Répondre à la discussion
Page 1 sur 7 12 3 4 5 6 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 190

Que faut-il faire pour préparer les conséquences de la fin du pétrole ?



  1. #1
    procyon31

    Que faut-il faire pour préparer les conséquences de la fin du pétrole ?


    ------

    L'idée de la discussion que je propose est née dans le cadre du la discussion "Conséquences de la fin du pétrole".

    Cette discussion a recueilli un nombre très important de messages, même si certains ont regretté le nombre relativement faible de contributeurs.

    Pour résumer les "conclusions" auxquelles nous en sommes arrivés (je ne peux certes pas parler de consensus mais je pense que la grande majorité des contributeurs de cette précédente discussion seront d'accord avec moi) :

    *) le pétrole est une ressource épuisable, et le moment où sa production va commencer à décroître inexorablement (le pic pétrolier, peak oil en anglais) est proche (on y est déjà pour certains, ce sera en 2015 ou 2020 pour d'autres)

    Plusieurs sites Internet fort bien documentés fourniront à ceux qui le souhaitent toutes les informations nécessaires à ce sujet.

    *) Aucune énergie alternative ne peut remplacer le pétrole. C'est possible pour des usages ponctuels, c'est impossible de remplacer TOUT le pétrole consommé par autre chose, et de loin.

    *) les conséquences de la fin du pétrole risquent d'être terribles tant le pétrole a envahi tous les domaines de notre vie (des besoins les plus basiques comme l'alimentation aux plus futiles).
    Il est CERTAIN que la consommation de pétrole va diminuer à partir d'une certaine date, pour ensuite, progressivement, tendre vers zéro.

    *) Certains pensent que les conséquences se chiffreront en milliards de morts au cours de ce siècle (oui, milliards), d'autres que la société humaine réussira tant bien que mal à s'adapter à la nouvelle donne.

    *) Quoiqu'il en soit, il est clair pour tous que la fin du pétrole nous obligera nécessairement à une révolution complète (et douloureuse) de nos modes de vie, dans tous les domaines (fin du transport aérien, des voitures individuelles, de l'agriculture intensive, de la société de consommation de manière générale). Et que cette révolution sera d'autant moins douloureuse que l'on aura su prendre le plus tôt possible les mesures contraignantes pour s'y préparer.



    D'où la raison d'être de ce forum :

    il est temps d'agir.

    Pour ceux d'entre nous qui sont conscients de la gravité et de l'imminence du problème, que devons, que pouvons-nous faire pour essayer de préparer le mieux possible le monde à la fin annoncée du pétrole ?

    Je pense que c'est un devoir que nous avons....






    P.S. : certaines propositions ont déjà été faites dans la discussion "Conséquences de la fin du pétrole" et on pourra s'y reporter utilement. Mais la discussion finissait par tourner en rond et il me semble qu'il est temps d'agir.
    Je sais que le sujet que je propose est immensément vaste. Qu'il est difficile de savoir "par quel bout le prendre".... Mais il faut bien commencer.

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    Global-Floch

    Re : Que faut-il faire pour préparer les conséquences de la fin du pétrole ?

    Beau sujet ! Je dirais c'est même plus intérréssant que de débattre des heures sur des conséquences prophétiques.(mêm si c indispensable )
    Je suis un partisan du local, de l'échelle individuel car comme pour beaucoup de ma génération, l'avenir n'est pas dans les hommes politiques.
    Il est dans nos gestes, nos actes nos paroles. Modestement et simplistement je dirais pour commencer:

    1) Nos actes.
    Optimiser nos dépenses énergétiques. Une multitude de site s'offre à nous pour calculer nos dépenses énergétiques de nos machines domestiques et comment les diminuer fortement(ADEME, le site de Hulot etc..). De la consommation électrique à notre nourriture. La nourriture est un excellent exemple. Acheter local et saisonnier. Donc connaître le lieu de production des produits que l'on achète. Voilà ce que j'essaye de faire. Pour les transports, c'est pas mon domaine car je n'ai pas de voiture.

    2) Nos paroles.
    La plupart des gens n'ont qu'une conscience embryonnaire de l'omniprésence du pétrole dans notre mode de vie(Comme moi il y a 2 mois). Prendre du recul sur notre mode de vie et considérer qu'il n'est pas éternel, est un premier pas salutaire.Pour des générations nées dans le mythe de la croissance éternelle c'est difficile. Parler de la fin du pétrole autour de soi à différentes générations (amis,parents et enfants). Le prix du pétrole ou de l'essence à la pompe rend crédible ces affirmations qui passent souvent pour alarmistes. Peu de gens réalisent que l'on vit un des plus gros pics pétroliers de notre histoire avec un baril à 70 $ ce matin. C'est ce que je m'attache à faire tous les jours autour de moi sans catastrophismes et avec modération. Je veux pas passer pour un proselyte illuminé alors je reste sobre. Je ne sais pas si c’est la bonne voie mais c’est que j’essaye de faire en tous cas.
    Une civilisation a seulement l'épaisseur de trois repas.

