Discussion fermée
Page 1 sur 5 12 3 4 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 123

Homosexualité : inné ou acquis ??



  1. #1
    Darkal

    Question Homosexualité : inné ou acquis ??


    ------

    J'aimerai savoir vraiment vos avis, personnellement je pense qu'on naît homosexuel, aussi bien qu'on naît hétérosexuel ; l'identité sexuelle est découverte à l'adolescence et non définie (encore moins choisie) en cette même période ; l'identité sexuelle n'est pas influencée psychologiquement par les évenements extérieurs, la situation sociale etc ... Tout se trouve dans un disfonctionnement de production hormonale, qu'on ait deux papas ou deux mamans, qu'on ait ou pas été violé : nous auront découvert après l'adolescence si nous seront attirés sexuellement par l'homme ou par la femme, que ce soit du même sexe ou pas.
    => Tout celà n'est que mon avis après tout
    Mais personnellement j'aime les femmes et pour rien au monde je pourrai avoir du désir pour les hommes et ce depuis ma tendre enfance, et je ne vois pas en quoi si j'avais un autre papa à la place de ma maman j'aurai pu éprouver + d'attirance pour les hommes ...

    SVP zêtes po là pour polémiquer sur le "homo c'est bien ou pas" ou encore "la place des homos dans la société" ...

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    Global-Floch

    Re : Homosexualité : inné ou acqui ??

    Salut,
    Comme d'habitude sur des gros sujets comme celui là il y a déjà nombre de fils sur ce sujet dans les forums.
    Tape Homosexualité dans "Recherche" en haut à droite du forum

    ^^
    Une civilisation a seulement l'épaisseur de trois repas.

  4. #3
    Ptit Kwala

    Re : Homosexualité : inné ou acqui ??

    franchement pour moi connaisant des copains homosexuels je dirai que ce n'est pas inné
    car auparavant ils sortaient bien avec des filles mais je pense qu'il ne trouvais pas le plaisir qu'ils voulaient et comme on pourrait dire "on changeait de bord"
    mais aussi en ayant vu de nombreuses émissions à ce sujets on peut voir des pères de famille qui sont restés des années marier avec une femme et on ensuite divorcer pour ensuite être avec un homme

  5. #4
    mariposa

    Re : Homosexualité : inné ou acqui ??

    Lors de l'embryogénése le cerveau se sexualise sous le controle d'hormonones (même chose que le sexe physique).
    .
    Dans le cas "standard" quiconquei s'écoute comprend ou ressent comme ayant des composantes de l'autre sexe.
    .
    Dans des cas extrèmes (les transexuels) un homme se sent completement femme et réciproquement.
    .
    l'homosexualité se situe entre les cas 'standards" et les cas extrèmes.
    .
    Grosso- modo une question de quantité d'hormones plus ou moins élevées

  6. #5
    tourres

    Re : Homosexualité : inné ou acqui ??

    Ce débat a une haute charge affective et il est difficile de rester clair sur ce sujet. Les hormones ont souvent bon dos je pense qu'il faut creuser dans le processus d'imprégnation mis en évidence par K Lorentz, j'ai entendu parler d'homosexualité induite artificielement sur des oiseaux, mais je n'en sais pas plus la dessus.
    Mon hypothése est la suivante , il n'ya qu'un faible déterminisme pour le penchant sexuel, la structuration sexuelle se fait apres la naissance à la vue des differences morphologiques entre l'un des deux différents sexes

    a ce niveau d'explication il devrait y avoir moitié , moitié d'hétéro et d'homo !

    Pour lever ce probleme je fais intervenir cette fois un déterminisme inné que l'on peut supposer hormonal dont le but est de lever l'ambiguité initiale. ce systeme est capable de détecter la signature hormonale entre un homme et une femme c'est ce systeme qui est fragile et suceptible de fonctionner de travers.

    Pour résumer: l'imprégnation sexuelle est le verrouillage définitif du penchant sexuel , un élément fragile destiné à lever l'indécision initiale provoque le glissement vers le comportement d'attraction homosexuel.
    Michel
    PS Si vous avez compris ce que j'ai voulu expliquer c 'est que vous etes fort !!!
    "Dieu aurait dû faire la nature simple"

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    mouna01

    Re : Homosexualité : inné ou acqui ?? pourqoi pas les deux??

    bonjour,
    le sujet abordé est très intéressant et voudrais donner mon modeste avis sur la question bien que je ne soit pas une experte en psychologie .En fait, je pense que l'homosexualité est acquise . Mais , je voudrais ajouter que ce qui est inné , c'est le désir pur dénué de toute considération du sexe du partenaire . Bien que certains défendent le principe de l'hétérosexualité inné pour un objectif de procréation et donc un instint de survie pour l'espèce . Je rétorquerais que les populations de grands singes pratiquent une bisexualité décompléxée . Par conséquent , je dirais que la bisexualité serais une alternative possible pour l'Homme comme elle l'est pour les grands singes (elle permetterais l'assouvissement d'un désir asexué ou bisexuel ). L'héterosexualité serait un comportement de conformité à la fois religieuse et sociale que l'homme a adopté au cours du temps en l'élevant au statut de norme absolue .
    Voila, j'espère que cet avis vous enrichira , je précise que je ne veux créer aucune polémique . Merci

  9. Publicité
  10. #7
    Global-Floch

    Re : Homosexualité : inné ou acqui ??

