Répondre à la discussion
Page 6 sur 17 PremièrePremière 6 DernièreDernière
Affichage des résultats 151 à 180 sur 506

Les déçus du plancher chauffant.



  1. #151
    herakles
    Animateur Habitat

    Re : Les déçus du plancher chauffant.


    ------

    Imposant le poêle de masse qu'il faut définir dès la conception de la maison et surtout du plancher, au vue de son poids pouvant atteindre plusieurs tonnes
    va faire un tour chez Hiemstra du côté de Gaillac , ils vendent des poeles de masse pas si monstrueux et compatibles avec ta maison = une flambée par jour suffit vu le niveau d'isolation poussé avec ce plancher sur hourdis polystyrène ; et associes des panneaux électriques rayonnants pour faire l'appoint au cas par cas

    -chauffaged e base assuré par le Hiemstra = jusqu'à 18~20°C et le complément par les panneaux rayonnants réactifs ..qui réagissent aux apports solaires par tes grandes baiens vitrées Sud-Ouest

    PS : pour l'été , tu devrais mettre des érables ou des arbres à feuilles caduques ou une treille végétale (glycines)devant tes baies pour éviter la surchauffe estivale .

    tu as un puits canadien ?

    -----

  2. Publicité
  3. #152
    revil

    Re : Les déçus du plancher chauffant.

    Citation Envoyé par SamyS3 Voir le message
    Ce qui est dommage c'est qu'on ne parle jamais des planchers chauffants sur chape sèche, l'inertie disparait quasi totalement ainsi (éventuellement un peu d'inertie avec des plaques sol Fermacell mais ça doit être limité) et est compatible avec ce que l'on veut.

    Sans parler de la facilité d'installation !

    Bon, c'est un fait, on perd l'inertie d'une dalle béton orientée plein sud mais pour ceux qui font de toute façon une dalle bois (je suis peut-être dans le lot ) c'est plus qu'intéressant, sinon murs chauffants

    C'est vrai que c'est une solution interressante, surtout en rénovation. Mais le problème, c'est le prix d'une telle solution : 2000€ posé ( 450 de MO) sans les plaques de fermacell (20€ / m2) pour 30m2. Soit 86€ du m2.

  4. #153
    SamyS3

    Re : Les déçus du plancher chauffant.

    Citation Envoyé par revil Voir le message
    C'est vrai que c'est une solution interressante, surtout en rénovation. Mais le problème, c'est le prix d'une telle solution : 2000€ posé ( 450 de MO) sans les plaques de fermacell (20€ / m2) pour 30m2. Soit 86€ du m2.
    c'est sur que c'est pas rien, mais pas de chape béton il ne faut pas oublier, de plus selon la configuration on n'est pas obligé de mettre un Fermacell sol

  5. #154
    Jérôme 57

    Re : Les déçus du plancher chauffant.

    Bonjour,

    Nous allons construire une maison en brique sur sous-sol complet, avec RDC + étage, isolée par l'extérieur (PSE graphité 20cm) avec un R de 7 pour les murs, de 10 pour le toit, orienté sud mais avec une baie vitré au Nord pour avoir une vue sur notre terrain. Nous sommes en Moselle, donc très froid en hiver, chaud en été. Les vitrages Sud sont assez important permettant des apports solaires passifs intéressants, sous réserve qu'il y ait du soleil, ce qui n'est pas évident, nous ne sommes pas en montagne ! Pour l'été nous avons des débrods de toit et une grande "casquette" + pergola prévue. Nous avons prévu également une VMC DF.
    Nous avons beaucoup hésité pour notre chauffage, et nous ne sommes pas encore sûrs de notre solution.
    Au lu de nombreux fils de ce forums, nous pensons installer un poêle bouilleur d'un fabricant alsacien (que nous avons connu grace à ce forum) avec en complément, non pas du solaire vu notre région, ni une PAC vu l'impossiblité de la rentabiliser car financée par un prêt immo sur 20 ans, mais un simple réchauffeur électrique.
    Le poêle bouilleur et le réchauffeur seraient reliés à un ballon tampon alimentant un plancher chauffant pour le RDC et des radiateurs pour l'étage. Le PCh serait divisé en plusieurs zones au RDC, permettant de ne pas le faire chauffer dans le salon-séjour, là où se trouvera le poêle, ni dans la cuisine, sauf pour nos absences prolongées.
    Nous souhaitons un PCh pour pouvoir changer d'énergie par la suite, qd on en aura marre du bois. Mais peut-être que des radiateurs seraient préférables pour des questions d'inertie de dalle. Reste le problème de l'encombrement des radiateurs.
    Que pensez-vous de notre idée?

