Répondre à la discussion
Page 9 sur 18 PremièrePremière 9 DernièreDernière
Affichage des résultats 241 à 270 sur 537

Feu continu ou... chaleur continue ?



  1. #241
    chataxe

    Re : Feu continu ou... chaleur continue ?


    ------

    Oui je suis du même avis que toi Philoup, c’est d’autant plus vrai que les poêles sont gros.

    De toute façon en feu continu on , n’a pas de double combustion, ajouté à cela que ce n’est même pas un beau feu comme avec les ancien poêle et on doit tourné autour de 40% de rendement.

    Les gent brulent 2 x plus de bois mais font l’économie de 5 à 10 € par stère coupé en 50 ald 30.

    A l’usage je trouve que les ancien poêles sans double combustion étaient plus appropriés à cela que les nouveau, car étant en plus moins puissant les personnes les poussaient un peut plus.
    Je parle de ceux qui ne veulent pas démordre des feux au ralenti.

    A+

    -----

  2. Publicité
  3. #242
    miawwrr

    Re : Feu continu ou... chaleur continue ?

    chataxe a dit: ...Les gent brulent 2 x plus de bois mais font l’économie de 5 à 10 € par stère coupé en 50 ald 30...
    Même pas car je pense que la taille du bois n'a rien a voir avec la tentation que certains peuvent avoir de faire un feu qui dure toute la nuit (lire feu continu)...
    Douter de tout ne veux pas dire Ne croire en rien.

  4. #243
    miawwrr

    Re : Feu continu ou... chaleur continue ?

    A l'inverse, avec un vrai T-D, plus le bois du dessous sera gros et plus le feu (vif) durera longtemps avec une émission de chaleur controlée.
    CQFD.
    Douter de tout ne veux pas dire Ne croire en rien.

  5. #244
    dedal

    Re : Feu continu ou... chaleur continue ?

    Citation Envoyé par miawwrr Voir le message
    Peut etre faudra-t-il un jour réfléchir a un permis de bruler ?
    Ca fera des sousous en plus pour l'état et du boulot pour quelques entreprises de formation.
    Sans aller jusqu'à ces extrémités... un PdM est conçu pour un usage et un fonctionnement très particulier, et on peut supposer (espérer ?) que son propriétaire va se renseigner un minimum. Y compris selon l'investissement qui, souvent, constitue le chauffage principal, voire exclusif. On peut donc supposer (toujours) que les rendements réels seront dans la majorité des cas proches des rendements théoriques.

    Reste... le changement de propriétaire...

    Les rendements annoncés sur des poêle classiques sont par contre, amha, un vrai scandale. Je suis convaincu que l'immense, l'écrasante majorité de ces poêles ne sont pas utilisés en post-combustion, ni même en feu vif. De plus, la règle, que dis-je, le règne du "gros" chiffre de puissance (qui dépend du rendement de combustion, donc d'une bonne combustion) comme argument de vente fait qu'on pousse les gens vers de "gros" poêles, qui seront alors encore davantage sous-utilisés à moins d'avoir 30° dans la maison et d'y passer des stères et des stères. Pour beaucoup, plus ils auront achetés un gros poêle pour avoir une grosse puissance de chauffe, plus mauvais sera leur rendement, plus grand sera l'écart puissance nominale / puissance réelle. C'est ironique. Ça a été en partie notre cas pendant nos vieilles années poêle fonte. Ce qui nous a sauvé (pas pour la nuit ou la demi-saison) c'est que nous nous étions justement un peu trompé et avions choisi un modèle un peu court. Du coup, pendant la journée il fonctionnait correctement, assez souvent post-combustion. Mais pas en top-down

    Quelle proportion de vendeurs de poêle (classique) va conseiller à ses clients de franchement sous-dimensionner son poêle prévu, pour plutôt l'utiliser dans les conditions réelles du haut-rendement qu'on lui a promis ?
    .
    Dernière modification par dedal ; 14/01/2009 à 19h41.
    - et le chameau dit à la chamotte : masse-moi, c’est au poil... -

  6. #245
    dedal

    Re : Feu continu ou... chaleur continue ?

    franchement sous-dimensionner son poêle
    Quand je dis ça, c'est sous-dimensionner par rapport à l'option gros pépère qui va apporter les kW nécessaires mais avec un rendement de 40 %...
    .
    - et le chameau dit à la chamotte : masse-moi, c’est au poil... -

  7. #246
    Philou67
    coresponsable des forums

    Re : Feu continu ou... chaleur continue ?