    Bonjour à tous,

    une question tout de même : existe-t-il encore quelque chose qui soit de l'ordre de l'inée ou de l'acquis ? Cette question a t elle vraiment un sens puisque que l'inée ne s'exprime qu'en fonction de l'acquis. Pour moi, cette distinction n'a pas de sens, l'inné et l'acquis s'interpénètrent pour donner les beaux êtres humains que nous sommes(pour la plupart...).
    Une civilisation a seulement l'épaisseur de trois repas.

  11. #8
    Démostène

    Re : Homosexualité : inné ou acqui ??

    Salut,
    Voir aussi le fil :
    http://forums.futura-sciences.com/thread33817.html
    Surtout à partir du message 10,
    Il me semble que dejà la question du genre entre en compte et qu'il est bien possible que nombres d'entre nous n'étaient pas à la naissance ce qu'ils sont aujourd'huit !!
    Mais pas de panique les statistiques sont là pour nous rassurer
    @+
    " Devant l'homme, la forêt, derrière, le désert" Chat-tôt-brillant.

  12. #9
    Magellan

    Re : Homosexualité : inné ou acqui ?? pourqoi pas les deux??

    Citation Envoyé par mouna01
    bonjour,
    le sujet abordé est très intéressant et voudrais donner mon modeste avis sur la question bien que je ne soit pas une experte en psychologie .En fait, je pense que l'homosexualité est acquise . Mais , je voudrais ajouter que ce qui est inné , c'est le désir pur dénué de toute considération du sexe du partenaire . Bien que certains défendent le principe de l'hétérosexualité inné pour un objectif de procréation et donc un instint de survie pour l'espèce . Je rétorquerais que les populations de grands singes pratiquent une bisexualité décompléxée . Par conséquent , je dirais que la bisexualité serais une alternative possible pour l'Homme comme elle l'est pour les grands singes (elle permetterais l'assouvissement d'un désir asexué ou bisexuel ). L'héterosexualité serait un comportement de conformité à la fois religieuse et sociale que l'homme a adopté au cours du temps en l'élevant au statut de norme absolue .
    Voila, j'espère que cet avis vous enrichira , je précise que je ne veux créer aucune polémique . Merci
    bonjour mouna01.

    le problèmesoulevé ici est vaste.

    De formation biologiste, je commencerai par dire ceci :

    La nature a créé 2 sexes et la toute première raison en était la procréation (çàd la continuité de l'espèce).

    Dans cette optique, l'hétérosexualité est quelque chose d'inné (imprégnation sexuelle hormonale) et l'homosexualité apparaît comme un flop de cette imprégnation.

    Je suppose que, pour que les sexes opposés pratiquent la procréation, la nature ait inventé la notion de plaisir de l'acte sexuel (jouissance).

    Cette satisfaction des sens a probablement apporté un acquis indéniable à la chose.

    En un mot, le sexe est sorti de son contexte purement créateur pour devenir tout simplement jouissif (une sorte de "dénaturation" de la fonction, si on veut).

    La bisexualité de tes grands singes en serait un exemple.

    Mais l'hétérosexualité est un comportement de conformité dans le sens "procréateur", "naturel", çàd "imposé par la nature".

    Car la nature s'en fout en fait du plaisir que le sexe apporte : pour elle, l'hétérosexualité est uniquement le seul moyen qu'elle a trouvé pour la continuité des êtres vivants pluricellulaires (le comportement hétéro n'est pas quelque chose imposé initialement par la religion et sociale, c'est plutôt le comportement non-hétéro qui a été interdit par eux, parce que jugé "contre-nature". Petite nuance).

    Voilà voilà, tu me diras ce que tu en penses....

  13. #10
    Castelcerf

    Re : Homosexualité : inné ou acqui ??

    Euh juste une idee comme ca un peu bête mais...

    Dans la ligne du poste de magellan.

    La nature à peu être crée le désir de facon justement détaché de la procréation pour permettre à une espèce de se réguler elle même...
    Car si la survie d'une espèce est lié à la reproduction elle est à mes yeux surtout lié au maintient d'un équilibre dans la niche écologique de l'éspèce. Car une espèce pourrait venir à disparaître si elle brisait l'équilibre dans lequel elle vie. Il serait donc dans une certiane logique que la nature à fini par privilégié l'équilibre sur la simple reproduction.

    On a tendance à toujours penser que la nature intègre le principe de la reproduction pour survivre car cela parait parfaitement logique et direct; mais on envisage beaucoup plus de mal qu'elle ai pu intégrer au bout d'un moment, l'inverse; dans le but de laisser la possibilité à l'espèce de maintenir un equilibre. Mais après tout pourquoi pas. Elle à déjà fait tellement de chose incroyable pourquoi pas ca ^^...

    On pourrait donc voir la chose comme ca;
    La nature crée le désir pour pousser à la reproduction et donc à la survie;
    mais pour compenser le déséquilibre que pourrait crée la quête de ce désir et qui pourrait donc menacer la survie;
    elle détache le désir de la procréation afin toujours d'assurer la survie de l'éspèce.

