Répondre à la discussion
Page 7 sur 7 PremièrePremière 7
Affichage des résultats 181 à 190 sur 190

Que faut-il faire pour préparer les conséquences de la fin du pétrole ?



  1. #181
    GillesH38a

    Re : Que faut-il faire pour préparer les conséquences de la fin du pétrole ?


    ------

    Citation Envoyé par Global-Floch
    On retrouve Gillesh sur sur son cheval de bataille favori
    désolé c'est plus fort que moi.

    Une production végétale massive nécessite une utilisation d'engrais massive = utilsation pétrole massive.
    C'est donc faisable si on consomme bcp bcp moins de plastique et que l'on recycle (bien qu'il faille surement du pétrole pour recycler ).
    Le recyclage n'est pas forcement rentable si il consomme autant d'énergie que ce qu'il etait censé économiser. La seule façon d'etre durable, c'est de n'utiliser que des renouvelables.
    Pour les engrais, la meilleure solution est encore de recycler les dejections animales et humaines, vive la cabane au fond du jardin (ou les toilettes seches! ). Je dis ça mais je tire encore la chasse d'eau, moi

    -----

  2. Publicité
  3. #182
    astrofoy

    Re : Que faut-il faire pour préparer les conséquences de la fin du pétrole ?

    Citation Envoyé par Global-Floch
    On retrouve Gillesh sur sur son cheval de bataille favori



    Une production végétale massive nécessite une utilisation d'engrais massive = utilsation pétrole massive.
    C'est donc faisable si on consomme bcp bcp moins de plastique et que l'on recycle (bien qu'il faille surement du pétrole pour recycler ).
    Oui, non mais là, c'est assez péssimiste
    On peut produire en masse en utilisant des produits naturels comme engrais.
    Le pétrole est présent partout, mais y'a moyen (avec beaucoup d'efforts et de sacrifices) de s'en passer, mais le remplacer efficacement passe par le recherche de pointe.
    C'est certain que si on ne fait rien d'ici à la disparition du pétrole (ce qui semble malheureusement probable), on aura une régression technologique, mais il se peut que nos amis à portefeuilles surdimensionnés mettront sur le marché les moyens de remplacement au moment opportun pour eux.
    Quoiqu'il en soit, nous seront les dindons de la farce de la fin du pétrole.
    Difficile d'épiloguer sur l'issue du problème sachant que nous n'avons pas toutes les cartes en mains pour prédire ce qu'il va se passer.

    Citation :
    ------------------------------------------------------------------
    Les supports papier existent encore et sont a tout prendre plus solides, mais ils sont assez fragiles. En tout cas tout est plus fragile que les tablettes d'argile cuneiformes et les hieroglyphes gravés, et pourtant la mémoire de la lecture de ces ecritures s'est quand meme perdue pendant longtemps.

    ------------------------------------------------------------------

    Peut-être faudrait t-il remettre au goût du jour ces methodes en les modernisants (meilleure tenue au temps du papier, gravure de textes sur tablettes métalliques ect...) afin d'assurer un minimum de pertes.
    Mais qui s'en soucie dans les milieux qui devraient s'en soucier?
    Le manque de sens des resposabilités des personnes qui ont le pouvoir d'agir est consternant.
    Ils ne savaient pas que c'était impossible, alors ils l'ont fait. (Mark Twain)

  4. #183
    GillesH38a

    Re : Que faut-il faire pour préparer les conséquences de la fin du pétrole ?

    Citation Envoyé par astrofoy
    Le pétrole est présent partout, mais y'a moyen (avec beaucoup d'efforts et de sacrifices) de s'en passer, mais le remplacer efficacement passe par le recherche de pointe.
    .....
    Mais qui s'en soucie dans les milieux qui devraient s'en soucier?
    Le manque de sens des resposabilités des personnes qui ont le pouvoir d'agir est consternant.
    Il ne faut pas non plus surestimer les capacités de la recherche de pointe. En 1950 la plupart des gens ont pensé que le nucléaire allait résoudre tous les problèmes énergétiques du monde entier et allait faire dsiparaître rapidement le pétrole (je me rappelle d'un bouquin de SF de l'epoque "XP15 en feu", ou même les cafés étaient fait avec une cafetière nucléaire ).
    Comme toutes les activités modernes, la recherche scientifique a bénéficié d'une energie abondante et bon marché, qui a permis de libérer une fraction importante de la population de la production primaire, et a surmultiplié nos capacités technologiques. Elle ne l'a pas créée.

