Répondre à la discussion
Page 1 sur 2 1 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 50

Pourquoi suis-je sceptique sur l’idée du darwinisme ?



  1. #1
    volpe89

    Pourquoi suis-je sceptique sur l’idée du darwinisme ?


    ------

    Pourquoi suis-je sceptique sur l’idée du darwinisme ?

    Quand je me réfère à la science et à tout ce que j’ai appris dans ma vie, j’essayer de comprendre les concepts qui m’entour et faisant une relation entre toutes mes connaissances. Et quand je regarde la théorie de Darwin, je ne peux me résoudre à la qualifier de vraie. Ça ne fait pas de moi un créationniste, car je suis tout aussi sceptique sur cette idée et je ne suis pas un sceptique ; car contrairement au scepticisme, je remets en doute des concepts pour trouver la vérité et non pour renier toujours les vérités. Quant au Darwinisme et sa théorie de l’évolution, une chose m’échappe qui remet en cause tout le concept. Je m’explique.

    Prenons comme exemple une girafe. Je ne sais pas comment une girafe était il y a 1 milliard d’années en arrière, mais supposons qu’il avait un plus petit cou.

    Puis mettons, ensuite, plusieurs de ces girafes dans la nature. Et analysons leur comportement. Certes, ils sont imaginés, mais focalisons-nous sur ce qui est raisonnable, en les comparent avec le comportement des animaux d’aujourd’hui.

    Nous pouvons constater que cette girafe voudra manger, mais étant dépendant de son environnement il n’a pas le choix que de s’adapter. Mais il est à constater que dans toutes les régions où les girafes vivent, il y a énormément de nourriture au niveau du sol. Mais supposons qu’il n’y est pas de nourriture sur le sol. Donc ils sont contraints d’essayer de manger une nourriture supposée haute.

    Comment réagirait une girafe ? Quand on se réfère à des rats de laboratoire et d’autres animaux, on constate qu’ils réagissent de manière diverse. Donc les girafes aussi. Un essayera d’allonger son cou pour manger un peu plus haut, d’autres essayeront de grimper, d’autres essayeront de se tenir les deux pattes avant sur le tronc d’arbre pour trouver un appui et se mettre debout…

    Puis je mets aussi la valeur mathématique dedans, c’est-à-dire, l’ADN est composé de milliards de base, chacune ayant une fonction bien particulière. La partie ou l’ADN commande la forme du cou est constituée de milliers de base, l’autre qui commande la formation de pattes est aussi constitué de milliers de base. Pour qu’une mutation puisse se faire, il faut que l’environnement y contribue, mais également l’habitude du sujet à répéter les mêmes gestes. La probabilité, aussi, que l’enfant de la girafe fasse les mêmes gestes et que l’enfant de l’enfant aussi et ainsi de suite est très improbable ; surtout que les girafes n’ont pas d’éducation donc, ils font comme ils leur plaisent. Puis mettons dans l’équation toutes les autres girafes du monde. Là on commence à voir que les probabilités sont quasi inexistantes. Mais puis mettons dans l’équation toutes les espèces du monde.

    Donc, si je suis cette idée de Darwin, les girafes commenceront à subir une mutation d’ADN.
    Ce que je n’arrive pas à concevoir c’est : pourquoi la nature à sélectionner le long cou aux lieux des milliers d’autres possibilités ? Pourquoi la nature à sélectionner une sorte de mutation en sachant qu’ailleurs les girafes manger d’une manière différente ?

    Et surtout la question qui devrait être pertinente : Où sont passées les autres girafes ? Non-il pas aussi eux droit à une mutation différentes ?

    Bien que je sais que la réponse d’une personne scientifique sera du genre : « la sélection naturelle n’a pas de cœur et privilégie les plus forts ». Je désire une réponse plus rhétorique et construite sur une argumentation fondée.

    Mais là je n’ai fait que parler d’un milieu où les arbres ne sont que haut. Mais si on ajoute le facteur « plante à basse altitude » alors on peut mettre une autre valeur dans l’équation. Ensuite si on ajoute tous les facteurs environnementaux possibles et toutes les espèces que la Terre porte, nous voyons qu’en réalité il y a un problème sur la théorie, on peut réussir à comprendre que la théorie de Darwin est à remettre en cause.

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    Syst.

    Re : Pourquoi suis-je sceptique sur l’idée du darwinisme ?

    Le darwinisme est le produit d'un grand complot international de scientifiques satanistes soutenus par des banquiers juifs.
    À trop se fier à son sixième sens, on finit par ne se fier à rien.

  4. #3
    volpe89

    Re : Pourquoi suis-je sceptique sur l’idée du darwinisme ?

    bien qu'il peut s'avérer juste ce que tu dit, ton argumentation manque de structure. Je suis désolé mais je ne peux, de principe, pas accepter tes idées, néanmoins j'accepte l'idée que tu t'exprime.

  5. #4
    benjy_star

    Re : Pourquoi suis-je sceptique sur l’idée du darwinisme ?

