Répondre à la discussion
Page 2 sur 3 PremièrePremière 2 DernièreDernière
Affichage des résultats 31 à 60 sur 89

transport



  1. #31
    batman

    Re : transport

    Citation Envoyé par benjy_star
    batamn : d'abord tu nous dis :



    Puis après



    Si tu ne sais pas, ne crie pas ! Tu te renseigne un peu, tu regarde autour de toi l'argent que génère l'automibile, milieu dans lequel je travaille en ce moment, et tu comprendras la "bêtise" (je trouve pas d'autre mot) de tes propos...
    D'accord tu travailles dans l'automobile donc tu te sent attaqué. Chacun prêche pour sa paroisse.
    Mais moi aussi j'ai des raisons d'être contre la voiture puisque je suis cycliste, bus train et piéton.
    Donc si tu veux convaincre, explique-moi STP. Je pense que tu es exactement le bon interlocuteur autour de moi pour me renseigner sur le pourquoi de la crise que générerait le développement des transports en commun par rapport à la voiture.
    A par ça je ne suis pas bien jeune (enfin pas plus que toi) et je parle du ton le plus bas que je peux, je sais pas parler autrement.
    J'avoue que je me suis fais voler un vélo en 3 ans et pourtant je suis dans une grande ville. Donc j'en ai récupéré encore un autre à la casse. Pas de problème donc, même si c'est pas aggréable de se faire voler. Quand au bus ou au train on n'en a encore jamais volé (aux dernières nouvelles).

    -----


  2. Publicité
  3. #32
    batman

    Re : transport

    Au fait Benjy_star considère cette discution comme un bon entraînement pour toi et profites en pour affiner tes arguments car de plus en plus de consommateurs prendrons conscience des maifaits de la voiture et te poseront des questions.
    Donc je te souhaite de réussir mais il faut te montrer plus convaiquant.
    Donc j'attend tes arguments avec impatience. Voit çà comme un jeu ou comme un défi mais n'abandonne pas aussi facilement. En plus j'ai réellement envie de comprendre et comme c'est ton métier tu es sencé pouvoir répondre à toutes mes attaques par un argument en faveur de la voiture sinon c'est qu'il y a un problème.

  4. #33
    DanielH

    Re : transport

    Les gens veulent des voitures pour se déplacer, les Chinois ce battent pour tous avoir leur voiture (ils sont nombreux) et la construction automobile est un moteur de l'économie. Voilà les vrai raison qui ne sont pas du tout écologique comme tu peux le constater.

    Je serais près à parier gros que la réponse à tes arguments, tout à fait recevable, de la part des constructeurs automobiles sera de faire des voitures propres. Tu es bien d'accord que si la voiture ne pollue plus, tu n'as plus aucune raison de vouloir que les gens fassent leur course en vélo !!

  5. #34
    Narduccio

    Re : transport

    Tout le monde ne peut pas prendre un transport en commun pour aller en ville. J'habite à 35 km de Mulhouse, si je veux y aller passer un après-midi, je dois partir à 13h et rentrer le soir à 19h, même si c'est un rebdez-vous d'un quart d'heure. Si en plus, il s'agit d'un spécialiste comme celui ou ayant un rendez-vous à 16 heure, j'en suis sorti à plus de 18h (mince, le bus est déjà parti !). Bon, bien entendu, je pourrais prendre un vélo (je suis pas trop sportif, mais après tout pourquoi pas). Mais alors, si j'y vais pour un rendez-vous, il faut que je me satisfasse d'y aller couvert de sueur. Je suis donc bien obligé d'avoir une voiture. Pas le choix dans les conditions actuelles. Bien entendu, je fais en sorte que la voiture que je choisis pollue le moins possible. Mais il est vrai que l'on a maintenant 3 voitures à la maison, une pour moi, une pour ma femme qui travaille à 25 km d'ici et une pour ma fille qui continue ces études dans la région strasbourgeoise; mais à Strabourg, elle utilise surtout les transports en communs. Et c'est là le grand avantage des transports en communs, dans un ville d'une certaine importance, ils sont aussi rapide voire plus que les voitures et moins polluants. Quand à avoir un vélo, s'ils n'arrivent pas à les voler les délinquants les esquintent tout simplement. Quand je me promène à Strasbourg, je suis choqué par le nombre de vélos cassé que je croise stationnés dans la ville, c'est de la méchanceté à l'état pur.
    "Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable". Karl Popper

  6. #35
    Garion

    Re : transport

    Citation Envoyé par Narduccio
    J'habite à 35 km de Mulhouse, si je veux y aller passer un après-midi, je dois partir à 13h et rentrer le soir à 19h, même si c'est un rebdez-vous d'un quart d'heure.
    Justement, le problème est dans le mode de vie, est-il raisonnable de faire 70 km en voiture pour un rendez-vous d'un quart d'heure ?
    N'est-il pas plus malin de grouper les activités à faire en ville en une seule journée ?
    Quand les gens n'avaient pas de véhicule, ils s'arrangeaient autrement.Pourquoi n'en serions-nous plus capable ? (Je ne parle pas particulièrement pour toi, mais pour tout le monde).

    On considère comme un "droit" le fait de pouvoir se déplacer n'importe où n'importe comment. Du coup, on construit notre vie autour de cette mobilité, alors qu'on pourrait la construire justement autour de l'immobilité (la mobilité devenant ainsi l'exception).

  7. #36
    batman

    Re : transport

    Citation Envoyé par Narduccio
    Tout le monde ne peut pas prendre un transport en commun pour aller en ville. J'habite à 35 km de Mulhouse, si je veux y aller passer un après-midi, je dois partir à 13h et rentrer le soir à 19h, même si c'est un rebdez-vous d'un quart d'heure. Si en plus, il s'agit d'un spécialiste comme celui ou ayant un rendez-vous à 16 heure, j'en suis sorti à plus de 18h (mince, le bus est déjà parti !). Bon, bien entendu, je pourrais prendre un vélo (je suis pas trop sportif, mais après tout pourquoi pas). Mais alors, si j'y vais pour un rendez-vous, il faut que je me satisfasse d'y aller couvert de sueur. Je suis donc bien obligé d'avoir une voiture. Pas le choix dans les conditions actuelles. Bien entendu, je fais en sorte que la voiture que je choisis pollue le moins possible. Mais il est vrai que l'on a maintenant 3 voitures à la maison, une pour moi, une pour ma femme qui travaille à 25 km d'ici et une pour ma fille qui continue ces études dans la région strasbourgeoise; mais à Strabourg, elle utilise surtout les transports en communs. Et c'est là le grand avantage des transports en communs, dans un ville d'une certaine importance, ils sont aussi rapide voire plus que les voitures et moins polluants. Quand à avoir un vélo, s'ils n'arrivent pas à les voler les délinquants les esquintent tout simplement. Quand je me promène à Strasbourg, je suis choqué par le nombre de vélos cassé que je croise stationnés dans la ville, c'est de la méchanceté à l'état pur.
    Moi je suis pour la mobilité mais si les transports en communs sont si peu développés en France il me semble bien que c'est parce qu'on a trop misé sur la voiture.
    Et je suis même surpris qu'il n'y ai même pas de transport en commun à toutes les heures dans ta ville. Il faudrait faire pression sur les responsables.
    A Bordeaux, les bus passent toutes les 10 minutes un peu partout dans la ville (et circulent même la nuit) et en plus y a le tram (qui fonctionne maintenant) et pour les longs trajets y a le train dans lequel on peu aussi mettre le vélo... et pourtant je trouve qu'il y a encore énormément de voitures dans ma ville et là c'est totalement incompréhensible pour moi.
    Sinon c'est sûr que 35 km à vélo tous les jours moi non plus je le ferais pas.
    Mais je crois aussi que la distance 15-50 km est la seule qui justifie la voiture pour l'instant.
    Pourtant tous ceux qui prennent la voiture ne sont pas dans cette fourchette.
    Mais je trouve aussi que la façon dont on a organisé notre réseau de transport en France est une aberration et qu'il serait tant de le réorganiser autour des transports en commun.

