Répondre à la discussion
Page 2 sur 3 PremièrePremière 2 DernièreDernière
Affichage des résultats 31 à 60 sur 64

La presse surexpose les climato-sceptiques



  1. #31
    Kevin73

    Re : La presse surexpose les climato-sceptiques


    ------

    Citation Envoyé par Damien49 Voir le message
    D'ailleurs c'est toi qui est vague. Car le consensus ne dit pas que l'homme est responsable d'une partie du RC.

    Le consensus dit précisément ceci :

    "Le réchauffement observé depuis 1950 est "sans équivoque", précise le résumé à l'attention des décideurs, et le Giec estime aujourd'hui qu'"il est extrêmement probable [c'est à dire avec une probabilité d'au moins 9,5 chances sur 10 pour que l'affirmation soit correcte] que l'influence humaine sur le climat a été la cause dominante du réchauffement observé depuis le milieu du vingtième siècle""

    Une partie pour toi c'est combien ? 5%, 20%, 50% ou 95% comme le GIEC ?
    la partie citée ne dit absolument pas que l'homme serait responsable de 95 % du réchauffement, si je comprends bien le français ...

    si on invoque la précision scientifique, la première chose à faire serait déjà de la respecter !

    -----

  2. Publicité
  3. #32
    invite73192618

    Re : La presse surexpose les climato-sceptiques

    Citation Envoyé par Kevin73 Voir le message
    (à moins que pour toi ce soit simple et que tu puisses la dire !)
    Pour moi c'est simple, ainsi que pour tout ceux qui prennent la peine de lire l'article. Est-ce qu'on peut espérer que tu rejoignes ce cercle dans un avenir proche?

  4. #33
    Kevin73

    Re : La presse surexpose les climato-sceptiques

    Citation Envoyé par Jiav Voir le message
    Pour moi c'est simple, ainsi que pour tout ceux qui prennent la peine de lire l'article. Est-ce qu'on peut espérer que tu rejoignes ce cercle dans un avenir proche?
    je parlais d'une limite quantitative (ce qui me parait nécessaire si tu veux faire une classification dichotomique !). Tu dis que c'est simple, mais tu n'as pas donné de limite précise de ce qu'on croit être l'influence humaine, au dessous de laquelle on serait "climato-sceptique".

    et sinon pour la définition que je propose (qui ne recouvre pas la tienne), tu as des contre exemples où elle ne s'appliquerait pas? ou pas ?

  5. #34
    invite73192618

    Re : La presse surexpose les climato-sceptiques

    Citation Envoyé par Kevin73 Voir le message
    sinon pour la définition que je propose (qui ne recouvre pas la tienne), tu as des contre exemples où elle ne s'appliquerait pas?
    Oui. Par exemple ta définition ne s'applique pas à la réalité.*

    * 1) on peut être climatosceptique dans la vraie vie sans être climatosceptique selon ta définition 2) on peut être non climatosceptique dans la vraie vie tout en étant climatosceptique selon ta définition. 1+2) ta définition ne décrit pas la réalité
    Dernière modification par Jiav ; 15/08/2019 à 20h20.

  6. #35
    Damien49

    Re : La presse surexpose les climato-sceptiques

    Citation Envoyé par Kevin73 Voir le message
    la partie citée ne dit absolument pas que l'homme serait responsable de 95 % du réchauffement, si je comprends bien le français ...

    si on invoque la précision scientifique, la première chose à faire serait déjà de la respecter !
    En effet, c'est "il y a 95% de chance que le réchauffement actuel soit totalement dominé par l'influence humaine". Ce qui est encore pire du coup.

    Je constate que tu n'as pas répondu à ma question. Quand tu dis "une partie" c'est combien pour toi ? un peu, moyennement, beaucoup ou totalement ? Comment l'évalues-tu ? Sur quelles bases ? Quels sont tes critères pour l'évaluer ?
    La météorologie, c'est l'art de prévoir ce qui change tout le temps.

  7. #36
    yves25
    Modérateur

    Re : La presse surexpose les climato-sceptiques

    Citation Envoyé par Kevin73 Voir le message
    deja "domine" et "largement dominant", c'est pas pareil. Après ça me parait compliqué de définir une limite en dessous de laquelle on serait classé comme climato-sceptique (à moins que pour toi ce soit simple et que tu puisses la dire !)
    je te propose une autre définition tentative : est considéré comme climatosceptique toute personne exprimant un doute que le problème climatique soit le principal problème qui se posera à l'humanité.