    Citation Envoyé par volpe89 Voir le message
    bien qu'il peut s'avérer juste ce que tu dit, ton argumentation manque de structure. Je suis désolé mais je ne peux, de principe, pas accepter tes idées, néanmoins j'accepte l'idée que tu t'exprime.
    Je crois que tu n'as surtout pas saisi le second degré !

  6. #5
    mh34

    Re : Pourquoi suis-je sceptique sur l’idée du darwinisme ?

    Citation Envoyé par volpe89 Voir le message

    Comment réagirait une girafe ?
    Ah l'histoire du cou de la girafe!...

    Ce que je n’arrive pas à concevoir c’est : pourquoi la nature à sélectionner le long cou aux lieux des milliers d’autres possibilités ? Pourquoi la nature à sélectionner une sorte de mutation en sachant qu’ailleurs les girafes manger d’une manière différente ?
    Vous ne trouverez pas de réponse à cette question ici.

    Bien que je sais que la réponse d’une personne scientifique sera du genre : « la sélection naturelle n’a pas de cœur et privilégie les plus forts ». Je désire une réponse plus rhétorique et construite sur une argumentation fondée.
    Faudrait savoir ; vous voulez une réponse rhétorique ou une argumentation?
    Ensuite si on ajoute tous les facteurs environnementaux possibles et toutes les espèces que la Terre porte, nous voyons qu’en réalité il y a un problème sur la théorie, on peut réussir à comprendre que la théorie de Darwin est à remettre en cause.
    Soit..Vous proposez quoi à la place?

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    volpe89

    Re : Pourquoi suis-je sceptique sur l’idée du darwinisme ?

    Citation Envoyé par mh34 Voir le message
    Faudrait savoir ; vous voulez une réponse rhétorique ou une argumentation?
    La rhétorique c'est l'art d'argumenter, donc en gros je désire les deux et pas du sophisme.

    Citation Envoyé par mh34 Voir le message
    Soit..Vous proposez quoi à la place?
    Qu'on en discute, la base même de la science c'est de discuter. Je ne propose rien de nouveau je n'ai pas mené une étude particulière, mais je me pose des questions tout de même. Il est totalement légitime de se poser des questions, quitte à remettre en cause un mouvement ou un principe universel.

  9. Publicité
  10. #7
    myoper

    Re : Pourquoi suis-je sceptique sur l’idée du darwinisme ?

    Citation Envoyé par volpe89 Voir le message
    La rhétorique c'est l'art d'argumenter, donc en gros je désire les deux et pas du sophisme.
    Pur résumer, ce que vous abordez dans votre message d'introduction n'a rien à voir avec le Darwinisme, la sélection ou l’adaptation et oui, c'est faux.

  11. #8
    malter0mhite

    Re : Pourquoi suis-je sceptique sur l’idée du darwinisme ?

    Citation Envoyé par volpe89 Voir le message
    Nous pouvons constater que cette girafe voudra manger, mais étant dépendant de son environnement il n’a pas le choix que de s’adapter. Mais il est à constater que dans toutes les régions où les girafes vivent, il y a énormément de nourriture au niveau du sol. Mais supposons qu’il n’y est pas de nourriture sur le sol. Donc ils sont contraints d’essayer de manger une nourriture supposée haute.
    La grande majorité des girafes vit dans les savanes africaines sub-sahariennes, donc dans des milieux où les périodes de sècheresse réduisent les ressources alimentaires disponibles pour les herbivores. On peut donc supposer à juste titre qu'être à même de se nourrir des tendres feuillages nutritifs présents aux branches des arbres bordant les points d'eau et capables de drainer l'eau en profondeur quand les plantes au sol souffrent des conditions climatiques offre un avantage certain pour la survie de l'individu.

    Citation Envoyé par volpe89 Voir le message
    Comment réagirait une girafe ? Quand on se réfère à des rats de laboratoire et d’autres animaux, on constate qu’ils réagissent de manière diverse. Donc les girafes aussi. Un essayera d’allonger son cou pour manger un peu plus haut, d’autres essayeront de grimper, d’autres essayeront de se tenir les deux pattes avant sur le tronc d’arbre pour trouver un appui et se mettre debout…
    La théorie de l'évolution selon les règles pensées par Darwin ne suivent pas cette logique. Ce n'est pas parce qu'un groupe de girafes bien décidé à atteindre les sommets et décrocher les lauriers en organisant des séances quotidiennes de stretching de leurs muscles cervicaux que leur cou finira par s'allonger avec le temps. Tout du moins ce n'est pas le coeur des lois avancées par Darwin, qui postule plutôt la persistence d'un caractère nouveau au fil des générations comme un résultat de l'avantage évolutif qu'il est susceptible de conférer à l'individu.

