Discussion fermée
Page 2 sur 5 PremièrePremière 2 DernièreDernière
Affichage des résultats 31 à 60 sur 131

dimensionnement d'une pompe à eau



  1. #31
    chatelot16

    Re : dimensionnement d'une pompe à eau


    ------

    si il y a deja une pompe de 5kw qui est insuffisante il vaut mieux en ajouter une deuxieme pour la completer : il n'y aura pas besoin d'altivar : il suffit de ne pas faire demarrer les deux pompe en meme temps : et cela ameliore la fiabilité , si une pompe est en panne il reste l'autre et il vaut mieux un debit plus faible que rien

    -----

  2. Publicité
  3. #32
    Gofrette

    Re : dimensionnement d'une pompe à eau

    Papykiwi;

    Je comprend sans souci le besoinde shéma, hélas je sui au regret de vous dir que je ne connai pas le format de fichier dont vous m'avez parlez, cependant, à la guerre comme à la guerre, je pense qu'avec ce petit fichier "paint" et quelques explications vous devriez rapidement materialisé la chose.
    A savoir:
    -le rectangle représente la station de production (2pompes en parellèles dont je vous avai parlé)
    -Le segment rouge représente le tronçon de refoulement/ distribution (les autres tronçons étants en refoulement pur)
    -Le point de graphiti bleu représente l'hydrostab problématique.
    - chaque "pseudo-losange" représente un réservoir (chateau d'eau)

    Et donc nous y voici, mon problème étant que la baisse de pression effectuée par l'hydrostab entraine de fait une baisse de débit qui limite problématiquement la remplissage du chateau d'eau se trouvant en bout de tronçon. De plus, lorsque les deux autres réservoirs ne demandent pas (niveau bas non atteint), la pompe (car une seule fonctionne pour le moment en vue de son rendement) se retrouve a tourner a des pressions démesurées pour fournir un débit minime (cité également dans le message précédent).
    Par manque de temps dans le moment présent, je n'ai d'autre choix que de vous transmettre ce peu d'informations (tant incomplètes que brouillon), espérant que celles-ci vous suffiront à cerner globalement le souci, faute de quoi je m'appliquerai a vous transmettre une base de donnée plus conséquente. Mille merci, cordialement.
    Dernière modification par Gofrette ; 09/07/2007 à 15h16. Motif: echec du shéma, taille trop conséquente, auriez vous une adresse ou vous envoyer les informations nécessaires?

  4. #33
    invite76532345
    Invité

    Re : dimensionnement d'une pompe à eau

    Bonjour Gofrette
    Il est évident qu'un fichier ".bmp" de Paint ne peut pas passer à cause de sa taille.
    Il faut l'enregistrer sous la forme ".jpg" (cadre inférieur du menu "enregistrer sous" de Paint. puis le compresser en "large" à l'aide du "image resizer" de "Windows power tools" (recherche Google Web "Windows power tools" puis télécharger, c'est gratuit et l'application provient de "l'usine" Microsoft donc pas de risque. L'installation est automatique.) ensuite il passera sans peine sur l'hébergeur du forum.
    Note: "flow-sheet" n'est pas un format de fichier, c'est le titre générique d'un schéma qui indique la circulation des fluides, leurs débit, pression, et autres renseignements utiles.
    A+

  5. #34
    koodycity

    Différence entre une pompe vide cave et un groupe hydrophore

    Bonjour,

    Ma question se trouve dans l'intitulé du message.
    Je travail sur la conception d'un rideau d'eau pour un spectacle et je pense que j'ai affaire à des pros sur ce forum.

    Si j'ai un tuyau de 2m, 32mm de diam, fermé d'un côté et avec l'arrivée d'eau de l'autre.
    Si ce tuyau est percé de petits trous de 1,5mm sur toute la longeur.
    Suis je tributaire de la pression ou du débit afin que tous mes petits jets soient les plus forts possible et donc les plus droits possible ( l'écart entre chaque trou est de 1mm.

