Réflexion autour de la construction d'une maison en paille - Page 5
Répondre à la discussion
Page 5 sur 7 PremièrePremière 5 DernièreDernière
Affichage des résultats 121 à 150 sur 181

Réflexion autour de la construction d'une maison en paille



  1. #121
    Paillafond

    Re : Réflexion autour de la construction d'une maison en paille


    ------

    Bonjour Yaoule,

    Il n'y a pas de matériau isolant qui puisse garder ses propriétés en milieu humide, c'st le grand principe.
    Donc pour les soubassements de murs il faudra absolument drainer, drainer, et drainer encore ....

    L'isolation décrite ci-dessous est enterrée, et verticale. Il faut donc, en plus, la protéger des infiltrations par une étanchéité verticale

    J'ai repris l'un de mes bouquins préférés : l'isolation écologique, et je trouve page 104, l'isolation prévue pour les soubassements de murs :
    - bétons allégés (argile expansée, perlite, vermiculite, etc.) + étanchéité
    - fibragglos, liège expansé (+ étanchéité)
    - verre cellulaire

    Maheureusement le dernier cité est toujours hors de prix.

    Cordialement

    -----
    PaillàDonF

  2. #122
    LULUX

    Re : Réflexion autour de la construction d'une maison en paille

    Bonjour,

    Je ne suis pas d'acord avec toi Paillafond, certains isolants supportent les milieux humides, par exemple le polyuréthane extrudé auquel je faisais allusion dans mon dernier message. Ca fait quand même mal de l'écrire en clair .

    Sur les autres points nous sommes d'accord.

    La protection verticale (type platon, delta ms, ... ) existe et doit venir à l'extérieur du mur extérieur, lui même cimenté et passé au bitume. Tout cela est parfaitement classique, c'est pourquoi ce n'est pas représenté sur mon schéma. Pour ceux que ce système conventionnel pas écolo du tout effraie il existe des alternatives plus responsables, mais compte tenu des impératifs budgétaires de nombre de constructeurs et des choix qui en découlent j'ai tendance à considérer que la solution décrite ici est appliquée dans la plupart des cas, même si je le déplore.

    Le drainage est fondamental sur de nombreux terrains. Je rapelle qu'il s'agit de canaliser puis d'évacuer les eaux issues du haut, pas du bas. On utilise des drains, ou plus simple et plus rapide des coffrages drains, remblayés en cailloutage drainant et protégés des fines particules par du géotextile. Dans les sols gorgés d'eau on utilise d'autres solutions (cuvelage...) dont le coût dissuade en général les particuliers.

    J'espère avoir clarifié les choses sans vous ennuyer .

  3. #123
    invite52a47eb1

    Re : Réflexion autour de la construction d'une maison en paille

    Franchement, merci à tous d'alimenter ce débat, c'est vraiment très intéressant.
    J'apprend plein de choses sur le monde merveilleux des soubassements !!

    Citation Envoyé par LULUX Voir le message
    Bonjour,
    Le drainage est fondamental sur de nombreux terrains. Je rapelle qu'il s'agit de canaliser puis d'évacuer les eaux issues du haut, pas du bas. On utilise des drains, ou plus simple et plus rapide des coffrages drains, remblayés en cailloutage drainant et protégés des fines particules par du géotextile. Dans les sols gorgés d'eau on utilise d'autres solutions (cuvelage...) dont le coût dissuade en général les particuliers.
    .
    Quand vous parlez drainage, vous parlez d'un autre drainage que celui du hérisson?

    La solution que je pense adopter est celle de Lulux, si le surcout d'un double mur n'est pas trop important. Mon homme ne se sent pas de faire ça, car il faut que tout soit bien droit et il a peur de faire ça tordu... faut dire qu'il est hyper maniaque sur le tordu
    Par contre, je remplacerais peut être les parpaings par des briques hydrophobes, mais cela dépendra aussi du prix. Ou je peux mettre une brique hydrophobe sur le mur intérieur et du parpaing à l'extérieur? On peut panacher !!!

    Pour l'isolation, je vais éviter le polymachin... Mais le liège, sur une épaisseur de 10cm au moins, ça risque de faire chéro ! je vais voir du côté de la vermiculite, qui pourrait être un bon compromis... mais bon, c'est en vrac...

    Vous avez une idée du cout du verre cellulaire? Ca se trouve partout?