    Citation Envoyé par volpe89 Voir le message
    Puis je mets aussi la valeur mathématique dedans, c’est-à-dire, l’ADN est composé de milliards de base, chacune ayant une fonction bien particulière. La partie ou l’ADN commande la forme du cou est constituée de milliers de base, l’autre qui commande la formation de pattes est aussi constitué de milliers de base. Pour qu’une mutation puisse se faire, il faut que l’environnement y contribue, mais également l’habitude du sujet à répéter les mêmes gestes. La probabilité, aussi, que l’enfant de la girafe fasse les mêmes gestes et que l’enfant de l’enfant aussi et ainsi de suite est très improbable ; surtout que les girafes n’ont pas d’éducation donc, ils font comme ils leur plaisent. Puis mettons dans l’équation toutes les autres girafes du monde. Là on commence à voir que les probabilités sont quasi inexistantes. Mais puis mettons dans l’équation toutes les espèces du monde.
    Et si l'on prenait la mutation comme point de départ. Pour qu'une modification de la structure primaire du génome ait lieu, il ne faut pas forcément une influence de l'environnement et si l'on comprend dans celui-ci le comportement de l'individu, ce comportement ne doit pas être obligatoirement favorable à la mutation pour que celle-ci apparaisse. Donc, partant de la mutation, une girafe est mise au monde avec un cou plus long. Chez ces ongulés, la tolérance est une valeure première et les différences sont respectées sans être stigmatisées. La girafe nouvelle génération a donc accès à des hauteurs auquels ses ancêtres ne pouvaient pas prétendre. Cette mutation apparaît au hasard mais va être entretenue par les capacités de survie avantageuses qu'elle confert à la girafe au long cou.
    Le calcul mathématique s'inverse alors, et la probabilité infime de voir une mutation apparaître au sein d'une population qui en tire un avantage certain pour survivre dans son milieu va devenir une chance de plus en grande de voir la mutation se diffuser parmi l'espèce du fait de l'avantage reproductif qu'il lui offre.

    Citation Envoyé par volpe89 Voir le message
    Donc, si je suis cette idée de Darwin, les girafes commenceront à subir une mutation d’ADN.
    Ce que je n’arrive pas à concevoir c’est : pourquoi la nature à sélectionner le long cou aux lieux des milliers d’autres possibilités ? Pourquoi la nature à sélectionner une sorte de mutation en sachant qu’ailleurs les girafes manger d’une manière différente ?
    J'avoue répondre au "pourquoi" c'est chaud. Mais la sélection peut s'expliquer par l'avantage évolutif évoqué plus haut. Cet avantage a attrait à la sélection naturelle qui fait qu'un caractère capable de donner de meilleures chances de survie à un individu par rapport à d'autres de son espèce qui ne le possède fera que se caractère se diffusera parmi l'espèce du fait du plus grands nombres de descendants que l'individu avantagé sera susceptible d'avoir.

    Citation Envoyé par volpe89 Voir le message
    Et surtout la question qui devrait être pertinente : Où sont passées les autres girafes ? Non-il pas aussi eux droit à une mutation différentes ?
    Elles sont mortes ?

    Citation Envoyé par volpe89 Voir le message
    Mais là je n’ai fait que parler d’un milieu où les arbres ne sont que haut. Mais si on ajoute le facteur « plante à basse altitude » alors on peut mettre une autre valeur dans l’équation. Ensuite si on ajoute tous les facteurs environnementaux possibles et toutes les espèces que la Terre porte, nous voyons qu’en réalité il y a un problème sur la théorie, on peut réussir à comprendre que la théorie de Darwin est à remettre en cause.
    Bien sûr qu'elle est discutable, mais avec d'autres arguments que ceux que tu as avancés qui ne la mettent pas réellement en défaut.
    Dernière modification par malter0mhite ; 26/04/2015 à 22h54.

  12. #9
    Deedee81

    Re : Pourquoi suis-je sceptique sur l’idée du darwinisme ?

    Salut,

    Citation Envoyé par malter0mhite Voir le message
    Elles sont mortes ?


    Moi j'aurais plutôt dit : "on leur donne des noms différents" : gazelles, zèbres, rhinocéros, etc... (ça dépend jusqu'où on remonte et je ne connais pas de tête l'arbre philogénétique des espèces africaines ).

    En fonction des mutations, de l'environnement, des niches écologiques disponibles et des sélections, plusieurs stratégies plus ou moins efficaces sont apparues. Et certaines ont donné les girafes, d'autres ont donné les gazelles, d'autres etc...
    Le tout de manière infiniment plus complexe que ma simple phrase ne le laisse supposer car cela a lieu sur des millions d'années, des centaine de milliers de générations, des environnements changeant complexes et variables tant dans l'espace que dans le temps et où tous les éléments cités sont en interactions (par exemple les niches possibles dépendent aussi de la faune et de la flore présente et pas seulement de l'environnement "minéral") avec un nombre considérable de boucles de rétro-action.

    On sait combien c'est complexe et le principal travail du biologiste évolutioniste n'est pas de vérifier la validité des fondements (l'existence des mutations est une évidence et le fait que les modifiations génotypiques aient une influence phénotypique aussi et de même que certains phénotypes procurent un avantage ou un désavantage dans telle ou telle circonstance) mais de démêler cet écheveau complexe des interactions.
    Tout est relatif, et cela seul est absolu. (Auguste Comte)

  13. #10
    ArrowX

    Re : Pourquoi suis-je sceptique sur l’idée du darwinisme ?