  4. #3
    Pierre de Québec

    Re : Que faut-il faire pour préparer les conséquences de la fin du pétrole ?

    Citation Envoyé par Global-Floch
    Peu de gens réalisent que l'on vit un des plus gros pics pétroliers de notre histoire avec un baril à 70 $ ce matin.
    Le coût de production n'a pas augmenter de façon aussi drastique que le prix du baril. Ce qui fait dire aux experts du domaine que le prix actuel est surtout le fruit d'une spéculation effrenée.

    Peut-importe, l'augmentation du prix à la pompe est sans doute un bon début pour conscientiser la plèbe. Moi, ça me fait réflechir avant de prendre ma voiture. Mais je sais que pour plusieurs, leur seuil de réaction en fonction du prix est beaucoup plus élevé ...

    Cordialement,

    Pierre de Québec
    Aux limites du monde des faits, le philosophe a trouvé celui des idées. (Karl Jasper)

  5. #4
    Lambda0

    Re : Que faut-il faire pour préparer les conséquences de la fin du pétrole ?

    Quelques idées... très anciennes

    D'autres développeront très bien les aspects économie d'énergie, production et consommation locale.
    Ce qui constitue bien une partie de la solution.
    Tout d'abord, en préambule : en revenir à une société plus raisonnable dans l'utilisation de l'énergie ne signifie pas revenir au Moyen-Age, ni en particulier supprimer tout commerce international. Celui-ci existe depuis l'origine de la civilisation, et est nécessaire, au moins pour des échanges de matières premières. A moins d'accepter de se passer même de métal par exemple.

    En ce qui concerne les transports longue distance de personnes et de marchandises, il existe des solutions fiables, bien maîtrisées depuis longtemps qui permettent de diminuer le recours au transport aérien, ou l'utilisation du pétrole.
    Tout d'abord, on peut rappeler que vers 1900, le commerce international avait déjà un niveau tout à fait comparable au niveau de 1970 : il s'agissait surtout de transport de matières premières et de biens manufacturés entre les pays occidentaux et leurs empires coloniaux : importation de matières premières depuis les colonies, exportations de produits manufacturés.
    On brûlait alors du charbon dans les chaudières des navires à vapeur et des locomotives. La marine à voile n'avait pas non plus totalement disparu, surtout pour le cabotage.
    A cette époque a été construit l'essentiel du réseau ferroviaire : c'est la grande époque du transsibérien, des transcontinentaux à travers les Etats-Unis et le Canada.

    La résurrection du transport ferroviaire permettrait de reporter le besoin en pétrole vers un besoin en énergie électrique qui peut être produite de différentes façons, au moyen de technologies disponibles, ou sur le point de l'être : centrales à fission nucléaire, centrales solaires quand le climat et l'environnement s'y prêtent, hydroélectricité quand le terrain s'y prête.
    Le ferroviaire n'a pas la souplesse du transport routier (sinon il ne serait pas tombé en désuétude), mais on peut quand même améliorer les dessertes locales, qui étaient bien meilleures au début du 20ème et qui se sont dégradée ensuite : à une certaine époque, les lignes de chemin de fer aboutissaient directement dans les usines.
    Le transport ferroviaire a ensuite souffert de la concurrence du transport routier, aérien, mais tous les éléments se mettent en place pour que le balancier reparte dans l'autre sens.

    Un argument parfois avancé est celui du coût de ces infrastructures : mais comment comprendre que l'essentiel du réseau ferré a été construit au 19ème siècle par des compagnies privées, qui n'avaient évidemment pas la puissance financière des Etats ?
    Il ne s'agit pas de construire que des lignes TGV, plus coûteuses, mais des lignes classiques capables de porter des trains circulant à 150 km/h, pour transporter du frêt à travers les continents, de moderniser certaines lignes.

    Utopie ?
    On ne parle pas ici de nouvelles technologies spéculatives, mais plutôt d'anciennes techniques modernisées, qui ont fait leurs preuves pendant des décennies.
    Que manque-t-il pour celà ? Surtout de la volonté politique.
    Les compétences techniques, on les a. Les capitaux, on les trouve.

    A+

  6. #5
    Baygon_Jaune

    Re : Que faut-il faire pour préparer les conséquences de la fin du pétrole ?

    L'aspect énergétique ne me semble pas être fondamental. Il y a des solutions (pas forcément enviables à l'heure qu'il est, mais bon), ne serait-ce qu'en terme de réduction des dépenses, ce qui se fera de soi-même avec le coût de l'énergie.
    Par contre, la production chimique de produits dérivés risque d'en prendre un sérieux coup dans les dents. Amha, c'est là que va être le drame : et à part instituer le plus possible le recyclage, et limiter au maximum l'utilisation de polymères dans les consommables, je ne vois pas trop ce qu'on pourrait y faire.
    « L'ennemi est bête : il croit que c'est nous l'ennemi alors que c'est lui ! » Desproges

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    GillesH38a

    Re : Que faut-il faire pour préparer les conséquences de la fin du pétrole ?

