Discussion fermée
Page 1 sur 2 1 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 38

Pourquoi le vinyle n'est-il pas mort et enterré?



  1. #1
    PADOLYIMF

    Pourquoi le vinyle n'est-il pas mort et enterré?

    Bonjour à tous,

    J'ai une platine vinyle et j'écoute régulièrement des disques. Je reste étonné qu'il y a toujours des disquaires de disques vinyle, les constructeurs ont presque tous une platine vinyle dans leur catalogue, en occasion ces produits se revendent bien.
    C'est très étonnant dans une époque dominée par le MP3,MP4, CD et SACD!
    MARC LAVOINE a sortit son nouvelle album au format vinyle. Dans son studio, il écoute de la musique avec une platine vinyle!!

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    verdifre

    Re : Pourquoi le vinyle n'est-il pas mort et enterré?

    bonjour,
    si je ne me trompe pas, le mp3 serait incapable d'avoir la même dynamique qu'une chaine analogique.
    fred
    On ne vient pas de nulle part et il serait souhaitable qu'on n'aille pas n'importe où !

  4. #3
    PIXEL

    Re : Pourquoi le vinyle n'est-il pas mort et enterré?

    [QUOTE=verdifre;2523678]bonjour,
    si je ne me trompe pas, le mp3 serait incapable d'avoir la même dynamique qu'une chaine analogique.
    fred[/QUOT
    le aime-pet-trois ne fait pas de compression de dynamique.

    ce sont les chefs-op des studios , avec moufles et sonotone, qui compressent la dynamique, jusqu'à faire des CDs avec moins de dynamique qu'un vinyle...

    d'où la fausse analyse d'un vrai problème !

  5. #4
    sitalgo

    Re : Pourquoi le vinyle n'est-il pas mort et enterré?

    B'jour,

    Certains audiophiles trouvent que le son est meilleur, notamment les voix, mais c'est surtout l'effet "je suis la mode comme un mouton" qui fait que les DJ utilisant des platines vinyl (à juste titre pour leurs besoins), il se trouve des gens qui veulent faire comme les pros.

    Pour ce qui est de trouver le son meilleur, je pense que si on mettait au point un test en aveugle (où il faudrait ajouter des craquements lors de la lecture CD) beaucoup de se planteraient.
    Mais si t'as l'gosier, Qu'une armure d'acier, Matelasse. Brassens, Le bistrot.

  6. #5
    PIXEL

    Re : Pourquoi le vinyle n'est-il pas mort et enterré?

    encore une fois , ça n'est pas le support qui est en cause, mais l'usage qui en est fait...

    j'ai plusieurs exemple d'enregistrements de jazz sur 33 tours , réédités en CD.

    le CD est À CHIER ! pour cause de compression avec un headroom de 5 dB (mesurés) et une dynamique 3 fois moindre que la version vinyle...analyse sur banc pro Audio Precision, qui confirma l'impression de "platitude" auditive.

    pourquoi ? pour que les enregistrement sur CD "claquent" sur des chaines de daubes tong avec des enceintes en plastique.

    Voila une explication.

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    cricri78

    Re : Pourquoi le vinyle n'est-il pas mort et enterré?

    j'ai le même genre d'expérience, avec du jazz et aussi avec du classique.
    ça nous est arrivé d'acheter un CD d'un disque qu'on adorait en se disant qu'on l'écouterait si notre disque devenait trop rayé ou autre.
    ce n'est pas vraiment systématique, mais en tous cas c'est toujours dans le même sens : il arrive que le CD soit lamentable à côté du vinyle.
    c'est une question d'ambiance et de relief sonore, de sensibilité, de dynamique et je ne sais quoi d'autre, mais c'est effectivement parfois énorme comme différence.
    quand aux dj, d'accord sur l'effet mode avant tout.

  9. Publicité
  10. #7
    PIXEL

    Re : Pourquoi le vinyle n'est-il pas mort et enterré?

    beaucoup d'éditeurs , dont les principaux majors, sont coutumiers du fait; on ne citera pas les marques par observation de la charte .

    par contre je me permet de citer TELARC, pour la qualité de ses CDs qui respectent la dynamique au mieux que permet le support , attention aux enceintes !

    y'en a d'autres.

