Répondre à la discussion
Page 9 sur 17 PremièrePremière 9 DernièreDernière
Affichage des résultats 241 à 270 sur 506

Les déçus du plancher chauffant.



  1. #241
    isol77

    Re : Les déçus du plancher chauffant.


    ------

    il est peut etre possible de mettre 2 sondes extérieures : une au nord et une au sud. une régulation permettrait alors de détecter l'écart entre les 2 sondes; Si l'écart est important cela veut dire qu'il y a du soleil donc on coupe le plancher ou on baisse la température d'eau dedans; si pazs d'éccart cela veut dire ciel couvert, pas d'apport de soleil on continue de chauffer selon la courbe dechauffe programmée.. juste une idée

    -----

  2. Publicité
  3. #242
    herakles
    Animateur Habitat

    Re : Les déçus du plancher chauffant.

    Un autre a parlé de sa surveillance des prévisions météo, il baisse "dés le soir" le chauffage de son PC pour "laisser du froid" au soleil ...
    mais là n'est pas le problème ) les baies de optimal sont SUD- OUEST -OUEST (si je me rappelle bien =) la pire exposition dans le midi toulousain en cas de très faible inertie = protections verticales solaires quasi obligatoires en cas de chape mince chauffante ..à moins de la refroidir avec une PAC réversible .. ou avec l'eau de la piscine (avec échangeur à plaques , of course )

  4. #243
    optimal

    Re : Les déçus du plancher chauffant.

    Citation Envoyé par isol77 Voir le message
    il est peut etre possible de mettre 2 sondes extérieures : une au nord et une au sud. une régulation permettrait alors de détecter l'écart entre les 2 sondes; Si l'écart est important cela veut dire qu'il y a du soleil donc on coupe le plancher ou on baisse la température d'eau dedans; si pazs d'éccart cela veut dire ciel couvert, pas d'apport de soleil on continue de chauffer selon la courbe dechauffe programmée.. juste une idée
    OK en théorie mais en cas d'apports solaires soudains ? Quand c'est trop tard, c'est heu... trop tard !

    Herakles, j'ai prévu des protections solaires qui seront juste un peu plus profondes que pour une situation plein sud.
    Plancher chauffant toujours abandonné.
    Ma maison que je n'aurais pas voulu faire différemment si j'avais dû la refaire... Hélas.

  5. #244
    herakles
    Animateur Habitat

    Re : Les déçus du plancher chauffant.

    Pour des vitrages OUEST , des protections par volets coulissants à lames horizontales sont plus adaptées

    le soleil de l'après-midi en période estivale a encore assez de force .. , il faudrait une protection horizontale de 5m de profondeur ... ou une treille végétale aux rameaux pendants comme des glycines ou des clématites ..un store motorisé sur bras autoportants et dont la partie descent plus bas que le linteau , avec anémomètre pour rappel automatique

  6. #245
    optimal

    Re : Les déçus du plancher chauffant.

    Herakles mes baies sont sud-ouest et je n'aurai besoin que d'une profondeur de 3 mètres je pense.
    Ma maison que je n'aurais pas voulu faire différemment si j'avais dû la refaire... Hélas.

  7. #246
    NICHRIS

    Smile Re : Les déçus du plancher chauffant.

    Citation Envoyé par Sarri Voir le message
    Bonjour,
    Je propose à tous les déçus du plancher chauffant de venir nous présenter sur ce post leur déception suite à l'installation de cet émetteur de chaleur.
    Pourquoi cette proposition? Tout simplement pour m'aider à faire un choix sensé entre radiateurs et plancher chauffant dans ma future maison (monomur de 37,5 ou briques + Homatherm, 10cm + 5cm, avec enduit direct sur fibre de bois). Le plancher chauffant est, tout comme les PAC, à la mode et je me méfie des modes. Mon chauffage sra alimenté par une chaudière à granulés.
    J'attends vos remarques avec impatience.
    Bonsoir,