  4. #124
    LULUX

    Re : Réflexion autour de la construction d'une maison en paille

    bonsoir yaoule,

    Juste une chose pour commencer : le hérisson sert surtout à apporter l'inertie, inertie dont manquent le plus souvent les maisons légères (ossature bois, paille, ...), même si il limite également les remontées par capillarité.

    Pour le double mur tu peux évidemment panacher, c'est une bonne manière d'adapter ta solution à tes contraintes, et ce ne sera que mieux. Je suis content que tu abordes le sujet, ce que je n'aurais pas fait pour éviter de complexifier le débat car c'est quand même un point de détail. Cela montre que cette discussion est fructueuse (et accessoirement cela me fait plaisir ). Mais il se trouve qu'à partir d'un certain stade les points de détails changent de statut et deviennent cruciaux (cf les maisons passives), c'est pourquoi il convient à mon avis de ne rien négliger.

    Pour l'isolation je comprends que tu évites le polytruc, mais je ne crois pas que la solution des 10 cm de liège soit beaucoup plus chère en valeur absolue car tu n'as pas de caves : fais le métré de ton isolation verticale enterrée et compare, je pense qu'en pourcentage du prix de ta construction il s'agit d'une simple broutille...

    Le verre cellulaire n'est pas facile à trouver en France je crois, et pas bon marché non plus mais tu n'as pas besoin de beaucoup (regarde par exemple ici pour te faire une idée).

    Pour la vermiculite, c'est effectivement en vrac. Je connais mal ce produit mais je crois que son lambda est de l'ordre de 0.07 contre 0.04 pour le liège et qu'en plus ce n'est pas donné. Et je ne suis pas certain que la vermiculite soit d'application dans ton cas.

    Je me demande lequel du liège ou de la vermiculite serait le meilleur en prix, placé par un artisan et à isolation identique. Ca m'intéresse de connaître le résulat de tes investigations.

  5. #125
    Yoghourt
    Animateur Habitat

    Re : Réflexion autour de la construction d'une maison en paille

    Si c'est pour mettre du vrac, autant mettre de la pouzzolane, non?
    éco-rénovation: l'aïkido du BTP

  6. #126
    invite52a47eb1

    Re : Réflexion autour de la construction d'une maison en paille

    Bonsoir Yoghourt,

    effectivement, j'ai fait le calcul des m² et du coût.
    J'ai 42m linéaire de façade, et 15cm de large si je prend un parpaing de 15. j'ai trouvé sur un forum du 75€ht le m².
    Ca ferait environ 90€ le m²ttc, donc moins de 600€.
    Et pour le liège en panneaux, avec 10cm d'épaisseur (de toutes façons, j'avais prévu d'isoler avec 8cm en extérieur avant de penser à la solution double mur), sur 1m de haut (je ne sais pas encore exactement quelle sera la hauteur), ça me fait 42m², à 32.54€/m² donc 1367€.
    en tout, pour l'isolation de la dalle et des soubassements : moins de 2000€.
    A voir si je mets un isolant sous le hérisson, ce qui n'est pas franchement prévu.

    après, il va y avoir la question de la main d'oeuvre, sauf si j'arrive à convaincre ma moitié de s'y mettre... J'arrive souvent à mes fins, donc on verra

    Autrement, je ne connais la pouzzolane que de nom, je t'avoue...

  7. #127
    Paillafond

    Re : Réflexion autour de la construction d'une maison en paille

    Bonjour Yaoule,

    j'ai relevé cette adresse pour le liège :
    http://www.docksduliege.com/
    donnée par Rbobeda

    Concernant l'isolation enterrée, que ce soit polytruc ou polyurmachin, ce n'est pas très naturel, mais qu'importe, l'important c'est d'isoler afin de réduire la dépense énergétique future. Ceci vaut bien quelques concessions.

    Concernant l'isolation horizontale, le mieux bien sûr, c'est d'isoler sous le hérisson. Cela vaut réellement le coup d'investir de ce côté là.
    Et le côté malin, c'est d'inclure des tuyaux de drains pour faire deux circuits d'air pulsé :
    - le premier circuit qui part d'une serre : l'air chaud de la serre est récupéré dans sa partie supérieure, puis injecté dans le hérisson.
    - Le second qui part d'un poële, pour faire un appoint les jours sans soleil.
    Dans les deux cas, le sol reste tiède, ce qui réchauffe la maison, dans sa totalité. Et de plus c'est très agréable pour marcher pieds-nus dessus.