    Il faut déjà distinguer :
    * ce qu'on peut faire soi-même pour soi , egoistement (je crois que Procyon ne voulait pas trop parler de ça, mais les questions seront inévitables ) : choix du lieu d'habitation (Campagne/vs ville), du moyen de chauffage, voire des études pour les plus jeunes (l'agriculture, ca a de l'avenir je pense!). Certains choix engagent pour 10, 20 ans, parfois la vie !

    * ce qu'on peut faire soi -meme pour la société : c'est la que je rangerai les restrictions volontaires de consommation, tenter de s'organiser sans voiture, bannir les voyages en avion, acheter local et bio, participer a des reflexions ou actions collectives. Reflechir a un mouvement style ATTAC ?

    * ce que le gouvernement devrait faire et qu'on peut encourager par nos votes, nos interventions aupres d'elus, la publicité : en vrac, comme ca me vient
    - (re)développement des infrastructures collectives, en particulier ferroviaire (ça fait 10 ans que la SNCF a fermé la gare a coté de chez moi...)
    - relance de la marine a voile (ben oui!, avec des beaux bateaux en bois qui stockent le carbone, en plus )
    - prix MINIMUM des produits alimentaires ASSORTIS de quota de production, en particulier pour les plus couteux en énergie (viande)
    - reflexion sur la protection des plus demunis lors de la récession (projet d'Yves Cochet sur un minimum automatique garanti a tous sans condition, recupéré bien sur par l'impot, pour ceux qui ont vraiment les moyens de vivre?)

    .....

  9. Publicité
  10. #7
    Lambda0

    Re : Que faut-il faire pour préparer les conséquences de la fin du pétrole ?

    rep gillesh38

    Enfin ! On va bien finir par converger.
    Vivement qu'on revoit des voiliers sur les océans et que le TransEurasia relie Gibraltar à Beijing.
    Pour le reste, attention quand même aux dérapages politiques...

    En ce qui concerne la viande, mes grands-parents, et même mes parents en mangeaient une ou deux fois par semaine. La poule au pot du bon roi Henri IV. Ils se portent comme un charme, et on n'était pas moins fort et musclé il y a 50 ans, juste un peu plus petit peut-être.
    Le prix de la viande peut donc très bien être multiplié par 10 ou plus pour refléter les coûts énergétiques réels, sans incidence sur la santé humaine. Accessoirement, au moins 1 milliards d'êtres humains sont végétariens pour des raisons religieuses.

    En attendant, surtout dans les pays anglo-saxons, de plus en plus de gens (re)deviennent végétariens, partiellement ou totalement, ce qui va plutôt dans le bon sens.

    A+

  11. #8
    Rhedae

    Re : Que faut-il faire pour préparer les conséquences de la fin du pétrole ?

    Salut ,

    A défaut d'interdiction de la bagnole (je serai personnellement pour ),au moins limiter de façon drastique la puissance des moteurs, c'est dire mettre en place une norme constructeur avec limitation obligatoire de la cylindrée et de la consomation . Aussi augmenter les taxes sur l'essence pour les particuliers me parait une idée judicieuse même si elle n'est pas très populaire . L'argent ainsi récolté pourrait aller pour la recherche d'énergie propres .
    "Le monde contient bien assez pour les besoins de chacun, mais pas assez pour la cupidité de tous."

  12. #9
    Dhume

    Re : Que faut-il faire pour préparer les conséquences de la fin du pétrole ?

    bonjour à tous!
    Enfin de la prospective! Merci, Procyon.
    Des bateaux à voiles tournantes, des vehicules à consomation limitée, l'integration de mecanismes autonomes dans l'habitat, j'aime bien cette crise. Je trouve qu'on avait entérré la mecanique un peu vite, elle revient au galop, le Canada offre des ouvertures formidables, à quand notre tour? Une vraie dynamique de crise, des projets et une certaine frenesie dans la recherche de voies possibles. Il manque encore un organisme fiable pour s'ouvrir aux idées, et hop!

  13. #10
    the_oliver_2000

    Re : Que faut-il faire pour préparer les conséquences de la fin du pétrole ?

    Enfin du concret, une discussion comme j'en ai rêvé

    Notre première mission doit être de sensibiliser et d'informer, partout à tout niveau nous pouvons le faire, alors n'hésitons pas. Essayons d'alerter un peu plus les médias si possibles, si quelqu'un sur ce forum se sent le courage il peut appeler une des nombreuses émissions de radio qui existent: le téléphone sonne, les auditeurs ont la parole, sur europe j'ai oublié. J'ai encore été frappé ce soir d'entendre la disparité de traitement entre les différents médias: sur europe des interventions très intéressantes et très réalistes ce soir avant le journal de 19, idem sur france inter la semaine dernière je crois. Ce soir sur RTL dans l'émission "on refait le monde" juste un petit mot sur une possible limitation des vitesses à 115 sur autoroute qui ne passionnait pas grand monde, pour certains journalistes les enjeux ne sont pas compris!!! D'ailleurs juste après ce post je m'en vais écrire à Pascale Clark qui anime l'émission.
    Donc encore une fois ne perdons pas de vue que nous ne sommes qu'une goutte d'eau, s'il n'y a que nous qui avons une attitude exemplaire cela ne sert à rien, mieux vaut convaincre 10 personnes qui a leur tour feront des efforts.

