Discussion fermée
Page 2 sur 18 PremièrePremière 2 DernièreDernière
Affichage des résultats 31 à 60 sur 537

Conséquences de la fin du pétrole



  1. #31
    Cécile

    Re : Conséquences de la fin du pétrole


    ------

    Salut,

    Citation Envoyé par Meumeul
    cet excès nouveau de pollution sera je pense négligeable devant le bénéfice d'une chute des transports au pétrole inutiles (la voiture pour acheter son pain...).
    Rien n'est moins sûr. L'histoire montre que quand les gens disposent d'un carburant, ils l'utilisent. Sans souci d'environnement.

    -----

  2. Publicité
  3. #32
    Narduccio

    Re : Conséquences de la fin du pétrole

    Citation Envoyé par Meumeul
    SAlut,

    par rapport a ce qui se disait au debut du fil sur la pollution, je pense que si le remplacement du pétrole par le charbon est plus polluant ( c'est ce qui semble avoir ete dit ) cet excès nouveau de pollution sera je pense négligeable devant le bénéfice d'une chute des transports au pétrole inutiles (la voiture pour acheter son pain...). Ca aurait donc quand meme des bons cotés pour notre mere la Terre, a conditions d'epargner nos forets bien sur !
    Ta question a une réponse toute simple, a partir de quel prix de carburant (quelque soit son origine) ne feras-tu plus tel ou tel trajet ? Ou le feras-tu autrement ?
    L'exemple le plus simple est les transports en communs, fait le compte pour de nombreux trajets, il peut-être moins cher de prendre un transport en commun. Pourtant, nous sommes nombreux a trouver d'excellentes escuses pour continuer à utiliser notre voiture en ville. J'habite à 40 km de Mulhouse, il y a un service de Tramette, on paye une place de ce petit bus et la place de parking est gratuite. Ce parking devrait tous les jours être plein et bomdé or en semaine, il est pratiquement vide. Les gens préfèrent s'enfermer dans le centre-ville plutôt que d'utiliser une solution qui dans la plupart des cas est plus simple, plus économique et plus écologique.
    Cet été, pour partir en vacances, combien priviligiéront le train ? Et combien feront un détour de x00 kilomètres pour dire bonjour à une vieille tante ou à une cousine ?
    Si le prix du carburant augmente de manière significative, dans un premier temps, nous éviteronstous les trajets que nous estimeront moins néccéssaires et puis on s'adaptera, soit au nouveau prix, soit en utilisant une nouvelle méthode pour ce déplacer.

  4. #33
    Dedalusman

    Re : Conséquences de la fin du pétrole

    Si la découverte de nouveaux gisements puis leur pleine exploitation est la seule solution pour que l'offre soit supérieure à la demande, alors le prix du pétrole ne va baisser avant plusieurs années. Apparemment il semble qu'une étape importante a été franchie.

    Mais voici mes prédictions toutes relatives et entièrement subjectives:

    (2006-2020) Quand le pic mondial sera là de toute évidence, nous verrons la production de pétrole diminuer. Les spéculateurs vont faire monter les prix très rapidement, la bourse va s'affoler au delà de toute prévision. L'inflation va commencer lentement mais sûrement.

    (2020-2060) Les grands travaux pharaoniques tel que ITER seront abandonnés faute de moyens financiers. Les écoles et les universités seront désertées. Les énergies renouvelables et les bio-carburants se révéleront inefficace pour enrayer la crise. La classe moyenne va disparaître parallèlement à la raréfaction de l'or noir.

    (2060-2100) Cependant progressivement une autre classe de privilégiés fera sentir son emprise. Ses seules motivations seront la conservation de ses privilèges ainsi que l'assurance de sa sécurité. Le peuple se révoltera contre elle mais il subira sa féroce répression. Les injustices seront nombreuses. Des impôts illégales feront leur apparitions. Tout le système de communication sera contrôlé. Quiconque sera repéré comme étant un agitateur ou un terroriste sera arrêté et exécuté. Des groupes entier d'hommes seront emprisonnés ou tués pour leurs opinions politiques. Le chaos et l'insécurité régnera partout à l'exception des zones contrôlées par les privilégiés. Quand la majorité des occidentaux crèveront de faim, l'hygiène se dégradera et de nombreuses maladies infectieuses décimeront la population. La mort sera partout, les démocraties ne seront plus qu'un lointain souvenir...

