Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 7 sur 7

Dentaire ? Médecine ?



  1. #1
    chocopierrot

    Dentaire ? Médecine ?

    Bonjour, je suis actuellement étudiant en PACES ( première année de médecine ) et j'hésite entre : passer le concours spé dentaire ou spé médecine...

    Tout d'abord, j'adore ce que je fais, j'aime savoir comment marche notre corps, et j'avoue préférer les débouchés de médecine, mais le nombre d'année et la quantité de travail m'effraie ( tout cela accompagné des salaires assez bas pendant la formation ). Je me demande donc de plus en plus si je ne devrais pas me diriger vers l'odontologie en 6 ans...

    Tout cela est pondéré par le fait que je n'ai pas de capacités intellectuelles extraordinaires, et comme l'ECN a l'air très dure... Et que j'aimerai après mes études avoir un mode de vie relativement posé ( j'entends un salaire pas forcément extrêmement élevé, mais pas non plus trop trop bas, et au niveau quantité de travail aussi : je pourrai bosser en hopital au début et après me poser en privé pour souffler un peu ), enfin bref, ce discours peut faire pas très sérieux, mais c'est ma façon de voir les choses, je sais cependant que quoiqu'il arrive je devrai travailler à fond...

    J'ai donc besoin de conseils, si certains sont passés par là...

    Merci d'avance

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    Hazel

    Re : Dentaire ? Médecine ?

    Si je trouve ton discours sérieux, tu te soucies de l'après, sans te borner aux étoiles dans les yeux que tous les PACES ont vis à vis de la médecine.

    Vu ce que tu décris, je conseillerais plutôt dentaire de prime abord.

    La qualité de vie tout comme le salaire y sont plus confortable, les années d'étude effectivement moins nombreuses et moins difficiles. Rien n'est exagéré sur l'ECN et les années de préparation au concours, le plus dur en médecine n'est pas le PACES, et les études demandent énormément de travail et de sacrifices.

    Tu as peut-être vu actuellement le climat de malaise parmi les praticiens et les internes ( grèves etc... ), la phrase " j'aurais du prendre dentaire " est une des plus en vogue parmi les jeunes médecins ces derniers temps. Manque de considération de certaines spécialités, fuite du libéral vers le salariat ( surtout pour la médecine générale ). De nombreuses personnes qui se disaient en médecine par vocation expriment ouvertement leurs regrets. Toi si de principe tu penses que ce n'est pas forcément pour toi à cause de la difficulté, la longueur des études, tout ça pour un salaire qui ne sera pas forcément mirobolant ( encore un article récent qui parlait des médecin généralistes, payés comme un BAC + 5 en moyenne sur toute leur vie alors qu'ils sont BAC + 9 ), et un exercice pas forcément facile selon la spécialité, alors il vaut peut-être mieux t'épargner des soucis et des années de labeur si tu penses être heureux en dentaire.

    Après tout dépend, il y en a d'autres qui sont heureux là où ils sont malgré les difficultés. Moi je n'aurais pas fait autre chose quel qu'en soit le prix et je suis très content là où je suis. Mais au cours de mes années d'étude, entre le nombre d'abandons et les gens arrivés à terme mais qui continuent à dire qu'ils sont blasés toute la journée, je me dis que de nombreuses ré-orientations précoces se sont perdues... mieux vaut aimer ce qu'on fait.

    A toi de voir pour la suite, dans les deux cas ce sont des métiers super qui ont leurs avantages comme leurs inconvénients. Mes amis en dentaire sont en tout cas les plus heureux du monde.

  4. #3
    chocopierrot

    Re : Dentaire ? Médecine ?

    Merci beaucoup pour ta réponse, en effet tout est parti d'un reportage que j'ai vu sur les internes et la quantité de boulot. Je me dis aussi que si je fais médecine et que j'obtiens finalement un métier genre gynéco ou médecin du travail par exemple, je préférerais être dentiste... Du coup j'ai passé mon aprème à me renseigner, à lire des conversations d'ECN sur des forums histoire de me faire une impression et médecine me motive en effet de moins en moins.

