Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 11 sur 11

Protocole extraction, identification, et dosage de l’Ibuprofène dans différents médicaments



  1. #1
    Sophh

    Protocole extraction, identification, et dosage de l’Ibuprofène dans différents médicaments


    ------

    Bonjour, j’ai un TP dans 2 semaines et je ne sais pas si mon raisonnement est correct.
    Voici l'énoncé:
    Le but est de mettre au point une méthode d’extraction de l’Ibuprofène à partir de plusieurs génériques de médicaments ; puis de déterminer à l’aide des outils spectroscopiques disponibles si le composé extrait est bien l’Ibuprofène et enfin de mettre au point une méthode de dosage.

    L’ibuprofène est une molécule de formule brute C13H18O2. Son nom en nomenclature officielle est acide2-(4
    isobutylphényl)propanoïque. De par ses propriétés anti-inflammatoire, antalgique et antipyrétique, elle constitue le principe actif de divers médicaments.
    Screenshot 2019-11-11 at 23.58.02.png

    1- Extraction de l’ibuprofène

    Si le médicament est un comprimé, je suppose qu’on utilisera l’extraction solide-liquide.
    On broie le comprimé contenant l’ibuprofène dans un solvant. Solvant dans lequel l’ibuprofène est très soluble. On filtre le mélange obtenu.
    Pour filtrer, on utilise une filtration simple (avec papier filtre) ou filtration sur Büchner?
    Pour choisir le solvant, je sais que l’ibuprofène possède un groupement acide carboxylique.
    Les acides carboxyliques ayant plus de 9 atomes de carbone ne sont plus solubles dans l'eau.
    Ils sont solubles dans l’alcool. Je suppose donc qu’on utilisera l’éthanol comme solvant.

    2- Identification
    Ici, on reprend le filtrat contenant l’ibuprofène de l’étape extraction puis on l’analyse au RMN et IR.
    Pour l’IR, j’ai pensé à utiliser les cellules. Est ce judicieux de prendre l’éthanol comme solvant pour l’IR? N’aurons t’on pas un spectre parasite du solvant en plus de celui de l’échantillon?
    Si oui, quel solvant peut remplacer l’éthanol pour l’IR?
    Pour la RMN, même chose, doit on utiliser le filtrat contenant l’ibuprofène ou transférer l’ibuprofène dans un autre solvant? Ici, on doit aussi ajouter du TMS pour le référencement des déplacements chimiques.

    3.Dosage
    De tous les méthodes de dosage, j’ai pensé qu’il serait plus intéressant de faire un dosage acido basique.
    L’ibuprofène est la forme acide RCOOH et sa base conjuguée est RCOO− .
    équation de réaction : RCOOH(aq) + HO–(aq) → RCOO–(aq) + H2O(l)

    Merci d’avance

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    sfnsfn2

    Re : protocole extraction, identification, et dosage de l’Ibuprofène dans différents médicaments

    Bonjour,
    Pour l'extraction :
    Il faut choisir un solvant qui solubilise l'ibuprofène mais en même temps, aucun excipient ne passe en solution ou une quantité négligeable. Il faut peut-être jouer sur le pH. Il faut consulter la littérature (le merck index ou le handbook of chemistry and physics) pour avoir une idée sur la solubilité de l'ibuprofène dans les différents solvants.

    Pour l'identification :
    Si le solvant d'extraction est volatil, il sera éliminé et ça ne pose pas de problème. En RMN, si le solvant possède des signaux facilement identifiables et n'interfèrent pas avec ceux de la molécule, c'est l'idéal.
    Dans tous les cas, une comparaison avec un spectre de référence est nécessaire.

    Pour le dosage :
    Puisque l'ibuprofène est un acide, on peut le doser par une base mais il est peut-être insoluble dans l'eau donc il faut doser en milieu non aqueux et en même temps faire attention aux interférant.

    Essayer de jeter un coup d'oeil sur la monographie de l'ibuprofène.
    qui se ressemble s'assemble (Homère)

  4. #3
    Kemiste

    Re : protocole extraction, identification, et dosage de l’Ibuprofène dans différents médicaments

    Bonjour.

    Lors d'extraction, on ne laisse pas le composé en solution. Il faut évaporer le composé pour avoir un échantillon pour pour les analyses. L'IR se fait sans solvant et pour la RMN il faut un solvant deutéré. Il n'est pas nécessaire d'ajouter du TMS (en pratique on ne le fait quasiment jamais) car on utilise le pic résiduel du solvant deutéré pour les déplacements chimiques (il y a des tables avec le déplacement de chaque solvant).