    Il est possible que tout ceci arrivera sauf si nous faisons une découverte scientifique extraordinaire nous permettant de remplacer le pétrole.

    Désolé pour ma tartine de noirceur mais je suis un fan des idées noir de Frankin

    a+

    dedalusman

  5. #34
    quetzal

    Re : Conséquences de la fin du pétrole

    fin du pétrole, ben c'est prévu, ce n'est pas pour rien que tout le monde bataille pour avoir Iter, car c'est le seul moyen qu'on trouvé nos cher etat pour continuer a etre nos pourvoyeurs d'energie, et ce par le biais des centrale de type Iter...

    le solaire, c'est bien beau, mais il n'est pas forcement très bon pour les caisse de l'etat et pour l'emploie que les particuliers soit independant energétiquement... la dépendance c'est aussi beaucoup de travail et d'emploie..et les solution les plus simple par forcement les plus viable pour une société moderne...

    Iter est sans doute le programe sur lequel tout les espoir se fonde, car il permettrais de produire une energie si je ne trompe quasiment propre... celle-ci ne produisant pas de dechet notable pour l'environement, ormis ses structure même... les véhicules electrique remplacerons tout les autre formes d'energie.. sauf pour les avions, mais il reste du gaz et autre produit polluant en attendant de trouver une solution miracle...

    la pile a combustible parviendra-t-elle a etre le moyen le plus efficace pour le stockage de l'electricité, beaucoup l'espère, et s'emploie a l'amelioration de se moyen de produire de l'electricité... ainsi le monde des transports ne chuteras pas en même temps que celui du pétrole... qui sait même peut-etre reverons nous surgir certain brevet anciens soudainement rentable au yeux des geants de la pétrochimie préssé de se renouveler et de ne pas perdre des marchés... enfin les principaux perdant seront comme toujours ceux qui produise le pétrole, arabie et compagnie, qui vivent pour l'éssentiel des revenu du pétrole, j'espère vivement pour eux qu'il aurons su faire quelques réserves de petro-dollars, afin de ne pas completement sombrer...

    quand a la plasturgie, il existe de nombreux brevet de remplacement, dont certain a base de chitine(coquillage, crustacé) certains pensent pouvoir en produire a l'aide de bactérie génétiquement modifié.. entre autres...

    il reste de nobreux domaine ou le pétrole interviens dans notre vie courante, mais il en resteras toujours assez pour ce type de produit...

  6. #35
    Cécile

    Re : Conséquences de la fin du pétrole

    Citation Envoyé par quetzal
    fin du pétrole, ben c'est prévu, ce n'est pas pour rien que tout le monde bataille pour avoir Iter, car c'est le seul moyen qu'on trouvé nos cher etat pour continuer a etre nos pourvoyeurs d'energie, et ce par le biais des centrale de type Iter...
    Non, tout le monde se bat pour avoir Iter à cause des retombées économiques locales (sociétés sous traitantes, consommation de ceux travaillant sur le site, etc.) Car les retombées scientifiques et technologiques d'Iter appartiendront à tous ceux qui mettent de l'argent dedans, que le site choisi soit en France ou au Japon.

    le solaire, c'est bien beau, mais il n'est pas forcement très bon pour les caisse de l'etat et pour l'emploie que les particuliers soit independant energétiquement... la dépendance c'est aussi beaucoup de travail et d'emploie..et les solution les plus simple par forcement les plus viable pour une société moderne...
    Les énergies renouvelables demandent plus de main d'oeuvre pour l'installation et l'entretien (rapporté au kW), donc sont meilleures pour l'emploi

    Iter est sans doute le programe sur lequel tout les espoir se fonde,
    Non, heureusement, car l'intérêt techico-économique de la fusion n'est pas encore prouvé. Il y a plein d'autres recherches sur les sources d'énergie, par exemple les réacteurs à fission de génération IV.

    les véhicules electrique remplacerons tout les autre formes d'energie..
    Le problème n'est pas tant la source d'électricité que son stockage. Or, personne n'attend des progrès pharamineux sur les batteries.

    la pile a combustible parviendra-t-elle a etre le moyen le plus efficace pour le stockage de l'electricité
    Ca répondrait à mon objection précédente

    enfin les principaux perdant seront comme toujours ceux qui produise le pétrole, arabie et compagnie, qui vivent pour l'éssentiel des revenu du pétrole,
    A moins que ça ne soit une chance pour eux...l'abondance des pétrodollars leur évite de faire des réformes nécessaires (éducation, autres industries, etc.) J'ai entendu un intervenant à France Inter dire que les pays pétroliers pâtissaient de l'argent du pétrole, et s'en sortaient mieux sans.