    Une question me taraude si j'ose employer l'expression x)

    Si je passe ma première année : suis-je sûr de devenir dentiste ? J'ai cru comprendre que non si je n'étais pas thésé et j'avoue que tout cela est un peu flou pour moi.

    En tout cas merci de m'avoir autant éclairé parce que j'avoue être un peu perdu, et il me reste un mois pour me décider

  5. #4
    Hazel

    Re : Dentaire ? Médecine ?

    Des dentaires te renseigneront probablement mieux que moi, mais de mémoire une fois le concours de première année passée il n'y aura plus de barrières.
    Il y a possibilité de passer aussi un autre concours en fin d'études pour accéder à certaines spécialités ( orthodontie, etc... ), mais être dentiste, ça ça sera acquis.

  6. #5
    Neutrino

    Re : Dentaire ? Médecine ?

    Citation Envoyé par chocopierrot Voir le message
    Merci beaucoup pour ta réponse, en effet tout est parti d'un reportage que j'ai vu sur les internes et la quantité de boulot. Je me dis aussi que si je fais médecine et que j'obtiens finalement un métier genre gynéco ou médecin du travail par exemple, je préférerais être dentiste... Du coup j'ai passé mon aprèm à me renseigner, à lire des conversations d'ECN sur des forums histoire de me faire une impression et médecine me motive en effet de moins en moins.
    Tout est relatif.
    Quand tu es médecin du travail (ce que rien ni personne ne peut te forcer à faire, vu qu'il y a des places en excès en médecine générale ou en psychiatrie quoiqu'il arrive), tu ne regrette pas d'être dentiste, loin de là. Médecin du travail c'est un métier passionnant (global, pluridisciplinaire) et largement mieux payé (en salaire horaire) que la plupart des spécialités médicales (je suis un peu crispé par ta remarque : c'est un métier non connu du public, dont les tâches exactes ne sont pas du tout médiatisées, je comprend pas trop comment un jeune de 18 ans peut savoir que c'est forcément une voie de garage...). Quant à la gynéco, oublie, c'est très bien coté et fort heureusement d'ailleurs (la justice et les assurances n'ont pas encore réussi à tuer ce beau métier...), tu ne peux pas faire ça par défaut.
    La médecine générale, en plus, a vraiment vocation à devenir de la médecine générale à l'heure actuelle : tu n'es pas obligé de t'installer dans un cabinet, tu peux trouver un poste salarié en maison de retraite, en centre de réadaptation fonctionnelle, dans un service hospitalier de médecine polyvalente, aux urgences voire au SAMU... bref tu peux faire un boulot de quasi spécialiste, sans tomber dans la routine désopilante de certaines spécialités...

    A l'heure actuelle on est entrain de déboulonner le mythe du médecin spécialiste plus compétent, mieux rémunéré et mieux considéré que les autres... fort heureusement. Partir sur l'idée qu'il faut forcément réussir les ECN pour avoir un boulot intéressant en commençant des études de médecine, c'est se ruiner la santé à l'avance... Les ECN, c'est dur, certes, mais les cartes sont de plus en plus floues, avec la lente revalorisation de la médecine générale on peut avoir des spécialités même avec un classement assez bas. Le rang du dernier admis en chirurgie générale est à 4400, en deuxième moitié de classement, ce qui est historique...

    La qualité de vie des dentaires, c'est du purement relatif par rapport aux médecins (zéro garde, zéro week end), mais quand tu réfléchis le dentaire en libéral a du plomb dans l'aile : certains dentistes ne rentrent dans leurs frais qu'en gonflant le prix des prothèses, bref en étant commerçants, et ils font des pertes sur les soins courants (détartrage etc.). Du coup les soins compliqués sont trop chers, et la profession risque de se faire défoncer très rapidement sur ce sujet (et c'est vrai qu'il y a un gros problème d'accès aux soins en France sur ce point). Il n'est pas exclu que les dentistes vivent actuellement une espèce d'âge d'or flamboyant, et que dans 20 ans l'exercice libéral de cette profession aura été complètement mis au pas, comme certaines spécialités médicales -> dentiste salarié en centre mutualiste, par contre, tu te diras "pff... j'aurais du faire médecine". Tout est relatif! Tout peut bouger!

