Répondre à la discussion
Page 3 sur 3 PremièrePremière 3
Affichage des résultats 61 à 81 sur 81

Enseignement sup : Doit-on supprimer les prépas ?



  1. #61
    camaron

    Re : Enseignement sup: Doit on supprimer les prépas ?


    ------

    [QUOTE=LardonCru

    Les relations avec le "post-études" sont identiques: en fac, c'est "recherche/enseignement/rien d'autre". En prépa c'est l'inverse, tout pour l'entreprise, rien pour le reste...
    .....
    Conclusions à la va-vite:
    -Créer un tronc commun permettra de rapprocher les ingénieurs du monde de la recherche et les chercheurs du monde de l'industrie. .[/QUOTE]


    Il y a peut être un peu de vrai dans certaines de tes exepriences décrites, leur force est d'avoir vecu les deux systèmes, mais :

    Les prépas scientifiques ne sont pas aux antipodes de la recherche

    1° De nombreux prof de prépas sont des normaliens dont la culture est plutôt la recherche.

    2° Les meilleurs élèves de prépa iront à Normale Sup qui est plutôt orienté Recherche que monde économique.

    3° Dans les grandes écoles d'ingénieurs les départements sont tournés vers la recherche fondamentale ou appliquée, mais même en école d'ingénieur la culture recherche est trés présente comme "moyen" d'enseignement.

    Trouver que le sytème prépa est trop éloigné de la recherche me semble faire parti des mauvais arguments pour s'orienter vers la Fac.

    -----

  2. Publicité
  3. #62
    yalala

    Re : Enseignement sup: Doit on supprimer les prépas ?

    Bonjour tout le monde !!

    Alors en tant qu'eleve de spe je trouve très interessant, et je me retrouve Rincevent. Je veux dire que je ne suis pas très mauvais (4ème qd meme lol) dans ma petite prepa tranquille de province. Et depuis le debut de l'année je me demande de plus en plus ce que je fait en prepas. Je veux dire que tous mes amis dissertent pendant des heures sur les merites (supposés et plus ou moins merités) de l'ENTPE et autres ecoles d'ingé, alors qu'ils n'ont aucune idée de c'est qu'être ingénieur. C'est marrant, d'un coté les profs nous racontent qu'être ingénieur c'est d'abord une "reussite sociale" (sic), et de l'autre le peu d'ingénieurs que j'ai rencontré m'on decris le metier comme profondemment soporofique, plus basé sur la communication que sur la science en elle meme.

    Je suppose que la vérité doit se placer a peu près entre les deux. Mais j'aimerais savoir en fait s'il y avait des ingés sur le forum (s'il y avait des gens bossant ds le domaine des energies particulierment ), et s'il pouvaient me parler rapidement de leur travail, etc...

    Autre petite question : savez vous de quoi on a besoin pour obtenir l'equivalence bac +2 en fac ?? J'ai entendu beaucoup de chose contradictoire sur le sujet (admis a E3A, admissible a CCP ??), et dans l'hypothèse d'une inscription en fac, je ne voudrais m'inscrire a une tonne de concours pour rien.

    Merci d'avance
    Tout le monde tient le beau pour le beau, c'est en cela que reside sa laideur. Lao Tseu.

  4. #63
    Orel

    Re : Enseignement sup: Doit on supprimer les prépas ?

    Le métier d'ingénieur soporifique? tous les ingénieurs que j'ai rencontrés m'ont dit qu'ils trouvaient leur boulot passionant! Bien sur que le métier d'ingénieur n'est pas de passer toute sa journée devant un ordinateur à faire des calculs, la communication est très importante aussi. Mais le métier de chercheur ne se fait pas sans communication non plus (à moins qu'un chercheur veuille me contredire...).

    Si tu veux des exemples de ce qu'un ingé peut faire dans le domaine de l'énergie:
    http://www.slb.com/content/careers/working/index.asp?
    Ils ne vendent pas que du rêve: j'ai des amis qui y travaillent et qui trouvent ces métiers passionant!