  11. #8
    cricri78

    Re : Pourquoi le vinyle n'est-il pas mort et enterré?

    je crois que cela tient d'abord à la qualité de l'enregistrement vinyle! qualité que l'on ne retrouvera pas dans la version CD.
    sachant que sur CD, je trouve cela assez standard : et d'ailleurs tous ont les mêmes logiciels et doivent avoir les mêmes règles de travail (ils sont en général passé par les mêmes écoles et les mêmes apprentissages)...

  12. #9
    PIXEL

    Re : Pourquoi le vinyle n'est-il pas mort et enterré?

    Citation Envoyé par cricri78 Voir le message
    je crois que cela tient d'abord à la qualité de l'enregistrement vinyle! qualité que l'on ne retrouvera pas dans la version CD.
    faut débat encore (les légendes ont la vie dure !) , depuis prés de 30 ans les masters sont enregistrés en numérique , que ce soit pour le 33tours ou le CD.
    Donc reprendre un master pour éditer un CD ne devrait pas entrainer un changement de qualité....
    PAR CONTRE les éditions (en gros le "montage" du document) se font de manière calamiteuse, avec abus de compression et autres gadjets! et je suppose que les vinyles édités actuellement sont tout aussi mauvais !

    ENCORE UNE FOIS le support CD est un EXCELLENT MÉDIA, mais si on y grave de la daube , il ressort de la daube !
    Tout comme un mauvais auteur de romans fera un bouquin chiant , même si imprimé sur de beau papier ...

  13. #10
    cricri78

    Re : Pourquoi le vinyle n'est-il pas mort et enterré?

    non, ce n'est pas ce que je voulais dire.
    Ce que j'ai mal exprimé c'est que quand le vinyle est vraiment supérieur au CD, c'est aussi parce que cet enregistrement là était particulièrement bon...
    (puisqu'il y a aussi des fois où la différence est insignifiante voire inexistante).

  14. #11
    el_bodeguero

    Re : Pourquoi le vinyle n'est-il pas mort et enterré?

    Citation Envoyé par PIXEL Voir le message
    encore une fois , ça n'est pas le support qui est en cause, mais l'usage qui en est fait...
    j'ai plusieurs exemple d'enregistrements de jazz sur 33 tours , réédités en CD.le CD est À CHIER ! pour cause de compression avec un headroom de 5 dB (mesurés) et une dynamique 3 fois moindre que la version vinyle...analyse sur banc pro Audio Precision, qui confirma l'impression de "platitude" auditive.pourquoi ? pour que les enregistrement sur CD "claquent" sur des chaines de daubes tong avec des enceintes en plastique.Voila une explication.
    Bonjour,
    Vous pouvez vulgariser pour un néophyte ?
    Merci.

  15. #12
    goel22

    Re : Pourquoi le vinyle n'est-il pas mort et enterré?

    Un truc à écouter pour mieux comprendre: c'est en anglais mais explicite.
    http://video.google.fr/videosearch?q...io&hl=fr&emb=1

  16. Publicité
  17. #13
    PIXEL

    Re : Pourquoi le vinyle n'est-il pas mort et enterré?

    Citation Envoyé par el_bodeguero Voir le message
    Bonjour,
    Vous pouvez vulgariser pour un néophyte ?
    Merci.
    en gros :

    le CD a été développé dans les années 80's en réponse au manque (réel) de dynamique du 33 tours , la dynamique c'est le rapport entre le signal le plus faible (pianissimi) et le plus fort (forte).

    pour le vinyle , le "faible" est limité par le bruit de surface (frottement du diamant) et le "fort" par l'excursion mécanique maximum du sillon.

    pour un CD ces deux limites sont largement repoussées , je ne me lance pas dans les détails technico-mathématiques, il existe d'excellents traités sur le sujet.

    Donc on est en droit d'attendre une dynamique style "salle de concert" d'un enregistrement CD, avec les limitations de la chaine , bien sur.

    quelques éditeurs offrent des enregistrements parfaits .

