Répondre à la discussion
Page 1 sur 3 12 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 63

Les Mathématiques c'est inné ?




  1. #1
    Ingenil

    Les Mathématiques c'est inné ?

    Bonjour,

    Comme vous le savez peut-être, aujourd'hui il se fait de plus en plus rare de trouver des élèves très fort en Mathématiques. Chez les élèves c'est la discipline qu'on déteste le plus, mais aussi celle qui fait le plus peur.

    Est-ce vraiment une discipline inné ? Lorsque je vois une personne qui a une moyenne de 19 en première année de licence, je le vois comme un Dieu. Quand je lui demande si il prend des cours particuliers en Maths à côté et qu'il me répond non, je l'admire encore plus.

    Dans mon cas, j'ai obtenu mon Bac S - spé Maths l'année dernière avec des notes très moyen en Maths et j'aurais aimé pouvoir continuer mes études supérieures dans cette discipline. Je voudrais être fort, mais je ne sais pas ... Le problème en Mathématiques (et j'en fais partie) c'est qu'on travaille beaucoup et qu'on progresse très peu ou jamais ! Je tourne toujours vers la moyenne 10/20 sans plus.

    On m'a dit d'abandonner plusieurs fois...

    Alors pourquoi y a t'il des gens qui ont des notes excellentes contrairement à moi, qu'est-ce qu'ils ont de plus que moi ? Quand je parle d'inné je fais aussi référence au sport, vous pouvez faire du sport X années et ne jamais avoir le niveau d'une personne qui en fait depuis 10 ans et qui finit professionnel ...

    Je me sens stupide mais bon..

    Merci,

    -----

    Dernière modification par Ingenil ; 12/02/2017 à 20h59.

  2. Publicité
  3. #2
    Tryss2

    Re : Les Mathématiques c'est inné ?

    La différence entre toi et eux, c'est que eux ont compris les règles du jeu appelé "mathématiques", et que toi non. Sans rire

    Ce qui n'est pas de ta faute, les règles du jeu ont rarement été énoncées clairement, et vu que l'on pratique de moins en moins les mathématiques avant les études supérieures (voir plus du tout), il est difficile/impossible de les inférer.

    Si tu as 10/20 en L1 à la fac et que tu travailles beaucoup, c'est que tu es passé à coté d'un truc fondamental.


    Un bon moyen pour se décoincer : n'écrit plus, sur ton brouillon et tes copies, que des choses dont tu es absolument sur qu'elles soient justes. C'est à dire que tu es capable de démontrer/justifier que chaque phrase que tu as écrite est correcte (en citant un théorème/propriété du cours, ainsi que les règles de logique). Et c'est valable aussi pour le cours.

    Quitte à reprendre tout d'abord des exercices de niveau collège pour trouver des choses que tu es alors vraiment capable de faire.



    Un deuxième point, très lié au premier : s'assurer d'avoir bien compris la question, c'est à dire savoir donner toutes les définitions des termes qui apparaissent dans la question (et toutes les définitions des termes qui apparaissent dans ces définitions, etc.).

    Si je te demande "montrer que le koroto est zagibra", tu va me demander "c'est quoi un koroto" et que veux dire être "zagibra" (termes inventés). Si je te demande "montrer que la fonction valeur absolue est continue sur R", il faut savoir me définir ce qu'est "la fonction valeur absolue", ce que veux dire être "continu sur R". En général, quand on a tout "déplié", la question est alors, dans un certain sens, simple (ce qui ne veux pas nécessairement dire simple à résoudre !)


    Phrase a méditer : Une démonstration en maths, c'est une suite d'évidences triviales
    Dernière modification par Tryss2 ; 12/02/2017 à 22h13.

  4. #3
    Ingenil

    Re : Les Mathématiques c'est inné ?

    Bonjour et merci,

    Non, je me suis mal exprimé, cette note c'était ma moyenne en TS, ensuite au Bac (spé maths) j'avais eu 12. Et cette année je ne suis pas lancé dans des études supérieures à la fac en maths et j'ai fait autres choses (qui ne me plait pas d'ailleurs). Mais je pense que si je m'étais lancé, 10 aurait été ma note sûrement. Donc la en gros, je ne fais plus rien.

    Merci pour ces précieux conseils
    Dernière modification par Ingenil ; 12/02/2017 à 22h18.


  5. #4
    pm42

    Re : Les Mathématiques c'est inné ?

