Répondre à la discussion
Page 8 sur 17 PremièrePremière 8 DernièreDernière
Affichage des résultats 211 à 240 sur 506

Les déçus du plancher chauffant.



  1. #211
    greg-landes

    Re : Les déçus du plancher chauffant.


    ------

    préférez dans ce cas une dalle épaisse de 20 à 30 cm réglée à 18°~19°C
    j'ai proposé a l'ingenieur de mon BET une isolation verticale des soubassement plus une isolation sous le herisson.ce qui me fait une dalle de 12cm plus 40cm de remblais .......n'est ce pas trop epais pour un chauffage de la dalle par accumulation.?

    -----

  2. Publicité
  3. #212
    invite58706596

    Re : Les déçus du plancher chauffant.

    Bsr à tous,
    Tenté de mettre en place un PC en 1985 (absence de radiateurs donc multi-possibilités des aménagements), lors de l'étude de ma maison, mais vus les retours "jambes lourdes", j'ai finalement opté pour la méthode scandinave (films rayonnants au plafond). Au contraire des maisons scandinaves à faible inertie (bois). j'ai choisi le contraire, toute les cloisons (idem doublage) sont en briques pour avoir un volant thermique important. Ce système est peu employé en France et pourtant à la longue, il révèle de nombreux avantages :
    - Agréable et confortable (comme la sensation d'être chauffer par les rayons solaires). Maintien de 21,5 °C.
    - Délestage aisé pour limiter la puissance souscrite auprès d'EDF (en réalité double délestage inversable jour/nuit permis par l'inertie). En final avec 9 kW souscrit pour tout électrique (chauffage 7 kW, CE, LV, LL, SL, Four + butane pour plaques de cuisson),
    - Statique, aucune maintenance 29 ans !!! Ca j'apprécie.
    - D'après le vendeur, économie de 30% par rapport aux convecteurs (à mon avis, ça me semblait éxagéré) pour un coût de 15% inférieur. Actuellement, ma consommation oscille de 28 à 38 kWh/m2 tout compris. A noter que près de 60% ma consommation est en heures creuses par quelques petites astuces.
    - Le seul petit point gris est le sol que je ne trouve pas assez chaud (à l'époque dalle flottante isolante > 5cm polystyrène extrudé) , et je vais essayer de remédier à ce problème par l'installation de panneaux solaires et stockage de l'énergie. J'ai fait une 1ère approche et il me reste encore quelques calculs à faire (déperdition entre autres).
    Qu'en pensez-vous. La bonne soirée à tous.

  4. #213
    herakles
    Animateur Habitat

    Re : Les déçus du plancher chauffant.

    Citation Envoyé par greg-landes Voir le message
    j'ai proposé a l'ingenieur de mon BET une isolation verticale des soubassement plus une isolation sous le herisson.ce qui me fait une dalle de 12cm plus 40cm de remblais .......n'est ce pas trop epais pour un chauffage de la dalle par accumulation.?

    cela dépend de la source d'énergie et du mode de chauffage !!!

    -si vous avez un plancher solaire relié à des capteurs à eau ou à air , avec appoints réactifs par petits panneaux électriques rayonnants , ou avec panneaux hydrauliques discrets base température , ou poêle bois ou à pellets = cette association "de base" +"appoint réactif " est judicieuse

    -encore plus judicieuse si de grandes baies vitrées sont disposées dans les bonnes orientations avec de bonnes fermetures et que vos murs et toits sont bien isolés, avec VMC hygro ouVMCDF dans des régions assez tempérées (dans les Landes = ok ...)

    -Avec un chauffage UNIQUEMENT par le plancher , quelle que soit la source , et sans appoint d'ajustement , vous aurez du mal à réguler la température avec un tel plancher inertiel = imaginez une longue période froide sans apports solaires = vous chargez à fond ce type de plancher jusqu'à 22 ou 24°C , et après arrive une belle période de soleil = la pièce ensoleillée va devenir trop chaude et il faudra aérer...

