Répondre à la discussion
Page 23 sur 48 PremièrePremière 23 DernièreDernière
Affichage des résultats 661 à 690 sur 1420

Quelles alternatives au pétrole?




  1. #661
    Tenacatita

    Re : Quelles alternatives au pétrole?

    Données complémentaires et récentes sur ces bioréacteurs qui ont vraiment de l'avenir : http://news.com.com/Start-up+drills+...l?tag=nefd.top

    D'importants groupes financiers investissent dans les technologies propres car elles ont un formidable potentiel dans le contexte actuel.

    -----


  2. Publicité
  3. #662
    moijdikssékool

    Re : Quelles alternatives au pétrole?

    C'est faux
    si c'est faux, j'aimerais bien savoir quoi
    8*20 = 160, non?
    s'ils avaient pu construire une centrale moins puissante, il l'aurait fait et aurait agrandi, avec l'économie faite, la superficie de l'essai


    D'autre part la problématique ne se pose pas de cette manière
    et bien si. le rendement de l'H2 étant meilleur (surtout avec des centrales au charbon, de rendement meilleur que celui des nuke-centrale), il y aurait donc moins de GES émis en produisant de l'H2 avec de l'électricité provenant de centrales au charbon
    ou alors il y a dans ces textes (le premier lien et ta traduction) une contradiction entre le fait qu'il y ait une centrale au charbon de 20MW pour cultiver ces algues et une réduction des GES de 80% et ce, même si le procédé permet de stocker de l'énergie solaire avec un meilleur rendement qu'avec des plantes terrestres

    En effet:
    pour arriver à un rendement énergétique de 10% (sur une même superficie 1.000m²), il faudrait que les algues (25g d'huile par jour et par m², soit 0.3MWh/1000m²/jour) se contentent d'une usine d'une puissance X=0.35Mw=350kwh ( 0.1 = 0.3/(8*X) , 0.3 étant la production, 8*X étant la consommation de la centrale pendant 8heures)
    or, d'après http://www.fnh.org/francais/faq/effe...e/sans_co2.htm, 1kwh rejette 1kg de CO2 dans une centrale thermique, donc même avec un rendement de 10%, 25kg d'huile rejettent 350kg de CO2

    si on voulait que les émissions de GES soient réduites de 80%, il faudrait que le CO2 soit puisé à 80% dans l'atmosphère, c'est à dire que les 25kg d'huile (qui contiennent au bas mot 15/20kg de carbone C, soit un rejet de 35/45kg de CO2) soutire à l'atmosphère 30/40kg de CO2, le reste étant produit par la centrale qui gère le projet, c'est à dire qu'elle rejette 5kg de CO2, donc que l'énergie consommée est de 5kwh, soit donc une puissance de 5/8 = 0.6kw. On est loin, très loin des 20Mw

    il y a donc une contradiction dans ce texte (et dans ta traduction), ou c'est une escroquerie

    Ne pas mélanger les données du NREL
    le problème c'est que l'article que je cite (et donc le tien dans sa version française) ne parle que d'algue ayant un rendement 30 fois supérieur aux plantes oléagineuses terrestre. Mais 30 fois quoi? si c'est 30 fois 1t/ha/an, ca fait moins que 91t/ha/an. J'essaye ne pas être totalement pessimiste non plus

  4. #663
    Tenacatita

    Re : Quelles alternatives au pétrole?

    Encore une fois Moijdiksécool, à mon avis tu poses mal la problématique.

    Pour résumer : les bioréacteurs à base de microalgues de GreenFuel constituent une avancée majeure dans la mesure où ils sont capables de réduire de manière considérables les émissions de CO2 (80% ! du jamais vu !) et NOx (85% ! ) produites par les centrales thermiques classiques. Non seulement les émissions de gaz à effet de serre sont considérablement réduites mais en plus ces déchets sont valorisés sous forme de biomasse algale riche en huile.

    Peu importe la puissance de la centrale à laquelle sont couplés les bioréacteurs : seule compte la quantité de gaz à traiter et il suffit de mettre le nombre de bioréacteurs (modules) nécessaires.

    ça marche et c'est viable sur le plan économique.

