Discussion fermée
Page 1 sur 3 12 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 69

Spasmophilie...

  1. #1
    giga88

    Spasmophilie...

    Bonjour,

    J'ai fait une crise de spasmophilie il y a une semaine environ. C'était la première fois qu'une pareille chose m'arrivai et je dois avouer que j'ai eu très peur; peur de mourir; je tremblais comme un fou, j'avais des fourmillements ds les mains, beaucoup de mal à respirer et très "mal au coeur". J'avais la sensation de ne plus maitriser mon corps. Je ne savais pas ce qu'il m'arrivait, ce qui me stressait encore plus ... Puis un médecin est arrivé, ma tension et ma température étaient bonnes, j'ai respiré ds un pochon, jme suis calmé et il m'a dit qu'il s'agissait de spasmophilie, dûe à une grosse fatigue et au stress.

    Depuis, j'ai eu d'autres crises, parfois 2 ds la nuit.

    On m'a bien fait comprendre que c'était pénible à vivre, mais que le caractère dangereux au niveau de ma santé de ce genre de crise était des plus minimes. Bref, aucun véritable risque de mort ((!))

    J'aimerais savoir comment les gens qui font des crises de spasmophilie gèrent cela. Honnêtement, je m'attends à en faire régulièrement et peut-être tout au long de ma vie, conscient du rôle ENORME que joue l'aspect psychologie ds tout ceci. ( c'est fou comme ce qui se passe ds notre tête peut modifier notre état de santé )

    J'ai 17 ans et je voudrais avoir des témoignages de spasmophiles : Est-ce que la fréquence de leur crises s'est amplifiée ac le temps ? le contraire ? Y en a-t-il pour qui ces crises ont duré pendant une période bien définie ? (dépression, moments douloureux...) et non toute la vie ? Selon vous s'agit-il d'un problème avant tout psychologique ?

    Merci pour vos réponses!

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    onyx rouge

    Re : spasmophilie...

    Bienvenue au club,

    J'ai depuis longtemps qques symptomes spasmophiles qui sans etre aussi important que ceux que tu décrit on la facheuse habitude de se concentrer sur les instestins ou le rectum, c'est lors de la survenue de crise insupportable en terme de douleur mais on sait à la longue que ces crises ont des signes avant coureurs et qu'elles font un pic puis régressent . Les solutions : écarter avec l'aide de son toubib tout autre pathologie, le mien me prescrit chaque hiver une cure de magnésium ,, et lors de la survenue d'une crise relativiser en évitant de se focaliser sur la douleur et trouver sa position ou l'attidude adéquate pour détendre son corps j'utilise également du spasfon qui généralement me fait du bien ( effet placébo ? )
    je dirai pour finir qu'il me semble que ces crises deviennent moins fréquentes et s'estompent avec le temps , bon courage à toi et cool cool la vie

  4. #3
    flimo

    Re : spasmophilie...

    Eh bien la spasmophilie est queque chose qui n'est pas dangereux, très impressionnant malgré tout.

    Je suis spasmophile moi-même, et j'ai trouvé des remèdes efficaces qui ont permi à ces crises de disparaître:

    1) lors de fort stress ou fatigue (examens par exemple), prendre du magnésium et de la vitamine B12 pendant 15 jours, suivi de calcium (en ayant arrêté le magnésium) pendant les 15 autres jours. Consulte un toubib pour les dosages.

    2) manger du chocolat et des bananes (riches en magnésium).

    3) lors d'une crise, boire un verre d'eau froide, ça calme illico.

    Voilà, espérant que ça t'aide.

    Francis
    Le monde est à l'envers certes, mais qui va le remettre dans le bon sens?

  5. #4
    giga88

    Re : spasmophilie...

    merci pour vos réponses.

    Ma dernière "crise" remonte maintenant à plusieurs jours.
    Je vais prendre rdv ac mon toubib pour en parler ...

    merci encore

    Et s'il y a d'autres témoignages surtout n'hésitez pas (des techniques pr vs calmer, vos ptits truks bien à vous!).

  6. #5
    crataegus

    Re : spasmophilie...

    Salut,
    Ma mère faisait de la spasmophilie quand elle était plus jeune. J'étais enfant et c'était trés impressionant de la voire en crise. Le médecin arrivait, lui faisait une injection et aprés quelques instants elle était de nouveau sur pied.
    En fait mon post vient juste confirmer l'aspect psychosomatique (qui concerne à la fois le corps et "l'esprit") des crises car en fait elles ont disparu quand d'autre problèmes de santé graves mais sans rapport sont apparus.
    Maintenant il doit bien avoir des gens chez qui ça a disparu sans que d'autres tuiles ne leur tombent dessus

    Max
    Dernière modification par crataegus ; 05/01/2006 à 12h42.