    Bien à vous
    koodycity

  6. #35
    DavidDB

    Re : Différence entre une pompe vide cave et un groupe hydrophore

    Salut Papykiwi,

    Je m’incruste sur ce sujet suite à une de tes phrases :

    Une pompe centrifuge se démarre vanne de refoulement fermée donc pas de coup de bélier possible si cette vanne est proche. Celui ci ne prend naissance que lorsqu'il y a un débit établi et que l'on ferme brutalement une vanne rapide. Alors le variateur au démarrage ne sert à rien.
    Oui, je constate exactement ce que tu décris sur mon installation.
    Pour mieux comprendre voici la suite logique de l’installation :
    Pompe centrifuge immergée sous 2m d’eau avec sortie 1’’; 2m tuyaux PE 1’’; clapet anti-retour 1’’; 20m tuyaux PE 1’’; vase expansion 50L; filtration; distribution habitation.

    J’ai systématiquement un coup de bélier à l’arrêt de la pompe (jamais à la fermeture même brutale d’un des points de puisages).

    Ma conclusion, est identique à la tienne, je n’ai pas besoin de varier la vitesse de démarrage de la pompe. Un démarrage sans variation avec 100% du courant suffit.

    Par contre, pour l’arrêt de cette pompe, j’estime qu’une diminution progressive de la vitesse (donc du courant) doit être réalisée en fonction de la pression maximale de mon réseau afin d’annuler purement et simplement ce coup de bélier.

    Est-ce que mon raisonnement est juste ou je suis à côté de la plaque ?

    Merci d’avance.

    David.

  7. #36
    invite76532345
    Invité

    Re : Différence entre une pompe vide cave et un groupe hydrophore

    Bonsoir davidDB
    Le coup de bélier est du à la fermeture brutale du clapet anti retour et à une circulation d'eau en retour entre le ballon de l'hydrophore et ce clapet à travers les 20m de tuyau..
    Arrêter doucement la pompe est une solution mais pas économique car la HMT de la pompe diminuant, le ballon va équilibrer en rendant de l'eau dans les 20m de tuyau; sa pression va diminuer et le pressostat ve remettre la pompe en route et ainsi de suite. Le contact du pressostat ve claquer comme une mitrailleuse.
    Mon idée serait de poser un clapet anti retour immédiatement à l'entrée du ballon de manière à couper cette alimentation à l'arrêt de la pompe et de monter un anti bélier (à ressort ou à vessie) auprès du clapet existant.
    Il n'y a pas de coup de bélier à la fermeture d'un robinet car le ballon sert d'amortisseur.
    A+

  8. Publicité
  9. #37
    DavidDB

    Re : Différence entre une pompe vide cave et un groupe hydrophore

    Bonsoir,

    Merci pour ta réponse rapide...

    Pour l'électronique de commande de la pompe, ne te fais pas de soucis, c'est mon domaine, et du coup, c'est bien plus économique que des systèmes industriels du commerce (mais, du coup, pas de certification officielle)...

    De plus, j'ai déjà le capteur de pression reçu gracieusement en échantillon.
    Ce que je compte faire, vu que mon capteur me donne la pression en temps réel de l'installation, c'est à l'approche de la pression de consigne(pour le moment 5 bars), soit à 0.2/0.3 bar de cette consigne diminuer progressivement le courant de la pompe.
    Il faut cependant que j'arrive à trouver le juste milieu entre la relation vitesse de rotation(courant) et pression. Je ferai des tests pour trouver le bon compromis. Je ne retrouve d’ailleurs pas ton post où justement tu parlais de cette relation qui n’était pas du tout linéaire, mais ou tu avançais quand même un pourcentage pouvant servir de base.
    Avec cette manière de procéder, la mitrailleuse ne devrait pas se mettre en route(du moins, c'est ce que je pense)...

    De plus, je garderai le pressostat existant en sécurité mécanique au cas où l'installation de mon cru tomberait en panne et laisserait la pompe en service par erreur.

    Concernant le clapet supplémentaire entre le tuyau PE et le ballon, je vais l'installer (ce n'est que 10min de travaille), mais pour l'anti-coup de bélier, ce n'est pas possible pour le moment car le clapet se trouve dans la citerne, et la citerne est ... pleine d'eau (enfin, à moitié seulement)...
    Comme je suis dans une région ou c'est la saison sèche, je ne peux pas me permettre de vider la citerne, car plus d'eau pour la maison...