    La filière Jatropha curcas est une deuxième filière très intéressante pour produire de l'huile. Là aussi ça marche très bien et je dirais même que ça explose dans le monde (voir le lien vers l'entreprise anglaise D1, leader mondial des biocarburants que j'ai indiqué plus haut).

    Je trouve formidable que l'on puisse produire des biocarburants en respectant l'environnement : c'est ce que permettent les filières micro-algues et Jatropha (le problème du colza, du tournesol, du blé, de la betterave c'est que leur culture très gourmande en espace rentre en compétition avec les cultures traditionnelles à objectif alimentaire).

    @+
    Dernière modification par Tenacatita ; 06/06/2005 à 14h50.

  5. #664
    moijdikssékool

    Re : Quelles alternatives au pétrole?

    Peut importe la puissance de la centrale à laquelle sont couplés les bioréacteurs
    tu comprends pas que c'est COMPLETEMENT STUPIDE de construire une usine de 20MW pour avoir 25kg d'huile??? 20MW pour 25kg!!!

    JE RECAPITULE DONC:
    pour qu'il y ait 80% d'économie de rejet en CO2, il faudrait que les 25kg d'huile pompent une trentaine de kilo de C02 dans l'atmosphère et que pour se faire il faudrait que cette usine (celle qui permet d'injecter le CO2 de l'air dans l'eau des algues) rejette au maximum 5kg de CO2, c'est à dire qu'elle ait consommé 5kwh, c'est à dire qu'elle soit d'une puissance de 0.6kw pendant les 8heures d'ensoleillement

    cela signifie que cette 'centrale', si elle est au charbon, soit d'une puissance de 600watts (!!!). C'est à dire qu'avec 600watts, il faut arriver à brasser l'eau (comme suivant les schémas dans ton lien), fabriquer des nutriments (engrais) et pomper le CO2 de l'air à hauteur de 13% dans l'eau, et ce sur une surface de 1.000m²!!! 600watts, c'est même pas la puissance de mon micro-onde

    si le problème des algues n'est plus la surface d'emprise au sol, en revanche il y en a un nouveau: il faut une centrale pour faire fonctionner le schmilblik. Un peu comme si je te disais (étant donné que tes algues ont un rendement 30 fois supérieur aux oélagineux terrestre) que pour une surface 30 fois plus grande (30.000 m², soit 3ha) d'agriculture traditionnelle (on obtient donc la même productivité que les 1.000m² d'algues, soit donc la même économie d'émission de CO2), il faudrait une centrale de 20Mw, c'est à dire que pour les 30.000.000ha (pour faire simple) d'agriculture française, il faudrait une puissance totale de 200.000.000MW, soit 200.000GW (puissance actuelle française disponible aujourd'hui: une centaine de GW)
    Dernière modification par vince ; 06/06/2005 à 18h28. Motif: restons calme

  6. #665
    Tenacatita

    Re : Quelles alternatives au pétrole?

    Je te remercie de modérer tes propos et d'éviter de qualifier la formidable technologie développée par les ingénieurs de GreenFuel technologies Corporation de "complètement stupide" (il s'agit pour info d'une équipe constituée d'ex-ingénieurs aérospacial de la NASA et de profs du MIT).

  7. #666
    Tenacatita

    Re : Quelles alternatives au pétrole?

    Citation Envoyé par moijdikssékool
    JE RECAPITULE DONC:
    pour qu'il y ait 80% d'économie de rejet en CO2, il faudrait que les 25kg d'huile pompent une trentaine de kilo de C02 dans l'atmosphère et que pour se faire il faudrait que cette usine (celle qui permet d'injecter le CO2 de l'air dans l'eau des algues) rejette au maximum 5kg de CO2, c'est à dire qu'elle ait consommé 5kwh, c'est à dire qu'elle soit d'une puissance de 0.6kw pendant les 8heures d'ensoleillement(...)
    Pour information dans le bioréacteur le CO2 provient de la combustion du gaz naturel (ou du bois, ou du charbon) et non de l'atmosphère. Ce sont les gaz de la centrale (déchets C02 et NOx) qui alimentent les bioréacteurs. C'est là tout l'intérêt du système : capturer le CO2 des centrales thermiques classiques et le valoriser sous forme de biomasse riche en huile. Cette biomasse peut ensuite alimenter la centrale ou être valorisée en biocarburant ou en produit à intérêt pharmaceutique.