    Citation Envoyé par LUCY73 Voir le message
    J'ai entendu que la pollution atmosphérique actuelle était due au chauffage au bois!!!! (entre autre ,j'espère u ça va barder pour les utilisateurs de poêles ... et halte aux primes !)
    C'est vrai, ce point a été discuté dans un autre fil... mais il faut préciser que ce sont principalement les foyers à combustion lente, les feux de jardins, les écobuages, ... quand je vois mon voisin faire un feu avec son sapin de Noël par -10°C en extérieur, ça me fout les boules.
    Il ne faut donc pas blâmer trop vite les utilisateurs de poêles... surtout ceux qui suivent ce fil
    :'( Plus j'apprends, et plus je mesure mon ignorance

  8. Publicité
  9. #247
    chataxe

    Re : Feu continu ou... chaleur continue ?

    Citation Envoyé par dedal Voir le message
    Quelle proportion de vendeurs de poêle (classique) va conseiller à ses clients de franchement sous-dimensionner son poêle prévu, pour plutôt l'utiliser dans les conditions réelles du haut-rendement qu'on lui a promis ?
    .
    Bonjour,

    Moi, j’avais finis même par l’écrire sur les devis, mais pas de changement, la réponse était on veut pas couper l(ou acheter) es bouts de 1m en 3 donc buche de 50 donc poêle trop puissant (c’est pour cela que je parlais du prix du stère en 30)et je ne parle pas du feux continu.

    A+

    Les seul personnes que j’arrivais à convaincre était évidement celles qui avaient poussé leur recherche un peut plus loin que les docs des constructeurs et celles qui avaient un peut peur du feu.

    Donc oui les vendeurs sont en faute mais ils ne font que répéter ce que disent les docs des poêles
    Comme pour les voitures : 250 km/h, 400d.a. en 8s……. Donc en plus du permis, ou au moins un livret de l’ITEB ou de l’ADEME indiquant la bonne façon d’utiliser son poêle et donc de le choisir, un taxe pour les modèles les plus puissants comme sur les voitures.

    A+

  10. #248
    miawwrr

    Re : Feu continu ou... chaleur continue ?

    Et une taxe a l'essieu pour les PDM

    Pas taper... Ouille... Aie !!!

    Mais je continu de penser que la taille du bois n'est pas le probleme de base. On peut tres bien faire un feu propre et pas trop puissant avec du gros bois, à condition de savoir s'en servir... Dans ces conditions on gagne nettement en durée de feu, ce qui reste a mon sens la meilleure alternative au feu dit "continu" (voir la seule, avec des poeles classiques).
    Douter de tout ne veux pas dire Ne croire en rien.

  11. #249
    LUCY73

    Re : Feu continu ou... chaleur continue ?

    Suite à tous ces judicieux avis , je me réoriente vers un Scan DSA 6

    .......il n'a qu'une vitre (lucarne comme dirait Philou )

    Comme j'ai lu tous les conseils pour un bon fonctionnement ,ça

    devrait carburer !!!

  12. #250
    ririmason

    Re : Feu continu ou... chaleur continue ?

    Moi je dis

  13. #251
    chataxe

    Re : Feu continu ou... chaleur continue ?

    Citation Envoyé par miawwrr Voir le message
    Mais je continu de penser que la taille du bois n'est pas le probleme de base. On peut tres bien faire un feu propre et pas trop puissant avec du gros bois, à condition de savoir s'en servir.
    Bonjour,

    Cela me parait difficile (avec les poêle normales) car c’est 50 cm de bois qui seront enflammés ald (pas de sms svp) 33, donc une surpuissance au départ que l’on ne sait gérer qu’en diminuant l’arrivée d’air, donc combustion imparfaite.

    Cela pourrait être différent avec les poêle ou le bois et posé verticalement ou flux d’air orienté différemment.

    A+
    Dernière modification par Philou67 ; 16/01/2009 à 08h54.

  14. #252
    miawwrr

    Re : Feu continu ou... chaleur continue ?