    Citation Envoyé par Ingenil Voir le message
    Alors pourquoi y a t'il des gens qui ont des notes excellentes contrairement à moi, qu'est-ce qu'ils ont de plus que moi ? Quand je parle d'inné je fais aussi référence au sport, vous pouvez faire du sport X années et ne jamais avoir le niveau d'une personne qui en fait depuis 10 ans et qui finit professionnel ...
    Ta comparaison est excellente. Il y a des gens qui ont dès le départ le cerveau "bien cablé" pour les maths. Après, le travail ajoute à cette base de départ.
    Et là encore, tout dépend de la qualité du travail. Comme en sport, un bon entraineur va te faire progresser là où un mauvais va te faire stagner, une partie de l'enseignement des maths n'est pas vraiment concentré sur le fait de "débloquer" les élèves qui n'ont pas les bons réflexes.


    Citation Envoyé par Ingenil Voir le message
    Je me sens stupide mais bon..
    C'est stupide de te sentir stupide. Il y a des types naturellement doués au saut à la perche et tu ne te sens minable à cause de ça j'espère.
    Les maths c'est pareil : une compétence comme une autre, un type d'intelligence spécialisée.
    Il y a plein d'autres compétences à avoir, développé et on peut avoir une vie intéressante sans être naturellement doué en maths, heureusement.

    P.S : note qu'on rencontre tjs meilleur que soi-même. Tu es un Normalien "de base", tu vas rencontrer une médaille Fields. Qui elle même va te parler de Grothendieck...
    Si tu es Grothendieck, ça va, tu ne rencontres pas vraiment meilleur que toi mais tu es malheureux et tu termines ermite ronchon brouillé avec tous tes amis ou presque.

  6. #5
    Médiat

    Re : Les Mathématiques c'est inné ?

    Citation Envoyé par pm42 Voir le message
    Si tu es Grothendieck, ça va, tu ne rencontres pas vraiment meilleur que toi.
    Il n'a pas rencontré Shelah ?
    Je suis Charlie.
    J'affirme péremptoirement que toute affirmation péremptoire est fausse

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    pm42

    Re : Les Mathématiques c'est inné ?

    Citation Envoyé par Médiat Voir le message
    Il n'a pas rencontré Shelah ?
    J'ai dit "vraiment meilleur". Là, on peut chipoter.
    Cela me fait penser à Perelman qui est persuadé que personne ne comprend ce qu'il fait et qui n'a pas remarqué que Tao a eu la Fields la même année que lui. Et que le dit Tao semble comprendre 2 ou 3 trucs en maths aussi.

  9. #7
    Mickey-l.ange

    Re : Les Mathématiques c'est inné ?

    Bonjour,

    J'ai connu une personne qui apprenait une langue étrangère en quelques mois. D'autres bredouillent à peine quelques mots d'anglais toute leur vie.
    D'autres encore sont définitivement fâchées avec l'orthographe.
    Comme l'a dit Pm42, on peut supposer des câblages innés chez certains et pas chez d'autres.

    Pour ce qui est des maths, avoir 12 au bac n'est pas si mal.
    Il y en a qui pourraient vous envier, car ils sont loin d'une telle note. Et il y en a davantage qui ont moins que vous qu'il y en a qui ont plus.
    J'ai donné des cours particuliers de maths durant des années. J'ai pu mesurer à quel point les maths, même à un niveau très élémentaire, pouvait être une véritable souffrance pour certains élèves.
    Ils auraient été très contents d'être au niveau d'avoir 12 au bac S.
    Dernière modification par Mickey-l.ange ; 13/02/2017 à 08h31.

  10. Publicité
  11. #8
    Médiat

    Re : Les Mathématiques c'est inné ?

    Bonjour,

    Citation Envoyé par Mickey-l.ange Voir le message
    J'ai connu une personne qui apprenait une langue étrangère en quelques mois. D'autres bredouillent à peine quelques mots d'anglais toute leur vie.
    Pour aller dans cette direction, certains ont l'oreille absolue, d'autres, comme moi, bien que mon audition soit encore très bonne (et fut parfaite), je suis incapable, dans la plupart des cas, incapable de dire si une suite de notes est montante ou descendante, et je n'ai toujours pas compris la différence entre un rythme 3/3 et un 4/4, malgré les efforts d'Alexandre Astier (en primaire (et 6ième/5ième, j'ai envoyé plusieurs professeurs de musique en maison de repos)
    Je suis Charlie.
    J'affirme péremptoirement que toute affirmation péremptoire est fausse

  12. #9
    eudea-panjclinne

    Re : Les Mathématiques c'est inné ?