    La centrale de 20MW produit de l'électricité et en plus on produit du biocarburant avec les bioréacteurs qui capturent les gaz à effet de serre produits par la centrale.
    Dernière modification par Tenacatita ; 06/06/2005 à 16h05.

  8. #667
    Tenacatita

    Re : Quelles alternatives au pétrole?

    La production électrique de la centrale est complètement indépendante du fonctionnement des bioréacteurs. Avec ou sans les bioréacteurs la production d'électricité est exactement la même.

    Les bioréacteurs récupèrent passivement les gaz produits en déchet par la centrale (CO2 et NOx). Les algues convertissent par photosynthèse le CO2 en sucres et en huiles végétales. C'est un processus naturel.

    J'espère que tu as compris le système à présent .

  9. Publicité
  10. #668
    moijdikssékool

    Re : Quelles alternatives au pétrole?

    qualifier la formidable technologie développée par les ingénieurs de GreenFuel technologies Corporation de "complètement stupide"
    soit ils sont stupides, soit ce sont des escrocs, soit les chiffres annoncés sont erronés

    demande à n'importe quel électricien de construire une centrale de 20MW pour avoir 25kg d'huile par jour, il te rira au nez!
    20MW pendant 8heures, ca fait 160MWh
    25kg d'huile par jour, c'est 0.025tep (environ), soit (1MWh = 0.08tep) donc 0.3MWh

    160MWh investis pour 0.3MWh obtenus, c'est impensable, nul, honteux

    20MW pendant 8heures, ca fait aussi 160.000kg de CO2, ou 160t de CO2
    25kg d'huile par jour, ca rejette une quaranteine de kg de CO2

    160t de CO2 rejettés pour 40kg de CO2 absorbés, c'est grotesque

    J'espère que tu as compris le système à présent
    lol

  11. #669
    Tenacatita

    Re : Quelles alternatives au pétrole?

    Je ne peut rien faire de plus pour toi. Je regrette que tu ne parviennes pas à comprendre l'intérêt de cette formidable technologie sur le plan environnemental.

    Bonne fin de journée

  12. #670
    moijdikssékool

    Re : Quelles alternatives au pétrole?

    la seule possibilité pour que ton affaire marche (peu d'émission de CO2, presque autant rejetté consommé), c'est une centrale électrique qui émet très peu de CO2 (nucléaire, éolien, voir le lien que j'ai donné plus tôt)

    mais s'il faut 20Mw pour obtenir 25kg d'huile/jour (mais ca m'étonnerait, il doit y avoir erreur dans les chifffres), le rendement reste pitoyable, autant fabriquer de l'hydrogène
    Je ne peut rien faire de plus pour toi. Je regrette que tu ne parviennes pas à comprendre l'intérêt de cette formidable technologie sur le plan environnemental
    apparemment, tu dois faire partie de ces gens qui ne savent même pas aligner une règle de trois. Les maths, il faut en avoir fait un minimum
    Dernière modification par moijdikssékool ; 06/06/2005 à 16h37.

  13. #671
    Tenacatita

    Re : Quelles alternatives au pétrole?

    Tu as rien compris au système. Merci de modérer tes propos. Je te laisse.

    Bye

  14. #672
    Tenacatita

    Re : Quelles alternatives au pétrole?

    Re :

    Citation Envoyé par Tenacatita
    La production électrique de la centrale est complètement indépendante du fonctionnement des bioréacteurs. Avec ou sans les bioréacteurs la production d'électricité est exactement la même.

    Les bioréacteurs récupèrent passivement les gaz produits en déchet par la centrale (CO2 et NOx). Les algues convertissent par photosynthèse le CO2 en sucres et en huiles végétales. C'est un processus naturel.