    Il y a maintenant 22 ans que j'ai équipé ma maison avec un plancher chauffant BASSE TEMPERATURE (avec regulation et pilotage des micromoteurs par thermostats, sondes intérieure et extérieure). Je me souviens qu'à l'epoque, on m'avait prédit les pires choses (mon épouse a d'énormes problèmes circulatoires). Aujourd'hui, je pense avoir eu la meilleure des idées : confort absolu et modulable et une économie d'énergie des plus appréciables. Si j'avais eu plus de moyens à l'époque j'aurais complété mon installation avec une pompe à chaleur et chauffe eau solaire vue mon implantation. Je ne peux que vous conforter dans votre projet si vous avez des doutes, vous pouvez réaliser une installation mixte (plancher chauffant au rez de chaussée et radiateurs à l'étage encore que la place manque très souvent dans les chambres.

    Bon courage

    nichris

  8. Publicité
  9. #247
    optimal

    Re : Les déçus du plancher chauffant.

    Bonsoir, mais l'exposition et la conception de ta maison permettent-elles des apports solaires passifs intéressants ?
    Ma maison que je n'aurais pas voulu faire différemment si j'avais dû la refaire... Hélas.

  10. #248
    herakles
    Animateur Habitat

    Re : Les déçus du plancher chauffant.

    Aujourd'hui, je pense avoir eu la meilleure des idées : confort absolu et modulable et une économie d'énergie des plus appréciables.
    Faites une description plus détaillée de la maison : nature des murs , isolation , dimensions et orientations des baies vitrées : ce sera utile pour expliquer le bon fonctionnement de votre plancher chauffant

    Dans bien des cas , le plancher chauffant est une très bonne technique de chauffage , la plupart de mes clients en sont ravis

    Mais il y a des effets indésirables (inconfort d'été) quand la conception générale de la maison n'est pas cohérente avec la mise en place d'un plancher chauffant :

    Exemple:
    -maison isolée par l'intérieur avec placo +12cm PSE , cloisons légères intérieures, sans aucune inertie donc , avec GRANDES BAIES vitrées orientées entre Sud et OUEST - "pour suivre la mode" - dans une région comme NIMES .

    Cela peut amener des risques de surchauffe en mi-saison et en période estivale, à cause de la minceur de la chape chauffante , incapable d'encaisser des flux d'apports solaires indésirables en mi-saison et ETE .

    Par contre , ce plancher chauffant sera performant dans une maison isolée par l'extérieur ou avec une inertie intérieure (refends lourds) , des baies vitrées non sudimensionnées et bien protégées (casquettes , avant-toits) du soleil d'été .

    Allez , on attend des photos de la maison de Nimes...

  11. #249
    Downrider

    Re : Les déçus du plancher chauffant.

    Bonjour,

    je fais remonter ce post pour vous demander ce que vous pensez d'un plafond chauffant hydraulique très basse température (23°C pour l'eau), couplé avec un SSC avec appoint au GAZ (ou PAC) ?

    Le procédé s'appelle PLAFINO, à voir sur leur site (je ne donne pas de lien pour ne pas faire de pub). C'est un système hydraulique posé sur un réflecteur métallique au plafond, le tout masqué par une simple plaque de plâtre (BA13 ou Fermacell).
    Ce principe permet également des murs chauffants pour remplacer les sèches serviettes des pièces d'eau, et un rafraîchissement l'été par circulation sous la dalle.

    Le système permet aussi de conserver toute l'inertie dans le sol (dalle lourde), tout en gardant une plus grande réactivité (15 min d'après le fabriquant ?). On peut aussi penser que si la dalle surchauffe, l'excèdent pourrait être transférer vers le ballon d'hydroaccumulation ?

    Je me pose de question sur l'efficacité réelle du procédé (plaque de plâtre qui rayonne ?), le confort thermique et acoustique (plaque métal au plafond).

    Merci pour vos avis sur la question et vos retours d'expérience pour un tel système.

  12. #250
    Downrider

    Re : Les déçus du plancher chauffant.

    Sinon, la même société propose également des planchers chauffants très basse température, par une augmentation important de la surface de rayonnement.

    Les tuyaux sont espacés de 5 à 10 cm maxi, ce qui permettrait de diminuer la température de l'eau circulant dans le plancher.