    David

  10. #38
    invite76532345
    Invité

    Re : Différence entre une pompe vide cave et un groupe hydrophore

    Bonjour DavidDB
    Impossible de répondre hier, misères avec ma CIbox, pas d'internet, une hot line et un service technique au dessous de tout....résultat: "demerden sich" et ça prend du temps.
    Bon pour réduire la vitesse de la pompe, à mon avis avec un moteur asynchrone réduire l'intensité ne suffit pas ou bien il faut hacher, n'utiliser qu'une partie de l'ondulation comme sur les variateurs classiques des moteurs à balais. OK c'est ton job, vérifie simplement si les bobinages du moteur de pompe admettent cette torture et combien de temps, avant de claquer.
    Pour une variation de régime de la pompe, dans la limite de 10% car au dessus il faut tout recalculer (roue, volute/diffuseurs, etc), les lois affines sont:
    Soit la variation : V
    Débit = :......V1
    HMT = :.......V2
    Puissance=: V3
    Ralentir la pompe pour éviter le coup de bélier du clapet.......je suis très sceptique.
    Un anti bélier à la citerne/ Le tuyau doit bien arriver au niveau du sol au bord de la citerne. Là il doit y avoir un coude pour repartir à l'horizontale. Il suffit de remplacer ce coude par un té et de visser l'anti-bélier à ressort ou un petit vase d'expansion de chauffage central (au pifomètre, le calcul exact est assez coton) sur la branche libre du té. Pas besoin d'équipement Cousteau-Cagnan.
    Bonne journée

  11. #39
    invite76532345
    Invité

    Re : Différence entre une pompe vide cave et un groupe hydrophore

    Correction de mise en forme

    Lire:.....Soit la variation : V
    Débit = :......V1
    HMT = :.......V2
    Puissance=: V3

    Sorry

  12. #40
    DavidDB

    Re : Différence entre une pompe vide cave et un groupe hydrophore

    Bonsoir Papykiwi,

    Merci pour ce complément d'infos et désolé pour toi de ton problème avec la box...

    Pour la pompe, j'ai raccourci fortement le texte, vu qu'ici ce n'est pas la rubrique électronique.
    Pour ton info personnelle, il s'agit d'une régulation en fréquence variable (grâce à la reconstruction de la sinusoïde avec un PWM) avec le maintien du rapport V/F, ce qui fait varier le courant moteur(sans le torturer) et du fait sa vitesse.

    Je pensais pourtant (mais penser ne suffit pas, il faut aussi les connaissances) que si la réduction de la vitesse (et donc de la pression de la pompe) était assez lente, le clapet anti-retour ne "claquerait" plus et se poserait sur son siège avec douceur une fois l'équilibre des pressions établi, ensuite, la pompe continuerais à tourner sans pousser l'eau au-delà du clapet avant son arrêt . Mais bon, c'est toi qui es le spécialiste, et moi je ne faisais que des suppositions qui à mes yeux semblaient évidentes...

    Concernant l'anti bélier, je n'ai pas de coude sur l'installation car j'utilise des tuyaux polyéthylène que j'ai filletés aux extrémités, et donc, les courbes suivent simplement l'élasticité du PE.

    Donc, soit je coupe le tuyau PE en dehors de la citerne et je place l'anti-coup de bélier, mais dans ce cas là, l'anti coup de bélier sera à +/-50cm du clapet anti retour.
    Ou, j'attends la saison humide pour pouvoir ajouter l'anti coup de bélier dans la citerne, juste derrière le clapet anti-retour.
    La solution du petit vase d'expansion ne me convient pas, car avec la chaleur (je suis dans les petites Antilles), j'ai peur que cela lâche trop vite. Un anti coup de bélier 1" devrait faire l'affaire pour péréniser l'installation.

    Pour la formule, merci, et j'ai retrouvé le post où tu en parlais, c'était dans ce fil...

    David.