    L'été, le premier circuit peut se brancher sur un puits canadien pour rafraîchir le sol, .... si besoin.

    A bientôt
    PaillàDonF

  8. #128
    quic'est

    Re : Réflexion autour de la construction d'une maison en paille

    On pourrait pas faire passer l'évacuation de la VMC dans la dalle ???
    Dernière modification par Philou67 ; 08/04/2007 à 07h22. Motif: Suppression de la citation (message précédent)

  9. #129
    invite39bccf7c

    Re : Réflexion autour de la construction d'une maison en paille

    Bonjour à tous, bonjour yaoule,

    Je voudrais revenir sur ce qu'à écrit jobz à propos des châssis fixes. OK tu peux les faire toi-même mais pense quand même à la qualité du vitrage et des finitions autour de ce vitrage et du cadre de fenêtre. Ce serait dommage d'avoir un maison où les murs ont un bon rendement thermique mais où celui des vitres est désastreux.

  10. #130
    invite52a47eb1

    Re : Réflexion autour de la construction d'une maison en paille

    Bonjour,
    merci paillafond pour l'adresse.
    Pour le passage de drain, je pourrais y réfléchir concernant le poële...

    Kamouraska : on a l'ami d'un ami (qui va bientôt devenir notre ami ) qui est menuisier. Il est ok pour nous aider et nous faire les chassis fixes sur les machines à bois d'un autre pote. C'est sur qu'il faut faire gaffe à l'isolation.
    Pour le vitrage, on était parti sur du 4-16-4 FE + gaz argon, mais cela ne suffirait pas pour les grandes dimensions des chassis fixes (215x210). Il faudrait une traverse au milieu. Du coup, on va peut être prendre plus épais.

  11. #131
    invited24188ba

    Re : Réflexion autour de la construction d'une maison en paille

    Salut à tous,
    je fais remonter ce fil avec une question sur les murs en paille : quelqu'un connait-il la technique dite "cellule sous tension" développée par Tom Rivjen ? Il s'agit de couper les ficelles pour que le paille soit uniformément comprimée, mais je ne sais pas comment elle peut bien tenir, du coup. Le site Habitat Végétal présente cette technique mais n'en dit pas beaucoup.
    Merci à tous par avance.
    Et bonne continuation, Yaoule !

  12. #132
    Phil19

    Re : Réflexion autour de la construction d'une maison en paille

    Bonjour à tous

    Le principe, si j'ai bien compris, consiste à faire des cellules dans lesquelles tu mets des ballots de paille, puis tu coupes les ficelles...la paille voulant se décomprimer va excercer une poussée sur les parois des cellules ce qui fait le contreventement !!!

    Mais le mieux serait de lui poser la question...coordonnées sur son site

    @+

  13. #133
    invited01d1ca6

    Re : Réflexion autour de la construction d'une maison en paille

    Citation Envoyé par Phil19 Voir le message
    Bonjour à tous

    Le principe, si j'ai bien compris, consiste à faire des cellules dans lesquelles tu mets des ballots de paille, puis tu coupes les ficelles...la paille voulant se décomprimer va excercer une poussée sur les parois des cellules ce qui fait le contreventement !!!

    Mais le mieux serait de lui poser la question...coordonnées sur son site

    @+
    Est ce une technique avec les vibres verticales,???

  14. #134
    invited24188ba

    Re : Réflexion autour de la construction d'une maison en paille

    Apparemment oui (bottes sur champ, dit-il), et c'est ça que je ne comprend pas bien.
    Phil, j'avais déjà les coordonnées du site Habitat Végétal, et c'est précisément le schéma de ce site que je ne comprends pas : comme faire tenir des fibres verticales sans ficelle autour ? Dans quoi les enserrer ?

  15. #135
    Phil19

    Re : Réflexion autour de la construction d'une maison en paille

    Bonjour

    Je n'ai pas la réponse à tes questions Seboseb...
    Perso, c'est la technique GREB qui a retenue le plus mon attention et c'est cette technique que j'essai de comprendre au mieux

    @+

  16. #136
    lustiot

    Re : Réflexion autour de la construction d'une maison en paille

    Citation Envoyé par seboseb Voir le message
    Apparemment oui (bottes sur champ, dit-il), et c'est ça que je ne comprend pas bien.
    Phil, j'avais déjà les coordonnées du site Habitat Végétal, et c'est précisément le schéma de ce site que je ne comprends pas : comme faire tenir des fibres verticales sans ficelle autour ? Dans quoi les enserrer ?
    Je ne vois pas où est le souci.
    Que ca soit à plat ou à champ lorsque tu fais sauter les ficelles la décompression se fait toujours dans le sens de la longeur des bottes (logique c'est dans ce sens la que la bottelleuse compresse)

    Aussi même si les ficelles apparraissent sur les cotés lorsque l'on posent les bottes à champ, le fait de les retirer ne va pas changer grand chose dans la tenue du balot...
    La ficelle maintient une compression dans le sens de la longeur et pas tellement en hauteur...

