Discussion fermée
Affichage des résultats 1 à 5 sur 5

Les recherches en réactions nucléaires LENR (low-energy nuclear reactions)




  1. #1
    Pi.R

    Question Les recherches en réactions nucléaires LENR (low-energy nuclear reactions)

    Bonjour,
    Quand 2 scientifiques ont annoncé en 1989 avoir "découvert la fusion froide", ça a fait un buzz qui est vite retombé quand on s'est rendu compte qu'il n'y avait aucun fondement scientifique. Mais depuis, les choses ont changé, on arrive mieux à expliquer et reproduire le phénomène.

    En 2006, les scientifiques Widom et Larsen publient une théorie expliquant le phénomène par la transformation d'un noyau d'hydrogène en neutron (par absorption d'un électron, réaction qui consomme 0.78MeV, beaucoup moins qu'avec la fusion thermonucléaire). Ce neutron fusionne ensuite avec un autre atome, libérant beaucoup plus d'énergie.
    La NASA fait des recherche en se basant sur cette théorie, et ils affirment la valider expérimentalement.
    Le défi reste de fabriquer des machines produisant de l'énergie à un coût abordable.

    Francesco Celani a travaillé sur le sujet depuis pas mal d'années sans avoir de théorie, il arrive à créer un excès de chaleur dans des fils de nickel contenant de l'hydrogène. Ensuite, en chauffant, il arrive à obtenir un supplément de chaleur. Il a fait une présentation à l'International Conference on Cold Fusion. ( il faudrait qu'ils en changent le nom). Mais Celani n'est pas n'importe qui, il a donné une conférence au CERN en mars dernier.

    Ce qui est étonnant dans son procédé c'est qu'il suffit de chauffer. Je me demande comment un atome peut recevoir les 0.78MeV nécessaires pour fusionner le proton avec son électron. La forme du fil est importante à l'échelle nanoscopique, et il vient de déposer un brevet à ce sujet. J'espère que son procédé pourra être reproduit par un laboratoire indépendant, ou des entreprises.

    Depuis un peu plus d'1 an, des entrepreneurs se sont lancés et construisent des prototypes: Andrea Rossi (Leonardo Corporation), Defkalion, Robert Godes (Brillouin Energy).
    Je constate qu'au fur et à mesure que le temps passe, ces entreprises repoussent le moment d'entrée sur le marché, mais j'espère quand-même voir une machine arriver sur le marché d'ici 3 ans. Suis-je trop optimiste?

    Brillouin vient de publier le résultat de ses recherches.
    Son appareil produit en sortie 2 fois l'énergie reçue en entrée. Je pense qu'il se trompe sur la théorie quand il explique fabriquer du quadrium (hydrogène avec 4 nucléons) qui se désintègre en hélium, alors que selon Wikipedia, il se désintègre en tritium.

    Sciences&Vie avait publié en 2004 un dossier sur la "fusion froide" quand on n'avait rien scientifiquement, avec plusieurs pages pour expliquer des expériences non-reproductibles. Maintenant ça avance et on n'en parle pas. Je trouve ça dommage. On investit bien des milliards dans ITER et on a raison (c'est très peu comparé aux dépenses en hydrocarbures), on devrait en faire autant avec cette nouvelle source d'énergie.

    Quels sont vos avis?

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    mh34

    Re : Les recherches en réactions nucléaires LENR (low-energy nuclear reactions)

    Bonsoir, bienvenue sur FS.
    Mon avis est que vous êtes très courageux...
    http://forums.futura-sciences.com/ac...-a-niweek.html

    edit ; démonstration immédiate dans le message suivant...ça n'a pas trainé!
    Dernière modification par mh34 ; 27/08/2012 à 20h50.
    Ω ξειν', αγγέλλει Λακεδαιμονίοις ότι τήδε κείμεθα τοις κείνων ρήμασι πειθόμενοι

  4. #3
    obi76

    Re : Les recherches en réactions nucléaires LENR (low-energy nuclear reactions)

    Bonjour,

    Citation Envoyé par Pi.R Voir le message
    Bonjour,
    Quand 2 scientifiques ont annoncé en 1989 avoir "découvert la fusion froide", ça a fait un buzz qui est vite retombé quand on s'est rendu compte qu'il n'y avait aucun fondement scientifique. Mais depuis, les choses ont changé, on arrive mieux à expliquer et reproduire le phénomène.
    montrez moi un prototype qui marche alors (et pas une vidéo sur youtube)

    Citation Envoyé par Pi.R Voir le message
    En 2006, les scientifiques Widom et Larsen publient une théorie expliquant le phénomène par la transformation d'un noyau d'hydrogène en neutron (par absorption d'un électron, réaction qui consomme 0.78MeV, beaucoup moins qu'avec la fusion thermonucléaire). Ce neutron fusionne ensuite avec un autre atome, libérant beaucoup plus d'énergie.
    La NASA fait des recherche en se basant sur cette théorie, et ils affirment la valider expérimentalement.
    Le défi reste de fabriquer des machines produisant de l'énergie à un coût abordable.
    Affirmer c'est bien, montrer c'est mieux. Arrêtez de brander le drapeau de la NASA à chaque fois, ils n'ont jamais fait de recherche là dessus. J'ai demandé à un de vos collègue de me fournir les références quand j'y étais, je ne les ai jamais vues. Des "on dit" c'est bien, une annonce officielle par les concernés, c'est mieux. (d'ailleurs ça les a bien fait marrer quand je le leur avait demandé aux mecs de la NASA ). Juste au passage vous savez que la NASA pourrait les poursuivre pour diffamation ou usurpation (tous ceux qui mettent "NASA" sur leur vidéo alors que ce ne sont pas eux) ? ...