    (Attention, je ne fais pas de publicité, c'est seulement pour donner un exemple!)

  5. #64
    domlefebvre

    Re : Enseignement sup: Doit on supprimer les prépas ?

    Bonjour,

    Pourquoi faudrait-il absolument opposer le métier de chercheur et celui d'ingénieur, comme on oppose la prépa et la fac.

    Je suis physicien. Ma spécialité (l'ingénierie des systèmes complexes) me donne l'occasion de travailler avec des chercheurs (math, physique des matériaux, mécanique) et des ingénieurs. Je me considère moi même comme un chercheur et un ingénieur. Ces deux métiers sont deux facettes différentes mais aussi utiles et intéressantes de l'activité scientifique. Ils ne s'opposent pas, ils sont complémentaires.
    On peut opposer la recherche fondamentale à la recherche appliquée (plus proche des préoccupations de l'ingénieur): on l'a fait longtemps jusqu'à ce qu'on s'aperçoive que l'une nourrit l'autre...
    Ce qui me désole, moi, c'est de rencontrer beaucoup de jeunes ingés, toutes écoles confondues, qui ne savent pas ce qu'ils font là! En vous lisant, je commence à comprendre.
    Plus que l'origine, prépa ou fac (il y a des ingé qui ont fait la plupart de leurs études à la fac..., surtout dans les boites de recherche appliqué), c'est la motivation et la passion qui importent! Et je n'en lis pas beaucoup dans vos posts! Démentez-moi, s'il vous plaît!!

  6. #65
    yves25
    Modérateur

    Re : Enseignement sup: Doit on supprimer les prépas ?

    Bonjour

    Récent sur le site, ex prof de fac et ayant beaucoup enseigné en DEUG (aussi en DESS et DEA), je retrouve ici la même discussion que dans une autre ligne de ces forums: la fac et les prépas.

    Dans l'état actuel des choses , je ne conseillerais plus à un étudiant motivé de suivre la fac en première année, voire en deuxième et cela même pour faire ensuite de la recherche.
    Si les prépas manquent de motivation, que dire alors des ex DEUG 1ere année?
    Je suis bien prêt de penser qu'en première année de fac, on désapprend à travailler avec méthode et efficacité.

    Je précise que j'ai fait toutes mes études en fac.

    Je pense cependan,t que le système français est devenu absurde s'il ne l'était pas dès le départ: prépas, IUT, BTS, fac: on cloisonne tout à mort et c'est finalement tout le système qui se met à foirer: des Ingénieurs qui n'ont aucune idée du monde vivant de la recheche (et qui s'encroûtent et pensent business au lieu d'innovation), des chercheurs qui s'isolent plus ou moins et des profs qui ignorent l'entreprise.

    Domlefebvre a raison, chercheurs et ingénieurs devraient être des métiers finalement très liés. Il faudrait donc revaloriser la thèse chez les Ingénieurs, intégrer les GE dans les Universités (via des conventions éventuellement) et en finir avec la dichotomie sélection à priori/sélection par l'échec.
    Dix secondes pour écrire une bêtise, parfois des heures pour montrer à tous que c'en est une...

  7. #66
    yalala

    Re : Enseignement sup: Doit on supprimer les prépas ?

    Merci a tout le monde pour vos reponses

    Je m'appercoit que le metier d'un ingenieur peut etre autre chose que ce les qq ingénieurs blasés que j'ai rencontré m'ont decrit. J'avoue que je ne suis pas bien informer du tout (et je très loin d'être un cas isolé ca je peux l'affirmer). Peut etre que c'est justement ca qui manque en prepas : une experience sur le terrain qui permettrait de remettre en perspectives les dires des uns et des autres. Mais ca n'a pas l'air d'actualité lol.