    "J'aurais du faire dentiste", c'est un cri du coeur mais ça n'est pas très rationnel... C'est surtout parce que les dentistes, eux, arrivent clairement à compenser le carcan tarifaire de la Sécu pour maintenir et augmenter leur niveau de vie, alors que les médecins libéraux ne font que perdre en niveau de vie et en considération depuis quelques années, sauf certaines stars et certains stakhanovistes. Ca n'a rien de rationnel, le métier de dentiste n'a rien de magique, et comme dit, le jour où ils ne pourront plus surfacturer les prothèses, ils seront dans la même spirale descendante que les médecins généralistes libéraux par exemple.

    Périodiquement il y a des professions de santé ou des statuts d'exercice qui ont la cote, c'est purement conjoncturel. Actuellement certaines spécialités sont sous rémunérées et d'autres touchent le jackpot en libéral, dans 20 ans ça ne sera plus les mêmes...

    Quant aux conditions de travail... L'internat c'est 4 ou 5 ans et certainement pas qu'avec des stages "goulag", quelle que soit la spécialité, et ça n'a rien à voir avec ce qui se faisait encore il y a 20 ans. C'est une vallée de larmes, et à 25 ou 26 ans le temps passe beaucoup plus vite qu'à 16-18 ans. La plupart des internes consentent largement à en chier, parce qu'ils savent qu'à la fin on leur fout la paix. Ceux qui souffrent, par contre, sont ceux qui ont des impératifs de carrière serrés, notamment les chirurgiens, ou ceux qui veulent faire de l'hospitalo-universitaire (mais eux, une fois qu'ils sont arrivés au sommet de l'arbre, plus personne ne vient les déloger de leur branche, ils sont peinards...).

    Après il faut relativiser, la plupart des médecins hospitaliers ne se tue pas au travail (il y a des hospitaliers qui ne font jamais de gardes... et d'autres dont on ne sait pas concrètement ce qu'ils font de leurs journées)... quant aux libéraux, à part les généralistes, c'est comme les dentistes (zéro week end, zéro garde, zéro travail après 18h...). Il y a de temps en temps des drames de la médecine (poursuites judiciaires d'un chirurgien -> ruine personnelle et familiale, harcèlement de la sécu contre un généraliste -> dépression et suicide), mais les médecins peuvent éviter les carrières qui exposent à ce genre de drames... La jeune génération de médecins a clairement appris à "lâcher prise", le mythe "un médecin ça bosse 50h et ça ne voit pas grandir ses enfants sinon c'est un planqué qui a raté sa vie" est mort...

    Le mieux c'est de se poser la question "médecin ou pas", et de laisser le temps au temps pour voir venir ensuite. Il me semble qu'il y a désormais des passerelles médecine-dentaire en cours de cursus. La question du mode, des conditions d'exercice et de la rémunération, ou même la question de la spécialité, sont hors de propos à un stade aussi précoce des études... tout peut changer rapidement. Il faut raisonner en terme de métier : ce qui plaît, ce qui attire dans la médecine, etc.
    Dernière modification par Neutrino ; 25/11/2012 à 11h03.
    Neutrino

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    Hazel

    Re : Dentaire ? Médecine ?

    Une précision pour ça:

    Citation Envoyé par Neutrino Voir le message
    La médecine générale, en plus, a vraiment vocation à devenir de la médecine générale à l'heure actuelle : tu n'es pas obligé de t'installer dans un cabinet, tu peux trouver un poste salarié en maison de retraite, en centre de réadaptation fonctionnelle, dans un service hospitalier de médecine polyvalente, aux urgences voire au SAMU...
    Non, plus a l'époque où lui y sera. Actuellement l'accès à la médecine d'urgence se fait encore par un DESC ( très restrictif, imposant une maquette rigoureuse et un poste d'assistant obligatoire ), et deviendra un DES à part entière dans les 2 ou 3 ans à tout péter, " normalement " d'après les premiers responsables, d'ici la rentrée 2014. Ca signifie qu'on le choisira à l'internat comme neurologie ou chirurgie, et qu'on ne pourra plus retomber dessus par des voies contournées ( les internes de cette années se voient refuser l'accès à la CAMU qui a disparue, et ce sont les dernières promos de DESC avant création de la spécialité ).