    Est ce que cette définition serait correcte ou incorrecte ? (incorrecte dans la mesure où on pourrait exhiber des contre exemples ?)
    Eh bien , je ne considère pas que le réchauffement climatique est le principal problème pour l'humanité. L'effondrement de la biodiversité , est peut être encore plus important mais ce qui est le plus important, c'est que toutes ces crises arrivent en même temps .
    Ta définition n'est donc pas correcte.. Sauf à me considérer climato sceptique.
    Dernière modification par yves25 ; 15/08/2019 à 21h38.
    Dix secondes pour écrire une bêtise, parfois des heures pour montrer à tous que c'en est une...

  8. Publicité
  9. #37
    Kevin73

    Re : La presse surexpose les climato-sceptiques

    Citation Envoyé par Jiav Voir le message
    Oui. Par exemple ta définition ne s'applique pas à la réalité.*

    * 1) on peut être climatosceptique dans la vraie vie sans être climatosceptique selon ta définition 2) on peut être non climatosceptique dans la vraie vie tout en étant climatosceptique selon ta définition. 1+2) ta définition ne décrit pas la réalité
    tu peux donner des contre-exemples concrets ?

    sinon si Yves dit qu'il ne pense pas que le CC soit le principal problème pour l'humanité , alors effectivement ce serait un contre exemple (que tu n'as pas toi même donné ...). Mais c'est un peu surprenant ...

  10. #38
    Kevin73

    Re : La presse surexpose les climato-sceptiques

    Citation Envoyé par Damien49 Voir le message
    En effet, c'est "il y a 95% de chance que le réchauffement actuel soit totalement dominé par l'influence humaine". Ce qui est encore pire du coup.

    Je constate que tu n'as pas répondu à ma question. Quand tu dis "une partie" c'est combien pour toi ? un peu, moyennement, beaucoup ou totalement ? Comment l'évalues-tu ? Sur quelles bases ? Quels sont tes critères pour l'évaluer ?
    euh moi j'ai pas les éléments pour répondre, je demandais juste à partir de quel seuil on était considéré comme climatosceptique, si c'est vraiment ça le critère (mais je n'ai pas vu dans l'article en question que c'était là dessus que se faisait la sélection).

  11. #39
    yves25
    Modérateur

    Re : La presse surexpose les climato-sceptiques

    Citation Envoyé par Kevin73 Voir le message
    du coup ça ferait 1500 scientifiques qui mettraient en cause l'origine anthropique du RC, et en plus en rajoutant tous ceux qui ne mettent pas en cause l'origine anthropique mais qui pensent que les scénarios et les conséquences sont exagérés, ça fait plusieurs milliers qui contestent d'une manière ou d'une autre le discours ambiant ?

    personnellement je trouve que plusieurs milliers ça fait beaucoup quand même ...
    Comment déduis tu donc ça de ce que j'ai écrit ?
    Dix secondes pour écrire une bêtise, parfois des heures pour montrer à tous que c'en est une...

  12. #40
    Damien49

    Re : La presse surexpose les climato-sceptiques

    Citation Envoyé par Kevin73 Voir le message
    euh moi j'ai pas les éléments pour répondre, je demandais juste à partir de quel seuil on était considéré comme climatosceptique, si c'est vraiment ça le critère (mais je n'ai pas vu dans l'article en question que c'était là dessus que se faisait la sélection).
    Et bien donc je t'ai répondu. A partir du moment où tu remets en cause le consensus scientifique (qui est précis dans ses conclusions) sans contribuer toi-même au processus scientifique, alors tu es un climato-sceptique. Ca n'a rien à voir avec une question de seuil, c'est simplement une question de méthodologie.
    La météorologie, c'est l'art de prévoir ce qui change tout le temps.

  13. #41
    invite73192618

    Re : La presse surexpose les climato-sceptiques

    Citation Envoyé par Kevin73 Voir le message
    tu peux donner des contre-exemples concrets ?

    sinon si Yves dit qu'il ne pense pas que le CC soit le principal problème pour l'humanité , alors effectivement ce serait un contre exemple (que tu n'as pas toi même donné ...). Mais c'est un peu surprenant ...
    Tu fais un message pour demander un exemple concret tout en étant conscience que tu viens d'en voir un? En voilà deux autres: Yves Cochet et Janconvici sont tous les deux climatosceptiques selon ta définition (ils pensent que le principal problème c'est la disponibilité en énergie fossile)... et il faudrait quand même être un peu à la ramasse pour les accuser de climatoscepticisme.