  6. #155
    optimal

    Re : Les déçus du plancher chauffant.

    Citation Envoyé par SamyS3 Voir le message
    Ce qui est dommage c'est qu'on ne parle jamais des planchers chauffants sur chape sèche, l'inertie disparait quasi totalement ainsi (éventuellement un peu d'inertie avec des plaques sol Fermacell mais ça doit être limité) et est compatible avec ce que l'on veut.
    Sans inertie ailleurs ?
    Citation Envoyé par SamyS3 Voir le message
    Bon, c'est un fait, on perd l'inertie d'une dalle béton orientée plein sud mais pour ceux qui font de toute façon une dalle bois (je suis peut-être dans le lot ) c'est plus qu'intéressant, sinon murs chauffants
    Si la dalle actuelle n'a aucun potentiel inertiel, ça ne doit pas changer grand chose effectivement. A confirmer par les plus calés sur le sujet ?
    Citation Envoyé par herakles Voir le message
    va faire un tour chez Hiemstra du côté de Gaillac , ils vendent des poeles de masse pas si monstrueux et compatibles avec ta maison = une flambée par jour suffit vu le niveau d'isolation poussé avec ce plancher sur hourdis polystyrène ; et associes des panneaux électriques rayonnants pour faire l'appoint au cas par cas
    Bonjour, poêle de masse léger à 45 minutes de chez moi? Je suis limité par le poids et je t'avoue ne pas être emballé par un émetteur de chaleur non réactif. Mais peut-être n'ai-je pas encore assez lu.
    Citation Envoyé par herakles Voir le message
    -chauffaged e base assuré par le Hiemstra = jusqu'à 18~20°C et le complément par les panneaux rayonnants réactifs ..qui réagissent aux apports solaires par tes grandes baiens vitrées Sud-Ouest
    C'est mieux que des ventilos-convecteurs ou des radiateurs à eau couplés à une PAC qui fonctionnerait en appoint quand il ne fait pas froid et donc avec un COP de 3 ?
    Citation Envoyé par herakles Voir le message
    PS : pour l'été , tu devrais mettre des érables ou des arbres à feuilles caduques ou une treille végétale (glycines)devant tes baies pour éviter la surchauffe estivale.
    Oui ça c'est prévu.
    Citation Envoyé par herakles Voir le message
    tu as un puits canadien ?
    J'étais très motivé pour en faire un, avec la pente pour les condensats (5 %) contraire au sens de circulation de l'air. Je suis sur un petit terrain et je serais obligé de faire un "L" autour de la maison, à moins de trois mètres des fondations et plus bas que ces dernières. Risqué? Litigieux si souci un jour avec la maçonnerie de la maison ?? Je passe des heures à lire les posts sur Futura Sciences et autres forums. Tout est décourageant vu la complexité technique des systèmes contribuant au respect de l'environnement ainsi que de leur mise-en-œuvre et le manque de connaissances de la part des professionnels du bâtiment en terme d'isolation intelligente.
    Ma maison que je n'aurais pas voulu faire différemment si j'avais dû la refaire... Hélas.

  7. #156
    herakles
    Animateur Habitat

    Re : Les déçus du plancher chauffant.

    isolée par l'extérieur (PSE graphité 20cm) avec un R de 7 pour les murs, de 10 pour le toit, orienté sud mais avec une baie vitré au Nord pour avoir une vue sur notre terrain. Nous sommes en Moselle, donc très froid en hiver, chaud en été. Les vitrages Sud sont assez important permettant des apports solaires passifs
    attention , prudence ..quels apports passifs ? les rayons de soleil? quelle surface, ils frappent surtout dans votre maison: le plancher chauffant , composé d'une chape fine et d'un isolant dessous ??

    déjà chaud , ce plancher va surchauffer sous les effets du rayonnement solaire !! et vous pousser à ouvrir les fenêtres !

    grandes baies vitrées + murs isolés par PSE 25cm = très bon mariage = solaire passif , à condition que la dalle soit aussi épaisse (mini mini 20 à 25cm et isolée par dessous)

    dans ces pièces ainsi éclairées au SUD , il vaut mieux disposer un poele , des murs chauffants ou des panneaux rayonnants , mais pas la dalle , ainsi que l'a très bien expliqué Rbobeda au début de ce fil

    le plancher chauffant est à réserver aux pièces Nord...

