Répondre à la discussion
Page 3 sur 6 PremièrePremière 3 DernièreDernière
Affichage des résultats 61 à 90 sur 180

Qu'est-ce qu'une bonne vulgarisation scientifique ?



  1. #61
    Deedee81
    Modérateur

    Re : Qu'est-ce qu'une bonne vulgarisation scientifique ?


    ------

    Citation Envoyé par noir_ecaille Voir le message
    Il y a forcément des étapes intermédiaires [...]
    Lucas n'a pas dit le contraire. Il dit juste qu'il ne faut pas induire en erreur. Tu lui fais un procès d'intention.

    Un exemple typique c'est lorsque l'on représente l'espace-temps par une feuille en caoutchouc. Cette image est fausse mais elle donne déjà une idée de ce que signifie "espace-temps courbe". Mais il faut impérativement en signaler les limites, même en quelques mots. (EDIT et on ne le jette pas au bac, elle sert parfois après comme moyen facile de visualisation)

    J'ai trop souvent vu des participants (nouveaux) prendre ce genre de représentation (et d'autres) pour argent comptant et s'enliser totalement dans leur mauvaise compréhension. Parfois très difficile à rattraper.

    Aller pas à pas, simplifier même de manière "exagérée", cela ne veut pas dire ni qu'on doit tromper les gens ni qu'on doit jeter aux orties ce qui a déjà été vu.

    Dans l'exemple, de la graine, il suffit de préciser que ce n'est pas les mêmes graines que celles de tournesol Si on ne le précise pas, on trompe son interlocuteur et là je suis contre. Je connais moins ce domaine que celui de l'espace-temps (ne pas se méprendre sur mes propos, hein, je le sens venir là ) mais si dans mon domaine j'en vois qui sont trompé par les explications, avec des conséquences néfastes, je suis persuadé que cela arrive dans bien d'autres domaines scientifiques.

    Au contraire, ce genre d'avertissement et de précision des limites est très stimulant. J'ai eut un professeur de chimie absolument formidable pendant mes secondaires. Et plusieurs fois il signalait les limites des explications qu'il donnait. Alors, immédiatement je lui demandais d'expliquer ce qu'il y avait au-delà de ces limites et presque à chaque fois il m'expliquait que c'était compliqué, que cela nécessitait des connaissances préallables et que je verrais cela à l'université (ce qui s'est vérifié ). Ca pouvait être assez frustrant..... mais quel formidable aiguillon pour donner envie d'en savoir plus et de continuer. Pas de faux sentiment d'avoir eut des explications complètes et suffisantes.

    -----
    Dernière modification par Deedee81 ; 10/06/2015 à 08h58.
    "Il ne suffit pas d'être persécuté pour être Galilée, encore faut-il avoir raison." (Gould)

  2. Publicité
  3. #62
    noir_ecaille

    Re : Qu'est-ce qu'une bonne vulgarisation scientifique ?

    Ce que je voulais dire, c'est qu'il ne faut pas jeter le bébé avec l'eau du bain. On commence tous par apprendre des mensonges pour enfants, et à force on s'habitue à l'idée qu'on doit assimiler un niveau avant de passer au suivant.

    Là où ça peut coincer, c'est quand il n'y a aucune balise du type "tu comprendras plus tard" -- je vois d'ici les traumatisés qui compareraient ça à un retour sur les moments de leur enfance qui ne leur ont pas plu. D'où idée/expérimentation extrêmement délétère de supprimer le rabâchage (scolaire) des bases... alors que c'est la seule façon de s'habituer à ces même bases.

    J'ai eu aussi des profs géniaux au collège et aux lycée, et j'honore leur pédagogie car y'en a eu pour tous les styles, dont des très vicelards qui nous ont forcés à nous sortir les méninges et les doigts du ***. L'un d'eux se faisait même une spécialité de commencer par "bon, pour l'instant vous êtes des tout-petits, alors on peut soit vous dire plein de choses que vous ne comprendriez pas, soit on suit le programme et vous apprendrez plein de choses fausses comme vous vous en rendrez compte dans deux ans, mais au moins vous pourrez comprendre pourquoi elles sont fausses et pourquoi certaines ne le sont pas". J'avoue que le côté "tu comprendra plus tard" peut décontenancer si c'est la première fois qu'on rencontre un prof comme ça Il faut dire que les programmes en question étaient denses au lycée, et c'est tout juste si on bouclait à la fin de l'année malgré des semaines de 32h de cours + TP -- ce qui n'empêchait pas de discuter avec les profs entre deux cours ou entre deux manips d'un TP.
    "Deviens ce que tu es", Friedrich W. Nietzsche

  4. #63
    contrexemple

    Re : Qu'est-ce qu'une bonne vulgarisation scientifique ?