    Citation Envoyé par Deedee81 Voir le message

    (ça dépend jusqu'où on remonte et je ne connais pas de tête l'arbre philogénétique des espèces africaines ).
    Ah bon il y a des arbres phylogénétique selon les continent/régions ? ou c'est aussi une blague
    La valeur d'un homme tient dans sa capacité à donner et non dans sa capacité à recevoir.

  14. #11
    mh34

    Re : Pourquoi suis-je sceptique sur l’idée du darwinisme ?

    Citation Envoyé par volpe89 Voir le message
    La rhétorique c'est l'art d'argumenter, donc en gros je désire les deux et pas du sophisme.
    Admettons...


    Qu'on en discute, la base même de la science c'est de discuter.
    Oui...entre spécialistes du domaine. Est-ce votre cas? Sinon, tout ce qu'on peut demander ce sont des explications sur ce qu'on n'a pas compris.
    1) Il est totalement légitime de se poser des questions,
    2)quitte à remettre en cause un mouvement ou un principe universel.
    1) encore une fois, oui.
    2) Ca c'est seulement si on a suffisamment de biscuit en poche pour le faire...encore une fois est-ce votre cas?

  15. #12
    Deedee81

    Re : Pourquoi suis-je sceptique sur l’idée du darwinisme ?

    Citation Envoyé par ArrowX Voir le message
    Ah bon il y a des arbres phylogénétique selon les continent/régions ? ou c'est aussi une blague
    L'arbre philogénétique reprenant uniquement les espèces actuellement présente en Afrique. C'est une hérésie de dire ça ? (je ne suis pas biologiste, pour moi un mouton est un ellipsoïde blanc à 300 degrés au-dessus du zéro absolu )
    Je sais que lorsque je vois de tels arbres ils sont plutôt classés par règnes, classes, ordres etc.... Mais choisir une région est une folie ?

    Citation Envoyé par mh34 Voir le message
    2) Ca c'est seulement si on a suffisamment de biscuit en poche pour le faire...encore une fois est-ce votre cas?
    C'est curieux comme certains domaines de la physique (auquel je suis plus habitués), de la biologie, etc.... attirent les "yakafaukon". Je me demande s'il existe des études dans ce domaine (peut-être dans le prolongement de l'étude de Duning et Kruger). Je pose juste la question par curiosité et suite à ta remarque, pas en me basant sur le message de Volpe qui va sans doute s'expliquer
    Tout est relatif, et cela seul est absolu. (Auguste Comte)

  16. Publicité
  17. #13
    anlor

    Re : Pourquoi suis-je sceptique sur l’idée du darwinisme ?

    Citation Envoyé par Syst. Voir le message
    Le darwinisme est le produit d'un grand complot international de scientifiques satanistes soutenus par des banquiers juifs.
    J'adore

  18. #14
    minushabens

    Re : Pourquoi suis-je sceptique sur l’idée du darwinisme ?

    Citation Envoyé par Deedee81 Voir le message
    L'arbre philogénétique reprenant uniquement les espèces actuellement présente en Afrique. C'est une hérésie de dire ça ?
    non. Si on se donne un ensemble d'espèces quelconque, la reconstruction de leur phylogénie est une question valide.

  19. #15
    volpe89

    Re : Pourquoi suis-je sceptique sur l’idée du darwinisme ?

    Citation Envoyé par malter0mhite Voir le message
    La grande majorité des girafes vit dans les savanes africaines sub-sahariennes, donc dans des milieux où les périodes de sècheresse réduisent les ressources alimentaires disponibles pour les herbivores. On peut donc supposer à juste titre qu'être à même de se nourrir des tendres feuillages nutritifs présents aux branches des arbres bordant les points d'eau et capables de drainer l'eau en profondeur quand les plantes au sol souffrent des conditions climatiques offre un avantage certain pour la survie de l'individu.

    La théorie de l'évolution selon les règles pensées par Darwin ne suivent pas cette logique. Ce n'est pas parce qu'un groupe de girafes bien décidé à atteindre les sommets et décrocher les lauriers en organisant des séances quotidiennes de stretching de leurs muscles cervicaux que leur cou finira par s'allonger avec le temps. Tout du moins ce n'est pas le coeur des lois avancées par Darwin, qui postule plutôt la persistence d'un caractère nouveau au fil des générations comme un résultat de l'avantage évolutif qu'il est susceptible de conférer à l'individu.
    Vous vous référez sur un milieu environnemental qui est semblable à elle d’aujourd’hui. Devrais-je vous rappeler que l’Afrique il y a des millions d’années en arrière était une fôret géante ou le climat semblait être bon pour la survie de millions d’espèces (d’après la théorie de Darwin, ne venons-nous pas de l’Afrique ?) ? Certains endroits le confirment, comme les érosions de certaines roches, les volcans, la densité de foret dans certaines zones. Puis je ne parle pas d’une organisation de stretching, bien que vous lavez aussi compris, mais comme vous le dite, une persistance, mais la persistance n’est pas unique dans un endroit ou il y a plusieurs girafes, il si trouve plusieurs persistances différentes.