  8. Publicité
  9. #37
    gransteph

    Re : transport

    Citation Envoyé par DanielH
    Il n'y a pas de gens de bonne et maivaise volonté, il y a ceux qui peuvent et ceux qui ne peuvent pas. Une voiture ça coûte chère et pour beaucoup si il pouvait s'en passer il s'en passerait. D'ailleurs à Paris, où les transports en commun sont très développés, il y a beaucoup de gens qui choisisse de ne pas avoir de voiture, mais c'est Paris, pas la France....
    DanielH, je maintiens qu'il y a des gens de bonnes volontés et ceux de mauvaises. J'ai effectivement oublié de dire que l'on peut etre de bonne volonté et prendre sa voiture, je suis pas extremiste. A Grenoble (ta ville non ?), tous les matins depuis presque 10 ans (ok au debut je comptais pas) mais quand je regarde passer les voitures le temps d'un feu sur les boulevards j'ai largement assez de doigts pour compter les voitures avec plus d'une personne a bord ! donc j'en déduis qu'il y a un problème, surtout avec tous les transports en commun de la ville, les parkings relais et les pistes cyclables pas trop mal faites et en amélioration.
    Pour revenir sur le problème de se faire voler son vélo, il faut reconnaitre que je fais dormir le mien à la cave sinon dans la rue c'est plus risqué, aussi il ne faut pas un vélo neuf sorti droit de chez décath avec les démontages rapides, je conseil plutot le vieux vélo de papy fort agréable a utiliser

  10. #38
    batman

    Re : transport

    Citation Envoyé par Garion
    Justement, le problème est dans le mode de vie, est-il raisonnable de faire 70 km en voiture pour un rendez-vous d'un quart d'heure ?
    N'est-il pas plus malin de grouper les activités à faire en ville en une seule journée ?
    Quand les gens n'avaient pas de véhicule, ils s'arrangeaient autrement.Pourquoi n'en serions-nous plus capable ? (Je ne parle pas particulièrement pour toi, mais pour tout le monde).

    On considère comme un "droit" le fait de pouvoir se déplacer n'importe où n'importe comment. Du coup, on construit notre vie autour de cette mobilité, alors qu'on pourrait la construire justement autour de l'immobilité (la mobilité devenant ainsi l'exception).
    Le pire c'est que les choses sont déjà regroupées de façon à minimiser les trajets. Et c'est à cause de çà d'ailleur que les petits commerçant disparaissent. Mais même là on n'est pas fichu du s'organiser pour que les moyens de transport aillent directement de chez soit à la ville et de la ville au supermarché par exemple.
    Tout serait tellement plus simple avec des transport en commun à la place des voitures.

  11. #39
    batman

    Re : transport

    Citation Envoyé par DanielH
    Les gens veulent des voitures pour se déplacer, les Chinois ce battent pour tous avoir leur voiture (ils sont nombreux) et la construction automobile est un moteur de l'économie. Voilà les vrai raison qui ne sont pas du tout écologique comme tu peux le constater.

    Je serais près à parier gros que la réponse à tes arguments, tout à fait recevable, de la part des constructeurs automobiles sera de faire des voitures propres. Tu es bien d'accord que si la voiture ne pollue plus, tu n'as plus aucune raison de vouloir que les gens fassent leur course en vélo !!
    Reste les problèmes de l'encombrement et de la sécurité et celui de la liberté qui est plus relatif puisque certain préfèrent rester les yeux sur la route plutot que de téléphoner ou de lire un bon livre ou d'apprécier le paysage (et non pas le bitume) ou de dormir...
    Enfin, en tout cas il me semble bien que 100 voitures qui se suivent (et qui en plus sont obligées de s'arrêter quand y a le tram qui passe) vont moins vite et sont moins sûres que 100 personnes dans un tram puisque d'après la théorie des collisions le nombre de chocs accroît avec le nombre d'entités.

  12. #40
    DanielH

    Re : transport

    Tien, justement, en parlant de sécurité dans les transports, je viens de recevoir la liste des accidents de travail dans mon labo depuis 1999.

    Sur 26 accidents de travail ayant nécessité 39 semaines d'arret de travail il y en a 8 du au trajet domicile-travail (13 semaines d'arret). Sur les 8 accidents de trajet, 5 sont en vélo (pourtant la plupart des gens viennent en voiture ou transport en commun) et il ont nécessité 7 semaines d'arret. Et puis, cerise sur le gateau, sur les 3 autres, 1 est en voiture, 1 à pied et 1 en transport en commun. Pour ce dernier, il s'agit d'une chute dû à un arret brutal du bus, 6 semaines d'arret !!!

    Bon, tout ça pour dire que le vélo c'est tout de même bien dangereux en ville. Pour le cas de la chute dans le bus c'est bien entendu la faute à pas de chance et c'est surement pas représentatif (encore qu'un des accident en vélo, c'est une collision sur l'arrière d'un bus!).

  13. #41
    le_troll

    Re : transport

    Citation Envoyé par batman
    Le pire c'est que les choses sont déjà regroupées de façon à minimiser les trajets. Et c'est à cause de çà d'ailleur que les petits commerçant disparaissent.
    là je t'invite a vivre ailleur qu'en france pour comprendre que le dit regroupement en super / hyper marché en bordure de ville en france est une des causes de la necessité d'une voiture pour faire les courses, même en habitant dans une ville de taille moyenne.
    Pour citer un exemple qui nous est proche au royaumes unis les supermarchés sont de taille plus petite et donc en ville, le petits commerces est encore plus pus dévellopé (pour combien de temps ?) qu'en france. Du coup on fait ses courses quasi a coté de chez soit ou sur le chemin en rentrant du boulot.

    Les villes européennes ayant été conçut bien avant l'avenement de la voiture ont été construite de façon a minimiser les trajets pour ses habitants, c'est d'ailleur pour ça que les européens utilise encore bien moins leur voiture que leur cousin du continent américain. Seulement le dévellopement des grands magasins et des hyper du fait de l'accession du plus grand nombre à l'automobile à changé la donne.

    comme ça été dit plutôt le problème n'est pas juste un problème de volonté personnelle. Minimiser au maximum l'utilisation de la voiture passe certe par un changement plus ou moins grand de nos mode de vie, mais aussi d'un réaménagement de l'espace urbain. et ça sans volonté politique forte c'est infaisable.

    et puis se focaliser sur la voiture c'est oublier que ce n'est qu'une partie du problème importante certe mais somme toute relative face au transport routier, à la production d'éléctricité (pas forcement chez nous) et autre

  14. #42
    batman

    Re : transport

    Citation Envoyé par DanielH
    Tien, justement, en parlant de sécurité dans les transports, je viens de recevoir la liste des accidents de travail dans mon labo depuis 1999.

    Sur 26 accidents de travail ayant nécessité 39 semaines d'arret de travail il y en a 8 du au trajet domicile-travail (13 semaines d'arret). Sur les 8 accidents de trajet, 5 sont en vélo (pourtant la plupart des gens viennent en voiture ou transport en commun) et il ont nécessité 7 semaines d'arret. Et puis, cerise sur le gateau, sur les 3 autres, 1 est en voiture, 1 à pied et 1 en transport en commun. Pour ce dernier, il s'agit d'une chute dû à un arret brutal du bus, 6 semaines d'arret !!!

    Bon, tout ça pour dire que le vélo c'est tout de même bien dangereux en ville. Pour le cas de la chute dans le bus c'est bien entendu la faute à pas de chance et c'est surement pas représentatif (encore qu'un des accident en vélo, c'est une collision sur l'arrière d'un bus!).
    oui enfin tu ne peut pas nier que les accidents de voitures sont une importante cause de mortalité. Tes 5 accidents de vélos, dont j'aimerais bien connaître le détail parce qu'à mon avis c'est plutot les voitures qui tamponnent les vélos, ne sont pas très représentatifs. Le vélo c'est dangereux en ville parce qu'il y a des voitures qui leur rentre dedans.

