Répondre à la discussion
Page 3 sur 4 PremièrePremière 3 DernièreDernière
Affichage des résultats 61 à 90 sur 103

Capacités sensorielles des animaux



  1. #61
    invite87654345678
    Invité

    Re : Capacités sensorielles des animaux


    ------

    J'ai délibérément choisi l'exemple du tsunami pour mon hypothèse.
    Un séisme survient à plusieurs milliers de km d'un lieu où se trouvent des animaux succeptibles de capter des ondes telluriques : les éléphants.
    La vague génrée par le tsunami est au préalable une vague de fond (les symptomes à la surface de l'océan, en plein océan sont impreceptibles). La vague de fond racle le socle océanique et s'élève au fur et à mesure que le relief s'élève.
    A 40 ou 30 km de la côte, la vague qui déferle à près de 800 km/h rabote le fond, arrache les coraux, bouleverse les écosystèmes, et tout cela se passerait dans l'indifférence la plus totale pour ces animaux qui ressentent les choses par les pieds ?

    http://www.prevention2000.org/cat_na...le_tsunami.htm

    Un raz de marée dégage une énergie colossale, qui est loin d'atteindre l'ampleur des ondes telluriques émises lorsqu'un éléphant frappe du pied...
    L'ordre doit être d'un pour 100 000 ... Or, si un animal ressent une vibration infinitésimale, il ne peut que ressentir l'arrivée d'une vague de fond.
    J'en conclus donc que nous sommes très loin d'appréhender et surtout de comprendre ce qu'un animal est capable de percevoir.

    L'homme possède 5 millions de cellules olfactives, tandis que le chien en possède 15 fois plus...

    http://cfcn.free.fr/france/medical/sens.htm

    Et je rebondis sur le chien qui a refusé d'embarquer sur le Minerve... 6 ème sens ? Prémonition ? A-t-il lu dans le marc de café ?
    Qu'est ce qui a alerté l'animal ?

    -----

  2. Publicité
  3. #62
    Narduccio

    Re : Capacités sensorielles des animaux

    Citation Envoyé par kaolin
    Et je rebondis sur le chien qui a refusé d'embarquer sur le Minerve... 6 ème sens ? Prémonition ? A-t-il lu dans le marc de café ?
    Qu'est ce qui a alerté l'animal ?
    ET les animaux qui n'ont pas refusé d'embarquer pour les diverses catastrophes ?
    C'est toujours la même chose dans la plupart des discussions sur des sujets irrationnels, il y a des études qui portent sur des dizaines ou des centaines exemples et tout le monde s'axe sur une incongruïté.
    Des véterinaires ont fait des essais avec les chats (j'ai lu cela assez recemment dans une revue, mais je ne me rappelle plus laquelle). SI mes souvenirs sont bon, un chat connait son environnement dans un rayon d'environ 500 m autour de son lieu d'habitation. Les personnes qui ont réalisés cette étude ont donc "semé" des chats un peu partout et attendu qu'ils reviennent chez "eux". Le nombre de chats revenus permet de dire que ceux qui revinrent avaient été laché à moins de 500 m de leurs habitations ou qu'ils étaient revenus par hazard dans un lieu qu'ils connaissaient. Ca, c'est ce que permet de démontrer une étude scientifique. Mais ils n'arrivent pas à expliquer pourquoi certains animaux semblent capable de retrouver leurs maitres à plusieurs centaines de kilomètres. Sur les millions d'animaux perdus chaque années, il y a un ou deux qui reviennent spontannément chez eux. Pourquoi si peux, comment ? J'ai bien peur que la science ne puisse pas répondre ou plutôt que la seule réponse soit ou le hasard ou que les personnes qui pensent retrouver leur animal se sont trompées et ont reconnus un autre animal.
    Mais, on n'empêchera jamais certains de prétendre que la raison soit irrationnelle.
    "Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable". Karl Popper

  4. #63
    invite87654345678
    Invité

    Re : Capacités sensorielles des animaux

    Ce qui me parait irrationnel, c'est la propension que l'on peut avoir a extraire une toute petite phrase d'un texte pour la monter en mayonnaise, en occultant l'ensemble des explications... (l'histoire du chien tient sur deux lignes !)

    Lorsque je demandais si le chien avait lu l'info dans le marc de café, cela aurait dû suffir pour comprendre que je prenais l'info au second degré, même si je m'interrogeais sur sa réalité...