    Citation Envoyé par malter0mhite Voir le message
    J'avoue répondre au "pourquoi" c'est chaud. Mais la sélection peut s'expliquer par l'avantage évolutif évoqué plus haut. Cet avantage a attrait à la sélection naturelle qui fait qu'un caractère capable de donner de meilleures chances de survie à un individu par rapport à d'autres de son espèce qui ne le possède fera que se caractère se diffusera parmi l'espèce du fait du plus grands nombres de descendants que l'individu avantagé sera susceptible d'avoir.
    Pourtant quand on regarde les expériences scientifiques qui essayent de crée une évolution ou une mutation génétique dans des espèces micro-organiques (bactérie) (vu que les espérances de vie est plus courtes et le résultat est plus rapide) ils constatent que la mutation n’a jamais donné un avantage au sujet, bien le contraire, il est néfaste et en aucune manière le sujet s’adapte à son environnement, il le fuit. Ensuite, nos gènes et nos cellules sont programmés pour éjecter tout trouble, or la mutation est un trouble et est rejeté de nature (pour la génération suivante) si maintenant vous vous référez aux catastrophes de Tchernobyl, dites-vous que ce n’est pas une sélection naturelle, mais une radiation.

    Ensuite la naissance d’un nouveau gène qui a une fonctionnalité bien particulière est impossible ; il faut une mutation de gène.

    Citation Envoyé par malter0mhite Voir le message
    Elles sont mortes ?
    Elles sont mortes c’est bien du sophisme à dire ça. Voici comment vous procédez pour répondre à cette question :

    Théorie de l’évolution > sélection naturelle
    La loi du plus fort > sélection naturelle
    Donc
    La loi du plus fort > théorie de l’évolution

    Vous êtes en plein paralogisme.

    Il faut analyser la structure même de mes dires comme si les faits étaient existentiels. Si demain l’homme devait évoluer pensez-vous que tout le monde évoluerait de la même manière, et que les autres qui évoluent différemment que les Occidentaux devront de nature mourir ?

    Citation Envoyé par mh34 Voir le message
    Admettons...

    Oui...entre spécialistes du domaine. Est-ce votre cas? Sinon, tout ce qu'on peut demander ce sont des explications sur ce qu'on n'a pas compris.

    1) encore une fois, oui.
    2) Ca c'est seulement si on a suffisamment de biscuit en poche pour le faire...encore une fois est-ce votre cas?
    Faut-il être spécialement spécialiste du domaine pour arriver à une conclusion juste ? Jean-Jacques Rousseau n’était pas éducateur et n’a pas fait d’études de pédagogie, méthodologie, etc. il a abandonné ses enfants pourtant à écrit la plus belle œuvre sur l’éducation au monde (le livre le plus lu au monde sur le sujet) (il est obligatoire en japon que les instituteurs le lisent avant d’enseigner).

    Ensuite, Aristote n’a-t-il pas essayé de comprendre la physique alors qu’il se fait enseigner par Platon qui lui n’a appris que par dialogue (Socrate) qui je rappelle la physique n’existait pas encore.

    Albert Einstein était tout sauf un scientifique au début, et quand il a mis ses théories tous les scientifiques se posaient la question suivante « mais qui est Albert Einstein ? »

    Faut-il être avocat pour bien se défendre ? Faut-il être cuisinier pour bien cuisiner ?


    Les biscuit ne tombe pas du ciel, elles se font.
    Dernière modification par volpe89 ; 27/04/2015 à 10h31.

  20. #16
    mh34

    Re : Pourquoi suis-je sceptique sur l’idée du darwinisme ?

    Citation Envoyé par volpe89 Voir le message


    Faut-il être spécialement spécialiste du domaine pour arriver à une conclusion juste ?
    Juste je sais pas, mais intéressante et qui vaille le coup d'être discutée par les spécialistes, oui. Désolée, hein...
    Jean-Jacques Rousseau n’était pas éducateur et n’a pas fait d’études de pédagogie, méthodologie, etc. il a abandonné ses enfants pourtant à écrit la plus belle œuvre sur l’éducation au monde (le livre le plus lu au monde sur le sujet) (il est obligatoire en japon que les instituteurs le lisent avant d’enseigner).
    JJ Rousseau c'était au 18è. Et il a dit pas mal de sottises.
    Ensuite, Aristote n’a-t-il pas essayé de comprendre la physique alors qu’il se fait enseigner par Platon qui lui n’a appris que par dialogue (Socrate) qui je rappelle la physique n’existait pas encore.
    Aristote c'était en 350 avant JC. Depuis on a fait quelques progrès en physique et découvert quelques menus trucs de ci de là...