  7. #6
    axolotl

    Smile Re : spasmophilie...

    Bonjour giga88,
    J'ai souffert moi-même de spasmophilie entre 16 et 24 ans.
    La sensation de mort imminente qui se manifeste la nuit est courante et très désagréable, c'est certain. Mais il ne faut pas paniquer !
    La journée, il arrive d'avoir des vertiges ou des difficultés d'attention, surtout si le temps est chaud et lourd.
    J'ai eu une dernière crise sérieuse à l'âge de 24 ans et le seul traitement efficace a été une perfusion quotidienne (pendant une ou deux heures, je ne m'en souviens pas très bien) d'un liquide contenant du magnésium, et ce pendant deux semaines. Le seul désagrément est de rester allongé pendant ces deux heures avec la seringue de perfusion dans la veine du bras, sans bouger...
    Ce traitement, combiné avec une nourriture riche en magnésium et des comprimés en contenant m'a définitivement soulagé.
    Pour ce qui me concerne, la maladie a disparu avec l'âge.

  8. #7
    papythomas

    Re : spasmophilie...

    bonjour
    j'ai connu cette maladie ou probléme lier au stress bien souvent ,si toutes les analyses sont bonne et qu'il ne manque rien .

    la solution c'est d'apprendre a gérer la crise sans panique ce qui n'est pas façile.

    ce qui est relativement façile c'est de provoquer la crise et a partir de la un therapeute peut vous aprendre a la gérer sans panique et avoir moins de crise et parfois plus de crise du tout.

    a+

  9. #8
    mysage

    Re : spasmophilie...

    hello ,


    pour aider le spasmophiles ,
    déjà la respiration tranquille ,lente ou des énace desophrologie aide à mieux gérer ses tensions dues saux stress !!!
    il est une aide également peu connu c'est la chaleur fabriquée par le corps lui même,généré et stimulé par une lumière de divers filtres appropriées (le violet par ex.)cela s'appelle chromathérapie.
    voir le site:www.coloredukiensi.net
    et le s oligoéléments c'ets bien mai silnyapa sque le Mg l'idéal est un de l'eau contenant une synergie d'oligoélément en suspension colloidale.
    Bon courage!

  10. #9
    perruches

    spasmophilie...

    Bonsoir,

    Depuis plus d'un an,je suis victime de crises de spasmophilie.Les symptômes n'ont pas évolués (vertiges,bouffées de chaleur,mains moites,difficultés respiratoires,tremblements,con tractions musculaires). Il faut seulement que je fasse attention,dès qu'une crise se manifeste,je préviens les gens qui m'entourent et j'essais de ma calmer.Au début cela à été très difficile (le regard des autres,c'est impressionnant pour les gens,en général,ils paniquent et ne savent pas comment réagir...) mais si je peux dire "avec l'expérience", tu vas apprendre à gérer et à reconnaître tes symptômes.Tu devras t'y faire...Mon médecin,me préscrit des cures de magnésium mais cela ne change pas grand chose (en ce qui me concerne).Mon médecin à donc demandé un avis à un neurologue et ce dernier m'a prescrit un bêta-bloquant...J'attends maintenant de voir les résultats.Si résultats!
    "Fais de ta vie un rêve et d'un rêve une réalité."
    Antoine de Saint Exupéry

  11. #10
    giga88

    Re : spasmophilie...

    bonjour,

    je voulais simplement vous remercier pour vos réponses et tous vos témoignages, c'est intéressant et enrichissant.
    depuis que je prends un peu de magnésium le matin, mes crises s'estompent ... même s'il suffit que je sois fatigué, stressé ou pris de panique pour que cela reprenne...

    merci encore

    PS : mysage : le lien du site ne marche pas, c'est dommage; ça semble intéressant comme idée!

  12. #11
    Beline1808

    Unhappy Re : spasmophilie...