    MAIS pour des causes d'écoute sur les radio"dites" libres ou le titre doit claquer pour se vendre, et d'écoute sur des installations désastreuses (auto radio et minichaines), les éditeurs font COMPRESSER la dynamique par les ingés son , et des gadgets informatiques.
    Du coup beaucoup d'enregistrements sur CD on MOINS DE DYNAMIQUE que celle qu'on enregistrait sur les 33 tours.
    Avec la mode de la daube au robinet et de la surdité due aux aime-pet-trois, tout le monde s'en fout, sauf quelques maniaques comme les intervenants plus haut et ton serviteur , qui fréquentons encore les salles de concert

  18. #14
    PIXEL

    Re : Pourquoi le vinyle n'est-il pas mort et enterré?

    le lien du camarade GOEL est un exemple parfait de ce que je te raconte...

  19. #15
    PADOLYIMF

    Re : Pourquoi le vinyle n'est-il pas mort et enterré?

    Un avis nuancé sur le forum home-cinema:
    http://www.homecinema-fr.com/forum/v...777#p173016777

  20. #16
    el_bodeguero

    Re : Pourquoi le vinyle n'est-il pas mort et enterré?

    merci de vos explications (ca change de "ma" mécanique)

  21. #17
    PADOLYIMF

    Re : Pourquoi le vinyle n'est-il pas mort et enterré?

    C'est curieux quand j'ai l'occasion de voir l'intérieur de certains musiciens, je suis surpris de voir le matériel qu'ils possèdent pour écouter de la musique, cela n'a rien à voir avec ce que l'on nous propose d'acheter dans les magasins spécialisés ou en grandes surface.

  22. #18
    PeterCocteau

    Re : Pourquoi le vinyle n'est-il pas mort et enterré?

    En tant qu' ingé son je me vois obligé de mettre mon grain de sel.

    Il faut tout d' abord savoir qu' aucune machine audio n' est "transparente", chacune colore le son à sa façon... c'est un peu comme les amplis et enceintes, il n' y a pas d' écoutes parfaites, tout est affaire de compromis. Et c'est vrai que les ingénieurs ne travaillent pas avec le même type d' écoute que le grand public: les écoutes de studio se veulent le plus neutre possible afin que l' ingénieur puisse se faire une idée objective de l' équilibre de son mixage... tandis que les écoutes HI-FI que l' on trouve chez les particuliers se veulent plus flatteuses ( en rajoutant un peu d' aigu ici, un peu de basse là..)

    Donc il n' y a pas d' appareil audio transparent, chacun possède sa propre personnalité et c'est pourquoi il n'est pas rare en studio de voir des pédales d' effet à 50 Euros côtoyer des tables de mixage valant le prix d' une Ferrari... C'est en jouant avec ces différents ingrédients que l' on apportera la "saveur finale" à un morceau... un peu comme la cuisine en somme.

    L 'utilisation du numérique à explosé parce qu' ' il est très simple à utiliser: peu de perte de qualité même après plusieurs générations de copie, nombreuses possibilités de traitement du son (comme changer indépendamment la tonalité ou le tempo) ce qui est impossible en analogique. Enfin pour rappeler un projet sur une table de mixage numérique il suffit de faire "load" alors qu' il fallait replacer à la main les milliers de boutons auparavant.

    De par ses ses défauts (souffle, dégradation du signal, légère distorsion ) l' analogique présente néanmoins l' avantage de la musicalité... et tout studio digne de ce nom possède au moins un compresseur analogique à lampes. Car la musicalité n' à rien à voir avec la précision d' un son, la musicalité est un sentiment plus ou moins subjectif qui fera qu' on trouve un enregistrement sonore plus ou moins naturel et vivant... et au final ça fait toute la différence.
    D 'ailleurs ce n' est pas pour rien si les studios Dutch Gramophone se sont rééquipé en tout analogique.

    Le débat numérique/analogique dure depuis des décennies et même si le numérique à gagné en musicalité avec l' avancé e des techniques (je ne vous parle même pas des premières tables de mixage numérique qui étaient de la m..... et qui rendaient le son tout "plat") il faut savoir tirer parti du meilleur des deux mondes.