  8. Publicité
  9. #157
    SamyS3

    Re : Les déçus du plancher chauffant.

    @ Optimal : pour l'inertie, ben.... Si, il en faut un peu, donc murs lourds, où légérs mais avec des compensations : eau, argile, brique à bancher, MCP

    Je ne sais pas encore... L'avenir nous dira ! (temps, crédits, terrain...)

    Sur une dalle bois tu peux toutefois en avoir un petit peu, nid d'abeille rempli de sable plaques de sol fermacell + panneaux d'argiles par exemple Va falloir sortir les pèpètes par contre

  10. #158
    Jérôme 57

    Re : Les déçus du plancher chauffant.

    A Herakles:

    Au RDC se trouvent au sud l'entrée, une salle d'eau, des WC, la cuisine et une partie du salon-séjour. Au nord, une partie du salon-séjour (qui est traversant pour des raisons d'orientation du terrain) et un bureau. Nous avons donc notre pièce principale qui est à la fois nord et sud.
    Lien vers les plans et les vues façades.
    Le salon-séjour comporte en RDC une baie vitrée au sud et une au nord. Au-dessus de la moitié de cette pièce il y a un vide, avec une 3è baie vitrée en hauteur au sud. Les rayons solaires vont donc à la fois chauffer le plancher (grâce à la baie sud du RDC) et les murs en face nord (grâce à la baie en hauteur). Le plancher prévu est effectivement une chape de 6 cm sur 10 cm d'isolant (R=4).

    Le poêle étant situé dans le salon-séjour, nous envisageons de couper le plancher chauffant dans cette pièce et dans la cuisine pour ne pas surchauffer. Le PCh dans ces pièces est prévu pour les absences prolongées (programmation du réchauffeur électrique) et éventuellement les pannes de bois!
    Notre problème est le complément au poêle bouilleur et nous pensons que l'inertie des murs (brique alvéolée de 20 cm recouverte de plâtre projeté, y compris pour les murs de refend) sera suffisante.

  11. #159
    herakles
    Animateur Habitat

    Re : Les déçus du plancher chauffant.

    Le plancher prévu est effectivement une chape de 6 cm sur 10 cm d'isolant (R=4).
    il est bien trop mince et ne permettra pas de pièger efficacement les apports solaires = il faudrait plutôt placer l'isolant SOUS la dalle porteuse (donc par le sous-sol ) et réunir chape et dalle en un seul bloc accumulateur , et régler le circuit chauffant pour qu'il assure seulement 18°C, les 2 ou 3°C étant apportés par le poele et par des panneaux rayonnants électriques par exemple : de cette façon ,' s'il y a du soleil , cette dalle sera disponible sans surchauffe et passera de 18 à 20°C après une belle journée ensoleillée et non de 20°C à 25°C (vu la minceur de la chape et l'épaisseur exagérée de l'isolant )

    ..

    mieux vaut donc réaliser la moitié de la dalle- côté SUD- sur votre sous-sol en béton plein de 20, coulé /feraillée (autoportante donc) sur panneaux fibrastyrène placé en fond de coffrage .ensuite chape avec serpentin chauffant si vous le désirez , juste pour assurer les 18°c de base ou le hors-gel ..
    Dernière modification par herakles ; 04/02/2009 à 21h33.

  12. #160
    SamyS3

    Re : Les déçus du plancher chauffant.