    Citation Envoyé par noir_ecaille Voir le message
    Ce que je voulais dire, c'est qu'il ne faut pas jeter le bébé avec l'eau du bain. On commence tous par apprendre des mensonges pour enfants.
    Qu'appelles tu mensonges pour enfant ?
    A la fameuse question comment on fait les bébés, que pourrais me poser mon bébé une fois grand, je compterai lui répondre : on sait comment favoriser la mise au monde d'un bébé (avec un homme et une femme qui s'aime), mais personne sur terre ne sait exactement comment faire, un bébé, même les meilleurs spécialistes de la question. Par exemple sais tu comment faire du pipi ? Eh, bien c'est très dure à fabriquer, mais notre corps le produit comme produit de déchet du fonctionnement du corps. Mais tu me diras, c'est en buvant de l'eau que mon corps produit du pipi, et bien non ce n'est pas automatique, il existe des personnes qui boivent de l'eau et qui ne font pas de pipi (je n'en suis pas sûr).

    C'est explication est-elle un mensonge ?

  5. #64
    stefjm

    Re : Qu'est-ce qu'une bonne vulgarisation scientifique ?

    Citation Envoyé par noir_ecaille Voir le message
    Dans le genre de trucs à laisser tomber le moment venu : "papa plante une graine dans maman et ça fait pousser un bébé". Une graine c'est un zygote, même un embryon. Donc faux. De fait : même si ladite métaphore peut un temps "guider", elle finira à la poubelle.

    On apprend aussi qu'il existe des repères orthonormés, puis qu'il existe aussi des repères qui ne le sont pas, qu'il y n'y a pas que la géométrie euclidienne, etc.



    Toute la subtilité réside dans la façon de présenter un mensonge pour enfant, et dans le timing des différentes étapes d'approfondissement.
    Pourquoi mentir à un enfant ou à un apprenant?
    Moi ignare et moi pas comprendre langage avec «hasard», «réalité» et «existe».

  6. #65
    noir_ecaille

    Re : Qu'est-ce qu'une bonne vulgarisation scientifique ?

    @ contrexemple

    Un mensonge pour enfant, c'est une simplification qui "parle" à la personne pour l'amener à "capter" un concept. Mais une simplification quand même, donc ce n'est pas le concept "réel", donc c'est un mensonge -- avec l'intention de "détromper", même si ça apparaît paradoxal Le diable se cache dans les détails, après tout

    En avoir conscience permet d'assimiler l'ersatz de concept autant qu'apprécier les limites de sa propre compréhension personnelle.

    Par ailleurs l'urine on en explique très bien la synthèse en physiologie, ainsi que la régulation de ce mécanisme, les connexions avec d'autres processus... Ou alors vous pouvez en passer par un mensonge pour (grands) enfants.



    @ stefjm

    Essayez d'expliquer à un jeune enfant (max cinq ans) pourquoi le vent fort ça "pousse", alors que l'air ça ne fait rien. Vous pouvez même tenter l'approche scientifique si ça vous dit
    Dernière modification par noir_ecaille ; 10/06/2015 à 11h16.
    "Deviens ce que tu es", Friedrich W. Nietzsche

  7. #66
    stefjm

    Re : Qu'est-ce qu'une bonne vulgarisation scientifique ?

    Citation Envoyé par noir_ecaille Voir le message
    Essayez d'expliquer à un jeune enfant (max cinq ans) pourquoi le vent fort ça "pousse", alors que l'air ça ne fait rien. Vous pouvez même tenter l'approche scientifique si ça vous dit
    Il suffit de le laisser comprendre tout seul en lui donnant un petit moulin à vent sur lequel il va souffler et une pompe à vélo où on peut boucher l'extrémité.
    Moi ignare et moi pas comprendre langage avec «hasard», «réalité» et «existe».

  8. Publicité
  9. #67
    rik 2

    Re : Qu'est-ce qu'une bonne vulgarisation scientifique ?