  14. #42
    Kevin73

    Re : La presse surexpose les climato-sceptiques

    Citation Envoyé par yves25 Voir le message
    Comment déduis tu donc ça de ce que j'ai écrit ?
    j'ai juste pris 3% de 50 000.
    Citation Envoyé par Damien49
    A partir du moment où tu remets en cause le consensus scientifique (qui est précis dans ses conclusions) sans contribuer toi-même au processus scientifique, alors tu es un climato-sceptique.

    vu que tu ne donnes aucune précision sur ce que déclares être le consensus scientifique (et même que tu t'es trompé en le résumant), je ne vois pas en quoi il est "précis dans ses conclusions" (déjà le GIEC donne un facteur 3 d'incertitude sur la sensibilité climatique, je ne connais aucun domaine scientifique où ce genre de barre d'erreur est appelée "précise" , mais je ne les connais pas tous).
    Tu fais un message pour demander un exemple concret tout en étant conscience que tu viens d'en voir un? En voilà deux autres: Yves Cochet et Janconvici sont tous les deux climatosceptiques selon ta définition (ils pensent que le principal problème c'est la disponibilité en énergie fossile)... et il faudrait quand même être un peu à la ramasse pour les accuser de climatoscepticisme.

    bon, j'ai alors au moins appris alors ce soir que le consensus scientifique était que le RC n'était pas le principal problème de l'humanité, c'est quand même la bonne nouvelle de la soirée



  15. Publicité
  16. #43
    invite73192618

    Re : La presse surexpose les climato-sceptiques

    Citation Envoyé par Kevin73 Voir le message
    bon, j'ai alors au moins appris alors ce soir que le consensus scientifique était que le RC n'était pas le principal problème de l'humanité, c'est quand même la bonne nouvelle de la soirée
    Comment déduis tu donc ça de ce que j'ai écrit ?

  17. #44
    Nicophil

    Re : La presse surexpose les climato-sceptiques

    Citation Envoyé par yves25 Voir le message
    sans les aérosols et leur effet parasol, le réchauffement aurait été encore plus fort.
    La faute à qui ?
    La réalité, c'est ce qui reste quand on cesse de croire à la matrice logicielle.

  18. #45
    Damien49

    Re : La presse surexpose les climato-sceptiques

    Laisse tomber Jiav, Kevin73 essaye de faire le malin mais il ne trompe pas grand monde à part lui-même. Ca tourne en rond, vu qu'il me demande de lui re-éxpliquer ce que j'ai mis en lien dès le départ du sujet.

    Le climato-scepticisme c'est quoi ? Et bien c'est ça aussi. Des débats qui tournent autour de la rhétorique au lieu du climat. Je préfère parler de climat et de météos, c'est infiniment plus intéressant.
    La météorologie, c'est l'art de prévoir ce qui change tout le temps.

  19. #46
    Kevin73

    Re : La presse surexpose les climato-sceptiques

    Citation Envoyé par Jiav Voir le message
    Comment déduis tu donc ça de ce que j'ai écrit ?
    a) les climatosceptiques sont "Les personnes qui remettent en question les conclusions du consensus scientifique sur le climat." (message de Damien49 # 15)
    b) Yves25, Yves Cochet, Jancovici "
    pensent que le principal problème c'est la disponibilité en énergie fossile)... et il faudrait quand même être un peu à la ramasse pour les accuser de climatoscepticisme." (message #41 )

    conclusion logique : le consensus scientifique ne pense pas que le principal problème soit le RC - ou alors il n'y a pas consensus sur le sujet, donc la question reste ouverte et mérite donc d'être discutée (vue son importance pratique ).

  20. #47
    Kevin73

    Re : La presse surexpose les climato-sceptiques

    Citation Envoyé par Damien49 Voir le message
    Laisse tomber Jiav, Kevin73 essaye de faire le malin mais il ne trompe pas grand monde à part lui-même. Ca tourne en rond, vu qu'il me demande de lui re-éxpliquer ce que j'ai mis en lien dès le départ du sujet.