    Difficile ? Je ne sais pas, j'y arrive tres bien en tout cas.
    Si le bois est assez gros et remplit bien la sole du poele, il brule par le dessus, pas par dessous et donc la quantité enflammée reste limitée. C'est d'ailleurs bien pour cela que le feu dure plus longtemps. Ce qui est justement impossible à faire avec du bois plus petit...
    Douter de tout ne veux pas dire Ne croire en rien.

  15. Publicité
  16. #253
    miawwrr

    Re : Feu continu ou... chaleur continue ?

    PS: Tant que des braises et des flammes n'auront pas eut l'occasion de tomber sous le gros bois, la masse ne pourra pas s'enflammer en totalité. Et ce, quelque soit le tirage. Une fois encore on en revient aux notions d'experience du feu et de la bonne connaissance des spécificités de chaque appareil.
    Douter de tout ne veux pas dire Ne croire en rien.

  17. #254
    trauma

    Re : Feu continu ou... chaleur continue ?

    Citation Envoyé par dedal Voir le message
    Quelle proportion de vendeurs de poêle (classique) va conseiller à ses clients de franchement sous-dimensionner son poêle prévu, pour plutôt l'utiliser dans les conditions réelles du haut-rendement qu'on lui a promis ?
    .
    Ma mere a une maison en madriers empilés de bonne facture dans une region plutot temperée (poitou), bien orientée et d'une surface d'environ 100m2 et son vendeur de poele lui a vendu un poele de.... 14KW !

    autant vous dire qu'il a jamais vu une post-combustion de sa vie ce pauvre poele... :/

  18. #255
    chataxe

    Re : Feu continu ou... chaleur continue ?

    Oui mais c’est quant tu allume les feux , au chargement suivant les braises sont en dessous.
    Tu as quoi comme poêle Miawwrr ? (tu l’as certaine ment déjà dit mais je me fais vieux) car certain poêle pourraient prendre 20kg (même plus) par chargement, soit autant que pour un PDM en 3 ou 4 chargement

    Pour Trauma,
    Vas sur le fil Topdown, il y a des vidéo, ce serait sympa de les montrer au poêle, ça le fera rêver un peut

    Philoup, par SMS, tu veux dire abréviation ? (Oui. SMS, abrégés, tout ce qui nuit à la compréhension du plus grand nombre )


    A+
    Dernière modification par Philou67 ; 16/01/2009 à 10h56.

  19. #256
    miawwrr

    Re : Feu continu ou... chaleur continue ?

    @ Chataxe:

    Oui mais c’est quant tu allume les feux , au chargement suivant les braises sont en dessous...
    En réalité ça dépends de ce que je veux faire ou de ma disponibilité à un moment ou un autre. Soit j'attends qu'il n'y ai presque plus de braise pour relancer un feu classique avec du bois plus petit et de moindre quantité, soit je recharge une buche plus grosse de taille et volume adapté à la quantité de braise que je redispose en conséquence, soit je ratroupe TOUTES les braises sur l'avant du poele et recharge du gros bois bien tassé par l'arriere. Auquel cas le même principe qu'au début s'applique, le dessus etant remplacé par le devant. Ca brule un peu plus vite et fort que le T-D normal alors je met un peu moins de bois.

    Derniere solution, je ramasse toutes les braises dans un seau spécial, je refait un top down sans l'allumage et je remets les braises dessus. La, ça fonctionne aussi bien q'un premier feu.

    Tu as quoi comme poêle Miawwrr ?
    Poele INVICTA Chaumont retour d'experience
    Douter de tout ne veux pas dire Ne croire en rien.

  20. #257
    KroM67

    Re : Feu continu ou... chaleur continue ?

    Citation Envoyé par miawwrr Voir le message
    Une solution intermediaire existe avec les poeles a vitre scintrée. Certain annoncent des rendements autour de 80% ce qui est sensiblement aussi bien que beaucoups de poeles a vitre plus petite.
    L'austroflamm PI est vitré sur 3 côtés, et annoncé pour 81% de rendement.

  21. #258
    nightrow

    Re : Feu continu ou... chaleur continue ?

    Je viens de me faire envoyer la documentation de poeles supra, ils osent encore mettre dans leur documentation :
    "Un appareil certifié feu continu [...] est capable de maintenir un lit de braise suffisant a relancer un feu apres 10h de fonctionnement au ralenti sans recharger. [...] En bref, feu continu = performances, économies et confort".
    (et vive l'encrassement, la pollution, etc ...)