    Je rappelle que nous avons un exemple historique: l'URSS a passé son pic du pétrole en 1987 et s'est effondrée quelques années après. La science russe, très brillante pourtant, ne l'a pas sauvée du désastre. Il n'y a pas eu d'explosion de panneaux solaires, d'éoliennes ou de moteurs à hydrogène. Juste une paupérisation de la société et des scientifiques affamés tentant à tout prix de rejoindre les labos occidentaux.

  5. #184
    tibay

    Re : Que faut-il faire pour préparer les conséquences de la fin du pétrole ?

    Bonjour, juste une question si qq peut me répondre:
    Le pétrole que l'on extrait crée d'énormes trous dans notre sol planétaire, par quoi remplissons nous ces trous ?
    Sinon n'est'il pas possible que cette planète se creuse comme une orange sans son centre ?
    Je me pose la question sans rien y connaitre ou très peu au niveau extraction.
    Par contre je pense que revenir a certaine source plus ancienne ou des véhicules tirés par des chevaux serait bien et moins polluant, ralentirait la vitesse et les maladies cardio Vasculaire, les nerfs de certain et créerait de l'emploi.
    Et le romantisme enfin quoi.
    Un avis parmis tant d'autres.
    La bougie quoi !
    Au diable la technologie car de toute façon elle nous tue a petit feu...
    Thy

  6. #185
    GillesH38a

    Re : Que faut-il faire pour préparer les conséquences de la fin du pétrole ?

    Le pétrole ne remplit pas des grosses citernes souterraines, il imbibe des roches poreuses. Il reste quand même une structure rocheuse quand on l'extrait (de toute façon on ne peut en retirer que 20 à 30 % grand maximum, ce qui fait qu'on est sûr qu'il en restera toujours plein dans la Terre. Mais qu'on ne pourra pas extraire sans dépenser plus d'énergie qu'on en recueille....)

  7. #186
    Rincevent

    Re : Que faut-il faire pour préparer les conséquences de la fin du pétrole ?

    juste pour l'anecdote je signale à ceux qui l'auraient pas vu que le National Geographic d'Octobre a pour titre de couverture

    "Que ferons-nous sans pétrole ? Ces énergies qui nous sauveront"

    j'en dirai pas plus car j'ai pas encore pris le temps de le lire

  8. Publicité
  9. #187
    firespray

    Re : Que faut-il faire pour préparer les conséquences de la fin du pétrole ?

    Citation Envoyé par gillesh38
    Pas imminent, mais à l'echelle du siecle oui.

    Les centrales nucléaires ne durent que 30 a 40 ans. Pour le moment, nous ne savons pas les construire, ni extraire de l'uranium, ni retraiter des dechets, sans pétrole. La celebre "société de l'information" repose sur des techniques de pointe impliquant par exemple composants électroniques miniaturisés, lancement de satellites, cables optiques sous marins, toute choses qui risquent d'etre extremement couteuses et difficiles a maintenir sans le petrole. L'agriculture sans pétrole risque d'etre beaucoup plus couteuse en main d'oeuvre, diminuant d'autant la population disponible pour les professions intellectuelles.

    Bref la société sans pétrole risque d'etre beaucoup plus éloignée de la société actuelle, et beaucoup plus proche de la civilisation préindustrielle que ce que la plupart des gens imaginent.

    Les données sur support magnétique et optiques sont extremement vulnérables. Un CD cassé ou trop abimé ne se relit pas; les supports magnétiques se démagnétisent en quelques années. Peu de gens savent qu'une quantité énorme de données des sondes Appolo n'ont jamais ete exploitées, parce que les bandes qui les contenaient se sont dégradées, les ordinateurs qui pouvaient les lire ont été dépassés, les gens qui connaissaient les programmes de lecture sont partis ou morts. Il n'y a plus aucun espoir de les retrouver.