    D'ailleurs si tu retires les ficelles d'un balot tu vas pouvoir le découper en tranches qui se tiendront d'elles mêmes sans aucun souci...

    Et de toute facon ca sera l'enduit qui maintiendra la paille en place au final...
    Il me semblait que Thom faisait sauter les ficelles pas longtemps avant la pose de l'enduit justement... et comme les bottes sont prises entre des tasseaux ca ne doit pas tellement bouger...

    Perso, j'avoue avec un peu plus de mal sur les pb éventuels d'accroches de l'enduit sur fibres verticales que de maintient des balots apres la coupe des ficelles...

    Un petit chantier encadré par Thom devrait dissiper ces doutes
    Dans une avalanche, aucun flocon ne se sent jamais reponsable (Stanislaw Jerzy Lec)

  17. #137
    Phil19

    Re : Réflexion autour de la construction d'une maison en paille

    Tu as raison Lustiot, c'est ce que j'aurai dû rajouter en fin de message: Une visite ou mieux un coup de main sur un chantier permet de trouver beaucoup de réponses

    @+

  18. #138
    invite52a47eb1

    Re : Réflexion autour de la construction d'une maison en paille

    Juste un message pour donner des nouvelles...
    Contrairement à ce que nous avait dit la &&""&%% secrétaire de mairie, on se situe dans la zone de protection des batiments de France (Mirmande est l'un des plus beaux villages de France). Du coup, notre architecture ne leur convient pas, il faut même changer les dimensions de la maison et oublier les baies vitrées..... Ggggggggggggr
    Ou alors, faire une maison bioclimatique comme dans les magasines, pour aller avec la carte postale du village... Le pb, c'est que cela risque de nous couter une fortune...

    Donc bon, on est bien dégouté, le dépôt du permis de construire est retardé... Pffff

  19. #139
    invite52a47eb1

    Re : Réflexion autour de la construction d'une maison en paille

    Bonjour,
    Notre projet avance peu à peu… On attend le permis de construire, qui devrait arriver, on l’espère, courant septembre ou octobre. Pour les bâtiments de France (dont on a eu l’avis favorable), on a modifié un peu la forme de la maison. Je vous mettrais des plans plus tard si vous voulez.
    Je me pose (encore et toujours) de nombreuses questions. Et comme je suis sympa, je vous en fais part !

    Tout d’abord, nous cherchons la place la plus appropriée pour le poêle à bois. Etant donné que nous allons avoir un 1er étage ouvert sur le RDC, il faut bien le placer, afin que toute la chaleur ne monte pas directement. Je pensais donc le mettre SOUS la mezzanine afin que la chaleur soit « retenue » par le plancher de l’étage. C’est mieux que de le mettre dans l’espace ouvert sur le dessus, non ? Me trompe-je ?
    Ce poêle sera adossé sur un mur en adobes, afin que celles-ci retiennent la chaleur et du poêle, et du soleil (qui tapera dessus à travers les baies vitrées). J’ai fait le test de ma terre et j’ai regardé certains sites sur la fabrication des adobes (pas énormément, car ma connexion haut débit m’a lâchée voici 15 jours). Tous les documents ne donnent pas les mêmes proportions de terre, paille. Je ferais des essais, je vous dirais. Par contre, je comptais mettre de la sciure plutôt que de la paille broyée, car je ne voudrais pas entamer la paille qui est prévue pour les murs extérieurs. Est-ce une bonne idée ? J’ai lu sur un des sites que c’ét ait possible, mais peut être qu’une fibre est mieux…

    Ensuite, je me pose toujours la question de la technique utilisée. Mon cœur balance entre la technique du GREB (qui est fastidieuse tout de même) et la technique pseudo autrichienne. Dans cette dernière, le fait que la paille ne soit pas enduite directement me fait un peu peur, pour la conservation de celle-ci. J’avais pensé projeter du lait de chaux dessus avant de poser les ballots, mais je ne sais pas si cela suffit ou pas. Et puis, c’est quoi exactement du lait de chaux ?