    Mais ce système perd la réactivité du plafond chauffant, ce qui nous importe dans les maisons à fort apport solaire passif.

  13. #251
    chataxe

    Re : Les déçus du plancher chauffant.

    Bonjour,
    Pas d’avis pour les plafonds chauffant
    C’est du placo traditionnel ou plus type fermacell ?
    L’idée de la PAC dans les combles est pas bête et devrait plaire à Hérakles mais il y a intérêt à faire attention à la pose de l’isolant au sol si on veut pas tout retrouver dehors .
    Attention quant même ils parlent de teste avec l’Ademe mais rien vue avec la signature de l’Ademe et pas trouvé sur le site de l’Ademe (j’ais pas cherché longtemps).

    A+

  14. #252
    Downrider

    Re : Les déçus du plancher chauffant.

    Il semble que ce soit du placo traditionnel. J'ai vu une retransmission d'un reportage sur une maison en rénovation pass" sur FR3, et un responsable de l'ADEME confirmait les mesures "indépendantes" et la performance du système.
    Je cite (à peu près) : " ce qui nous importe aujourd'hui, c'est de savoir ou placer l'argent public (= les aides) : dans de vértitables avancées et de réelles inovations, ou dans des sysèmes qui font du sur place ..." le système développé par INOVERT faisant partie de la première catégorie selon lui. Il faut dire qu'avec si ma mémoire est bonne 160 € / an d'élcetricité pour 168 m² en HPE, cela semble intéressant.

    Je vais essayer de retrouver le lien ...

    Héraclès, un avis sur la question ?

  15. Publicité
  16. #253
    Did67

    Re : Les déçus du plancher chauffant.

    Citation Envoyé par Downrider Voir le message

    Il faut dire qu'avec si ma mémoire est bonne 160 € / an d'élcetricité pour 168 m² en HPE, cela semble intéressant.
    Et tu ne te souviens pas où ??? Car une consommation annuelle, pour une surface et un niveau d'isolation donné, dépend aussi du lieu...(et même de l'année, du temps qu'il a fait... Donc prendre les chiffres avec un minimum de pincettes... Par ex : abonnement compris ou pas ? Ou le surcoût par rapport à un abonnement basique ? Ou rien du tout ?... Etc).

    Je ne suis pas spécialiste, mais sur le principe, c'est pas idiot (quoique personnellement, j'ai en règle générale froid aux pieds !!!). Effectivement, les dalles sont intéressantes pour l'inertie (d'autant plus importante s'il y a des baies vitrées pouvant capter du solaire passif). Mais du coup, comme émetteur de chauffage, c'est pas réactif !

    Un seul bémol : si le "plafond" est bien réactif, lui, quid de la dalle qui reste froide et... donnera une "sensation froide" (même si la température "confort" est atteinte vite)... On vit plus proche, en général, de la dalle que du plafond...

    Mais encore une fois, je n'ai pas essayé...C'est une réflexion "en l'air". J'ai des planchers chauffants (que j'apprécie).

  17. #254
    jonneve

    Re : Les déçus du plancher chauffant.

    Si on a suffisamment d'inertie dans la maison, est-ce que le problème de régulation difficile du plancher chauffant disparaît? Je m'intéresse aussi aux murs chauffants, et je me demande si ce serait une idée à creuser... Mais ma maison a beaucoup d'inertie et sera isolée de l'extérieur : donc logiquement, les apports solaires ne devraient pas pour autant générer de surchauffe, si?

  18. #255
    herakles
    Animateur Habitat

    Re : Les déçus du plancher chauffant.

    Mais ma maison a beaucoup d'inertie et sera isolée de l'extérieur : donc logiquement, les apports solaires ne devraient pas pour autant générer de surchauffe, si?
    Effectivement , la forte inertie lisse les variations de température même en cas de fort ensoleillement .

    Il ne faut pas perdre de vue que la température "dite de confort" ou "température résuktante " n'est pas celled e l'air ,ni des murs ou du sol , mais la moyenne des températures ( [Tmur+Tair]/2= T de confort )

    Exemple = si les murs sont à 21°C , l'air sera à 19° pour avoir la même sensation de confort que dans une autre maison dont les murs sont à 16°C et l'air à 24°C...

