Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 15 sur 15

Le voyage dans le temps



  1. #1
    raptor77

    Le voyage dans le temps


    ------

    Bonjour ma question va vous paraître stupide mais je tiens à préciser que je ne suis pas de ceux qui prétendent que le voyage dans le temps est possible, au contraire j'admets que c'est impossible mais ma question est : pourquoi? Pourquoi le fait qu'on puisse pas aller plus vite que la lumière implique que voyager dans le temps est impossible?

    Merci de réponse à cette question naïve

    Cordialement

    Raptor

    -----
    On ne naît pas humain on le devient

  2. #2
    mimo13

    Re : Le voyage dans le temps

    Pourquoi c'est impossible ? J'ai peur de ne pas pouvoir te répondre, mais je t'invite à lire les liens suivants:

    Paradoxe de l'écrivain.

    Paradoxe du grand père.

    Tu peux chercher sur le forum, le sujet a été abordé une bonne centaine de fois.

  3. #3
    chaverondier

    Re : Le voyage dans le temps

    Citation Envoyé par raptor77 Voir le message
    Bonjour, ma question va vous paraître stupide mais je tiens à préciser que je ne suis pas de ceux qui prétendent que le voyage dans le temps est possible, au contraire j'admets que c'est impossible mais ma question est : pourquoi?
    Cette question soulève de très difficiles questions de définition.

    Définition de ce que l'on appelle l'écoulement du temps. Peut-on se contenter de le lier à un observateur ou doit-on le lier à une famille d'observateurs ?

    Doit-on le lier à l'entropie de Boltzmann et si oui de quelle façon ? Autrement dit, doit-on considérer le second principe de la thermodynamique comme une propriété de l'écoulement irréversible du temps ou comme une définition ?

    Comment distinguer la notion de cause de la notion d'effet ? Quand deux évènements sont causalement reliés, la cause précède l'effet nous dit le principe de causalité. Oui mais c'est quoi la cause ? celui des deux évènements qui précède l'autre dans le temps, non ? Donc le principe de causalité est une définition de la distinction cause/effet et non une propriété de l'écoulement du temps ?

    Qu'appelle-t-on phénomène irréversible ? C'est (par exemple) un phénomène au cours duquel l'entropie d'un système isolé augmente ? Oui, c'est très bien en pratique, mais en théorie l'évolution des systèmes isolés est régie par une dynamique hamiltonienne. Elle est donc isentropique. Alors...

    Qu'appelle-ton information ? C'est quelque chose que l'on a (qui a été) enregistré sur un support physique par une mesure (donc grâce à un phénomène irréversible, c'est à dire, paradoxalement, avec perte d'information) et qui se conserve ? Mais encore ? Ca permet à un observatreur d'être informé de quelque chose, c'est à dire de savoir classer un objet dans une catégorie d'objets équivalents d'un certain point de vue (exemple : "ceci est un chien" est une information), mais encore ?
    Etc, etc ...

    Je doute qu'on sache parfaitement poser toutes ces définitions d'une façon qui rencontre une adhésion générale.
    Citation Envoyé par raptor77 Voir le message
    Merci de répondre à cette question naïve
    Mais beaucoup moins naïve qu'il n'y paraît de prime abord quand on creuse.

  4. #4
    DAVARS

    Smile Re : Le voyage dans le temps

    Bonjour,

    Je suis un amateur de science et je lis beaucoup.

    Il a été souvent précisé que le voyage dans le temps était impossible car il faudrait atteindre la vitesse de la lumière pour pouvoir le réaliser et donc il faudrait disposer pour cela d'une énergie considérable. I y a également le paradoxe, du fils qui voyagerait dans le passé et qui par erreur pourrait accidentellement assassiner son père avant qu'il ne soit né. Dans ce contexte, celui-ci ne pourrait pas avoir existé.

    Moi, j'analyse la situation différemment et je pense d'un point de vu scientifique différent avoir trouvé une piste beaucoup plus réalisable technologiquement et je le pense sans danger sur notre propre espace temps.

    Nous savons que l'écoulement du temps à travers l'espace n'est pas homogène et qu'il s'écoule différemment selon la région où nous nous trouvons.

    Nous pourrions comparer l'écoulement du temps à l'eau d'une rivière où l'eau ne court que dans un sens.

    Ainsi, pour voyager dans le temps, il suffirait simplement dans une zone définie de ralentir cet écoulement.

    Ma machine à voyager dans le temps, repose donc sur le principe de la création d'une bulle d'espace temps indépendante de notre propre espace où le temps s'écoulerait différemment.