    Sinon sur la question de l'innée et de l'acquis je pense qu'il est impossiblee de tranché car; j'ai tendance à penser comme global-foch.

  14. #11
    Castelcerf

    Re : Homosexualité : inné ou acqui ??

    Et je voulais rajouter que je ne suis pas aussi d'accord avec l'affirmation "la nature se fou du plaisir " ..

    Je pense que l'on peu aussi imaginer; que le plaisir est lui aussi nécessire pour la survie; surtout pour les espèce étant doté de la capacité d'être conscient de soi.

    Le plaisir permettant de maintenir l'individu dans un état d'esprit positif. Ce qui est nécessaire pour la survie.
    Une espèce entière dont la mentalité quotidienne est d'être déprimé ne survivrai pas longtemps je pense.

    Pour moi tout est fait d'equilibre dans la nature. le fait de pouvoir déprimé etait nécessaire dans certaine condition; mais si la nature donne la possibilité de déprimé il faut aussi qu'elle permette l'inverse.

    ps: j'utilise le terme déprime mais je ne pense pas à ce terme dans le sens courant mais plustot comme une sorte de notion d'état d'esprit.

  15. #12
    Darkal

    Re : Homosexualité : inné ou acqui ??

    Citation Envoyé par Ptit Kwala
    franchement pour moi connaisant des copains homosexuels je dirai que ce n'est pas inné
    car auparavant ils sortaient bien avec des filles mais je pense qu'il ne trouvais pas le plaisir qu'ils voulaient et comme on pourrait dire "on changeait de bord"
    mais aussi en ayant vu de nombreuses émissions à ce sujets on peut voir des pères de famille qui sont restés des années marier avec une femme et on ensuite divorcer pour ensuite être avec un homme
    Heu, c'est pas parce qu'un garçon sort avec une fille qu'il est hétéro

    + bas ya confusion entre identité sexuelle et phantasmes ...

    Sinon Global-Floch j'suis pas mal d'acc avec toi aussi, c'est vraiment pas faux.

  16. Publicité
  17. #13
    kinette

    Re : Homosexualité : inné ou acquis ??

    Bonjour,
    J'ai vraiment l'impression qu'on tourne autant en rond que dans le premier fil de discussion qui traitait du sujet...

    De formation biologiste, je commencerai par dire ceci :

    La nature a créé 2 sexes et la toute première raison en était la procréation (çàd la continuité de l'espèce).
    le seul moyen qu'elle a trouvé pour la continuité des êtres vivants pluricellulaires
    J'avoue que ça me gêne de la part d'un biologiste de lire "la naturea créé"... et il y a de très nombreux pluricellulaires qui se reproduisent de façon asexuelle.
    Enfin, les termes "continuité de l'espèce" devraient être évités... le vivant n'a point de but, et certainement pas celui d'une "continuité des espèces" (le truc qui m'agace généralement dans les documentaires animaliers: "pour assurer la survie de l'espèce"...).

    La nature à peu être crée le désir de facon justement détaché de la procréation pour permettre à une espèce de se réguler elle même...
    La nature ne crée rien (le vivant évolue), et l'autorégulation des espèces est contraire aux principes de l'évolution...

    Car si la survie d'une espèce est lié à la reproduction elle est à mes yeux surtout lié au maintient d'un équilibre dans la niche écologique de l'éspèce. Car une espèce pourrait venir à disparaître si elle brisait l'équilibre dans lequel elle vie. Il serait donc dans une certiane logique que la nature à fini par privilégié l'équilibre sur la simple reproduction.
    Je ne comprends même pas ce que tu veux dire... mais j'ai l'impression qu'on est encore dans l'idée du "tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes", et la nature fait bien les choses...
    Des espèces disparaissent régulièrement, et la "nature" ne fait rien contre ceci...

    Bref, la discussion tourne en rond, et avec bien peu d'arguments de nature scientifique, et je me demande si ça vaut la peine de la laisser ouverte.

    K.
    Nomina si nescis, perit et cognito rerum.

  18. #14
    Jenscsi

    Re : Homosexualité : inné ou acquis ??

    Bonjours,

    Je ne sais pas si vous avez parcourus la rubrique "neuropsychologie et psychologie", la dernière, car il y a un sujet qui traite de la question dedans.C'est même moi l'auteur, et je peux donc témoigné que la survie de l'espèce y est traité avec tout le domaine de l'influence de la société sur la question, en plus.