    Ne vaut-il pas mieux montrer d'abord aux enfants que leur expliquer? Construire un moulin en papier et lui faire souffler dessus me paraît plus intéressant que de lui "expliquer".
    EDIT. Croisement avec stefjm.
    Dernière modification par rik 2 ; 10/06/2015 à 11h33.

  10. #68
    Deedee81
    Modérateur

    Re : Qu'est-ce qu'une bonne vulgarisation scientifique ?

    EDIT triplé Stef, Rik, et moi

    Suffit de soufler pour montrer l'effet et dire que le vent est juste plus fort.

    Bon, ceci dit, je n'ai jamais eut d'enfant qui m'a posé cette question

    P.S. je ne suis pas d'accord sur l'usage de "mensonge pour enfant" car tout modèle scientifique (même les plus éalborés) est une simplication et n'est donc pas le "concept réel". Et on ne va quand même pas traiter toute explication, même non vulgarisée, de mensonge
    "Il ne suffit pas d'être persécuté pour être Galilée, encore faut-il avoir raison." (Gould)

  11. #69
    invite06459106

    Re : Qu'est-ce qu'une bonne vulgarisation scientifique ?

    Citation Envoyé par Deedee81 Voir le message
    Lucas n'a pas dit le contraire. Il dit juste qu'il ne faut pas induire en erreur.
    Je suis d'accord avec Lucas, mais aussi avec noire-écaille...la simplification que l'on peut lire sur les forums, dès fois, induit en erreur sur les concepts de base(ou non d'ailleurs), et comme ce n'est pas toujours signalé, on en arrive à "tromper" , même si ce n'est évidemment pas volontaire. M'enfin, ce n'est que mon sentiment à la lecture des forums qui m'intéressent.
    Cordialement,
    Dernière modification par didier941751 ; 10/06/2015 à 11h44.

  12. #70
    contrexemple

    Re : Qu'est-ce qu'une bonne vulgarisation scientifique ?

    Je fais mienne cette réponse :
    Citation Envoyé par Deedee81 Voir le message
    P.S. je ne suis pas d'accord sur l'usage de "mensonge pour enfant" car tout modèle scientifique (même les plus éalborés) est une simplication et n'est donc pas le "concept réel". Et on ne va quand même pas traiter toute explication, même non vulgarisée, de mensonge

  13. #71
    contrexemple

    Re : Qu'est-ce qu'une bonne vulgarisation scientifique ?

    Citation Envoyé par didier941751 Voir le message
    Je suis d'accord avec Lucas, mais aussi avec noire-écaille...la simplification que l'on peut lire sur les forums, dès fois, induit en erreur sur les concepts de base(ou non d'ailleurs), et comme ce n'est pas toujours signalé, on en arrive à "tromper" , même si ce n'est évidemment pas volontaire. M'enfin, ce n'est que mon sentiment à la lecture des forums qui m'intéressent.
    Cordialement,
    Ce qui me fait penser à un critère : toute bonne popularisation scientifique doit informer de ses limites.

  14. #72
    noir_ecaille

    Re : Qu'est-ce qu'une bonne vulgarisation scientifique ?

    @ Deedee81

    Si j'ai mis les guillemets à réel, c'est bien parce que je ne parle pas de la réalité, mais du concept qu'on cherche à vulgariser (au mieux ça finit en ersatz dudit concept, au pire ça manque complètement sa cible).


    @ rik2, stefjm

    Par ailleurs, montrer (= faire voir) n'est pas expliquer. Y'a des enfants très curieux qui s'amusent avec le moulin mais demandent quand même "pourquoi ça tourne ?" ou encore "comment elle fait pour ne pas tomber, l'eau des nuages ?" et tout plein de questions aussi naïves et mignonnes qu'en réalité complexes à aborder. Bon. Heureusement, il existe une excellente littérature de vulgarisation pour enfant et adolescent, et même les adultes peuvent y jeter un œil sans honte. C'est bien entendu plein de mensonges pour enfant et très intéressant à lire, au moins pour un peu de pédagogie -- la fausse impression étant de croire que la pédagogie serait simple/facile/innée/...
    Dernière modification par noir_ecaille ; 10/06/2015 à 12h29.
    "Deviens ce que tu es", Friedrich W. Nietzsche

  15. Publicité
  16. #73
    noir_ecaille

    Re : Qu'est-ce qu'une bonne vulgarisation scientifique ?