  15. Publicité
  16. #43
    benjy_star

    Re : transport

    Bon batman, je reprends la discussion où je l'avais laissée.

    Alors je travaille dans l'automobile, certes, mais je vais travailler tous les jours... en vélo.

    J'ai un ami qui travaille à 30 km de son travaille, il part à 6H30 du mat, dans un endroit mal désservi, et encore, il utilise le périph sinon, je te parle pas, bref, en vélo, il en aurait pour 1H30, et autant en bus (aller simple)

    J'ai un collègue qui habite à 7-8 km du travaille, mais il a des problèmes de coeur.

    J'ai un collègue qui emmène ses enfants à l'école avant le boulot.

    J'ai etc etc...

    Donc il y a beaucoup plus de problème qu'on peut le croire, si on supprime les voitures (et je ne parle que des raisons pratique).

    Pour ta remarque au sujet de Narduccio, perdre une après midi pour un rendez-vous d'un quart d'heure est stupide, il y a 2 solutions : soit remuer ciel et terre pour tout caser le même jour, soit prendre la voiture.

    Alors à part ça, je te l'accorde, il y a des gens qui abusent, mais bon.

    Autre grande question : si tu supprimes toutes les voitures, tu veux remplacer le transport des personnes par quoi, de non-polluant ?

  17. #44
    batman

    Re : transport

    Citation Envoyé par le_troll
    là je t'invite a vivre ailleur qu'en france pour comprendre que le dit regroupement en super / hyper marché en bordure de ville en france est une des causes de la necessité d'une voiture pour faire les courses, même en habitant dans une ville de taille moyenne.
    Pour citer un exemple qui nous est proche au royaumes unis les supermarchés sont de taille plus petite et donc en ville, le petits commerces est encore plus pus dévellopé (pour combien de temps ?) qu'en france. Du coup on fait ses courses quasi a coté de chez soit ou sur le chemin en rentrant du boulot.

    Les villes européennes ayant été conçut bien avant l'avenement de la voiture ont été construite de façon a minimiser les trajets pour ses habitants, c'est d'ailleur pour ça que les européens utilise encore bien moins leur voiture que leur cousin du continent américain. Seulement le dévellopement des grands magasins et des hyper du fait de l'accession du plus grand nombre à l'automobile à changé la donne.

    comme ça été dit plutôt le problème n'est pas juste un problème de volonté personnelle. Minimiser au maximum l'utilisation de la voiture passe certe par un changement plus ou moins grand de nos mode de vie, mais aussi d'un réaménagement de l'espace urbain. et ça sans volonté politique forte c'est infaisable.

    et puis se focaliser sur la voiture c'est oublier que ce n'est qu'une partie du problème importante certe mais somme toute relative face au transport routier, à la production d'éléctricité (pas forcement chez nous) et autre
    Ce que j'entendais par minimiser les trajets c'était minimiser le nombre de trajets pas la distance.
    Et encore une fois ce serait d'autant plus simple (puisqu'il n'y a qu'un trajet à faire), au lieu d'utiliser la voiture, d'utiliser un transport en commun reliant le centre ville aux grands magasins avec évidemment des sacs adaptés pour mettre dans les transports en commun ou alors un réaménagement des transports en commun.
    Je suis désolé mais j'ai vu dans "c'est pas sorcier" que la voiture allait devenir le plus gros pollueur devant les usines puis les habitation. Quelle source à tu toi ?

  18. #45
    batman

    Re : transport

    Citation Envoyé par benjy_star
    Bon batman, je reprends la discussion où je l'avais laissée.

    Alors je travaille dans l'automobile, certes, mais je vais travailler tous les jours... en vélo.

    J'ai un ami qui travaille à 30 km de son travaille, il part à 6H30 du mat, dans un endroit mal désservi, et encore, il utilise le périph sinon, je te parle pas, bref, en vélo, il en aurait pour 1H30, et autant en bus (aller simple)

    J'ai un collègue qui habite à 7-8 km du travaille, mais il a des problèmes de coeur.

    J'ai un collègue qui emmène ses enfants à l'école avant le boulot.

    J'ai etc etc...

    Donc il y a beaucoup plus de problème qu'on peut le croire, si on supprime les voitures (et je ne parle que des raisons pratique).

    Pour ta remarque au sujet de Narduccio, perdre une après midi pour un rendez-vous d'un quart d'heure est stupide, il y a 2 solutions : soit remuer ciel et terre pour tout caser le même jour, soit prendre la voiture.

    Alors à part ça, je te l'accorde, il y a des gens qui abusent, mais bon.

    Autre grande question : si tu supprimes toutes les voitures, tu veux remplacer le transport des personnes par quoi, de non-polluant ?
    Bon tu n'as pas répondu sur le role économique essentiel de la voiture pour la survie du monde.
    Moi aussi je vais travailler en vélo (une petite heure aller idem pour le retour) mais je ne m'en vente pas parce que c'est tout à fait normal. Cela dit c'est vrai qu'il pourrait quand même y avoir des bus mais bon pour l'instant on fait avec ce qu'il y a.
    Je ne vois pas très bien en quoi la voiture à des vertues contre les maux de coeur mais çà reste à prouver (ou alors peut-être que tu disais çà juste comme çà en passant)
    On peut aller à l'école en bus ou à pied si c'est pas trop loin mais si y a même pas de bus alors là il faut que çà change.
    ...etc etc etc (j'en ai un de plus que toi)
    J'étais d'accord avec Narduccio t'as du te gourrer dans les noms...
    Y a nettement moins polluant que la voiture :
    les bus au biogaz qui se développent
    et bien sûr le fameux tram qui ne pollue pas du tout.
    J'aime bien ce jeu.

  19. #46
    the_oliver_2000

    Re : transport

    Mais je crois aussi que la distance 15-50 km est la seule qui justifie la voiture pour l'instant.
    Eh bien pas d'accord, et une grande partie du problème se trouve là.
    Je fais de gros efforts pour utiliser le moins possible ma voiture et je suis assez sensibilisé aux problèmes de l'environnement, j'en veux pour preuve que je lis et participe à ce forum. Mais pourtant je fais 4 trajets de 5 km tous les jours pour me rendre à mon travail. Je m'explique:
    Si je voulais me passer de la voiture il y aurait 3 solutions je pense:
    la marche: je suis plutôt sportif mais 5 km représente tout de même environ 50 mn à un bon pas, autrement dit je perdrais environ 1h30 tous les jours. Et puis l'hiver.... j'habite dans le nord est donc autant vous dire que le mauvais temps on connait.
    le bus: tellement bien organisé dans ma ville que je devrais en prendre 2 pour faire ces 5 km!!
    le vélo: la solution qui semble la plus évidente, eh bien non, je suis obligé de passer par une voie rapide absolument pas adaptée aux cyclistes!!

    Alors bien sûr, si on veut on peut, mais voyons un peu qu'elle serait les impacts pour moi:
    - je ne pourrais pas rentrer chez moi à midi: ce n'est pas un drame mais je n'ai pas de restaurant d'entreprise, autrement dit soit c'est resto tous les jours (encore environ 2km aller retour et financièrement il faut assumer), ou un tupper à mon bureau.
    - perte de temps d'environ 1h30 par jour, et je suis gentil.

    Et bien je suis près à faire des efforts mais pour moi le prix est trop cher. Autrement dit je ne pense pas que l'on avancera si on ne propose pas de solutions alternatives. Il faut continuer à progresser et non pas régresser: depuis plusieurs décennies les gens peuvent se déplacer librement et tout un coup on leur dit c'est fini: soit transport en commun, soit immobilité, cela ne va pas dans le sens du progrès je trouve.