    Pour ma motivation je ne sait pas trop quoi dire... Je suis passioné de sciences depuis un certain temps, mais le problème c'est que ce qui m'interesse particulierement c'est l'aspect "fondamental" de la science. Non pas vraiment au sens de la dualité fondamental / aplliqué, mais plutot au sens de "philosophie" scientifique. Je ne sait pas trop comment le dire, mais je sait que je trouve les axiomes en maths vraiment interessant, et que j'ai pas mal lu sur les concepts de verité et de demonstration. J'avoue que je ne sait pas bien ou j'en suit, et j'en suit arrivé a faire des maths sans savoir pourquoi, ce qui reste fort de m'exploser a la figure sous peu.

    Merci bien

    PS: la société Schlumberger travaille bien dans le milieu du petrole ? J'ai du mal a comprendre quels services elle offre.
    Dernière modification par yalala ; 31/12/2005 à 18h31.
    Tout le monde tient le beau pour le beau, c'est en cela que reside sa laideur. Lao Tseu.

  8. Publicité
  9. #67
    Brikkhe

    Re : Enseignement sup: Doit on supprimer les prépas ?

    je n'ai pas tout lu fleme! mais il faut aussi voir l'aspect financier! le meme nombre de prof, quelques heures en plus des effectifs beaucoup beaucoup moins élevé!! ca coute cher les taupins!!!

    @pluche!

  10. #68
    gothal

    Re : Enseignement sup: Doit on supprimer les prépas ?

    D'après moi on ne doit pas effectuer un choix entre classe préparatoire ou fac : les objectifs visés ne sont pas les mêmes. Les prépas visent principalement à former des ingénieurs. OPour cela la prépa offre une formation apportant surtout de la méthode de travail.
    La fac chercheant à former chercheurs et enseignants s'appuie sur une matière en particulier où les inscrits devraient bien évidemment en être passionés.
    En revanche si le par coeur des classes prépas a été plusieurs fois soulevés (même si ce point est contestable pour une partie des concours auxquels on ne peut tout de même pas être admissible sans un minimumde réflexion) il faut bioen comprendre que les matières proposées et le par coeur qu'elles imposent ne sont qu'un mode de sélection parce que oui toutes les écoles d'ingénieurs ne recrutent pas au même niveau même si cela ne préjuge en rien de la qualité des ingénieurs qui sortiront de l'éocle.

  11. #69
    Al Miquiztli

    Re : Enseignement sup: Doit on supprimer les prépas ?

    je ne connais pas grand chose a tout ca, puisque je suis en Terminale S, et qu'en plus ils ont decide de supprimer la conseillere d'orientation...
    Je suis aussi en Terminale S, ma conseillère d'orientation est toujours là, seulement j'ai l'impression qu'elle n'y connait pas grand chose. Les conseils d'orientation se limitent à "les prépas, c'est dur, il faut travailler" (vous noterez la présence d'un nombre incroyable de précisions...) ou encore "en fac de bio, on fait de la bio" (d'une utilité remarquable, je ne l'aurais certainement pas trouvé tout seul). J'exagère un peu, mais on retrouve les grandes lignes. J'ai du m'informer en achetant des bouquins, en lisant des magasines, en consultant des sites web (notamment ceux des lycées qui m'intéressent), en discutant avec deux-trois amis. Bref, j'ai du me démerder pour savoir ce que je sais.
    L'absence de ses conseils d'orientation se traduit par une profonde ignorance de beaucoup de ceux qui sont dans ma classe (20 sur 26 ont très peu d'infos, et ne savent pas ce qu'ils veulent faire...). De plus des mythes apparaissent : notamment sur l'esprit de compétition acharnée qui régne dans les prépas (démentis par ceux qui y sont) ou encore sur le fait que toutes les prépas sont comme Louis Le Grand.