    Problème complexe!
    j'ai enseigné les mathématiques en lycée 36 ans. J'ai discuté avec des élèves, avec leurs parents et je serais bien incapable de donner une réponse nette.
    J'ai rencontré de nombreux parents qui m'ont demandé pourquoi leur enfant n'y arrivait pas ! J'étais incapable de répondre.
    D'autres, suite à une question de ma part, m'ont dit ne pas savoir pourquoi leur enfant y arrivait facilement en travaillant, de plus, peu à la maison.
    J'ai rencontré en Classe Préparatoire le fils d'un jardinier et d'une femme de ménage qui a intégré major l'X.
    Certain fils d'un couple, professeurs de mathématiques à l'université, était complétement bloqué vis à vis des maths.
    Le plus émouvant fut cette élève, fille d'un inspecteur de mathématique qui un jour m'a demandé les larmes aux yeux "mais pourquoi je n'y arrive pas en mathématique, pourtant je travaille et je veux faire plaisir à papa...". La jeune fille était en 1eS.

    En règle général, cependant les fils de professeurs et de cadres y arrivent mieux que les autres : des statistiques existent la-dessus.
    Un autre couple de professeurs de mathématiques universitaires ont "bousté" leur enfant dès l'école primaire, au point que le jeune homme était dispensé de math en terminale, sur la demande de la maman qui le prenait avec lui dans ses cours de 2e ou 3e année. Le jeune homme a par la suite intégré l'Ecole Normale Supérieure de la Rue d'Ulm. Une espèce de Mozart des Mathématiques.
    Je pense ainsi qu'une bonne culture mathématique distillée dans la tête de l'enfant contribue à le rendre fort en math, mais attention à ne pas en faire un révolté ! Je crois que c'est le même phénomène que l'on trouve chez les sportifs qui commencent leur apprentissage très tôt, mais ils ne réussissent pas tous !

    Quand la situation familiale est calme et solide en générale l'enfant marche bien (au moins au Lycée). Mais, qu'une mésentente entre les parents se produise avec à la fin un divorce et les difficultés commencent à l'école. Il est assez curieux que les Mathématiques qui sont une matière assez ingrate pour les élèves, agissent comme révélateur d'une situation familiale difficile, c'est ce que j'ai remarqué. Une représentante de parents d'élève qui avait remarqué peut être le même phénomène, avait dit " les mathématiques sont difficiles, pour y arriver il faut être bien dans sa tête, si l'enfant est préoccupé par autre chose, en particulier des problèmes affectifs, il n'y arrive pas".

    Inné/acquis difficile à dire, mais je pense, c'est une opinion personnelle, qu'il ne faut pas minimiser l'acquis et que la prétendue bosse des maths provient souvent, pour des raisons encore inconnues aujourd'hui, du fait d'une famille "porteuse" dont l'enfant réussira ses études.

  13. #10
    Ingenil

    Re : Les Mathématiques c'est inné ?

    Le problème est que pour pouvoir faire ce que je veux plus tard, je dois continuer les Mathématiques jusqu'à Bac+3 max. Beaucoup pensent que les Mathématiques ne débouchent que sur de l'enseignement ou de la recherche, ce qui n'est pas totalement faux, mais pas vrai non plus. A moins de faire des études littéraires (Droit, langues, sc.politique etc), il y en a vraiment partout, que ce soit en licence de Mathématiques (et oui on peut faire beaucoup de choses en double licence Maths+...) ou en classe préparatoire ECS/MPSI, cela débouche sur des Écoles d'Ingénieurs, des Écoles de commerce, sur de la Finance et de l’Économie, sur de l'Informatique, Pilote de ligne, de la Recherche & enseignement également etc. Je trouve qu'il y a énormément de débouchés intéressant qu'il est possible de faire avec des Mathématiques et qu'en refusant de continuer dans cette discipline, on se ferme beaucoup de portes. Bien sûr, cet avis est à titre personnel, car des métiers intéressants pour moi, ne l'est pas forcément pour quelqu'un d'autres.