    Bonjour,

    J'ai 14ans et je fais moi-même de la spasmophilie !
    Mon docteur m'as découvert cela il y a environ 1 mois et demi, il m'as donné un traitement de magnésium mais il n'as fait aucun effet !
    J'y suis retourné et il a décider de changer de traitement, donc j'en est eut un plus fort !
    Ma mère n'était pas très confiente, donc elle a demander pour me faire une prise de sang !
    Heureusement qu'elle a fait ca, car ils ont découvert que je fesais également une anémie de fer, énorme d'ailleur.La norme est entre 40 et 80 et moi j'ai 7
    J'ai déja fait une crise de spasmophilie et je peux vous dire que c'est très impresionnant .. on tremble de partout, on a l'impression qu'on vas tomber ..!
    C'est HORRIBLE
    C'est encor pir maintenant même si le médecin m'as donné un traitement de fer en complèment de celui de magnésium !!
    Pour moi ce qui est embettant c'est que pour moi ce manque se transmet dans les jambes, donc je ne peux presque plus marcher !
    C'est très génant, je ne peux plus sortir, je me prive de faire certaines choses ..!
    Ca pourrie la vie !

    Est-ce que vous avez quelques conseils a me donner pour me sentir mieux ?!


    Merci

  13. #12
    kinette

    Re : spasmophilie...

    Bonjour,
    La spasmophilie (enfin ce qu'on appelle comme ça en France...) est principalement liée au stress... et donc toute méthode permettant de mieux gérer le stress peut être efficace.

    Cf. http://www.doctissimo.fr/html/dossie...e_mythe_02.htm

    A noter que les Allemands ont aussi leurs "symptômes propres":
    http://www.spiegel.de/international/...416475,00.html
    Circulatory collapse is a major health problem in Germany. Indeed, only recently, former-German-politician-turned-television-dancer Heide Simonis recently hung up her dancing shoes because of suffering a Kreislaufzusammenbruch. The odd thing is that in its mild, irritating, I-need-to-skip-work-and-lie-down form, this is a uniquely German phenomenon. Elsewhere, if people suffer a circulatory collapse, they die.
    Quand à ton anémie en fer, essaie de soigner ton alimentation pour l'éviter.
    Bon courage,

    K.
    Nomina si nescis, perit et cognito rerum.

  14. #13
    TTScience

    Re : spasmophilie...

    Bonjour,

    la spasmophilie, j'ai connu...
    mais les crises a force de perdre de leurs caractères impressionnantes (sensation de vertiges et crises d'angoisses : la mort est proche!) ont finies par disparaître. AMHA la spasmophilie se nourrit de stress et d'angoisses, et s'auto-alimente avec la crise, ainsi elle s'entretient. J'ai donc deux conseils :

    le premier le plus dur pour les premières crises et qui demandent beaucoup de courage et de confiance => Croire les medecins PERSONNE n'est jamais mort de spasmophilie, tu ne risque rien... et si tu ne me crois pas consciemment accepte tes symptomes et habitus toi le plus vite possible a les ressentir, ils te feront moins peur et ne provoqueront pas de stress (l'appréhension de la crise et souvent le déclenchement de la crise !)

    Le deuxième conseil : Il faut accepter de se sentir fatiguer de temps en temps et se reposer ou se changer les idées quand la crise arrive, le plus souvent ce que tu ressent n'est pas l'arrivée d'une crise mais juste de la fatigue ou de la lassitude.

    J'espère que mon expérience pourra t'aider et que tu en sortira plus vite que moi, mais en tout cas, la plupart du temps ca disparait aussi vite et magiquement que c'est apparu

    Repose toi, détend toi, amuse toi !

    PS : la spasmophilie n'est pas une maladie, c'est plus un symptome décrit par les patients de sensations d'angoisses et reflète souvent une peur de mourir ou d'être malade.
    Dernière modification par TTScience ; 11/01/2007 à 22h24.
    Concrètement simple.

  15. #14
    Beline1808

    Re : spasmophilie...

    Merci beaucoup pour tout vos conseils, mais je ne craint que cela ne me serve a rien :$
    Je suis retournée au médecin, il a décidé d'arrrêter mon traitement de magnésium car je ne le fixe pas, mais je continue mon traitement de fer ...!

    Mais si dans une dizaine de jours, je ne vois pas de changement , je dois allé me faire hospitalisé, car cela n'est pas normal que je marche aussi mal ...!

    La CPE de mon colège m'as dit que l'année dernière une élève fesait la même chose que moi, et elle était obligé de passé une semaine par mois a l'hopital car les médecins ont découvert qu'elle avait une leucémie !

    J'ai fais des recherche sur le net, car je n'étais pas très rassurée apré cette aveux, et j'ai découvert que une leucémie était un manque de globule blanc et de globule rouge, alors que moi je n'ai pas du tout ce manque car a la prise de sang que j'ai faite, mes globules était "intactes" !