  14. #11
    procyon31

    Re : Que faut-il faire pour préparer les conséquences de la fin du pétrole ?

    Citation Envoyé par Dhume
    j'aime bien cette crise
    J'espère pour toi que tu l'aimeras encore longtemps.... ??!!


    Citation Envoyé par the_oliver_2000
    Notre première mission doit être de sensibiliser et d'informer, partout à tout niveau nous pouvons le faire, alors n'hésitons pas. Essayons d'alerter un peu plus les médias si possibles, si quelqu'un sur ce forum se sent le courage il peut appeler une des nombreuses émissions de radio qui existent: le téléphone sonne, les auditeurs ont la parole, sur europe j'ai oublié. .
    Effectivement je pense qu'il nous faut absolument amener le débat sur la place publique d'une part, informer tous azimuts d'autre part.

    Citation Envoyé par Global-Floch
    car comme pour beaucoup de ma génération, l'avenir n'est pas dans les hommes politiques.
    Permets moi de ne pas partager ton point de vue. Je ne sais pas quelle est ta génération, et je trouve que tu généralises un peu vite pour tes contemporains ! J'ai de la politique une idée très noble, et c'est elle qui nous sauvera... ou pas.
    Que certains hommes politiques ne soient pas à la hauteur de la tâche qui leur est confiée c'est une évidence, mais de là à généraliser....
    Pour le sujet qui nous préoccupe, d'ailleurs, comme cela a déjà été dit par ailleurs, il y en a un seul qui a, je pense, pleinement conscience du problème, il s'agit d'Yves Cochet. (Je ne roule pas spécialement pour lui, j'écoute... et je constate).
    Ce n'est que lorsque le pic du pétrole sera devenu objet incontournable du débat politique, pour tous les partis, que nous pourrons enfin progresser.

    Les réactions (jusque là, attendons demain) du Premier Ministre de Villepin ne sont d'ailleurs pas les pires qui pourraient être. Dire aux Français que le pétrole est épuisable, qu'on ne diminuera pas les taxes sur l'essence, qu'on va réduire la vitesse sur les autoroutes, il faut dire que ça va dans le bon sens, même si c'est un pas minuscule. Céder à certains partis/syndicats qui réclament le blocage des prix de l'essence, la diminution des taxes, la réintroduction d'une TIPP flottante serait criminel.

    L'idée de The_Oliver_2000 est bonne : il faut absolument que nous intervenions, réagissions, chaque fois que c'est possible, auprès des journalistes.

    (Journal de 13h sur France Inter : un invité de l'IFP, Institut Français du Pétrole. Son point de vue : en gros, la flambée des prix à des causes économiques, c'est parce que l'on n'a pas assez investi dans les raffineries etc etc.... Les journalistes posent la bonne question : est-ce que ce n'est pas parce que le pétrole est en train de s'épuiser ? Réponse de l'IFP (je déforme TRES légèrement mais vraiment très peu) : "ce n'est pas possible car sinon cela voudrait dire que toute l'économie va s'effondrer" !!!!!!)
    Au point de vue logique scientifique, on repassera. Comme beaucoup d'entre nous sans doute, commes les hommes politiques, ce monsieur ne VEUT PAS voir la réalité car elle est trop "insoutenable".


    Donc bonne idée : intervenons partout, dès que c'est possible. (radios, courriers des lecteurs, etc....)

    Merci de l'accueil que vous faites à cette discussion.


    Pour le fond, plusieurs idées ont déjà été exposées ici, continuons... Je m'y mettrai un autre jour.....

  15. #12
    GillesH38a

    Re : Que faut-il faire pour préparer les conséquences de la fin du pétrole ?

    Je suis d'accord sur ce que dit procyon (comme d'hab ! ). Effectivement il y avait l'Université d'été des Verts dans notre bonne ville. Y avait que Yves Cochet a parler du problème l'épuisement du pétrole, sinon ça avait surtout l'air de tourner autour de la présidentielle, bref...(il doit sortir un livre, Pétrole: Apocalypse; au moins c'est clair, j'espère juste que le titre ne fera pas trop peur pour qu'on le lise!).

    Je pense réellement que toutes les mesures proposées n'ont une chance d'être adoptées que si la prise de conscience arrive (bon point quand même si les journalistes commencent à poser la question, je ne l'ai pas entendu souvent !). Je pense que je vais envoyer un petit mail a Yves Cochet pour lui demander comment on peut agir au mieux pour sensibiliser l'opinion, c'est lui le pro après tout....

