Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 6 sur 6

[MQ] Notion de localité



  1. #1
    rps

    [MQ] Notion de localité

    Salut à tous,

    J'aimerais savoir si la MQ a défini la notion de "localité" de l'énergie? Existe-t-il un lien entre la quantité d'énergie et la notion de localité? Je ne sais même pas si j'exprime correctement mon idée...

    ++

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    rps

    Re : [MQ] Notion de localité

    Citation Envoyé par rps Voir le message
    Salut à tous,

    J'aimerais savoir si la MQ a défini la notion de "localité" de l'énergie? Existe-t-il un lien entre la quantité d'énergie et la notion de localité? Je ne sais même pas si j'exprime correctement mon idée...

    ++
    Je vais essayer de compléter ma question: le principe de localité est uniquement défini par les 3 dimensions spaciales?

  4. #3
    doul11

    Re : [MQ] Notion de localité

    Bonsoir,

    La mécanique quantique est plutôt non locale dans ces prédictions et locale sur une mesure, on raisonne en terme de probabilité de présence d'une particule ponctuelle.

    Que veut-tu dire par "localisation de l'énergie" ?
    La logique est une méthode systématique d’arriver en confiance à la mauvaise conclusion.

  5. #4
    Deedee81

    Re : [MQ] Notion de localité

    Bonjour,

    Le tenseur énergie-impulsion ou l'énergie sont des grandeurs locales en mécanique quantique. Mais leur valeur se calcule par la moyenne d'un opérateur (par exemple l'hamiltonien) pour des états donnés dont la description n'est pas locale (plus exactement, elle n'est pas séparable). Ce qui ne simplifie pas les choses.

    Une grandeur est dite locale si sa valeur est définie en un point précis (ou en chaque point) et si son évolution ne dépend que de sa valeur en ce point et de son voisinage. C'est le cas en mécanique quantique, par exemple l'équation de Schrödinger est une équation différentielle locale et en théorie des champs les opérateurs ont des commutateurs nuls sur un intervalle spatial (localité relativiste). Mais comme les fonctions d'ondes ne sont pas séparables (par exemple à cause de l'intrication) bonjour les difficultés.
    Tout est relatif, et cela seul est absolu. (Auguste Comte)

  6. #5
    rps

    Re : [MQ] Notion de localité

    Citation Envoyé par Deedee81 Voir le message
    Bonjour,

    Le tenseur énergie-impulsion ou l'énergie sont des grandeurs locales en mécanique quantique. Mais leur valeur se calcule par la moyenne d'un opérateur (par exemple l'hamiltonien) pour des états donnés dont la description n'est pas locale (plus exactement, elle n'est pas séparable). Ce qui ne simplifie pas les choses.

    Une grandeur est dite locale si sa valeur est définie en un point précis (ou en chaque point) et si son évolution ne dépend que de sa valeur en ce point et de son voisinage. C'est le cas en mécanique quantique, par exemple l'équation de Schrödinger est une équation différentielle locale et en théorie des champs les opérateurs ont des commutateurs nuls sur un intervalle spatial (localité relativiste). Mais comme les fonctions d'ondes ne sont pas séparables (par exemple à cause de l'intrication) bonjour les difficultés.
    Mais comment peut-on utiliser des équations locales alors que depuis l'expérience EPR, on sait que la MQ est non-localisée, c'est de l'aproximation?

    Je réfléchis à ça par rapport à la discussion sur le transfert d'énergie dans le temps où tu m'avais répondu que l'énergie devait être constante localement (you remember?)

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    doul11

    Re : [MQ] Notion de localité

    Bonjour,

    Ce qui est fondamental en mécanique quantique c'est pas l'espace-temps c'est l'espace des états, l'évolution de états ne dépends pas forcement de l’espace et du temps.

    - L'équation de Schrödinger donne par exemple la probabilité de présence d'un électron en fonction de l'espace, voir les orbitales atomiques. Il faut bien voir que c'est indépendant du temps et que c'est une probabilité.

    - Dans les expériences de type EPR et choix retardé on trouve des corrélations entre les mesures d'états, peut importe les paramètres d'espace ou de temps.

    - Pour un chat de Schrödinger l’évolution des probabilités est uniquement temporelle suivant la loi de décroissance radioactive


    Donc on définit un espace des état a un moment donné de l'espace et du temps, on peut difficilement faire autrement, mais ensuite l'évolution des états ne dépends pas seulement de l’espace et tu temps, même si souvent on a une fonction d'onde phi(r,t) qui prends bien pour variables l'espace et le temps. Voila une synthèse de ce que je comprends de cette mystérieuse et passionnante physique quantique.
    Dernière modification par doul11 ; 22/09/2012 à 06h25.
    La logique est une méthode systématique d’arriver en confiance à la mauvaise conclusion.

  9. Publicité

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. Non localité
    Par emaanet dans le forum Physique
    Réponses: 36
    Dernier message: 23/01/2012, 12h27
  2. Non localité quantique
    Par Carcharodon dans le forum Physique
    Réponses: 4
    Dernier message: 08/03/2011, 20h52
  3. Localité, déterminisme et interprétations de la MQ
    Par Pio2001 dans le forum Physique
    Réponses: 113
    Dernier message: 18/02/2009, 22h41
  4. Localité et mécanique quantique.
    Par Pio2001 dans le forum Physique
    Réponses: 25
    Dernier message: 12/09/2007, 03h01
  5. principe de non localité
    Par Boson_2_higgs dans le forum Physique
    Réponses: 18
    Dernier message: 10/07/2005, 23h19