    J'espère que tu as compris le système à présent .
    Bye

  15. #673
    moijdikssékool

    Re : Quelles alternatives au pétrole?

    ton usine au carbon émet 160tonnes de CO2 pour produire 25kg d'huile!!!!!!!!!!!!!! la majeure partie du C du charbon brulé n'est pas stocké dans les algues
    Dernière modification par vince ; 06/06/2005 à 17h41. Motif: restons calme

  16. #674
    Dindonneau

    Re : Quelles alternatives au pétrole?

    on y lit qu'il faut consommer 20Mw pour faire fonctionner la production d'algues
    Ah bon où ça?? Je dois être une buse en Anglais mais si tu parles de ça:
    This system was tested successfully in an installation at the 20MW Massachusetts Institute of Technology (MIT) Cogeneration Plant (Cogen) plant
    Je sais pas où tu as lu qu'il y avait besoin d'énergie pour faire marcher ton bordel. C'est peut-être pas ce que je viens de te citer mais j'ai lu nul par ailleurs le terme 20Mw. Du coup si c'est un système passif en énergie alors c'est effectivement super comme truc comme l'a dit Tenacatita. ça consomme le CO2 sans en rejetter. En tout cas même si j'ai tort c'est pas une raison pour beugler comme un ruminant. J'aurais été modo j'aurais supprimmé plus de tes posts encore.
    Dernière modification par Dindonneau ; 06/06/2005 à 19h49.

  17. #675
    Tenacatita

    Re : Quelles alternatives au pétrole?

    GreenFuel Corporation : Quand l’industrie se met au vert

    Par Tenacatita

    L’utilisation à l’échelle industrielle de bioréacteurs à microalgues est en pleine phase de développement aux Etats Unis. L’équipe du Docteur Isaac BERZIN, Directeur de la société américaine GreenFuel Technologies Corporation, basée à Cambridge-MA, a développé un bioréacteur permettant de réduire les émissions de NOx et de CO2 en les piégeant dans les algues. Ce système a été testé avec succès en couplant des bioréacteurs à la centrale de cogénération (Cogen) de 20MW du Massachussets Institute of Technology (MIT). Cette innovation technologique est exposée au Museum of Science de Boston depuis juillet 2004.

    Le bioréacteur de GreenFuel Corporation a une structure triangulaire constituée de tubes en polycarbonates de 2 à 3 mètres de long et de 10 à 20 cm de diamètre. L’hypoténuse du triangle est exposée au soleil et les deux autres cotés à l’ombre. Des mathématiciens de premier plan ont utilisé des équations mathématiques qui intègrent la vitesse du fluide dans les tubes et la quantité de lumière disponible afin de développer le système le plus performant. La température est également un facteur critique mais facilement contrôlé : dans le réacteur l’amplitude de variation thermique ne dépasse pas 10°C. Le gaz injecté provient du Cogen avec une teneur classique en CO2 de 13% ; Ce CO2 est assimilé par des algues qui ont été sélectionnées selon un protocole utilisé par la NASA; Il ne s’agit pas d’OGMs mais de souches qui se sont habituées aux conditions de culture. Le gaz nettoyé par le bioréacteur sort ensuite par l’apex tandis qu’une partie des algues est quotidiennement drainée et prélevée au niveau inférieur. La biomasse obtenue peut servir à produire du biodiesel, du plastique ou des molécules d’intérêt pharmaceutique. Elle peut également être réintroduite comme combustible dans une centrale thermique.

    En octobre 2004, un rapport de l’organisme de certification CK Environment indique que, sur une période de sept jours de mesures, les bioréacteurs ont permis les jours ensoleillés une réduction de 85.9% (±2.1%) des oxydes d’azote, et de 82.3%(±12.5%) du CO2, et les jours nuageux ou pluvieux de 50.1% pour le CO2 (±6.5%). La méthode de test utilisée est conforme aux standards imposés par l’EPA (Environmental Protection Agency). Les systèmes précédents utilisant des algues parvenaient à réduire les émissions de CO2 de 5% et celles des NOx de 70%. Le système peut être utilisé sous des latitudes où le flux solaire est faible, mais avec une efficacité relativement moins élevée. La phase de calibration se poursuit. Il est théoriquement possible de piéger 90% du CO2, mais des contraintes financières et techniques doivent être prises en compte pour obtenir de telles performances. Ce bioréacteur constitue cependant dès à présent une avancée technologique considérable. "GreenFuel is working to deploy small scale field trials in the US in 2005 and 2006; we aim to commence operation of our first full-scale installations in 2008" indique Julianne ZIMMERMAN de la Direction de GreenFuel. Réduire les émissions de gaz à effet de serre est pour les industriels du monde entier à la fois un défi environnemental et économique, notamment dans le cadre de l’application des quotas d’émission imposés par le protocole de Kyoto pour les pays signataires. Peter COOPER, de la Direction du Cogen, est enthousiaste : « Le système est plus efficace que nous l’avions espéré. Cette nouvelle technologie qui parvient à diminuer de manière significative les émissions de CO2 et de NOx constitue une étape importante dans le domaine de la lutte contre le réchauffement climatique ».