    Merci pour le lien et pour tout vos petits conseils et vos expériences !!
    A bientot

  16. #15
    midelt21

    Re : spasmophilie...

    bonsoir,
    sois tranquille, c'est impressionnant mais non dangereux. j'en ai eu beaucoup à 20 ans j'en ai 58. tu peux les calmer en déglutissant une grosse boule de mie de pain. il existe aussi en homéopathie du gelsénium 15 mg, tu peux essayer.
    cordialement

  17. #16
    Beline1808

    Re : spasmophilie...

    Bonsoir,
    Merci pour tout mais je ne comprends pas l'histoire de la boule de la mie de pain ...!
    A quoi peut-elle me servir ?!

    Merci

  18. #17
    Lord Predator

    Re : spasmophilie...

    Bonjour a tous, moi j'ai commencer mes crise ce lundi en controle, j'ai senti une forte fatigue, des fourmis dans les mains et les pied, j'avais du mal a respirer, j'avais le vertige, je ne voulais plus que me laisser tomber par terre. Sauf que depuis j'en ai eu plusieurs, en cours et avant de dormir, mais malheureusement, la plus grave c'est passer dans la nuit de jeudi a vendredi, j'ai commencer a manquer d'air et sa me fesais peur , ensuite j'ai eu des vertiges, tremblement, je ne pouvais plus rien faire, j'avais mal aux ventre, j'en pouvais plus, c'était horrible, c'était a un tel degrés que ma mere affoler a appeler le samu, je suis rester la nuit en observation et on ma administrer un calmant, sauf que depuis ce matin ou je suis sortis je ne pensse plus qu'a ces crises, je suis affoler et je ne peut plus vivre, j'aurais du sortir au cinema avec des amies ce soir mais j'avais tellement peur de faire la crises que j'ai du my resigner, a mon plus grand malheure, mainteant j'ai peur de dormir, d'aller aux lycées et même d'une maniere plus générale de sortir de chez moi. C'est abominable, je sentais a plusieur reprise que je pouvais provoquer cette crise en y penssant mais c'était inconsciement, je pensse aux sensations et ensuite c'est elle qui prenne le relais en ne faisant que s'emplifier, j'en ai tellement marre, sa fait ne semaine que je vis ce cauchemars et je suis désperer, tous mes amis me réconforte mais je sais bien qu'ils ny peuvent rien...

  19. #18
    Lord Predator

    Re : spasmophilie...

    Peut-on prendre des somnifere en cas de crise pour s'endormir vite et biens ?

  20. #19
    kinette

    Re : spasmophilie...

    Bonjour,
    Tout d'abord personne n'est jamais mort d'une crise de spasmophilie.
    Une chose que tu dois éviter lorsque tu as l'impression que ça ne va pas, c'est d'hyperventiler (les fourmillements et vertiges sont je pense liés à ça).
    Donc essaie de réguler ta respiration.
    Dans un état normale, mesure le rythme naturel de ta respiration, et en cas de crise, tu prends ta montre et tu te cales sur ce rythme normal, en respirant doucement et à fond. Essaye de respirer en utilisant le diaphragme ("avec le ventre" disent les sophrologues ), et non en élevant les côtes. En même temps, tu peux essayer de masser doucement les zones où on est généralement contracté en cas de stress: épaules, base du crâne et cou...

    Bref, tout ce que tu vis en ce moment n'est qu'une conséquence d'un stress mal géré. Donc la première étape est de contrôler les crises, mais à mon avis ensuite il faudra s'attaquer à la racine du mal, et comprendre d'où te vient ce stress, et essayer de trouver des stratégies pour lutter contre et mieux le gérer.

    Bises et bon courage,
    K
    Nomina si nescis, perit et cognito rerum.

  21. #20
    benfreerider

    Re : spasmophilie...

    bonjour a tous
    moi aussi je souffre de crises de spasmo reccurentes depuis mon entrée en classe préparatoire, donc depuis 5mois.
    Vous devez deviner que concilier cours intensif, pression et spasmophilie n'est pas simple...
    Au debut, mes crises étaient une vraie épreuve, elles arrivaient 2 fois par jours en plein cours.
    J'essayais de rester discret tant bien que mal, meme si j'avais l'impression de vivre mes dernieres secondes à chaque fois.
    Il m'est arrivé de ressortir trempé d'un cours de SI tellement les crises successives étaient eprouvantes.
    Les symptome sont toujours les meme, c'est à dire bouffé de chaleur, palpitaions fortes et douleur qui monte à la poitrine(tout pour croire à un arrêt cardiaque),mains paralysée(utile pour ecrire un cour qui va à 200...), vertiges, tremblements...
    Ca c'était les 2 premier mois, depuis ca s'est calmé, je n'ai quasiment plus de crise de spasmophilie, juste de l'insomnie de temps en temps, ce qui est moins génant.
    J'ai consulté une psychiatre à 3 reprise, ce la m'a bien aidé a voir les choses autrement( notamment la prépa..)
    Voila un peu mon parcour dans cette galère, si quelqu'un veut en parlé sur msn avec moi, faite moi signe, je serai là!