    Citation Envoyé par contrexemple Voir le message
    Ce qui me fait penser à un critère : toute bonne popularisation scientifique doit informer de ses limites.
    Oui ! Trop souvent "oublié" -- trop souvent au motif de ne pas vexer son public, mais de fait trop souvent biaisé car donnant une fausse impression de "compréhension"
    "Deviens ce que tu es", Friedrich W. Nietzsche

  17. #74
    contrexemple

    Re : Qu'est-ce qu'une bonne vulgarisation scientifique ?

    Citation Envoyé par noir_ecaille Voir le message
    Par ailleurs, montrer (= faire voir) n'est pas expliquer. Y'a des enfants très curieux qui s'amusent avec le moulin mais demandent quand même "pourquoi ça tourne ?" ou encore "comment elle fait pour ne pas tomber, l'eau des nuages ?" et tout plein de questions aussi naïves et mignonnes qu'en réalité complexes à aborder. Bon. Heureusement, il existe une excellente littérature de vulgarisation pour enfant et adolescent, et même les adultes peuvent y jeter un œil sans honte. C'est bien entendu plein de mensonges pour enfant et très intéressant à lire, au moins pour un peu de pédagogie -- la fausse impression étant de croire que la pédagogie serait simple/facile/innée/...
    Toutes ces questions ont un point commun la recherche d'explications : il y a des explications fantaisistes, et des explications tellement précise quelle permettent de simuler le phénomène expliquer : Simuler étant le fait d'imaginer le phénomène de manière réaliste.

  18. #75
    contrexemple

    Re : Qu'est-ce qu'une bonne vulgarisation scientifique ?

    Citation Envoyé par noir_ecaille Voir le message
    Oui ! Trop souvent "oublié" -- trop souvent au motif de ne pas vexer son public, mais de fait trop souvent biaisé car donnant une fausse impression de "compréhension"
    Tout à fait d'accord, j'avoue m'y laisser prendre souvent (croire comprendre un phénomène dont la popularisation scientifique lu ne précise pas les limites).

  19. #76
    Deedee81
    Modérateur

    Re : Qu'est-ce qu'une bonne vulgarisation scientifique ?

    Petite anecdote pour détendre l'atmosphère.

    Lu dans la BD César et Ernestine (il y a.... oùùùù.... longtemps. Excusez pour la reproduction imparfaite).
    (César fait du baby sitting pour la fille de son voisin, l'agent de police Petitcarnet. Et évidemment une enfant, ça n'a rien d'une sinécure, surtout pour un vieux célibataire).

    Ernestine : Pourquoi l'eau elle fait du bruit lorsqu'elle boût ?
    César : C'est compliqué.
    Ernestine : je veux savoir.
    César : D'accord. Lorsque l'eau boût, elle se transforme en vapeur et...
    Ernestine : Je ne comprend rien !!!
    César : hum... Lorsque l'eau boût, les microbes se mettent à crier. C'est ça que tu entends.
    Ernestine : Tu racontes n'importe quoi. La maîtresse nous à dit que l'eau en bouillant se transforme en vapeur, elle forme des bulles qui éclatent à la surface et c'est ça qui fait du bruit.

    "Il ne suffit pas d'être persécuté pour être Galilée, encore faut-il avoir raison." (Gould)

  20. #77
    rik 2

    Re : Qu'est-ce qu'une bonne vulgarisation scientifique ?

    Citation Envoyé par noir_ecaille Voir le message
    et tout plein de questions aussi naïves et mignonnes qu'en réalité complexes à aborder.
    Y a pas mieux que les enfants pour poser des questions auxquelles il est difficile, voire impossible, de répondre, des questions auxquelles même un spécialiste du domaine ne pourrait pas répondre; d'autant qu'il s'agit parfois de questions métaphysiques. Amha, le mieux c'est de ne pas en faire (des enfants) mais ça n'engage que moi.

  21. #78
    rik 2

    Re : Qu'est-ce qu'une bonne vulgarisation scientifique ?

    Cette discussion me fait penser à une réflexion de Coluche "«Technocrates, c'est les mecs que, quand tu leur poses une question, une fois qu'ils ont fini de répondre, tu comprends plus la question que t'as posée». Peut-être que les enfants se retrouvent bien souvent dans cette situation.

  22. Publicité
  23. #79
    Deedee81
    Modérateur

    Re : Qu'est-ce qu'une bonne vulgarisation scientifique ?