    Bref, je pense que si il y a crise en fac, il y en a une aussi au Lycée, et notamment dans l'orientation des élèves. Est-ce normal que les profs de fac se plaignent d'avoir "des touristes"? Beaucoup trop souvent on retrouve des gens qui sont dans certaines filières et qui n'auraient pas dus y être. (des types qui n'aiment pas les mathématiques se retrouvent en S, d'autres se retrouvent en ES alors qu'ils n'ont aucune ouverture d'esprit sur le monde)
    Le BAC maintenant ne sert plus à rien, il n'est qu'un passeport pour les études supérieures et affichette brandie par le gouvernement. Ce n'est pas en prétextant des 80% de réussite au BAC, que l'on a résolu l'échec scolaire!
    Ce n'est pas non plus en supprimant des posts (enseignants, conseillers d'orientation...) que l'on va résoudre l'échec scolaire, et notamment l'échec en fac.

  12. #70
    yves25
    Modérateur

    Re : Enseignement sup: Doit on supprimer les prépas ?

    Bonne année à tous


    Citation Envoyé par gothal
    D'après moi on ne doit pas effectuer un choix entre classe préparatoire ou fac : les objectifs visés ne sont pas les mêmes. Les prépas visent principalement à former des ingénieurs. OPour cela la prépa offre une formation apportant surtout de la méthode de travail.
    La fac chercheant à former chercheurs et enseignants s'appuie sur une matière en particulier où les inscrits devraient bien évidemment en être passionés.
    .
    C'est quand même très très réducteur de dire que les facs ne forment que des profs et des chercheurs. C'est oublier toutes les Maîtrises aplliquées (ex Maîtrises e Sciences et techniques ) et les ex DESS (les Masters Aplliqués). J'ai énseigné dans un DESS Journalistes et Scientifiques par exemple: c'est bien éloigné de que tu décris. Heureusement, les facs sont beaucoup plus vivantes que tu ne le crois.
    Je répète encore: le pb, en fac, c'est surtout la première année après, ça va et même parfois très très bien.
    Pourquoi ce pb en 1ere année: parce que , justement, il n'y a pas de sélection à l'entrée et que s'inscrivent tous ceux (et celles) qui soit ne sont pas acceptés en sup, soit ne sont pas bien fixés quant à leurs choix. Faut pas s'éronner du résultat!
    Une fois passé ce cap de la première année, le tri commençant à se faire, ça va beaucoup mieux. Mais le prix à payer est devenu exorbitant: trop d'échecs, trop d'étudiants non motivés, je redis donc qu'en 1ere année, on désapprend peut être plus qu'on apprend à travailler.
    C'est bien joli de dire qu'en fac, on peut se cultiver davantage mais on ne peut rien construire sans bases solides et les premières de ces bases: ce sont la capacité de concentration, les méthodes de travail, la maîtrise des certains instruments indispensables, en particulier en maths.

    Beaucoup de mes étudiants devaient réfléchir pour savoir si une projection , c'était un sinus ou un cosinus et ça , même après des mois de cours et rappels. Imaginez ce que ça représente en compréhension perdue: y a rien de tel pour ne pas comprendre un cours puisqu'ils perdent tout de suite le fil. Oui, parce que, en plus, ils ne savaient suivre un cours qu'étape par étape, cad en faisant tous les calculs.

    C'est bien pour ça que je ne conseille plus la première année en fac.

    Al Miquiztli

    Tes conseillers d'orientation sont franchement en dessous de tout. Ce n'est pas forcément le cas tout le temps, heureusement, le pb me semble t il, c'est surtout celui de la motivation des bacheliers. Apparemment, ce n'est pas ton cas, la preuve en est que tu viens faire un tour sur ce site. J'espère que tu trouveras ce que tu cherches. J'ai enseigné (la physique) en DEUG bio, tu peux me contacter si tu le désires.
    Dix secondes pour écrire une bêtise, parfois des heures pour montrer à tous que c'en est une...

  13. #71
    ShiNji[Third_Man]

    Re : Enseignement sup: Doit on supprimer les prépas ?