    Si c'est à moi que s'adresse la phrase "on n'empêchera jamais certains de prétendre que la raison est irrationnelle", c'est mal me connaître, je répondrais que je crois simplement que la raison n'est pas toujours compréhensible.

    J'ai personnellement vécu des épisodes troublants avec un chat et des chevreuils, et que je n'ai volontairement pas exposé ici pour ne pas "jurer" dans le décor... Ces histoires n'étaient pas irrationnelles, mais incompréhensibles. Enfin, pour les sceptiques...

  5. #64
    Narduccio

    Re : Capacités sensorielles des animaux

    Citation Envoyé par kaolin
    Si c'est à moi que s'adresse la phrase "on n'empêchera jamais certains de prétendre que la raison est irrationnelle", c'est mal me connaître, je répondrais que je crois simplement que la raison n'est pas toujours compréhensible.
    Je parlais en général et je ne visais parsonne.
    La science, vétérinaire, éthologues, ... dans le cas présent, étudient des phénomènes reproductifs. Tu prend 100 chats; si tu as les moyens, tu leur colle une balise GPS à chacun, tu les lache à une certaine distance de la maison et tu attends. Ca, c'est scientifique. Mais quelque soit la réponse que tu auras elle ne répondra jamais à la question: "pourquoi madame X qui a perdu son chat et qui a déménagé plus tard à eu la surprise de le revoir un beau matin ?" Ou alors faudrait équiper tous les chats de balises GPS et accepter l'idée que madame X n'a pas retrouvé son chat ou que son chat est revenu par hasard. Mais, même s'il est revenu par hasard, tu n'arrivera jamais à le démontrer.
    Donc, les scientifiques pourront expliquer que dans la majorité des cas, les phénomènes extraordinaires relatés par des témoins s'expliquent de manière très rationnelle. En gros, c'est souvent une méconnaissance du comportement animal par l'homme. Mais, il restera toujours des cas qui ne seront pas expliquables parce qu'il manque des données ou pour diverses raisons.
    Donc, nous arriverons peut-être à expliquer rationnelllement de nombreux cas. Les autres échappent au domaine de la science. Il ne faut pas chercher plus loin et ne pas chercher à interprèter ce que j'écris. Je t'assure, aucune attaque personnelle.
    "Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable". Karl Popper

  6. #65
    Tofu

    Re : Capacités sensorielles des animaux

    Bonsoir,

    les chinois ont à une certaine époque cherché à prévoir les séismes par les comporements inhabituels des animaux.
    Il y a un article en anglais sur le sujet je le met:
    http://www.drgeorgepc.com/Earthquake...tionChina.html
    desole pour le manque de ponctuation

  7. #66
    didier9417

    Re : Capacités sensorielles des animaux

    bonjour,
    peut-on penser connaitre tous les moyens de commuication utilisée par les animaux.......je prends pas trop de risque en disant non

    en attendant il n'y a que des suppositions......suggettent a interpretation(rien ne me semble "extra-ordinaire" pour les 7ac ou phachyderme hormis l'interpretation qu'on veut lui donner) sans exclure ce que l'on sait ne pas "voir"......l'experience des chats est interessante .......pourtant comment expliquer certains faits......plus que troublant.....ou le hazard n'a pas sa place.
    chaque espece communique(ou je me trompe?)
    les especes entre-elles communiquent(idem)
    l'homme a acquis assez tot une independance face a son environnement qui lui a minimisé le besoin de se servir de ses sens.....les sens chez nos lointains ancetres devaient etre plus developpes,mais en a-t-on perdus au cours de l'evolutions...?

    "toutes les voies sont preferables aux autres"de je sais plus qui

  8. Publicité
  9. #67
    didier9417

    Re : Capacités sensorielles des animaux

    bonjour,
    peut-on penser connaitre tous les moyens de commuication utilisée par les animaux.......je prends pas trop de risque en disant non

    en attendant il n'y a que des suppositions......suggettent a interpretation(rien ne me semble "extra-ordinaire" pour les 7ac ou phachyderme hormis l'interpretation qu'on veut lui donner) sans exclure ce que l'on sait ne pas "voir"......l'experience des chats est interessante .......pourtant comment expliquer certains faits......plus que troublant.....ou le hazard n'a pas sa place.
    chaque espece communique(ou je me trompe?)
    les especes entre-elles communiquent(idem)
    l'homme a acquis assez tot une independance face a son environnement qui lui a minimisé le besoin de se servir de ses sens.....les sens chez nos lointains ancetres devaient etre plus developpes,mais en a-t-on perdus au cours de l'evolutions...?