    Citation Envoyé par rik 2 Voir le message
    Y a pas mieux que les enfants pour poser des questions auxquelles il est difficile, voire impossible, de répondre, des questions auxquelles même un spécialiste du domaine ne pourrait pas répondre; d'autant qu'il s'agit parfois de questions métaphysiques. Amha, le mieux c'est de ne pas en faire (des enfants) mais ça n'engage que moi.
    Je ne me prononcerai pas sur la dernière phrase (de toute façon, je ne sais pas si j'en ai ).

    Mais sur le début, oui, je ne peux qu'approuver. Et c'est encore pire dans certains cas. Etant enfant, il y avait une fillette de mon âge qui suivait les cours pour enfants "spéciaux" (comme on disait pudiquement à l'époque). Elle avait clairement des problèmes et une drôle de manie : à tout ce que tu disais elle répondait "pourquoi ?" Elle m'avait posé une question (je ne sais même plus laquelle, mais bon, c'était il y a quarante-cinq ans). Au bout du vingtième pourquoi, j'ai laissé tomber (je répondais juste "parce que" aux pourquoi suivant)

    Mais j'exagère, c'est anecdotique dans la mesure ou ce genre de situation ne correspond pas du tout à la problématique discutée ici.
    Dernière modification par Deedee81 ; 10/06/2015 à 14h14.
    "Il ne suffit pas d'être persécuté pour être Galilée, encore faut-il avoir raison." (Gould)

  24. #80
    Thomaslechatbleu

    Re : Qu'est-ce qu'une bonne vulgarisation scientifique ?

    Citation Envoyé par Deedee81 Voir le message
    La maîtresse nous à dit que l'eau en bouillant se transforme en vapeur, elle forme des bulles qui éclatent à la surface et c'est ça qui fait du bruit.

    Même si cette explication est techniquement admissible, je trouve que ce n'est ni de la bonne vulgarisation, ni un bon enseignement.
    En effet, je n'en sais pas plus après cette explication qu'avant.
    Car si Ernestine pose la question de départ, c'est qu'elle a déjà observé que l'eau chauffée pendant un certain temps produit des bulles qui éclatent à sa surface.
    La maîtresse dans ce cas explique un phénomène par un mot: vapeur.

    Question: quelle explication physico-chimique donneriez-vous à un enfant de 7 ans qui vous poserait cette question?

    Thomas

  25. #81
    contrexemple

    Re : Qu'est-ce qu'une bonne vulgarisation scientifique ?

    Citation Envoyé par Thomaslechatbleu Voir le message
    Question: quelle explication physico-chimique donneriez-vous à un enfant de 7 ans qui vous poserait cette question?

    Thomas
    Le problème est ouvert me semble-t-il : car on ne sait pas à pourquoi il n'y a pas d'états intermédiaires entre la vapeur d'eau et l'eau liquide.

  26. #82
    invite06459106

    Re : Qu'est-ce qu'une bonne vulgarisation scientifique ?

    Si par respect pour le primo-posteur, on restait dans le cadre de la discussion...qui ne parle pas de la vulgarisation généraliste(il y a déjà eu un fil mis en lien pour cela)?
    (même si je ne doute pas qu'il y ait des enfants de 7ans sur les forums...).
    cordialement,

  27. #83
    contrexemple

    Re : Qu'est-ce qu'une bonne vulgarisation scientifique ?

    Citation Envoyé par didier941751 Voir le message
    Si par respect pour le primo-posteur, on restait dans le cadre de la discussion...qui ne parle pas de la vulgarisation généraliste(il y a déjà eu un fil mis en lien pour cela)?
    (même si je ne doute pas qu'il y ait des enfants de 7ans sur les forums...).
    cordialement,
    Je pense qu'elle (la popularisation généraliste) se prête plus facilement à des exemples compréhensible de tous (quelques soient la spécialité) et donc à travers des manquements évident de ces explications on peut déduire des conditions nécessaires (pour une popularisation de bon niveau) qui sinon échapperaient à la plus part d'entre nous (nous n'en verrions pas la nécessité).

  28. #84
    invite06459106

    Re : Qu'est-ce qu'une bonne vulgarisation scientifique ?

    Pas de problème, c'est "ton" fil....
    Sinon la problématique initialement posée peut se résumer à : comment adapté la rigueur nécessaire, jusqu'ou aller..? ou un truc approchant, ce qui rejoins ce que disait Lucas( ne pas dénaturer les concepts ) , mais bon, encore une fois ce n'est que mon avis.
    Cordialement

  29. Publicité
  30. #85
    Thomaslechatbleu

    Re : Qu'est-ce qu'une bonne vulgarisation scientifique ?