    Je ne peux que m'indigner devant ce genre de prospectus commerciaux, comment voulez vous que les gens soient informés après ca ...

    Heureusement que FS est la pour informer les gens! (moi le premier).
    Dernière modification par nightrow ; 16/01/2009 à 22h21. Motif: correction de la citation

  22. Publicité
  23. #259
    dedal

    Re : Feu continu ou... chaleur continue ?

    .
    Je partage ton indignation. J'ai même souvent vu indiqué haut rendement et feu continu

    Un constructeur continue d'indiquer sur son site "Notre foyer, à double combustion, fonctionne en feu continu et possède donc une autonomie de 10 heures."
    Ces poêles sont apparement équipés d'une arrivée d'AS, ont un peu de masse pour encaisser des feux vifs et doivent permettre, je suppose, de monter rapidement en T°... mais alors pourquoi continuer d'entretenir la confusion avec ce satané mythe du feu continu... Probablement parce que la masse ne suffira pas à franchir une autonomie suffisante.
    .
    Dernière modification par dedal ; 17/01/2009 à 01h34.
    - et le chameau dit à la chamotte : masse-moi, c’est au poil... -

  24. #260
    emmanuel30

    Re : Feu continu ou... chaleur continue ?

    mais alors pourquoi continuer d'entretenir la confusion avec ce satané mythe du feu continu...
    Parce que la plupart des maisons n'ont pas d'inertie et qu'il faut que la chaleur soit continue.
    Parce que la plupart des gens qui se mettent au bois, ont une hantise, c'est l'allumage, si tu leur dit que le poêle ne s'arrête jamais et qu'il suffit de le charger 2 fois par jour, c'est beaucoup plus commercial.

    Derniere solution, je ramasse toutes les braises dans un seau spécial, je refait un top down sans l'allumage et je remets les braises dessus. La, ça fonctionne aussi bien q'un premier feu.
    Quand il reste des braises, le poêle est encore chaud, si on pose une poignée de bois d'allumage par dessus et que l'on ouvre le cendrier pour gaver en oxygène le foyer, il y aura un feu d'enfer en moins d'une minute, j'ai du mal à imaginer que ta cette solution soit réaliste pour la simple raison qu'elle est trop compliquée, trop longue, et trop salissante.

    Une manip. que l'on fait une fois pour prouver que c'est réalisable et que ça fonctionne , n'est pas forcément une manip. reconductible jour après jour par le commun des mortels.


    L'austroflamm PI est vitré sur 3 côtés, et annoncé pour 81% de rendement.
    Oui mais les poêles qui sont moins vitrés peuvent fonctionner avec un meilleur rendement même si on ne les charge pas trop, ce qui est bien pratique pour celui qui a une maison sans d'inertie et qui désire quand même chauffer en continue alors qu'il ne fait pas un froid sibérien.

  25. #261
    miawwrr

    Re : Feu continu ou... chaleur continue ?

    @ Emmanuel30

    Quand il reste des braises, le poêle est encore chaud, si on pose une poignée de bois d'allumage par dessus et que l'on ouvre le cendrier pour gaver en oxygène le foyer, il y aura un feu d'enfer en moins d'une minute,...
    Et c'est justement ce qu'il faut éviter. Rappel, on parle ici d'un chargement avec du bois de grande dimension et de grosse section pour lequel justement on veut avoir un feu vif sans que toute la masse ne brule en même temps.

    j'ai du mal à imaginer que ta cette solution soit réaliste pour la simple raison qu'elle est trop compliquée, trop longue, et trop salissante.
    Qu'il s'agisse simplement de ratrouper les braises et cendres vers l'avant avec la pelle ou de les pelleter direct dans un seau metallique, y a pas une difference enorme. Et si, je le fait de temps à autre, quand je dois absolument recharger avant que les braises n'aient suffisamment brulées (pour cause de depart). Mais oui, en temps normal j'utilise plutôt le front-down.
    Douter de tout ne veux pas dire Ne croire en rien.

  26. #262
    dedal

    Re : Feu continu ou... chaleur continue ?