    "toutes les voies sont preferables aux autres"de je sais plus qui

  10. #68
    didier9417

    Re : Capacités sensorielles des animaux

    desole pour ces erreurs de manips......

  11. #69
    xleto2

    Re : Capacités sensorielles des animaux

    Citation Envoyé par kaolin
    Et je rebondis sur le chien qui a refusé d'embarquer sur le Minerve... 6 ème sens ? Prémonition ? A-t-il lu dans le marc de café ?
    Qu'est ce qui a alerté l'animal ?
    Ils sentent peut-être mieux que nous les variations du taux d'humidité de l'air, de la pression atmosphérique, etc, et peuvent en déduire (j'ajouterais d'instinct) l'arrivée d'une tempête. Comme les oiseaux avant un orage.

  12. #70
    paulb

    Re : Capacités sensorielles des animaux

    Bonjour,
    Je débarque et, comme toujours dans ce cas, j'essaie de revenir au "point zéro".
    S'il s'agit de capacités sensorielles, on peut exclure d'emblée les cas de "pressentiment" comme celui du toutou du sous-marin Minerve, puisque pour se servir de ses capacités sensorielles il doit y avoir un signal véhiculé par un milieu et capté par un organe spécialement adapté à ce type de signal. Un exemple trivial est l'ouïe qui reçoit un signal constitué par des vibrations de pression de l'air. L'oreille des éléphants est capable de percevoir des vibrations de basse fréquence, ce qui leur permet de communiquer par des sons que l'homme ne perçoit pas. Un exemple moins connu est le moyen de communication des insectes par phéromones, substances chimiques, transmises par voie aérienne et captées par l'odorat. On pense que l'homme les perçoit aussi de façon inconsciente et qu'ils joueraient un rôle important dans les relations sexuelles.
    La partie de la perception des animaux qui fait appel aux mêmes sens que ceux de l'homme et que nous ne percevons pas s'explique souvent par un décalage de la bande passante perçue par les uns et les autres (les éléphants ont une bande passante basse, les chauves-souris une bande passante haute pour leur "radar").
    Rien n'empêche que certaines espèces d'animaux (et même de végétaux) aient des sens autres que les nôtres, capables de capter des informations véhiculées par d'autres milieux physiques ou chimiques (électriques, magnétiques, gravitationnels, gazeux, liquides, solides etc.)
    Un domaine qui est encore insuffisamment exploré est celui des migrations et en général le sens de l'orientation, que certains animaux possèdent d'une façon étonnante.
    Je ne résiste pas à un petit exemple que je n'arrive pas à m'expliquer. J'ai l'habitude de promener mon chien à quelques kilomètres de chez moi. J'y vais en voiture par un chemin assez compliqué, toujours le même et mon chien manifeste sa joie dès qu'il comprend où l'on va. Une fois, en revenant de voyage, je voyais la nécessité d'une promenade hygiénique avant de rentrer et me dirigeais vers ce lieu de promenade, en venant du sens opposé, par un chemin jamais encore emprunté. Deux kilomètres avant d'y arriver, le chien commençait à manifester sa joie. Je me suis arrêté, descendu de la voiture et laissé mon chien me précéder: il m'y a conduit tout droit!
    Certains expliquent les grandes migrations par l'imitation des anciens par les jeunes, qui leur montreraient les routes à suivre. C'est difficile à croire, car la plupart des migrateurs voyagent jour et nuit. Et c'est exclu pour les fameux papillons Monarque, dont aucun spécimen ne fait deux migrations aller-retour (à ma connaissance). Je pense que les espèces migratoires disposent d'un fil d'Ariane aussi fiable que nos autoroutes, qu'on finira bien par découvrir.
    Heureusement il reste encore pas mal de choses inexpliquées, ce qui fait travailler les chercheurs. Mais savoir si tout est "explicable" restera probablement une question encore longtemps.

  13. #71
    paulb

    Re : Capacités sensorielles des animaux

    Citation Envoyé par xleto2
    Ils sentent peut-être mieux que nous les variations du taux d'humidité de l'air, de la pression atmosphérique, etc, et peuvent en déduire (j'ajouterais d'instinct) l'arrivée d'une tempête. Comme les oiseaux avant un orage.
    Bonjour, sans vouloir me vanter, en vieux marin je sens aussi l'arrivée d'un coup de chien, par une sorte de picotement, ce qui est confirmé par un certain nombre de signes précurseurs. Les dictons à ce sujet sont innombrables. En voici un: "Ciel maquerellé et queues de jument font carguer la toile aux vaisseaux les plus grands".