    Dans ce contexte, par exemple une seconde dans cette bulle d'espace temps pourrait représenter 10 secondes dans notre espace temps.

    Nous ne pourrions voyager que dans le sens du futur, ce qui règle le fameux paradoxe dont j'ai parlé plus haut.

    Si nous arrivions à créer cette machine, cela permettra de voyager dans l'espace sans que les voyageurs ne s'en rendent véritablement compte.

    Par exemple, pour voyager sur mars, il faut environ 6 mois compte tenu de la technologie actuelle.

    Mais, si les intéressés voyage dans cette bulle où nous controlons l'écoulement du temps, le voyage sera plus court à leur échelle.

    Je pense que la réalisation de cette machine nécessitera l'utilisation de champs magnétiques intenses issues de la recherche sur les centrales nucléaire où l'on arrive à confiner un plasma à des températures considérables.

    Voilà, mon message arrive à sa fin, et j'attends vos remarques sur mes réflexions.

    Bonne journée à vous.

  5. A voir en vidéo sur Futura
  6. #5
    Deedee81
    Modérateur

    Re : Le voyage dans le temps

    Salut,

    Tu as déjà posté le message dans le foum sur les débats scientifiques (où j'ai d'ailleurs répondu).

    Poster plusieurs fois le même message n'est pas autorisé.
    "Il ne suffit pas d'être persécuté pour être Galilée, encore faut-il avoir raison." (Gould)

  7. #6
    curieuxdenature

    Re : Le voyage dans le temps

    Bonjour

    les voyages dans le temps c'était pas facile, à pied, en vélo, mais maintenant c'est plus facile, voiture, avion.

    Sinon, oui le temps qui s'écoule 10 fois plus lentement, on le voit tous les jours chez des gens qui vivent dans une bulle déconnectée du reste du monde, alors que tout le monde agit normalement, ceux-là font exactement la même chose mais dix fois moins vite.
    apfff
    L'electronique, c'est fantastique.

  8. #7
    f6bes

    Re : Le voyage dans le temps

    Citation Envoyé par curieuxdenature Voir le message
    font exactement la même chose mais dix fois moins vite.
    apfff
    Bjr à toi,

    Les Suisssssssssses !
    A+

  9. #8
    Deedee81
    Modérateur

    Re : Le voyage dans le temps

    Salut,

    Pour voyager dans le temps, c'est facile, Einstein avait donné la recete :

    "Placez votre main sur un poêle une minute et ça vous semble durer une heure. Asseyez vous auprès d'une jolie fille une heure et ça vous semble durer une minute. C'est ça la relativité." (Albert Einstein)
    "Il ne suffit pas d'être persécuté pour être Galilée, encore faut-il avoir raison." (Gould)

  10. #9
    iope

    Re : Le voyage dans le temps

    Je reviens a la question du fil :
    " pourquoi? Pourquoi le fait qu'on puisse pas aller plus vite que la lumière implique que voyager dans le temps est impossible?"

    Je me la pose depuis qq temps , ou une voisine : pourquoi un message (tachyons etc) supraluminique violerait le principe de causalité . Si une balle supraluminique casse une lampe allumée , certains observateurs verront la lampe se casser puis le coup partir , la causalité pour moi n'est pas violée , il y a bien un 1er phenomene qui est la cause . si l'observateur se place dans la mauvais axe il produit de sa faute cette violation ! ! Merci de vos connaissances plus poussées

  11. #10
    Texanito

    Re : Le voyage dans le temps

    Citation Envoyé par iope Voir le message
    Je me la pose depuis qq temps , ou une voisine : pourquoi un message (tachyons etc) supraluminique violerait le principe de causalité . Si une balle supraluminique casse une lampe allumée , certains observateurs verront la lampe se casser puis le coup partir
    Ce serait encore plus marrant de constater que la lampe se casse après que la balle soit passée ; puisqu'elle voyage plus vite que la lumière, elle voyage plus vite que l'information electromagnétique qui est à l'origine de sa destruction.

    Ça ferait un peu comme dans les dessins animés à la dragon ball z où le mec tranche un cyborg avec son épée et deux minutes plus tard on se rend compte qu'il l'a décapité

  12. #11
    Amanuensis

    Re : Le voyage dans le temps

    Citation Envoyé par iope Voir le message
    Je reviens a la question du fil :
    " pourquoi? Pourquoi le fait qu'on puisse pas aller plus vite que la lumière implique que voyager dans le temps est impossible?"
    Cela n'a rien à voir.