  13. #41
    invite76532345
    Invité

    Re : Différence entre une pompe vide cave et un groupe hydrophore

    Bonjour DavidDB
    Variation de fréquence pour régler la vitesse moteur, ça c'est sérieux et c'est une (la) solution "pro"
    si la réduction de la vitesse (et donc de la pression de la pompe) était assez lente, le clapet anti-retour ne "claquerait" plus et se poserait sur son siège avec douceur une fois l'équilibre des pressions établi, ensuite, la pompe continuerais à tourner sans pousser l'eau au-delà du clapet avant son arrêt .
    Supposition tout à fait logique et solution connue pour de grandes longueurs de tuyauterie. Le coup de bélier se produit lorsqu'il y a arrêt brutal de la circulation de la veine liquide, ce qui crée une oscillation et phénomène de résonance. C'est ce qui se passe avec un groupe hydrophore (ou un château d'eau), le bidon fournissant l'eau en retour (pompe statique en quelque sorte). Circulation inverse donc passage par vitesse "0" donc arrêt brutal de la veine et début d'oscillation. Avec une longueur de seulement 20m de tuyau l'oscillation va se produire à f: ~30hz; c'est très rapide et l'inertie de la pompe va faire qu'elle ne suivra pas les ordres. Ou bien il faut fixer une loi d'arrêt en un temps "t ~2s ou +" par exemple grand par rapport à la période d'oscillation de l'eau et suffisamment court pour éviter que le pressostat ne donne l'ordre de redémarrage par pression basse . Casse tête!!!
    oit je coupe le tuyau PE en dehors de la citerne et je place l'anti-coup de bélier, mais dans ce cas là, l'anti coup de bélier sera à +/-50cm du clapet anti retour.
    Où est le problème? Il fonctionnera de toute manière en recevant l'onde de pression.
    Un clapet anti retour n'est jamais parfaitement étanche, c'est une des raisons pour lesquelles la sécurité interdit de travailler sur une conduite sous la seule protection d'un clapet. En conséquence il est toujours (en installation industrielle) doublé par une vanne ou robinet en série et pour éviter le coup de bélier sur les gros diamètres on perce un petit trou dans le battant du clapet. Rustique peut être de nos jours mais "ça a marché" et "ça marche encore".
    Bon weekend

  14. #42
    DavidDB

    Re : Différence entre une pompe vide cave et un groupe hydrophore

    Bonjour Papykiwi,

    Ok pour l'anti coup de bélier en dehors de la citerne, je n'étais pas trop certain de cette solution, car l'anti bélier n'était pas au plus près de l'organe qui produit le problème.

    Avec une longueur de seulement 20m de tuyau l'oscillation va se produire à f: ~30hz; c'est très rapide et l'inertie de la pompe va faire qu'elle ne suivra pas les ordres. Ou bien il faut fixer une loi d'arrêt en un temps "t ~2s ou +" par exemple grand par rapport à la période d'oscillation de l'eau et suffisamment court pour éviter que le pressostat ne donne l'ordre de redémarrage par pression basse . Casse tête!!!
    Voilà enfin où je peux mettre mes compétences à contribution...

    Vu que je vais travailler avec un capteur de pression analogique et que le traitement de l'information s'effectue par un microcontrôleur (le même que celui qui va faire la variation de fréquence), à l'approche de la pression de consigne et durant toute la phase de décélération (rampe de ~30% sur 4-5secondes), je peux carrément ignorer les infos du capteur de pression. Ces 30% devraient en principe être suffisant vu que l'on perd 50% de la HMT.
    Si maintenant à la fin de la rampe de décélération, la pression n'était pas à la pression de consigne en aval du clapet, ce n'est pas trop important, vu que la pression de réenclenchement de la pompe sera bien plus bas.

    Si on veut être perfectionniste, je pourrais même m'amuser à ajouter une dérive de pression qui viendrait s'ajouter ou se déduire à la pression de consigne pour qu'à la fin de la phase de décélération, la pression soit à la pression de consigne et tout ceci calculé sur la dernière phase de décélération tant qu'à faire...

    Je rappelle quand même que je vais garder le pressostat mécanique afin de couper la pompe en cas de surpression du à un disfonctionnement de mon système qui laisserait par erreur la pompe en service.

    David.

  15. Publicité
  16. #43
    invite76532345
    Invité

    Re : Différence entre une pompe vide cave et un groupe hydrophore

    Bonsoir David
    Ton analyse me paraît parfaite et de plus le célèbe système britannique "trial and error" que tu veux appliquer pour la durée de décélération va à coup sur donner un résultat intéressant
    On ne dit pas "bonne chance", on dit "M...." et le coeur y est.
    Cordialement.

  17. #44
    DavidDB

    Re : Différence entre une pompe vide cave et un groupe hydrophore

    Bonjour Papykiwi,

    Dans un premier temps, je vais utiliser la solution "mécanique" avec l'anti-bélier car, c'est plus rapide à mettre en oeuvre...

    Grâce à ton aide, je vais développer le programme de décélération par variation de fréquence et le contrôle de pression, que je mettrai en service pour les tests dans quelques mois, Car où je réside pour le moment je n'ai pas tout le matériel nécessaire pour réaliser correctement l'interface de puissance qui va réguler le moteur de la pompe...