  22. #21
    sloughi007

    Re : spasmophilie...

    Bonsoir,

    J'écris ce message en recherche de reconfort. IL y a 5 jours, je suis allée à la mer avec des amis, j'étais on ne peut plus cool. Apres une ballade, nous sommes rentrés à l'appart et quelques tps apres je me suis sentie mal. J'ai cru que j'allais perdre connaissance, mon coeur s'est accéléré d'un coup, fourmillement, engourdissement, endormissement de mes 4 membres, davantage du coté droit. J'ai cru mourir et j'ai demandé qu'ils appellent l'ambulance. Me voilà parie aux urgences, ils ont pensé a un avc, scanner de la tete et examen étudiant les veines du cerveau, rien... Radio du thorax car suspicion de bronchite que j'ai bien.
    Je pense avr fait une crise de spasmophilie et de tétanie, tachycardie ce soir la, je ne sais pas vraiment. Hier matin je suis allée chez mon medecin, lui parler de mon etat general et il m'a donné du bioptimum stress a forte doses(magnesium,...). Mais depuis ce fameux soir ou j'ai fait ma crise, j'ai mes jambes lourdes, endormies comme si elles allaient se paralyser, ainsi que mes bras, et picotements au visage. C'est meme parfois douloureux, crampes, crispation. Droles de sensations aux hanches et au ventre.
    Parfois j'ai l'impression que mon appareil respiratoire va se paralyser et plus pouvoir respirer. Que ma gorge se retrecit au cou.
    Je ne sais pas si c'est normal d'avoir cela en permanence depuis 5 jours, car je semble zen je ne comprends pas mais je suis mal ca c'est certain.
    Est-ce spécifique de la spasmophilie que cet ensemble de symtomes dure si longtemps sans arret ? Est-ce que cette crise peut etre une alerte de qqch plus grave ? Sep, maladie neurologique,.... ?
    Que pensez-vous ? Avez vous tous ces symptomes en permanence ?
    Je dors bien mais dés que je m'éveille, c'est toujours là ....

  23. #22
    benfreerider

    Re : spasmophilie...

    Citation Envoyé par sloughi007 Voir le message
    Bonsoir,

    J'écris ce message en recherche de reconfort. IL y a 5 jours, je suis allée à la mer avec des amis, j'étais on ne peut plus cool. Apres une ballade, nous sommes rentrés à l'appart et quelques tps apres je me suis sentie mal. J'ai cru que j'allais perdre connaissance, mon coeur s'est accéléré d'un coup, fourmillement, engourdissement, endormissement de mes 4 membres, davantage du coté droit. J'ai cru mourir et j'ai demandé qu'ils appellent l'ambulance. Me voilà parie aux urgences, ils ont pensé a un avc, scanner de la tete et examen étudiant les veines du cerveau, rien... Radio du thorax car suspicion de bronchite que j'ai bien.
    Je pense avr fait une crise de spasmophilie et de tétanie, tachycardie ce soir la, je ne sais pas vraiment. Hier matin je suis allée chez mon medecin, lui parler de mon etat general et il m'a donné du bioptimum stress a forte doses(magnesium,...). Mais depuis ce fameux soir ou j'ai fait ma crise, j'ai mes jambes lourdes, endormies comme si elles allaient se paralyser, ainsi que mes bras, et picotements au visage. C'est meme parfois douloureux, crampes, crispation. Droles de sensations aux hanches et au ventre.
    Parfois j'ai l'impression que mon appareil respiratoire va se paralyser et plus pouvoir respirer. Que ma gorge se retrecit au cou.
    Je ne sais pas si c'est normal d'avoir cela en permanence depuis 5 jours, car je semble zen je ne comprends pas mais je suis mal ca c'est certain.
    Est-ce spécifique de la spasmophilie que cet ensemble de symtomes dure si longtemps sans arret ? Est-ce que cette crise peut etre une alerte de qqch plus grave ? Sep, maladie neurologique,.... ?
    Que pensez-vous ? Avez vous tous ces symptomes en permanence ?
    Je dors bien mais dés que je m'éveille, c'est toujours là ....
    bienvenue au club!!
    Tous ces symptomes correspondent parfaitememt à ceux de la spasmo.
    Donc premierement, la spasmophilie est sans danger, c'est juste ton systéme d'alarme qui s'active pour rien.
    La première crise est souvent la plus violente car on panique exagérement ce qui nourrit la tetanie(picotement, impression souffle coupé...)
    Ensuite les symptomes peuvent réstés présent dans la journée surtout si tu as une carence en magnésium.
    Je te conseille de faire une prise de sang pour vérifié cela.
    La spasmo c'est ultra genant mais on peut s'en sortir rapidement surtout si on sait dés le depart que c'est de la spasmo est donc que c'est sans danger.
    si tu veu en parler pour te rassurer contact moi par message privé.
    salut et bon courage