    Citation Envoyé par herakles Voir le message
    ...et régler le circuit chauffant pour qu'il assure seulement 18°C...
    Déj vu ça quelque part en effet, n'y-a-t'il pas, si on veut pousser un peu, la possibilité d'adjoindre un capteur barométrique à la régulation du plancher ? (soumise à l'heure également bien sur ) :

    On pourrait ainsi laisser 18°C seulement en cas de 'prévision' de soleil, si ce n'est pas le cas il y a appoint ce qui n'est pas bien grave

  13. #161
    gespoi

    Re : Les déçus du plancher chauffant.

    Bonjour à tous. Je profite de ce post pour parler de mon cas.
    Ma maison en construction (j'en suis aux cloisons en Fermacell doublées) est prévues avec un plancher chauffant hydraulique sur chaudière élec.
    Mes murs sont en béton armés de 20 cm, mon refend exposé plein sud aussi. J'ai 20 cm de poly graphité par l'extérieur (R 7 ) et 50 cm de ouate épendue en combles perdus. Je prévois aussi une VMC double flux. J'ai environ 25 m² de vitrages au sud (Double fe + gaz)
    1 fenêtre au nord, 2 à l'est et 1 à l'ouest. Ma maison fait environ 170 m² sur deux étages avec mezzanine.
    J'aurai aussi un poelle en complément.
    Actuellement ma dalle du rez de chaussée est brute (poutrelle + hourdis ) 20 cms sur sous-sol complet. J'ai laissé une réservation de 24 cm pour loger mon ravoirage, mon isolant , mon PC + carrelage.

    Avez-vous une autre solution que le plancher chauffant dans cette configuration? J'ai misé au max sur les apports solaires, l'inertie et l'isolation.
    Je suis en Haute-Savoie vers Cluses à 500 m d'altitude ôu il fait chaud l'été et froid l'hiver.

    Merci d'avance.

  14. #162
    herakles
    Animateur Habitat

    Re : Les déçus du plancher chauffant.

    Actuellement ma dalle du rez de chaussée est brute (poutrelle + hourdis ) 20 cms sur sous-sol complet. J'ai laissé une réservation de 24 cm pour loger mon ravoirage, mon isolant , mon PC + carrelage.
    Avec une telle configuration , et en supposant que tu as prévu VMCDF et puits canadien , tes besoins en chauffage seront très faibles , tu dois être autour de 15KWh/m2/an

    dans ces conditions , un plancher chauffant serait un vrai luxe , qui ne servira pas beaucoup , vu le très faible niveau de déperditions et la qualité des apports solaires (25m2 plein sud ) , et serait un risque de surchauffe avec une chape exposée aux rayons solaires hivernaux


    je pencherais vers un poele de masse pas très lourd -type Hiemstra - ou poele à habillage de chamotte - dans le séjour et des panneaux rayonnants électriques d'appoint ponctuel : dans le séjour , dans les chambres + soufflant sèche serviettes dans les sdb

    Variante= murs chauffants ou panneaux minces rayonnants à circulation d'eau entre pièces mais apparement c'est trop tard ..

    je sais , pas écolo mais très souple de régulation et pas cher en investissement mais consommation faible .

    24cm de réservation ?, bigre!!! ...alors 6cm de PU , reste 18cm de chape armée +ravoirage , assez inertiel pour pièger les apports solaires par les vitrages SUD , voire même carrément isoler SOUS la dalle poutrelle+hourdis et mettre un ravoirage de béton léger (avec agrégats de billes d'argile expansée ou billes de verre expansé ) + chape et carrelage ..

    dans les pièces moins bien exposées ( au nord) : augmenter l'épaisseur d'isolant = 12 cm et 12cm de ravoirage+ carrelage

  15. Publicité
  16. #163
    erreipg

    Re : Les déçus du plancher chauffant.

    Le plancher chauffant apporte un plus de confort réel, aucune sensation de froid dans les pieds. Toutefois, quand on est près d'une baie même à double vitrage et qu'il fait -5°C, il ne faut pas croire que la convection est nulle, elle est sensible.

    L'inconvénient majeur du PC est incontestablement la difficulté de sa régulation vue son inertie d'une bonne demi-journée, vus les écarts d'ensoleillement et d'occupation de la pièce et vues les inévitables erreurs de répartition et de conception.

    Donc, il est vrai qu'on peut être amené à ouvrir la fenêtre d'un pièce momentanement surchauffée...

