Répondre à la discussion
Page 1 sur 6 12 3 4 5 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 179

Pollution du chauffage au bois : comment lutter contre une réalité



  1. #1
    dedal

    Pollution du chauffage au bois : comment lutter contre une réalité


    ------

    .
    Bonjour,

    Evoqué via un post de pseudo_b, la décision de la ville de Montréal d'interdire totalement toute nouvelle installation de poêles ou foyers à bois, quel qu'en soit le type : ouverts, inserts, poêles classiques, foyers maçonnés, donc apparemment les poêles à inertie également. Ceci pour lutter contre les taux critiques d'émissions de particules fines dû essentiellement au chauffage au bois domestique.
    Deux articles de la même source complètent cette information :
    Les poêles à bois plus polluants que les autos, ainsi qu'une interview croisée sur le thème de la pollution des poêles à bois.

    La décision de Montréal a ceci de très particulier (de très imbécile ?) de ne rien prévoir pour tous les foyers déjà en service... Et de ne faire aucune distinction, dans son interdiction des nouvelles installations, entre les différents types de poêles ou foyer, ou plus exactement entre les différents type de combustions.

    On commence à connaître les taux de CO réels et ceux plafonnés en Europe par la norme EN 15250 par exemple.
    Mais dans les articles québécois, il est fait mention de taux d'émissions de particules fines, notamment via des normes nord-américaines, ou des seuils préconisés. Et c'est sur ces seuils que s'appuie l'argumentaire de la ville de Montréal pour interdire toute nouvelle installation domestique de chauffage au bois, quelque soit le type d'appareil ou de combustion, sauf granulés (1).

    Tout ceci amène, me semble-t-il, quelques questions...

    Quelles sont exactement les pollutions du chauffage au bois ?
    Que prévoit la réglementation Européenne en la matière et concernant les différents polluants - pas seulement les niveaux de CO et CO2 ?
    Quelles sont les performances réelles des appareils et/ou des modes de combustions couramment utilisés en Europe ?
    Y a-t-il des modes de combustion efficaces pour réduire ces pollutions à des seuils acceptables ?
    ...

    Ririmason donne quelques éléments par là.

    Une première recherche (très) rapide sur le sujet :
    Les polluants produits par la combustion du bois (Canada, plein d'autres liens sur ce site)
    Les émissions liées au bois-énergie (ITEBE, Belgique)
    La fumée de bois (Santé Canada)
    Combustion du bois et polluants (PDF, ADEME, France)
    ...

    Je ne maîtrise pas du tout le sujet, donc je pose essentiellement des questions.

    Et puis, pour la route, une 'tite affiche de Santé Canada (en PDF)...

    (1) il est même précisé que les poêles à gaz ou électricité ne sont eux pas concernés. Je crois savoir qu'ils génèrent bien d'autres pollutions, ce qui peut faire douter, à mon sens, de l'impartialité de cette interdiction pour le moins peu nuancée.
    .

    -----
    Dernière modification par dedal ; 06/02/2009 à 01h52.
    - et le chameau dit à la chamotte : masse-moi, c’est au poil... -

  2. Publicité
  3. #2
    isol77

    Poêle à Bois interdit à Montréal !

    La ville de Montréal vient d'interdire l'installation de Poêle à bois dans les constructions neuves ou existantes ! Les particules dégagées par la combustion de ces poêles seraient un des grands responsables de la pollution de l'air...
    Ci joint 2 liens très interessants :
    http://www.cyberpresse.ca/actualites...-interdits.php

    http://www.mddep.gouv.qc.ca/air/chauf-bois/index.htm

    On parle de poêle certifié qui pollue moins que les autres.... je n'ai aucune idée de cette certification et si quelque chose de similaire existe en France/europe.

    Je tiens à préciser que je n'ai rien contre les poêles à Bois , mais je pense qu'il est intéressant de regarder ce qui se passe ailleurs en particulier la où l'usage du poêle à bois est tres développé.

  4. #3
    dedal

    Re : (pollution du) chauffage au bois ; vers une interdiction totale ?

    .
    Hop, j'ouvre le bal (j'espère ) avec encore quelques liens...