    Maintenant, pour ce qui est des hormones dans l'histoire, je suis d'accord avec le faite qu'ils ont une influence au départ, mais il ne faut pas oublié que les hormones ne sont jamais fixé, d'où les bouleversements hormonaux qui se produisent, entre autre, lors d'une dépression par example, et donc, la société/la vie/la religion etc..., bref l'acqui, à même sont rôle à jouer là-dedans.
    Justement, comme l'on dit certains, il est difficile de faire la différence entre inné et acquis, et c'est vrai car, d'après ce que je pense, ils sont étroitement liées.Ils s'influence dépendant du sujet que l'on traite.Ici, le problème de l'homosexualité est divisé en deux parties.L'un qui est de l'inné, avec la reproduction de l'espèce et les hormones/et pourquoi pas les gênes.L'autre qui est de l'acquisition, avec tout ce qui nous entoure nous influencant et nous changent.Les deux réunie donne le choix, je précise de chacun, qu'est:L'homosexualité;L' hétérosexualité ;La bisexualité;L'asexualit&# 233;.
    Donc, finalement, pour moi, dire que l'homosexualité est entièrement inné, comme pour n'importe lequel des orientations sexuels, serait ignorer tout une partie de son existance.
    Je pense finalement, avec un peu de recule sur mon propre sujet, qu'on essaye à tout prix de définir, à tord, le chaînon problèmatique à la société:l'homosexual ité, pour lui accordé "enfin" sa place dans celle-ci -la société.L'homosexual ité ne doit pas être considérer comme un élément qu'on doit justifier, mais devrait être exactement considérer comme n'importe quel autre orientation.Ce qui motive en grande partie cette discussion est, d'après moi, la différence.
    Si une majorité de la population mondiale était bisexuel, ce débat n'aurait plus lieu d'être.
    Si quelqu'un à des éléments scientifiques à ajouter à ce débat où, justement, il est difficile de le faire car il relève d'une grande subjectivité à la base, à mon avis, ce serait bien.

    Amicalement et sinsèrement,
    Jens-Christophe

    P.S:C'est le tout qui agit, et non pas quelques éléments seules.
    Dernière modification par Jenscsi ; 26/01/2006 à 19h11.
    Il n'y a point de génie sans 1 grain de folie.
    Le coeur a ses raison, que la raison ignore.(J-C)

  19. #15
    Magellan

    Re : Homosexualité : inné ou acquis ??

    Citation Envoyé par kinette
    Bonjour,.....
    1 : J'avoue que ça me gêne de la part d'un biologiste de lire "la naturea créé"... et il y a de très nombreux pluricellulaires qui se reproduisent de façon asexuelle.
    Enfin, les termes "continuité de l'espèce" devraient être évités... le vivant n'a point de but, et certainement pas celui d'une "continuité des espèces" (le truc qui m'agace généralement dans les documentaires animaliers: "pour assurer la survie de l'espèce"...).
    2 : La nature ne crée rien (le vivant évolue), et l'autorégulation des espèces est contraire aux principes de l'évolution...
    3 : Je ne comprends même pas ce que tu veux dire... mais j'ai l'impression qu'on est encore dans l'idée du "tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes", et la nature fait bien les choses...
    Des espèces disparaissent régulièrement, et la "nature" ne fait rien contre ceci...
    K.
    Salut Kinette.
    Je reprends les points suivants :
    1 : Je voulais parler des animaux supérieurs (mammifères, oiseaux, poissons,etc...). En général, la reproduction sexuée est "majoritaire" pour ces pluricellulaires évolués.
    A mes yeux, le vivant (la vie) a un but : survivre, s'auto-conserver pour pouvoir vaincre la mort (sinon, pourquoi l'ARN, l'ADn, la mitose et la méiose ?).
    PS: je suis biologiste non-pratiquant depuis bien longtemps.
    2: Ok, le vivant évolue, mais pour cela il doit d'abord "être là".
    Le vivant (ou la vie) est une émergence de la chimie primordiale du non-vivant, chimie pré-biologique qu'on pourrait déjà appeler "Nature".
    Le côté génial de cette émergence est son incroyable malléabilité, son pouvoir de diversification et d'évolution.
    La Nature "crée", l'auto-régulation permet de conserver une "structure animale" à travers le temps (les animaux terrestres seraient issus des aquatiques, mais cela n' empêche pas qu'il reste toujours des poissons)et la capacité d'adaptation de la vie permet l'évolution, l'apparition de nouvelles espèces.
    3: "Des espèces disparaissent régulièrement et la "Nature" ne fait rien contre ceci...."
    Question : est-ce à elle de le faire ???
    Les dinos ont disparu, la "Nature" a laissé faire mais ne s'est pas avouée vaincue : la vie a pris un nouveau départ, alors ???...

    Enfin, pour en revenir à distinguer ce qui est inné ou acquis, il s'agit d'une vaste question.
    Peut-on dire qu'après des milliers d'années d'évolution, l'inné et l'acquis sont devenus difficilement discernables ?
    Les réflexes sont-ils des comportements acquis ou innés ??
    L'acquis finit-il par s'inscrire dans l'inné ?

    Quelques bonnes lectures nous aideraient bien (avez-vous quelques conseils sur ce sujet ???)

  20. #16
    Magellan

    Re : Homosexualité : inné ou acquis ??