  7. #36
    quetzal

    Re : Conséquences de la fin du pétrole

    tiens a propos cecile, peut-tu me dire si le programe iter est un programe ecologiquement neutre, contrairement au centrale nucleaire actuelle, production de dechet a logue durée de vie...

  8. Publicité
  9. #37
    Narduccio

    Re : Conséquences de la fin du pétrole

    Citation Envoyé par quetzal
    tiens a propos cecile, peut-tu me dire si le programe iter est un programe ecologiquement neutre, contrairement au centrale nucleaire actuelle, production de dechet a logue durée de vie...
    On en parle dans plusieurs discussions dont me semble-t-il celle sur les déchets nucléaires, celles sur Iter, et celles sur les centrales nucléaire.

    Donc pour la nième fois, Iter ne produira pas de déchets à vie longue, il produira des produits d'activation dus aux éléments de sa structure qui se trouveront dans le flux de rayonnement. Ce seront essentiellements les aciers de son enveloppe et de ces structures. Ce sont des déchets à vie moyenne (environ 300 ans) et non réutilisable dans d'éventuels réacteurs futurs.
    La plupart des organisations écologistes sont contre Iter. Apparemment comme le MEI, elles préfèrent les centrales au gaz.

  10. #38
    thelegend

    Question Re : Conséquences de la fin du pétrole

    Message supprimé

    Pour la modération
    vince
    Dernière modification par vince ; 31/05/2004 à 16h33.

  11. #39
    opio

    Re : Conséquences de la fin du pétrole

    En ce qui concerne la petrochimie il existe de nombreuses solutions pour remplacer le plastique pour un usage domestique. Il existe notamment l'acetate de cellulose qui est obtenu a partir de la cellulose qui est la biomase la plus abondante a la surface de la terre.
    Il a des propriétés tres proche du plastique pour toutes les utilisations qui ne requiert que des contraintes mecaniques moyennes ( lunettes, film plastique , clavier , coque des produits peu exposé aux chocs ....) . Donc pour ce qui est de l'usage quotidient du plastique on a des solutions qui n'attendent que de sortir et que ne le peuvent car plus cher que le plastique. Mais vu que le plastique va rapidement devenir plus cher, toutes ces solutions vont devenir viables et ecologiques car 100% biodegradables... Pour ce qui est du plastique utilisé dans l'industrie et qui requiert de fortes caracteristiques mecaniques je ne sais pas s'il existe des moyens de substitutions mais je pense que confronté aux problemes on trouvera une solution.

    Sachant que le coton est la meilleure source de cellulose ( 93% contre 43% pour le bois) le chine a de beau jours devant elles si elle arrive a imposer ce qui pourrait devenir le nouvel or blanc...

    Pour ce qui est des transports terrestres je ne voit pas trop ou est le probleme: les voitures electriques existent meme si elles n'ont pas de performance comparable a l'essence c'est une question d'adaptation d'autant plus que l'appariton de l'informatique dans les voitures pourait permettre de diminuer la vitesse sans diminuer les temps de deplacement ( comme dans les films de science fiction, une voiture automatique que s'adapte automatiquement aux conditions de circulations , evite les embouteillages en passant par d'autres chemin etc, et ce n'est que de la science fiction puisque des essaies ont lieux en allemagne, reste a savoir si l'homme sera capable de se laissser diriger par un ordinateur...).
    Pour le train et metro etc ils sont deja electriques, reste le pb des avions. Il faut finalement trouver un remplcant au petrole principalement en tant que producteur d'electricité. Le nucléaire existe mais est trés critiqué mais a au moins le merite de proposer une solution qui vaut mieux que rien.

  12. #40
    opio

    Re : Conséquences de la fin du pétrole

    Pour ce qui des producteurs de petrole je ne me fait pas trop de soucis. Ils sont sufisament inteligent pour se rendre compte de l'importance qu'ont les solutions de remplacement au petrole pour y consacrer un bon partie de leur investissement. Je me demande meme si l'absence actuelle de tous produits concurrentiels au petrole n'ait pas du au fait qu'ils exercent un tel lobby sur les gouvernements et autres entreprises qu'ils sont reduits au silence jusqu'a nouvel ordre. Et on decouvrira que les pricipaux actionnaires de telle et telle entreprise revolutionnaires ne sont autres que elf, shell et cie...