    Dans les modèles d'espace-temps de Newton ou de Leibniz, on peut tout aussi bien dire qu'une boucle temporelle est impossible, exactement de la même manière que dans le cas du modèle d'espace-temps de Minkowski.

    La condition commune est juste que la composante temporelle de la 4-vitesse soit continue et ne puisse pas s'annuler pour une particule matérielle. C'est un "principe" indépendant du choix du modèle d'espace-temps, et donc de la limite de vitesse (c ou l'infini, il y a une limite dans les deux cas).

    Avec la RG sont apparus des modèles d'espace-temps non incompatibles avec des boucles temporelles.

    Je me la pose depuis qq temps , ou une voisine : pourquoi un message (tachyons etc) supraluminique violerait le principe de causalité .
    Par définition même du principe de causalité, qui veut qu'une cause précède l'effet, et que dans l'espace-temps de Minkowski "précéder" n'a un sens absolu que pour des événements qu'on peut lier par un chemin temporel (et donc le long duquel la vitesse limite n'est jamais dépassé).

    ----

    La physique n'est qu'un ensemble d'hypothèses. Les "principes" sont acceptés quand ils sont compatibles avec les observations et en "expliquent" un très grand nombre de manière économique.

    La raison de fond est donc qu'on n'a jamais observé de tachyons, ou de phénomène qu'on ne saurait pas expliquer sans supposer des tachyons ; on perdrait un principe bien utile si on prenait une telle hypothèse en compte. Cela s'appellerait "lâcher la proie pour l'ombre".

  13. #12
    iope

    Re : Le voyage dans le temps

    Citation Envoyé par Amanuensis Voir le message
    Cela n'a rien à voir.

    Dans les modèles d'espace-temps de Newton ou de Leibniz, on peut tout aussi bien dire qu'une boucle temporelle est impossible, exactement de la même manière que dans le cas du modèle d'espace-temps de Minkowski.

    La condition commune est juste que la composante temporelle de la 4-vitesse soit continue et ne puisse pas s'annuler pour une particule matérielle. C'est un "principe" indépendant du choix du modèle d'espace-temps, et donc de la limite de vitesse (c ou l'infini, il y a une limite dans les deux cas).

    Avec la RG sont apparus des modèles d'espace-temps non incompatibles avec des boucles temporelles. Merci pour la reponse de connaisseur , que je pense avoir compris(j'ai bcp lu sur le temps mais pas evident!!) si je dis que : effectivement la question de la vitesse de la lumiere et du voyage dans le temps sont 2 choses indépendantes , seules les lignes d'univers "temps propre" qui s'inclinent (cas des jumeaux) ou qui se mordent la queue (cas de l'univers en rotation , du cylindre de Tipler) , sont necessaires et suffisantes pour un voyage dans le temps........ ?


    Par définition même du principe de causalité, qui veut qu'une cause précède l'effet, et que dans l'espace-temps de Minkowski "précéder" n'a un sens absolu que pour des événements qu'on peut lier par un chemin temporel (et donc le long duquel la vitesse limite n'est jamais dépassé). Aaahhh ben alors oui ça change , mais je n'avais pas present a l'esprit ce facteur limitant de la causalité , qui maintenant m'apparait évident et ultra logique !!
    ----

    La physique n'est qu'un ensemble d'hypothèses. Les "principes" sont acceptés quand ils sont compatibles avec les observations et en "expliquent" un très grand nombre de manière économique.

    La raison de fond est donc qu'on n'a jamais observé de tachyons, ou de phénomène qu'on ne saurait pas expliquer sans supposer des tachyons ; on perdrait un principe bien utile si on prenait une telle hypothèse en compte. Cela s'appellerait "lâcher la proie pour l'ombre" .
    Tres parlant pour moi , remerciements renouvellés pour l'éclairage

  14. #13
    iope

    Re : Le voyage dans le temps

    Chaverondier : "Doit-on le lier à l'entropie de Boltzmann et si oui de quelle façon ? Autrement dit, doit-on considérer le second principe de la thermodynamique comme une propriété de l'écoulement irréversible du temps ou comme une définition ?"

    L'entropie semble etre une caracteristique du temps (qui oblige les phenomenes physiques de se dérouler dans un seul sens , et pas en réversible , cela oriente le temps ) Mais ce n'est pas le temps ....!,?