    Une chose est sûre c'est que je souhaite me lancer dans une licence de Mathématiques, passé les années avec tout juste la moyenne (ce qui est fort probable) ne m'intéresse pas du tout, passé les années avec un 15 par exemple, c'est ça que je veux. Je sais que ça peut paraître prétentieux, mais c'est loin d'être le cas, je n'aime juste pas foncer la tête baissée. Ma vocation c'est l'Informatique et pour faire ce qui m'intéresse dans l'Informatique, un niveau Maths sup/Maths spé qui correspond à un Bac+2 ou 3 à l'Université est préférable pour moi.

    Maintenant est-il possible d'avoir une telle note dans le supérieur, sans avoir excellé dans le secondaire et sans avoir ce câble des mathématiques ? ... je ne sais pas, et ça me paraît très ambitieux.

    En écrivant ce message, j'ai réfléchi longtemps et je me suis dit que je n'ai jamais cherché à comprendre/apprendre un cours de Mathématiques dans son intégralité SAUF les formules importantes qui étaient dans le cours + 1 ou 2 propriétés, qui me permettait ainsi de résoudre les exercices du chapitre.

    Parfois je travaillais longtemps et dur (refaire, refaire, refaire les exercices), puis devant l'évaluation blocage... Résultat ; mauvaise note. Et quand je revenais chez moi c'était exactement le même exercice que je réussissais à faire la veille, seulement il était formulé d'une manière très différente. Et je pense que ce n'est pas la seule anecdote il faut que j'essaye de m'en souvenir.

    Les notations sont assez complexe en fait j'avais un ami à 16 de moyennes en Maths toutes l'année le jour du bac il a eu 8 et un ami à 13 de moyenne toute l'année et le jour du Bac il a eu 17 (Ce n'était pas le même prof, 2 classes différentes).
    Dernière modification par Ingenil ; 13/02/2017 à 22h02.

  14. #11
    Ingenil

    Re : Les Mathématiques c'est inné ?

    Sinon j'avais trouvé ça, mais bon...

    (désolé double post)
    Dernière modification par Ingenil ; 13/02/2017 à 22h21.

  15. #12
    eudea-panjclinne

    Re : Les Mathématiques c'est inné ?

    Citation Envoyé par ingenil
    Maintenant est-il possible d'avoir une telle note dans le supérieur, sans avoir excellé dans le secondaire et sans avoir ce câble des mathématiques ? ... je ne sais pas, et ça me paraît très ambitieux.
    Derrière les querelles concernant l'inné et l'acquis en mathématique et qui reste, il faut bien le dire un peu théorique, il y a l'élève au travail dans la classe. J'ai connu de nombreux élèves dont les notes en Mathématiques restaient moyennes aux lycée et qui ont eu de beaux parcours professionnels dans les domaines qui les intéressaient. Effectivement, si on vise une médaille Field il faut peut-être avoir été "bon" depuis le berceau. J'en connait un qui avec un petit 12 en Mathématique en TS à fait Télécom Paris Tech !
    Le cerveau humain n'est pas figé dans le temps, n'hésitez pas à tenter de réaliser ce que vous ambitionnez...

  16. #13
    TrolKabu

    Re : Les Mathématiques c'est inné ?

    Au-delà du décorticage des questions et formulations piégeuses, la façon de présenter les notions et les théorèmes joue un rôle très important. Pour rebondir un peu sur ce que disait Triss2 à propos de "ça veut dire quoi ça", apprendre les formules et les exercices peut être une solution pour certains, mais ne pas provoquer de déclic chez d'autres, du simple fait que ces formules ne s'agencent pas de façon cohérente dans l'esprit et ne mènent à rien de concret. J'ai longtemps eu du mal avec les mathématiques pures à cause de ce manque de fondement (dans l'usage qui nous en est présenté). Les applications faites en physique en revanche ne me posaient aucun souci puisqu'on avait le problème et le but recherché. Ainsi la déduction des étapes et des formules utiles en devenait naturelle (si tant est qu'on les connaissait évidemment). En ce sens, la façon de présenter les cours est délicate pour ceux qui ne se feraient pas au formalisme inhérent aux maths, puisqu'il est difficile d'expliquer d'une manière détournée. Au final ça revient à du vocabulaire, connaître un mot c'est bien, connaître ses usages et ses sens c'est mieux.

  17. #14
    lper

    Re : Les Mathématiques c'est inné ?