    Plancher épais avec ou sans système de chauffage solaire + appoint rapide = meilleure combinaison à condition de ne pas chercher à faire monter trop en température ce plancher . ..

    edit = avec les films graphités chauffants en plafond ou aux murs comme appoint réactif cités par AMATY = bonne combinaison aussi ..

  5. #214
    greg-landes

    Re : Les déçus du plancher chauffant.

    j'attends justement du Bet qu'on determine le systeme de chauffage le plus adapté, en tenant compte qu'il s'agira d'une maison BBC....mais, il y aura de l'appoint electrique dans les chambres, plus poele dans le salon de 40 m², qui aura 2 baies vitrées de 2.4mX 2.15m.en orientation plein sud....ET une maison très bien isolée (R= 6) j"hesite juste en carreaux de platre ou brique platière pour les contres cloisons.....l'inertie semble equivalente dans les deux cas

    pas de gaz de ville.Donc les choix vont rester limités...
    Dernière modification par greg-landes ; 16/02/2009 à 19h39.

  6. #215
    invite58706596

    Re : Les déçus du plancher chauffant.

    Bsr,
    Attention, une petite restriction : films contre les murs interdit par contre la mise en place de meuble type armoire, si le rayonnement est bloqué dans les deux sens alors la piste chauffe & fait fusible, contrairement au films graphités sur toute la surface (produit allemand je crois) qui brûlaient et mettaient le feu au grenier (armoire trop haute). Ce produit a été interdit en France dans les années 85/87.

    Par ailleurs, je suis intéressé pour réchauffer ma dalle et malheureusement bien d'accord avec herakles, je réfléchis à une solution pour contourner le problème de cette inertie assez importante (temps de transfert entre la partie inférieure & supérieure de la dalle et vice versa). D'après ce que j'ai pu constater, pour une dalle 16 cm + 5 cm polystyrène + 5 cm chappe, le délai approcherait les 3 semaines.
    Si les murs & le plafond ont une inertie assez voisine, je prévoyais un écart de T° de 3° soit dalle à 19°C maxi. C'est très intuitif, faut que je m'appuie sur des calculs.

  7. #216
    Thm 360

    Re : Les déçus du plancher chauffant.

    bonsoir,

    moi j'ai un chalet avec isolation mur intérieur, isolation toiture par exterieur donc faible inertie; je souhaite préparer un plancher chauffant (pour les absences) et mettre un poele de masse dans la piéce de vie.

    Que Pensez vous que cette combinaison ??

    je serai tenter de dire si poele de masse, alors radiateurs (plus réactif)
    Les pires décisions sont celles que l’on prend trop vite, avec un déficit d’information

  8. Publicité
  9. #217
    optimal

    Arrow Re : Les déçus du plancher chauffant.

    Bonsoir, je reviens ici pour savoir si vous connaissez ce type de régulateur annonçant la capacité à gérer l'inertie d'un chauffage au sol par rapport aux apports solaires :

    Thermozyklus

    ou ?

    ou ??

    ou ???

    Je ne vois pas trop comment ce serait possible mais bon.
    Ma maison que je n'aurais pas voulu faire différemment si j'avais dû la refaire... Hélas.

  10. #218
    herakles
    Animateur Habitat

    Re : Les déçus du plancher chauffant.

    ton intuition est bonne , comment un thermostat ( non couplé aux prédictions météo ) pourrait empêcher la surchauffe d'un plancher chauffant moderne derrière de grandes baines vitrées , à moins de couper le chauffage et simultanément commander un circulateur d'eau relié à un ballon d'hydroaccumulation qui récupère les excédents solaires , et les restitue après le coucher du soleil .. avant que le chafffage ne se redéclenche ..

    Par contre , il s'adapte bien aux pièces sans grandes baies vitrées .. reste à connaître le coût de ce bijou .

  11. #219
    invite3517
    Invité

    Re : Les déçus du plancher chauffant.

    Ton idée est tentante, mais cela implique un groupe réversible, avec tous les problèmes que ça implique (conso électrique, gaz pourri, entretien...), non ? A moins que tu penses à quelque chose de plus simple ?

  12. #220
    herakles
    Animateur Habitat

    Re : Les déçus du plancher chauffant.