    Voilà à quoi je pensais:

    Tiré du livre La nature de la physique - Richard Feynman (Points sciences, Seuil, 1980), chapitre Qu'est-ce que la science »,

    Ce qui suit est extrait d’une conférence à des enseignants.

    « Dans ce manuel, à l’usage de la classe de 6ème, dès la première leçon, les choses sont mal engagées
    car l’auteur part d’une idée fausse de ce qu’est la science. On voit une première image qui représente
    un chien mécanique, un de ces jouets à ressort qu’il faut remonter ; on voit ensuite une main sur la
    clef du ressort et le chien se met à marcher. Et en dessous, il y a la légende : « Qu’est-ce qui fait
    marcher le chien ? » Un peu plus loin, sur une autre image, on voit un vrai chien avec la même
    question : « Qu’est-ce qui fait marcher le chien ? » Puis on voit une moto, toujours avec la même
    légende : « Qu’est-ce qui fait marcher la moto ? »
    Au début, j’ai cru qu’il s’agissait d’une introduction aux divers domaines de la science : la physique,
    la biologie, la chimie. Mais pas du tout. Car la réponse juste, je l’ai trouvée dans le livre du maître
    joint au manuel : « C’est l’énergie qui fait marcher le chien, la moto etc. »
    Or l’énergie est un concept extrêmement subtil, très difficile à bien saisir. J’entends par là qu’arriver
    à comprendre suffisamment bien l’idée d’énergie pour pouvoir l’utiliser à bon escient et en tirer des
    déductions correctes, ça n’a rien d’immédiat ; ça dépasse largement le niveau de la 6ème. On aurait pu
    tout aussi bien dire que ce qui fait marcher le chien et la moto c’est « Dieu », ou « la force de
    l’esprit », ou « la tendance au mouvement ». D’ailleurs pour ce qui est de l’énergie, on peut dire
    qu’elle arrête le mouvement aussi bien qu’elle le provoque.
    Adoptons maintenant un point de vue différent et disons, à l’inverse, que c’est là simplement la
    définition de l’énergie. Quelque chose qui bouge a –par définition- une certaine énergie ; mais ce
    n’est pas l’énergie qui la fait bouger. La nuance est assez subtile.
    Quand on pose à un enfant la question de savoir ce qui fait bouger un chien mécanique, il faut avoir
    présent à l’esprit ce que serait la réponse normale. A savoir ici que le ressort a été bandé lorsqu’on
    l’a remonté, et qu’il se détend en entraînant les roues dentées du mécanisme. Ce serait une bonne
    idée, de commencer un cours comme ça : on prend un jouet, on montre comment il marche,
    l’astuce du mécanisme. On apprend alors quelque chose sur le jouet, la manière dont il est construit,
    sur l’ingéniosité de ceux qui ont conçu les engrenages…Bien. En somme, la question posée par le
    manuel est bonne. C’est la réponse qui est mal venue, car ce n’est qu’une définition de l’énergie qui
    ne nous apprend rien. Imaginez qu’un élève dise : « Moi, je ne crois pas que ce soit l’énergie qui
    fait bouger le chien ». Il est impossible de discuter avec lui !
    A la longue, j’ai fini par trouver un truc qui permet de savoir si ce qu’on a enseigné c’est une
    définition ou un concept. Il suffit de dire aux élèves : « Sans utiliser le mot nouveau que vous venez
    d’apprendre, redites la même chose avec votre vocabulaire habituel. » Par exemple : « Dites-moi ce
    que vous savez du mouvement du chien, sans utiliser le mot « énergie » ! » Impossible. D’autre vous
    n’avez rien appris d’autre qu’une définition, pas de la science […]
    Il est très mauvais, je pense, que la première leçon n’apporte, en réponse à une question qu’une
    formule cabalistique. Le manuel que je cite contient d’autres formules du genre : « C’est la gravité
    qui fait tomber les corps » ou « Les semelles des chaussures s’usent à cause du frottement ». Si le cuir
    des chaussures s’use, c’est parce que les aspérités et les inégalités des trottoirs accrochent le cuir et en
    arrachent des parcelles. Dire seulement que c’est par l’effet du frottement, ce n’est pas de la science
    et c’est un peu triste.
    Mon père lui aussi aborda avec moi la question de l’énergie, mais il n’utilisa le terme qu’après
    m’avoir donné une petite idée de ce que c’est. Je sais ce qu’il aurait fait, lui, pour me faire
    comprendre cet exemple. Je le sais parce que le cas s’est produit à propos d’un exemple différent. Il
    m’aurait dit : « C’est parce que le soleil brille que le chien marche. » A quoi j’aurais
    répondu : « Mais non, le soleil n’a rien à voir là-dedans ! Le chien marche parce que j’ai remonté le
    ressort. –Oui, mais mon petit ami, qu’est-ce qui te donne la force de remonter le ressort ? – Ce que
    je mange – Et que manges-tu ? – J’sais pas…des épinards – Et qu’est-ce qui fait pousser les épinards ?
    – Le soleil. »
    Même chose pour le chien. Et l’essence de la moto ? C’est de l’énergie solaire accumulée, captée par
    les plantes et emmagasinée dans le sol. On pourrait multiplier les exemples qui tous remontent au
    soleil. Et voilà que l’idée à laquelle le manuel veut nous faire arriver se trouve exprimée de façon
    beaucoup plus excitante. Tout ce que nous voyons bouger bouge parce que le soleil brille. Le lien
    entre une source d’énergie et une autre se trouve alors expliqué et l’argument peut être réfuté par les
    élèves. S’ils disent : « Je ne pense pas que c’est parce que le soleil brille », on peut entamer une
    discussion. Ce qui change tout. Un peu plus tard, je pus objecter à mon père que ce n’était pas vrai
    pour les marées et la rotation de la Terre. Et je retrouvai le mystère.
    Ce n’est là qu’un exemple de ce qui distingue les définitions (nécessaires) et la science elle-même.
    Dans le cas présent, ce que je reproche au manuel, c’est de donner des définitions dès la première
    leçon. Plus tard, il faut certainement dire ce qu’est l’énergie, mais pas en réponse à une question
    aussi simple que « Qu’est-ce qui fait marcher le chien ? » A cette question, il faut donner aux enfants
    une réponse à leur niveau : « Ouvre et regarde ce qu’il y a dedans »