    Citation Envoyé par Jenscsi
    Bonjours,
    ..............
    Ici, le problème de l'homosexualité est divisé en deux parties.L'un qui est de l'inné, avec la reproduction de l'espèce et les hormones/et pourquoi pas les gênes.L'autre qui est de l'acquisition, avec tout ce qui nous entoure nous influencant et nous changent.Les deux réunie donne le choix, je précise de chacun, qu'est:L'homosexualité;L'hétér osexualité;La bisexualité;L'asexualité.
    Donc, finalement, pour moi, dire que l'homosexualité est entièrement inné, comme pour n'importe lequel des orientations sexuels, serait ignorer tout une partie de son existance.
    Je pense finalement, avec un peu de recule sur mon propre sujet, qu'on essaye à tout prix de définir, à tord, le chaînon problèmatique à la société:l'homosexualité, pour lui accordé "enfin" sa place dans celle-ci -la société.L'homosexualité ne doit pas être considérer comme un élément qu'on doit justifier, mais devrait être exactement considérer comme n'importe quel autre orientation.Ce qui motive en grande partie cette discussion est, d'après moi, la différence.
    Si une majorité de la population mondiale était bisexuel, ce débat n'aurait plus lieu d'être.
    ...........................
    Amicalement et sinsèrement,
    Jens-Christophe

    P.S:C'est le tout qui agit, et non pas quelques éléments seules.
    On peut dire de tout ceci qu'on peut partir de l'inné (imprégnation sexuelle orientée "naturellement" vers l'autre sexe qui "floppe" pour les "divergences" homo ou bi) mais que l'acquis vient aussi mettre son grain de sel.

    J'ai parlé du plaisir, invention de la nature pour que le sexe soit attirant aux yeux des partenaires.
    C'est aussi de l'inné (influence des hormones, des neurotransmetteurs, etc...).
    Il se peut que la recherche du seul plaisir soit une sorte d'acquis, l'émergence d'un comportement uniquement jouissif au détriment d'un comportement purement procréateur.

    La nature aurait fait des animaux des obsédés sexuels en puissance (voir les gands singes de mouna01) en leur - et nous - faisant rechercher le plaisir pour le plaisir, transformant ce pseudo-acquis en un "inné".

    bref, il est tellement inutile de vouloir trancher inné et acquis.....

    La question n'est même plus de justifier l'homo ou la bisexualité.

    Le point principal AMHA est les comportements à adopter :
    sachez jouir de la vie mais jouissez bien.
    L'excès nuit en tout (la nature ne nous a pas donné un corps inaltérable : trop boire, trop bouffer, trop baiser, rouler trop vite, tout cela finit par tuer : cirrhose, diabète et obésité, sida ou MST, accidents,.....).

    Cela soulève une autre question : l'autodestruction est-elle innée ou acquise ???

  21. #17
    Darkal

    Re : Homosexualité : inné ou acquis ??

    Magellan même si tu pourrais utiliser des termes moins bateaux que "invention de la nature" Mais tout est bien dit quand même je suis pas mal d'accord ... et ça c'est la crème de la crème :
    Citation Envoyé par Magellan
    L'excès nuit en tout (la nature ne nous a pas donné un corps inaltérable : trop boire, trop bouffer, trop baiser, rouler trop vite, tout cela finit par tuer : cirrhose, diabète et obésité, sida ou MST, accidents,.....).

    Cela soulève une autre question : l'autodestruction est-elle innée ou acquise ???
    J'adore !!!

  22. #18
    Argyre

    Re : Homosexualité : inné ou acqui ?? pourqoi pas les deux??

    Citation Envoyé par mouna01
    Par conséquent , je dirais que la bisexualité serais une alternative possible pour l'Homme comme elle l'est pour les grands singes (elle permetterais l'assouvissement d'un désir asexué ou bisexuel ). L'héterosexualité serait un comportement de conformité à la fois religieuse et sociale que l'homme a adopté au cours du temps en l'élevant au statut de norme absolue .
    Je partage pleinement cette vision des choses, mais pour d'autres raisons :
    il est évident que les enfants ne savent pas ce qu'est le sexe et la reproduction avant un certain âge. Le comportement sexuel n'est donc pas inné, en tout cas, je ne vois pas comment de telles informations peuvent être absentes à l'âge de 5 ans (pour ceux qui n'ont pas encore eu l'info) dans un cerveau déjà intelligent et apparaître ensuite quelques années plus tard. Aussi incroyable que cela puisse paraître, je suis donc convaincu que nous apprenons le comportement sexuel essentiellement de manière sociale et seules l'envie et l'excitation auraient une certaine part d'inné mais sans objet bien précis puisque nous ne savons pas comment.
    En conséquence, nous sommes probablement tous potentiellement bisexuels à la naissance et c'est ensuite les moeurs de la société et l'environnement général qui déterminent nos préférences.
    En fait, c'est comme pour la nourriture, a priori, nous pouvons aimer tous les plats et avec un peu de persévérance et d'autosuggestion, nous pouvons effectivement tous les aimer. Il n'empêche que si nous ne faisons aucun effort et si personne ne nous y aide, nous pouvons rejeter certains aliments et ne plus vouloir essayer de les aimer.
    Je pense que pour le sexe c'est pareil. Et vu que par défaut, c'est l'hétérosexualité qui apparait comme "normale", nous acquerrons une prédisposition à celle-ci, mais sans plus.

  23. Publicité
  24. #19
    Darkal

    Re : Homosexualité : inné ou acquis ??

    C'est pas qu'une question de goût, Argyre, encore une fois confusion entre orientation sexuelle en tant qu'identité sexuelle et phantasmes et désirs !!

    De plus dès la tendre enfance l'enfant s'identifie à un sexe dans son comportement, où je pense que ne dépend pas de l'éducation (j'ai un ami très proche qui a été élevé aux poupées parce que ses parents voulaient une fille, c'est un mec des + hétéro que je connaisse !!) ...