    Le climato-scepticisme c'est quoi ? Et bien c'est ça aussi. Des débats qui tournent autour de la rhétorique au lieu du climat. Je préfère parler de climat et de météos, c'est infiniment plus intéressant.
    pourquoi écrire des articles là dessus et les commenter sur FS alors ?

    sans surprise, certains climatosceptiques ou rangés comme tels ne semblent pas convaincus par la méthodologie; Il semble que l'article ne convainque que ceux qui sont deja convaincus - ce qui n'est pas précisément le but d'un bon article scientifique normalement !

    https://judithcurry.com/2019/08/14/t...s-enforcement/

    This ranks as the worst paper I have ever seen published in a reputable journal. The major methodological problems and dubious assumptions:
    .
    Category error to sort into contrarians and climate scientists, with contrarians including scientists, journalists and politicians.
    Apart from the category error, the two groups are incorrectly specified, with some climate scientists incorrectly designated as contrarians.
    Cherry picking the citation data of top 386 cited scientists to delete Curry, Pielke Jr, Tol, among others (p 12 of Supplemental Information)
    Acceptance of the partisan, activist, non-scientist group DeSmog as a legitimate basis for categorizing scientists as ‘contrarian’
    Assumption that scientific expertise on the causes of climate change relates directly to the number of scientific citations.
    Assumption that it would be beneficial for the public debate on climate change for the ‘unheard’ but highly cited climate scientists to enter into the media fray.
    Assumption that scientists have special authority in policy debates on climate change
    et quelques grossières erreurs de classification relevées (due au fait que contrairement à ce qu'affirme Jiav, l'article ne classe pas les climatosceptiques sur ce qu'ils croient sur le climat mais sur le fait qu'ils aient participé à une Heartland Conference !!) :

    The most comical categorization on this list is arguably Scott Denning, who strongly supports the IPCC Consensus, and gave a talk to this effect at an early Heartland Conference. Ironically, Scott Denning tweeted this article, apparently before he realized he was on the list of contrarians.
    sans prendre directement parti, j'avoue que je n'ai aucune connaissance d'un article scientifique étudiant l'impact médiatique de différentes positions sur une querelle scientifique, et encore moins pour en déduire quoi que ce soit sur la validité des positions des uns et des autres .... heureusement que la science ne s'est pas faite sur ce genre de discussions, sinon je ne sais pas où elle en serait maintenant.
    Dernière modification par Kevin73 ; 16/08/2019 à 07h12.

  21. #48
    yves25
    Modérateur

    Re : La presse surexpose les climato-sceptiques

    C'est effectivement une bonne définition finalement.
    Dix secondes pour écrire une bêtise, parfois des heures pour montrer à tous que c'en est une...

  22. Publicité
  23. #49
    Kevin73

    Re : La presse surexpose les climato-sceptiques

    Citation Envoyé par Damien49 Voir le message
    Laisse tomber Jiav, Kevin73 essaye de faire le malin mais il ne trompe pas grand monde à part lui-même. Ca tourne en rond, vu qu'il me demande de lui re-éxpliquer ce que j'ai mis en lien dès le départ du sujet.

    Le climato-scepticisme c'est quoi ? Et bien c'est ça aussi. Des débats qui tournent autour de la rhétorique au lieu du climat. Je préfère parler de climat et de météos, c'est infiniment plus intéressant.
    ce que tu ne vois pas ou ne semble ne pas voir, c'est que si on ne discutait que de climat et de météo, il n'y aurait pas de climatosceptiques ou de climat réchauffistees, il n'y aurait que des scientifiques qui échangeraient des points de vue sur la question, points de vue qui peuvent être différents comme c'est le cas habituellement (sinon ce n'est plus de la recherche).

    La distinction n'apparait que parce que le débat est AUSSI un débat sociétal sur l'avenir de la société et les mesures qu'il faut prendre - ou pas, et ça c'est loin d'être uniquement scientifique. Du coup tout le monde est concerné et a son mot à dire, et les climatologues ne sont pas spécialement mieux placés que les autres pour répondre à cette question.

    Se targuer de la seule compétence scientifique pour ensuite se déclarer compétent pour dire à la société ce qu'elle doit faire, (et pire refuser ensuite d'en discuter sous prétexte que ça sortirait du champ de la science !!) , c'est proche du hold up intellectuel.
    Dernière modification par Kevin73 ; 16/08/2019 à 07h20.

