Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 3 sur 3

TPE 1ereS : images, cinema and co ...



  1. #1
    Asriel

    Smile TPE 1ereS : images, cinema and co ...


    ------

    Bonjour,

    Cette année en première, nous devons trouver un sujet qui traite des Maths, de la Physique/Chimie, et de l'SVT. Avec un ami, nous avions pensé à faire sur la foudre, son fonctionnement et ses risques. Mais finalement, ce sujet semble un peu trop "copier-coller" sans problemes, réalisation concrète, ni experiences (sauf si vous pouvez nous aider sur ce point ).

    Nous nous sommes donc tournés vers le cinéma. Le hic, un autre groupe s'est aussi lancé de ce domaine, sous la problématique "Quand est ce que s'arrete la perception de l'image en saccadé pour être continue ?". Le second hic étant que notre problematique reponds à la leur, "Pourquoi 24 images/s ?".

    Je voulais donc savoir si cela pouvais reellement poser problème de traiter des mêmes sujets, (malgré qu'ils soient d'orientation differente), si notre sujet peut aboutir à quelque chose, et s'il existe des expériences sur celui ci (car nos professeurs veulent voir du concret et pas un "dossier", à savoir expériences et autres...)

    Merci d'avance

    -----

  2. #2
    Stellll

    Cool Re : TPE 1ereS : images, cinema and co ...

    Moi ce que je te propose, et que j'avais fait en 1ère, ce st les images en 3D. On avait écrit au futuroscope qu'ils ns envoi de la doc pr ns aider, et on a réussi à fabriquer D images en 3D.On a expliquer commen marchai les films en 3D et tt, alors, si ça te branche...
    Enfin on s'était tp triper à prendre D photos de n'importe quoi, ms c'était chaud qd même!et on avait eu 18.A vs de voir! Bonne chance!

  3. #3
    laurent.a

    Re : TPE 1ereS : images, cinema and co ...

    Concernant la question de la cadence de prise de vues : l'idée de chercher la cadence minimum est intéressante. Ce qu'il faudrait, c'est pouvoir proposer une expérience concrète et avec la vidéo, c'est possible en jouant tout simplement sur la fréquence de rafraîchissment d'un écran d'ordinateur. avec de la vidéo "pure" (télévision, pas ordinateur), c'est plus compliqué car le balayage est entrelaçé et trop éloigné du système cinéma.

    Pour faire l'expérience avec une projection cinéma, c'est pas évident, il vous faudrait un projecteur à vitesse variable !

    Ce qui est intéressant c'est aussi de commencer par les expériences de base de type zootrope par exemple. On prend conscience que la seule persistence rétinienne n'explique pas tout. En effet, les 2 dessins d'un zootrope ne se confondent pas, ils apparaissent en "séquence" (de 2 images). Il semble que l'absence d'image entre les images soit une condition paradoxalement sine qua non à la perception du mouvement d'images "animées".

    La cadence "minimale" donnera une bonne perception de mouvement, mais accusera un "scintillement". Alors il devient intéressant d'augmenter cette cadence pour le réduire. C'est un peu le principe des écrans de télévision 100 Hz et on perçoit ce phénomène très correctement en jouant sur le taux de rafraîchissement d'un écran informatique.

    Le 24 i/s a été proposé comme standard par les américains quand on a commencé à concevoir des moteurs électriques car " sous-multiple" de 60. En effet, les premiers moteurs étaient alimentés sur le secteur et le courant aux USA est à la fréquence de 60 HZ (50 Hz en France). 60=24+24+24/2 et ainsi on peut afficher 1 image tous les 2,5 cycles (comme un cycle est en réalité composé de deux alternances positives/négatives de même amplitude, c'est comme si on utilisait 5 alternances - donc un nombre entier - par image). Une alternance de plus et on tombe sur 15 i/s, trop lent (scintillement très marqué), une de moins : 30 i/s : et le métrage donc le coût augment de 25 % pour une amélioration jugée non nécessaire.

    A noter que pour diminuer le scintillement on utilise des projecteurs à obturateurs bipales. chaque image est projeté en 2 temps. Comme la cadence de prise de vues (par ex. 24 i/s) implique que l'image est obturée pendant lamoitié du cycle, on expose en fait à la prise de vues chaque image pendant 1/48 s et en projection, chaque "flash" de projection dure 1/96 s, chaque image étant projetée 2 X 1/96 s.

    Ainsi la télévision américaine est à 30 images par secondes quand la télévison française est à 25 i/s. Les trames entrelacées durent chacune la moitié de ce temps (1/60s US + japon, 1/50 reste du monde) c'est pourquoi le scintillement est légèrement perçu, le 100 Hz apporte donc une réelle amélioration, chaque trame durant 1/100 s.

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. TPE 1èreS
    Par djuw dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 5
    Dernier message: 15/09/2007, 09h26
  2. tpe 1ereS urgent
    Par pucedamour62 dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 3
    Dernier message: 20/02/2007, 13h13
  3. TPE 1ereS
    Par aurel0407 dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 0
    Dernier message: 23/01/2007, 23h15
  4. Le cinéma : 24 images/s ??
    Par Sacco dans le forum Physique
    Réponses: 9
    Dernier message: 01/12/2006, 12h39
  5. tpe 1ereS
    Par kaida972 dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 5
    Dernier message: 14/12/2005, 09h06