  20. #47
    batman

    Re : transport

    Citation Envoyé par the_oliver_2000
    Eh bien pas d'accord, et une grande partie du problème se trouve là.
    Je fais de gros efforts pour utiliser le moins possible ma voiture et je suis assez sensibilisé aux problèmes de l'environnement, j'en veux pour preuve que je lis et participe à ce forum. Mais pourtant je fais 4 trajets de 5 km tous les jours pour me rendre à mon travail. Je m'explique:
    Si je voulais me passer de la voiture il y aurait 3 solutions je pense:
    la marche: je suis plutôt sportif mais 5 km représente tout de même environ 50 mn à un bon pas, autrement dit je perdrais environ 1h30 tous les jours. Et puis l'hiver.... j'habite dans le nord est donc autant vous dire que le mauvais temps on connait.
    le bus: tellement bien organisé dans ma ville que je devrais en prendre 2 pour faire ces 5 km!!
    le vélo: la solution qui semble la plus évidente, eh bien non, je suis obligé de passer par une voie rapide absolument pas adaptée aux cyclistes!!

    Alors bien sûr, si on veut on peut, mais voyons un peu qu'elle serait les impacts pour moi:
    - je ne pourrais pas rentrer chez moi à midi: ce n'est pas un drame mais je n'ai pas de restaurant d'entreprise, autrement dit soit c'est resto tous les jours (encore environ 2km aller retour et financièrement il faut assumer), ou un tupper à mon bureau.
    - perte de temps d'environ 1h30 par jour, et je suis gentil.

    Et bien je suis près à faire des efforts mais pour moi le prix est trop cher. Autrement dit je ne pense pas que l'on avancera si on ne propose pas de solutions alternatives. Il faut continuer à progresser et non pas régresser: depuis plusieurs décennies les gens peuvent se déplacer librement et tout un coup on leur dit c'est fini: soit transport en commun, soit immobilité, cela ne va pas dans le sens du progrès je trouve.
    Je veux juste savoir : tu ne peux même pas rouler sur le trottoir (histoire de ne pas se faire renverser) ?
    Quand au fait qu'il n'ai pas de restaurant dans l'entreprise çà me surprend car j'aurais eu tendance à penser que les entreprises faisaient en sorte d'améliorer les liens entre les employés et de leur faciliter le plus la vie et même à la limite elle pourrait en profiter pour se faire des sous. C'est donc une bête entreprise mais est-ce que c'est le cas de toutes les entreprises ?
    Sinon moi je vais dans un magasin à côté de l'endroit où je bosse et j'achète un légume du pain une tanche de jambon et un fruit et çà me fait un repas très équilibré. Mais bon il faut avoir la chance d'être dans un endroit pas trop pommé.

  21. #48
    le_troll

    Re : transport

    Citation Envoyé par batman
    Et encore une fois ce serait d'autant plus simple (puisqu'il n'y a qu'un trajet à faire), au lieu d'utiliser la voiture, d'utiliser un transport en commun reliant le centre ville aux grands magasins avec évidemment des sacs adaptés pour mettre dans les transports en commun ou alors un réaménagement des transports en commun.
    Je te signale gentillement qu'actuellement il n'y a rien de plus mal desservie en transport en commun que les zones commerciales au abord des villes. donc comme je le disais et tu viens de t'en rendre compte, ce n'est pas forcement un simple probleme de volonté individuelle, mais bien la necessité de réaménager l'espace urbain. sois en faisant revenir les commerces dans les villes soit en réorganisant le système de transport en commun.

    Citation Envoyé par batman
    Je suis désolé mais j'ai vu dans "c'est pas sorcier" que la voiture allait devenir le plus gros pollueur devant les usines puis les habitation. Quelle source à tu toi ?
    et bien moi je suis désolé mais je te trouve bien agressif. Il existe sur internet une documentation bien moins simplifié que "c'est pas sorcier" (qui reste une trés bonne émission de sensibilation pour enfant). mais encore faut il chercher, plus difficile que d'allumer ta TV.
    tiens un site complet sur la question http://www.manicore.com/ (attention beaucoup de lecture)

    http://www.manicore.com/documentation/serre/GES.html
    http://www.manicore.com/documentation/serre/actes.html

    on y apprend que le transport routier (voiture + camion) correspond à 18 % des émissions de CO2 dans le monde.

    Une dernière chose j'ai pas dit qu'il ne fallait pas réduire l'utilisation de la voiture. juste que ça necessite bien plus que de la simple volonté personnelle.

    A l'avenir s'il te plait sois moins agressif et je le serais moins et si comme tu l'as dit avant tu sais pas faire autrement apprend, on est jamais trop vieux pour apprendre et changer. (tu devrais le savoir toi qui demande a tout ces plus de 30 / 40 ans et plus d'apprendre à se passer de leur voiture)(désolé pour les plus de trente ans )

  22. Publicité
  23. #49
    batman

    Re : transport

    "soit en réorganisant le système de transport en commun"
    On est tout à fait d'accord. C'est ce que je me tue à dire depuis le début.
    "tiens un site complet sur la question http://www.manicore.com/ (attention beaucoup de lecture)"
    Ah enfin! Merci. Mais je ne savais pas qu'on pouvait dire des aneries dans une émission scientifique (qu'elle soit pour les enfants ou pour les adultes si y a un âge pour apprendre)
    "A l'avenir s'il te plait sois moins agressif et je le serais moins"
    Pardon mais je ne vois rien d'aggressif dans tes propos. Enfin, toutes les choses sont relatives.
    "tu devrais le savoir toi qui demande a tout ces plus de 30 / 40 ans et plus d'apprendre à se passer de leur voiture)(désolé pour les plus de trente ans)" ???
    J'ai jamais dis çà.

  24. #50
    benjy_star

    Re : transport

    ***Bon tu n'as pas répondu sur le role économique essentiel de la voiture pour la survie du monde.***

    Pas la peine d'en rajouter (la survie du monde). Regarde autour de toi, compte le nombre de garage que tu croise, rajoute à ça les usines qui fabriquent ces voitures, les entreprises qui fournissent ces voitures, les garages qui réparent ces voitures, les chercheurs qui font progresser, les assurances etc etc... Je n'ai hélas pas les chiffes, mais on dit qu'un français passe en moyenne 40 000 F/an pour sa voiture, je crois que ça en dit long

    ***Moi aussi je vais travailler en vélo (une petite heure aller idem pour le retour) mais je ne m'en vente pas parce que c'est tout à fait normal. Cela dit c'est vrai qu'il pourrait quand même y avoir des bus mais bon pour l'instant on fait avec ce qu'il y a.***

    C'est TON choix, je crois qu'il faut que tu le comprennes. D'autres gens raisonnent différemment, 2 heures de perdu sur le routes, c'est vraiment cher payé, le temps est quand même une monnaie de GRANDE GRANDE valeur...

    ***Je ne vois pas très bien en quoi la voiture à des vertues contre les maux de coeur mais çà reste à prouver (ou alors peut-être que tu disais çà juste comme çà en passant)***

    Il a subi un triple pontage, alors le vélo, il peut pas bien bien...

    ***J'étais d'accord avec Narduccio t'as du te gourrer dans les noms...***

    possible, au temps pour moi dans ce cas !

    ***Y a nettement moins polluant que la voiture :
    les bus au biogaz qui se développent***

    Heu, je connais pas ce système, je ne peux répondre

    ***et bien sûr le fameux tram qui ne pollue pas du tout.***
    Pas du tout ? Il marche à quoi alors ? Là, je suis très curieux !

  25. #51
    batman

    Re : transport

    "tiens un site complet sur la question http://www.manicore.com/ (attention beaucoup de lecture)"

    bon y a un problème pasque çà donne pas la bonne page. Donc pour l'instant j'ai pas trouvé l'info mais j'ai trouvé quelque chose qui me correspond bien. J'avais peur d'être le seul extraterrestre à vivre normalement sans utiliser la voiture. Me voilà enfin rassuré.
    Bon je suis forcé de faire un copié-collé.(Désolé)


    Se passer de voiture au quotidien : est-ce possible ?


    juin 2000


    site de l'auteur : www.manicore.com - contacter l'auteur : jean-marc@manicore.com


    ***

    Voilà quelques années que je n'effectue quasiment plus de déplacements en voiture en régime "au quotidien", c'est-à-dire pour ma vie de tous les jours. Mes déplacements motorisés se cantonnent maintenant à quelques sorties le soir et aux départs en vacances.