  13. #41
    Ulysse2001

    Re : Conséquences de la fin du pétrole

    Les seuls problèmes difficiles à résoudre concernent les avions et les bateaux. Le kérozène est déjà le carburant le plus cher, il me semble. Mais les avions ne concernent que les personnes alors que les bateaux, les tankers, sont une pierre angulaire de notre économie mondialisée: je vois mal la Chine nous livrer en train, la viande de Nouvelle-Zélande ou du Brésil risque de devenir nettement moins bon marché et je ne parle même pas des ordinateurs ...
    Dernière modification par Ulysse2001 ; 05/06/2004 à 22h51.

  14. #42
    jmb59

    Re : Conséquences de la fin du pétrole

    De mon côté, je trouve que dans un premier temps, le prix du transport par camion va logiquement augmenter, ce qui se traduira par une inflation généralisée des produits de base (nourriture, habillement, ...). Puis lorsque viendront les première difficultés d'approvisement en gas-oil, c'est là que les gens commenceront à paniquer, et à faire des réserves qui accenturont les difficultés d'approvisinnement.

    Pour ce qui est des solutions techniques pour le transports de marchandises sur les courtes distances, le train ne fera pas l'affaire. Et je vois mal, en l'état actuel de nos connaissances, faire ce genre de transports (routier) en véhicules électriques.

  15. Publicité
  16. #43
    Narduccio

    Re : Conséquences de la fin du pétrole

    Dans l'état actuel de nos connaissances utiliser des voitures électriques risque de poser plus de problème. En premier lieu la demande de batteries augmentera fortement entrainant des contraintes sur le plomb et le souffre. Sans compter qu'une voiture électrique à globalement un rendement global moins élevé qu'une voiture à moteur thermique. La solution devrait venir des moteurs hybrides ou des piles à combustible. Mais là, il faudra résoudre le problème du combustible de la pile (cf d'autres discutions sur les piles à combustibles à hydrogène ou méthane). La voiture solaire ne semble pas être une solution viable sous nos latitudes, du moins en l'état actuel de nos connaissances.
    Le train aurais pu être une solution, beaucoups de zones industrielles des années 50 ou 60 étaient desservies par des rails, cela servait pour des gros envois. Beaucoups de ces voies ont été arrachées, elles étaient pas utilisées, le prix du terrain augmentant... les gestionnaires des années 70 et 80 ont opté pour des solutions plus "économiques"... le tout routier et l'aérien.
    Pour les transports terrestres de nombreuses solutions alternatives existent, il faut soit mettre les infrastructures en place (train...), soit investir dans de nouveaux moyens de transports (véhicules électriques...). Le problème est qu'actuellement, il n'éxiste pas d'usines prévue pour construire en masse de tels véhicules en grands nombres.
    Pour le transport maritime, sans revenir à la marine à voile (ce qui ne serais après tout pas une mauvaise idée...), il éxiste de nombreuses possiblitées. Les turbines des cargos peuvent brûler d'autres carburants ou l'on peut mettre de grosses piles à combustible, revenir au charbon ou au bois.
    Le problème principal, pour le transport risque d'être tout ce qui vole à part les ballons, les dirigeables et les mongolfières.
    Pour les industries utilisants de la chaleur (verre, chimie, cimenteries ...), on peut se tourner vers le bois, le charbon ou l'électricité. On peut aussi dans certains cas essayer de réaliser ces transformations thermiques à de températures plus basses ou d'inventer des produits de substitution.

  17. #44
    Alain2

    Re : Conséquences de la fin du pétrole

    Pour les transports maritimes marchands, ça ne pose pas trop de problèmes. On pourra utiliser des cargos fonctionnant au nucléaire. Les russes utilisent le nucléaire sur des bateaux depuis des dizaines d'années. Donc, les échanges commerciaux par bateaux pourront continuer. Cela dit, c'est plus dangereux et moins adapté à des petits cargos.

    Par contre, pour le transport aérien, c'est sur que c'est moins évident.