  31. #86
    contrexemple

    Re : Qu'est-ce qu'une bonne vulgarisation scientifique ?

    Citation Envoyé par Thomaslechatbleu Voir le message
    Voilà à quoi je pensais:

    Tiré du livre La nature de la physique - Richard Feynman (Points sciences, Seuil, 1980), chapitre Qu'est-ce que la science »,

    Ce qui suit est extrait d’une conférence à des enseignants.

    «... Tout ce que nous voyons bouger bouge parce que le soleil brille... »
    Ce qui est faux, une pomme qui tombe d'un arbre, a bougé mais son mouvement n'est nullement du au rayon du soleil, deux aimants qui s'attirent (le ferromagnétisme de certaine roche n'a rien à voir avec le soleil brille), il y a des animaux dans les profondeurs abyssales des océans qui n'ont reçut aucun rayon de soleil et pour tant il sont bien vivant et bouge (mais cela n'était pas connu dans les années 80)...

    Mais il vrai que c'est exemple est très intéressant car réfutable par des élèves.

    Mais cela revient simplement à expliciter des phénomènes complexes à l'aide de concept maîtriser par l'auditoire, et c'est vrai qu'il faut se méfier des mots valises, qui se suffisent à eux même.

    Donc je retiens de là un nouveau critère : une bonne popularisation n'introduit pas de mots qui ne peuvent être explicité à l'aide de mots dont le sens est déjà connu par l'auditoire.

  32. #87
    contrexemple

    Re : Qu'est-ce qu'une bonne vulgarisation scientifique ?

    l'exemple de la pomme n'est pas bon, on peut plus tôt considérer un rocher expulser au loin par un éruption volcanique.

  33. #88
    contrexemple

    Re : Qu'est-ce qu'une bonne vulgarisation scientifique ?

    Il y a un type de popularisation qui m'est chère : l'analogie, mais je n'aime pas les popularisations qui l'utilise en indiquant comme seule limite à cette analogie, le fait qu'il utilise un analogie.

  34. #89
    Thomaslechatbleu

    Re : Qu'est-ce qu'une bonne vulgarisation scientifique ?