    Merci de m’aider à avancer,
    Yaële

  20. #140
    invite52a47eb1

    Re : Réflexion autour de la construction d'une maison en paille

    Ben alors, personne n'a d'avis sur mes questions?

    On m'a dit que la sicure était trop fine, et que les copeaux de bois semblaient plus indiqués pour les adobes...

  21. #141
    lustiot

    Re : Réflexion autour de la construction d'une maison en paille

    Citation Envoyé par yaoule Voir le message
    Ce poêle sera adossé sur un mur en adobes, afin que celles-ci retiennent la chaleur et du poêle, et du soleil (qui tapera dessus à travers les baies vitrées). J’ai fait le test de ma terre et j’ai regardé certains sites sur la fabrication des adobes (pas énormément, car ma connexion haut débit m’a lâchée voici 15 jours). Tous les documents ne donnent pas les mêmes proportions de terre, paille. Je ferais des essais, je vous dirais. Par contre, je comptais mettre de la sciure plutôt que de la paille broyée, car je ne voudrais pas entamer la paille qui est prévue pour les murs extérieurs. Est-ce une bonne idée ? J’ai lu sur un des sites que c’ét ait possible, mais peut être qu’une fibre est mieux…
    tout dépend de quand veux tu faire tes abodes si tu peux attendre que tes murs commencent à se monter tu devrais avoir de la paille en vrac pour en faire quelques unes...
    Cependant il faudrait surrement que tu sacrifie des balots si tu dois en faire beaucoup...

    Citation Envoyé par yaoule Voir le message
    Et puis, c’est quoi exactement du lait de chaux ?

    Merci de m’aider à avancer,
    Yaële

    De la chaux vive, de l'eau, [un liant comme la caséine et aussi du savon] selon les recettes.

    Utilisé aussi en jardinage pour appliquer sur les troncs des arbres fruitiers
    Dernière modification par lustiot ; 20/08/2007 à 18h14.
    Dans une avalanche, aucun flocon ne se sent jamais reponsable (Stanislaw Jerzy Lec)

  22. #142
    invite52a47eb1

    Re : Réflexion autour de la construction d'une maison en paille

    Merci Lustiot pour ta réponse.

    Le lait de chaux suffirait-il à protéger la paille ?

    Quant aux adobes, je vais faire plusieurs essais, je pense. Certains avec Paille et d’autres avec sciure de bois.
    Par contre, je me demande quels sont les avantages d’un mur en adobes par rapport à un mur en terre-paille banché. L’un est-il meilleur question inertie ?

    Je me demande aussi si un mur en adobes est préconisé derrière le poêle, sachant que cette cloison donne sur un WC de l’autre côté. Ce n’est pas une vraie pièce d’eau car il n’y a pas de vapeur d’eau (enfin, normalement !!!) mais bon, est-ce vraiment judicieux de faire un mur en adobes ici ? Une cloison terre-paille banchée du côté poêle, doublée de fermacell côté WC serait peut –être mieux ?
    Ou alors, peut-on coller de la faïence sur un mur en adobes ? Ca me semble difficile…

    Et pour la localisation adéquate du poêle, alors ? Quelle est la meilleure pour éviter de crever de chaud en haut et d’avoir frais en bas ? La disposition mezzanine n’est sans doute pas la meilleure pour cela…

    Tiens, je vous envoie les plans intérieurs, histoire que vous ayez une idée. Notre pote archi a mis le poêle vers l’escalier, mais on voudrait le mettre contre la cloison des WC.

    Merci d’avance pour votre aide,

    Yaoule
    Images attachées Images attachées

  23. #143
    lustiot

    Re : Réflexion autour de la construction d'une maison en paille

    Citation Envoyé par lustiot Voir le message
    Je ne vois pas où est le souci.
    Que ca soit à plat ou à champ lorsque tu fais sauter les ficelles la décompression se fait toujours dans le sens de la longeur des bottes (logique c'est dans ce sens la que la bottelleuse compresse)

    Aussi même si les ficelles apparraissent sur les cotés lorsque l'on posent les bottes à champ, le fait de les retirer ne va pas changer grand chose dans la tenue du balot...
    La ficelle maintient une compression dans le sens de la longeur et pas tellement en hauteur...