    Les supports papier existent encore et sont a tout prendre plus solides, mais ils sont assez fragiles. En tout cas tout est plus fragile que les tablettes d'argile cuneiformes et les hieroglyphes gravés, et pourtant la mémoire de la lecture de ces ecritures s'est quand meme perdue pendant longtemps.

    Il ne faut donc pas surestimer la solidité de la conservation de l'ensemble de notre connaissance actuelle. Les connaissances vraiment utiles vont perdurer car elles seront utilisées sans discontinuité, mais il y aura surement une perte d'information non négligeable si la société industrielle s'effondre.
    Est ce que la fabrication de panneaux solaires demande elle aussi beaucoup de petrole? (dans ses composants)

    Et pour l'energie solaire, si je ne me trompe, elle n'est utile que 50% du temps (rotation de la Terre).
    Donc pourquoi ne pas imaginer mettre en orbite des miroirs ayant une surface tres importante pour qu'ils reflechissent les rayons solaires vers un point donné de la surface terrestre.
    Ainsi on pourrait exploiter en continu l'energie solaire et le rendement des panneaux solaires terrestres serait multiplié par 2. C'est bien ce que l'on cherche a faire sur la Lune (on cherche la zone eclairée en continue par le soleil pour que ca vaille vraiment le coup d'y placer des panneaux solaires)
    Cette idée m'est venue lorsque j'ai vu mon ombre sur le sol un jour de pleine lune; la lune jouant ici le role du miroir geant.

  10. #188
    invite765732342432
    Invité

    Re : Que faut-il faire pour préparer les conséquences de la fin du pétrole ?

    Citation Envoyé par firespray
    Donc pourquoi ne pas imaginer mettre en orbite des miroirs ayant une surface tres importante pour qu'ils reflechissent les rayons solaires vers un point donné de la surface terrestre.
    Euh, déjà, ça m'étonnerai que ça puisse s'avérer rentable (la puissance renvoyée dépend de lasurface de miroir). Ensuite ce doit être difficile à gérer, d'un point de vue écologique, chauffer en permanence la même zone de la terre 24h/24 ne me semble pas bénin.
    Et enfin, une telle installation de mirroirs pourrait se transformer en une "arme" que peu de politique aimeraient voir naviguer hors d'atteinte de missile.

    (pour le dernier argument je ne suis pas sur, mais il me semble que c'estenvisageable)

  11. #189
    pmdec

    Re : Que faut-il faire pour préparer les conséquences de la fin du pétrole ?

    Bonsoir,
    En espérant ne pas faire de doublons (car je n'ai pas tout lu), quelques liens trouvés par hasard en cherchant autre chose et qui me semblent intéressants (prix et conso US et "état d'esprit" (dernier lien) ) pour ce fil :

    http://www.eia.doe.gov/oil_gas/petro...istillate.html
    http://tonto.eia.doe.gov/oog/info/gdu/gasdiesel.asp
    http://www.eia.doe.gov/neic/brochure/gas04/gasoline.htm

  12. #190
    dersouzala

    Re : Que faut-il faire pour préparer les conséquences de la fin du pétrole ?

    Citation Envoyé par gillesh38
    A part ça je suis un peu perdu dans vos querelles, ah ben elle commence bien la société d'après pétrole !

    J'aime beaucoup les posts de Claude qui nous rappelle que le temps n'est pas si loin ou on en consommait beaucoup moins, et on n'etait pas si malheureux. Y a que les 8 milliards d'habitants en plus qui m'empêchent un peu de dormir des fois....Au lieu de vouloir a tout prix trouver des solutions pour rouler ( la je rejoins moijdik..), il faut d'abord réfléchir à comment nourrir tout le monde. Les métiers et les modes de vie s'adapteront de toute façon....
    Bonjour,

    8 milliards?

    Asie (Inde, Chine, dragons) 2.5M + Europe 0.6M + Amerique 0.8M Grosso modo 4 Milliards économiquement/geostrategiquement "utiles".