    Tout cela a été dit largement. Le point orignial qu'un de mes amis me rapporte de son cas, c'est qu'il regrette l'absence de radiateur en tant que "point chaud" contre lequel on aime se blotir un instant en venant du froid, sur lequel le chat trouve sa place et où on fait sécher un torchon ou une serviette...Bien petit inconvénient me direz-vous !

  17. #164
    Jérôme 57

    Re : Les déçus du plancher chauffant.

    Citation Envoyé par herakles Voir le message
    il est bien trop mince et ne permettra pas de pièger efficacement les apports solaires = il faudrait plutôt placer l'isolant SOUS la dalle porteuse (donc par le sous-sol ) et réunir chape et dalle en un seul bloc accumulateur , et régler le circuit chauffant pour qu'il assure seulement 18°C, les 2 ou 3°C étant apportés par le poele et par des panneaux rayonnants électriques par exemple : de cette façon ,' s'il y a du soleil , cette dalle sera disponible sans surchauffe et passera de 18 à 20°C après une belle journée ensoleillée et non de 20°C à 25°C (vu la minceur de la chape et l'épaisseur exagérée de l'isolant )

    ..

    mieux vaut donc réaliser la moitié de la dalle- côté SUD- sur votre sous-sol en béton plein de 20, coulé /feraillée (autoportante donc) sur panneaux fibrastyrène placé en fond de coffrage .ensuite chape avec serpentin chauffant si vous le désirez , juste pour assurer les 18°c de base ou le hors-gel ..
    Merci pour ces conseils. Nous allons sans doute abandonner le plancher chauffant pour des radiateurs à circulation d'eau et isoler la dalle par le dessous. Nous attendons les résultats de l'étude thermique pour prendre la décision finale.

  18. #165
    gespoi

    Re : Les déçus du plancher chauffant.

    Citation Envoyé par herakles Voir le message
    Avec une telle configuration , et en supposant que tu as prévu VMCDF et puits canadien , tes besoins en chauffage seront très faibles , tu dois être autour de 15KWh/m2/an

    dans ces conditions , un plancher chauffant serait un vrai luxe , qui ne servira pas beaucoup , vu le très faible niveau de déperditions et la qualité des apports solaires (25m2 plein sud ) , et serait un risque de surchauffe avec une chape exposée aux rayons solaires hivernaux


    je pencherais vers un poele de masse pas très lourd -type Hiemstra - ou poele à habillage de chamotte - dans le séjour et des panneaux rayonnants électriques d'appoint ponctuel : dans le séjour , dans les chambres + soufflant sèche serviettes dans les sdb

    Variante= murs chauffants ou panneaux minces rayonnants à circulation d'eau entre pièces mais apparement c'est trop tard ..

    je sais , pas écolo mais très souple de régulation et pas cher en investissement mais consommation faible .

    24cm de réservation ?, bigre!!! ...alors 6cm de PU , reste 18cm de chape armée +ravoirage , assez inertiel pour pièger les apports solaires par les vitrages SUD , voire même carrément isoler SOUS la dalle poutrelle+hourdis et mettre un ravoirage de béton léger (avec agrégats de billes d'argile expansée ou billes de verre expansé ) + chape et carrelage ..
    dans les pièces moins bien exposées ( au nord) : augmenter l'épaisseur d'isolant = 12 cm et 12cm de ravoirage+ carrelage
    J'aurais une VMCDF mais pas de puit canadien car je ne suis pas sur de sa pertinance.

    Tu es sûr que j'ai un risque de surchauffe dans la pièce avec un plancher chauffant exposé plein sud avec autant de stockage inertiel autour?

    Ca me fout la trouille de ne pas mettre de plancher chauffant et les radiateurs prennent de la place. Est-ce que tu es sur de ton coup?

    Est ce qu'une dalle poutrelle-hourdis peut supporter la charge de 18 cm de béton + ferrailles?

    Merci de votre aide à tous.