  16. Publicité
  17. #13
    the_oliver_2000

    Re : Que faut-il faire pour préparer les conséquences de la fin du pétrole ?

    Citation Envoyé par gillesh38
    Je suis d'accord sur ce que dit procyon (comme d'hab ! ). Effectivement il y avait l'Université d'été des Verts dans notre bonne ville. Y avait que Yves Cochet a parler du problème l'épuisement du pétrole, sinon ça avait surtout l'air de tourner autour de la présidentielle, bref...(il doit sortir un livre, Pétrole: Apocalypse; au moins c'est clair, j'espère juste que le titre ne fera pas trop peur pour qu'on le lise!).
    Je ne connais pas du tout Yves Cochet et je n'ai jamais entendu ces discours. Mais je suis méfiant envers quelqu'un qui sort un livre au titre aussi évocateur, ça sent plus le coup de pub qu'autre chose. Cela me fait penser à tous nos pseudos experts en terrorisme qui sortent un livre sur "la 3ème guerre mondiale"

  18. #14
    meteor31

    Re : Que faut-il faire pour préparer les conséquences de la fin du pétrole ?

    Comme disait le premier intervenant, créateur émérite de ce topic, le pétrole n'est pas remplaçable.
    Oui mais c'est quoi le pétrole?
    Et bien c'est un hydrocarbure qu'on trouve dans le sous-sol.
    Certes.
    Mais ce qu'on oublie souvent c'est qu'on peut en fabriquer du pétrole.
    Et oui , on peut.
    Et grâce à quoi?
    Mais au charbon voyons.
    Et oui les réserves prouvées de charbon sont évaluées à 1000 Gtc toutes sortes confondues, du plus riche au plus pauvre.
    Les réserves ultimes sont évaluées à 4500 Gtc.
    On peut donc raisonnablement compter sur une extraction possible de 2000 Gtc au cours du XXIème siècle.
    Et à partir du charbon on sait , par la réaction de Fischer-Tropsch (entr'autres)fabriquer du pétrole synthétique.
    Bien sûr il faut dépenser de l'énergie pour le fabriquer et le rendement n'est pas de 100%.
    En estimant à 60% ce rendement (on doit pouvoir affiner ce chiffre)
    cela fait environ , si on garde 500 Gt pour l'utilisation en charbon pur, 600 Gtep possibles.(pas oublier de convertir tc en tep)
    Soit environ 150 ans de consommation actuelle.
    Alors pour préparer la fin du pétrole il faut se mettre au charbon.
    Le gros problème est surtout les émissions de CO2 qui risquent d'augmenter.
    Mais je crains que bien des gens et des gouvernements ne s'en soucient guère.
    Attendons-nous donc à voir se développer de plus en plus d'usines de synthèse de pétrole.
    C'est quoi exactement la fin du pétrole?

  19. #15
    psy31

    Re : Que faut-il faire pour préparer les conséquences de la fin du pétrole ?

    Je pense qu'une bonne solution est de limiter la consommation de carburants classiques (issus du raffinage du pétrole) et de remplacer ces solutions par des motorisations alternatives (GNV, électrique, pile à combustion). Mais il y a quatre freins majeurs à celà.

    1/ D'abord le lobbying des pétroliers de part le monde, on les comprend... Ils vivent principalement de la vente de carburants.

    2/ la TIPP: grâce à cette taxe, l'état assure quasiment 25% de ses revenus. Bien que des mécanismes automatiques instaurés depuis la crise de 1973 assurent le report des taxes sur les produits alternatifs, on voit mal un gouvernement favoriser la baisse de la consommation de carburant, celà revient à diminuer ses budgets.

    3/ les constructeurs automobiles: ils ont investi des milliards d'euros et de dollars dans la R&D, dans les processus de fabrication et d'assemblage de moteurs à combustion classiques (super et diesel). Ils préfèrent donc rentabiliser leurs investissements en ne proposant pratiquement que ce type de motorisation classique.

    4/ enfin, le consommateur: un des principaux critères d'achat est le prix (celui du véhicule et puis le prix du carburant). Et puis, en ce qui concerne les citadins, il y a probablement des attitudes à changer : celles consistant à prendre son véhicule pour des trajets qui pourraient être effectués en vélo, à pied ou en transports communs.
    De plus, l'activité physique est bénéfique !

    Celà fait beaucoup d'entraves à un changement . Mais si chacun a un comportement citoyen et pense à l'héritage qu'il va laisser à ses enfants (s'il en a) ou à son entourage qu'il estime, il pourrait orienter son achat : GPL, GNV, moteurs hybrides, ou en favorisant l'utilisation de vélos, des transports en communs (métro, trains) et la marche à pied.