    - Un doc suisse (PDF) sur la filtration des appareils de chauffage.
    - "Comment réduire les émissions du bois-énergie ?" Rien de détaillé comme dans le doc finlandais cité par riri, mais ça y cause d'un filtre à particules (électrostatique).
    - Et enfin, un autre doc ADEME, toujours très grand public (c'est bon pour moi ), spécifique aux pollutions atmosphériques, les systèmes de filtres, la part du secteur "chauffage au bois" (y compris industriel) dans les polluants atmosphériques tous secteurs confondus...
    .
    - et le chameau dit à la chamotte : masse-moi, c’est au poil... -

  5. #4
    clarilau

    Re : Poêle à Bois interdit à Montréal !

    vrai et faux a la fois, je m'explique

    si c'est un bonne appareil et que le bois est sec, tu ne pollu pas, sachant que le bois brule correctement et ne rejette pas plus de gaz qu'un bout de bois qui pourri en forêt.

    Maintenant c'est sur si c'est un appareil de mer... et que en plus de bois n'est pas sec, alors la je ne te dis pas la catastrophe au niveau des gaz rejetté.

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    Philou67
    coresponsable des forums

    Re : (pollution du) chauffage au bois ; vers une interdiction totale ?

    J'aurais opté pour un titre moins réducteur.
    Comme Pollution du chauffage au bois : comment lutter contre une réalité
    et de développer :
    - cette réalité : quantification, qualification (quels polluants), comparaison avec d'autres sources
    - les luttes (réglementation/interdiction, prévention/formation, dispositifs de lutte active)
    :'( Plus j'apprends, et plus je mesure mon ignorance

  8. #6
    ririmason

    Re : Poêle à Bois interdit à Montréal !

    Non clarilau, le chauffage au bois ( même si il est neutre du point de vue du CO² ) est polluant et on le sait depuis longtemps. Beaucoup d'états aux USA ont dans les années 80 interdit les poeles dans les villes.

    Il est vrai que les nouveaux poeles ont fait d'énormes progrès dans la combustion, A LA CONDITION qu'ils soient bien employés. Il reste le très gros point noir des particules fines ou PM ( particulate matters ). Même dans un PDM, cela reste une nuisance.

    Solution envisagée: filtre à particules.

    riri

  9. Publicité
  10. #7
    ririmason

    Re : (pollution du) chauffage au bois ; vers une interdiction totale ?

    Belle initiative.

    Je suis persuadé que c'est à nous, utilisateurs du chauffage au bois à nous montrer responsables face à cette question. Par nos dialogues, le partage de nos connaissances et de notre expérience, nous pouvons essayer de faire avancer le niveau de connaissance de l'utilisateur moyen.

    Peut-être aurons nous un jour ( on peut rêver..) suffisamment de connaissances sur le sujet pour pouvoir contribuer et influencer l'établissement de nouvelles règles pour le chauffage au bois et surtout, aider les industriels à sortir des produits de moins en moins polluants.

    Bon, en 2 pargraphes j'ai réussi à ne rien dire, un exemple à ne pas imiter.

    riri

  11. #8
    ririmason

    Re : (pollution du) chauffage au bois ; vers une interdiction totale ?

    Pourquoi donc les PM émises par le chauffage au bois sont-elles si mauvaises pour la santé?

    Dans l'article finlandais en question, ils disent que ces particules ( PM2.5 = moins de 2.5 microns ) en sortant des cheminées n'ont pas le temps d'être dilluées et qu'elles sont donc quasi immédiatement inhalées. Ces particules ne sont pas filtrées par le nez et passent directement dans les poumons.

    Question: il y a quelques années, quand je lisais là dessus on parlait des PM 10 or maintenant ils parlent des PM 2.5. Quelqu'un sait pourquoi?

  12. #9
    gil67

    Re : (pollution du) chauffage au bois ; vers une interdiction totale ?

    salut,

    lorsqu'on montrait du doigt la pollution des autos à combustion interne, les scientifiques on découvert que l'éco-buage ou le chauffage bois en particulier les cheminées provoquaient des pollutions encore plus importantes. La part serait supérieure à celles des autos. Le vrai souci est la combustion imparfaite du chauffage bois alors que les technologies actuelles permettent une combustion presque parfaite dans les autos. L'eau à l'état gazeux est aussi un gaz à effet de serre, dont les effets avaient été occulté longtemps.
    Comme pour les autos ou les bruleur industriels on va développer des techniques pour favoriser la combustion, PDM et topdown, mais également des filtres catalytique ou non pour réduire les polluants. Les mesures prises par le Quebec et probablement par l'Europe vont permettre d'améliorer le chauffage bois en terme de rendement et de non pollution.
    On parle beaucoup d'électricité à partir de la bio-masse, en particulier le bois. Cette mesure peut aussi favoriser les industriels producteurs de courant qui ont besoin de beaucoup de matière première bois.