  24. #23
    Marcoleboucher

    Re : spasmophilie...

    J'ai 43 ans, je fais de la spasmophilie depuis l'âge de 18 ans, je suis toujours en vie. Le plus gros problème de cette maladie c'est sa reconnaissance par les médecins qui la traite comme une dépression.

  25. #24
    TTScience

    Re : spasmophilie...

    En quoi est ce un problème ? La plupart du temps, le traitement fonctionne. Etes vous si sur, que ce n'est pas de la dépression ? Pour ma part, je retrouve tout les symptomes décrits précédemment dans les crises que j'ai subi et je pense qu'à l'époque j'était dépressif et que cette dépression s'exprimait par des angoisses hypocondriaques. Enfin, existe t'il un traitement autre que celui proposé par les médecins ? Sur quoi agirait il ce traitement puisque il n'y a aucun signe biologique du trouble ? Bref, personellement je pense que prendre conscience de son mal, c'est déja commencer à le soigner...
    Concrètement simple.

  26. #25
    steakyy@hotmail.com

    Re : spasmophilie...

    bonjour,
    voila vendredi soir lors d'une soiré entre ami ,j'ai fumé de l'herbe alors que je ne suis pa fumeur d'habitute c'est seulement la troisieme fois que je fume , et puis quelque temps apré g comencer a me sentir mal (je ressenté tout les symptomes de la spasmophilie:sensation de mourir ,tremblement fourmillement ,coeur qui s'emballe ,idée noir... )alors on ma vite emmener au urgence ,le docteur ma dit que c'était une mauvaise reaction causé par le fait que je ne fume jamais ,mais aprés avoir lu plusieur message sur se site je sui persoidé que ma crise nété pa lié a la fumette mais a une crise de spasmophilie. alors jaimeré bien avoir quelque reponse se qui maideré a comprendre . merci

  27. #26
    chricri14

    Re : spasmophilie...

    bonjour à tous!

    j'ai lu attentivement ton message et je voulais te faire partager mon expérience ...
    il y à un an, lors d'une séparation (mon copain partait définitivement à 900kms...), le soir même où il devait partir alors que je m'endormais j'ai fais un rêve étrange.
    Je suis incapable de me le rappeler mais je sais qu'il a tout déclenché car au moment où je partais dans les bras de morphée (il était quand même 4h du mat! ah ... vive les vacances!) j'ai eu une crise de tachycardie.
    (battements excessifs du coeur dans mon cas 180 la minute ...)
    j'ai pas compris ce qu'il m'arrivait j'ai senti que c'était "la dernière heure" ...
    Pour en remettre une couche, un mois plus tard, à force de ne plus pouvoir m'endormir (peur que ça recommence et sans cesse des crises), j'ai eu une crise de tétanie (paralysie des muscles) ...
    et c'est allé de pire en pire chaque jour, je n'allais plus en cours j'été obsédée par cette peur de mourir.

    alors comment ais je fais pour aujourd'hui vous en parlez avec tant de aise?

    il y a plusieurs facteurs. Le premier cela a été celui de tomber à tout hasard sur un garçon absolument charmant et merveilleux (je vis désormais avec lui depuis un an).

    il a su m'écouter, me dire de me calmer au moment où mes crises survenaient, en bref il était toujours là (et il est toujours là!).