    Citation Envoyé par Médiat Voir le message
    et je n'ai toujours pas compris la différence entre un rythme 3/3 et un 4/4
    Bonjour Médiat et à tous,

    je ne suis pas sûr mais je crois que la mesure donne le rythme et je ne crois pas qu'une mesure 3/3 puisse exister car le second nombre indique la durée d'une entité correspondant à 1-> ronde, 2-> blanche, 4->noire, 8-> croche, 16->double croche..., le premier nombre indiquant le nombre d'entité dans cette mesure.

  18. #15
    Médiat

    Re : Les Mathématiques c'est inné ?

    Bonjour lper (cela faisait longtemps),

    C'est dire si je suis nul, en tout état de cause, je ne faits pas la différence, à l'oreille, entre 3/4 et 4/4.
    Je suis Charlie.
    J'affirme péremptoirement que toute affirmation péremptoire est fausse

  19. #16
    minushabens

    Re : Les Mathématiques c'est inné ?

    Citation Envoyé par Ingenil Voir le message
    (...)passé les années avec tout juste la moyenne (ce qui est fort probable) ne m'intéresse pas du tout, passé les années avec un 15 par exemple, c'est ça que je veux.
    les notes obtenues aux examens universitaires ont très peu d'importance. Ce qui compte c'est ce qu'on apprend.


    Ma vocation c'est l'Informatique et pour faire ce qui m'intéresse dans l'Informatique, un niveau Maths sup/Maths spé qui correspond à un Bac+2 ou 3 à l'Université est préférable pour moi.
    cependant la plupart des informaticiens ne connaissent à peu près rien aux mathématiques. Je le sais pour avoir enseigné en maîtrise d'informatique.

  20. #17
    Ingenil

    Re : Les Mathématiques c'est inné ?

    Citation Envoyé par minushabens Voir le message
    les notes obtenues aux examens universitaires ont très peu d'importance. Ce qui compte c'est ce qu'on apprend.
    Les notes obtenues c'est pour le dossier, pour pouvoir par la suite faire une école d'Ingénieur. Puis quand tu comprends, tu apprends, et tu as des bonnes notes.

    Citation Envoyé par minushabens Voir le message
    cependant la plupart des informaticiens ne connaissent à peu près rien aux mathématiques. Je le sais pour avoir enseigné en maîtrise d'informatique.
    Pas d'accord, ça dépend quel genre d'Informaticien, ou alors l'enseignement dans les Universités en France est bizarre...
    Il n'y a qu'à regarder les détenteurs du Prix Turing (C'est une médaille Fields mais pour l'Informatique en gros), ce sont tous des Informaticiens, ils ont tous un niveau en Mathématiques qui est situé entre Licence (Bachelor) et Doctorat (Ph.D). Et il y a plein d'autres exemples.
    Dernière modification par Ingenil ; 17/02/2017 à 14h07.

  21. #18
    redrum13

    Re : Les Mathématiques c'est inné ?

    Citation Envoyé par Ingenil Voir le message
    Le problème est que pour pouvoir faire ce que je veux plus tard, je dois continuer les Mathématiques jusqu'à Bac+3 max. Beaucoup pensent que les Mathématiques ne débouchent que sur de l'enseignement ou de la recherche, ce qui n'est pas totalement faux, mais pas vrai non plus. A moins de faire des études littéraires (Droit, langues, sc.politique etc), il y en a vraiment partout, que ce soit en licence de Mathématiques (et oui on peut faire beaucoup de choses en double licence Maths+...) ou en classe préparatoire ECS/MPSI, cela débouche sur des Écoles d'Ingénieurs, des Écoles de commerce, sur de la Finance et de l’Économie, sur de l'Informatique, Pilote de ligne, de la Recherche & enseignement également etc. Je trouve qu'il y a énormément de débouchés intéressant qu'il est possible de faire avec des Mathématiques et qu'en refusant de continuer dans cette discipline, on se ferme beaucoup de portes. Bien sûr, cet avis est à titre personnel, car des métiers intéressants pour moi, ne l'est pas forcément pour quelqu'un d'autres.

    Une chose est sûre c'est que je souhaite me lancer dans une licence de Mathématiques, passé les années avec tout juste la moyenne (ce qui est fort probable) ne m'intéresse pas du tout, passé les années avec un 15 par exemple, c'est ça que je veux. Je sais que ça peut paraître prétentieux, mais c'est loin d'être le cas, je n'aime juste pas foncer la tête baissée. Ma vocation c'est l'Informatique et pour faire ce qui m'intéresse dans l'Informatique, un niveau Maths sup/Maths spé qui correspond à un Bac+2 ou 3 à l'Université est préférable pour moi.