    On peut donc agir sur la température de l'air rapidement avec des grille-pains ou un poele (de masse ou non) pour remonter ou non cette température de confort physiologique .

    EDF avait prôné il y a longtemps une association intéressante d'une dalle épaisse et lourde (20cms) chauffée par résistances , dont la température serait limitée pour obtenir une température moyenne de 18°C à 1.50m du sol , l'appoint étant fourni par des radiateurs réactifs pour passer de 18°C à 20°C..., ceci pour profiter du tarif heures creuses = on chauffe en HC la dalle dans la nuit et on complète le jour au coup par coup avec les convecteurs radiants ..si le soleil apparaît , les convecteurs se coupaient d'eux-mêmes , la dalle étant relativement assez froide pour capter les apports solaires sans créer de surchauffe dans la pièce .

  19. #256
    jonneve

    Re : Les déçus du plancher chauffant.

    Pas si bêtes, EDF...

    Ca me paraît être la bonne combine : pour les murs / planchers chauffants, ne pas viser trop haut comme température, et prévoir un petit complément au besoin (solaire, petit poele, convecteur, etc). Comme ça, on se sert ou non de l'appoint, selon la température ambiante, sans risque de surchauffe...

  20. #257
    Downrider

    Re : Les déçus du plancher chauffant.

    Citation Envoyé par Did67 Voir le message
    Et tu ne te souviens pas où ??? Car une consommation annuelle, pour une surface et un niveau d'isolation donné, dépend aussi du lieu...(et même de l'année, du temps qu'il a fait... Donc prendre les chiffres avec un minimum de pincettes... Par ex : abonnement compris ou pas ? Ou le surcoût par rapport à un abonnement basique ? Ou rien du tout ?... Etc).
    Si, c'était dans le 16 (climat plutôt doux). j'ai retrouvé le lien, et je me suis un peu trompé : c'était 140 € pour le chauffage, a priori sans abonnement. http://www.innovert.eu/maisons-suivi...maison-hpe.wee

    Je ne suis pas spécialiste, mais sur le principe, c'est pas idiot (quoique personnellement, j'ai en règle générale froid aux pieds !!!).
    Il semble que leur système ne pose pas de problème pour les pieds, car la dalle va chauffer par le rayonnement du plafond (chaleur rayonnante = chauffe le corps). De plus, le phénomène de convection est moindre qu'avec un plancher rayonnant, qui présente quand même 40 % de convection !

    Un seul bémol : si le "plafond" est bien réactif, lui, quid de la dalle qui reste froide et... donnera une "sensation froide" (même si la température "confort" est atteinte vite)... On vit plus proche, en général, de la dalle que du plafond...
    Pour une maison bioclimatique, avec dalle lourde, le système prend le relais quand le soleil n'est plus (ou n'est pas). Mais cette dalle aura quand même accumulé pas mal d'énergie, donc ne sera pas si froide (en théorie du moins).

    Mais encore une fois, je n'ai pas essayé...C'est une réflexion "en l'air". J'ai des planchers chauffants (que j'apprécie).
    Citation Envoyé par herakles Voir le message
    Effectivement , la forte inertie lisse les variations de température même en cas de fort ensoleillement .
    C'est ce que je pensais, et c'est pourquoi le plafond en laissant la possibilité d'une forte inertie au sol est intéressant dans le principe

    Exemple = si les murs sont à 21°C , l'air sera à 19° pour avoir la même sensation de confort que dans une autre maison dont les murs sont à 16°C et l'air à 24°C...
    Mieux vaut un air plus frais, avec un apport de chaleur par rayonnement (qui crée un min de convection). C'est bcp mieux pour la santé.