    Il s'agit en fait de trouver le moyen de déplacer les calories excédentaire pour éviter à la chape mince de trop monter en tempéraure sous un fort ensoleillement de mi-saison derrière des baies vitrées surdimensionnées ! et d'éviter d'ouvrir les fenêtres ...

    cette surchauffe peut être atténuée de 2 façons =

    - ballon "tampon" à basse /moyenne température avec pompe assurant le transfert des calories exécentaires de "côté"
    (cela peut être assuré par une PAC quand elle est prévue "réversible" .. non , ne me tapez pas !!!)

    une fois le soleil couché , la circulation continue avec l'eau chaude du ballon puis la chaudière (ou la PAC) reprend le relais

    -plancher chauffant assez épais (20 à 25cm ) réglé comme "chauffage de base " et appoints par convecteurs ..de cette façon , les surchauffes sont atténués

    le pire cas = plancher chauffant posé "à sec" sans chape , sous un parquet bois face à de grands vitrages sud-ouest.... PAC réversible presque obligatoire .. :

  13. #221
    Philou67

    Re : Les déçus du plancher chauffant.

    Euh... un plancher rafraichissant est-il vraiment compatible avec un parquet bois ? (condensation)
    :'( Plus j'apprends, et plus je mesure mon ignorance

  14. #222
    herakles
    Animateur Habitat

    Re : Les déçus du plancher chauffant.

    Nous sommes en saison hivernale et souvent en atmosphère peu saturée ( ah , les bienfaits de la VMCDF ...); et il s'agit de maintenir la chape à une température raisonnable(15°~20°) pour éviter la condensation .

    Rien de comparable en été par temps lourd et humide où on force un peu sur la PAC inversible..avec de l'eau à 5°C = condensation ..

  15. Publicité
  16. #223
    pulligny

    Re : Les déçus du plancher chauffant.

    Bonjour,
    Juste pour donner un autre point de vue sur les surchauffes posées par un plancher chauffant....
    J'ai une maison très isolée avec des besoins de chauffage de 28 kWh/m2.an, un plancher chauffant sur l'ensemble du batiment, 65% de la facade sud couverte de vitrage (et encore, c'est parce que je tiens compte de la surface du pignon) et JAMAIS de problème de surchauffe et pourtant je ne ferme jamais mes volets roulants de la facade sud même en plein été. Il suffit de calculer les avancées de toit selon les besoins que l'on a. Je n'ai pourtant pas de régulation sophistiquée mais une seule sonde externe. Comme quoi, on peut avoir une maison très confortable avec un plancher chauffant. Vu que l'inertie journalière se joue dans les 5 premiers centimetres (et c'est ce qui importe en période de chauffe où la nuit va permettre un destockage), la chape est suffisante pour valoriser les apports solaires passifs.
    A+

    Peut être que le problème est différent avec une maison moins isolée...

  17. #224
    herakles
    Animateur Habitat

    Re : Les déçus du plancher chauffant.

    et c'est ce qui importe en période de chauffe où la nuit va permettre un destockage)
    Quelle est l'épaisseur du plancher chauffant ?
    Vous dites "déstocker" la nuit , c'est à dire que vous laissez refroidir le plancher chauffant de façon à ce qu'elle ne soit pas trop chaude à l'apparition du soleil ?

    Autre question = je ne connais pas votre maison en Savoie ( région fraîche en mi-saison et agréable en été , de plus, vous avec un puits canadien bien dimensionné -vu sur votre blog - , ce qui atténue toute surchauffe éventuelle )
    peut-etre avez-vous de l'inertie dans les murs ? un peu ou beaucoup ?

    Peut être que le problème est différent avec une maison moins isolée...
    je dirais plutôt = "maison trop bien isolée par l'intérieur , sans inertie , sans puits canadien ... "
    la plupart des futurs habitants prévoient : plancher chauffant + isolation placo + grands vitrages + PAC ou autre source de chauffage = et là je dis "attention " !
    Dernière modification par herakles ; 31/03/2009 à 11h50.

