Page 5 sur 5 PremièrePremière 5
Affichage des résultats 121 à 123 sur 123

Kant et la Mecanique Quantique?



  1. #121
    invite6754323456711
    Invité

    Re : Kant et la Mecanique Quantique?


    ------

    Citation Envoyé par Xoxopixo Voir le message
    Oui, c'est vrai qu'à priori, tout semble passer par la conscience.
    FS semble se mélanger les crayons sur les noms.


    Citation Envoyé par Xoxopixo Voir le message
    On peut repousser l'abstraction en parlant de longueur d'onde, mais le principe reste le même.
    La longueur d'onde n'est pas un fait physique en soi mais bien une construction logique.
    Tu confonds la cause qui peut trouver explication en physique avec les notions liées au rayonnement et l'effet (la couleur en elle même) qui ne concerne que la perception psychique.

    D’ailleurs il n'y a pas forcement de correspondance univoque.

    Citation Envoyé par phuphus Voir le message
    Dans tous les cas, noir et blanc = couleurs, car encore une fois ce ne sont que des notions perceptives. Ces perceptions peuvent être corrélées avec de la physique, mais il est faux de définir une couleur à partir d'un rayonnement. Un exemple simple avec du blanc, qui peut être obtenu d'une infinité de manières. Les deux extrêmes sont les suivants :
    - spectre continu entre 400 et 700 nm, excitant les trois types de cône de la rétine avec les amplitudes "kivonbien"
    - simplement deux signaux lumineux monochromatiques, un rouge à 560nm et un jaune à 460nm, avec le jaune environ deux fois plus intenses que le rouge. cela excite les cônes de telle manière à produire du blanc

    Potentiellement, les 2 sont perçus de la même manière mais ils sont aux antipodes physiquement.
    Patrick

    -----

  2. Publicité
  3. #122
    Xoxopixo

    Re : Kant et la Mecanique Quantique?

    Citation Envoyé par ù100fil
    FS semble se mélanger les crayons sur les noms.
    Désolé, effectivement cette citation est de Les Terres bleues.
    Je répondait à vous deux en fait.

    Citation Envoyé par ù100fil
    Citation:
    Envoyé par Xoxopixo
    On peut repousser l'abstraction en parlant de longueur d'onde, mais le principe reste le même.
    La longueur d'onde n'est pas un fait physique en soi mais bien une construction logique.

    Tu confonds la cause qui peut trouver explication en physique avec les notions liées au rayonnement et l'effet (la couleur en elle même) qui ne concerne que la perception psychique.
    Je fais bien la différence.
    La couleur est l'exemple simple.

    La longueur d'onde, une notion plus avancée, indépendante de la perceptions psychique. Mais dans les deux cas, et c'est là ou je voulais en venir, il n'y a pas de relation univoque 1 à 1 entre l'effet, et la cause.

    Il s'agit d'un phénomene (la lumière) aux causes multiples (exemple de l'effet doppler) en interaction avec un systeme complexe.
    L'interpretation de l'effet (une longueur d'onde particulière) correspond selon moi, à une condensation du phénomène.

    Une partie seulement des causes, - sans même parler des multiples effets non interprétés -, est désignée.
    On distingue par abstraction la longueur d'onde, l'energie véhiculée par l'onde, ou son origine, etc.
    Il s'agit donc d'une construction logique, réaliste certes, mais qui condense et permet d'y référer pour prédire des correlations entre "parametres". Uniquement.

    Mettre un appareil de mesure en interaction avec l'objet d'étude est, au sens stricte, une "réalité physique", si on considere la chaine complete de mesure.
    Mais dans les faits, du point de vue de l'utilité, il s'agit seulement d'une "réalité physique" interprétée.
    On ne peut pas exprimer "une réalité", son expression sera toujours partielle.
    L'expression passe donc, selon moi, par une construction logique basée sur des concepts. (du Lego )
    En bon vivant, rien ne vaut un bonne logique ternaire.

  4. #123
    Les Terres Bleues

    Re : Kant et la Mécanique quantique?

    Citation Envoyé par Amanuensis Voir le message
    Quoi le fait, aussi.
    Je m'excuse de ne pas développer de réponse cohérente, mais cette phrase me terrifie.
    Peut-être dois-je simplement demander qui est quoi ?
    Pas seulement.

    L'évolution darwinienne peut aussi être présentée comme le fait d'un "observateur-expérimentateur", faisant une sorte de décision-action, qui ne marche que grâce aux corrélations entre passé et présent.

    L'aspect "expérimentateur" est évident (le "hasard"), l'aspect "observateur" guère moins (la "nécessité").

    Dans ce cadre, le sujet et acteur est le vivant, dans son ensemble.
    Sans grande conviction, j'essaierai quand même de proposer l'idée que la notion de "vivant, dans son ensemble" est construite par le fonctionnement conscience, qu'il en va pareillement des concepts de "hasard" et de "nécessité" et qu'ainsi l'élaboration d'une théorie de l'évolution valide en quelque sorte la classification établie.

    Ce qui à mon avis est très différent de supposer que le vivant, dans son ensemble est à la fois sujet et acteur.

    Mais bon, je suis vraiment sûr de rien.

Page 5 sur 5 PremièrePremière 5

Discussions similaires

  1. Réponses: 6
    Dernier message: 19/11/2011, 16h21
  2. physique quantique et mécanique quantique
    Par starsign dans le forum Physique
    Réponses: 19
    Dernier message: 20/10/2009, 21h34
  3. Réponses: 9
    Dernier message: 17/04/2009, 12h58
  4. mecanique quantique, electrodynamique quantique
    Par bashad dans le forum Lectures scientifiques
    Réponses: 10
    Dernier message: 13/08/2007, 10h03
  5. La mécanique quantique
    Par doralexploratrice dans le forum Physique
    Réponses: 28
    Dernier message: 24/07/2007, 23h47