    Maintenant est-il possible d'avoir une telle note dans le supérieur, sans avoir excellé dans le secondaire et sans avoir ce câble des mathématiques ? ... je ne sais pas, et ça me paraît très ambitieux.

    En écrivant ce message, j'ai réfléchi longtemps et je me suis dit que je n'ai jamais cherché à comprendre/apprendre un cours de Mathématiques dans son intégralité SAUF les formules importantes qui étaient dans le cours + 1 ou 2 propriétés, qui me permettait ainsi de résoudre les exercices du chapitre.

    Parfois je travaillais longtemps et dur (refaire, refaire, refaire les exercices), puis devant l'évaluation blocage... Résultat ; mauvaise note. Et quand je revenais chez moi c'était exactement le même exercice que je réussissais à faire la veille, seulement il était formulé d'une manière très différente. Et je pense que ce n'est pas la seule anecdote il faut que j'essaye de m'en souvenir.

    Les notations sont assez complexe en fait j'avais un ami à 16 de moyennes en Maths toutes l'année le jour du bac il a eu 8 et un ami à 13 de moyenne toute l'année et le jour du Bac il a eu 17 (Ce n'était pas le même prof, 2 classes différentes).
    Salut, si ta passion est l'informatique et que tu veux avoir des bases solides en mathématiques avant de te lancer, alors tu devrais être intéressé par les postes proposés à la DGSE comme crypto-mathématicien.

  22. #19
    redrum13

    Re : Les Mathématiques c'est inné ?

    Citation Envoyé par Médiat Voir le message
    Bonjour lper (cela faisait longtemps),

    C'est dire si je suis nul, en tout état de cause, je ne faits pas la différence, à l'oreille, entre 3/4 et 4/4.
    Pourtant il suffit juste de compter...

  23. #20
    redrum13

    Re : Les Mathématiques c'est inné ?

    Pour revenir aux mathématiques, je n'ai jamais compris ce qu'il fallait faire pour les comprendre. Alors j'essaye de visualiser ou de sentir le truc. Mais je ne comprends pas ceux qui arrivent d'un flash à trouver la solution d'un problème.

    Disons que souvent quand on pose des questions à un mathématicien, il répond avec cinglance que c'est comme ça c'est dans les définitions.

    Je ne sais pas comment font ceux qui ont la bosse des maths pour tout apprendre et tout comprendre.

    Surement la même différence entre un bon musicien et un mauvais musicien.

  24. #21
    ansset

    Re : Les Mathématiques c'est inné ?

    bjr,
    je ne sais pourquoi redrum fait remonter ce fil que je n'avais pas vu auparavant, mais cela me rappelle une anecdote de Sup.
    mon prof était un peu spécial ( scientologue ) mais il a, lors du premier cours, pointé un point essentiel.
    il a démontrer ( facilement ) que dans une phrase ( en français ) il suffisait qu'un seul mot soit incompris pour faire perdre tout le sens du propos.
    il me semble qu'il y a un parallèle avec les maths ( en cela je rejoins la première intervention de tryss ).
    il faut pouvoir "déplier" un énoncé proprement , et donc en comprendre tout les mots.
    au préalable avoir compris le cours ; ce qui est diff d'apprendre une formule sans savoir vraiment à quoi elle correspond sinon on ne saura ( ou même ne pensera pas à l'utiliser ).
    si par exemple "factoriser" reste dans l'esprit comme un machin abstrait dont on a vu un exemple sans en comprendre le sens, c'est un outil de moins que "l ouvrier" mathématicien ne saura pas utiliser.
    à force de perdre ses outils , cet ouvrier perd à la fois un moyen de résolution et aussi une partie de sa capacité à travailler.

    l'autre point ( qui vient surtout post bac) est la capacité à imaginer , construire des résolutions en globalité.
    car le "chemin" à prendre est de moins en moins indiqué, et suppose de fabriquer soi-même les étapes intermédiaires.
    travail qui devient très difficile si le premier point n'est pas assimilé.

    juste un avis perso du jour.
    Cdt
    y'a quelque chose qui cloche là dedans, j'y retourne immédiatement !

  25. #22
    Médiat

    Re : Les Mathématiques c'est inné ?