    On peut donc agir sur la température de l'air rapidement avec des grille-pains ou un poele (de masse ou non) pour remonter ou non cette température de confort physiologique .
    Oui, on peut agir sur la température de l'air rapidement avec des grille pains, mais mieux vaut agir avec des panneaux rayonnants (plafond, murs) et laisser l'air frais. Le confort sera tout autre.
    Le PDM n'agit d'ailleurs que peu sur la température de l'air (surtout rayonnement), et en principe de façon différée, et donc n'est pas bien adapté pour faire l'appoint.
    Les deux points qui me semblent encore gênant dans ce principe, c'est :

    1) le confort acoustique
    - pour obtenir un si bon résultat, il faut circuler le fluide à grande vitesse
    - les plaques de métal qui servent de réflecteur et d'accroche peuvent aussi nuire à ce confort acoustique.
    - l'intégration au bâtit de la PAC ne pose t elle pas des problèmes de vibrations ??

    2) la capacité de la plaque de plâtre à "rayonner" rapidement, donc la réactivité du système dont je doute un peu.
    Dernière modification par Downrider ; 24/11/2009 à 21h19. Motif: bug couleurs

  21. #258
    optimal

    Re : Les déçus du plancher chauffant.

    Bonsoir.
    Citation Envoyé par Downrider Voir le message
    Il semble que leur système ne pose pas de problème pour les pieds, car la dalle va chauffer par le rayonnement du plafond (chaleur rayonnante = chauffe le corps). De plus, le phénomène de convection est moindre qu'avec un plancher rayonnant, qui présente quand même 40 % de convection !
    Et oui le plafond chauffant limite la convection.

    Quelqu'un pour un retour d'expérience concernant les sensations et les éventuelles nuisances sonores ?
    Ma maison que je n'aurais pas voulu faire différemment si j'avais dû la refaire... Hélas.

  22. Publicité
  23. #259
    chataxe

    Re : Les déçus du plancher chauffant.

    Bonsoir,
    Pour la facture de chauffage, attention c’est quant même avec leur PAC, placée dans les combles et dans une région tempérée et ensoleillé (ce qui renforce l’efficacité de leur PAC)
    Je ne pense pas que ce soit dû uniquement à leur tuyau, mais ils permettent de travailler à base T° rendant encore plus efficace la PAC.
    Même si la facture qui doublerais, cela resterait encore très bien, maintenant à voir si le prix reste raisonnable.
    Pour le bruit, voir aussi si la dilatation des supports tubes (mais eau relativement tiède), n’engendre pas des bruits ? la PAC peut etre facilement isolée

    Hérakles que en penses-tu de leur PAC en comble?
    A+

  24. #260
    herakles
    Animateur Habitat

    Re : Les déçus du plancher chauffant.

    Hérakles que en penses-tu de leur PAC en comble?
    Pas bête comme principe , d'autant que je viens de trouver un exemple de PAC utilisant l'air chaud venant de sous les panneaux photovoltaîques avec un excellent COP (près de 6 à 12...) , pour fournir chauffage et ECS tout en revendant l'électricité à EDF ( PV refroidis= augmentation du rendement des PV)

    Avec des ardoises , cela marche aussi bien et la PAC n'a pas besoin d'être surdimensionnée si la maison est très bien isolée

    Le genre de dispositif d'économies d'énergie qu'adore l'ADEME = reproductible à l'infini en toutes régions , contrairement aux tunnels à galets

    Le bémol = encore de la haute technologie , des contrats d'entretien , des pièces à remplacer à plus ou moins long terme , des filtres à entretenir soigneusement

  25. #261
    fail

    Re : Les déçus du plancher chauffant.

    bonsoir herakles,

    je constate que même à la retraite tu continues de te tenir au courant
    t'es allé faire un saut à BATIMAT ?

  26. #262
    chataxe

    Re : Les déçus du plancher chauffant.

    Tu ne nous avais pas dis ça Hérakles, ça s’arrose.
    Alors on vat bientôt pouvoir lire un livre sur les tunnels et …….

    Il y a un autre avantage que tu oublis pour la PAC qu’elle est à changer tout les 10 à 20 ans cela contribue donc à la sacrosainte croissance.
    Alors que changer le ventilo des tunnels tout les 20 à 30ans sa vat pas aidé la Bourse.

    Mais bon cela est quant même mieux que les simples PAC.

    A+

  27. #263
    herakles
    Animateur Habitat

    Re : Les déçus du plancher chauffant.