  14. #72
    invite87654345678
    Invité

    Re : Capacités sensorielles des animaux

    Citation Envoyé par paulb
    Et c'est exclu pour les fameux papillons Monarque, dont aucun spécimen ne fait deux migrations aller-retour (à ma connaissance).
    Je confirme, j'ai vu un reportage sur le sujet il y a une semaine à peine. Leur plan de vol d'une génération à l'autre est rigoureusement le même, et il n'y a là aucun "apprentissage".
    On peut retrouver ce même phénomène chez les tortues luth qui, toutes jeunes quittent l'île qui les a vu naître, et y revienne des années plus tard, pour pondre à leur tour.
    Et pour la procession migratoire des langoustes au fond de l'océan.

  15. Publicité
  16. #73
    Narduccio

    Re : Capacités sensorielles des animaux

    Nous savons que les sens des humains étaient plus développés que ceux qu'ils sont aujourd'hui et que c'est un problème du au non-usages. Ainsi, il existe des dessins réalisés par des naturalistes qui montrent des détails que nous ne savons plus voir qu'avec une loupe, objet qui n'existait pas à l'époque de la réalisation de ces dessins. Mais si aujourd'hui, je désire voir de tels détails, plutôt que de forcer ma vue, j'irais chercher une loupe. Nous ne possédons plus cette capacité à discerner de tous petits détails ou plutôt nous ne la développons pas.
    "Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable". Karl Popper

  17. #74
    didier9417

    Re : Capacités sensorielles des animaux

    Citation Envoyé par kaolin
    Je confirme, j'ai vu un reportage sur le sujet il y a une semaine à peine. Leur plan de vol d'une génération à l'autre est rigoureusement le même, et il n'y a là aucun "apprentissage".
    On peut retrouver ce même phénomène chez les tortues luth qui, toutes jeunes quittent l'île qui les a vu naître, et y revienne des années plus tard, pour pondre à leur tour.
    Et pour la procession migratoire des langoustes au fond de l'océan.

    bonjour,
    comment l'information (le plan de vol) est-elle respectée a chaque migration...?vous pensez que la solution soit genetique......?autres...?

  18. #75
    invite87654345678
    Invité

    Re : Capacités sensorielles des animaux

    Puisque les monarques ne peuvent se transmettre l'info de génération en génération, il doit y avoir quelque chose d'inné dans ce comportement.
    Pour migrer sur 3000 km ?
    Comme je suppose que ce ne sont pas les âmes de ceux qui sont morts en route qui les guident, il est plus que probable que les papillons naissent avec une configuration génétique qui permet une orientation basée sur le magnétisme terrestre.
    C'est l'hypothèse qui prévaut pour les oiseaux migrateurs alors je pense qu'il peut en être de même pour d'autres espèces.

  19. #76
    didier9417

    Re : Capacités sensorielles des animaux

    Citation Envoyé par kaolin
    les monarques ne peuvent se transmettre l'info de génération en génération, il doit y avoir quelque chose d'inné dans ce comportement.

    ...les papillons naissent avec une configuration génétique qui permet une orientation basée sur le magnétisme terrestre.
    .
    bonjour,
    la configuration genetique est une transmition de l'info.....que se transmettent les monarques de generation en generation....je ne comprends pas le mot "inné".....desol&#233 ;

    je prends ton postulat(tout a fait logique) concernant les flux migratoires et le magnetisme terrestre,ce qui implique une biologie adaptée,mais je crois me rappeler avoir lu que le champs (ou lignes de champs)magnetique terrestre evoluait.....(direction,intens ite...)(ce qui peut expliquer le fait que certaines groupes "foirent "leur periple.....7ac echoues.....ect)la question que je me pose,c'est si les champs changent(pas facile a dire... )comment les especes adaptent ces informations"fluctuantes" sans changer de direction pour leur voyage......sensibilite aux champs magnetiques...ok....mais seulement......???perso je trouve pas ca logique......


    "toutes les voies sont preferables aux autres"de je sais plus qui ........

  20. #77
    quetzal

    Re : Capacités sensorielles des animaux

    les cigognes apprennent le chemin de leur ainés... certain cigognaux d'elevage doivent tout re-apprendre, car ils ne connaissent pas les trajets...

  21. #78
    Démostène

    Re : Capacités sensorielles des animaux

    Salut,
    Une autre voie de recherche : l'empathie
    http://www.google.fr/search?hl=fr&q=empathie&spell=1
    @+
    " Devant l'homme, la forêt, derrière, le désert" Chat-tôt-brillant.