    Pour le reste effectivement beaucoup de latitude en médecine générale comme ailleurs. Il n'est cependant absolument pas hors de propos de commencer à réfléchir à tout ça maintenant ( le choix c'est dans peu de temps avec le PACES ), en particulier vu le nombre de réorientations ratées qu'on démasque dans les promos de médecine, il est au contraire plus que bienvenu de se poser ce genre de questions. Certains n'ont pas la maturité ou la vision d'ensemble pour décider correctement, mais d'autres l'ont, tu peux me croire.

  9. Publicité
  10. #7
    Neutrino

    Re : Dentaire ? Médecine ?

    Quand il aura fini ses études, dans 10 ans, le système des spécialités hermétiquement fermé aura définitivement éclaté, des passerelles et des formations continues auront été rétablies. C'est indispensable, surtout que je prédis un four pour la spécialité "urgentiste". Quand on sait ce que sont concrètement les services d'urgences en France, c'est IMPOSSIBLE qu'un interne ait envie d'y travailler 40 ans sans possibilité de faire autre chose par la suite. la plupart des services d'urgences de petits hôpitaux ne fonctionnent qu'en recrutant des généralistes qui font ça à temps partiel et/ou pour une durée limitée, ce serait de la folie d'interdire à ces structures d'avoir recours à eux. A l'heure actuelle l'idée fait son chemin que la régulation psychorigide, le contingentement et l'hypersegmentation des spécialités sont un véritable naufrage en termes de santé publique, puisque ça créé des pénuries qui n'ont pas lieu d'être, ça empêche l'adaptation des médecins aux nouveaux besoins (il faut 20 ans pour redresser la démographie d'une spécialité si on joue uniquement sur la formation initiale...) , etc. L'Ordre des médecins commence tout doucement à accepter de requalifier des médecins via la formation continue. Dans 20 ans on trouvera tout simplement ubuesque la façon dont les choses sont faites actuellement, et on trouvera parfaitement normal qu'un médecin change de spécialité en cours de carrière. La reconversion est déjà prévue par la loi HPST, mais les décrets pour la mettre en oeuvre ne sont jamais sortis... normal, ça comblerait certaines pénuries voulues délibérément, tout en en créant d'autres non voulues...

    Je persiste et signe, je ne vois pas comment un jeune de 18 ans, qui a une vision de la médecine purement livresque ou à travers la télé, peut décider concrètement de sa spécialité ou de son mode d'exercice... Surtout que le monde change, et vite. La grande question "est ce que je veux être médecin, réellement?" serait déjà éliminatoire pour pas mal d'étudiants... la vraie question c'est de différencier ceux qui ont une crainte légitime sur leur qualité de vie, et ceux qui sont clairement en quête d'un métier alimentaire pépère et seront soit mal à l'aise, soit à côté de la plaque..
    Faire médecine, ou même dentaire, juste pour avoir le plein emploi et une carrière planplan, ce n'est pas forcément une bonne idée. Certaines personnes sont à l'aise partout, d'autres ont clairement besoin de croire en ce qu'elles font. Et surtout, il faut bien se dire que tout change, et qu'une carrière de médecin, ça se construit sur des années, et qu'on peut très, très bien changer d'avis en cours de route... Le nombre de gens dont le choix final de spécialité a été dicté par des considérations conjugales en témoigne... Les déconvenues sont multiples et les surprises inévitables...
    Dernière modification par Neutrino ; 26/11/2012 à 20h44.
    Neutrino

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. prépa ingénieur ou médecine dentaire ?
    Par lastek45 dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 12
    Dernier message: 08/04/2011, 16h43
  2. meilleur université de medecine dentaire ?
    Par mehdioa dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 11
    Dernier message: 02/08/2010, 10h28
  3. dentaire plutôt que médecine ....
    Par SNODK dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 2
    Dernier message: 12/01/2010, 23h55
  4. Dentaire ou médecine ?
    Par ben13 dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 5
    Dernier message: 29/06/2008, 14h15
  5. dentaire ou médecine???
    Par looo dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 7
    Dernier message: 16/03/2008, 20h49