    En ce qui me concerne, c'est ce que je fais ou essayes de faire en tant que citadin : métro et GPL. .
    Dernière modification par psy31 ; 29/08/2005 à 23h21.

  20. #16
    Pierre de Québec

    Re : Que faut-il faire pour préparer les conséquences de la fin du pétrole ?

    Citation Envoyé par Dhume
    le Canada offre des ouvertures formidables
    Dît , c'est grand le Canada ! Tu peux préciser où exactement et de quoi il s'agit ?

    Cordialement,

    Pierre de Québec
    Aux limites du monde des faits, le philosophe a trouvé celui des idées. (Karl Jasper)

  21. #17
    Photon

    Re : Que faut-il faire pour préparer les conséquences de la fin du pétrole ?

    Citation Envoyé par the_oliver_2000
    Je ne connais pas du tout Yves Cochet et je n'ai jamais entendu ces discours. Mais je suis méfiant envers quelqu'un qui sort un livre au titre aussi évocateur, ça sent plus le coup de pub qu'autre chose. Cela me fait penser à tous nos pseudos experts en terrorisme qui sortent un livre sur "la 3ème guerre mondiale"
    Pour te faire une opinion moins "rapide" : http://www.yvescochet.net/rubrique.php3?id_rubrique=5

  22. #18
    GillesH38a

    Re : Que faut-il faire pour préparer les conséquences de la fin du pétrole ?

    Citation Envoyé par meteor31
    Mais ce qu'on oublie souvent c'est qu'on peut en fabriquer du pétrole.
    Et oui , on peut.
    Et grâce à quoi?
    Mais au charbon voyons.
    Ce fil n'était pas destiné a faire l'inventaire de toutes les solutions alternatives, il y a deja eu enormement de discussions à ce sujet. Arretez SVP de dire : "Ah mais vous n'avez pas pensé à ça!"
    Si on y a pensé, et on a discuté d'a peu pres tout : liquéfaction du charbon, GPL, nucléaire avec ou sans surgénération, solaire thermique, solaire photovoltaique, hydrogène, eoliennes, geothermie, énergie marémotrice, biomasse (avec toutes les variantes.. y a que les algues et les rendements mirifiques annoncés qui me laissent intrigué???). Toutes les estimations montrent que c'est soit tres cher, soit insuffisant quantitativement, soit a durée limitée (les estimations que tu donnes sur le charbon sont par exemples optimistes, compte tenu de l'augmentation de population et du fait que là encore, ce qui compte n'est pas les réserves ultimes ou meme prouvées, mais le début de la décroissance de production (le pic) qui arrive a la moitié).
    cf http://forums.futura-sciences.com/th...128-2-18.html).

    Est ce que c'est bien raisonnable de penser que l'épuisement de l'avant dernière ressource fossile sera résolu par l"épuisement de la dernière ressource fossile? N'est il pas temps DES MAINTENANT de préparer une société fondée sur les renouvelables, même au prix d'une baisse tres sensible du niveau de vie, qui arrivera de toute façon un jour au l'autre? si le pétrole s'était épuisé en 1920, les conséquences auraient été beaucoup moins dramatiques...

  23. Publicité
  24. #19
    procyon31

    Re : Que faut-il faire pour préparer les conséquences de la fin du pétrole ?

    Citation Envoyé par gillesh38
    Ce fil n'était pas destiné a faire l'inventaire de toutes les solutions alternatives, il y a deja eu enormement de discussions à ce sujet. Arretez SVP de dire : "Ah mais vous n'avez pas pensé à ça!"
    Merci gillesh38 !!!
    Et tout à fait d'accord avec la suite du message également.

    Ce n'était pas le but initial de la discussion mais si au moins elle pouvait déjà servir à cela, ce serait déjà énorme. Il nous faut le dire et le faire savoir :

    NON, il n'y a pas d'énergie alternative au pétrole

    Aucune énergie alternative, ni même toutes les sources alternatives ensemble n'arriveront à remplacer plus qu'un faible pourcentage de tout le pétrole consommé aujourd'hui.

    Le seul "bémol" est effectivement celui du charbon, vers lequel je crains fort que l'on se tourne (à quel prix pour l'environnement). La réponse de gillesh38 est excellente

    Citation Envoyé par gillesh38
    Est ce que c'est bien raisonnable de penser que l'épuisement de l'avant dernière ressource fossile sera résolu par l"épuisement de la dernière ressource fossile? N'est il pas temps DES MAINTENANT de préparer une société fondée sur les renouvelables, même au prix d'une baisse tres sensible du niveau de vie, qui arrivera de toute façon un jour au l'autre? si le pétrole s'était épuisé en 1920, les conséquences auraient été beaucoup moins dramatiques...
    Si c'est ce que l'on faisait, l'effondrement final n'en serait que plus douloureux (certes, individuellement, on en réchapperait peut-être grâce à ce dernier sursis, mais nos enfants n'auraient alors aucune chance d'en réchapper).