    En ce qui concerne le vinyle/mp3, sache que 90% des DJ jouent aujourd' hui des CD ou du MP3.. même s 'ils manipulent des vinyles !!!! En fait le vinyle sur lequel est enregistré un code temporel sert de contrôleur afin définir la vitesse de lecture de fichiers numériques.

    Alors Vinyle ou CD ?
    En théorie un CD fourni un son de meilleure qualité, en tout cas plus proche de ce que l' ingé à mixé... mais ça dépend de nombreux paramètres, ne serait-ce que la qualité des convertisseurs contenu dans l' ordi ou la platine laser.

    Le vinyle quant à lui, aura tendance à fournir un son légèrement dégradé ( pas forcément audible tant que ça ne grésille pas trop) mais fournira souvent une sensation de musicalité, de naturel et de profondeur accrue... c'est un peu la magie du support mécanique qui opère.

    Voila, au final on en revient toujours à la même chose, il n' y a pas d' appareil audio parfait et pour chez soi tout n' est qu' affaire de gôut et d' émotion.

    Ah si ! une dernière chose, on a vu toute une gamme de platines vinyles USB apparaître ces derniers temps, évitez les si vous voulez profitez du charme de vos vinyls puisque qu 'en fait le signal y est digitalisé par des convertisseurs A/D de piètre qualité.. Si vous ne souhaitez pas digitaliser vos vyniles mieux vaut utiliser une chaîne analogique de A à Z.
    Dernière modification par PeterCocteau ; 01/09/2009 à 16h26.

  23. Publicité
  24. #19
    PIXEL

    Re : Pourquoi le vinyle n'est-il pas mort et enterré?

    l'intervention du collègue Peter ne parle pas de l'aspect qui m'interpelle le plus :

    POURQUOI trop de CDs sont enregistrés compressés et "au taquet" ?? Car le débat est LÀ !
    Personne (en tout cas pas moi) ne conteste la qualité du CD, mais "nous" contestons la gestion de l'enregistrement : abus de compression , pics de dynamique rabotés , etc...

    à tel point que si on ramène un CD à la Fnac ou autre vendeur pour cette raison , il est maintenant repris sans commentaire...


    au fait , la marque dont tu parles c'est DEUTSCHE GRAMMOPHON

    ce sont des allemands et non des hollandais (ces derniers n'ont jamais su faire de musique )
    Dernière modification par PIXEL ; 01/09/2009 à 16h49.

  25. #20
    PeterCocteau

    Re : Pourquoi le vinyle n'est-il pas mort et enterré?

    Les pics de dynamique rabotés c'est très utile à l' origine, quand c'est bien fait ça s' entend peu et ça permet d' éviter à l' oreille de se fatiguer lors de longues auditions.

    La compression au sens large permet de rendre un mix plus intelligible et procure une sensation de puissance mais nous sommes bien d' accord qu' il ne faut pas en abuser... et comme toute cuisine le dosage est très savant.

    Mais il est vrai que les limites sont souvent dépassés pour plusieurs raisons: des ingés fatigués qui en font parfois un peu trop, la volonté des clients d' obtenir des mix "in your face" qui pêtera plus que celui du voisin... et puis il faut aussi admettre que compresser à fond c' est aussi une solution de facilité pour donner un sentiment de cohérence à l' ensemble....

    Vous n' imaginez pas comme il faut parfois se battre... Lors du mixage d' un film diffusé en salle j' ai vu des commerciaux imposer aux ingés son d' utiliser des musiques fournies en mp3...les mêmes commerciaux qui se "branleront" le soir devant leur Home cinéma 5.1 en disant que le son est super.....

    Et je crois, c 'est dommage à dire, que ça répond aussi à une attente de la majorité du public... je me souviens d' une scène de ménage avec une ex parce qu' elle regardait la VF d' une série américaine, le son était outrageusement compressé dans une bouillie infâme... bref c' était vraiment inécoutable... pourtant elle trouvait ça super car elle comprenait parfaitement tout les mots......

    Voila le hic: quand on utilise largement la plage de dynamique le public se plaint parce qu' il leur faut monter et baisser le son en permanence, brouillés qu' ils sont par le bruit de la machine à laver qui se met en route et les enfants du voisin qui crient.