    Je ne prétends pas que mon cas soit transposable à n'importe qui, et l'objet de ce qui suit n'est surtout pas de m'ériger en modèle de vertu (d'autant moins que j'ai adopté de mode de fonctionnement avant tout parce que c'est agréable, et non parce que c'est écologique !), mais il m'a semblé intéressant de décrire comment s'organisent alors les déplacements, car je suis dans une catégorie généralement grosse consommatrice de déplacements en voiture : j'habite en banlieue et la maison est pleine d'enfants.

    je suis travailleur à domicile. Je n'ai donc pas de déplacement à effectuer le matin pour aller au travail.

    J'habite en banlieue parisienne. Lorsque j'ai besoin de me déplacer sur Paris ou en région parisienne pour voir du monde (un jour sur deux en moyenne), je prends le RER (je marche jusqu'à la gare). Porte à porte, c'est généralement plus long que de se déplacer en voiture, sauf aux heures de pointe pour aller sur Paris. Mais, contrairement à la conduite qui ne permet pas de faire autre chose en même temps, sauf écouter les mauvaises nouvelles à la radio ou téléphoner à tout le monde pour passer le temps, le déplacement en RER laisse le loisir de lire (même debout !), que ce soit le journal, des notes, un livre, ou de travailler tranquillement sur un papier en cours.

    lorsque je vais en province, je prends le train, jamais l'avion. Outre ses inconvénients environnementaux, l'avion ne représente pas pour moi un gain de confort ni de temps : le temps du déplacement est du temps de perdu, car au contraire du train, on ne peut pas y travailler commodément, il y a plusieurs ruptures de charges, on y est chichement assis, il n'est pas possible de se lever pour se dégourdir les jambes, ce n'est pas commode d'accéder à des dossiers (pas de place devant, pas sous le siège...) ou d'ouvrir un ordinateur portable et c'est bruyant. Le train, c'est confortable, plus spacieux (même en seconde), bien moins bruyant ; on peut se lever pour aller boire un verre pour se dégourdir les jambes, et on y a de l'espace suffisant pour utiliser un ordinateur portable ou simplement lire tranquillement un livre. La SNCF devrait être mise sous la double tutelle des ministères des transports et de la culture !

    pour mes déplacements de proximité dans la journée (moins de 5 km) je prends un vélo. Si j'ai besoin de transporter quelque chose (marché, même supermarché) ou "quelqu'un" (j'accompagne notamment mes jeunes enfants à l'école le matin - et vais les chercher le soir - dès que je n'ai pas de contrainte impérative d'agenda, privilège du travailleur à domicile !) j'y adjoins une remorque à vélo que j'ai achetée par correspondance (photo ci-dessous), qui peut supporter 50 kg de charge (qui se plie et que j'emmène en vacances). C'est de la fabrication suisse, donc z'est zolide !




    Utiliser un vélo pour les courts déplacements n'a que des avantages :

    ce n'est pas cher (le cout complet d'une voiture est de 5.000 euros par an ; mon vélo et sa remorque - qui sont du matériel haut de gamme - environ 100 euros par an) ; une étude de l'INRETS montre que le coût d'usage d'un vélo est 5 à 10 fois moins élevé que celui d'une voiture au km (y compris ce que l'on mange en plus !),

    cela ne fait ni bruit, ni fumée, ni gaz à effet de serre,

    entre 18 et 50 ans c'est moins dangereux que de se déplacer en voiture à distance équivalente,



    Risques d'accident par million de km pour le vélo et la voiture aux Pays-Bas (étude non réalisée en France)


    source : Union Européenne
    tranche d'âge
    cyclistes
    automobilistes
    12-14
    16,8
    -
    15-17
    18,2
    -
    18-24
    7,7
    33,5
    25-39
    7
    9,7
    40-49
    9,2
    9,7
    50-59
    17,2
    5,9
    60-64
    32,1
    10,4
    65 et plus
    79,1
    39,9


    Quand on sait que les déplacements à vélo sont généralement plus courts que ceux en voiture, cette affirmation est encore plus vraie si l'on fait le calcul par déplacement.

    Par ailleurs les déplacements en vélo en rase campagne sont surreprésentés dans les accidents (le risque est moindre en ville).

    cela me maintient en forme : c'est de l'exercice quotidien (cf. tableau ci-dessous),



    Dépense énergétique (kCal par heure) en fonction du poids et de la vitesse
    Vitesse sur plat sans vent (km/h)

    19,2
    22,4
    24
    25,6
    27,2
    28,8
    30,4
    poids du cycliste 50 kg
    293
    348
    404
    448
    509
    586
    662
    54 kg
    315
    375
    437
    484
    550
    634
    718
    59 kg
    338
    402
    469
    521
    592
    683
    773
    63 kg
    360
    430
    502
    557
    633
    731
    828
    68 kg
    383
    457
    534
    593
    675
    779
    883
    72 kg
    405
    485
    567
    629
    717
    828
    938
    77 kg
    427
    512
    599
    666
    758
    876
    993
    82 kg
    450
    540
    632
    702
    800
    925
    1048
    86 kg
    472
    567
    664
    738
    841
    973
    1104
    91 kg
    495
    595
    697
    774
    883
    1021
    1159


    On estime qu'une heure de vélo fait gagner une heure de vie ; il est par ailleurs établi que l'augmentation fulgurante du nombre d'obèses et de personnes surpondérées (être obèse augmente à peu près tous les risques sanitaires, notamment cardiovasculaires, mais aussi le diabète, les problèmes articulaires...) est due pour beaucoup à une diminution très forte de l'activité physique (une étude rapportée dans Le Monde du 14 mars 2000 montre qu'aux USA le taux d'obésité évolue exactement comme le nombre de voitures en circulation)

    le minutage de mes déplacements est prévisible : je ne suis arrêté par aucun bouchon,

    ce n'est pas stressant, même si cela ne va pas très vite (entre 12 et 40 km/h selon que cela monte ou descend, sur le plat et sans vent 25 km/h sont faciles à atteindre avec un vélo moderne), car en fait ce qui stresse est d'avoir à ralentir ou à attendre (bouchons), ce qui n'arrive pas souvent en vélo,

    de fait en ville, ou même en banlieue, c'est beaucoup plus rapide sur quelques km que la voiture aux heures de pointe, et même en dehors si l'on inclut les temps de stationnement, réduits à leur plus simple expression en vélo,

    contrairement à ce que l'on croit, en ville on s'intoxique plus en voiture qu'en vélo (ci-dessous),



    Polluants respirés sur un même trajet selon le mode de déplacement (mesure directe de la composition de l'air inhalé)


    source : Union Européenne
    nature du polluant
    cyclistes
    automobilistes
    monoxide de carbone CO
    2670
    6730
    dioxide d'azote NO2
    156
    277
    benzène
    23
    138
    toluène
    72
    373
    xylène
    46
    193


    je n'ai jamais de problème pour garer mon véhicule juste à côté de mon lieu de destination ; j'ai cependant investi dans un gros cadenas de moto pour être sûr de retrouver mon bolide au retour, et c'est suffisamment dissuasif jusqu'à présent !

    le nombre de jours dans l'année où il pleut à verse pile au moment où l'on souhaite monter sur son vélo n'excède pas quelques unités : il est étonnant de constater que souvent on passe "entre les gouttes", en outre si ce n'est qu'une petite bruine un ciré et une allure un peu moins rapide font l'affaire,

    cela amuse mes enfants,

    enfin notons que j'ai eu 4/20 en sport au Bac : ce mode de déplacement n'est donc pas réservé aux surhommes. Une fois que l'on s'y est mis, on finit par trouver cela beaucoup plus confortable que la voiture : je ne reviendrai pas en arrière de sitôt ! Du reste les gens qui se mettent au vélo parce qu'ils sont temporairement sans voiture trouvent souvent cela beaucoup mieux que ce à quoi ils s'attendaient, ainsi que l'atteste l'étude suivante réalisée par la CEE



    Opinion des personnes obligées de recourir au vélo à la place de la voiture


    NB : enquête réalisée aux Pays-Bas seulement.