    Salut à tous et bonne année
    Je suis élève de TS, j'habite dans le haut-doubs comme Yves25 et je peux dire qu'ici la propagande pour la prépa et contre la fac est très active surtout au niveau des profs que j'ai cette année .
    Il est évident que certaines personnes se retrouvent à la fac sans rien avoir à y faire mais ce n'est pas une généralité et tout le monde n'a pas envie de devenir ingénieur .
    Sans vouloir critiquer la prépa je pense qu'on surestime son importance par rapport aux autres choix d'études en tout cas la ou je suis c'est flagrant . Et quand je vois ceux de ma classe qui vont aller en prépa l'an prochain ... une bande de gosses qui aprennent des trucs par coeur quoi ...c'est peut-être une exeption de cette année et à cet endroit mais les gens qui vont en prépa n'ont pas l'air d'être des scientifiques . Les "vrais" scientifiques se dirigent apparemment plutôt vers des IUT ou des facs .
    Quant à moi j'hésite entre fac de maths et fac de physique . Mais vu l'image de la fac et des chercheurs actuellement, il faut être bien motivé pour se lancer dans ce genre de carrières .

  14. #72
    domlefebvre

    Re : Enseignement sup: Doit on supprimer les prépas ?

    Citation Envoyé par yalala
    PS: la société Schlumberger travaille bien dans le milieu du petrole ? J'ai du mal a comprendre quels services elle offre.
    Bonne année à tous,

    Schlum travaille effectivement dans le milieu parapétrolier, pour une part de ses activités. Elle intervient principalement dans l'assistance à la prospection (fourniture de systèmes et d'équipements pour la prospection) mais aussi dans la fourniture de systèmes d'aide à la production (extraction), à l'acheminement (gestion de pipes) et au raffinage (gestion de colonnes de distillation).

    Mais Schlum est d'abord un électronicien, qui intervient aussi dans l'électronique embarquée, les moyens de paiement, j'en passe et des meilleurs...

  15. Publicité
  16. #73
    Orel

    Re : Enseignement sup: Doit on supprimer les prépas ?

    Citation Envoyé par domlefebvre

    Mais Schlum est d'abord un électronicien, qui intervient aussi dans l'électronique embarquée, les moyens de paiement, j'en passe et des meilleurs...
    Je crois que cette discussion n'a pas tellement de lien avec le sujet, mais puisqu'on en parle...

    Définition de wikipedia:
    -----
    Schlumberger Limited est la plus grande société multinationale de services pétroliers.
    -----
    Schlumberger ne fait QUE du pétrole... Ils font de l'électronique pour le pétrole, mais pas vraiment pour le grand public.

    Remarque: les frères Schlumberger (un Centralien et un Polytechnicien) ont beaucoup participé à la création de méthodes de prospection géophysiques (très utilisées dans le pétrole...)

  17. #74
    domlefebvre

    Re : Enseignement sup: Doit on supprimer les prépas ?

    Et non , Schlum ne fait pas que du pétrole (du service parapétrolier).
    au lieu de chercher sur wikipedia, tu pourrais aller, avec profit, te ballader sur le site de Schlum et de ses multiples filiales....

    En passant, cela n'a aucun rapport avec le fil, c'était juste pour répondre à une question en PS.
    Autre chose, sans rapport non plus, quel est votre avis général sur wikipedia (mais là, il faudra ouvrir un fil à part!)

  18. #75
    yves25
    Modérateur

    Re : Enseignement sup: Doit on supprimer les prépas ?

    d'accord pour ouvril un fil
    Dix secondes pour écrire une bêtise, parfois des heures pour montrer à tous que c'en est une...

  19. #76
    drizztdo

    Re : Enseignement sup : Doit-on supprimer les prépas ?