    Alors que changer le ventilo des tunnels tout les 20 à 30ans sa vat pas aidé la Bourse.
    ca devait être la secrète raison pour laquelle mes projets n'ont jamais été primés aux concours Ob'server , juste cités ...

    Il y a un autre avantage que tu oublis pour la PAC qu’elle est à changer tout les 10 à 20 ans cela contribue donc à la sacrosainte croissance.
    j'y ai fait allusion = changer des pièces ...autrement dit de 5% à 100% ..

    t'es allé faire un saut à BATIMAT ?
    Juste abonné aux news de batimat , mon cher ..inutile de rajouter du CO2 dans l'atmosphère

  28. #264
    Downrider

    Re : Les déçus du plancher chauffant.

    Le point info énergie de chez nous est à fond pour la géothermie .... mais ils ont quand même une pensée pour le solaire, avec appoint par poêle bouilleur (la région est très pour le bois).

    Sinon, je viens de rencontrer une personne de la société Innovert (qui commercialise le PLAFINO). Alors, au bout de 3H d'entretien ...!!!

    Quelques explications :
    - les tuyaux PER circulent à très basse température (25°C). Il n'y a donc pas de bruits de dilatations de l'émetteur métallique (plaque d'acier galva).
    - ces tuyaux sont en fait positionnés dans des sortes de gouttières façonnés dans la plaque métallique. La chaleur est donc transmise des tuyaux vers le métal très rapidement.
    - Sur la plaque d'acier vient se fixer une plaque de plâtre, mais qui est vissée sur la plaque d'acier de sorte que la lame d'air entre les deux surfaces soit minime. La plaque d'acier va donc transmettre à son tour sa chaleur à la plaque de plâtre (il conseille du 9cm), qui va rayonner sur toute sa surface.
    - on a donc un émetteur rayonnant, sur toute la surface du plafond, très réactif (couple acier/plâtre).
    - la dalle de sol, épaisse, va capter la chaleur venant du plafond petit à petit, et on peut marcher pied nus sans se rendre compte d'où vient la chaleur (d'après l'installateur).
    - il faut mettre un isolant au dessus de la plaque d'acier, qui sinon va rayonner également au dessus vers le toit. Idem pour les murs chauffants.

    Questions restées sans réponse :

    - cette plaque d'acier ne génère t elle pas un inconfort acoustique (réflexion des sons) ? L'isolant placé au dessus suffit il a éviter ce problème ?

    Petit bonus :

    - la possibilité d'avoir un rafraîchissement d'été, par un puis placé dans les fondations. Il m'a parlé de quelque chose comme 2km (!!) de PER dans le sol, remplis d'eau non glycolée, qui à 18° suffisent à rafraîchir la plaque d'acier etc... Pas de pb de gel dans le fondations selon lui. Ce rafraîchissement est également très réactif, et donc évite d'utiliser toute l'inertie des fondations pour refroidir quand on ne veut plus (ça ne marche pas avec un plancher).

    Coût (en étant large) :

    - 16000 € H.T pour le plafond (matériel + pose + régulation) pour 280 m² traités
    - 2800 € H.T pour le rafraîchissement

    - en version plancher très basse température (boucles espacées de 5cm à 25°C), c'est moins cher : 11000 € H.T. toujours pour 280 m² habitables.

    après, on peut aussi mixer les deux en fonction de la réactivité nécessaires aux pièces (plafond pièces de vie + SDB ; plancher chambres ?).

    Pour le solaire en SSC, ce pourrait être la combinaison gagnante dans les maisons bioclimatiques, car le solaire à un rendement maxi à faible température.

    Je pourrais visiter une telle installation courant décembre, mais si quelqu'un pouvait nous donner son retour d'expérience, ce serait sympa. Je créerais un post dédié à ce moment là
    Dernière modification par Downrider ; 25/11/2009 à 22h05. Motif: erreur syntaxe

  29. Publicité
  30. #265
    herakles
    Animateur Habitat

    Re : Les déçus du plancher chauffant.

    voici la petite info sur le système systair..comme quoi , l'air n'a pas dit son dernier mot comme fuide caloporteur..

    http://produits-btp.batiproduits.com...?id=1658935190

    sa chaleur à la plaque de plâtre (il conseille du 9cm), qui va rayonner sur toute sa surface.
    la vache !! 9cm ..ca va sacrément peser = 75 kg au m2 , sans compter le poids de la plaque d'acier (en 1mm = 7.68 kg au m2)

    tu es sûr que ce n'est pas du 9 mm ?? vu que ca doit être réactif...