    Je répète donc et je prie tous ceux qui pensent que, les prix élevés du pétrole aidant, on va enfin se tourner sérieusement vers des sources d'énergie autres que le pétrole de se renseigner, sérieusement, et de réaliser que :

    Aucune énergie alternative, ni même toutes les sources alternatives ensemble n'arriveront à remplacer plus qu'un faible pourcentage de tout le pétrole consommé aujourd'hui.

    La discussion ouverte par gillesh38 sur ce sujet est d'ailleurs précieuse à ce sujet....



    Citation Envoyé par Photon
    Pour te faire une opinion moins "rapide" : http://www.yvescochet.net/rubrique.php3?id_rubrique=5
    Merci Photon pour ce lien. Je maintiens là encore : Yves Cochet est pour le moment le seul homme politique à avoir conscience de l'ampleur du problème. Le lien démontre amplement qu'il en a pleinement conscience. Là encore, prenez le temps de le lire...
    Nous aurions tout de même mauvaise grâce à ne voir en ses discours qu'un "coup de pub"....

    Citation Envoyé par gillesh38
    Je pense que je vais envoyer un petit mail a Yves Cochet pour lui demander comment on peut agir au mieux pour sensibiliser l'opinion, c'est lui le pro après tout....
    Bonne idée, il ne faut rien négliger.... J'en étais arrivé aussi à cette conclusion. Tiens nous au courant stp...


    (France Inter ce matin : Laurent Fabius demande le rétablissement de la TIPP flottante. Je répète, une telle mesure serait criminelle. Et je pèse mes mots. Il faut absolument que nos hommes politiques en aient conscience.)



    Là encore, pour le fond du sujet, je reporte cela à un peu plus tard. Mais je ne pouvais m'empêcher de réagir à ce qui se disait, en bien ou en mal.

  25. #20
    Global-Floch

    Re : Que faut-il faire pour préparer les conséquences de la fin du pétrole ?

    Citation Envoyé par gillesh38
    Je pense que je vais envoyer un petit mail a Yves Cochet pour lui demander comment on peut agir au mieux pour sensibiliser l'opinion, c'est lui le pro après tout....

    C'est courageux ! Je suis bien curieux de voir la réponse si réponse il y a


    Quand a dire il faut faire des trains mettre des taxes etc... le problème c'est que vous ne pouvez rien faire. Alors c'est bien beau de dire il faut que le gouvernement fasse ceci fasse cela mais quelque part c'est du vent (j'exagère je sais).
    L'associatif reste un moyen de lutte plus efficace que le vent.
    Une civilisation a seulement l'épaisseur de trois repas.

  26. #21
    Global-Floch

    Re : Que faut-il faire pour préparer les conséquences de la fin du pétrole ?

    la voila pit être la réponse de Cochet :
    http://www.yvescochet.net/rubrique.php3?id_rubrique=7
    Engages toi chez les verts : tu verras du pays
    Une civilisation a seulement l'épaisseur de trois repas.

  27. #22
    the_oliver_2000

    Re : Que faut-il faire pour préparer les conséquences de la fin du pétrole ?

    Citation Envoyé par Global-Floch
    Quand a dire il faut faire des trains mettre des taxes etc... le problème c'est que vous ne pouvez rien faire. Alors c'est bien beau de dire il faut que le gouvernement fasse ceci fasse cela mais quelque part c'est du vent (j'exagère je sais).
    Non non tu n'exagères pas, il faut que l'on se concentre sur ce qu'on peut faire. Les grandes idées c'est bien beau mais "dans le désert mieux vaut un con qui marche que deux intellectuels assis"

    Quant à Yves Cochet, j'ai parcouru son site en diagonale. Il a l'air parfaitement conscient des enjeux du peak oil mais en même temps il me semble anti nucléaire.... J'avoue que cela ne me semble pas très cohérent

  28. #23
    procyon31

    Re : Que faut-il faire pour préparer les conséquences de la fin du pétrole ?

    Citation Envoyé par the_oliver_2000
    Non non tu n'exagères pas, il faut que l'on se concentre sur ce qu'on peut faire. Les grandes idées c'est bien beau mais "dans le désert mieux vaut un con qui marche que deux intellectuels assis"

    Quant à Yves Cochet, j'ai parcouru son site en diagonale. Il a l'air parfaitement conscient des enjeux du peak oil mais en même temps il me semble anti nucléaire.... J'avoue que cela ne me semble pas très cohérent
    Je sais... Il est clairement anti-nucléaire. Je n'ai pas dit que je partageais toutes ses opinions.

    A long terme il a cependant sans doute raison, puisque c'est une énergie non renouvelable. (et même à moyen terme pour les réacteurs existant actuellement ; si les Etats-Unis se mettent à construire à tour de bras des réacteurs comme ils ont dit en avoir l'intention l'uranium sera épuisé très rapidement. Restent les surgénérateurs mais là on est revenu à zéro. On ne sera jamais prêt à temps. Et c'est aussi non renouvelable)

    A long terme il a sans doute raison aussi par la charge que nous faisons peser sur les générations futures par les déchets (sauf solution d'enfouissement profond).