    Quand j'ai repris des études à la fac (tout en travaillant à côté) j'ai eu des cours qui n'étaient clairement pas tous de bonne qualité. Certains enseignants chercheurs en milieu universitaire affichent un certain mépris pour le travail d'enseignement. Ce qui n'est pas le cas en prépa. Les effectifs des facs de sciences dures ont évolué à la baisse sur le long terme alors que ceux des classes prépas scientifiques ont plutôt augmentés, ce qui va dans le sens de mon analyse. Je suis contre le fait qu'on aligne les prépas sur le régime de la fac.

  20. #77
    polo974

    Re : Enseignement sup : Doit-on supprimer les prépas ?

    Déterrage de 1ère classe, du 6ans d'age, sil vous plait...
    pour un premier message...
    Jusqu'ici tout va bien...

  21. #78
    albanxiii
    Modérateur

    Re : Enseignement sup : Doit-on supprimer les prépas ?

    Not only is it not right, it's not even wrong!

  22. Publicité
  23. #79
    arbanais83

    Re : Enseignement sup : Doit-on supprimer les prépas ?

    Et d'un autre coté 6 ans après où en est-on ?
    La fac va t elle mieux ?
    Bilan de l'autonomie des universités ?

  24. #80
    polo974

    Re : Enseignement sup : Doit-on supprimer les prépas ?

    Citation Envoyé par arbanais83 Voir le message
    Et d'un autre coté 6 ans après où en est-on ?
    La fac va t elle mieux ?
    Bilan de l'autonomie des universités ?
    Ahhhh, je ne savais pas que largage pouvait se dire autonomie..
    Jusqu'ici tout va bien...

  25. #81
    arbanais83

    Re : Enseignement sup : Doit-on supprimer les prépas ?

    Citation Envoyé par polo974 Voir le message
    Ahhhh, je ne savais pas que largage pouvait se dire autonomie..
    Oui je sais mais c'est le mot que nos politiques au pouvoir ont employé et pourtant depuis les lois de décentralisation ils n'avaient plus que les universités à gérer, ils n'ont même pas été capable de le faire correctement.
    Mes questions même teintées d'ironie restent entières.
    J'avoue que même prof en collège j'ai un peu déconnecté de cette réalité là après l'avoir vécu en tant qu'étudiant d'abord en DeugA puis en DUT.
    Jusqu'à maintenant aucun de mes 5 enfants n'envisageaient d'études universitaires, ni non plus de prépa aux grandes écoles qui de plus seraient rédhibitoires pour moi d'un point de vue financier donc effectivement je suis un peu déconnecté des nouvelles réalités de ces 2 filières.
    Maintenant mon "couillon de N°3" actuellement en première veut faire comme son père prof mais lui ce sera d'italien ( pourtant il a bien vu comment se passe l'enseignement des langues en France ) et comme la filière des IUFM a été supprimé si j'ai bien compris ce sera donc passage par la filière universitaire.
    Pour autant j'ai l'impression que le passage à l'autonomie a plus été un largage comme tu le fais remarquer, mais seul les acteurs en place peuvent en témoigner.
    Moi je n'ai qu'un oeil extérieur et des a priori sur l'état des 2 filières.

Page 3 sur 3 PremièrePremière 3

Discussions similaires

  1. Doit-on stigmatiser les schizophrènes ?
    Par Rhedae dans le forum Éthique des sciences (archives)
    Réponses: 255
    Dernier message: 13/07/2012, 18h55
  2. Qui Doit Payer Les Reparations De Chauffage
    Par saispasalors dans le forum Dépannage
    Réponses: 1
    Dernier message: 11/11/2006, 14h56
  3. Scan oneline peut-on ou doit-on les faire souvent
    Par roro123 dans le forum Internet - Réseau - Sécurité générale
    Réponses: 4
    Dernier message: 05/05/2006, 07h09
  4. Est-ce que le logiciel doit prendre en otage les données ?
    Par jepoirrier dans le forum Actualités
    Réponses: 4
    Dernier message: 19/08/2004, 09h38