  25. #20
    guyane

    Re : Homosexualité : inné ou acquis ??

    dans notre tres tendre enfance bien souvent les premiers emoits ou" experiences" se pratique avec nos amis du meme age et souvent du meme sexe, tout en sachant que c'est "mal"l'homosexualite n'est qu'une phase transitoire quelque soit l'age de l'individu pour devenir l'humain qu'il sera demain...

  26. #21
    Magellan

    Re : Homosexualité : inné ou acqui ?? pourqoi pas les deux??

    Citation Envoyé par Argyre
    Je partage pleinement cette vision des choses, mais pour d'autres raisons :
    il est évident que les enfants ne savent pas ce qu'est le sexe et la reproduction avant un certain âge. Le comportement sexuel n'est donc pas inné, en tout cas, je ne vois pas comment de telles informations peuvent être absentes à l'âge de 5 ans (pour ceux qui n'ont pas encore eu l'info) dans un cerveau déjà intelligent et apparaître ensuite quelques années plus tard.
    ........
    En conséquence, nous sommes probablement tous potentiellement bisexuels à la naissance et c'est ensuite les moeurs de la société et l'environnement général qui déterminent nos préférences.
    .......
    Je pense que pour le sexe c'est pareil. Et vu que par défaut, c'est l'hétérosexualité qui apparait comme "normale", nous acquerrons une prédisposition à celle-ci, mais sans plus.
    Salut Argyre.

    aurais-tu oublié que la puberté n'a lieu qu'à un certain âge (entre 14 et 16 chez l'homme) et que ceci est dû à l'inné ???
    Mais l'acquis (l'influence de l'environnement familial et extra-familial) peut très bien "accélérer" les penchants de chacun vers un "bord ou l'autre" ou les modifier ....

    Nous ne sommes pas exactement bisexuels dès la naissance, le cerveau de l'enfant étant exempt de désir de sexe ou de relation sexuelle (mais encore une fois, un mauvais environnement familial peut changer la donne.)

    Je continue de penser que l'hétérosexualité a des raisons "inées" imposées par la nature, ce n'est pas une prédisposition que nous acquérons et que l'homo et bisexualité sont des flops dans l'imprégnation sexuelle mais que l'acquis peut accélérer toute orientation dans un sens ou l'autre....

    Allez à +

  27. #22
    kinette

    Re : Homosexualité : inné ou acquis ??

    Salut Magellan,
    Bon on est un peu HS et on pourrait en discuter longtemps...
    Citation Envoyé par Magellan
    1 : Je voulais parler des animaux supérieurs (mammifères, oiseaux, poissons,etc...). En général, la reproduction sexuée est "majoritaire" pour ces pluricellulaires évolués.
    A mes yeux, le vivant (la vie) a un but : survivre, s'auto-conserver pour pouvoir vaincre la mort (sinon, pourquoi l'ARN, l'ADn, la mitose et la méiose ?).
    PS: je suis biologiste non-pratiquant depuis bien longtemps.
    Ben on ne sera donc jamais d'accord... la nature n'a pas de but.
    Les être vivants ont des caractéristiques qui ont été sélectionnées, qui ont évolué et évoluent encore.
    Le processus qu'est l'évolution fait que sont généralement conservées des caractéristiques qui favorisent la transmission des gènes (c'est différent de "la survie ou le bien de l'espèce").

    2: Ok, le vivant évolue, mais pour cela il doit d'abord "être là".
    Le vivant (ou la vie) est une émergence de la chimie primordiale du non-vivant, chimie pré-biologique qu'on pourrait déjà appeler "Nature".
    Le côté génial de cette émergence est son incroyable malléabilité, son pouvoir de diversification et d'évolution.
    La Nature "crée", l'auto-régulation permet de conserver une "structure animale" à travers le temps (les animaux terrestres seraient issus des aquatiques, mais cela n' empêche pas qu'il reste toujours des poissons)et la capacité d'adaptation de la vie permet l'évolution, l'apparition de nouvelles espèces.
    Je persiste à penser que dans l'évolution et la persistance des espèces il est faux de parler d'auto-régulation. Les processus sont fondamentalement différents de ce qu'on appelle habituellement auto-régulation (ou homéostasie) quand on parle d'un organisme. Dans le cas de l'évolution, les mécanismes sont très "passifs".

    3: "Des espèces disparaissent régulièrement et la "Nature" ne fait rien contre ceci...."
    Question : est-ce à elle de le faire ???
    Les dinos ont disparu, la "Nature" a laissé faire mais ne s'est pas avouée vaincue : la vie a pris un nouveau départ, alors ???...
    Ben alors il est faux de prétendre que la nature fait des choses "pour le bien de l'espèce" ou "pour la survie de l'espèce"...

    Bon, allez, je laisse les personnes que ça passionne discuter de la "naturalité" de l'homosexualité, et de la part d'inné et d'acquis...

    K.
    Nomina si nescis, perit et cognito rerum.

  28. #23
    Jenscsi

    Re : Homosexualité : inné ou acquis ??