  18. #225
    invite3517
    Invité

    Re : Les déçus du plancher chauffant.

    pulligny, ton retour m'intéresse beaucoup ! Notre future MOB sera dans les environs de Grenoble, à 600m d'altitude. Le plancher chauffant est quelque chose qui m'intéresse beaucoup, compte tenu du confort qu'il apporte, mais le risque de surchauffe me fait hésiter (la maison sera isolé au moins pour du BBC, en espérant mieux). On aura des baies vitrées SO. Mais je compte bien dimensionner une casquette pour éviter le soleil l'été. Ton expérience tend à montrer que c'est possible

    Autre chose, ne peut-on pas limiter les apports des baies vitrées avec du vitrage bloquant le rayonnement, et compenser ça en utilisant des capteurs solaires pour le plancher chauffant ? Compliqué, vous allez me dire... Oui et non, car c'est alors plus simple de gérer la température. On reste quand même sur des apports solaires.

    La dalle du RDC sera au dessus d'un garage (forte pente avec arrivée par le bas oblige). Est-ce que sans plancher chauffant on risque l'effet de sol froid sous les pieds ?

    L'autre truc qui me gêne beaucoup, c'est l'appoint élec, avec tout les problèmes que cela soulève d'un point de vue environnemental. Et comme il a été dit, un poële peut être bien... ou être une corvée (je compte finir mes jours dans cette maison, et l'appro en bois deviendra au fil du temps plus pénible, d'où utilisation plus importante de l'élec ).

    Bref, plus je lis, moins je sais quoi faire...

    PS : contrairement à d'autres, l'automatisation de me fait pas peur, car je suis un peu de la partie. Programmer un automate pour peaufiner les choses me bote

  19. #226
    Did67

    Re : Les déçus du plancher chauffant.

    Citation Envoyé par fma38 Voir le message
    Ton idée est tentante, mais cela implique un groupe réversible,
    Et pourquoi pas tout simplement un deuxième circulateur monté en bypass, qui "dévie" le flux de liquide chauffage dans un gros tampon. Reste à trouver un moyen de basculer deux vannes 3 voies d'une manière automatique de la position chauffage à la position "déstockage" en shuntant la source de chauffage pour envoyer le flux dans le tampon... Je ne suis pas électro-mécanicien, mais cela ne me semble pas insurmontable. Et pas très cher...

    Pendant que j'y suis, je fais partie de ceux ayant un plancher chauffant aux deux étages et au rez-de-chaussée, des fenêtres surdimensionnées coté sud + l'intégralité de la façade en baie vitrée coté ouest- question de vue sur les Vosges...

    Jusqu'à découvrir ce débat, j'avais toujours trouvé ma maison rudement confortable !

    Mais je fais jouer les volets (électriques) l'été, il est vrai.

    L'hiver, avec une chaudière à pellets à condensation, sonde extérieure + sonde d'ambiance intérieure, je n'ai jamais constaté de surchauffe "embêtante". Je peux constater 23 ° ou 3,5 ° C dans mon salon. Ce qui est juste "un peu délicieusement confortable et pas très raisonnable du point de vue du bilan thermique - mais comme cet excédent est "gratuit", je ne m'affole pas, je fais le lézard, c'est bon pour le moral...".

    Une nuance de taille :

    - toutes les cloisons intérieures assez épaisses en "terre cuite" / platre (une douzaine de cm d'épaisseur)

    - sur toute la longeur de la pièce, un mur de refent épais (20 ou 25 cm) en béton armé banché vibré

    Donc une belle inertie à ce niveau... On n'est donc pas dans une config "placoplâtre" !

    Et une seconde : en dépit de toutes les recommandations, j'abaisse la nuit (à 18 °C), avec un décallage de 4 h (bascule en "régime nuit" à 18 h pour un coucher vers 22/23 h et redémarrage du mode "confort" le matin à 4 h pour un petit déjeuner à 7 h 30).