    En vert : MIEUX que l'idée que l'on s'en faisait - En orange : CONFORME à l'idée que l'on s'en faisait - En rouge : MOINS BIEN que l'idée que l'on s'en faisait


    source : Union Européenne
    Efforts physiques à fournir

    Conditions atmosphériques

    Confort

    Transport d'objets

    Rapidité





    Ce mode de déplacement est aussi intéressant pour la collectivité, car il est économe des deniers publics (un bon slogan des défenseurs de la bicyclette pourrait être : vous voulez moins d'impôts ? Roulez à vélo !) :

    il est moins gourmand en infrastructures - qui coûtent cher - que la voiture (si l'on suppose que le coût d'infrastructure est proportionnel à l'espace au sol utilisé, il y a un facteur 4 à 6 en faveur du vélo).

    Même avec l'essence à plus d'un euro, il faut savoir que la voiture ne paye pas en général ce qu'elle coûte à la collectivité, et que cela est encore plus vrai en ville (sans même parler d'effet de serre, dont l'internalisation des coûts externes n'a pas de sens),

    de par sa fonction de maintien en forme il est économe des dépenses liées à la maladie,

    enfin de par le fait qu'il engendre peu d'accidents, il est aussi économe des dépenses sociales afférentes (hospitalisation, pensions versées aux veufs et invalides, allocations d'handicapés, etc).


    Retour à l'index

  26. #52
    le_troll

    Re : transport

    Citation Envoyé par batman
    A par ça je ne suis pas bien jeune (enfin pas plus que toi) et je parle du ton le plus bas que je peux, je sais pas parler autrement.
    post 31

    sinon si ça donne pas la bonne page parce que t'a pas cliqué sur les 2 liens du dessou qui t'y amène directement

    http://www.manicore.com/documentation/serre/GES.html
    http://www.manicore.com/documentation/serre/actes.html


    merci de faire comme moi de mettre les liens pas de copier collé tout ça fait des poste interminable difficile à lire

    Citation Envoyé par batman
    Pardon mais je ne vois rien d'aggressif dans tes propos. Enfin, toutes les choses sont relatives.
    faudrat que je révise mon echelle à la hausse

  27. #53
    batman

    Re : transport

    "on y apprend que le transport routier (voiture + camion) correspond à 18 % des émissions de CO2 dans le monde."
    Bon d'accord je la refait en plus précis :
    j'ai vu dans "c'est pas sorcier" que la voiture allait devenir le plus gros pollueur devant les usines puis les habitations EN FRANCE.
    "http://www.manicore.com/documentation/serre/GES.html"

    Et en France ?

    A cause du fait que nous produisons notre électricité essentiellement avec des procédés qui n'émettent pas de CO2 (nucléaire pour 80%, et hydraulique pour 15%) la répartition chez nous n'est pas la même : pour le seul CO2 ce sont les transports qui arrivent en tête (figure ci-dessous), suivis du poste "résidentiel - tertiaire", qui correspond à l'utilisation d'énergie fossile dans les maisons et bâtiments (chauffage pour l'essentiel, puis eau chaude pour la plus grosse partie du reste ; la climatisation à l'électricité n'est pas prise en compte car la consommation d'électricité ne produit pas de CO2, c'est la production d'électricité qui en produit éventuellement).


    Bon çà fait pas les diagrammes (donc voir le site)


    Répartition par activité des émissions de CO2 seul en France. Il s'agit des émissions brutes, c'est à dire que les puits ne sont pas pris en compte (cela signifie essentiellement que les bénéfices liés à l'exploitation forestière, qui conduit à de la séquestration de carbone dans les arbres transformés en produits durables, ne sont pas imputés à l'activité agricole, qui comprend aussi la sylviculture).

    On remarque que la première source en France est représentée par les transports, avec 27%, qui est en outre la source qui croit le plus actuellement (voir plus bas).

    En outre, si l'on imputait aux transports les émissions des raffineries pour produire l'essence (dans le poste "transformation énergie"), celles de l'industrie pour la construction des voitures et des routes, et plus généralement toutes les émissions produites par des activités concourant aux déplacements (assurances, garages, etc) le total serait probablement plus proche de 40%. La nomenclature a son importance !

    (*) le transport aérien international n'est pas pris en compte, car aux termes du protocole de Kyoto les émissions découlant du transport international aérien ou maritime ne sont pas affectées aux totaux nationaux.

    Source : CITEPA

    "C'est pas sorcier remonte dans mon estime". Ouf!

    Remarque : même dans le monde çà en est pas loin si ce n'est pas le cas car sur le premier diagramme l'électricité compte pour 33% mais quand on regarde les autres diagrammes les transports se rajoutent à la consommation électrique ...
    Bon, merci d'avoir conforter mon point de vue.
    Je continue à lire.

  28. #54
    batman

    Re : transport

    La suite confirme ce qui précède.

  29. Publicité
  30. #55
    batman

    Re : transport

    Citation Envoyé par le_troll
    post 31

    sinon si ça donne pas la bonne page parce que t'a pas cliqué sur les 2 liens du dessou qui t'y amène directement

    http://www.manicore.com/documentation/serre/GES.html
    http://www.manicore.com/documentation/serre/actes.html


    merci de faire comme moi de mettre les liens pas de copier collé tout ça fait des poste interminable difficile à lire



    faudrat que je révise mon echelle à la hausse
    Oui pardon, voila la référence :
    http://www.manicore.com/documentation/deplacements.html
    Ce site est une véritable apologie au vélo. Merci
    Que tout le monde aille sur ce site !!! tout est dit de façon claire (largement compréhensible même pour quelqu'un qui regarde "c'est pas sorcier" et pourtant c'est une émission destinée aux enfants) et non aggressive (pas comme ce fichu casse-pieds de batman).

  31. #56
    pilet14

    Re : transport

    Les trains interrégionaux, déficitaires, sont menacés
    LE MONDE | 18.05.05 | 14h12 • Mis à jour le 18.05.05 | 14h12


    epuis décembre 2004, la SNCF a supprimé 29 rames sur la ligne Nantes-Lyon" , constatait Jacques Auxiette, président (PS) de la région Pays de la Loire, le 22 avril, lors d'une manifestation à la gare de Nantes (Loire-Atlantique) contre la politique de la SNCF sur les liaisons interrégionales. Cette ligne est l'une des 25 qui traversent l'Hexagone en franchissant plusieurs régions et que la SNCF, en novembre 2004, a rangées dans la catégorie des trains interrégionaux (TIR). Coincées dans l'organigramme ferroviaire entre les grandes lignes et les trains express régionaux (TER), ces lignes sont devenues un sujet de conflit entre les régions, l'Etat et la SNCF.

    Sur les 25 TIR, 12 relient directement deux agglomérations régionales, à l'instar de la ligne Reims-Lyon, tandis que 13 partent de Paris pour rejoindre, par exemple, Bâle (Haut-Rhin), Boulogne-sur-Mer (Pas-de-Calais) ou encore Cherbourg (Manche). "Ces trains restent nécessaires pour le développement du transport ferroviaire" , affirme Guillaume Pépy, directeur général de la SNCF, qui ajoute aussitôt : "Leur principal problème est qu'ils n'attirent pas suffisamment de voyageurs."

    Selon la SNCF, pour qu'une ligne interrégionale soit rentable, il faut que 200 passagers au moins l'empruntent tous les jours d'un bout à l'autre. Or ce seuil n'est pas atteint et ces lignes accuseraient annuellement un déficit de 120 à 140 millions d'euros. Un comité d'audit sur la rentabilité des TIR et leur avenir a été créé en avril 2005 par le ministère des transports, l'Assemblée des régions de France (ARF) et la SNCF. Les résultats seront rendus publics le 7 juin.