    Bonjour,

    Citation Envoyé par Darkal
    ((De plus)) dès la tendre enfance l'enfant s'identifie à un sexe dans son comportement, où je pense que ne dépend pas de l'éducation (j'ai un ami très proche qui a été élevé aux poupées parce que ses parents voulaient une fille, c'est un mec des + hétéro que je connaisse !!) ...
    Très bon et puissant exemple que tu nous donne là.Néanmoins, je pense tout de même que l'éducation a toujours un rôle à jouer dans nos comportements et actions.Cela parceque, ce que tu nous a donné comme exemple, est l'exemple typique de celui qui fait le contraire de ce qu'on lui à dit de faire.C'est l'exemple parfait de quelqu'un qui se rebelle face à son enfance, et donc, face à son éducation.Alors, à mon avis, il est des + hétéro à cause de son éducation justement qu'il a rejetter.De plus, cela a peut être été accentué par l'image que donne la société de la sexualité, autre forme d'éducation, qui lui, a été visiblement accepté (hétérosexualit&#23 3.
    Donc pour résumer, tout éducation induit soit une conformation, soit une réburcation.
    Justement, dans le cas où il n'y a pas d'éducation précis concernant la sexualité ou quelqu'autre chose, le "sujet"(homme ou femme) ne sera pas comment prendre "la chose".Il ignorera d'ailleurs tout de "la chose".Et donc, expérimentera toutes les possibilités sans limites ni contrôle.Mais cela ne se passera que si il n'y a aucun autre moyen de trouver une référence en la matière, car, j'estime qu'il y a toujours, de nos jours, quelque chose qui va nous influencer, nous empêchant ainci de vraiment tout explorer et voir les choses par nous-mêmes.
    Donc, d'après moi, il y a toujours de l'éducation qui vient, d'une manière ou d'une autre, influencer nos choix, et donc, dans le cas présent de ce dont nous parlons:l'orientation sexuelle.Ce qui veut donc dire que l'acquis joue toujours un rôle dans ce qu'on peut considérer comme totalement innée.
    Précision:Séparons en différencant l'inné de l'acquis, soite, mais ne disons pas qu'il n'y a que de l'un ou de l'autre car, les deux joues toujours sur "le même terrain".

    Amicalement,
    Jens-Christophe
    Il n'y a point de génie sans 1 grain de folie.
    Le coeur a ses raison, que la raison ignore.(J-C)

  29. #24
    JPL

    Re : Homosexualité : inné ou acquis ??

    Je ne vois pas trop l'intérêt de ce débat, dans la mesure où, à ma connaissance, il n'existe aucune bonne théorie sur la question, mais uniquement un certain nombre d'intimes convictions. De plus il n'existe pas une homosexualité mais des homosexualités, très différentes dans leurs modes de ressenti et d'expression. Donc pourquoi y aurait-il une explication unique ?
    Ce qui est sûr, c'est que c'est une orientation sexuelle aussi irréversible et aussi marquée que l'hétérosexualité. Et il ne faudrait pas qu'en avançant le rôle (hypothétique) de l'éducation, on en arrive à penser qu'il serait possible de "rééduquer" les homosexuels !

    Et attention à ce que cachent des affirmations comme :

    Citation Envoyé par Magellan
    un mauvais environnement familial peut changer la donne
    Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant - Pierre Dac

  30. Publicité
  31. #25
    Jenscsi

    Re : Homosexualité : inné ou acquis ??

    Bonsoir,
    Ce que tu dis JPL est très juste et très intéréssant, car il y a, belle et bien, plusieurs types d'homosexualités très différentes.D'ailleurs, cela varie en fonction de ce que chacun à vécu et de comment il interprète le "nouveau phénomène".Car, l'homosexualité, même si elle à réellement existé depuis l'aube des temps, voir même, pourquoi pas, depuis les tous débuts de l'Homme, elle n'en ai pas moins tout nouveau au niveau de son expression en société.On n'en parle pas depuis si longtemps que ça par rapport à la "longue" existance de l'Homme, et elle est loin d'être considéré comme l'égal de l'hétérosexualité, à cause, peut être, qu'elle semble moins utile directement à l'espèce, ou encore, qu'on en parle depuis pas assez longtemps pour faire la part des choses.
    Tout cela à donc comme effet de diviser l'homosexualité, qui d'ailleurs, à mon avis, devrait être comme l'hétérosexualité, unie et "fort"(existentiel dans la société).
    Mais donc, pour ce que tu dis sur la théorie, JPL, je ne suis pas d'accord. Pour moi il y aura toujours une grande théorie selon laquelle l'homosexualité est l'opposé de l'hétérosexualité, et donc, sont tout deux nécéssaire à un certain maintient de l'équilibre de la différence.Aussi, que cette différence peut être concrètement réunie, et donc, "vaincue" en les rassemblant en une orientation, qu'est la bisexualité.(Co-habitation de la différence, c'est géniale et tout bénéf. )
    Voilà pour ma théorie, mais elle ne reste qu'une théorie.

    Respectueusement,
    Jens-Christophe

    P.S:Voir mon sujet en psychologie, ma théorie y ai exposé et y a été travailler.Et merci pour tout ces sujets et postes, ça m'aide beaucoup.
    "Rééduquer les homosexuels"-ou rééduquer les hétérosexuels pendant que nous y sommes!
    Il n'y a point de génie sans 1 grain de folie.
    Le coeur a ses raison, que la raison ignore.(J-C)

  32. #26
    JPL

    Re : Homosexualité : inné ou acquis ??