    D'ailleurs si tu retires les ficelles d'un balot tu vas pouvoir le découper en tranches qui se tiendront d'elles mêmes sans aucun souci...

    Et de toute facon ca sera l'enduit qui maintiendra la paille en place au final...
    Il me semblait que Thom faisait sauter les ficelles pas longtemps avant la pose de l'enduit justement... et comme les bottes sont prises entre des tasseaux ca ne doit pas tellement bouger...

    Perso, j'avoue avec un peu plus de mal sur les pb éventuels d'accroches de l'enduit sur fibres verticales que de maintient des balots apres la coupe des ficelles...

    Un petit chantier encadré par Thom devrait dissiper ces doutes
    Des nouvelles de la pose fibres verticales, j'ai monté un mur comme ca ce week end... (entre planches)
    pour l'accroche y a vraiment pas de souci car on a passé les bottes (une fois posées) au débroussailleur comme pour dans la technique a plat après avoir fait sauté les ficelles (pour ne pas avoir de bouts de ficelles dans la paille hachée que l'on recup_re).
    On obtient un paillasson qui procure une bonne accroche, le ballot se tient bien et l'enduit pas de souci du tout....

    Seul point noir, l'ami pythagore nous apprend que la diagonale en posant a chant est plus importante qu'à plat d'ou plus d'efforts a fournir pour faire rentrer les ballots dans l'ossature (il faut etre deux au mini)

    a réfléchir donc mais je pense qu'avec des bottes de 80cms ca peut être pas mal (on économise des bottes et on gagne qq m² au sol)
    Dans une avalanche, aucun flocon ne se sent jamais reponsable (Stanislaw Jerzy Lec)

  24. #144
    lustiot

    Re : Réflexion autour de la construction d'une maison en paille

    Citation Envoyé par yaoule Voir le message
    Merci Lustiot pour ta réponse.

    Le lait de chaux suffirait-il à protéger la paille ?
    euh limite tout de même, je mettrais au moins un gobetis de chaux ou suffisamment de barbotine, d'ailleurs une fois que tu as fait ca c'est dommage de ne pas mettre au moins 2 cm d'enduits (c'est une des parties les plus agréables) qui apporteront de la rigidité mécanique au mur, une meilleure protection, et un peu d'inertie, régulation de l'humilité...

    Citation Envoyé par yaoule Voir le message
    Quant aux adobes, je vais faire plusieurs essais, je pense. Certains avec Paille et d’autres avec sciure de bois.
    Par contre, je me demande quels sont les avantages d’un mur en adobes par rapport à un mur en terre-paille banché. L’un est-il meilleur question inertie ?
    A vue de nez je dirais adobes = plus d'inertie et paille terre = plus d'isolation
    Normalement il a plus de paille dans le paille terre que dans les adobes...
    si tu fais le même mélange... ca revient a faire du pisé avec des fibres dedans...

    Citation Envoyé par yaoule Voir le message
    Je me demande aussi si un mur en adobes est préconisé derrière le poêle, sachant que cette cloison donne sur un WC de l’autre côté. Ce n’est pas une vraie pièce d’eau car il n’y a pas de vapeur d’eau (enfin, normalement !!!) mais bon, est-ce vraiment judicieux de faire un mur en adobes ici ? Une cloison terre-paille banchée du côté poêle, doublée de fermacell côté WC serait peut –être mieux ?
    Ou alors, peut-on coller de la faïence sur un mur en adobes ? Ca me semble difficile…
    et pourquoi pas un mur en brique (inertie et facile a poser) ?
    Les adobes c'est assez long a fabriquer (il faut que ca seche) et pour la pose de faience... pas d'idée la dessus, si tu trouve de la colle compatible y a pas de raison que ca ne marche pas... mais dans ce cas pourquoi ne pas juste refaire une couche d'enduits de finition dessus ?