    Lisez tout le texte:

    " Un peu plus tard, je pus objecter à mon père que ce n’était pas vrai
    pour les marées et la rotation de la Terre. Et je retrouvai le mystère."

    Et je retrouvai le mystère...


    J'ai beaucoup d'admiration pour des gens comme Richard Feynman ou Rozsa Péter (https://books.google.fr/books/about/...AAAACAAJ&hl=fr) qui ont assez d'humanité pour transmettre au vulgus dont je fais partie (http://www.larousse.fr/dictionnaires...um_pecus/82654) une part de leur savoir et de leurs ignorances, tout en étant conscients des limites de cette transmission.

  35. #90
    Carcharodon

    Re : Qu'est-ce qu'une bonne vulgarisation scientifique ?

    Citation Envoyé par Amanuensis Voir le message
    Je comprends pourquoi certains voient le but d'un tel forum comme étant la vulgarisation. Personnellement, j'aurais préféré comme but le partage.
    Mais pour faire du partage il faut bien commencer, pour la plupart, par la vulgarisation.
    Les deux concepts sont complémentaires, pas antagoniste.

    Ce qu'on appelle la vulgarisation, c'est finalement comme une publicité.
    Ça donne envie d'en savoir plus, de s’éveiller a la compréhension de phénomènes dont on ne connaissait rien avant.
    Mais il faut bien commencer par "se faire exciter" par quelque chose.
    Pour moi, c'est avant tout ça le but de la vulgarisation, c'est d'exciter, en évitant les écueil de l’interprétation abusive ou qui peut induire en erreur.
    Donc elle doit être minimaliste mais attrayante, pas facile en fait.
    Après il y a forcément une autre phase de réflexion et d'apprentissage plus profond, si elle a bien joué son office.

    Effectivement comme dit après (bien que je n'ai pas encore tout lu) il y a plusieurs niveaux de vulgarisation, mais la démarche est identique : donner envie au sujet de franchir l'étape au dessus.
    Donner a un débutant l'envie de connaitre mieux le système solaire comme donner envie a un physicien de s’intéresser a une spécialisation scientifique en lui en faisant une brève présentation, vulgarisée, mais cependant d'un niveau qui demande déjà de solides compétences en la matière.

    La vulgarisation, c'est pour attirer le monde vers le monde scientifique, pas pour lui expliquer "comment ça marche", au final.
    Même si elle essaye de faire croire qu'on peut comprendre facilement (ce qui est souvent faux) "comment ça marche", c'est pour éviter d’effrayer ou de provoquer des réticences.
    Car son but est de ratisser large, pas de faire de la sélection.
    C'est après qu'elle se fait la sélection, parmi les personnes qui creusent les sujets plus profondément.
    C'est une sélection naturelle, mais que la vulgarisation permet d'étendre au plus grand nombre et pas seulement a une élite, ce qui serait le cas si elle n'existait pas.

    Personnellement, je ne me serais jamais intéressé aux sciences si je n'était pas passé par la vulgarisation, mon cursus scolaire n'était pas du tout dans cette branche.
    Alors c'est clair que je ne ferais jamais aucune découverte, même minime, mais j'ai le plaisir de mieux comprendre le monde qui m'entoure, et je crois que c'est finalement la fonction première de notre espèce, de comprendre "comment ça marche" autour de nous.
    Et c'est finalement la vulgarisation qui peut permettre d'avoir cette démarche au plus grand nombre.
    Pour moi c'est avant tout ça son rôle : supprimer l'élitisme scientifique (dû au rang social).
    Restons superficiel pour ne pas fâcher

Page 3 sur 6 PremièrePremière 3 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Scientifique et rédacteur/journaliste vulgarisation scientifique
    Par LordLord dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 16
    Dernier message: 18/12/2013, 19h29
  2. Bonne vulgarisation
    Par salym dans le forum Physique
    Réponses: 10
    Dernier message: 21/07/2012, 22h11
  3. [Divers] Thèse Vulgarisation Scientifique
    Par romain51 dans le forum Biologie
    Réponses: 6
    Dernier message: 12/11/2009, 08h23
  4. la vulgarisation scientifique
    Par clairouste dans le forum Epistémologie et Logique (archives)
    Réponses: 2
    Dernier message: 03/12/2008, 23h25
  5. Bonne vulgarisation en cosmologie
    Par Seirios dans le forum Lectures scientifiques
    Réponses: 10
    Dernier message: 14/08/2007, 09h03