    Citation Envoyé par Jenscsi
    Mais donc, pour ce que tu dis sur la théorie, JPL, je ne suis pas d'accord. Pour moi il y aura toujours une grande théorie selon laquelle l'homosexualité est l'opposé de l'hétérosexualité,
    Je parlais, dans le droit fil du sujet, de théorie sur l'origine de l'orientation homosexuelle chez un individu donné (innée ou induite par l'environnement), et pas d'une théorie sur la signification de l'homosexualité, ce qui semble être ton propos.
    Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant - Pierre Dac

  33. #27
    Jenscsi

    Re : Homosexualité : inné ou acquis ??

    ah, oui^^, désoler. J'ai dériver. En faite, ça correspondait, en effet, pas à la théorie dont tu parlais, mais était plutôt une théorie à moi que j'énnonçais pour répondre à ta question: "Donc pourquoi y aurait-il une explication unique ?"
    Encore toutes mes excuses,
    Sincèrement,
    Jens-Christophe
    Il n'y a point de génie sans 1 grain de folie.
    Le coeur a ses raison, que la raison ignore.(J-C)

  34. #28
    Magellan

    Re : Homosexualité : inné ou acquis ??

    Citation Envoyé par JPL
    Et attention à ce que cachent des affirmations comme :
    " un mauvais environnement familial peut changer la donne"
    PS : Lire cette phrase ainsi :
    "Un mauvais environnement peut changer la donne."
    Sous-entendu : l'acquis, les aléas de la vie (père alcoolo, mère "castatrice", parents absents ou séparés, problèmes psychologiques et émotionnels qui s'ensuivent, déceptions et dépressions diverses, problème de la drogue, etc...).

  35. #29
    Magellan

    Re : Homosexualité : inné ou acquis ??

    Citation Envoyé par kinette
    1: Le processus qu'est l'évolution fait que sont généralement conservées des caractéristiques qui favorisent la transmission des gènes (c'est différent de "la survie ou le bien de l'espèce").
    2: Ben alors il est faux de prétendre que la nature fait des choses "pour le bien de l'espèce" ou "pour la survie de l'espèce"...
    K.
    Salut Kinette,

    tu vas dire que je joue avec les motes mais :
    1: "Le processus qu'est l'évolution fait que...." peut se lire ainsi :
    "La Nature fait que...."
    Dans la suite de la phrase, "sont généralement conservées des caractéristiques favorisant la transmission des gènes", pourquoi fais-tu une sorte de distinction entre ces caractéristiques et la transmission génétique, comme s'il s'agissait de 2 mécanismes séparés (ou liés) ???
    Est-ce que la réplication du matériel génétique ne serait pas la caractéristique primordiale, première ???
    Je ne parle pas du "bien de l'espèce", simplement de la conservation du code génétique responsable de l'apparition de telle ou telle espèce ???
    Celle-ci peut nous apparaître comme un but, une finalité, un objectif, mais tous les noms que nous donnerons au sens de l'évolution, c'est notre vision anthropocentrique qui nous les suggère....
    2 : la nature crée de la vie, "d'infinies possibilités en d'infines combinaisons" comme le dit si bien Spock, ou plutôt des niches où la vie pourra se développer (adaptation au milieu).
    Si cela réussit, nous dirons que c'est "bien", mais c'est notre point de vue, selon notre "logique" de bien et de mal, alors que pour la nature, c'est soit un coup dans l'eau (un raté) ou un touché (coup réussi) qui l'indiffère.
    Je crois que la nature "agit" ainsi (cnfr Spock).
    PS : par asexué, tu veux dire sans aucune différenciation des cellules reproductrices en gamètes mâles et femelles, tu exclus bien les pluricellulaires hermaphrodites (style escargots, limaces,ténias et autres vers...) pour ne parler que de la parthénogenèse (et autre reproduction sans brassage de gènes) ?
    Si t'es d'accord, veux-tu me rafraîchir la mémoire et me dire, en gros, combien de pluricellaires asexués il existe, avec qques exemples, stp....
    D'avance, merci....

  36. #30
    mariposa

    Re : Homosexualité : inné ou acquis ??

    Je suis étonné que personne ne prennent en compte ce qui se passe au stade de l'embryogénèse et notamment les aléas. J'ai l'impression que tout le monde pense que le cerveau n'est pas biologiquement sexué mais est strictement déterminé socialement.

Sur le même thème :

Page 1 sur 5 12 3 4 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Réponses: 6
    Dernier message: 25/04/2011, 20h20
  2. Répétition générale de la sonde Hayabusa sur l'astéroïde Itokawa annulée
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 06/11/2005, 16h07
  3. 4 400 ans avant la cité phocéenne... une découverte sans précédent
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 22/09/2005, 12h36
  4. Deep Impact : répétition générale pour Hubble et SWAS réactivé
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 03/07/2005, 17h18
  5. Didier Lombard nommé Président-Directeur Général de France Télécom
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 28/02/2005, 15h35