    Tous droits réservés - Article complet : Biofutur n°255 p33-36 ( mai 2005 )

  18. #676
    moijdikssékool

    Re : Quelles alternatives au pétrole?

    20MW Massachusetts Institute of Technology (MIT) Cogeneration Plant (Cogen) plant
    ca veut dire 'usine de cogénération de 20MW'
    le MIT signifie vraisemblblement qu'il s'agit d'une usine prototype de cogénération (c'est à dire qui minimise les pertes en chaleur, en l'utilisant comme source de chaleur (pour le chauffage des maisons alentour)

  19. #677
    Tenacatita

    Re : Quelles alternatives au pétrole?

    Citation Envoyé par moijdikssékool
    ca veut dire 'usine de cogénération de 20MW'
    le MIT signifie vraisemblblement qu'il s'agit d'une usine prototype de cogénération (c'est à dire qui minimise les pertes en chaleur, en l'utilisant comme source de chaleur (pour le chauffage des maisons alentour)
    On aura tout vu aujourd'hui !

    MIT = Massachusetts Institute of Technology

  20. #678
    moijdikssékool

    Re : Quelles alternatives au pétrole?

    merci tu ne m'apprends rien
    je sais que c'est un organisme de recherche côté
    c'est kourpoi jdik c'est une centrale prototype

  21. #679
    glevesque

    Re : Quelles alternatives au pétrole?

    Salut à tous

    Il y a des solution, mais pas de volonté économique pour les appliquer.

    Acquérir l'autonomie sur le plan énergétique et non poluante en plus de ca, c'est faissable et belle et bien du domaine du possible. Éolienne résidencielle de 15 kilowatt avec panneux solaire et baterie d'accumulation, c'est emplement pour les besoins d'une résidence familliale. Éolienne qui serait situé un peut plus haut que les arbres par exemple, pour une plus grande protection des oiseaux. Pour les voitures, et bien pourqu'oi pas un petit réseaux de distributiion Éolien et solaire aux 10 kilomètre sur les route, ou moins. Vous savez pas de besoins de faire des centrales Éolienne gigantesque et étendue a perte de vue. Tout peut-être fait aux plan résidenciel. Et comme ca, de moins en moins de dépendence vis-à-vis des fournisseurs et de notre dépendence pour le payement mensuel de compte et etc...

    Qnand dites-vous ?

    Gilles
    Je veux comprendre et non d'avoir raison, je veux savoir et non tout connaitre

  22. #680
    moijdikssékool

    Re : Quelles alternatives au pétrole?

    Qnand dites-vous ?
    et bien, si tu veux de l'éolien chez toi, il te faudra le systême de production d'H2 qui va avec
    je ne sais si tu as suivi mes calculs dans mes précédents messages, mais on arrive à plus d'1 million d'éoliennes de 1MW
    en considérant le piètre rendement de production d'H2 chez le particulier, le chiffre grossit, grossit...

    certes on peut aussi envisager les batteries, mais bon c'est chiant les batteries, hein?

  23. #681
    wizz

    Re : Quelles alternatives au pétrole?

    Citation Envoyé par Tenacatita
    La production électrique de la centrale est complètement indépendante du fonctionnement des bioréacteurs. Avec ou sans les bioréacteurs la production d'électricité est exactement la même.

    Les bioréacteurs récupèrent passivement les gaz produits en déchet par la centrale (CO2 et NOx). Les algues convertissent par photosynthèse le CO2 en sucres et en huiles végétales. C'est un processus naturel.

    J'espère que tu as compris le système à présent .
    Donc la production d'huile végétale par le bioréacteur est un "plus".
    On utilise le déchet d'un processus pour le valoriser au lieu de le jeter inutilement, sauf que le déchet ici polue.

    Donc, pour le cout d'un investissement du bioréacteur,
    -on réduit l'émission de co2 des centrales thermiques
    -on fabrique de l'huile végétale qui rapporte de l'argent.