  22. Publicité
  23. #79
    invite87654345678
    Invité

    Re : Capacités sensorielles des animaux

    Citation Envoyé par didier9417
    je prends ton postulat(tout a fait logique) concernant les flux migratoires et le magnetisme terrestre,ce qui implique une biologie adaptée,mais je crois me rappeler avoir lu que le champs (ou lignes de champs)magnetique terrestre evoluait.....(direction,intens ite...)(ce qui peut expliquer le fait que certaines groupes "foirent "leur periple.....7ac echoues.....ect)la question que je me pose,c'est si les champs changent(pas facile a dire... )comment les especes adaptent ces informations"fluctuantes" sans changer de direction pour leur voyage......sensibilite aux champs magnetiques...ok....mais seulement......???perso je trouve pas ca logique.....
    Bonsoir

    Je sais que les champs magnétiques changent mais je n'ai pas plus d'explications, sauf celle émise par des scientifiques pour les oiseaux.
    Leur cerveau contiendrait de la magnétite en quantité infinitésimale qui suffirait à "orienter" les migrations de façon aussi précise qu'une boussole.
    Le phénomène est également évoqué pour les langoustes

    Pour ce qui est du terme "inné", il n'est peut être pas adapté à mon explication. Mais la transmission est génétique. Donc inné dans le sens où c'est fabriqué d'origine... dans le moule.

    Les anguilles qui se regroupent en plein milieu de l'océan Atlantique doivent avoir des systèmes de repérage identiques.

  24. #80
    didier9417

    Re : Capacités sensorielles des animaux

    bonjour,
    merci pour la remise en memoire de la magnetite.....c'est un debut d'explication....
    pour en revenir aux capacites sensorielles,je suis de l'avis de démostene.....si on se pose une question...prenons garde a l'empathie......pour eviter toutes interpretations nebuleuses.....
    "toutes les voies sont preferables aux autres"de je sais plus qui

  25. #81
    Global-Floch

    Re : Capacités sensorielles des animaux

    Bonjour à tous,
    J'ai tout lu si si ! Beaucoup de choses ! c'est très interéssant. Allons y
    Citation Envoyé par paulb
    Je ne résiste pas à un petit exemple que je n'arrive pas à m'expliquer. J'ai l'habitude de promener mon chien à quelques kilomètres de chez moi. J'y vais en voiture par un chemin assez compliqué, toujours le même et mon chien manifeste sa joie dès qu'il comprend où l'on va. Une fois, en revenant de voyage, je voyais la nécessité d'une promenade hygiénique avant de rentrer et me dirigeais vers ce lieu de promenade, en venant du sens opposé, par un chemin jamais encore emprunté. Deux kilomètres avant d'y arriver, le chien commençait à manifester sa joie. Je me suis arrêté, descendu de la voiture et laissé mon chien me précéder: il m'y a conduit tout droit!
    Mon chien avait des capacités de ce genre dans la voiture (il voyait pas du tout le paysage mais il pressentait l'arrivée). Je pense que tout simplement l'indicateur pour ton chien était toi même, c'est-à-dire ton état nerveux, physiologique auquel ton chien est surement très sensible. Quand tu vas te promener tu es dans un certain état nerveux ou physiologique, tu commences à te détendre, tu as certains comportements inconscients (le regard que tu lui portes, la laisse que tu prépares) qu'il associe immédiatement à la ballade par effet Pavlov(j'imagine...) Pour le reste du chemin à trouver, l'odeur me parait bien suffisante pour un chien.

    Point suivant :
    Je pense que les première pages de ce post étaient salutaires pour sortir de ce cliché du 6eme sens qui n'a effectivement aucun sens(sans jeu de mot insens&#233. Pourtant la définition du mot "SENS", je pense, doit être encore clarifié avant d'aller plus loin :

    Le sens vient-il de
    l'organe : oreille peau etc?
    ou du vecteur physique ou chimique: sons, photons etc?

    Personnellement je penche pour le vecteur physique.
    Dans le cas de la vision infrarouge cela reste de la vision à base de photon ! cela à l 'avantage de réduire le nombre de sens et peut d'y voir plus clair (sans jeu de mot déjà vu ) !
    Et cela paradoxalement nous conduirait à affirmer que les éléphants ont des oreilles dans les pieds Pourquoi pas ? Les indiens collaient bien leurs oreilles sur les rails de trains ! allons plus loin même dans cette logique :

    L'odorat et le gout sont un meme sens puisque le vecteur est le même c'est à dire une molécule. Donc que la molécule soit gazeuse ou liq ou solide c'est la même chose. Il y de grande concordance entre le gout et l'odorat.