  24. #50
    ansset
    Animateur Mathématiques

    Re : La presse surexpose les climato-sceptiques

    Citation Envoyé par Kevin73 Voir le message
    La distinction n'apparait que parce que le débat est AUSSI un débat sociétal sur l'avenir de la société et les mesures qu'il faut prendre - ou pas, et ça c'est loin d'être uniquement scientifique. Du coup tout le monde est concerné et a son mot à dire, et les climatologues ne sont pas spécialement mieux placés que les autres pour répondre à cette question.

    Se targuer de la seule compétence scientifique pour ensuite se déclarer compétent pour dire à la société ce qu'elle doit faire, (et pire refuser ensuite d'en discuter sous prétexte que ça sortirait du champ de la science !!) , c'est proche du hold up intellectuel.
    Franchement, tes détours rhétoriques sont assez tordus.
    tes points de vue sont :
    - le RC n'est "qu'en partie" imputable aux activités humaines, alors que les climatologues s'accordent pour affirmer que c'est la cause principale. ( le lien direct avec les GES et de ceux ci avec les activités en question )
    malheureusement tu rentres ici dans les stats des sondages
    -que celui ci ne sera pas ( ou peut être pas ) aussi important que les prévisions.
    celles ci sont forcement variables puisque dépendantes des activités humaines.
    -que les climatologues peuvent parler de climat mais pas ....du reste.
    le Giec fait des recommandations, il n'est pas aux manettes des prises de décisions.
    un peu à l'instar d'un médecin qui t'indique que ta pathologie X est liée à ton mode de vie, mais n'a pas autorité pour t'en faire changer.
    d'autant que les impacts seront différents selon les zones géographiques, et que chaque pays a ses propres contraintes et capacités à prendre des mesures.
    -et enfin, petite pirouette, que ce n'est pas le pb le plus important.
    la notion d'importance est subjective. c'est donc une question de point de vue.
    pour ma part, c'est le seul phénomène majeur et potentiellement très négatif qui touche la totalité de la planète.
    ce qui ne fait pas disparaitre pour autant les autres enjeux.
    et ce n'est pas parce que ceux ci existent que cela rend le RC moins important.
    y'a quelque chose qui cloche là dedans, j'y retourne immédiatement !

  25. #51
    Kevin73

    Re : La presse surexpose les climato-sceptiques

    Citation Envoyé par ansset Voir le message
    Franchement, tes détours rhétoriques sont assez tordus.
    je ne vois pas en quoi ce que je dis est "rhétorique" ou "tordu". Tu peux ne pas être d'accord, mais ce que je dis me semble est assez simple et reflète ce que je pense.
    tes points de vue sont :
    - le RC n'est "qu'en partie" imputable aux activités humaines, alors que les climatologues s'accordent pour affirmer que c'est la cause principale. ( le lien direct avec les GES et de ceux ci avec les activités en question )
    je ne vois pas en quoi les deux parties de la phrase sont contradictoires.
    malheureusement tu rentres ici dans les stats des sondages
    -que celui ci ne sera pas ( ou peut être pas ) aussi important que les prévisions.
    celles ci sont forcement variables puisque dépendantes des activités humaines.
    -que les climatologues peuvent parler de climat mais pas ....du reste.
    bien sur que si, ils peuvent parler de ce qu'ils veulent, ce que j'ai dit c'est que leur qualité de climatologue ne les rend pas spécialement compétent pour avoir plus de poids que d'autres quand on parle de ce que la société humaine devrait faire. Si on conteste aux scientifiques non climatologues de s'exprimer sur le climat, alors je ne vois pas pourquoi on reconnait aux climatologues une autorité supérieure pour parler de problèmes socio économiques .

    Tu trouves vraiment ça "tordu" comme assertion ?



    le Giec fait des recommandations, il n'est pas aux manettes des prises de décisions.
    un peu à l'instar d'un médecin qui t'indique que ta pathologie X est liée à ton mode de vie, mais n'a pas autorité pour t'en faire changer.
    d'autant que les impacts seront différents selon les zones géographiques, et que chaque pays a ses propres contraintes et capacités à prendre des mesures.
    "Le GIEC" (ou plutôt les gens qui ont été chargés par le GIEC de rédiger des chapitres ou des rapports, qui ne sont à chaque fois qu'un tout petit panel de personnes qui ne représentent qu'eux mêmes) dit ce qu'il veut.