    Tout cela me semble donc génial et parfait. Mais j'aimerais le voir en pratique.
    Supposons une centrale au charbon de 1GW.
    -quelle est la quantité de charbon consommé par an?
    -quelle est la quantité de co2 dégagé par an?
    -quelle est la taille de l'implantation du bioréacteur pour absorber 80% du co2 émis par la centrale?

  24. #682
    Dindonneau

    Re : Quelles alternatives au pétrole?

    Oui Glévesque mais en fait il y a toujours besoin des centrales thermiques car les éoliennes et les centrales nucléaires ne s'adaptent pas à la demande en énergie. Donc on doit en garder pour bien adapter l'offre et la demande. Du coup un système pompeur de C02 qui le transforme en qqch d'utile serait le bienvenue pour empecher la pollution de ces centrales. En plus je pense que tu vois le problème à l'échelle française mais dans les pays en voie de développement je pense pas qu'ils en soit encore à de tels plans pour produire une énergie propre. Je crois qu'ils utilisent à fond le thermique bien qu'ils se mettent à l'éolien.
    En plus il faut être réaliste et on cherche plutôt sur ce post des solutions viables à + ou - court terme pour remplacer le pétrole.Toi en gros tu en es déjà rendu aux voitures electriques!!!

    Sinon pour le débat sur la centrale au MIT, je vois pas trop ce que le terme cogénération veut dire mais à mon avis les 20 Mw ne sont pas fournis au dispositif à algues (ou alors juste une petite partie) mais tout simplement distribués à la population. Du coup l'interêt devient effectivement énorme. On va pouvoir empécher les centrales thermiques d'émettre 90% du C02 habituel!!!
    Maintenant ce qui serait bien c'est de savoir combien d'énergie electrique consomme ce dispositif à algues (s'il en consomme...) car peut-être qu'on pourrait avoir un bilan interessant en les utilisant pour convertir directement le CO2 atmosphérique à condition de ne pas fabriquer trop d'électricité avec des centrales thermiques justement mais avec des moyens plus propres.

  25. #683
    quic'est

    Re : Quelles alternatives au pétrole?

    Citation Envoyé par moijdikssékool
    et bien, si tu veux de l'éolien chez toi, il te faudra le systême de production d'H2 qui va avec
    je ne sais si tu as suivi mes calculs dans mes précédents messages, mais on arrive à plus d'1 million d'éoliennes de 1MW
    en considérant le piètre rendement de production d'H2 chez le particulier, le chiffre grossit, grossit...

    certes on peut aussi envisager les batteries, mais bon c'est chiant les batteries, hein?
    Une autre solution pour le stockage, MDI

    moteur à air

  26. #684
    Photon

    Re : Quelles alternatives au pétrole?

    Citation Envoyé par Dindonneau
    Sinon pour le débat sur la centrale au MIT, je vois pas trop ce que le terme cogénération veut dire mais à mon avis les 20 Mw ne sont pas fournis au dispositif à algues (ou alors juste une petite partie) mais tout simplement distribués à la population. Du coup l'interêt devient effectivement énorme. On va pouvoir empécher les centrales thermiques d'émettre 90% du C02 habituel!!!
    Maintenant ce qui serait bien c'est de savoir combien d'énergie electrique consomme ce dispositif à algues (s'il en consomme...) car peut-être qu'on pourrait avoir un bilan interessant en les utilisant pour convertir directement le CO2 atmosphérique à condition de ne pas fabriquer trop d'électricité avec des centrales thermiques justement mais avec des moyens plus propres.
    La cogénération consiste à produire en même temps et dans la même installation de l’énergie thermique (chaleur) et de l’énergie mécanique. L’énergie thermique est utilisée pour le chauffage et la production d’eau chaude à l’aide d’un échangeur. L’énergie mécanique est transformée en énergie électrique grâce à un alternateur.