  5. #4
    Sophh

    Re : protocole extraction, identification, et dosage de l’Ibuprofène dans différents médicaments

    Merci pour vos réponses.

    Ainsi, pour l'extraction, il faut broyer le médicament dans un solvant qui solubilise l'ibuprofène seulement. On filtre le mélange avec une filtration sur Buchner puis on utilise l'évaporateur rotatif pour enlever le solvant? On récupère ensuite l'ibuprofène sans solvant.
    Si l'ibuprofène est contenu dans un liquide et non plus dans un comprimé, il faut que j'utilise l'extraction liquide liquide et puis l'évaporateur rotatif?

    Pour L'IR, j'utilise l'ATR ( réflexion total atténuée ) qui me permettra d'analyser l'échantillon seulement. Ici, il n'y a pas une règle pour l'échantillon qu'on veut analyser? Il me semble que l'échantillon ne doit pas être toxique.

    Pour la RMN, il faut mettre l’ibuprofène dans un solvant qui le solubilise et donc le pic résiduel du solvant ne gêne pas les signaux du spectre du composé.
    Pourquoi doit on prendre le solvant deutéré et pas par exemple le CDCl3, DMSO-d6?

    Pour le dosage, je n'ai pas très bien compris la réponse. Comment je dois faire pour doser l'ibuprofène par une base en milieu non aqueux.
    L'ibuprofène est très faiblement soluble dans l'eau et les excipients ne sont pas du tout solubles dans l'eau mais la base conjuguée de l'ibuprofène est très fortement soluble dans l'eau.
    Une autre question : Le dosage permet ici de déterminer la quantité d’ibuprofène contenu dans le comprimé?

    Merci d'avance

  6. #5
    Kemiste

    Re : protocole extraction, identification, et dosage de l’Ibuprofène dans différents médicaments

    Citation Envoyé par Sophh Voir le message
    Ainsi, pour l'extraction, il faut broyer le médicament dans un solvant qui solubilise l'ibuprofène seulement. On filtre le mélange avec une filtration sur Buchner puis on utilise l'évaporateur rotatif pour enlever le solvant? On récupère ensuite l'ibuprofène sans solvant.
    C'est bien ça

    Citation Envoyé par Sophh Voir le message
    Si l'ibuprofène est contenu dans un liquide et non plus dans un comprimé, il faut que j'utilise l'extraction liquide liquide et puis l'évaporateur rotatif?
    En effet. Pour le cas précédent on peut aussi utiliser cette méthode. Il se peut que certains composés soit aussi soluble dans le même solvant que celui utilisé pour l'ibuprofène. On peut procéder à différents lavages (acide-base par exemple) afin d'éliminer certaines impuretés.


    Citation Envoyé par Sophh Voir le message
    Pour L'IR, j'utilise l'ATR ( réflexion total atténuée ) qui me permettra d'analyser l'échantillon seulement. Ici, il n'y a pas une règle pour l'échantillon qu'on veut analyser? Il me semble que l'échantillon ne doit pas être toxique.
    Que l'échantillon soit toxique ou non ne va rien changer à l'analyse. L'appareil ne le sait pas Il faut juste que le manipulateur fasse attention aux produits qu'ils manipule.

    Citation Envoyé par Sophh Voir le message
    Pour la RMN, il faut mettre l’ibuprofène dans un solvant qui le solubilise et donc le pic résiduel du solvant ne gêne pas les signaux du spectre du composé.
    Pourquoi doit on prendre le solvant deutéré et pas par exemple le CDCl3, DMSO-d6?
    Le CDCl3 et le DMSO-d6 sont des solvants deutérés. Si tu utilises des solvants non deutérés tu ne verras que les signaux du solvant et non du produit qui est en solution. En RMN 1H on ne voit pas les deutérium.

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    Sophh

    Re : protocole extraction, identification, et dosage de l’Ibuprofène dans différents médicaments

    D'accord c'est bien compris pour l'extraction et l'identification du composé. Merci!