    Vu qu'il ne s'agit pas d'un programme industriel protégé, je placerai en ligne le programme et l'électronique qui l’accompagne pour ce type de régulation ; car je n'ai pas été le seul à développer les bases de ce projet. Peut-être que cela intéressera quelqu'un un jour ou l'autre...

    David.

  18. #45
    bouif

    Re : dimensionnement d'une pompe à eau

    Citation Envoyé par spanctv Voir le message
    Bonjour,

    je vous remercie beaucoup de votre réponse.

    Pour mettre au clair, oui la pression prise (3,1 bars) est relative (prise au bas du réseau à l'aide d'une mano).

    Ensuite, j'avais bien trouvé 62mce avec cette méthode calcul :


    NPSHd = (Patm-Pv+Hst-Hfs)/9810
    (données en Pascal bien sur)

    Et en fait, je crois m'être trompé avec la Patm et la Hst :
    - J'avais rajouté à la Patm mes 3 bars (vous avez raison on va arrondir) donc ça me faisait déjà : 300000/9810=30.5mce!!!!
    -ensuite concernant la Hst, j'avais mis la charge hydraulique réele (soit 45 mCE)!!!!!

    Ce qui donne le tout ajouté=62mce (environ....)

    Donc, en rectifiant bien, on arrive à votre résulktat :
    NPSH = 10.33 - 0.3229 + 30.6 - 14 = 26.61 mce

    c'est Ok!!!!!!!!!!!!

    ...merci encore beaucoup...

    PS: une toute dernière chose (si je peux me permettre), auriez vous des connaissances dans le paramétrages des automates : comme de par exemple le Sofrel S50 ?????
    salut spanctv,

    qu'est ce que tu veux savoir ou faire sur le S50 de SOFREL.

  19. #46
    Pius68

    Re : dimensionnement d'une pompe à eau

    Citation Envoyé par papykiwi Voir le message
    Bonsoir FC05
    Tu as raison pour le "positive", d'ailleurs
    je l'avais mentionné.
    Priming fait référence à l'amorçage (to prime = amorcer) qui ne peut exister qu'avec un NPSH positif.
    Quand on écrit "de mémoire" on a quelquefois des écarts de langage liés à l'habitude et au "jargon" du métier.
    Bonne soirée
    Bonjour papykiwi,

    je suis dans un service après vente maintenant et je suis amené à redimensionner certaines pompes de temps en temps. ce n'est pour l'intant pas évident. Puis-je vous envoyez un MP concernant votre logiciel si vous ête d'accord?

  20. #47
    guyome23

    Re : dimensionnement d'une pompe à eau

    Bonjour a tous
    je suis tombe sur votre discussion qui m interresse beaucoup en ce moment.
    je suis actuellement au Guatemala dans une association s occupant de la production de cafe. ils ont une usine de torrefaction ( de petite taille) qui a besoin d etre alimenter en eau. en ce moment ils amenent l eau par camion mais ils souhaiteraient a l avenir pouvoir avoir de l eau amener par un pompe.
    je ne m y connais pas beaucoup dans le domaine et je pensais avant de lire vos messages que l equation de bernouilli me suffirai pour pouvoir dimensionner cela. j ai l impression d etre vraiment a coter de la plaque.
    pour faire simple je dois etudier deux possibilites. soit faire un forage vertical pour pouvoir tirer l eau a l aide d une pompe, soit amener l eau d un lac qui se trouve en contre bas de l usine a environ 1 km de la. je souhaiterai avoir des infos sur les methodes de dimensionnement de ces deux cas de maniere a pouvoir leurs presenter un devis.
    je vais me replonger dans vos discution precedente de maniere a decortiquer plus precisement vos differents messages mais si vous avez des pistes n hesitez pas.
    je vous remercie d avances

  21. #48
    FC05

    Re : dimensionnement d'une pompe à eau

    Déjà, il faudrait la dénivellation et le débit d'eau attendu.
    "La réalité c'est ce qui reste quand on refuse d'y croire" P.K. Dick

  22. Publicité
  23. #49
    invite76532345
    Invité

    Re : dimensionnement d'une pompe à eau

    Bonsoir Guyome.
    Il faut aussi connaître la pression demandée à l'utilisation
    ainsi qu'une estimation du nombre de coudes, tés, vannes etc en parcours.