    Trois lignes parmi les plus déficitaires, Caen-Le Mans-Tours, Quimper-Toulouse et Nantes-Lyon ont été passées au crible : sous-utilisation, adaptation des horaires, raccordement au réseau national, etc. Pour l'année 2004, la première a, par exemple, accusé un déficit de 15 millions d'euros.

    Pour la SNCF, des mesures d'urgence doivent être prises pour faire porter ce déficit à part égale entre les trois partenaires. L'Etat transférerait ainsi aux régions une compétence supplémentaire qui se traduirait, pour elles, par un surcroît de charge financière.


    FAIBLESSE DES COOPÉRATIONS


    Les conseils régionaux, qui sont, depuis 2002, responsables de la gestion des trains express régionaux (TER) (hors Ile-de-France), sont plus que réticents. "Les TER bénéficient d'une dotation de l'Etat, insiste Martin Malvy (PS), président de la région Midi-Pyrénées et membre du comité d'audit. Si l'Etat nous demande de maintenir les lignes interrégionales, il faudra aussi les subventionner."

    Pour sortir de cette difficulté, Philippe Duron, Michel Sapin et Jacques Auxiette, respectivement présidents (PS) des régions Basse-Normandie, Centre et Pays de la Loire se sont dits favorables, dans une déclaration commune du 5 avril 2005, à la reprise de la ligne Caen-Tours par leurs trois régions, "mais dans un cadre juridique clair où l'autorité des régions est respectée et où l'Etat assure son rôle de péréquation" . "Ce cadre juridique existe" a, par ailleurs, précisé M. Auxiette en référence à la loi Gayssot du 14 décembre 2000 qui a fait des régions les autorités organisatrices des transports ferroviaires.

    Ce point de vue est loin de rallier les faveurs des agents de la SNCF. "Nous sommes hostiles à une régionalisation des TIR, contraire à l'idée de l'aménagement du territoire, indique Patrice Perret, du bureau fédéral de Sud-Rail. Ces lignes relèvent de l'Etat, qui doit s'organiser pour les rendre plus attractives." Une position partagée par la CGT, majoritaire à la SNCF : "Nous sommes opposés au morcellement des lignes interrégionales" , déclare Didier Le Reste, secrétaire général.

    En outre, l'initiative des trois présidents socialistes ne doit pas faire illusion : la volonté de coopération interrégionale des collectivités locales reste marginale. "Dans de nombreux secteurs économiques, les relations entre les régions sont très faibles, et plus encore dans le domaine ferroviaire" , constate Jacques Chauvineau, ancien directeur régional de la SNCF, auteur, en 2003, d'un rapport au Conseil économique et social sur le bilan des TER. Un rapport qui pointait déjà la faiblesse des coopérations interrégionales à l'exception de la réalisation réussie, en 1994, de la ligne "Interloire" entre Nantes et Orléans.

    L'Etat, qui reste, à ce jour, le responsable de la régulation des lignes interrégionales, tente de faire travailler ensemble les régions et la SNCF pour qu'elles coordonnent l'ensemble des réseaux régionaux tant en offres de services qu'en correspondances horaires. Seul résultat tangible de cette politique : le maintien par la SNCF d'une ligne entre Lille et Strasbourg, fortement déficitaire dans sa partie centrale.

    Ces lignes qui traversent la France d'est en ouest et du nord au sud sont considérées par les uns comme des lignes interrégionales, par les autres comme des outils d'aménagement du territoire, voire comme de simples traits d'union vers les lignes à grande vitesse, très largement rentables. D'une région à l'autre, leur maintien n'a pas le même intérêt. "En Basse-Normandie, l'existence des trois lignes interrégionales Paris-Cherbourg, Paris-Granville et Caen-Tours reste primordiale, d'autant que nous ne sommes reliés à aucune ligne à grande vitesse" , souligne Philippe Duron. Pourtant, même dans la région Rhône-Alpes, riche de liaisons ferroviaires denses, la remise en question des lignes transversales venant de Bordeaux ou de Nantes suscite des inquiétudes.

    Les grandes lignes interrégionales affrontent, certes, la concurrence de l'avion et plus encore de l'automobile avec l'extension du réseau autoroutier, mais aussi celle du TGV. "L'installation en juin 2007 de la ligne TGV Paris-Strasbourg va entraîner une refonte complète des liaisons ferroviaires de part et d'autre" , indique Bernard Sinou, directeur du transport public à la SNCF. A terme, toutes les grandes lignes interrégionales entre l'Ile-de-France et l'Alsace ne serviront plus que de connexion au réseau de la grande vitesse.



    Dominique Buffier

    Vous comprenez pourquoi, en province, nous sommes bien obligés de prendre nos voitures pour travailler entre autre...

  32. #57
    the_oliver_2000

    Re : transport

    Citation Envoyé par batman
    Je veux juste savoir : tu ne peux même pas rouler sur le trottoir (histoire de ne pas se faire renverser) ?
    Non je peux pas rouler sur le trottoir car j'ai une portion d'un grand kilomètre sans trottoir, c'est pratiquement une voie rapide avec en plus une bretelle. Bref je veux bien faire qqc pour l'environnement mais je tiens à la vie quand même
    Citation Envoyé par batman
    Quand au fait qu'il n'ai pas de restaurant dans l'entreprise çà me surprend car j'aurais eu tendance à penser que les entreprises faisaient en sorte d'améliorer les liens entre les employés et de leur faciliter le plus la vie et même à la limite elle pourrait en profiter pour se faire des sous. C'est donc une bête entreprise mais est-ce que c'est le cas de toutes les entreprises ?
    Tu sais ce n'est pas Walt Disney le monde du travail, c'est un autre débat mais non toutes les entreprises ne font pas forcément leur possible pour améliorer la vie de leurs employés. De plus même si ce n'est pas le cas de toutes les entreprises c'est le cas de la mienne.
    Citation Envoyé par batman
    Sinon moi je vais dans un magasin à côté de l'endroit où je bosse et j'achète un légume du pain une tanche de jambon et un fruit et çà me fait un repas très équilibré. Mais bon il faut avoir la chance d'être dans un endroit pas trop pommé.
    Bien sûr que je pourrais faire ça aussi. Le sens de mon message était le suivant: très peu de gens sont prêts à perdre 2h par jour de plus en transport et à manger un sandwich sur le pouce pour l'environnement, il faut t'en rendre compte. Moi je n'y suis pas prêt.
    Il faut faire qqc pour l'environnement, et vite mais si c'est au détriment de la qualité de vie le message ne passera pas. De plus beaucoup de gens ne peuvent se passer de leur voiture.

    Pour finir il y a d'autres postes tout aussi important que la voiture, par exemple l'alimentation. Fais tu attention à ce que tu mets dans ton assiette, privilégies tu les produits locaux, les formats familiaux pour éviter les emballages, les légumes et fruits de saison ?

    Tout ça pour te dire que je ne pense pas qu'il faille faire une fixation sur la voiture même s'il faut bien sûr réfléchir à des solutions alternatives le plus tôt possible et faire un petit effort quand c'est possible. De plus je ne pense pas que tenir des discours extrémistes convainquent beaucoup de gens.

  33. #58
    batman

    Re : transport

    Citation Envoyé par benjy_star
    ***Bon tu n'as pas répondu sur le role économique essentiel de la voiture pour la survie du monde.***

    Pas la peine d'en rajouter (la survie du monde). Regarde autour de toi, compte le nombre de garage que tu croise, rajoute à ça les usines qui fabriquent ces voitures, les entreprises qui fournissent ces voitures, les garages qui réparent ces voitures, les chercheurs qui font progresser, les assurances etc etc... Je n'ai hélas pas les chiffes, mais on dit qu'un français passe en moyenne 40 000 F/an pour sa voiture, je crois que ça en dit long

    ***Moi aussi je vais travailler en vélo (une petite heure aller idem pour le retour) mais je ne m'en vente pas parce que c'est tout à fait normal. Cela dit c'est vrai qu'il pourrait quand même y avoir des bus mais bon pour l'instant on fait avec ce qu'il y a.***

    C'est TON choix, je crois qu'il faut que tu le comprennes. D'autres gens raisonnent différemment, 2 heures de perdu sur le routes, c'est vraiment cher payé, le temps est quand même une monnaie de GRANDE GRANDE valeur...

