée de tout électrolyte, ce qui entraine évidemment de grosses pertes en chaleur inutile par effet joule...

    Le problème reste tout de même la question de la recharge, on ne peut espérer que l'énergie qui sert à l'électrolyse serve en même temps à recharger la batterie, il faut choisir on ne peut avoir le beurre et l'argent du beurre ça tombe sous le sens.
    L'electronique, c'est fantastique.

  32. #147
    calculair

    Re : Fission de l'eau par résonance

    Bonjour à tous,

    Je me permets de rappeler ici quelques données qui me paraissent solides et partagées de tous.

    Comme cela nous pourrons detetecter les anomalies les plus flagrantes et conduire avec Bidouille 74 qui dispose du dispositif experimental les investigations et analyses appropriées.

    La reaction d'electrolyse est detaillée dans certains des documents joints

    H²O ==> H² + 1/2 O² la reaction impose de faire circuler 2 electons par molecule d'eau electrolysée

    la charge 1 electron = 1,6202*10-19 coulomb
    le nombre d'Avogadro = 6,022 *1023
    Par definition 1 A = 1 coulomb par seconde

    1 mole H² correspond à 6,022 *1023 molecule d'hydrogène

    Le volume correspodant est de 22,4 litres sous 1 atmosphère et à 0°C

    Pour degager 22,4 l d'hydrogène avec 1/2 * 22,4 l d'oxygène soit au total 33,6 l de gaz à 0°C sous 1 atmosphère, il faut exactement
    2* 1,6202*10-19 *6,022 *1023=
    96500 *2 = 193 000 coulombs


    Calculons ce que cela donne pour 1 litre de melange hydrogène et oxygène

    193 000 /33,6 =5740 coulombs

    en divisant par 60 secondes on trouve la quantité d'electricité en coulomb par seconde, ce qui est la définition de l'ampère

    5760 /60 = 95,7 A pour produire un litre du melange gazeux par seconde.

    Bidouille 74 mesure 4 litres pour pour 1 minute soit 4/60 litres /seconde soit 0,066 L/S

    Le courant moyen necessaire = 95,7* 0,066 = 6,38A

    Compte tenu que bidouille 74 est en altitude ( je crois que la manip est en Savoie ) et que la temperature est superieure à 0°C il faudrait corriger ce calcul. Le courant est donc un peu inferieur à cette valeur de 6,38 A.

    En conclusion ,il faudrait avoir une mesure de la temperature du gaz à 1ou 2°C prés
    une idée de l'altitude de son laboratoire à 100m prés
    et surtout de valider les courants circulant dans chaque cuve et le courant total ( Bidouille 74 a detecté des anomalies à ce sujet )

    J'espère que ce message permettra de mieux confronter, les données theoriques et les resultats experimentaux constatés

  33. #148
    curieuxdenature

    Re : Fission de l'eau par résonance

    Citation Envoyé par GBo Voir le message
    Bon, vu que tu es électricien et pas gazier, et qu'il y a un rapport 100 dans ce que tu dis obtenir et ce que ta puissance de 15 W dépensés te permet d'obtenir par les lois de la thermodynamique...
    Là je suis d'accord, 15 W en 1 minute ça donne 900 Joules ce qui est loin de 24 100 Joules necessaire à l'obtention de 3 litres de mélange H+O.
    (241 000 J --> 1 mole--> 18 g --> 22.4+11.2 L)
    L'electronique, c'est fantastique.

  34. #149
    calculair

    Re : Fission de l'eau par résonance

    Citation Envoyé par calculair Voir le message
    Bonjour à tous,

    Je me permets de rappeler ici quelques données qui me paraissent solides et partagées de tous.

    Comme cela nous pourrons detetecter les anomalies les plus flagrantes et conduire avec Bidouille 74 qui dispose du dispositif experimental les investigations et analyses appropriées.

    La reaction d'electrolyse est detaillée dans certains des documents joints

    H²O ==> H² + 1/2 O² la reaction impose de faire circuler 2 electons par molecule d'eau electrolysée

    la charge 1 electron = 1,6202*10-19 coulomb
    le nombre d'Avogadro = 6,022 *1023
    Par definition 1 A = 1 coulomb par seconde

    1 mole H² correspond à 6,022 *1023 molecule d'hydrogène

    Le volume correspodant est de 22,4 litres sous 1 atmosphère et à 0°C

    Pour degager 22,4 l d'hydrogène avec 1/2 * 22,4 l d'oxygène soit au total 33,6 l de gaz à 0°C sous 1 atmosphère, il faut exactement
    2* 1,6202*10-19 *6,022 *1023=
    96500 *2 = 193 000 coulombs


    Calculons ce que cela donne pour 1 litre de melange hydrogène et oxygène

    193 000 /33,6 =5740 coulombs

    en divisant par 60 secondes on trouve la quantité d'electricité en coulomb par seconde, ce qui est la définition de l'ampère

    5760 /60 = 95,7 A pour produire un litre du melange gazeux par seconde.