    Mais pour demander un devis, il faut savoir exactement ce que l'on veut, sous peine de se faire "avoir".
    Forage:
    Quelle roche ?, Quelle profondeur ?, Quel diamètre ? , Quel type de tubage du puits?. Quelle source d'énergie est disponible ?
    Puisage au lac
    Quelle distance réelle (droit de passage, contournement de propriété ou d'obstacles)
    Ce n'est pas simple, mais on y arrive.

    Bon courage
    Cordialement
    Papykiwi

  24. #50
    guyome23

    Re : dimensionnement d'une pompe à eau

    Merci pour vos reponses rapides.
    je suis actuelllement en pleine discution pour savoir leur besoin reel mais j ai l impression que meme eux ne sont pas d accord sur plusieurs points. j en saurai plus au courant de la semaine prochaine. je vous enverrai un tit message pour vous dire et voir si vous pouvez m orienter dans mes recherches car je vous avoue qu actuellement je suis un peu perdu....
    Merci

    amicalement

  25. #51
    guyome23

    Re : dimensionnement d'une pompe à eau

    Bonjour a vous, et oui c est le debut d'apres midi ici au Guatemala.
    J'ai enfin plus d'informations concernant leurs besoins. Ils ont besoin d'environ 30.000l/j de maniere a alimenter des reservoirs et pouvoir arroser un jardin situer a proximite. Ces reservoirs sont a ciel ouvert donc la pression d'utilisation n'est pas vraiment importante (enfin je pense). La denivelation entre le lieu de pompage (le lac) et les reservoirs est d'une centaine de metres. En ce qui concerne le parcourt je suis alle faire un petit reperage. Il y a 6 coude a 90 degres ( pour eviter des habitaions), 11 cassures a environ 30 degres (accidents du terain), 3 courbure a 50 degres et une a 70 degres. En ce qui concerne les droits de passage, il n'y aura pas de problemes d'apres eux, monnayant quelques billets bien sur. Voila en gros l'environnement global.

    Je viens de faire un calcul assez basique:
    Q=ro*S*V
    En conciderant que que la pompe marche pendant 12h et que la canalisation a un diametre de 40mm (ce qu 'ils aimeraient), je trouve une vitesse de 397m/s. Je ne connais pas les ordres de grandeurs mais ca me semble enorme.

    Si vous pouvez m'orienter sur la methode a adopter pour dimensionner cela et me donner des ordres de grandeurs n'hesitez pas.

    Merci d'avance

    Amicalement.

  26. #52
    guyome23

    Re : dimensionnement d'une pompe à eau

    Re bonjour
    Bon je crois que j ai ecris des betises encor plus grosses que moi et pourtant je ne suis pas maigre. Donc je reprends:

    Le debit souhaite est de 30.000l/j. J ai oublie de preciser que la pompe se trouve au niveau des reservoirs.
    Si la pompe fonctionne 12h/j, ca fait un debit:
    q=30.000/(12*3600)=0.7l/s
    Pour une canalisation de 40mm de diametre donc d une section de:
    S=3.14*0.02*0.02=0.00125m^2
    Comme q=ro*S*V avec ro=1000kg/m^3 (et non pas 1)
    V=q/(ro*S)=0.7/(1000*0.00125)=0.56m/s (cequi me semble quand meme beaucoup mieux)

    Je continue mes investigationset vous renvoi un message lorsque je serais plus avance.

    Amicalement

  27. #53
    invite76532345
    Invité

    Re : dimensionnement d'une pompe à eau

    Bonjour Guyaume
    J ai oublie de preciser que la pompe se trouve au niveau des reservoirs.
    La denivelation entre le lieu de pompage (le lac) et les reservoirs est d'une centaine de metres
    Verdict: Impossible à réaliser.
    Explication: La pression atmosphérique "normale" est 1013mBar (p absolue) soit ~1bar a.
    A 18°C la tension de vapeur de l'eau est 0.021 Bar a et sa masse volumique 998.7133 kg/m3.
    Sous pression atmosphérique, 998.7133 correspond à un colonne d'eau de 10.012m (arrondi à 10mètres).
    La pompe ne peut théoriquement pas aspirer à un profondeur >/= 10 - 0.21 = ~9.8m......
    En pratique une pompe aspire à -8.5m maxi.
    La pompe devra donc être au bord du lac ou dans le lac. Elle ne peut pas être à côté du réservoir.
    A bientôt