  19. #166
    herakles
    Animateur Habitat

    Re : Les déçus du plancher chauffant.

    mais pas de puit canadien car je ne suis pas sur de sa pertinance.
    Au vu de certains problèmes soulevés par des utilisateurs , il s'avère que le problème de givrage diminue assez sensiblement les performances de rendement en cas de températures négatives , alors Cluses , à 800m d'altitude !! (cercier et à 650m..et là on se caille )

    des parades existent mais amoindrissent les perfs= arrêt du ventilo d'insufflation le temps que le pic de froid passe , préchauffage par une résistance léectrique ou volet s'ouvrant pour pomper de l'air ambiant de la maison ...le putis canadien pourrait être calculé pour juste porter l'air neuf à des températures plus positives , avec par exemple un "bitube" en grés dans une tranchée de 15ml de long . et le putis canadien fonctionne aussi comme " déshumidificateur" d'air en été , lors des chaudes journées humides .
    Dernière modification par herakles ; 05/02/2009 à 21h41.

  20. #167
    herakles
    Animateur Habitat

    Re : Les déçus du plancher chauffant.

    et les radiateurs prennent de la place.
    Avec un tel niveau d'isolation, proche de la BBC , les panneaux rayonnants (électriques ou à eau ) sont de taille plus réduite , que pour un bâtiment aux seules normes RT2005 , donc plus discrets

    Quelqu'un ici vient d'avouer le plasir de se blottir- tel un chat - contre un de ces panneaux rayonnants en cas de besoin (grippe ) sans avoir à augmenter la tempérrature de toute la dalle !!!

    tu peux utiliser du béton mélangé avec des billes d'argile expansé ou de verre expansé (béton d' expanver ) pour en diminuer le poids propre si les poutrelles sont insuffisantes .

  21. #168
    gespoi

    Re : Les déçus du plancher chauffant.

    Citation Envoyé par herakles Voir le message
    Au vu de certains problèmes soulevés par des utilisateurs , il s'avère que le problème de givrage diminue assez sensiblement les performances de rendement en cas de températures négatives , alors Cluses , à 800m d'altitude !! (cercier et à 650m..et là on se caille )

    Non pas 800 m mais 500 m. Penses-tu que si je met un puit canadien je dois mettre aussi une VMCDF Haut rendement?

  22. Publicité
  23. #169
    herakles
    Animateur Habitat

    Re : Les déçus du plancher chauffant.

    justement non , le puits canadien permet de sélectionner un modèle VMC DF moins sophistiqué ( antigel, volet automatique de prise d'air ambiant etc..) , l'échangeur pouvant être à 85 ou 80 % de rendement , juste pour préchaufffer de +2~+5°C à +16~+17°C l'air neuf ,

    au lieu de -10°C à +15°C en cas d'arrivée directe d'air neuf ..= VMCDF HR "very high sophistic "

  24. #170
    gespoi

    Re : Les déçus du plancher chauffant.

    Citation Envoyé par herakles Voir le message
    l'échangeur pouvant être à 85 ou 80 % de rendement , juste pour préchaufffer de +2~+5°C à +16~+17°C l'air neuf ,

    au lieu de -10°C à +15°C en cas d'arrivée directe d'air neuf ..= VMCDF HR "very high sophistic "
    Euh pardon mais je n'ai pas bien compris les chiffres, est ce que tu peux me réexpliquer STP
    Merci beaucoup pour ton aide.

  25. #171
    3Frontières

    Re : Les déçus du plancher chauffant.

    Ben oui. Le puits canadien fait la moitié du boulot : -10°C -> +2
    la VMC DF l'autre moitié +2 -> +15°C
    alors que sans le PC la VMC doit faire tout le travail et donc être plus performante.

    @+
    Seb.

  26. #172
    herakles
    Animateur Habitat

    Re : Les déçus du plancher chauffant.

    3Frontières a super bien expliqué en peu de mots la problématique Puits canadien+ VMCDF

    merci !!!

    bref , en régions très froides , le puits canadien soulage la VMCDF qui n'a plus besoin d'être très sophistiquée donc à un prix raisonnable =pas de by-pass sur l'air ambiant , ni arret de ventilo ou mise en marche d'une résistance de préchauffage...

  27. #173
    gespoi

    Re : Les déçus du plancher chauffant.

    Citation Envoyé par 3Frontières Voir le message
    Ben oui. Le puits canadien fait la moitié du boulot : -10°C -> +2
    la VMC DF l'autre moitié +2 -> +15°C
    alors que sans le PC la VMC doit faire tout le travail et donc être plus performante.