    Parce que la plupart des maisons n'ont pas d'inertie et qu'il faut que la chaleur soit continue
    D'où le titre de ce fil : feu continu... ou chaleur continue ?
    Parce que la plupart des gens qui se mettent au bois, ont une hantise, c'est l'allumage, si tu leur dit que le poêle ne s'arrête jamais et qu'il suffit de le charger 2 fois par jour, c'est beaucoup plus commercial
    Si les mêmes gens étaient prévenus qu'en feu continu leur beau poêle n'aura que le tiers du haut rendement qu'on leur a vendu, et consommeront en conséquence le double de bois... peut-être se laisseraient-ils attendrir... sans même parler de la conséquence écologique.
    Et puis... en feu continu je ne connais aucun appareil qu'on ne charge que 2 fois par jour. A moins, peut-être, d'avoir un feu couvant, un rendement de misère, et un poêle totalement sur-dimensionné pour en tirer quand même quelques calories...

    Evidemment ma question "pourquoi continuer d'entretenir la confusion avec ce satané mythe du feu continu..." était un poil ironique...
    .
    - et le chameau dit à la chamotte : masse-moi, c’est au poil... -

  27. #263
    dedal

    Re : Feu continu ou... chaleur continue ?

    .
    Question combustion propre (et efficace)... dans l'émission "CO2 mon amour" sur France Inter aujourd'hui, un petit topo sur la pollution du chauffage au bois. J'ai récupéré les 11 mn en question. C'est par là, en format mp3. Je me permet de mettre le lien, parce qu'ils diffusent en podcast. Sinon, le lien de l'émission complète.
    Chacun aura son opinion ; c'est déjà bien, c'est pas assez, etc...
    Bon, c'était bien que ça aborde la question des particules fines... Pour pinailler, je trouve quand même, qu'en 11 mn, il y avait matière à rappeler bien plus clairement les fondamentaux...
    - bois bien sec (et pas juste pas trop humide)
    - pas de feu continu, ni ralenti, ni rien de ce genre.
    - allumage top-down - on pourrait dire 'en bougie' ou plus précisément à 'contre-tirage' pour les chagrins avec Shakespeare - en quelques mots simples...
    Rappeler que la pollution sera d'autant plus réduite que la combustion sera complète. Ce qui tombe bien - et là on accroche le chaland - puisque lorsqu'elle est complète, on peut récupérer pour la maison une grosse moitié de 'chaleur' en plus, via la combustion des gaz contenus dans le bois, habituellement imbrûlés et rejetés dans l'atmosphère. Et réduire d'autant sa consommation et sa facture.

    Après, il y a la seconde partie avec un responsable de Fondis qui présente un appareil unique et 'révolutionnaire' qui réduit les émissions à presque rien. Selon cette page qui en dit un peu plus que l'interview, il s'agit d'un équipement qui coiffe la combustion...
    Au contact du principe actif développé par FONDIS®, déposé sur la surface du catalyseur, les matières organiques carbonées s’oxydent à haute température et deviennent non polluantes. À l’allumage, une résistance électrique porte automatiquement le catalyseur à 200°, assurant ainsi un fonctionnement immédiat et constant de la catalyse.
    Il me semblait que certains jotul avait des systèmes de 'catalyseur' depuis bien longtemps (et que ça pouvait s'encrasser facilement...).

    Sinon, ça abaisse le taux de CO à 0,03 % (dixit Fondis).

    Pour les particules, le taux est de 20 mg/m3, si j'arrive à lire . Ce serait combien sur un PdM, ou disons une post-combustion au top ?
    .
    - et le chameau dit à la chamotte : masse-moi, c’est au poil... -

  28. #264
    chataxe

    Re : Feu continu ou... chaleur continue ?

    Bonjour,

    Des poêles canadiens ont déjà des catalyseurs, on les voyait sur une des vidéos du fil topDown.

    Mais c’est quant même plus simple de faire un bon feu avec double combustion ainsi les hydrocarbures et autres serviront aussi à apporter des calories mais pour cela c’est 800° avant la double combustion.

    Pour les particules fines, le procéder deRuegg me parait plus simple et sans encrassement.

    A+

  29. Publicité
  30. #265
    ririmason

    Re : Feu continu ou... chaleur continue ?