    Je me pose la question sur l'industrie des métaux, du verre et du béton. J'ai lu sur ce site ( http://www.manicore.com/documentatio...tive.html#haut ) que ça consommait beaucoup de pétrole. Apparemment, d'après un précédent message, la fabrication de l'acier ne consomme que du charbon. Mais, pour les autres métaux ça se passe comment ? Et pour le verre et le béton ? Si ça consomme du pétrole, sur ces industrie aussi on va être mal. Sur le site manicore, il évoque le solaire pour obtenir la chaleur suffisante pour fabriquer ces matériaux sans énergie fossile. J'ai lu dans un poste précédent qu'on utilisait de l'électricité pour certains métaux. Bref, qu'en est-il ?

  18. #45
    Guillmot

    Re : Conséquences de la fin du pétrole

    Pour les transports maritimes marchands, ça ne pose pas trop de problèmes. On pourra utiliser des cargos fonctionnant au nucléaire. Les russes utilisent le nucléaire sur des bateaux depuis des dizaines d'années.
    Faudra penser à entretenir les bateaux par contre ! Pasque des épaves rouillées nucléaires flottantes...
    Compte à supprimer

  19. #46
    Quisit

    Re : Conséquences de la fin du pétrole

    bon je fais de la pure spéculation : avec 50 ans de recherche devant nous, imaginons qu'un chismiste de génie trouve la formule du panneau photoltaïque à 50 , voir (on peut réver) 80 ou 90 % de rendement - et pas cher à produire.
    là tout est imaginable, voiture solaire, avion hybride/solaire, maisons solaires

    Vu tout ce qu'on arrive à faire avec 13% de rendement (18% pour des panneaux hors de prix) imaginons avec 4 fois plus de rendement...

    Après tout, une batterie Li-Ion d'ordi portable est un miracle technologique comparée à une batterie au plomb, et on nous annonce des batteries sodium/souffre encore deux à auatre fois plus efficaces...

    bref en 50 ans quelques techniques pourraient bien apparaitre et nous sauver la mise

  20. #47
    gargulp

    Re : Conséquences de la fin du pétrole

    Juste pour dire que l'électricité n'a pas été trouvée par quelqu'un qui cherchait à éclairer les villes ou faire marcher des locomotives...

  21. #48
    Caféine-Nicotine

    Re : Conséquences de la fin du pétrole

    L'emmission d'Yves Calvy "C dans l'air" sur France 5 (17h50) a aujourd'hui pour sujet : Plus de pétrole dans 40 ans ?

    "Les réserves d'or noir seront-elles épuisées d'ici à 2040 ? A en croire les estimations récentes de la compagnie française Total, la production mondiale de pétrole devrait atteindre son maximum en 2020. Ces prévisions ne sont toutefois pas partagées par les autres compagnies. Mais le débat existe et la question est posée : faut-il d'urgence diversifier nos ressources énergétiques ? http://www.france5.fr/cdanslair/

    Avis aux intéressés. Le sujet est trés rarement abordé par les grands médias.

  22. Publicité
  23. #49
    endiendo

    Re : Conséquences de la fin du pétrole

    pour les bateaux, le porte avion Clemenceau tournait avec 3 turbines au gaz.. donc pas de probleme... et encore, les turbines au gaz servaient juste a generer de l'electricite pour alimenter les moteurs principaux, electriques eux.. donc pour un tanker, imaginer toute la surface du pont (qui fait au moins un terrain de foot) avec des panneaux solaires + eoliennes (oui en mer, ca marche bien, encore plus si le tanker avance).. on pourrai meme penser que ce bateau puisse etre autonome energetiquement..

  24. #50
    gaz et chaleur

    Re : Conséquences de la fin du pétrole

    Aucun probleme pour les avions qui pourraient être "Zero pollution(y compris le bruit) et avoir une automomie illimétée.
    Si la question vous intéresse nous pouvons en discuter sur ce forum.
    Cordialement Gaz et chaleur

  25. #51
    vince

    Re : Conséquences de la fin du pétrole

    Citation Envoyé par gaz et chaleur
    Aucun probleme pour les avions qui pourraient être "Zero pollution(y compris le bruit) et avoir une automomie illimétée.
    Si la question vous intéresse nous pouvons en discuter sur ce forum.
    Cordialement Gaz et chaleur

    Je me demande toujours ce que tu attends pour faire fortune avec tes inventions... C'est tellement simple...
    « Méfie-toi des proverbes chinois »
    (Proverbe berrichon)