    Citation Envoyé par Pi.R Voir le message
    Francesco Celani a travaillé sur le sujet depuis pas mal d'années sans avoir de théorie, il arrive à créer un excès de chaleur dans des fils de nickel contenant de l'hydrogène. Ensuite, en chauffant, il arrive à obtenir un supplément de chaleur. Il a fait une présentation à l'International Conference on Cold Fusion. ( il faudrait qu'ils en changent le nom). Mais Celani n'est pas n'importe qui, il a donné une conférence au CERN en mars dernier.
    Oui on sait pour le CERN, on en a discuté et on a suivi la conf. Lisez ce qui s'en dit, ce n'est pas glorieux. Pour les autres "confs" elles sont organisés par les participants... pas très sérieux non plus donc.

    Citation Envoyé par Pi.R Voir le message
    Ce qui est étonnant dans son procédé c'est qu'il suffit de chauffer. Je me demande comment un atome peut recevoir les 0.78MeV nécessaires pour fusionner le proton avec son électron. La forme du fil est importante à l'échelle nanoscopique, et il vient de déposer un brevet à ce sujet. J'espère que son procédé pourra être reproduit par un laboratoire indépendant, ou des entreprises.
    On a droit de breveter n'importe quoi. Ce n'est pas une preuve non plus.

    Citation Envoyé par Pi.R Voir le message
    Depuis un peu plus d'1 an, des entrepreneurs se sont lancés et construisent des prototypes: Andrea Rossi (Leonardo Corporation), Defkalion, Robert Godes (Brillouin Energy).
    Je constate qu'au fur et à mesure que le temps passe, ces entreprises repoussent le moment d'entrée sur le marché, mais j'espère quand-même voir une machine arriver sur le marché d'ici 3 ans. Suis-je trop optimiste?.
    Des on dit. Demandez à Rossi de vous montrer son prorotype, il vous envera balader, comme il l'a fait à bien d'autres scientifiques (tous en fait, mais bizarrement si vous n'êtes pas scientifique, pour vous bourer le mou comme quoi ça marche, aucun problème )


    Citation Envoyé par Pi.R Voir le message
    Brillouin vient de publier le résultat de ses recherches.
    Son appareil produit en sortie 2 fois l'énergie reçue en entrée. Je pense qu'il se trompe sur la théorie quand il explique fabriquer du quadrium (hydrogène avec 4 nucléons) qui se désintègre en hélium, alors que selon Wikipedia, il se désintègre en tritium.
    Publié dans un journal à comité de lecture indépendant et non financé par l'auteur ou son labo ? Pour le moment, ça a toujours été le cas.

    Citation Envoyé par Pi.R Voir le message
    Sciences&Vie avait publié en 2004 un dossier sur la "fusion froide" quand on n'avait rien scientifiquement, avec plusieurs pages pour expliquer des expériences non-reproductibles. Maintenant ça avance et on n'en parle pas. Je trouve ça dommage. On investit bien des milliards dans ITER et on a raison (c'est très peu comparé aux dépenses en hydrocarbures), on devrait en faire autant avec cette nouvelle source d'énergie.
    S&V n'est pas une référence scientifique.

    Citation Envoyé par Pi.R Voir le message
    Quels sont vos avis?
    Vous l'avez.

    Cordialement,
    Dernière modification par obi76 ; 27/08/2012 à 21h11.
    Paradoxalement, ce sont les débats stériles qui se reproduisent le plus.


  5. #4
    Cendres

    Re : Les recherches en réactions nucléaires LENR (low-energy nuclear reactions)

    Bonjour et bienvenue,

    La fonction "Recherche" vous permettra d'accéder aux différentes discussions sur le sujet.
    N'a de convictions que celui qui n'a rien approfondi (Cioran)

  6. #5
    JPL

    Re : Les recherches en réactions nucléaires LENR (low-energy nuclear reactions)

    Discussion fermée comme la précédente pour les mêmes raisons.
    Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant - Pierre Dac

  7. A voir en vidéo sur Futura

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. LENR (low energy neclear reactor)
    Par megamathieu dans le forum Actualités
    Réponses: 3
    Dernier message: 01/07/2012, 20h14
  2. questions sur les réactions nucléaires
    Par villevert dans le forum Physique
    Réponses: 8
    Dernier message: 04/06/2012, 12h00
  3. réactions nucléaires ts
    Par mathildefou dans le forum Physique
    Réponses: 3
    Dernier message: 15/08/2011, 07h58
  4. Réponses: 3
    Dernier message: 19/06/2010, 18h53
  5. réactions nucléaires
    Par yacino15 dans le forum Chimie
    Réponses: 3
    Dernier message: 14/10/2009, 20h33