    Dernier point : je ne sais pas si vous avez réalisé, mais les prévisions météo sont de plus en plus fiables. Donc je joue un peu avec le thermostat d'ambiance en fonction des prévisions la veille : on annonce du beau temps, alors le matin, avant de quitter, j'abaisse de 1 à 1,5 ° (température souhaitée ramenée de 20 à 18,5 ou 19, donc je "laisse un peu de froid" pour l'apport solaire prévisible) ; prévision de mauvais temps : je ne bouge rien !

  20. #227
    invite3517
    Invité

    Re : Les déçus du plancher chauffant.

    Citation Envoyé par Did67 Voir le message
    Et pourquoi pas tout simplement un deuxième circulateur monté en bypass, qui "dévie" le flux de liquide chauffage dans un gros tampon. Reste à trouver un moyen de basculer deux vannes 3 voies d'une manière automatique de la position chauffage à la position "déstockage" en shuntant la source de chauffage pour envoyer le flux dans le tampon... Je ne suis pas électro-mécanicien, mais cela ne me semble pas insurmontable. Et pas très cher...
    Yep, ce genre de config. ne me déplaît pas

  21. #228
    herakles
    Animateur Habitat

    Re : Les déçus du plancher chauffant.

    donc je "laisse un peu de froid" pour l'apport solaire prévisible) ; prévision de mauvais temps : je ne bouge rien !
    Bravo , c'est ce qu'il faut faire.. d'un côté , l'inertie , de l'autre , l'anticipation selon les prévisions météo...

    "Laisser un peu de froid " c'est comme "rester sur sa faim" pour pouvoir profiter du gâteau à la fin du repas ..
    On n'est donc pas dans une config "placoplâtre" !
    mais tu n'as pas décrit tes murs extérieurs ? murs isolés par l'intérieur ou monomur épais ?

  22. Publicité
  23. #229
    pulligny

    Re : Les déçus du plancher chauffant.

    Quelle est l'épaisseur du plancher chauffant ?
    6 cm chape anhydrite.
    Vous dites "déstocker" la nuit , c'est à dire que vous laissez refroidir le plancher chauffant de façon à ce qu'elle ne soit pas trop chaude à l'apparition du soleil ?
    Je laisse la régulation du plancher gérer tout cela mais je coupe le chauffage de 20 h à 5H du matin parce que ma régulation ne coupe pas les circulateurs. Avec cette technique, je ne descends jamais en dessus de 18°C la nuit, même s'il fait -10°C la nuit et qu'il n'y a pas eu de soleil les jours précédents (ma maison est équipé de 5 sondes avec enregistrement en continue des températures)

    Sinon ma maison est en isère, pas en savoie à 600 m d'altitude. Mais tout cela est décrit sur le site. Nous avons un SSC avec une hydroaccumulation de 1000 l et un appoint par poele bouilleur. Bilan des courses : pour cet hiver moins de 4 stères de bois pour le chauffage et l'eau chaude sanitaire. L'hiver dernier, moins de 3 stères. Nous sommes parfois obligés de faire marcher le poele juste pour l'eau chaude....

    vous avec un puits canadien bien dimensionné -vu sur votre blog - , ce qui atténue toute surchauffe éventuelle )
    Le puits canadien ne ventile pour l'instant que le sous-sol...
    peut-etre avez-vous de l'inertie dans les murs ? un peu ou beaucoup ?
    Beaucoup d'inertie...MAis dans ma maison précedente en Lorraine, j'avais déjà un plancher chauffant, une maison plus classique avec isolation interieur, de grandes ouvertures et jamais de surchauffe en hiver (en été, oui mais rarement et il suffisait de fermer les volets aux heures les plus chaudes)

    Mais je compte bien dimensionner une casquette pour éviter le soleil l'été. Ton expérience tend à montrer que c'est possible
    c'est tout à fait possible.
    A+
    Dernière modification par Philou67 ; 31/03/2009 à 14h33.

  24. #230
    invite3517
    Invité

    Re : Les déçus du plancher chauffant.