    Du coup, il n'est pas un problème de donner d'autres vecteurs auxquels seraient sensibles d'autres animaux : le champ magnétique ou électrique ou autres.
    La ou cela devient plus problématique c'est comment va faire le système centralisateur des différents sens (un certain dénommé Brain) pour en dégager de l'information cohérente.

    Car le Tout est plus que la somme des éléments, de l'assemblage de choses simples peuvent émerger des propriétés nouvelles comme le don de l'orientation, des affaires, le don d'empathie (je ne parle pas volontairement de sens). Ce n'est pas un sens en soi c'est sa capacité de traiter l'information qui ne dépend pas des vecteurs élémentaires (molécules, photons, etc..) ni de leur organes.

    Le fameux chien du sous marin(je crois) a peut être senti la tempête ou la nervosité du mécanicien qui se disaitque le moteur était pas tip top. En tous cas son analyse de sa perception primaire lui indiquait un danger. Pas besoin d'un 6eme sens, un cerveau suffit.

    Bon mon message commence à être long et déjà plus personne ne lis ces lignes alors j'arrête là.

    PS : Didier9417 , excuse moi de t'embêter mais est ce que tu pourrais te relire par rapport à l'orthographe ? C'est bête mais lorsque j'ai lu toutes ces pages, tes posts étaient pas faciles à lire. C'est dommage parce que l'on comprends moins bien ce que tu veux dire !
    Et puis..... tu serais pas.... monomaniaque..... des trois petits points .......... ?.... ......
    Dernière modification par Global-Floch ; 16/12/2005 à 13h26.
    Une civilisation a seulement l'épaisseur de trois repas.

  26. #82
    quetzal

    Re : Capacités sensorielles des animaux

    il est vrai qu'en tant qu'utilisateur forcené des trois petit points, il faut tout de même que je t'explique ce qu'il signifie... les points de suspentions, sont de l'ordre de l'expréssion du discours et permette de retranscrire la refllexion, et la suspention momentannée du discour...
    bref, c'est une pause retranscrite.
    qu'il est dur de rentranscrire la beauté de la verbalité dans ce language ecrit si étriqué.
    peut-etre que cette forme serait plus approprié ._____
    qu'en penses-tu._______________?

  27. #83
    invite87654345678
    Invité

    Re : Capacités sensorielles des animaux

    Citation Envoyé par didier9417
    si on se pose une question...prenons garde a l'empathie......pour eviter toutes interpretations nebuleuses.....
    Bonsoir

    Mes interprétations sont-elles nébuleuses ? Je m'interroge, mais je me pose surtout la question suivante :
    - La nature a créé une infinité de créatures vivantes, qui chacune possède un mode de vie qui lui est propre, un territoire qui lui est propre, une adaptation à l'environnement qui lui est personnelle, une méthode de reproduction qui lui est propre, etc...
    Cette variété, déclinée à l'infini, que ce soit pour les insectes, les poissons, les mammifères, les oiseaux, etc.., n'est pas due à l'opération du St Esprit, sauf si l'on y croit. Elle découle d'une évolution adaptative à des conditions et à des exigences environnementales spécifiques.
    Cette nature a fait en sorte que certaines espèces migrent (herbivores, poissons, crustacés, chéloniens, oiseaux, cétacés...) pour leur permettre de trouver soit de la nourriture, soit un lieu propice à la mise bas. Comment ces espèces savent-elles se repérer, comment font-elles pour emprunter toujours les mêmes routes migratoires ?
    Cela ne peut s'expliquer que par la mise en jeu de fonctions biologiques précises (magnétite, phéromones, vibrations telluriques, ondes acoustiques, et que sais-je encore).
    Est-ce cela l'empathie ?