    Albert Einstein était tout sauf un scientifique au début, et quand il a mis ses théories tous les scientifiques se posaient la question suivante « mais qui est Albert Einstein ? »
    Nan nan, ça c'est pas vrai. Il était physicien, le sieur Einstein. Lisez un peu sa bio...


    Les biscuit ne tombe pas du ciel, elles se font.
    Ok donc quels sont les vôtres encore une fois?

    Pas la peine de nous sortir le syndrome de Galilée.
    Dernière modification par mh34 ; 27/04/2015 à 10h58.

  21. #17
    Deedee81

    Re : Pourquoi suis-je sceptique sur l’idée du darwinisme ?

    EDIT croisement sur la même longueur d'onde

    Citation Envoyé par volpe89 Voir le message
    Devrais-je vous rappeler que l’Afrique il y a des millions d’années en arrière était une fôret géante ou le climat semblait être bon pour la survie de millions d’espèces
    Question aux spécialistes : c'est vrai ça ou c'est une sottise (j'avais lu qu'il y avait eut des périodes particulièrement arides, en particulier lors de la transition vers Sapiens) ???

    Citation Envoyé par volpe89 Voir le message
    Pourtant quand on regarde les expériences scientifiques qui essayent de crée une évolution ou une mutation génétique dans des espèces micro-organiques (bactérie) (vu que les espérances de vie est plus courtes et le résultat est plus rapide) ils constatent que la mutation n’a jamais donné un avantage au sujet, bien le contraire, il est néfaste et en aucune manière le sujet s’adapte à son environnement, il le fuit. Ensuite, nos gènes et nos cellules sont programmés pour éjecter tout trouble, or la mutation est un trouble et est rejeté de nature (pour la génération suivante) si maintenant vous vous référez aux catastrophes de Tchernobyl, dites-vous que ce n’est pas une sélection naturelle, mais une radiation.
    J'ai rarement vu un paragraphe avec autant de contre-vérité. Même un non spécialiste comme moi se rend compte que chaque ligne est fausse (ou tellement incomplète qu'elle en est trompeuse. J'espère pas volontairement).

    Citation Envoyé par volpe89 Voir le message
    Ensuite la naissance d’un nouveau gène qui a une fonctionnalité bien particulière est impossible ; il faut une mutation de gène.
    Connais-tu les mécanismes de démultiplications des gènes (ou des chromosomes) permettant ainsi par mutation l'apparition de nouveaux gènes ?

    <snip une bonne partie de hummmmmmm>

    Citation Envoyé par volpe89 Voir le message
    Faut-il être spécialement spécialiste du domaine pour arriver à une conclusion juste ?
    Non, mais les contre-exemple sont rares, très rares (je n'en ai que deux en têtes-. Et si tu crois être une de ces exceptions, tu te trompes.

    Citation Envoyé par volpe89 Voir le message
    Ensuite, Aristote n’a-t-il pas essayé de comprendre la physique alors qu’il se fait enseigner par Platon qui lui n’a appris que par dialogue (Socrate) qui je rappelle la physique n’existait pas encore.
    La très très grande majorité des idées d'Aristote ont été totalement réfutées. Ce n'était qu'un rammassis d'idées fausses (à part quelques exceptions comme ses sylogismes).

    Citation Envoyé par volpe89 Voir le message
    Albert Einstein était tout sauf un scientifique au début, et quand il a mis ses théories tous les scientifiques se posaient la question suivante « mais qui est Albert Einstein ? »
    L'ignorance te fait dire des sottises. Albert Einstein avait fait Polytechnique, en compagnie d'autres jeunes chercheurs, préparait son doctorat et correspondait avec nombre de cherheurs avant même de publier ses théories. Il participait aussi à des réunions, des débats,.... Lors de ses premières publications il n'était pas encore une "star", mais ça c'est vrai des premières publications de tout scientifique.
    Dernière modification par Deedee81 ; 27/04/2015 à 11h23.
    Tout est relatif, et cela seul est absolu. (Auguste Comte)

  22. #18
    anlor

    Re : Pourquoi suis-je sceptique sur l’idée du darwinisme ?

    Citation Envoyé par volpe89 Voir le message
    Pourtant quand on regarde les expériences scientifiques qui essayent de crée une évolution ou une mutation génétique dans des espèces micro-organiques (bactérie) (vu que les espérances de vie est plus courtes et le résultat est plus rapide) ils constatent que la mutation n’a jamais donné un avantage au sujet, bien le contraire, il est néfaste
    ah, les bactéries mutent pourtant pour devenir résistantes aux antibiotiques... toute mutation n'est donc pas synonyme de dégénérescence et n'est donc pas néfaste...

  23. Publicité
  24. #19
    Tawahi-Kiwi

    Re : Pourquoi suis-je sceptique sur l’idée du darwinisme ?

    Citation Envoyé par Deedee81 Voir le message
    Non, mais les contre-exemple sont rares, très rares (je n'en ai que deux en têtes-. Et si tu crois être une de ces exceptions, tu te trompes.
    Par curiosite, quels sont ces exemples?