    Le reste c'est un peu démago. C'est quand même contradictoire de prétendre vouloir sauver des populations qui croissent de façon anarchique et suicidaire...

    Réflexion 1:
    Si le prix du carburant double voire quadruple et que l'on divise la consommation d'un véhicule par 2 ou 3 (quitte à le rendre plus utilitaire). Je ne vois pas en quoi cela changerait profondément nos habitudes (personnellement j'utilise uniquement le métro). Même s'il s'agit d'un "carburant" alternatif, dont l'introduction nécessiterait un coût d'investissement à toutes les échelles.

    Je pense qu'en utilisant mieux les ressources il doit être possible, dans une certaine limite, d'avoir le même niveau de vie avec une énergie alternative à prix élevé (mais à peu prs aussi rentable qu'un pétrole cher).

    Réflexion 2:
    Avant la famine, souvent la guerre.
    Hum et il y a quelque chose de gros drectement lié à tout cela qui se prépare justement: USA, Iran, Israêl, Europe, Japon, Chine, puis Pakistan, Syrie, Afghanistan, Indonésie.
    Je ne pense pas qu'il y aura besoin d'attendre la décrue accélérée du pétrole pour une saignée dans l'humanité.

    La j'essaie de rejoindre ton raisonnement Cosmologique (vision globale et thermodynamique d'un astrophysicien) appliqué à l'histoire future de l'humanité, dont l'histoire proche, proche du chaos, àmha, conditionnera la réponse à la question du post initial.

    Réflexion 3:
    Le pétrole cher c'est surtout catastrophique pour les pays en voie de développement. D'où à mon humble avis, lorsque la crise éclatera, le fossé va immensémment s'agrandir entre les pays riches pouvant s'offrir un système alternatif et les autres. Je pense donc qu'en fin de compte c'est une arme redoutable qu'utiliserons les occidentaux pour asservir les pays sous un certain seuil. D'où l'intérêt pour la chine de croître suffisamment avant le crack. Sans parler de l'Inde.

    Réflexion 4:
    Personnellement, je ne m'étais jamais posé la question cynique si on était trop sur cette planète. Bien que je l'ai entendue autour de moi. Mais je pense que cette question va se poser de plus en plus fréquemment. Notamment, plus on devra remettre notre façon de vivre en question, pour des raisons globales. Alors ce jours là, je pense que l'on aura franchi un pas vers la guerre contre le partage. C'est une sorte de préparation psychologique, pour répondre à la question. Un genre de désenchantement. Et effectivement, je te rejoins Gillesh, peut être que la fin du XX ème siècle aura été un âge d'or noir, mêlé de plein de bons sentiments, d'universalité. Je ne crois pas que les occidentaux acceteront une régression sans violence.

    P.S.1: Mon post est un peu abrupt je sais, mais j'ai tout de même lu tous les fils précédents relatifs au sujet. Donc j'ai bien saisi la problématique, surtout celle que tu proposes, qui est globale et intéressante.

    P.S.2:
    Citation Envoyé par gillesh38
    Je crois que pour commencer, il faudrait arrêter de penser ça. Je peux te donner des tas d'exemples qu'on ne trouvera a mon avis jamais : etre invisible, l'anti gravité, la transmission de pensée....

    La réalité physique impose des limites, tout ce qu'on peut espérer, c'est les atteindre, pas les franchir.
    être invisible, alors là pas si sûr. Théoriquement absolument pas. Surtout avec les nouvelles matrices d'affichage qui émergent....

    Bon je m'aperçois que le fil est vieux, je n'aurais peut être pas de réponse...

    a+

Page 7 sur 7 PremièrePremière 7

Discussions similaires

  1. Faut-il se préparer à l'entrée en CPGE ?
    Par Dydo dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 135
    Dernier message: 24/08/2007, 18h45
  2. Conséquences de la fin du pétrole
    Par Narduccio dans le forum Discussions scientifiques
    Réponses: 536
    Dernier message: 31/08/2005, 04h15
  3. faut pas faire comme les éléphants
    Par P-plum dans le forum Science ludique : la science en s'amusant
    Réponses: 14
    Dernier message: 14/09/2004, 11h24