    Je ne vois simplement pas de quel droit on interdirait de discuter, voire de contester ce qu'ils disent, si on n'est pas d'accord, sans se faire mettre une étiquette infamante de "climato-sceptique" qui par principe supprimerait toute vérité dans cette contestation.


    -et enfin, petite pirouette, que ce n'est pas le pb le plus important.
    la notion d'importance est subjective. c'est donc une question de point de vue.
    C'est exactement la raison pour laquelle la discussion devrait être tout à fait ouverte et je comprends tout à fait que ce genre d'article exaspère ceux qui sont rangés sous le vocable de "climato-sceptique" - une classification qui ressemble plus en elle-même à des classifications religieuses de croyants et d'hérétiques qu'aux discussions scientifiques habituelles.

  26. #52
    ansset
    Animateur Mathématiques

    Re : La presse surexpose les climato-sceptiques

    Citation Envoyé par Kevin73 Voir le message
    Si on conteste aux scientifiques non climatologues de s'exprimer sur le climat, alors je ne vois pas pourquoi on reconnait aux climatologues une autorité supérieure pour parler de problèmes socio économiques .
    reprend mon analogie avec un diagnostic médical.
    supposons que mon médecin me diagnostique un rétrécissement des artères, et une tension anormale ( avec les conséquences cardio-vasculaires extrêmement probables ) en parallèle avec mon mode de vie et surtout ma conso tabagique.
    il me conseille donc de me pencher sérieusement sur le pb.
    cela s'appelle des préconisations.
    la réciproque n'est pas du même ordre.
    il est hors de question pour moi de réfuter mon doppler ou mon scanner.
    mais je peux décider de ne pas tenir compte de ses recommandations ou de me dire, on verra plus tard ( en attendant que ça s'empire encore )
    Citation Envoyé par Kevin73 Voir le message
    "Le GIEC" (ou plutôt les gens qui ont été chargés par le GIEC de rédiger des chapitres ou des rapports, qui ne sont à chaque fois qu'un tout petit panel de personnes qui ne représentent qu'eux mêmes) dit ce qu'il veut.
    et hop , un peu de mépris condescendant , inutile et stérile.
    Citation Envoyé par Kevin73 Voir le message
    Je ne vois simplement pas de quel droit on interdirait de discuter, voire de contester ce qu'ils disent, si on n'est pas d'accord, sans se faire mettre une étiquette infamante de "climato-sceptique" qui par principe supprimerait toute vérité dans cette contestation.
    de contester QUOI exactement ?????
    Dernière modification par ansset ; 16/08/2019 à 11h16.
    y'a quelque chose qui cloche là dedans, j'y retourne immédiatement !

  27. #53
    Alhec

    Re : La presse surexpose les climato-sceptiques

    Il y a un sujet dans Actualtiés, on pourrait fusionner les 2 fils.

  28. #54
    Damien49

    Re : La presse surexpose les climato-sceptiques

    je ne vois pas en quoi les deux parties de la phrase sont contradictoires.
    Alléluia, on avance, Kevin73 est d'accord avec les conclusions du GIEC (autrement dit le consensus scientifique à 97%), à savoir qu'il y a 95% de chance que les activités humaines soient totalement responsables du réchauffement climatique actuel.

    ce que tu ne vois pas ou ne semble ne pas voir, c'est que si on ne discutait que de climat et de météo, il n'y aurait pas de climatosceptiques ou de climat réchauffistees, il n'y aurait que des scientifiques qui échangeraient des points de vue sur la question, points de vue qui peuvent être différents comme c'est le cas habituellement (sinon ce n'est plus de la recherche).
    Si si je le vois et je suis parfaitement d'accord avec ça. Un climato-sceptique n'apporte rien au monde de la recherche ou lorsqu'il le fait généralement c'est à coup de tromperies : des études dont on se rend compte après coup qu'elles sont bidonnés, fausse ou émanant de fausse université, de faux organismes peer-reviewed. Les exemples ne manquent pas, il suffit de prendre la liste des scientifiques souvent cités par les climato-sceptiques et de voir leur parcours professionnel ou ce qu'ils ont tentés de publier. C'est très éloquent et révélateur.