    Cogénération

    Les algues n'ont pas besoin d'électricité mais du soleil et de CO2. Si ces algues consomment effectivement 80% CO2 produit par la centrale thermique, c'est plus qu'intéressant

  27. #685
    moijdikssékool

    Re : Quelles alternatives au pétrole?

    quelle est la taille de l'implantation du bioréacteur pour absorber 80% du co2 émis par la centrale?
    jvoik ta pas suivi mes derniers messages
    une centrale au charbon de 1Gw, ca libère entre 800.000kg et 1.000.000t de CO2
    il faudrait donc une plante qui gobe les 80% de cette quantité

    mais comme je l'ai souligné, il faudrait une centrale au charbon de 600watt/1.000m² pour arriver à 80% de réduction des émissions

    à mon avis les 20 Mw ne sont pas fournis au dispositif à algues (ou alors juste une petite partie) mais tout simplement distribués à la population.
    je pense aussi, mais de là à construire une centrale de 20MW alors que 600w est la limite à ne pas dépasser pour avoir ces 80% de réduction...
    de toute façon c'est impossible, avec 600watts, faire fonctionner 1.000m² de culture d'algues me paraît utopique

  28. #686
    Tenacatita

    Re : Quelles alternatives au pétrole?

    Citation Envoyé par Dindonneau
    Oui Glévesque mais en fait il y a toujours besoin des centrales thermiques car les éoliennes et les centrales nucléaires ne s'adaptent pas à la demande en énergie. Donc on doit en garder pour bien adapter l'offre et la demande. Du coup un système pompeur de C02 qui le transforme en qqch d'utile serait le bienvenue pour empecher la pollution de ces centrales. En plus je pense que tu vois le problème à l'échelle française mais dans les pays en voie de développement je pense pas qu'ils en soit encore à de tels plans pour produire une énergie propre. Je crois qu'ils utilisent à fond le thermique bien qu'ils se mettent à l'éolien.
    En plus il faut être réaliste et on cherche plutôt sur ce post des solutions viables à + ou - court terme pour remplacer le pétrole.Toi en gros tu en es déjà rendu aux voitures electriques!!!

    Sinon pour le débat sur la centrale au MIT, je vois pas trop ce que le terme cogénération veut dire mais à mon avis les 20 Mw ne sont pas fournis au dispositif à algues (ou alors juste une petite partie) mais tout simplement distribués à la population. Du coup l'interêt devient effectivement énorme. On va pouvoir empécher les centrales thermiques d'émettre 90% du C02 habituel!!!
    Maintenant ce qui serait bien c'est de savoir combien d'énergie electrique consomme ce dispositif à algues (s'il en consomme...) car peut-être qu'on pourrait avoir un bilan interessant en les utilisant pour convertir directement le CO2 atmosphérique à condition de ne pas fabriquer trop d'électricité avec des centrales thermiques justement mais avec des moyens plus propres.
    Le rendement des micro-algues (souches sélectionnées selon un protocle de la NASA pour les missions spaciales) n'est pas suffisant avec le niveau de CO2 atmosphérique (380ppm actuellement). Le mélange en provenance des centrales thermiques a classiquement une teneur en CO2 de 13% et cette haute concentation permet un rendement optimal.

    Les 20MW de la centrale Cogen alimentent en électricité l'intégralité de l'immense Massachussets Institute of Technology. Les algues consomment simplement le CO2 et les NOx en provenance de la centrale, ceci dans un bioréacteur triangulaire très bien étudié.


    Concernant les PVD, la filière Jatropha (Pourghère) est un véritable or vert (voir l'impact positif de cette filière par exemple à Madagascar). Cette plante (dont les fruits sont riches en huile) peut pousser en zone semi-aride et est très peu exigeante. Des millions d'hectares sont mis en culture actuellement partout dans le monde (Chine, Inde, Arabie saoudite, Afrique).

    Un baril de pétrole à 55 dollars (prix d'aujourd'hui) permet le développement d'énergies alternatives (et propres) qui deviennent alors compétitives. Ces nouvelles énergies, associées à l'efficacité énergétique et aux économies d'énergies, permettront sans doute que nos sociétés sortent de leur dangereuse dépendance envers les énergies fossiles (danger économique, social et climatique).

    Gardons espoir...Mais agissons, vite !
    Dernière modification par Tenacatita ; 06/06/2005 à 23h34.

  29. #687
    moijdikssékool

    Re : Quelles alternatives au pétrole?