    Aprés il faut aussi admettre que la compression outrageuse fait parti du style musicale du moment (tout comme on utilisait beaucoup plus de reverbérations dans les chansons il y a 20 ans)..ça se prêtre très bien à des styles de musique électronique et ça peut même devenir une signature (Le groupe Justice en abuse très bien). L' effet de compression éxagéré (le pompage) est devenu un effet à part entière, au même titre que chorus, reverb, delay...mais il clair que sur des morceaux plus "sensibles" comme du classique où du jazz ça peut gâcher le plaisir.
    Dernière modification par PeterCocteau ; 01/09/2009 à 19h14.

  26. #21
    invite2313209787891133
    Invité

    Re : Pourquoi le vinyle n'est-il pas mort et enterré?

    l'intervention du collègue Peter ne parle pas de l'aspect qui m'interpelle le plus :

    POURQUOI trop de CDs sont enregistrés compressés et "au taquet" ?? Car le débat est LÀ !
    Personne (en tout cas pas moi) ne conteste la qualité du CD, mais "nous" contestons la gestion de l'enregistrement : abus de compression , pics de dynamique rabotés , etc...
    Parce qu'il faut que ça "claque"; quand tu écoute de la musique dans la voiture sur ton autoradio ou avec un mp3 dans la rue il y a pas mal de bruit autour. Si le son n'était pas compressé une grande partie ne serait pas audible.

    Les CD sont avant tout destinés à être vendu; il faut être bien naïf pour croire que l'éditeur a la volonté de propager une oeuvre pour l'amour de l'art; il veut uniquement gagner de l'argent. La majorité du public va préférer un son compressé, on lui offre ce qu'il veut.

    à tel point que si on ramène un CD à la Fnac ou autre vendeur pour cette raison , il est maintenant repris sans commentaire...
    Tu as bien de la chance; chaque fois que j'ai voulu ramener un CD à la FNAC on m'a répondu "Les cd ne sont ni repris ni échangés", quel que soit l'argument.

    Je suis étonné que personne n'ai parlé des DVD audio. J'ai la chance d'avoir la même oeuvre en 33 tours, CD et DVD audio (je l'ai en cassette aussi d'ailleurs), et je trouve ce format assez bluffant; on redécouvre l'oeuvre.

  27. #22
    PeterCocteau

    Re : Pourquoi le vinyle n'est-il pas mort et enterré?

    Tout à fait d' accord avec Duddule, nous voilà dans l' ère de la consommation et non du raffinement....

  28. #23
    Robou

    Re : Pourquoi le vinyle n'est-il pas mort et enterré?

    Merci Peter pour ces explications de qualité !

    Je ne m'y connait vraiment pas bien en audio, mais voici ma vision :
    pour moi : un vinyle = une piste d'information
    un mp3 = 128 pistes d'informations.
    C'est un peu ça, non ?

    Et un argument en faveur de la compression : ça prend moins de place tout simplement ! Donc moins de disques durs à acheter pour l'éditeur pour stocker, et je vais pouvoir en balancer un plus grand nombre sur mon baladeur, donc je vais acheter encore plus de musiques compressées.

  29. #24
    invite2313209787891133
    Invité

    Re : Pourquoi le vinyle n'est-il pas mort et enterré?

    Un détail qui a été omis, mais qui devrait être éclairci:
    Quand nous parlons de son compressé ce n'est pas la même chose qu'une compression MP3.
    La compression dynamique permet de "tout mettre au même niveau"; les sons faibles sont amplifiés de façon à n'avoir qu'une faible différence de volume entre les sons les plus forts et les plus faibles.

    Ce qui amusant au passage (ou désolant c'est selon) c'est que la même dérive existe en photo, la majorité des gens préfèrent les images archi-contrastées, saturées et renforcées, donc les fabriquants font des appareils en conséquence.
    Je ne compte plus le nombre de fois ou un ami m'a montré les photos faites avec son téléphone portable en me disant "tu as vu les belles photos qu'il fait ? c'est vachement coloré".

  30. Publicité
  31. #25
    PeterCocteau

    Re : Pourquoi le vinyle n'est-il pas mort et enterré?