    Citation Envoyé par pulligny Voir le message
    Sinon ma maison est en isère, pas en savoie à 600 m d'altitude. Mais tout cela est décrit sur le site. Nous avons un SSC avec une hydroaccumulation de 1000 l et un appoint par poele bouilleur. Bilan des courses : pour cet hiver moins de 4 stères de bois pour le chauffage et l'eau chaude sanitaire. L'hiver dernier, moins de 3 stères. Nous sommes parfois obligés de faire marcher le poele juste pour l'eau chaude....
    Intéressant Je suis également en Isère... Où est le site dont tu parles ?

  25. #231
    herakles
    Animateur Habitat

    Re : Les déçus du plancher chauffant.

    ...MAis dans ma maison précedente en Lorraine, j'avais déjà un plancher chauffant
    Lorraine = les étés ne sont pas toujours très chauds , non ? et les hivers rigoureux = le plancher chauffant est une bonne solution dans ce cas .

    pas la même chose en Hte Garonne ou dans le Gers...

  26. #232
    Did67

    Re : Les déçus du plancher chauffant.

    Citation Envoyé par herakles Voir le message
    mais tu n'as pas décrit tes murs extérieurs ? murs isolés par l'intérieur ou monomur épais ?
    Exact : autre point important, c'est du monomur "Bisotherm" (les blocs à base de je ne sais plus quel roche volcanique extrêmement légère car "soufflée"...

    Les murs participent donc à l'inertie.

    Traitement extérieur : bardage en "red cedar"

  27. #233
    Did67

    Re : Les déçus du plancher chauffant.

    Citation Envoyé par herakles Voir le message
    Bravo , c'est ce qu'il faut faire.. d'un côté , l'inertie , de l'autre , l'anticipation selon les prévisions météo...
    Ravi que tu sois d'accord !

    J'ai oublié encore un détail : j'habite en Alsace, sur le piémont, à 340 m d'altitude (un peu au-dessus de la plaine, souvent dans le brouillard, alors que je suis "au-dessus" ; j'ai un CESI).

    Du coup me vient l'envie d'écrire que tous les systèmes sophistiqués ne nous dispensent pas de réfléchir et d'agir un peu !
    Je suis éffaré de voir le nombre de personnes qui n'essayent même pas de comprendre comment fonctionne leur système de chauffage et qui du coup s'étonnent que "cela ne marche pas". Sur un autre forum, je "ferraille" avec des gens insatisfaits de leur chaudière, mais qui n'ont jamais réglé la courbe de chauffe et s'étonnent que la "chaudière" - qui n'y est strictement pour rien ! - n'ajuste pas la température comme ils l'affichent sur le cadran !
    Dernière modification par Did67 ; 31/03/2009 à 17h00.

  28. #234
    pulligny

    Re : Les déçus du plancher chauffant.

    Lorraine = les étés ne sont pas toujours très chauds , non ? et les hivers rigoureux = le plancher chauffant est une bonne solution dans ce cas .

    pas la même chose en Hte Garonne ou dans le Gers...
    Note que je n'ai pas dit le contraire. Mais je témoignais car quelques posts plus hauts, j'ai lu que pour un plancher chauffant en Lorraine, le plancher chauffant allait poser des problèmes de surchauffe....
    A+

  29. Publicité
  30. #235
    fabinico

    Re : Les déçus du plancher chauffant.

    pour fma38 : pour ton dimensionnement de casquette, voici ce que propose notre archi (projet : MOB BBC orientée N/S) : 2m de débord de toit + balcon 1.5m (pratique pour nettoyer la baie vitrée de l'étage). C'est un toit 1 pan avec pente de 5%.
    @+


    Pendant que j'y suis, 1 question : est-ce écologiquement valable d'installer un CESI pour l'eau chaude estivale sachant que nous aurons une chaudière granulés 8kw (Okofen ?) ? Car produire, transporter, recycler un CESI ce n'est pas rien, alors que consommer qq centaines de kg de granulés en +, de production locale de surcroît, ça va pas chercher loin côté énergie grise, non ?

  31. #236
    Did67

    Re : Les déçus du plancher chauffant.

    Certes.