    ***Je ne vois pas très bien en quoi la voiture à des vertues contre les maux de coeur mais çà reste à prouver (ou alors peut-être que tu disais çà juste comme çà en passant)***

    Il a subi un triple pontage, alors le vélo, il peut pas bien bien...

    ***J'étais d'accord avec Narduccio t'as du te gourrer dans les noms...***

    possible, au temps pour moi dans ce cas !

    ***Y a nettement moins polluant que la voiture :
    les bus au biogaz qui se développent***

    Heu, je connais pas ce système, je ne peux répondre

    ***et bien sûr le fameux tram qui ne pollue pas du tout.***
    Pas du tout ? Il marche à quoi alors ? Là, je suis très curieux !
    Danielh avait écrit :
    "Bon, si je suis ton raisonnement, les gaz d'échappement peuvent tuer des gens (c'est certainement vrai), on a pas le droit de tuer même indirectement donc il faut interdire les gaz d'échappements. OK, mais dans ce cas, plus de voiture, donc grosse crise économique, apauvrissement générale ce qui implique beaucoup de mort...."
    C'est pour çà que j'ai rajouté :"pour la survie du monde"
    En fait çà ne touche que les métiers directement lié à la voiture, donc l'appauvrissement général j'y crois pas trop.
    Ensuite çà ne me déplairait pas que les usines qui construisent les voitures soient remplacées par des usines qui construisent des transports en commun et il y a beaucoup à faire dans ce domaine (je suis pas sûr que çà créerait moins d'emplois).
    "40 000 F/an pour sa voiture", çà en dit long en effet ; parce que dépenser disons 3 mois de son salaire pour rien ... (je suis sur le cul)
    Tu viens de m'apprendre que j'économise 39 000 F/an alors là effectivement le temps que je ne passe pas en voiture c'est de l'argent.
    2 heures de vélos c'est 2 heures de gagnées par rapport aux automobilistes qui mettent 1 heure et quelques et qui passent du temps dans les salles de sport.
    Et encore une fois, la voiture est beaucoup plus rapide que le vélo en vitesse de pointe mais elle est à peine plus rapide en vitesse moyenne surtout en ville (difficile de ne pas s'arrêter aux feux (en passant à pied) ou de prendre des raccourcis ou tout simplement de passer à côté des voitures.) J'ai fais le test de chez moi à la fac. résultat : 12 minutes en vélo contre 15 en voiture.
    D'autant plus qu'il faut trouver une place pour se garer (en ville; ouilleouilleouille).
    Sans compter le temps passé à s'occuper de sa voiture : essence, vidange, révisions, lavages ... même si c'est pas tout les jours y a plus réjouissant à faire.
    "Le temps est une monnaie de grande valeur". Je ne crois pas qu'on en soit à 1 heure par jour quand même (même si je considère que tout pris en compte le vélo est un gain de temps mais passons). Et quand bien même, vivre dans un environnement aggréable çà vaut bien çà non ? (C'est un peu comme pour la cuisine : soit tu prends 15 minutes de plus et tu es heureux de bien manger, soit tu manges un truc réchauffé vite fait et tu part au travail en faisant la tronche)
    "Je ne vois pas très bien en quoi la voiture à des vertues contre les maux de coeur "
    j'avais compris qu'il avait des problèmes sentimentaux, autant pour moi (je me disais bien aussi)
    "Heu, je connais pas ce système ("les bus au biogaz qui se développent"), je ne peux répondre"
    Bayrou a fait sa campagne sur le bus au colza, comment t'as pu rater çà?
    bon, cours de rattrappage :
    http://66.249.93.104/search?q=cache:...s+biogaz&hl=en
    et je rectifie les bus au biogaz ne se développent pas en France mais dans des pays (pays Scandinaves) bien plus avancés que nous dans ce domaine.
    Le tram :
    "Il s'agit d'une technique éprouvée et donc fiable ;
    Il permet de transporter un nombre plus important de passagers ;
    Il utilise l'énergie électrique qui est une énergie plus propre que le GNV (Gaz Naturel Véhicules) ;
    A masse égale, il consomme deux fois moins d'énergie ;
    Son coût de fonctionnement est moins élevé (pas d'usure de pneus entre autres) ;
    Il est beaucoup moins sensible aux précipitations neigeuses (il peut rouler avec 10 cm de neige). Rappelons que l'une des hypothèses plausibles du réchauffement climatique serait un détournement du Gulf Stream et que, dans ce cas, le Nord de la France connaîtrait un climat comparable à celui de New-York."
    http://66.249.93.104/search?q=cache:...onnement&hl=en
    "C'est TON choix" c'est vrai que pour l'instant c'est encore un "choix" même si il est douteux (pour moi). Mais je crois que çà fera comme pour la cigarette, une fois qu'on aura mis une loi pour l'interdire çà s'arrêtera petit à petit. C'est vrai aussi que de manière générale tant que l'on ne met pas de loi on se croit tout permit.
    Heureusement qu'il est bien précisé qu'on ne doit pas écraser les vélos et les piétons sinon t'imagine la boucherie?! (encore que les voitures s'arrêtent très très très ... rarement aus passages piétons alors que c'est strictement obligatoire à partir du moment où on a un pied sur la chaussée. Bref...)

  34. #59
    benjy_star

    Re : transport

    Merci de la réponse. Je suis un peu "fatigué" de répondre à tout je t'avoue. Je préfère en rester là. Bon courage aux autres, partisan d'une idée ou d'une autre bien sûr !

  35. #60
    batman

    Re : transport

    ...
    Selon la SNCF, pour qu'une ligne interrégionale soit rentable, il faut que 200 passagers au moins l'empruntent tous les jours d'un bout à l'autre. Or ce seuil n'est pas atteint et ces lignes accuseraient annuellement un déficit de 120 à 140 millions d'euros.
    ...
    Les grandes lignes interrégionales affrontent, certes, la concurrence de l'avion et plus encore de l'automobile avec l'extension du réseau autoroutier, mais aussi celle du TGV. "L'installation en juin 2007 de la ligne TGV Paris-Strasbourg va entraîner une refonte complète des liaisons ferroviaires de part et d'autre" , indique Bernard Sinou, directeur du transport public à la SNCF. A terme, toutes les grandes lignes interrégionales entre l'Ile-de-France et l'Alsace ne serviront plus que de connexion au réseau de la grande vitesse.


    Dominique Buffier

    Vous comprenez pourquoi, en province, nous sommes bien obligés de prendre nos voitures pour travailler entre autre...[/QUOTE]

    Ben oui là c'est très clair : y a personne qui prend le train et tout le monde prend la voiture, alors focément le train s'arrête de fonctionner.
    Je ne comprend alors pas le terme "obligé de prendre sa voiture"?

Sur le même thème :

Page 2 sur 3 PremièrePremière 2 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. transport de l'ARNm
    Par sabforme dans le forum Biologie
    Réponses: 2
    Dernier message: 27/10/2006, 12h37
  2. Equation de transport
    Par aquila652 dans le forum Physique
    Réponses: 1
    Dernier message: 18/09/2006, 08h25
  3. Transport pneumatique.
    Par vins62 dans le forum Physique
    Réponses: 2
    Dernier message: 18/06/2006, 10h55
  4. transport de scope
    Par hammadi dans le forum Matériel astronomique et photos d'amateurs
    Réponses: 22
    Dernier message: 22/04/2006, 17h51
  5. Diffusion en transport!!!
    Par Max84 dans le forum Biologie
    Réponses: 2
    Dernier message: 17/01/2006, 18h00