    Citation Envoyé par Robou Voir le message
    Merci Peter pour ces explications de qualité !

    Je ne m'y connait vraiment pas bien en audio, mais voici ma vision :
    pour moi : un vinyle = une piste d'information
    un mp3 = 128 pistes d'informations.
    C'est un peu ça, non ?

    Et un argument en faveur de la compression : ça prend moins de place tout simplement ! Donc moins de disques durs à acheter pour l'éditeur pour stocker, et je vais pouvoir en balancer un plus grand nombre sur mon baladeur, donc je vais acheter encore plus de musiques compressées.
    U are welcome


    Il ne faut pas confondre compression de donnée ( qui est un truc informatique qui permet de prendre moins de place sur un disque dur) et compression du son utilisé en mixage : Compresser le son ne revient qu' à jouer sur son volume mais de façon extremement rapide: on augmente ce qui est faible et on baisse ce qui fort cela plusieurs fois par secondes et en fonction du signal évidemment C'est ça qui contribue à l' impression de puissance d' un morceau.

    La compression du mp3 est quant à lui une compression de données.

    Pour faire simple, le vinyle c'est de l' analogique, on pourrait dire que le vinyle c'est une piste avec une infinité d' informations à la fois, alors que sur un CD tu aura 1 une piste avec seulement 128 possibilités à la fois. C'est pour ça que le numérique est si simple à stocker: il ne contient qu 'une partie des informations de l' analogique.

    Si il s' agit d' un mp3 il contiendra encore moins d' information (compression de donnéespour que le fichier soit plus petit) et le signal audio contiendra moins de détails, d' où une baisse de la qualité et justement la sensation d' une mauvaise compression audio.


    j' espere que ça t' éclaire

  32. #26
    kinette

    Re : Pourquoi le vinyle n'est-il pas mort et enterré?

    Bonjour,
    Intéressante discussion
    J'ai bien peu d'espoir pour la qualité globale du son quand je vois qu'après avoir vu un film entier avec un des hauts-parleurs qui grésillait horriblement, on n'était qu'une amie et moi-même à aller signaler la chose aux responsables et à avoir passé des moments désagréables à cause de ça (heureusement le film n'était pas un chef-d'œuvre).

    Même impression d'être une extra-terrestre quand dans la majorité des concerts où je suis allée les paroles sont inaudibles tellement le son est fort mais aussi mal équilibré... ceci pour des chanteurs ou chanteurses qui pourtant sont loin d'avoir la réputation d'être des rockeurs, mais de faire des chansons à texte!
    Et ensuite les oreilles qui sifflent pendant des heures

    La comparaison avec la photo me semble très judicieuse...

    Cordialement,
    K
    Nomina si nescis, perit et cognito rerum.

  33. #27
    PIXEL

    Re : Pourquoi le vinyle n'est-il pas mort et enterré?

    Citation Envoyé par PeterCocteau Voir le message
    Les pics de dynamique rabotés c'est très utile à l' origine, quand c'est bien fait ça s' entend peu et ça permet d' éviter à l' oreille de se fatiguer lors de longues auditions. .
    ahhhh

    j'ai compris !

    maintenant j'irai au concert avec des boules QUIES...

    bon , je doit être trop vieux , ce monde marche sur la tête !

  34. #28
    PIXEL

    Re : Pourquoi le vinyle n'est-il pas mort et enterré?

    Citation Envoyé par Dudulle Voir le message


    Tu as bien de la chance; chaque fois que j'ai voulu ramener un CD à la FNAC on m'a répondu "Les cd ne sont ni repris ni échangés", quel que soit l'argument.
    cet argument m'a été opposé.... je te laisse imaginer le scandale que j'ai fait !

    et les cédés m'ont été repris....
    j'ai (quand même) prés de 40 ans d'audio au compteur , me faire prendre des vessies pour des lanternes n'est pas à la porté d'un vendeur de grande surface....

  35. #29
    PeterCocteau

    Re : Pourquoi le vinyle n'est-il pas mort et enterré?

    Citation Envoyé par PIXEL Voir le message
    ahhhh

    j'ai compris !

    maintenant j'irai au concert avec des boules QUIES...

    bon , je doit être trop vieux , ce monde marche sur la tête !