  26. #52
    tgph

    Re : Conséquences de la fin du pétrole

    Citation Envoyé par Alain2
    Apparemment, d'après un précédent message, la fabrication de l'acier ne consomme que du charbon. Mais, pour les autres métaux ça se passe comment ? Et pour le verre et le béton ? Si ça consomme du pétrole, sur ces industrie aussi on va être mal. Sur le site manicore, il évoque le solaire pour obtenir la chaleur suffisante pour fabriquer ces matériaux sans énergie fossile. J'ai lu dans un poste précédent qu'on utilisait de l'électricité pour certains métaux. Bref, qu'en est-il ?
    Les métaux se trouve dans la croûte terrestre sous forme d'oxyde.
    Par exemple, le fer se trouve forme d'oxyde ferreux Fe2O3(c'est de la simple rouille qui donne leur couleur rouge à l'argile et à la planète Mars). Pour obtenir du fer métallique, il faut séparér le fer de l'oxygène: soit par réduction quand c'est possible (c'est le cas du fer, du cuivre, du zinc et de beaucoup d'autres) en utilisant comme réducteur le monoxyde de carbone dans des haut fourneaux soit par eléctrolyse quand la réduction n'est pas possible (pour l'aluminium principalement) mais cela consomme beaucoup d'éléctricité.

  27. #53
    Alain2

    Re : Conséquences de la fin du pétrole

    Merci de votre réponse. Donc, avec de l'électricité (et éventuellement du charbon), pas de problème de production de métaux.

    Il y a donc beaucoup de problèmes qui sont résolvables avec la seule électricité.

  28. #54
    tgph

    Re : Conséquences de la fin du pétrole

    Oui mais le problème est toujours le même: le coût. Je ne suis pas sidérurgiste mais cela m'étonnerait que l'éléctrolyse des oxydes de fer un jour rentable. Mais je crois savoir que l'éléctrolyse permet, pour des applications trés spécifiques, d'obtenir du fer ultra pur.
    Depuis le début de l'ère industrielle, d'importantes quantités de ferraille se sont accumulées et leur recyclage est devenu l'un des principaux procédé de fabrication de l'acier: on fait fondre ces ferrailles dans des fours à arc éléctrique, ainsi l'éléctricité permet de recycler de manière économique.

  29. Publicité
  30. #55
    lasnet

    Re : Conséquences de la fin du pétrole

    il faut croire au charbon car c'est l'energie de l'avenir (réserves connues > 300 ans de consommation )

  31. #56
    Narduccio

    Re : Conséquences de la fin du pétrole

    Euhh, personnellement je préférerais une autre solution. Le charbon produisant du CO2 qui est comme comme on le sait un gaz à effet de serre.
    "Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable". Karl Popper

  32. #57
    JPL

    Re : Conséquences de la fin du pétrole

    Oui, et beaucoup plus de CO2 que le pétrole !
    Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant - Pierre Dac

  33. #58
    Quisit

    Re : Conséquences de la fin du pétrole

    tourner au charbon serait une calamité écologique

  34. #59
    tgph

    Re : Conséquences de la fin du pétrole

    Pourtant je crains que cela soit vers ça que l'on se dirige car comme toujours, c'est la mains invisible du marché qui choisira la source d'énergie des transports et cette main est myope. Les procédés de liquéfaction du charbon sont au point et le jour où le pétrole s'installera durablement au dessus des 50 dollars, ils seront rentables.
    Dernière modification par tgph ; 29/06/2004 à 16h23.

  35. #60
    Narduccio

    Re : Conséquences de la fin du pétrole

    Il est fort possible que sans volonté politique forte le choix des vecteurs d'énergie de demain repose sur des bases économiques. À ce moment-là, il y a de fortes chances que le charbon soit sélectionné comme source d'énergie. Il tient à nous, citoyens, de peser pour l'on prennent d'autres critères en compte. C'est la raison pour laquelle, plutôt le débat sera public mieux cela vaudra. Or, actuellement ce débat ne transparaît pas dans la société et comme souvent on prendra les décisions en dernier recours. Ou pire on laissera les marchés décidés
    "Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable". Karl Popper

Sur le même thème :

Page 2 sur 18 PremièrePremière 2 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Vivement la fin du pétrole!
    Par cedbont dans le forum Environnement, développement durable et écologie
    Réponses: 167
    Dernier message: 08/02/2011, 13h43
  2. Que faut-il faire pour préparer les conséquences de la fin du pétrole ?
    Par procyon31 dans le forum Discussions scientifiques
    Réponses: 189
    Dernier message: 14/04/2006, 09h05