  28. #84
    didier9417

    Re : Capacités sensorielles des animaux

    bonsoir,
    kaolin quand je pensais empathie, c'est pour l'interpretation de phenomene que l'on ne connait pas(cf message #47(le "morse des pachydermes....)
    la question que je me pose est de savoir si il y a des especes migrantes qui pourraient faire l'economie d'une migration....et si oui pourquoi continuent-elles?
    si vous avez des avis....je suis preneur!
    "toutes les voies sont preferables aux autres"de je sais plus qui

  29. Publicité
  30. #85
    quetzal

    Re : Capacités sensorielles des animaux

    empathie ou anthropomorphisme??

    l'empathie c'est ressentir par transfert ce qu'un autre laisse apparaitre de ce qu'il ressent...

    ici tout se joue sur la notion de transfert et de savoir si nous pouvons pour un individu qui n'est pas humain estimer que ce qui transparait est de même nature que ce que nous pouvons en comprendre...

    il me semble que pour pas mal d'apparence comportemental chez l'animal l'ont peux clairement ressentir ou comprendre leur comportement... la douleur, la faim, la peur, l'amitié, etc,
    comprendre n'est pas ressentir, mais la limite ici ne semble etre qu'humaine, puisque l'empathie serait une capacité de comprendre(prendre avec), les sensation d'autrui. non??
    et l'antropomorphisme n'est pas bien loin, c'est a dire de faire l'inverse, de donner au animaux nos propres ressenti a partir du moment ou ceux-ci manifeste des comportement similaire aux notres.

    la question serait comment se fait-il que cela soit si facile?? serions-nous finalement si proche des animaux?? lol

  31. #86
    Argyre

    Re : Capacités sensorielles des animaux

    Bonsoir,

    Citation Envoyé par kaolin
    Comment ces espèces savent-elles se repérer, comment font-elles pour emprunter toujours les mêmes routes migratoires ?
    Cela ne peut s'expliquer que par la mise en jeu de fonctions biologiques précises (magnétite, phéromones, vibrations telluriques, ondes acoustiques, et que sais-je encore).
    Et la vision ?
    Personnellement, si j'étais un oiseau, je me déciderais à partir la nuit car c'est le moment où on ressent le plus le froid. Mais une fois la décision prise, je ne partirais que le matin quand le soleil se lève, car il fait un peu plus chaud et on y voit mieux. Ensuite, je décide de partir vers l'est, car c'est là qu'est le soleil et donc la chaleur. Sur le coup de midi, je vais au sud et le soir je vais vers l'ouest ... sans le savoir. Ensuite, je me repose là où je peux et le lendemain je refais pareil.
    En suivant simplement son instinct d'aller vers le soleil, l'oiseau peut donc suivre rigoureusement le même trajet que ses ancêtres et globalement, il ira vers le sud l'hiver et vers le nord l'été. Ensuite, il peut y avoir aussi une préférence à suivre des côtes plutôt que de s'aventurer au-dessus de l'océan, ou encore une préférence à rester orienté d'une certaine façon par rapport au vent, ou encore à éviter ou à suivre une chaîne de montagnes.
    Bref, il peut y avoir des dizaines de comportements migratoires dus essentiellement à la vision et à un caractère particulier de l'oiseau, il n'est pas besoin d'inventer des organes spéciaux.

  32. #87
    invite87654345678
    Invité

    Re : Capacités sensorielles des animaux

    Admettons, mais que penser alors des bernaches qui volent parfois à 10 000 pieds d'altitude (soit env 3000 mètres), des cygnes de Bewick qui peuvent plafonner à 8000 mètres, et des oies des neiges qui volent pendant 3500 km non stop, donc également de nuit, sans aucun point de repère au sol.
    Un vautour est entré en collision avec un avion à réaction à 37 000 pieds au-dessus de la côte de l'Afrique de l'Ouest (soit près de 10 000 m !). Voir lien suivant :
    http://www.tc.gc.ca/AviationCivile/A...terOiseaux.htm
    De plus, de nombreuses migrations s'effectuent au-dessus des océans, ce qui pour les indices ne laisse pas beaucoup de chance pour se diriger.
    Que les oiseaux aillent un coup à l'Est, un coup à l'Ouest, me parait incongru. A moins que quelqu'un ne les ait fait boire avant qu'ils ne partent...
    Que les animaux fasse du repérage visuel, d'accord. Mais pas tout le temps. Et puis cette hypothèse ne tient pas pour les tortues marines, les baleines, les langoustes, les anguilles, les saumons... et les papillons monarques qui ne survivent pas pour le voyage du retour.