    J'ai regardé de nombreuses fois du coté du zero absolu (mais pas encore eu le courage de chercher des articles en anglais) , et bizarement est abordé la supraconductivité , la "superfluidité" , les techniques de refroidissements .....mais rien sur le temps !!!!?
    Alors que espace et temps sont liés , mouvements et temps , donc quand tout se fige (sauf l'agitation quantique) meme les electrons , il n'y a plus de reaction , plus d'usure , plus de vieillissement ....Qu'en est il des recherches sur le temps a ces temperatures ? ...motus !

  15. #14
    DAVARS

    Smile Re : Le voyage dans le temps

    Citation Envoyé par raptor77 Voir le message
    Bonjour ma question va vous paraître stupide mais je tiens à préciser que je ne suis pas de ceux qui prétendent que le voyage dans le temps est possible, au contraire j'admets que c'est impossible mais ma question est : pourquoi? Pourquoi le fait qu'on puisse pas aller plus vite que la lumière implique que voyager dans le temps est impossible?

    Merci de réponse à cette question naïve

    Cordialement

    Raptor
    Pardon, si je dis des bêtises,
    En fait théoriquement, lorsqu'on voyage à la vitesse de la lumière, notre masse devient infinie je suppose, que dans ce contexte notre structure atomique ne peux coexister à cette vitesse. Donc en clair, à cette vitesse nous serions désintégrés en particules élémentaires.
    Cela explique que voyager à la vitesse de la lumière demeure impossible à notre échelle d'espace temps.

    Moi, je préconise de créer une bulle d'espace temps au sein de laquelle nous pourrions contrôler l'écoulement du temps.

    Ainsi, si 0,001 seconde dans cette bulle d'espace temps équivalait à une seconde dans notre propre espace, une journée en vaudrait 1000 dans notre propre espace.

    Voilà la solution pour voyager vers le futur et dans l'espace.

    Le soucis, c'est qu'il n'est pas possible théoriquement par ce principe de voyager vers le passé et donc pas de retour possible à la case départ.

    La création d'une bulle d'espace temps suppose qu'il faut étudier de façon plus élargie les variations de l'écoulement du temps à l'échelle universelle.

    Je pense pour ma part qu'il n'y a pas que l'influence gravitationnelle.

  16. #15
    Deedee81
    Modérateur

    Re : Le voyage dans le temps

    Salut,

    Citation Envoyé par DAVARS Voir le message
    .... à la vitesse de la lumière, notre masse devient infinie ... nous serions désintégrés en particules élémentaires.
    Cela explique que voyager à la vitesse de la lumière demeure impossible à notre échelle d'espace temps.
    En fait, la nécessité de devoir fournir une énergie infinie (équivalent à cette "masse" infinie, en fait la "masse relativiste") suffit à expliquer. Pas besoin d'invoquer une hypothétique désintégration.

    Citation Envoyé par DAVARS Voir le message
    Moi, je préconise de créer une bulle d'espace temps au sein de laquelle nous pourrions contrôler l'écoulement du temps.
    ....
    Tout cela est bien joli, mais c'est quoi, physiquement, une "bulle d'espace-temps" (en dehors d'être une expression très poétique) ?

    A ce que je sache, l'espace-temps n'est pas du savon.

    En outre, même une fois défini, il faudrait encore imaginer un moyen de la produire. Et bien entendu, dire un truc comme "avec divers appareils magnétiques" ou "avec un générateur d'espace-temps" ce n'est pas suffisant.

    Ca ne sert à rien de sortir des idées de roman de science fiction s'il n'y a pas la moindre base physique derrière (à part l'usage de mots savants) ! (en plus c'est même en violation de la charte )
    "Il ne suffit pas d'être persécuté pour être Galilée, encore faut-il avoir raison." (Gould)

Discussions similaires

  1. Voyage dans le temps
    Par ABN84 dans le forum Physique
    Réponses: 43
    Dernier message: 24/06/2016, 20h14
  2. Voyage dans le temps ?
    Par NeckS dans le forum Epistémologie et Logique (archives)
    Réponses: 48
    Dernier message: 07/07/2010, 20h35
  3. Voyage dans le temps
    Par -Kratos- dans le forum À la conquête de Mars
    Réponses: 23
    Dernier message: 26/03/2009, 21h10
  4. Le voyage dans le temps
    Par Hamster dans le forum Archives
    Réponses: 75
    Dernier message: 28/11/2006, 14h23
  5. Voyage dans le temps
    Par mike12z dans le forum Physique
    Réponses: 1
    Dernier message: 07/08/2005, 23h40