    Par contre, pour le dosage, existe t'il une autre méthode que le titrage acido basique?
    J'ai pensé à faire un dosage par étalonnage à l'aide d'un spectroscopie UV.
    Si j'utilise cette technique, il me faudra une solution mère d'une certaine concentration et mes solutions filles.
    J'enregistre le spectre UV de l'ensemble des solutions fille et ainsi que celui de la solution mère.
    Je trace la courbe A=f(C) en ayant pris les absorbances à λmax.
    Si j'utilise cette méthode, quelle sera la composition de ma solution mère? le médicament broyé avec de l'eau distillé? ou faut il reprendre l'ibuprofène que j'ai extrait ?
    Merci d'avance

  9. Publicité
  10. #7
    Sophh

    Re : protocole extraction, identification, et dosage de l’Ibuprofène dans différents médicaments

    s'il vous plaît, quelqu'un aurait une idée?

  11. #8
    Kemiste

    Re : Protocole extraction, identification, et dosage de l’Ibuprofène dans différents médicaments

    Pour faire une gamme étalon, il faut un produit pur. Il faut donc avoir de l'ibuprofène pur. L'eau n'est pas une bonne solution vu que l'ibuprofène n'y est pas soluble. Il faut choisir un solvant où il l'est. Il faut bien penser à utiliser ce solvant pour faire le blanc. Pour les concentrations à utiliser c'est difficile à dire comme ça. Il faudrait savoir quelle sera la concentration théorique de l'échantillon à analyser. On fait ensuite une gamme étalon qui encadre cette concentration.

    Quand on ne sait pas, on peut tenter des concentrations et vérifier qu'on est bien dans le domaine de linéarité. Si l'échantillon à analyser n'est pas dans la gamme, on le dilue s'il est trop concentré ou s'il est plus dilué que la gamme on refait une gamme étalon avec des concentrations plus faibles.

  12. #9
    Sophh

    Re : Protocole extraction, identification, et dosage de l’Ibuprofène dans différents médicaments

    Merci!

    Donc, il faut que je reprenne l’ibuprofène pur extrait et que je le mette dans un solvant qui le solubilise. ( par exemple, j'ai vu que l'éthanol solubilise fortement l'ibuprofène, l'éthanol est il un bon solvant pour les analyses UV? )

    Il faut donc que je fasse une gamme d'étalon qui encadre la concentration théorique de l'échantillon à analyser.
    La solution mère sera composé du solvant et de l'ibuprofène et les solutions filles sont des solutions qu'on prépare à partir de la solution mère et dont on connait les concentrations. (pour les solutions filles, on doit diluer la solution mère avec le même solvant qui solubilise l'ibuprofène?)
    Si tous les concentrations sont dans le domaine de linéarité, on se retrouve avec une droite linéaire A=f(C)
    Il faut ensuite mesurer l’absorbance de l'échantillon à analyser pour retrouver la concentration.
    Mais ici je n'ai pas très bien compris, l'échantillon à analyser c'est la solution mère?

  13. #10
    Kemiste

    Re : Protocole extraction, identification, et dosage de l’Ibuprofène dans différents médicaments

    Bonjour.

    Oui tu peux tout à fait utiliser l'éthanol. Tu fais un "blanc" et l'appareil va soustraire l'absorbance due au solvant. Pour toutes les solutions, il faut utiliser le même solvant.

    La solution à analyser est celle de ton échantillon. Ce que tu appelles solution mère, c'est la solution d'ibuprofène pur que tu vas diluer pour faire ta gamme étalon.

  14. #11
    Sophh

    Re : Protocole extraction, identification, et dosage de l’Ibuprofène dans différents médicaments

    Ha d'accord j'ai compris!

    L'échantillon sera le médicament contenant l'ibuprofène? je broie le médicament et je le met dans l'éthanol puis je mesure l'absorbance de cet échantillon?

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. Réponses: 8
    Dernier message: 12/01/2014, 12h19
  2. DOSAGE De DIFFÉRENTS ESPECES DANS UNE SOLUTION
    Par HAGA1992 dans le forum Chimie
    Réponses: 4
    Dernier message: 18/05/2012, 11h16
  3. [Biologie Moléculaire] L’extraction de l’ADN plasmidique
    Par biotechmaniman dans le forum Biologie
    Réponses: 0
    Dernier message: 01/12/2009, 16h33
  4. Réponses: 13
    Dernier message: 22/11/2009, 14h40
  5. Technique d'extraction de l'ibuprofène...
    Par Sheik10 dans le forum Chimie
    Réponses: 3
    Dernier message: 06/03/2007, 15h13