    "Le GIEC" (ou plutôt les gens qui ont été chargés par le GIEC de rédiger des chapitres ou des rapports, qui ne sont à chaque fois qu'un tout petit panel de personnes qui ne représentent qu'eux mêmes) dit ce qu'il veut.
    Je ne vois simplement pas de quel droit on interdirait de discuter, voire de contester ce qu'ils disent, si on n'est pas d'accord, sans se faire mettre une étiquette infamante de "climato-sceptique" qui par principe supprimerait toute vérité dans cette contestation.
    C'est moi où tu entretiens la confusion entre les conclusions scientifiques du GIEC sur l'origine du réchauffement climatique (groupe I) et ses recommandations ? Non parce que si tu confonds les 2, c'est quand même assez grave en fait et prouve bien que tu racontes vraiment n'importe quoi depuis le début.

    T'es en train de nous dire que parce que tu n'es pas d'accord avec les décisions politiques qui seraient éventuellement prises par la société civile pour lutter contre le réchauffement climatique, alors t'as le droit de contester leurs conclusions scientifiques. Désolé mais là je te mets pas l'étiquette de "climato-sceptique" je te mets le bonnet d'âne "climato-sceptique".
    La météorologie, c'est l'art de prévoir ce qui change tout le temps.

  29. Publicité
  30. #55
    Cendres
    Modérateur

    Re : La presse surexpose les climato-sceptiques

    Etant donné que cette discussion est doublon avec cette actualité: https://forums.futura-sciences.com/c...ml#post6415840

    Que Kevin73 ne voit même pas en quoi ce qu'il dit est rhétoqique < (et là, je trouve ça grave de sa part)et même du surpinaillage et surenculage de mouches façon "méthode hypercritique", fermeture. Merci de continuer ces discussion rhétorico-sémantiques sur chaque mot bout de phrase ailleurs.Inutile de me répondre par MP ou de me relancer dans une autre discussion. Ça suffit maintenant ces pinaillages interminables d'un participant.
    N'a de convictions que celui qui n'a rien approfondi (Cioran)

  31. #56
    Cendres
    Modérateur

    Re : La presse surexpose les climato-sceptiques

    Suite à la demande d'un participant, le discussion est réouverte. Mais pour certains, méfiez vous de ce que vous allez raconter.
    N'a de convictions que celui qui n'a rien approfondi (Cioran)

  32. #57
    Alhec

    Re : La presse surexpose les climato-sceptiques

    Citation Envoyé par Cendres Voir le message
    Suite à la demande d'un participant, le discussion est réouverte. Mais pour certains, méfiez vous de ce que vous allez raconter.
    https://youtu.be/eRyF_yckoJ4?t=178

  33. #58
    JPL
    Responsable des forums

    Re : La presse surexpose les climato-sceptiques

    D’une part je trouve qu’un message qui se résume à un lien vers une vidéo est inacceptable, et d’autre par en cliquant j’ai :
    Vidéo non disponible
    Cette vidéo a été bloquée dans votre pays par l'utilisateur qui l'a mise en ligne.
    Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant - Pierre Dac

  34. #59
    Cendres
    Modérateur

    Re : La presse surexpose les climato-sceptiques

    Idem pour moi.
    N'a de convictions que celui qui n'a rien approfondi (Cioran)

  35. #60
    erik

    Re : La presse surexpose les climato-sceptiques

    De plus le titre de la vidéo est : "L'étudiant - Kaamelott - Livre III", certainement rigolo mais pas de quoi faire avancer le débat.
    Pythagore, Einstein... E=m(a²+b²) !!!

Page 2 sur 3 PremièrePremière 2 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Sceptiques du quebec inaccessible
    Par roro222 dans le forum Internet - Réseau - Sécurité générale
    Réponses: 13
    Dernier message: 29/03/2018, 22h49
  2. Qu'est ce que le climato-scepticisme ?
    Par Archi3 dans le forum Discussions scientifiques
    Réponses: 50
    Dernier message: 08/12/2016, 16h41
  3. Fraude des climatologues? Sceptiques et non sceptiques.
    Par evrardo dans le forum Discussions scientifiques
    Réponses: 5
    Dernier message: 27/12/2009, 11h01
  4. Comment parler du réchauffement climatique aux sceptiques
    Par gargulp dans le forum Environnement, développement durable et écologie
    Réponses: 65
    Dernier message: 02/04/2006, 17h21