  13. #10
    ririmason

    Re : (pollution du) chauffage au bois ; vers une interdiction totale ?

    Voila encore un article sur la question par Nobert Senf de la MHA. Cet article date un peu ( 1994 ) mais avec un PDM il arrive à 1.9g/kg.

  14. #11
    ririmason

    Re : (pollution du) chauffage au bois ; vers une interdiction totale ?

    Oui mais la biomasse produirait de la dioxine d'après ce que j'ai lu...

  15. #12
    gil67

    Re : Poêle à Bois interdit à Montréal !

    salut,

    le sujet est très proche de celui là :
    http://forums.futura-sciences.com/ha...on-totale.html

    Toute combustion est polluante et celle du bois également. Dans les bruleurs industriels à hautes températures on trouve des filtres depuis longtemps, probablement qu'on aura des petits filtres domestiques sur les cheminées. On estime que s'il y'a de la fumée, il y'a encore des calories à récupérer.

  16. Publicité
  17. #13
    gil67

    Re : (pollution du) chauffage au bois ; vers une interdiction totale ?

    comme les anciens incinérateurs, mais les technologies de filtration permettent de réduire ces polluants. Et souvent les polluants industriels polluent moins que les polluants domestiques à quantité égale.

  18. #14
    Philou67
    coresponsable des forums

    Re : (pollution du) chauffage au bois ; vers une interdiction totale ?

    Citation Envoyé par gil67 Voir le message
    On parle beaucoup d'électricité à partir de la bio-masse, en particulier le bois. Cette mesure peut aussi favoriser les industriels producteurs de courant qui ont besoin de beaucoup de matière première bois.
    Je serais presque d'accord si l'électricité ainsi produite était utilisée directement et localement, donc sans perte majeure de rendement (sans quoi, on tombe dans le problème du rapport énergie primaire/finale, qui va tendre à rendre le bois non durable par une augmentation de capacité).
    Or, ce qu'on voit sur le PV va plutôt dans le sens du raccordement au réseau (bon, c'est aussi une source intermittente non régulable, donc la problématique est légèrement différente).
    :'( Plus j'apprends, et plus je mesure mon ignorance

  19. #15
    gil67

    Re : (pollution du) chauffage au bois ; vers une interdiction totale ?

    Favoriser au sens qu'ils vont avoir une source bon marché. J'avais vu un reportage sur un pays de l'Est où les producteurs de bois vendaient leur production à une centrale au bois. Je trouvais effrayant de voir des tronc parfaitement rectilignes sur plusieurs décamètre terminés en fumée. Un arbre met 100 ans pour arrivé à maturité, en quelques minutes il peut être brulés pour produire de l'électricité qui permettra peut être de faire tourner une presse à brique.
    Le solaire ou la géothermie permettrait de résoudre tous les problèmes de pollution, sauf que ces deux alternatives apportent un nouveau problème : l'indépendance énergétique des individus.

  20. #16
    Philou67
    coresponsable des forums

    Re : Poêle à Bois interdit à Montréal !

    Fusion de discussion sur le même thème.
    Philou67 pour la modération.
    :'( Plus j'apprends, et plus je mesure mon ignorance

  21. #17
    Did67

    Re : Poêle à Bois interdit à Montréal !

    Citation Envoyé par gil67 Voir le message

    Toute combustion est polluante et celle du bois également. Dans les bruleurs industriels à hautes températures on trouve des filtres depuis longtemps, probablement qu'on aura des petits filtres domestiques sur les cheminées. On estime que s'il y'a de la fumée, il y'a encore des calories à récupérer.
    Je suis ravi de cette discussion.

    Bien qu'ayant acquis une chauidère à pellets il y a un an, je ne cesse d'écrire de forum en forum que la combustion du bois pose AUSSI des problèmes.

    Elle est neutre en CO². C'est un fait. A la nuance près qu'on consomme un peu de carburant pour l'exploiter. C'est minime : 1 ou 2 %, jusqu'à 10 % dans le cas des pellets qu'il faut sécher.

    Sur les autres polluants (CO, NOx et particules fines), la combustion de bois et de ses dérivés est :

    - moins bonne que le fuel et beaucoup moins bonne que le gaz !

    - meilleure pour les pellets (normés et séchés), brulés dans des machines complexes que sont les chauidères à pellets avec un pilotage permanent et instantané des quantités de pellets, mais ausis d'air de combsution et d'extraction des gaz de combustion...