    Bonjour,



    Citation Envoyé par redrum13 Voir le message
    Disons que souvent quand on pose des questions à un mathématicien, il répond avec cinglance que c'est comme ça c'est dans les définitions.
    Je ne sais pas si c'est vrai pour tous les mathématiciens, comme vous l'affirmez, mais, à l'évidence il n'y a (aurait) pas qu'eux :

    Citation Envoyé par redrum13
    Pourtant il suffit juste de compter...
    Je suis Charlie.
    J'affirme péremptoirement que toute affirmation péremptoire est fausse

  26. #23
    pelkin

    Re : Les Mathématiques c'est inné ?

    Citation Envoyé par redrum13 Voir le message
    Pourtant il suffit juste de compter...
    , ,
    Ben voyons, et pour faire la différence entre un 3/4, un 6/8 ou un 12/8, il suffit juste de savoir compter ? De même entre un 4/4, un 1/2 ou un ... 5/4 (pull bleu marine de Gainsbourg, rythme inconnu des musiciens classiques), il suffit juste de savoir compter ?
    Certes la musique est totalement liée aux mathématiques, ce qui ne signifie pas que tout mathématicien est musicien ou que tout musicien est mathématicien.
    Dernière modification par pelkin ; 23/02/2017 à 19h26.
    Spécialisé en sadanthropomicrobitubulabibaquophtalmologie

  27. #24
    redrum13

    Re : Les Mathématiques c'est inné ?

    Citation Envoyé par pelkin Voir le message
    , ,
    Ben voyons, et pour faire la différence entre un 3/4, un 6/8 ou un 12/8, il suffit juste de savoir compter ? De même entre un 4/4, un 1/2 ou un ... 5/4 (pull bleu marine de Gainsbourg, rythme inconnu des musiciens classiques), il suffit juste de savoir compter ?
    Certes la musique est totalement liée aux mathématiques, ce qui ne signifie pas que tout mathématicien est musicien ou que tout musicien est mathématicien.
    Oui il suffit juste de compter, je te l'assure.

    Encore faut-il savoir prendre le tempo au pied.

    Il y en a chez qui c'est inné, d'autres qui ont besoin de s'entrainer.

    Reconnaitre un rythme ça n'est franchement pas dur. Jouer en rythme c'est déjà plus dur.
    Avoir le "groove" c'est encore plus dur.

    Voilà.

  28. #25
    redrum13

    Re : Les Mathématiques c'est inné ?

    Citation Envoyé par Médiat Voir le message
    Bonjour,





    Je ne sais pas si c'est vrai pour tous les mathématiciens, comme vous l'affirmez, mais, à l'évidence il n'y a (aurait) pas qu'eux :
    Mais vous comprenez ce que peut ressentir un néophyte face aux mathématiques?

  29. #26
    Médiat

    Re : Les Mathématiques c'est inné ?

    Citation Envoyé par redrum13 Voir le message
    Mais vous comprenez ce que peut ressentir un néophyte face aux mathématiques?
    Oui, mais il suffit de prendre le tempo au pied et on comprend toutes les subtilités des mathématiques !

    Reconnaitre un rythme ça n'est franchement pas dur
    Comprendre les mathématiques c'est franchement pas dur, démontrer de nouveaux théorèmes c'est déjà plus dur, démontrer une des conjectures du millénaire c'est encore plus dur.

    Vous ne voyez toujours pas que vous avez, à titre personnel, le défaut que vous reprochez, sans nuance, à tous les mathématiciens
    Dernière modification par Médiat ; 24/02/2017 à 09h39.
    Je suis Charlie.
    J'affirme péremptoirement que toute affirmation péremptoire est fausse

  30. #27
    eudea-panjclinne

    Re : Les Mathématiques c'est inné ?

    La difficulté avec les mathématiques (comme avec la musique et beaucoup d'autres disciplines telles le sport...) c'est que le problème n'est pas uniquement mathématique. Pourquoi tel élève y arrive bien, tel autre non. On a souvent tendance à donner des réponses concernant la pratique de l'élève (tu ne travaille pas assez, pas régulièrement, tu ne fais pas tes exercices... Comment apprends tu ? En relisant le cours, mais ça ne sert à rien, etc...).
    Il ne faut pas oublier que l'élève n'est pas un "vase" qu'il faudrait remplir de "savoir" pour le faire bien marcher. Cet élève il a un passé avec des parents qui l'ont éduqué et il est très difficile de connaître l'incidence de cette éducation. Nous-mêmes sommes mal placés pour juger de la valeur de l'éducation de nos parents ou de notre environnement passé quant à leurs effets sur nos affinités actuelles. Parfois c'est un maître qui, par une remarque que l'on a considéré comme insultante, vous a dégouté d’œuvrer avec succès dans telle domaine. Inversement, c'est la rencontre éphémère d'une personne qui a décidé de ce que l'élève fera avec succès plus tard.
    Statistiquement, on prend en compte, pour partie, ces effets indirects avec la notion de CSP (Catégorie sociaux professionnelle). Il existe de nombreuses statistiques faisant état du fait que si vous venez d'une CSP "favorisée" vous aurez, par exemple, beaucoup plus de chance d'aller en Classe Préparatoire que si vous êtes issus d'un milieu défavorisé. C'est un des indicateurs qui permet de mesurer si tel établissement scolaire est favorisé ou non.
    Dernière modification par eudea-panjclinne ; 24/02/2017 à 10h03.