    Moi j'ai un résultat ( pour les particules fines ) pour les PDM mais c'est donné en g/kg et ca tourne autout de 2-4g. Voir ici en anglais. Je continue à chercher car j'avais une autre référence avec des beaux tableaux.

  31. #266
    Ulyssesourd

    Re : Feu continu ou... chaleur continue ?

    Salut,
    Si la combustion se fait à 800°C dans un poele canadien, quelle est la tempéarture du gaz qui parcourt le conduit ? 300°C ? 400°C? Car franchement quand ca chauffe à 800°C ce n'est pas 150°C qui sortira... J'ai un thermomètre posé sur mon conduit juste après la sortie de la chaudière parfois ca monte à 220°C ou plus avec un tirage réduit de moitié... mais si je pousse encore plus, ca frole 300°C ...
    A+
    L'énergie la moins chère est celle que l'on ne consomme pas.

  32. #267
    chataxe

    Re : Feu continu ou... chaleur continue ?

    Bonjour,

    Oui Ulys, cela veut dire que ta chaudière, à partir d’une certaine vitesse n’arrive plus à capter suffisamment vite les calorie, c’est l’avantage des grosses chaudières type allemandes qui ont de long parcours de fumée ce qui donne des rendement plus élevés (+ de 90%) le problème est identique avec le fioul .

    Pour les poêles se sont les PDM car eux seule, savent capter toute les calorie.

    Par exemple un pdm Stéatite de 2,4 T donne en 3h de flambé 66kWh, soit une puissance instantané de 22kW, et avec des buches de 33cm

    A+

  33. #268
    Philou67
    coresponsable des forums

    Re : Feu continu ou... chaleur continue ?

    Citation Envoyé par chataxe Voir le message
    Par exemple un pdm Stéatite de 2,4 T donne en 3h de flambé 66kWh, soit une puissance instantané de 22kW, et avec des buches de 33cm
    On a vu récemment dans le fil titanesque que le débit calorifique d'accumulation du système Tulikivi ne dépassait pas 14,4kW (donnée fabricant fournies dans l'avis technique CSTB).
    Le reste :
    - part dans le conduit
    - part par la vitre
    :'( Plus j'apprends, et plus je mesure mon ignorance

  34. #269
    trauma

    Re : Feu continu ou... chaleur continue ?

    Citation Envoyé par miawwrr Voir le message
    Qu'il s'agisse simplement de ratrouper les braises et cendres vers l'avant avec la pelle ou de les pelleter direct dans un seau metallique, y a pas une difference enorme.
    L'enorme difference qui fait que cette technique n'est pas trop viable, c'est que pendant que tu recharges, tes braises fument dans ton salon et pas dans ton poele quand meme.

  35. #270
    Ulyssesourd

    Re : Feu continu ou... chaleur continue ?

    cela veut dire que ta chaudière, à partir d’une certaine vitesse n’arrive plus à capter suffisamment vite les calories
    Salut Chataxe,
    Que veux tu dire par le mot "vitesse" ? La vitesse de fumées OU la vitesse de combustion ? J'ai un triple parcours de fumée d'une longueur totale d'environ 1,20m, n'est ce pas suffissant ? Et as tu un truc pour "voir" si la chaudière capte bien les calories ? Température de fumée ?
    A+
    L'énergie la moins chère est celle que l'on ne consomme pas.

Page 9 sur 18 PremièrePremière 9 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. marque d'insert 13 ou 14 Kw en feu continu ?
    Par Louanes dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 27
    Dernier message: 26/02/2015, 16h35
  2. branchement pont de diode continu à continu
    Par atchoum81 dans le forum Électronique
    Réponses: 12
    Dernier message: 19/02/2007, 21h58
  3. Continue ou non ? That's the question !
    Par kjm dans le forum Mathématiques du collège et du lycée
    Réponses: 4
    Dernier message: 01/10/2006, 11h43
  4. convertir +12v continu régulé en -15v continu régulé?
    Par iceblue dans le forum Électronique
    Réponses: 5
    Dernier message: 01/09/2005, 21h46
  5. Combattre le feu avec le feu ;-)
    Par [RV] dans le forum Internet - Réseau - Sécurité générale
    Réponses: 1
    Dernier message: 26/08/2003, 02h30
Découvrez nos comparatifs produits sur l'univers de la maison : climatiseur mobile, aspirateur robot, poêle à granulés, alarme...