    Au mois de septembre j'ai décidé de me faire soigner car il fallait que je retourne à la fac d'autant plus que je me réorientais. Mon médecin m'avait prescrit du prozac (anti-dépresseur) et j'ai mis beaucoup de temps à me décider d'en prendre car il n'a pas bonne réputation (accoutumance). Je l'ai pris pendant 6 mois et semaines après semaines je sentais de l'amélioration, je suis retournée au ciné (chose impossible auparavant), je reprenais goût à la vie et le mieux c'est que je n'étais pas dépendante.

    Un jour je l'ai arrêté (surtout à force de l'oublier de temps en temps lol!). Depuis je n'ai pas refait de crise "réelle". J'ai qqs fois des idées furtives de cette spasmophilie mais cela ne va pas plus loin je m'endors enfin sur mes deux oreilles.

    Je précise que je garde toujours une boite de "lysanxia" près de moi au cas où si un jour la crise referait son apparition.(c'est surtout psychologique, le fait de se dire qu'on possède sur soi un moyen de guérison mais bon lysanxia ça n'arrête pas la crise je trouve que cela m'appaise et surtout après j'ai tendance à dormir des heures MDR!)

    voilà où j'en suis aujourd'hui je pense que j'ai passé une sorte de première étape et que maintenant j'ai appris à vivre avec et surtout à la gérer.

    j'ai écrit un article à ce sujet sur mon blog:

    http://chricri14.skyblog.com/article_844676463.html

    n'hésitez pas à me laisser vos commentaires.

    c'est en s'entraidant qu'on se soigne, le net m'a beaucoup aidé car j'ai constaté que je n'étais pas seule.

    courage à tous les spasmophiles, vous vaincrez.

    chricri

  28. #27
    Eliantin

    Re : spasmophilie...

    Bonjour,

    J'ai 19 ans et j'ai été 'spasmophile' pendant un peu + d'un an.

    Je suis allé voir mon médecin après ma première crise. Je lui ai tout décrit, il m'a expliqué qu'on n'utilisait plus le terme spasmophilie mais 'trouble panique'.

    Je ne peux que raconter et te dire comment j'ai fait pour m'en sortir. En gros tout est dans ta tête. Mais vraiment.

    J'ai commencé à me dire que j'allais pas bien, puis peu à peu je paniquais, j'avais une décharge d'adrénaline, mon coeur battait très vite, puis d'un coup je tombais, pris de convulsions. C'est impressionnant, mais c'est vite devenu une habitude. A l'époque du Bac, j'en faisais une par jour (et ça arrivait souvent dans les lieux publics).

    Puis un jour l'infirmière du lycée m'a parlé un peu. On a parlé de ma vie, de mes stress, etc. Et je suis pas du genre à me confier alors elle m'a tiré les vers du nez. Puis on vient à parler de mes parents et je lui explique qu'il vienne de se séparer. Je lui dis que je suis satisfait de cette séparation parce qu'à la maison plus rien n'allait, et j'étais vmt sûr que je le prennais bien. Puis elle a insisté, longtemps en me demandant "tu es sur ? Tu es sur ?" je confirmais, et d'un coup je me suis mis à pleurer et je me suis rendu compte que non. C'est con mais j'étais sur que je le prennais bien pourtant.

    C'est là que je me suis rendu compte que tout était dans ma tête. Et j'ai pris de + en + conscience que je voyais venir mes crises et que je pouvais les maîtriser.

    Un jour je me suis levé et j'ai dit tout haut " C'est terminé ce théâtre, plus de crise ". Et je n'en ai plus eu. C'était une question de volonté. J'ai du digérer le divorce de mes parents, le stress du bac et autres petits tracas et j'ai décidé d'arrêter me crises.


    Voila mon point de vue. Toutes les histoires sont différentes, mais sache que l'angoisse, c'est dans ta tête. A toi de décider de régler tes problèmes et de maîtriser tes émotions.


    C'est pas facile c'est sûr, mais si tu as ces crises, c'est qu'il y a une raison. Cherche cette raison et comprend ce qu'il faut changer. Parles en autour de toi si tu en as besoin.

    Ah oui encore une chose, j'avais eu plein de traitements, des granions de lithium, du magnesium sous toutes ses formes et j'ai même testé l'homéopathie. Ca aide peut être des gens, mais pour ma part, ça n'a rien changé. Tout s'est arrêté le jour où je l'ai décidé, le jour où j'ai réglé tous mes problèmes.

    (Edit: Enfin chaque situation est différente, je sais par exemple que certaines crises sont dues à des problèmes neurologiques - mais à ce moment là c'est plus de la spasmophilie).

  29. #28
    Lord Predator

    Re : spasmophilie...