  31. #28
    ansset

    Re : Les Mathématiques c'est inné ?

    Citation Envoyé par eudea-panjclinne Voir le message
    Statistiquement, on prend en compte, pour partie, ces effets indirects avec la notion de CSP (Catégorie sociaux professionnelle). Il existe de nombreuses statistiques faisant état du fait que si vous venez d'une CSP "favorisée" vous aurez, par exemple, beaucoup plus de chance d'aller en Classe Préparatoire que si vous êtes issus d'un milieu défavorisé. C'est un des indicateurs qui permet de mesurer si tel établissement scolaire est favorisé ou non.
    je suis d'accord sur l'essentiel à savoir le poids de "l environnement" au sens large.
    mais celle qui ( à mon époque ) me semblait la plus forte était la qualité/ressenti ( ou pas ) de l'enseignement.
    bref, ce sont eux qui m'ont donner l'envie d'aimer ça.
    sans rentrer dans les détails mon environnement familial m'aurait sans nul doute classé parmi les plus défavorisés.
    mais je ne cherche pas à contredire les stats ( qu'il serait d'ailleurs intéressant de comparer dans le temps ), et il est probable que les facteurs environnementaux méritent d'être analysés qualitativement plus finement aujourd'hui.
    ( je parle entre autre des facteurs indirects de corrélation , et d'évolution de la sté )
    y'a quelque chose qui cloche là dedans, j'y retourne immédiatement !

  32. #29
    Gillesuniverse

    Re : Les Mathématiques c'est inné ?

    Citation Envoyé par pm42 Voir le message
    P.S : note qu'on rencontre tjs meilleur que soi-même.
    Et il s'appelle Nikola Tesla

  33. #30
    eudea-panjclinne

    Re : Les Mathématiques c'est inné ?

    Citation Envoyé par ansset
    mais je ne cherche pas à contredire les stats ( qu'il serait d'ailleurs intéressant de comparer dans le temps ), et il est probable que les facteurs environnementaux méritent d'être analysés qualitativement plus finement aujourd'hui.
    ( je parle entre autre des facteurs indirects de corrélation , et d'évolution de la sté )
    Les statistiques ne concernent que des populations, mais au niveau individuel elles sont souvent contredites, comme on le voit dans la pratique.
    Comme dans l'état actuel on connait mal l'influence de l'environnement sur l'évolution ultérieure de l'enfant, j'aurai tendance à dire que le fait d'être doué en math, musique, sport ou dans d'autre discipline dépend principalement de l'environnement de l'enfant depuis la naissance. C'est une opinion personnelle, mon voisin universitaire biologiste n'est pas d'accord avec moi la-dessus, pour lui l'inné est fondamental, et je le cite textuellement "si il y a beaucoup de prix Nobel juifs c'est parce que dans les familles juives depuis des générations ont fait travailler les enfants très tôt sur les textes sacrés !" (sic).

Page 1 sur 3 12 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Inné / acquis
    Par bgervais2004 dans le forum Biologie
    Réponses: 9
    Dernier message: 25/07/2013, 21h07
  2. TPE 1eS : Inné // Acquis
    Par RBi dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 6
    Dernier message: 06/11/2007, 22h36
  3. TPE inné/acquis
    Par soffie dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 0
    Dernier message: 03/10/2006, 20h20
  4. Inné/Acquis
    Par fusioman dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 2
    Dernier message: 21/11/2005, 06h18
  5. Inné ou acquis
    Par invite87654345678 dans le forum Débats scientifiques
    Réponses: 65
    Dernier message: 02/11/2005, 07h26