    Mais le rendement de ta chauidère sera catastrophique en fonctionnement "été". Je m'explique : le rendement de la machine est le même. Mais la chaleur produite va d'abord rechauffer le corps de la chaudière (qui est froid lorsqu'elle démarre qu'une fois par jour), puis elle va chauffer l'eau de la chaudière, qui va finalement chauffer les 150 ou 200 l de ton préparateur. Au final, toute cette matière se retrouve à 60 ° C (disons). L'eau chaude, tu vas t'en servir. Le reste (chaudière et eau contenue dans la chaudière) va se refroidir "pour rien" en été ! Rendement de l'opération : plus ou moins 50 % ???

    Deuxième point : durabilité de la chauidère ; ta chaudière va passer par une phase de combustion en-dessous de 55 ° ; à cette température, des condensations vont se former dans le corps de chauffe (ouvre ta porte peu après le démarrage et tu verras des gouttes !); même si elles disparaissent ensuite, je crains que ce ne soit pas idéal pour la durée de vie de la chaudière (même si "elle est prévue pour").

    Pour info, j'ai une PESK 15 de chez Okofen, mais j'avais un CESI avant. Je trouve bien de la couper complètement l'été. Et je trouve aussi que ce n'est pas parce qu'une ressource est renouvelable qu'il faut la gaspiller (d'où mon choix pour la condensation, dont la rentabilité n'est pas garantie, aux prix actuels des pellets).

  32. #237
    poulif

    Re : Les déçus du plancher chauffant.

    Je suis d'accord avec Did et je trouve, d'un point de vue purement logique, qu'il est aberrant de faire tourner une chaudière l'été. Surtout qu'avec un CESI tu peux espérer 100% de couverture pendant pratiquement 4 mois, donc pas d'appoint (à vérifier pour ta région). La retombée financière, est, une fois de plus, un autre débat...

  33. #238
    optimal

    Re : Les déçus du plancher chauffant.

    Bonjour, tous vos témoignages sont intéressants mais vous pouvez compter sur une inertie non négligeable dans vos maisons bien pensées.

    Le problème de surchauffes concerneraient essentiellement les maisons isolées par l'intérieur et sans inertie, notamment dans le sud.

    Donc est-ce que quelqu'un est dans ce cas de figure ???
    Si oui qu'il se manifeste !
    Ma maison que je n'aurais pas voulu faire différemment si j'avais dû la refaire... Hélas.

  34. #239
    herakles
    Animateur Habitat

    Re : Les déçus du plancher chauffant.

    voilà déjà un témoignage = "ombrager sa maison " ..habitation isolée par l'intérieur .. fenêtres au sud-ouest ...
    http://forums.futura-sciences.com/ha...ml#post2007633

  35. #240
    optimal

    Re : Les déçus du plancher chauffant.

    Bonsoir, j'ai lu. Le sujet m'intéresse également et j'en discuterai là-bas.

    Ici, je parle de températures incontrôlables pendant le fonctionnement du plancher chauffant.

    A la foire expo, un chauffagiste n'a pas nié le problème et selon sa réflexion, ce désagrément est acceptable, comparé aux sérieux avantages du chauffages au sol (le bilan quoi). Mouais.

    Avec une sonde extérieure placée au sud-est et des apports solaires venant du sud-ouest, on a quand même le temps d'anticiper, non ?
    Ma maison que je n'aurais pas voulu faire différemment si j'avais dû la refaire... Hélas.

Page 8 sur 17 PremièrePremière 8 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. plancher chauffant ou plancher bois
    Par swift 2540 dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 4
    Dernier message: 23/09/2008, 00h29
  2. Pb plancher chauffant
    Par Le Vosgien dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 0
    Dernier message: 14/12/2007, 10h59
  3. [Thermique] Pb plancher chauffant
    Par JES69 dans le forum Dépannage
    Réponses: 0
    Dernier message: 18/11/2007, 22h43
  4. plancher chauffant
    Par troglokhan dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 7
    Dernier message: 11/10/2007, 19h28
  5. Plancher chauffant
    Par 22970P dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 9
    Dernier message: 14/12/2006, 14h06
Découvrez nos comparatifs produits sur l'univers de la maison : climatiseur mobile, aspirateur robot, poêle à granulés, alarme...