    A court et moyen terme je ne pense pas que nous pourrons raisonnablement nous passer du nucléaire, pour "amortir" autant qu'il se peut le choc.

  29. #24
    jc_m

    Re : Que faut-il faire pour préparer les conséquences de la fin du pétrole ?

    Citation Envoyé par Global-Floch
    . . . . . .
    L'associatif reste un moyen de lutte plus efficace que le vent.
    Serions-nous plusieurs à le penser ?

    C'est mon point de vue

  30. Publicité
  31. #25
    chromite98

    Re : Que faut-il faire pour préparer les conséquences de la fin du pétrole ?

    Avec le franchissement de la barre de 70$, il semblerait que les médias commencent à s'intéresser à la question.
    Voir la une de libé:
    http://www.liberation.fr/page.php?Article=319990
    C'est donc le moment d'en rajouter une couche par tous les moyens médiatiques possibles.

  32. #26
    Global-Floch

    Re : Que faut-il faire pour préparer les conséquences de la fin du pétrole ?

    Citation Envoyé par procyon31
    J'ai de la politique une idée très noble, et c'est elle qui nous sauvera... ou pas.
    ...
    Les réactions (jusque là, attendons demain) du Premier Ministre de Villepin ne sont d'ailleurs pas les pires qui pourraient être. Dire aux Français que le pétrole est épuisable, qu'on ne diminuera pas les taxes sur l'essence, qu'on va réduire la vitesse sur les autoroutes, il faut dire que ça va dans le bon sens, même si c'est un pas minuscule.

    Les déclarations des hommes politiques n'ont malheureusement que peu de valeurs (cf le G8). Ils ont les mains liées par leurs ambitions et leurs connivences et surtout l'horizon électoral.
    Ceci concerne le sujet puisque cela pourrait être un moyen de résoudre le problème. Mais je crois au pouvoir du peuple. Et tant que le peuple n’aura pas le courage d’un changement cela ne sera pas les hommes politiques qui le feront pour nous. Ils ont appris à brosser dans le sens du poil. Pour moi de ce côté là peu d'espoir.
    Une civilisation a seulement l'épaisseur de trois repas.

  33. #27
    JPL

    Re : Que faut-il faire pour préparer les conséquences de la fin du pétrole ?

    Modération.

    Veillez à éviter les discussion à caractère politique. Cette discussion ne demande qu'à déraper
    Merci
    Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant - Pierre Dac

  34. #28
    moijdikssékool

    Re : Que faut-il faire pour préparer les conséquences de la fin du pétrole ?

    Il a l'air parfaitement conscient des enjeux du peak oil mais en même temps il me semble anti nucléaire.... J'avoue que cela ne me semble pas très cohérent
    sur un autre fil, il a été fait la remarque que, d'après WWF, le nucléaire a autant d'emprise biologique que le pétrole(cela m'étonne, mais je ne connais pas la zone, autour d'une centrale, dans laquelle on ne peut habiter. Ni l'impact des rejets d'eaux chaudes, du temps de stockage/retraitement)

  35. #29
    the_oliver_2000

    Re : Que faut-il faire pour préparer les conséquences de la fin du pétrole ?

    Citation Envoyé par moijdikssékool
    sur un autre fil, il a été fait la remarque que, d'après WWF, le nucléaire a autant d'emprise biologique que le pétrole(cela m'étonne, mais je ne connais pas la zone, autour d'une centrale, dans laquelle on ne peut habiter. Ni l'impact des rejets d'eaux chaudes, du temps de stockage/retraitement)
    Peut être j'avoue que je n'ai pas de chiffres non plus. Je voulais juste signaler que se passer du pétrole et du nucléaire en même temps ne me semble pas très sérieux.

  36. #30
    Quisit

    Re : Que faut-il faire pour préparer les conséquences de la fin du pétrole ?

    je connais une centrale qui a littérallement un village à son pied : CHOOZ dans les ardennes, mais je crois que l'emprinte écologique du WWF concernant le nucléraire est pipeau-fanta, je ne sais plus qui avait soulogné le problème de la variable de base utilisé par le WWF (style postulat 1w pétole= 1w nuke = même rejet de co²)

    Donc je ne me baserait pas là dessus...

Sur le même thème :

Page 1 sur 7 12 3 4 5 6 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Faut-il se préparer à l'entrée en CPGE ?
    Par Dydo dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 135
    Dernier message: 24/08/2007, 19h45
  2. Conséquences de la fin du pétrole
    Par Narduccio dans le forum Discussions scientifiques
    Réponses: 536
    Dernier message: 31/08/2005, 05h15
  3. faut pas faire comme les éléphants
    Par P-plum dans le forum Science ludique : la science en s'amusant
    Réponses: 14
    Dernier message: 14/09/2004, 12h24