    @+
    Seb.
    Oui oui, j'avais bien compris le principe mais c'est concernant les chiffres que je demandais quelques précisions.

    Si je comprend bien ce qui est écrit:

    Avec un PC et une VMCDF 80 % de rendement on a un air entrant qui sera plus chaud de 1 ou 2°C par rapport à une VMCDF HR seule

    Est que ces chiffres proviennent de calculs ou de relevés?

    Merci pour votre aide, j'aimerai ne pas me planter et si le fait de mettre un Puit Canadien peut me donner un bilan amélioré qui fera que je peux me passer de plancher chauffant......

  28. #174
    herakles
    Animateur Habitat

    Re : Les déçus du plancher chauffant.

    on a un air entrant qui sera plus chaud de 1 ou 2°C par rapport à une VMCDF HR seule
    je ne dispose pas de relevés , mais de diverses sources concordantes comme le libre de B. HERZOG , les lectures sur le net ou les témoignages de divers forumeurs ..

    une VMC DF sans puits canadien , c'est un peu comme les PAC, en dessous de -5°C , leur rendement chute..donc un puits canadien est intéressant comme appoint sinon , faut se servir d'une résistance chauffante..ou arrêter le ventilo d'insufflation , en laissant fonctionner le ventilo d'extraction = dépression dans la maison et arrivées d'air froid parasite !

    tenir compte des hivers longs ( 3300 dju pour Annecy , et sans doute 3600 pour Cluses ) et du temps où les T° sont le plus souvent négatives , mettant HS l'échangeur de la VMCDF , amenuisant l'avantage d'une très haute performance ..et soulignant l'intérêt d'un PC (en tubes de grès par exemple ) qui peut être "boosté " par un capteur solaire si nécessaire en été

    Puit Canadien peut me donner un bilan amélioré qui fera que je peux me passer de plancher chauffant......
    25m2 de vitrages SUD + super isolation extérieure + inertie très forte (béton de 20+20cm PSE graphité ) + dalle plancher isolé par dessous devant vitrages +VMCDF +PC = pas besoin de plancher chauffant , des radiateurs extra-plats discrets suffiront !

  29. Publicité
  30. #175
    Did67

    Re : Les déçus du plancher chauffant.

    Citation Envoyé par erreipg Voir le message

    L'inconvénient majeur du PC est incontestablement la difficulté de sa régulation vue son inertie d'une bonne demi-journée, vus les écarts d'ensoleillement et d'occupation de la pièce et vues les inévitables erreurs de répartition et de conception.

    Donc, il est vrai qu'on peut être amené à ouvrir la fenêtre d'un pièce momentanement surchauffée...
    On n'a que des planchers chauffants. Avec une chaudière à pellets actuellement (a remplacé début 2008 une chaudière à fuel). Régulation 3 voies avec sonde extérieure.

    Je n'ai jamais ouvert une fenêtre parce qu'il faisait trop chaud !

    A chaque étage, les nourrices qui alimentent les circuits correspondant aux différentes pièces ont toutes un réglage et on peut donc "régler" chaque pièce par rapport à la température "normale" (enfin, abaisser chacune ; on ne peut pas "remonter", ça il faut prévoir un réseau plus dense dans la salle de bain, au sortir de la douche). Une pièce inoccupée est fermée, les chambres à coucher sont partiellement fermées en permanence... Avec un peu de temps, on arrive à caller toutes les pièces et corriger les écarts dus à la position de la pièce (nord, sud...) et les irrégularités de tubage (réseau plus ou moins dense)...

    Pour ma part, je reste très satisfait... Je pense que je referais ! On peut avoir une sensation de chaleur car on a les pieds au chaud, tout en maintenant la température "thermique" assez basse.

    Suite à un infactus, je suis sous béta-bloquant, j'ai donc toujours "froids aux bouts" (comme les femmes) et je trouve les PC super-confortables !

    Mais effectivement, en cas de grippe, que la couette ! Enfin, non : on a aussi un insert, on fait une flambée !

  31. #176
    herakles
    Animateur Habitat

    Re : Les déçus du plancher chauffant.