  33. #88
    paulb

    Re : Capacités sensorielles des animaux

    Citation Envoyé par Argyre
    Bonsoir,


    Et la vision ?
    Personnellement, si j'étais un oiseau, je me déciderais à partir la nuit car c'est le moment où on ressent le plus le froid. Mais une fois la décision prise, je ne partirais que le matin quand le soleil se lève, car il fait un peu plus chaud et on y voit mieux. Ensuite, je décide de partir vers l'est, car c'est là qu'est le soleil et donc la chaleur. Sur le coup de midi, je vais au sud et le soir je vais vers l'ouest ... sans le savoir. Ensuite, je me repose là où je peux et le lendemain je refais pareil.
    En suivant simplement son instinct d'aller vers le soleil, l'oiseau peut donc suivre rigoureusement le même trajet que ses ancêtres et globalement, il ira vers le sud l'hiver et vers le nord l'été. Ensuite, il peut y avoir aussi une préférence à suivre des côtes plutôt que de s'aventurer au-dessus de l'océan, ou encore une préférence à rester orienté d'une certaine façon par rapport au vent, ou encore à éviter ou à suivre une chaîne de montagnes.
    Bref, il peut y avoir des dizaines de comportements migratoires dus essentiellement à la vision et à un caractère particulier de l'oiseau, il n'est pas besoin d'inventer des organes spéciaux.
    Bonjour!
    Texte étonnant à plus d'un titre! Les règles du forum stipulent qu'on peut critiquer les idées mais pas les personnes, ne considérons donc que les idées et leur confusion exemplaire.
    Leur auteur se met visiblement dans la peau d'un oiseau migrateur. Il se décide la nuit pour partir, car il y fait froid. Peut-il dire pourquoi c'est une raison valable? En plus, il ne part que le matin, car il fait un peu plus chaud et on y voit mieux. Tiens, c'est une découverte! Ensuite, il part vers l'Est, à midi vers le Sud et le soir vers l'Ouest. Curieux migrateur qui fait n'importe quoi, et seulement quand il voit le soleil! Et il continue comme ça. Ça s'appelle faire des festons! Vous parlez d'un trajet rigoureusement pareil! Et on se demande comment, de cette manière, il arrive à voler vers le Sud en hiver et vers le Nord en été? (D'abord, les oiseaux de l'hémisphère Nord volent vers le Sud en automne et vers le Nord au printemps). Ensuite, pas assez fatigués comme ça, les oiseaux ont des "préférences", suivre les côtes, éviter les océans (c'est faux), suivre les chaînes de montagnes et, le bouquet: "rester orienté d'une certaine façon par rapport au vent". Le bazar complet, puisque le vent, il arrive à tourner, non?. Tout ceci grâce à "un caractère particulier à l'oiseau": lequel?
    Tout ça sur un forum scientifique. Bravo! Et ne me dites pas que je divague! Ce n'est pas moi, Messieurs.

  34. #89
    Démostène

    Re : Capacités sensorielles des animaux

    Salut,
    Pour l'orientation, l'homme a dejà partiellement décodé un language propre aux abeilles qui leur permet d'indiquer par leur celèbre "danse" ou se situent des resources.
    Mais il s'agit là dans ce cas d'un chemin connu, ce qui tombe dans le cas des anguilles ou des monarques.
    A mon avis, il doit exister bien plus de "manières" pour les animaux d'apréhender leur milieu que nous ne pouvons l'immaginer.
    @+
    " Devant l'homme, la forêt, derrière, le désert" Chat-tôt-brillant.

  35. #90
    paulb

    Re : Capacités sensorielles des animaux

    Bonjour,
    Glané sur Google:
    http://agora.qc.ca/reftext.nsf/Docum...ichele_Drissen
    Apparemment, les Monarches font un aller-retour, ce qui est déjà un peu plus facile, surtout qu'ils se répartissent autour de tout le golfe de Mexique. N'empêche que cette distance à 32 km/h, il faut le faire!

Page 3 sur 4 PremièrePremière 3 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. la vie des capacités
    Par roro1 dans le forum Électronique
    Réponses: 9
    Dernier message: 06/08/2007, 11h10
  2. capacités actuelles des différents condensateurs
    Par ninnindu14 dans le forum Électronique
    Réponses: 2
    Dernier message: 02/02/2007, 12h45
  3. capacités des boards FPGAs
    Par azer2k20 dans le forum Électronique
    Réponses: 1
    Dernier message: 01/06/2006, 14h50
  4. Grandes et faibles capacités hors des condensteurs
    Par Electrofred dans le forum Électronique
    Réponses: 3
    Dernier message: 15/08/2005, 19h11
  5. [TS] Évaluation des capacités expérimentales
    Par morgane40000 dans le forum Géologie et Catastrophes naturelles
    Réponses: 8
    Dernier message: 29/05/2005, 12h12