    Les 20MW de la centrale Cogen alimentent en électricité l'intégralité de l'immense Massachussets Institute of Technology
    ébé! 20MW pour obtenir 25kg...
    allez, encore une fois:
    une centrale au cherbon de 20MW, ca produit environ 160t de CO2 (pendant les 8 haures d'ensoleillement)
    tout ca pour avoir 25kg d'huile

    en rouge, souligé, et en TRES gros caractère: C'EST N'IMPORTE QUOI! C'EST UNE USINE A GAZ CE MACHIN!

  30. #688
    Dindonneau

    Re : Quelles alternatives au pétrole?

    ébé! 20MW pour obtenir 25kg...
    allez, encore une fois:
    une centrale au cherbon de 20MW, ca produit environ 160t de CO2 (pendant les 8 haures d'ensoleillement)
    tout ca pour avoir 25kg d'huile

    en rouge, souligé, et en TRES gros caractère: C'EST N'IMPORTE QUOI! C'EST UNE USINE A GAZ CE MACHIN!
    Mais ça produit peut-être pas beaucoup d'huile mais en attendant ça va permettre de diminuer de 80% la pollution par CO2 des centrales à fuel et à charbon qui sont les centrales les plus couramment utilisées dans le monde!!!!! Rien que pour ça c'est une avancée majeure!!!!
    C'EST PAS N'IMPORTE QUOI!!!
    Areuh!

  31. #689
    moijdikssékool

    Re : Quelles alternatives au pétrole?

    ça va permettre de diminuer de 80% la pollution par CO2 des centrales à fuel et à charbon
    la masse en C de 25kg d'huile avoisine 15/20kg (au pif)
    160t de CO2 comporte 68t d'atome C

    donc l'économie réalisée est à hauteur de 15/68000 = 0.02%

    mais une fois que l'huile est brulée dans le moteur, le CO2 va dans l'atmosphère. Donc l'économie d'émission en CO2 est, en fait, de 0%

    il y a une économie si le CO2 est puisée dans l'atmosphère par une unité de production d'électricité peu émettrice en CO2
    si cette unité fonctionne au charbon, sa puissance ne doit pas dépaser 600watts (si l'on veut 80% de réduction d'émission) pour les 1.000m² (impossible donc)
    si cette unité fonctionne au nucléaire, sa puissance ne doit pas dépasser (sachant que le nucléaire rejette 6g de CO2 par kwh, d'après le lien donné précédemment), 600*1000/6 = 100kw, ce qui est déjà plus honorable pour faire fonctionner une culture d'algue de 1.000m². Mais s'il faut effectivement l'équivalent nucléaire de 20MW, l'unité aura produit pendant les 8 heures d'ensoleillement 6*20000*8 = 960kg de CO2. On est encore loin des 80% de réduction des émissions de CO2, même avec une centrale émettant peu de CO2 comme le nucléaire

    j'en conclu donc que soit les chiffres (20MW et 80%) sont erronés soit le projet est une escroquerie

  32. #690
    moijdikssékool

    Re : Quelles alternatives au pétrole?

    vous me faites dire des âneries
    en effet, il ne s'agit même pas d'une réduction, mais d'une augmentation du CO2
    en effet, imaginons que vous roulez 300km avec 25kg d'essence
    bon vous émettez une 40aine de kg de CO2, on est d'accord?

    imaginons qu'avec les 25kg d'huile vous roulez autant de km
    combien de CO2 avez vous émis? hein? allez, un petit effort! voyons, allez quoi! une 40aine de kg? qui dit mieux? une 40aine, adjugé!

    et ben non! ben ui, pour obtenir ces 25KG d'huile, il vous aura fallu faire fonctionner une centrale au charbon de 20MW qui aura émis 160t de CO2

    donc la réponse est: 160tonnes!

    allez, on est d'accord cette fois allez! siouplai!!

Sur le même thème :

Page 23 sur 48 PremièrePremière 23 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Quelles alternatives à la déforestation ?
    Par asrock dans le forum Discussions scientifiques
    Réponses: 11
    Dernier message: 23/01/2011, 22h40
  2. TPE : les énergies alternatives au pétrole dans l'automobile
    Par damoliv54 dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 8
    Dernier message: 17/01/2007, 10h16
  3. Quelles sciences pour quelles sociétés ?
    Par Chame dans le forum Discussions scientifiques
    Réponses: 51
    Dernier message: 20/01/2006, 13h15