  31. #266
    Downrider

    Re : Les déçus du plancher chauffant.

    Arf oui, désolé, c'est bien mm et non cm qu'il faut comprendre, merci Herakles . En fait, il préconise moins que du BA13 classique.

    Sinon, vois tu une faille dans ce système, où cela te semble t il aussi bien que le fabriquant annonce ?
    Dernière modification par Philou67 ; 26/11/2009 à 08h04. Motif: c

  32. #267
    herakles
    Animateur Habitat

    Re : Les déçus du plancher chauffant.

    s'assurer simplement que tout est fait pour éviter un dérèglement- éventuellement- possible de la régulation qui amènerait une surchauffe du réseau de PER sur le plâtre = possibles fissurations sauf si le plâtre est bien armé , mis en place et correctement jointoyé avec joints de dilatation sur le pourtour , le long des cloisons .

  33. #268
    optimal

    Re : Les déçus du plancher chauffant.

    Bien vu, les joints de dilatation mais je suppose que c'est prévu par le fabricant. Mais comment vont se comporter les joints entre les plaques de Placo avec les cycles de chauffes ? Bon pas moins bien que sur une cloison exposée au rayonnement solaire, ou celui d'un radiateur, un poêle...
    Et puis les températures seront incomparables vu la surface d'échange du plafond, et normalement plutôt stables
    Ma maison que je n'aurais pas voulu faire différemment si j'avais dû la refaire... Hélas.

  34. #269
    gridobu

    Re : Les déçus du plancher chauffant.

    Bonjour, j'ai une question pour Herakles, et les autres (!) si vous voulez bien me répondre, car je ne sais plus quoi faire avec toutes ces discussions...
    J'ai un gros projet de construction en Auvergne à 400m d'alt. Je me demande si je dois mettre un plancher chauffant, ou juste une dalle assez inertielle, ou rien (...) car voici la config de ma maison :
    200 m2 au sol (sur vide sanitaire obligatoirement car terrain argile), exposée Sud ou Sud-ouest + 100m2 étage avec grandes mezzanines et les chambres;
    Une baie Sud 240cm dans la cuisine;
    Deux baies Sud-Ouest de 300cm l'une sous l'autre dans la SAM de 65m2 car il y a ici une grande hauteur de plafond car 2 mezzanines face à face reliées par une pacerelle,
    Deux baies Ouest de 240 + 1 baie Sud 240 dans le salon de 55m2 avec charpente apparente
    Isolation classique par l'intérieur...(à renforcer si possible ?). L'isolation par l'extérieur sera hors-budget...
    Merci d'avance.

  35. #270
    Clair31

    Re : Les déçus du plancher chauffant.

    Bonjour gridobu et bienvenu sur FS
    Un petit plan serait un plus, avec plus de détails sur l'isolation dalle, murs et toit.
    A+

Page 9 sur 17 PremièrePremière 9 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. plancher chauffant ou plancher bois
    Par swift 2540 dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 4
    Dernier message: 23/09/2008, 00h29
  2. Pb plancher chauffant
    Par Le Vosgien dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 0
    Dernier message: 14/12/2007, 10h59
  3. [Thermique] Pb plancher chauffant
    Par JES69 dans le forum Dépannage
    Réponses: 0
    Dernier message: 18/11/2007, 22h43
  4. plancher chauffant
    Par troglokhan dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 7
    Dernier message: 11/10/2007, 19h28
  5. Plancher chauffant
    Par 22970P dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 9
    Dernier message: 14/12/2006, 14h06
Découvrez nos comparatifs produits sur l'univers de la maison : climatiseur mobile, aspirateur robot, poêle à granulés, alarme...