Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 9 sur 9

Physique / maths



  1. #1
    MagicienX11

    Physique / maths


    ------

    Bonjour à tous , un professeur de physique si je ne me trompe pas , du collège de france a écrit dans l'un de ses articles qu'aucun phénomène physique dans l'univers quelqu'il soit ne dépasserrait 2 exposants à la puissance ( 10^99 ) et que par conséquent les maths manipulaient parfois des nombres totalement iréels et sans aucun sens , genre le nombre de graham qui est le plus grand nombre connu à ce jour mais qui n'a aucune signification physique .
    Ma question est : est ce la limite de nos théories actuelles qui limite les phénomènes physique à 10^99 au grand maximum?
    merci

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    mach3

    Re : physique / maths

    salut,

    Citation Envoyé par un physicien du collège de france qui se la pète
    aucun phénomène physique dans l'univers quelqu'il soit ne dépasserrait 2 exposants à la puissance ( 10^99 )
    je me demande bien d'où il sors, on peut très facilement dépasser cette taille de nombre en choississant judicieusement ses unités et en se plaçant dans des cadres extremes (genre échelle des supercordes ou à proximité d'un trou noir supermassif). De plus, même avec des grandeurs plus raisonnables on peut très bien se retrouver avec des nombres énormes dans des calculs intermédiaires (par exemple des passage à l'exponentiel et au logarithme), je l'ai remarqué plusieurs fois quand ma calculette m'as dit "Ma Error"

    Enfin bon, toujours est-il qu'il n'existe aucune limite théorique pour la taille des grandeurs physiques, et ce professeur de physique devait tout simplement être un gros frustré jaloux des matheux

    m@ch3

  4. #3
    Cécile

    Re : physique / maths

    Citation Envoyé par MagicienX11
    les maths manipulaient parfois des nombres totalement iréels et sans aucun sens , genre le nombre de graham qui est le plus grand nombre connu à ce jour mais qui n'a aucune signification physique .
    Et même si c'était vrai : le but des maths serait-il uniquement d'apporter des outils à la physique ? C'est une vision bien "utilitariste" des maths, qui sont pourtant une discipline à part entière.

  5. #4
    Jeanpaul

    Re : physique / maths

    Bonjour,
    Je me demande si cette affirmation ne serait pas une dérive d'un des chapitres de Feynman qui calculait le rapport entre la répulsion coulombienne de 2 électrons et leur attraction gravitationnelle. Il devait trouver autour de 10^40 et il argumentait qu'une théorie unitaire expliquant la gravité et l'électromagnétisme devait avoir une équation dont la solution est 10^40. Ce nombre est plus grand que le rapport entre le diamètre de l'univers et le diamètre d'un proton.
    D'où paradoxe : à quelle grandeur rattacher ce rapport ?
    Bien évidemment, dans ces cas-là, on ne doit raisonner que sur des grandeurs sans dimensions, sinon ça n'a pas de sens.

  6. #5
    MagicienX11

    Re : physique / maths

    Pour préciser et recadrer le débat , je suggère votre avis sur cet article , qui a inspiré mon message :

    http://www.dstu.univ-montp2.fr/GRAAL...an/infini.html

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    Photon

    Re : physique / maths

    Cet auteur a de curieuse optinion :

    "je soutiens que la façon dont les scientifiques voient le monde est liée à la qualité du regard que les hommes portent sur les femmes"

    Moi je vois toujours pas le rapport

    http://www.dstu.univ-montp2.fr/GRAAL...nan/pomme.html


    De curieux calcul de probabilités sur l'apparition de la vie qui ne veulent pas dire grand chose :

    http://www.dstu.univ-montp2.fr/GRAAL...nan/petit.html

  9. Publicité
  10. #7
    Kwaz1973

    Re : physique / maths

    Bonjour à tous

    Je me souviens vaguement avoir lu quelque part (dans un Science & Vie ou équivalent) qu'une estimation du nombre d'informations élémentaires (bit d'informations) contenu dans notre univers était de l'ordre de 10220 (je ne suis plus tout à fait sûr du 220, mais je suis certain que l'exposant dépassait 200). Ce chiffre dépasse déjà largement ce qu'un cerveau humain est capable de concevoir. Mais ce chiffre est bien relié à quelque chose de concrêt, de matériel : nombre de d'informations élémentaires de notre univers. Et il peut exister des nombres bien plus grands (nombres un peu plus "abstrait", certes) qui peuvent être utiles pour décrire la réalité. Par exemple, on pourrait calculer le nombre de configurations possibles des 10220 bits d'information de notre univers. Ce nombre serait tout simplement gigantotitanesque (2^10^220).

    En conclusion, certains des très grands nombres ne sont pas seulement le jouet des mathématiciens, ils peuvent aussi avoir un "sens" en physique.

    Kwaz

  11. #8
    Quinto

    Re : physique / maths

    Citation Envoyé par Cécile
    Et même si c'était vrai : le but des maths serait-il uniquement d'apporter des outils à la physique ? C'est une vision bien "utilitariste" des maths, qui sont pourtant une discipline à part entière.
    Tout à fait d'accord.
    De même, à quoi sert la philosophie?
    Les maths, même si sont utilisées comme des outils pour d'autres disciplines, sont aussi un formidable courant de pensée, tout comme la philo. D'ailleurs ces disciplines sont très intimes.
    C'est une vision un peu égoiste de la physique que le chercheur que tu cites a, et de plus c'est un peu limitatif, puisqu'il dit en gros que si de tels chiffres n'existent pas au niveau physique (ce dont je doute, notamment de part un changement d'echelle) alors on ne doit pas les considérer, c'est une assez bonne mise en avant de sa fermeture d'esprit sur les maths, alors qu'il est censé etre ouvert en tant que chercheur.
    Curieux...

  12. #9
    Rincevent

    Re : physique / maths

    Citation Envoyé par Quinto
    C'est une vision un peu égoiste de la physique que le chercheur que tu cites a, et de plus c'est un peu limitatif, puisqu'il dit en gros que si de tels chiffres n'existent pas au niveau physique (ce dont je doute, notamment de part un changement d'echelle) alors on ne doit pas les considérer, c'est une assez bonne mise en avant de sa fermeture d'esprit sur les maths, alors qu'il est censé etre ouvert en tant que chercheur.
    je me risquerais même à aller jusqu'à dire que cela dénote une incompréhension totale d'un truc fondamental en math pour la moindre démonstration : la notion d'infini... (sur laquelle de très intéressantes discussions ont justement eu lieu sur le forum math récemment )

    sans parler du fait qu'en physique on fait régulièrement des démonstrations reposant elles-aussi sur l'infini (cf le développement des résultats de la physique statistique, etc).

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. Maths ou physique en license
    Par nogard9 dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 5
    Dernier message: 03/04/2009, 17h45
  2. Fac Maths ou Physique
    Par PowerPete dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 4
    Dernier message: 12/12/2007, 22h12
  3. Physique-Maths
    Par Izanagi dans le forum Epistémologie et Logique
    Réponses: 11
    Dernier message: 17/03/2007, 18h31
  4. Maths et physique
    Par Seirios dans le forum Lectures scientifiques
    Réponses: 3
    Dernier message: 31/12/2006, 14h45
  5. Maths et physique
    Par Seirios dans le forum Lectures scientifiques
    Réponses: 0
    Dernier message: 24/11/2006, 18h32