    Je connais pas mal de theories (de specialistes) qui ont eu beaucoup de mal a s'imposer (une liste ici par exemple) mais dans les non-specialistes du domaine, je n'ai que Wegener en tete, pour la derive des continents (et les auto-didactes pre-1800 bien sur). Pas sur que Penzias & Wilson compte vraiment pour l'ebauche de la theorie...

    T-K
    Dernière modification par Tawahi-Kiwi ; 27/04/2015 à 13h53.
    If you open your mind too much, your brain will fall out (T.Minchin)

  25. #20
    minushabens

    Re : Pourquoi suis-je sceptique sur l’idée du darwinisme ?

    Et encore la théorie de Wegener n'est pas vraiment celle d'aujourd'hui d'après ce que j'en comprends.

    Ce qui n'est pas rare, c'est la découverte d'un phénomène inconnu par un non spécialiste.

  26. #21
    Tawahi-Kiwi

    Re : Pourquoi suis-je sceptique sur l’idée du darwinisme ?

    Citation Envoyé par minushabens Voir le message
    Et encore la théorie de Wegener n'est pas vraiment celle d'aujourd'hui d'après ce que j'en comprends.
    La dérive des continents est toujours d'actualité, mais elle a évoluée comme une "observation" faisant partie d'un modele plus complexe que l'on nomme tectonique des plaques.
    Le probleme de la dérive des continents était l'absence de bonnes raisons pour expliquer le mouvement des continents.

    T-K
    If you open your mind too much, your brain will fall out (T.Minchin)

  27. #22
    Deedee81

    Re : Pourquoi suis-je sceptique sur l’idée du darwinisme ?

    Citation Envoyé par Tawahi-Kiwi Voir le message
    Par curiosite, quels sont ces exemples?
    Je pensais aussi à Wegener, avec la même objection que minushabens (mais de manière modérée car après tout les théories entièrement mature dès le départ c'est rare. Il y a souvent des modifications importantes. Autre objection au "non spécialiste", il avait quand même bien potassé le sujet même s'il n'était pas géologue. Non spécialiste oui, profane, non).

    L'autre auquel je pensais est Gregor Mendel. Et je me trompais..... je viens d'aller vérifier, il avait bel et bien une formation universitaire.

    Citation Envoyé par minushabens Voir le message
    Ce qui n'est pas rare, c'est la découverte d'un phénomène inconnu par un non spécialiste.
    Oui, ça c'est vrai. Bien qu'à brule pourpoint, je n'ai pas d'exemple en tête.
    Tout est relatif, et cela seul est absolu. (Auguste Comte)

  28. #23
    Tawahi-Kiwi

    Re : Pourquoi suis-je sceptique sur l’idée du darwinisme ?

    Citation Envoyé par Deedee81 Voir le message
    Autre objection au "non spécialiste", il avait quand même bien potassé le sujet même s'il n'était pas géologue. Non spécialiste oui, profane, non).
    Je crois qu'il est franchement difficile de produire une theorie ex nihilo sans rien connaitre d'un sujet. Dans le cas de Wegener, astronome et meteorologiste mais il n'etait en effet certainement pas novice en geologie.

    Citation Envoyé par Deedee81 Voir le message
    Oui, ça c'est vrai. Bien qu'à brule pourpoint, je n'ai pas d'exemple en tête.
    en biologie et geologie, il est frequent d'avoir des "amateurs éclairés" qui decouvrent de nouvelles choses...
    En physique...,la foudre en boule?, l'effet Mpemba ?, tout les evenements astronomiques visible a l'oeil nu...

    T-K
    Dernière modification par Tawahi-Kiwi ; 27/04/2015 à 15h07.
    If you open your mind too much, your brain will fall out (T.Minchin)

  29. #24
    minushabens

    Re : Pourquoi suis-je sceptique sur l’idée du darwinisme ?

    Citation Envoyé par Deedee81 Voir le message
    Oui, ça c'est vrai. Bien qu'à brule pourpoint, je n'ai pas d'exemple en tête.
    Je pensais par exemple au mouvement brownien, un phénomène physique découvert par un biologiste ou au rayonnement fossile (je ne connais pas le terme exact) découvert par des ingénieurs travaillant sur une antenne radio...

  30. Publicité
  31. #25
    Bluedeep

    Re : Pourquoi suis-je sceptique sur l’idée du darwinisme ?

    Citation Envoyé par minushabens Voir le message
    Je pensais ..... au rayonnement fossile (je ne connais pas le terme exact) découvert par des ingénieurs travaillant sur une antenne radio...
    Sur ce dernier point, Tawahi-Kiwi est en désaccord visiblement ;

    Pas sur que Penzias & Wilson compte vraiment pour l'ebauche de la theorie...

  32. #26
    minushabens

    Re : Pourquoi suis-je sceptique sur l’idée du darwinisme ?

    Mais justement je pensais plus observations que théorie.

    Enfin, tout cela est un peu loin du questionnement initial (lequel ne mérite peut-être pas de réponse d'ailleurs)

  33. #27
    Tawahi-Kiwi

    Re : Pourquoi suis-je sceptique sur l’idée du darwinisme ?