    Perso moi je pars sur un mur en briques cuites remplies de sable pour donner un max d'inertie pour pas trop cher.... (je n'ai pas encore fait les calculs pour connaitre l'inertie réelle de ce mur par contre)
    Dans une avalanche, aucun flocon ne se sent jamais reponsable (Stanislaw Jerzy Lec)

  25. #145
    invite52a47eb1

    Re : Réflexion autour de la construction d'une maison en paille

    Yaoule

    Citation Envoyé par lustiot Voir le message
    euh limite tout de même, je mettrais au moins un gobetis de chaux ou suffisamment de barbotine, d'ailleurs une fois que tu as fait ca c'est dommage de ne pas mettre au moins 2 cm d'enduits (c'est une des parties les plus agréables) qui apporteront de la rigidité mécanique au mur, une meilleure protection, et un peu d'inertie, régulation de l'humilité...
    Ok. C'est qu'avec la technique autrichienne, c'est pas prévu de faire des enduits. La paille est posé comme çà, entre deux cloisons : fermacell à l'intérieur et heraclith à l'extérieur. Je vais voir. Si je fais cette technique, bien plus simple à mettre en oeuvre tout de même, je peux essayer de mettre du gobetis. Quel est le côté (ext ou int) à privilégier pour le gobetis, s'il ne devait y en avoir qu'un?
    Et ne rien mettre du tout, est-ce suicidaire?

    Citation Envoyé par lustiot Voir le message
    A vue de nez je dirais adobes = plus d'inertie et paille terre = plus d'isolation
    Normalement il a plus de paille dans le paille terre que dans les adobes...
    si tu fais le même mélange... ca revient a faire du pisé avec des fibres dedans...
    ouaip, le même mélange, ça pourrait le faire... Un pote a fait un mélange : chaux-terre-paille + un peu de plâtre pour glisser sur le banchage....

    Citation Envoyé par lustiot Voir le message
    et pourquoi pas un mur en brique (inertie et facile a poser) ?
    Les adobes c'est assez long a fabriquer (il faut que ca seche) et pour la pose de faience... pas d'idée la dessus, si tu trouve de la colle compatible y a pas de raison que ca ne marche pas... mais dans ce cas pourquoi ne pas juste refaire une couche d'enduits de finition dessus ?
    Perso moi je pars sur un mur en briques cuites remplies de sable pour donner un max d'inertie pour pas trop cher.... (je n'ai pas encore fait les calculs pour connaitre l'inertie réelle de ce mur par contre)
    C'est ce sur quoi j'étais partie, mais j'essaie de restreindre au plus les achats, pour des questions de finances... Déjà j'ai éliminé les briques pleines vu les devis !!!!!
    Ce qui me ferait pencher pour le banchage, c'est la relative "rapidité" par rapport aux briques...
    Pour la couche d'enduits, oui, c'est une idée !
    Dernière question : comment tu fais pour calculer l’inertie d’un mur ? Tu utilises le fichier de Yoghourt ? Il faudrait que je me repenche dessus…

    Merci Lustiot !!

  26. #146
    lustiot

    Re : Réflexion autour de la construction d'une maison en paille

    Citation Envoyé par yaoule Voir le message
    Ok. C'est qu'avec la technique autrichienne, c'est pas prévu de faire des enduits. La paille est posé comme çà, entre deux cloisons : fermacell à l'intérieur et heraclith à l'extérieur. Je vais voir. Si je fais cette technique, bien plus simple à mettre en oeuvre tout de même, je peux essayer de mettre du gobetis. Quel est le côté (ext ou int) à privilégier pour le gobetis, s'il ne devait y en avoir qu'un?
    Et ne rien mettre du tout, est-ce suicidaire?
    Moi je ne le ferais pas, c'est pas si compliqué que ca à faire un gobetis léger (y a pas besoin d'être un as surtout si on le vois pas)
    Par contre la technique autrichienne ca doit revenir plus cher en matériaux non ?

    Ce qui faut voir c'est que la paille et une lame d'air ventilée ca ne fait pas bon ménage...

    Citation Envoyé par yaoule Voir le message
    Dernière question : comment tu fais pour calculer l’inertie d’un mur ? Tu utilises le fichier de Yoghourt ? Il faudrait que je me repenche dessus…

    Merci Lustiot !!
    Je me suis pas encore penché réellement dessus mais il va falloir le faire...
    j'utilisais des petites calculettes en ligne pour me donner une idée...
    Si tu le fais avant moi je suis preneur
    Dans une avalanche, aucun flocon ne se sent jamais reponsable (Stanislaw Jerzy Lec)

  27. #147
    invite52a47eb1

    Re : Réflexion autour de la construction d'une maison en paille

    Concernant le gobetis, certes, ce n'est pas très compliqué. Le pb est que l'avantage de la technique autrichienne est de monter le mur extérieur en héraclith avant de poser la paille, bien protégée, de l'intérieur... Surtout que l'on va commencer en Novembre, mauvaise saison...
    Donc c'est la mise en oeuvre du gobetis qui pose problème. Un pote avait mis le gobetis sur ses bottes avant de les poser, mais le problème est qu'en les manipulant, ça se barre tout....
    On se creuse donc la tête pour voir comment faire pour mettre quelque chose sur la paille le plus facilement possible... Parce que si on ne peut pas poser l'héracilth avant, autant faire la technique du GREB...