  28. #54
    guyome23

    Re : dimensionnement d'une pompe à eau

    Bonjour Papykiwi
    J en suis venu a la meme conclusion que vous. En plus en relisant les differents post, j'ai vu que vous aviez parle du fait qu une pompe aspirante ne peut se trouver a plus de 8.5m d'altitude du point de pompage.
    De mon cote, j ai fait quelques calculs. Pouvez vous me dire si je suis dans le vrai car certaines valeurs me parraissent "bizarres".
    Dans un de vos post vous expliquiez la methode pour calculer le NPSHa.

    ha: pression du liquide a sa surface
    ha=Patm/9810 puisque je suis sur une surface libre
    ha=10.32m (bon ca ca va)

    hvap: pression de vapeur a 20 C
    hvap=2337/9810=0.238m

    hst: charge hydraulique
    hst=9.81*Z*ro/9810 avec Z=100m
    hst=9.81*100*1000/9810=100m (bon j avoue c'est normal puisque c'est de l'eau)

    hstl: perte de charge lineaire
    hstl= lamnda*L*V^2/(2*g*Dh)
    Calcul de Re
    Re=V*D/nu=0.56*0.04/(1.15*10^-6)
    Re=19500
    Comme Re inf a 10^5 je peux apliquer la formule de Blasius pour calculer lambda:
    lambda=0.316*Re^-0.25=0.027
    Dh: diametre hydraulique=4S/perimetre mouille
    Dh=4*0.00125/(3.14*0.04)=0.0397m
    La longueur caracteristique de la canalisation est de 1000m d'ou:
    hstl=0.0027*1000*0.56^2/(2*9.81*0.0397)
    hfsl=10.87m cette valeur me parait un peu eleve

    hsts: perte de charge singuliaire
    Comme je ne connais pas les rayons de courbure des courbes je les neglige pour l instant.
    Donc:
    12 cassures a 30 degres:
    J'ai trouve sur le net un tableau d'equivalence pour le k en fonction de l'angle.
    Dp=k*V^2/(2g)*12
    Dp=0.2*0.56^2*12/(2*9.81)
    Dp=0.038m cette valeur me parait un peu faible surtout comparee a celle des pertes de charge lineaire
    6 coudes a 90 degres:
    Pareil, un tableau issu du net me permet de determiner k en fonction de r/D
    dans mon cas r/D=5 d'ou k=0.26 d'ou
    Dp=0.26*0.56^2*6/(2*9.81)
    Dp=0.024m cette valeur me parait egalement faible.

    Comme je vous le disais, je ne suis pas habitue a ce genre de calculs et j'aurai besoin d'une "verification". De plus, les differentes relations (pour les pertes de charge) utilisees viennent du net. Je ne suis pas sur de quelles soient bonnes et surtout je ne suis pas sur de les avoir bien utilisees.

    Je vais voir la personne responsable du centre cette apres midi pour lui dire qu'une pompe aspirante est impossible a mettre en place et voir avec lui ou il serait possible de l'installer.
    J'ai egalement une autre question. Je vous disais que la pompe servira a remplir des reservoirs a air libre. Une pression de 1 bar en sortie est elle suffisante ou dois je prendre une pression plus elevee (1.5 ou 2 bars)?

    Merci Pour vos reponses

    Amicalement

  29. Publicité
  30. #55
    guyome23

    Re : dimensionnement d'une pompe à eau

    Re bonjour
    Je n’ai pas plus d’infos concernant la possibilte de mettre la pompe au niveau du lac. Je pense que ca ne devrait pas poser de probleme, monnayant un peu d’argent bien sur. Bon je prends comme hypothese que cela est posible. La pompe se trouve au niveau du lac.
    Le NPSHa requis serait donc de la forme:
    NPSHa=ha-hvpa+hst-hfs

    En ce qui concerne les pertes de charge singuliere, je pense que j’ai oublie de multiplie le resultat par ro (mais j’en suis pas sur) ce qui me donnerait :
    hsts=(0.038+0.024)*1000=62m
    D’ou:
    NPSHa=10.32-0.238+100-10.87-62
    NPSHa=37.712m

    Je pars egalement du principe (mais je n en suis pas sur non plus), que pour pouvoir remplir les reservoirs convenablement, une pression d’utilisation de 1.5 bar est necessaire.
    Hr: hauteur de refoulement
    Hr=100+(1.5*10.2)=115.3m

    Je peux ainsi calculer la HMT theorique necessaire a mon cas (circuit ouvert). D’apres ce que j’ai pu voir sur le net et de ce que j’ai compris:
    HMT=hauteur de refoulement + pertes de charge
    HMT=115.3+10.87+38+24
    HMT=188.17m

    Suis je dans la bonne direction? J ai cru comprendre que pour choisir une pompe il fallait avoir le NPSHa, la HMT et le debit requis. Faut il d’autre parametre?