    Citation Envoyé par giga88 Voir le message
    Bonjour,

    J'ai fait une crise de spasmophilie il y a une semaine environ. C'était la première fois qu'une pareille chose m'arrivai et je dois avouer que j'ai eu très peur; peur de mourir; je tremblais comme un fou, j'avais des fourmillements ds les mains, beaucoup de mal à respirer et très "mal au coeur". J'avais la sensation de ne plus maitriser mon corps. Je ne savais pas ce qu'il m'arrivait, ce qui me stressait encore plus ... Puis un médecin est arrivé, ma tension et ma température étaient bonnes, j'ai respiré ds un pochon, jme suis calmé et il m'a dit qu'il s'agissait de spasmophilie, dûe à une grosse fatigue et au stress.

    Depuis, j'ai eu d'autres crises, parfois 2 ds la nuit.

    On m'a bien fait comprendre que c'était pénible à vivre, mais que le caractère dangereux au niveau de ma santé de ce genre de crise était des plus minimes. Bref, aucun véritable risque de mort ((!))

    J'aimerais savoir comment les gens qui font des crises de spasmophilie gèrent cela. Honnêtement, je m'attends à en faire régulièrement et peut-être tout au long de ma vie, conscient du rôle ENORME que joue l'aspect psychologie ds tout ceci. ( c'est fou comme ce qui se passe ds notre tête peut modifier notre état de santé )

    J'ai 17 ans et je voudrais avoir des témoignages de spasmophiles : Est-ce que la fréquence de leur crises s'est amplifiée ac le temps ? le contraire ? Y en a-t-il pour qui ces crises ont duré pendant une période bien définie ? (dépression, moments douloureux...) et non toute la vie ? Selon vous s'agit-il d'un problème avant tout psychologique ?

    Merci pour vos réponses!
    J'ai 17 ans également, ma premiére crise c'est passer il y a environs 3 mois, j'avais vraiment trés peur, j'avais l'impresion de crever, ma mére a appeler les urgences et ils m'ont embarquer a l'hopital et m'ont administrer des calmant.
    Aprés cette soirée des plus mouvementer, j'avais continuellement peur d'en refaire et je me suis privée de beaucoup de choses pour m'assurer de ne pas être en position de faiblesse( comme par exemple ne pas aller au cinoche de peur d'en faire une).
    Puisque je continuais a en faire (mais des petites) m'ont médecin m'a prescrit un excelent médicament, le veratran, qui te permert de réguler ton angoisse et de ne pas faire de crise (sur ordonnance). Depuis quelques semaine, je n'en fait plus, et je ne la craint plus, car effectivement, cette crise est trés douloureuse pour toi et ton entourage mais on ne risque absolument rien, faut juste attendre que sa passe. Je pensse que (dans mon cas) sa est dû a une grosse fatigue, un des nombreux probléme auxquels j'ai du faire face, a mon bac, enfin tous sa. On m'a expliquer (dans mon cas) que faire une crise était une façon de fuir mes problémes, et j'en avais un peu conscience. depuis cette crise (que je ne fait plus), je me sens plus fort et je regarde les choses comme elles sont.
    J'espére que mon témoignage profitera aux plus grand nombre car sa a vraiment été une période de dépression trés difficile a surmonter mais qui peut l'être par quiquonque.
    Dernière modification par Lord Predator ; 05/05/2007 à 14h17.
    Pour toute l'humanité ! L.P

  30. #29
    pietro7

    Re : spasmophilie...

    Bon alors moi je suis perdu!!!en e moment j'ai des gros coup de chaleur dans le coup,sur le front et sur les oreilles j'ai l'impression d'etre brulant...est ce de la spasmo???une autre personne a t'elle c'est symptome????

  31. #30
    benfreerider

    Re : spasmophilie...

    Difficile à dire pour l'instant.
    as tu d'autres symptomes?

Page 1 sur 3 12 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Spasmophilie ...
    Par Clowx dans le forum Santé et médecine générale
    Réponses: 1
    Dernier message: 06/02/2008, 10h50
  2. Un besoin d'aide (spasmophilie)
    Par Lordinou dans le forum Santé et médecine générale
    Réponses: 2
    Dernier message: 29/01/2008, 21h14
  3. Spasmophilie
    Par invite654345 dans le forum Santé et médecine générale
    Réponses: 1
    Dernier message: 07/12/2006, 18h10
  4. Spasmophilie et spasmophile
    Par perruches dans le forum Santé et médecine générale
    Réponses: 4
    Dernier message: 10/02/2005, 16h14