    Citation Envoyé par Bluedeep Voir le message
    Sur ce dernier point, Tawahi-Kiwi est en désaccord visiblement ;
    Non non, on est bien d'accord, ils ont observé le CMB sans savoir ce que c'était, alors que son existence etait supposée 20 ans plus tot.
    Donc la theorie n'est pas vraiment d'eux. (C'est en effet un peu HS )

    T-K
    If you open your mind too much, your brain will fall out (T.Minchin)

  34. #28
    ansset

    Re : Pourquoi suis-je sceptique sur l’idée du darwinisme ?

    bjr TK
    effectivement, cela risque d'être HS.
    mais en découvrant le fil , je pense que volpe est dans un esprit très "Lamark", et n'a peut être pas totalement saisi Darwin.
    ( dont au passage la théorie s'est affinée avec le temps ).
    Cdt
    y'a quelque chose qui cloche là dedans, j'y retourne immédiatement !

  35. #29
    shmikkki

    Re : Pourquoi suis-je sceptique sur l’idée du darwinisme ?

    Et c'est repartie pour un tour ...
    Je crois qu'on devrait ouvrir officiellement un concours entre RG / MQ et Darwinisme sur qui suscite le plus de doutes et de mauvaises compréhensions!

    Au primo-posteur: Stoppez avec votre philosophie 30s et allez lire en détail ce qu'est la théorie synthétique. Les autres participants ont de la patience, tant mieux, mais j'avoue que je n'ai aucune envie d'énumérer toutes les incompréhensions de la théorie qui émanent de votre discours (il y en a BEAUCOUP).

    Bref, commencez au moins par ça: http://fr.wikipedia.org/wiki/Th%C3%A...%C3%A9volution

    Et puis, s'il vous plait, faites preuve de modestie: Moi qui ne connais rien en MQ (et qui m'y intéresse, à ma petite échelle), quand je lis un truc qui me parait "encensé" (et dieu sait qu'il y en a en MQ), je me dis d'abord "attends, des gens beaucoup plus intelligents et brillants que moi ont réfléchis sur la question pendant un siècle. Alors si je trouve tel ou tel passage bizarre, c'est qu'il y a 1000 fois plus de chances que je n'ai pas compris l'idée plutôt que la MQ ait une faille"!
    Dernière modification par mh34 ; 28/04/2015 à 08h49. Motif: orthographe verbale
    Rien en biologie n'a de sens, si ce n'est à la lumière de l'évolution - Dobzhansky

  36. #30
    Deedee81

    Re : Pourquoi suis-je sceptique sur l’idée du darwinisme ?

    Salut,

    Citation Envoyé par shmikkki Voir le message
    Je crois qu'on devrait ouvrir officiellement un concours entre RG / MQ et Darwinisme sur qui suscite le plus de doutes et de mauvaises compréhensions!
    Rajoute RR et Thermodynamique.

    C'est le quintet de tête. La course est très serrée.

    Citation Envoyé par shmikkki Voir le message
    quand je lis un truc qui me parait "encensé"
    Incensé je suppose.

    Le travers que tu dénonces est bien humain. Je ne vais pas faire de la psychologie de comptoir, mais écoute les gens autour de la machine à café (ou de la pompe du bar d'à coté). Ils discutent souvent de l'actu, ce qui touche un peu tous les sujets. Ils ont toujours toutes sortes d'avis bien tranchés alors qu'en les écoutant on se rend bien compte qu'en réalité ils ne connaissent que dale à ces sujets.

    J'ai même déjà eut des disputes avec des proches à cause de ça. Des phrases comme "on ne sait pas vraiment ce qui s'est passé, alors comment peux-tu juger ?" ne servent absolument à rien, strictement à rien (on va forcément te reprocher de la complaisance envers les pire choses). Alors j'ai laissé tomber. C'est triste à dire mais ce comportement est très fréquent et on est vachement impuissant.

    La seule solution (pour l'avenir) est amha l'éducation.... mais je n'y connais pas grand chose
    Tout est relatif, et cela seul est absolu. (Auguste Comte)

Sur le même thème :

Page 1 sur 2 1 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Une idée me vient : pourquoi ne pas couper l'alimentation ?
    Par denis_bertin dans le forum Électronique
    Réponses: 16
    Dernier message: 12/04/2014, 22h54
  2. [idée] pourquoi pas des LED UV pour une mini insoleuse
    Par Amos_666_ dans le forum Électronique
    Réponses: 36
    Dernier message: 25/07/2012, 13h46
  3. Petite présentation et pourquoi je suis ici!
    Par Kimi0701 dans le forum Orientation avant le BAC
    Réponses: 0
    Dernier message: 10/01/2008, 22h07
  4. Pourquoi je suis pour l'eugénisme...
    Par dras dans le forum [ARCHIVE] Ethique
    Réponses: 173
    Dernier message: 20/04/2005, 12h20
  5. Réponses: 14
    Dernier message: 30/03/2005, 23h28