    Merci

  31. #56
    invite76532345
    Invité

    Re : dimensionnement d'une pompe à eau

    Bonjour Guyome
    Pas mal pour un début.
    Quelques confusions, mais cela viendra (peut être, tout dépend du nombre de pompes étudiées).
    Je joins à ce message une copie de la "Tabledo" Atm/20°C
    Une fiche technique "pertes de charge"
    et un petit texte en ".pdf" qui explique
    Bonne suite
    Cordialement
    Images attachées Images attachées
    Fichiers attachés Fichiers attachés

  32. #57
    guyome23

    Re : dimensionnement d'une pompe à eau

    merci beaucoup Papykiwi pour toute ces infomations.
    je continue mes recherches aussi bien du cote technique que du cote administratif.
    une petite question quand meme. vous avez mis dans le fichier pdf que la vitesse dans un conduit d'admission ne peut etre superieure a 0.5m/s. y a t il aussi une limite du cote refoulement?
    merci et a bientot

  33. #58
    invite76532345
    Invité

    Re : dimensionnement d'une pompe à eau

    Bonsoir Guyome
    En fait la vitesse de 0.5m/s à l'aspiration fait partie des "règles de l'art"; mais la pompe admettrait des vitesses plus grandes. Plus la vitesse est grande, plus la perte de charge est élevée (énergie perdue). Par contre le diamètre de la tuyauterie est plus petit (donc tuyau moins cher). Le 0,5 m/s donne un bon compromis.
    De même au refoulement, sauf contraintes particulières (grande distance donc on essaie de réduire les pertes de charge en augmentant le diamètre et réduisant ainsi la vitesse ou bien "pas de place" et on réduit le diamètre des tuyaux), on essaiera de rester aux environs de 1.5m/s pour les mêmes raisons.
    Et ce clair?

    A bientôt

  34. #59
    guyome23

    Re : dimensionnement d'une pompe à eau

    Bonjour Papykiwi
    je comprends tout a fait que cela n'est que des compromis entre diametre, pertes de charge et vitesses. Ainsi j'ai l'ordre de grandeur des vitesses generalement utilisees. Maintenant que j'ai assimile la methode je suis en train d'affiner les calculs.
    Un point que j'ai oublie de mentionner. Le lac se trouve a une altitude de 1500 m. Les caracteristiques de l'eau doivent donc etre differentes de celles que vous m'avez envoyees la derniere fois. Pouvez vous me faire parvenir les caracteristiques a cette altitude?
    Merci d'avance
    A bientot

  35. #60
    invite76532345
    Invité

    Re : dimensionnement d'une pompe à eau

    Bonsoir Guyome23
    Je n 'étais pas chez moi aujourd'hui; je découvre seulement le message.
    Les caractéristiques de l'eau ne varient pratiquement pas avec l'altitude; par contre la presion atmosphérique moyenne, donc la hauteur manométrique correspondante, oui.
    J'enverrai les données pour le calcul dans ma réponse à ton M.P.
    A bientôt

Page 2 sur 5 PremièrePremière 2 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. dimensionnement d'une hélice, calcul
    Par Tootoon dans le forum Astronautique
    Réponses: 10
    Dernier message: 21/10/2010, 19h27
  2. dimensionnement Pompe A Chaleur
    Par chris02 dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 17
    Dernier message: 19/03/2009, 15h38
  3. Besoin de comprendre pompe chaleur eau/eau..
    Par pollito dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 5
    Dernier message: 02/04/2008, 12h52
  4. Dimensionnement d'une plaque
    Par roulio89 dans le forum Physique
    Réponses: 3
    Dernier message: 12/07/2007, 17h22
  5. Dimensionnement d'une helice
    Par ABN84 dans le forum Technologies
    Réponses: 3
    Dernier message: 08/10/2006, 20h45
Découvrez nos comparatifs produits sur l'informatique et les technologies.