    On n'a que des planchers chauffants.
    Quelles sont les dimensions de vos baies vitrées et leur orientation ?

    Autant je suis pour les planchers chauffants, mais en faisant attention au caractère de l'habitat ou du bureau et à l'orientation des pièces , autant je fais attention à ne pas faire mettre une chape chauffante trop fine derrière des baies vitrées de 25m2 orientés plein SUD ..l'inertie du système chauffant et la minceur de la chape peuvent être source de surchauffe.

    Mais , bon , ca se corrige en ouvrant simplement les baies vitrées pour aérer , mais ce n'est plus du bioclimatisme alors !

  32. #177
    tee.try

    Re : Les déçus du plancher chauffant.

    Citation Envoyé par Did67 Voir le message
    Mais effectivement, en cas de grippe, que la couette ! Enfin, non : on a aussi un insert, on fait une flambée !
    Ben justement en cas de grippe il vaut mieux eviter la couette pour eviter la surchauffe...un peu comme le plancher chauffant quoi

  33. #178
    optimal

    Re : Les déçus du plancher chauffant.

    Citation Envoyé par herakles Voir le message
    une VMC DF sans puits canadien , c'est un peu comme les PAC, en dessous de -5°C , leur rendement chute..donc un puits canadien est intéressant comme appoint sinon , faut se servir d'une résistance chauffante..ou arrêter le ventilo d'insufflation , en laissant fonctionner le ventilo d'extraction = dépression dans la maison et arrivées d'air froid parasite !
    L'idée d'une résistance comme dégivrage ne me plait pas. Pour cette raison, j'avais retenu la Akor de Unelvent pour sa prise d'air ambiant autour du groupe pour assurer le dégivrage. Mais concrètement je ne sais pas comment ça se gère. Si la VMC récupère de l'air autour d'elle, elle va créer une dépression dans la pièce où elle se trouve, avec rentrée d'air extérieur quelque part. A moins que ça n'augmente pas l'extraction générale, conservant le bon équilibre insufflation/extraction ? Il faudrait que je rappelle Unelvent pour savoir.
    Dernière modification par optimal ; 07/02/2009 à 22h05.
    Ma maison que je n'aurais pas voulu faire différemment si j'avais dû la refaire... Hélas.

  34. #179
    optimal

    Re : Les déçus du plancher chauffant.

    D'après la doc page 68, la vanne s'ouvre et mélange de l'air ambiant pris autour de la VMC avec l'air neuf, augmentant ainsi sensiblement l'extraction générale. Mais ce volume supplémentaire est réinjecté dans la maison. Alors peut-être que l'équilibre est maintenu.

    Source : http://www.unelvent.com/vmc-habitat-...e-akor-hr.html
    Images attachées Images attachées
    Dernière modification par Philou67 ; 09/02/2009 à 10h21.
    Ma maison que je n'aurais pas voulu faire différemment si j'avais dû la refaire... Hélas.

  35. #180
    tee.try

    Re : Les déçus du plancher chauffant.

    Citation Envoyé par optimal Voir le message
    D'après la doc page 68, la vanne s'ouvre et mélange de l'air ambiant pris autour de la VMC avec l'air neuf, augmentant ainsi sensiblement l'extraction générale. Mais ce volume supplémentaire est réinjecté dans la maison. Alors peut-être que l'équilibre est maintenu.
    Idem pour la duolix d 'atlantic

Page 6 sur 17 PremièrePremière 6 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. plancher chauffant ou plancher bois
    Par swift 2540 dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 4
    Dernier message: 23/09/2008, 00h29
  2. Pb plancher chauffant
    Par Le Vosgien dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 0
    Dernier message: 14/12/2007, 10h59
  3. [Thermique] Pb plancher chauffant
    Par JES69 dans le forum Dépannage
    Réponses: 0
    Dernier message: 18/11/2007, 22h43
  4. plancher chauffant
    Par troglokhan dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 7
    Dernier message: 11/10/2007, 19h28
  5. Plancher chauffant
    Par 22970P dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 9
    Dernier message: 14/12/2006, 14h06
Découvrez nos comparatifs produits sur l'univers de la maison : climatiseur mobile, aspirateur robot, poêle à granulés, alarme...