    Bidouille 74 mesure 4 litres pour pour 1 minute soit 4/60 litres /seconde soit 0,066 L/S

    Le courant moyen necessaire = 95,7* 0,066 = 6,38A

    Compte tenu que bidouille 74 est en altitude ( je crois que la manip est en Savoie ) et que la temperature est superieure à 0°C il faudrait corriger ce calcul. Le courant est donc un peu inferieur à cette valeur de 6,38 A.

    En conclusion ,il faudrait avoir une mesure de la temperature du gaz à 1ou 2°C prés
    une idée de l'altitude de son laboratoire à 100m prés
    et surtout de valider les courants circulant dans chaque cuve et le courant total ( Bidouille 74 a detecté des anomalies à ce sujet )

    J'espère que ce message permettra de mieux confronter, les données theoriques et les resultats experimentaux constatés
    Mille excuses, je me suis trompe entre les minutes et les secondes


    Je reprends le raisonnement!
    La reaction d'electrolyse est detaillée dans certains des documents joints

    H²O ==> H² + 1/2 O² la reaction impose de faire circuler 2 electons par molecule d'eau electrolysée

    la charge 1 electron = 1,6202*10-19 coulomb
    le nombre d'Avogadro = 6,022 *1023
    Par definition 1 A = 1 coulomb par seconde

    1 mole H² correspond à 6,022 *1023 molecule d'hydrogène

    Le volume correspodant est de 22,4 litres sous 1 atmosphère et à 0°C

    Pour degager 22,4 l d'hydrogène avec 1/2 * 22,4 l d'oxygène soit au total 33,6 l de gaz à 0°C sous 1 atmosphère, il faut exactement
    2* 1,6202*10-19 *6,022 *1023=
    96500 *2 = 193 000 coulombs


    Calculons ce que cela donne pour 1 litre de melange hydrogène et oxygène

    193 000 /33,6 =5740 coulombs

    Si le degagement se fait par seconde, le courant est par definition de l'ampère de 5740 A

    Or le degagement mesuré des de 4 l par minute soit de 4/60 l /seconde ou 0,066 L /s

    le courant moyen serait 5740 * 0,066 = 383 A


    Nous sommes loin du compte.............

    En conclusion ,il faudrait avoir une mesure de la temperature du gaz à 1ou 2°C prés
    une idée de l'altitude de son laboratoire à 100m prés
    et surtout de valider les courants circulant dans chaque cuve et le courant total ( Bidouille 74 a detecté des anomalies à ce sujet )

    J'espère que ce message permettra de mieux confronter, les données theoriques et les resultats experimentaux constatés


    Encore une fois mille excuses pour mon erreur, je voulais tellement me rapprocher des resultats constatés .......

  35. #150
    GBo

    Re : Fission de l'eau par résonance

    Citation Envoyé par curieuxdenature Voir le message
    Bonjour à tous
    ce que j'en tire, c'est qu'avec un rendement exceptionnel de 99% (ce qui semble être le cas avec ce système impulsionnel)
    Le seul doc scientifiquement recevable que j'ai pu trouver (cf. mon post #143) dit au contraire qu'impulsionnel n'est pas plus efficace que DC constant. Quelles sont tes sources ?
    Citation Envoyé par curieuxdenature Voir le message
    cela offre un intêret économique par rapport à une bouteille d'hydrogène embarquée dans la voiture à eau.
    Non pas vraiment, puisque tu dois depenser une énergie (colossale) pour produire ce gaz en direct à partir de l'eau (donc xxx batteries), et ensuite le bruler dans le moteur idoine. A comparer avec une voiture électrique avec les mêmes xxx batteries, et la question revient à comparer des rendements de moteurs et là...

    Citation Envoyé par curieuxdenature Voir le message
    Mais je suis assez surpris que bidouille74 parvienne à un tel rendement quand on connait la resistance interne relativement élevée de tout électrolyte, ce qui entraine évidemment de grosses pertes en chaleur inutile par effet joule...
    Bidouille78 se trompe d'un facteur 100 sur le bilan énergétique, on a maintenant tous les éléments, c'est trop gros pour une histoire de T° et de pression. D'où ma piste du post #145 tout à fait sérieuse, attendons sa réponse.

    cdlt,
    GBo
    Le mélange de vrai et de faux est énormément plus toxique que le faux pur - Paul Valéry

Page 5 sur 8 PremièrePremière 5 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. fréquence de résonance de l'eau
    Par siera dans le forum Physique
    Réponses: 28
    Dernier message: 29/11/2010, 17h52
  2. absorption de la lumière par l'eau
    Par Jenkojam dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 0
    Dernier message: 20/12/2007, 10h06
  3. écrasé par la masse de l'eau ?
    Par mariefei dans le forum Physique
    Réponses: 19
    Dernier message: 30/11/2007, 18h34
  4. corrosion par l'eau demineralisée
    Par kuznik dans le forum Technologies
    Réponses: 2
    Dernier message: 26/09/2007, 10h43
  5. l'extraction par l'eau chaude
    Par inniche dans le forum Biologie
    Réponses: 2
    Dernier message: 30/10/2005, 00h13