    ça m' inspire un petit extrait du traité d' orchestration de Berlioz (1855):

    "La grosse caisse:

    Parmi les instruments à percussion dont le son est indéterminable c’est à coup sûr la grosse caisse qui a causé le plus de ravages, amené le plus de non-sens et de grossièretés dans la musique moderne. Aucun des grands maîtres du siècle dernier ne crut devoir l’introduire dans l’orchestre. Spontini le premier la fit entendre dans sa marche triomphale de la Vestale et un peu plus tard dans quelques morceaux de Fernand Cortez; elle était là bien placée. Mais l’écrire comme on le fait depuis quinze ans, dans tous les morceaux d’ensemble, dans tous les finales, dans le moindre chœur, dans les airs de danse, dans les cavatines même, c’est le comble de la déraison et, (pour appeler les choses par leur nom) de la brutalité: d’autant plus que les compositeurs, en général, n’ont pas même l’excuse d’un rythme original qu’ils seraient censés avoir voulu mettre en évidence et rendre dominateur des rythmes accessoires; non, on frappe platement les temps forts de chaque mesure, on écrase l’orchestre, on extermine les voix; il n’y a plus ni mélodie, ni harmonie, ni dessins, ni expression; c’est à peine si la tonalité surnage! et l’on croit naïvement avoir produit une instrumentation énergique et fait quelque chose de beau!.... Inutile d’ajouter que la grosse caisse dans ce système, ne marche presque jamais qu’accompagnée des cymbales, comme si ces deux instruments étaient de leur nature inséparables. Dans quelques orchestres même, ils sont joués tous les deux par un seul et même musicien: une des cymbales étant attachée sur la grosse caisse, il peut la frapper avec l’autre de la main gauche, pendant que de la main droite il fait manœuvrer le tampon de la grosse caisse. Ce procédé économique est intolérable: les cymbales perdant ainsi leur sonorité, ne produisent plus qu’un bruit comparable à celui qui résulterait de la chute d’un sac plein de ferrailles et de vitres cassées. C’est d’un caractère trivial, dépourvu de pompe et d’éclat; c’est tout au plus bon pour faire danser les singes, et accompagner les exercices des joueurs de gobelets, des saltimbanques, des avaleurs de sabres et de serpents, sur les places publiques et aux plus sales carrefours."

    et tu m' écoutera l' album de Justice pour demain

    http://www.deezer.com/fr/index.php#m...justice-260510


    Bonne soirée

  36. #30
    invite2313209787891133
    Invité

    Re : Pourquoi le vinyle n'est-il pas mort et enterré?

    Citation Envoyé par PIXEL Voir le message
    cet argument m'a été opposé.... je te laisse imaginer le scandale que j'ai fait !

    et les cédés m'ont été repris....
    j'ai (quand même) prés de 40 ans d'audio au compteur , me faire prendre des vessies pour des lanternes n'est pas à la porté d'un vendeur de grande surface....
    Ce n'est pas une question d'avoir 40 ans ou 40 secondes d'audio; les vendeurs de la FNAC sont simplement ... des vendeurs. Ils se moquent des arguments, et seule la perspective de perdre plus d'argent que le prix du CD (en faisant fuir des clients si tu fais trop de foin, ce que je ne suis pas capable de faire) peut les faire changer d'avis.

Sur le même thème :

Page 1 sur 2 1 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. pourquoi la mhd n'est pas plus répandue?
    Par burton dans le forum Technologies
    Réponses: 8
    Dernier message: 15/04/2009, 12h54
  2. pourquoi ce lecteur n'est pas detecté
    Par ABN84 dans le forum Matériel - Hardware
    Réponses: 3
    Dernier message: 06/08/2006, 17h44
  3. Le chat de Shrödinger n'est pas mort ??
    Par ClaudeH dans le forum Science ludique : la science en s'amusant
    Réponses: 18
    Dernier message: 17/03/2006, 12h07
  4. [Divers] Pourquoi le savoir n'est pas héréditaire...
    Par Tesla dans le forum Biologie
    Réponses: 8
    Dernier message: 04/07/2003, 22h53