    D'ailleurs, en parlant de cette technique, la saison d'hiver n'est sans doute pas la plus adaptée... Le mortier met-il plus de temps à sécher? Et a-t-on une idée du temps qu'il faut pour monter un mur avec cette technique? Parce que bancher et couler, c'est long, non?

    Pour le surcout de la tehcnique autrichienne, par rapport à la technique classique, il y en a sans doute un, mais après, il faut composer avec ses compétences, son temps de disponible...

  28. #148
    invite52a47eb1

    Re : Réflexion autour de la construction d'une maison en paille

    Bonjour,
    après plusieurs mois d'absence... on a enfin eu le permis de construire : le 8 novembre...
    mais une nouvelle loi impose le bornage total du terrain et le dépôt du déclaration préalable en mairie avant de pouvoir signer la vente. on signe donc au plus,tôt le 16 janvier, au plus tard dans 6 mois ... vive la facilitation des démarches administratives

    Bref, j'en reviens aux soubassements et à leur isolation. on a vu notre charpentier, et il nous a dit que la solution du double mur allait nous couter cher en matériaux (parpaing ou autre) et en terrassement. De plus, l'isolation verticale périphérique doit être très profonde pour être efficace, donc couter plus cher... Et notre budget est très restreint.

    du coup, je me pose de nouveau des questions à ce sujet. On a songé à plusieurs idées... Faire une dalle chaux chanvre pour isoler mais le charpentier veut du solide (construction poteaux poutre), et même remarque pour une dalle flottante.
    La solution qui pourrait nous satisfaire, même si elle offre nettement moins d'inertie que le système d'isollation périphérique, est celle-ci :
    on mettrait soit un isolant (liège) sur la dalle puis on coulerait une chappe de chaux de 5 cm pour poser les carreaux de terre cuite, soit on ferait une chappe chaux-chanvre puis une mini chappe chaux pour poser les carreaux de terre cuite (solution peut être moins chère)...
    L'inertie serait apportée par le mur de refend en maçonnerie pleine (pisé ou briques remplies de sable) et le remplissage de terre en vrac, entre le plafond du rdc et le parquet de l'étage.
    Question : le mur de refend doit être isolé de la dalle par quelque chose, on est d'accord? Sinon c'est une véritable autoroute à calories, non? La meilleure solution est-elle de poser une rangée de verre cellulaire dessous avant de monter le mur? D'autres propositions?

  29. #149
    SK69202

    Re : Réflexion autour de la construction d'une maison en paille

    Bonjour,

    Juste pour information, un fait divers local, pas d'autres éléments.

    http://www.letelegramme.com/gratuit/...26_1164059.php


    @+
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César

  30. #150
    lustiot

    Re : Réflexion autour de la construction d'une maison en paille

    Des braises qui "sautent" du poelle sur le mur ???

    Des braises du poêle à bois sont tombées contre le mur fait de bottes de paille mêlées avec du torchis
    http://www.ouest-france.fr/Lanveoc-l...N---_actu.html
    Dernière modification par Philou67 ; 28/12/2007 à 10h16. Motif: Citation superflue
    Dans une avalanche, aucun flocon ne se sent jamais reponsable (Stanislaw Jerzy Lec)

Page 5 sur 7 PremièrePremière 5 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Construction d'une maison passive en Belgique
    Par invite824adc59 dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 552
    Dernier message: 19/03/2012, 06h40
  2. construction d'une maison basse consommation en provence (06)
    Par alexandresud dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 448
    Dernier message: 30/10/2010, 18h06
  3. Auto-construction d'une mini-maison autonome
    Par invitefa45afec dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 8
    Dernier message: 18/08/2010, 15h59
  4. TIPE 2005/2006 construction d'une maison
    Par invite36930cfb dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 4
    Dernier message: 08/09/2005, 15h43
Dans l'univers Maison de Futura, découvrez nos comparatifs produits sur l'univers de la maison : climatiseur mobile, aspirateur robot, poêle à granulés, alarme...