    - moins pire pour des poêles ou chaudières à bois s'ils sont utilisés à fond et du bois sec (quand même environ 15 % d'humidité !)

    - catastrophique, mais alors catastrophique, quand le bois n'est pas assez sec et/ou qu'on étouffe le feu (régulation par le seul "tirage").

    Aujourd'hui, en 2009, quand j'entre dans le village dans lequel j'habite (sur le haut), je sens clairement cette pollution - alors que depuis longtemps, la pollution des voitures (particules) ne se sent plus.

    C'est pour cela que je suis pour les chaudières à pellets en usage individuel. C'est, dans mon esprit, un compromis entre le CO² (et donc la lutte contre le réchauffement climatique) et la pollution genre PM (et son impact probable sur les cancers et autres maladies cardio et respiratoires)... N'en déplaise aux ayatollahs de l'écologie.

    Les chaudières à pellets sont compatibels avec les normes sévères envisagées en Allemagne.

    L'usage des plaquettes se justfiie mieux dans des installations collectives pour lesquelles des systèmes de filtrations sont plus facilement envisageables...

    Et pour le bois, sans doute des réglementations sont nécessaires. Mais difficiles à appliquer. Qui peut contrôler si vos buches sont sèches ? On ne contrôle déjà pas l'écobuage (inetredit en général), qui se voit pourtant !

    Pour moi, il n'y aucune, mais alors aucune raison d'imposer des normes Euro je ne sais plus combien aux véhicules et laisser faire tout et n'importe quoi pour le bois...

    Je sais que cela va râler, mais il faut avoir l'honnêteté de poser le débat.

  22. #18
    gil67

    Re : (pollution du) chauffage au bois ; vers une interdiction totale ?

    l'avenir proche dans la construction est basée sur la RT2020, passivhaus. Il n'y a plus de chauffage dans les maisons.
    Le bois est un matériaux noble et surtout ayant des caractéristiques idéales pour la construction individuelle et collective de taille modérée. L'usage bois de chauffage doit être réservé aux déchets de bois qui ne peuvent plus servir ailleurs.
    L'auto "véhicule" une image, elle est bonne celle là, c'est plus simple de taper sur le pollueur avec sa grossecaissequipuelepognon. Montrons du doigt le "poftype" qui chauffe sa misérable maison avec du bois pas sec dans son foyer ouvert. C'est la crise sociale avant l'heure.

  23. Publicité
  24. #19
    ririmason

    Re : (pollution du) chauffage au bois ; vers une interdiction totale ?

    @ did67,

    Comme je le dis plus haut les pellest sont loin d'être irréprochables en ce qui concerne les PM. Cela dépend très fort de la qualité du bois employé. Il y a pellets et pellets et les bons ( allemands ) coutent cher.

    riri

  25. #20
    ririmason

    Re : (pollution du) chauffage au bois ; vers une interdiction totale ?

    Voici une proposition de loi californiene sur les appareils de chauffage au bois et pellets. En fait il faut aller en page 1-2 ou un beau graphique nous montre que dans la région de San Francisco, les jours gris et froids, le chauffage au bois est responsable de 33% de la pollution aux PM loin devant l'automobile, les centrales électrique etc...

    Le reste de la proposition contient des éléments interessants comme par exemple l'interdiction de fumée visible sauf durant 6 minutes par heure...

    Pour le reste, les passionnés liront.

  26. #21
    ririmason

    Re : (pollution du) chauffage au bois ; vers une interdiction totale ?

    Pour ceux qui se chauffent aux pellets voici un petit article permettant de distinguer les bons pellets des mauvais.

  27. #22
    fred001

    Re : (pollution du) chauffage au bois ; vers une interdiction totale ?

    bonsoir,
    D'accord avec toi riri , le bois aussi est source de pollution , mais faut- il pour autant le ranger auprès des autres sources d'énergies dites "fossiles"(beaucoup plus gourmandes en énergie grise).
    tout ce que je sais ( et c'est pas grand chose) c'est que le bois participe à l'effort écologique que nous défendons tous et que si ces particules avaient un réel effet sur notre santé , nos ancêtres des siècles passés nous en auraient averti.cela voudrait dire que la pollution actuelle n'est pas dû au dernier siècle mais aux 15 derniers passés.
    en tout état de cause , le mieux n'est il pas de trouver de nouvelles solutions pour trouver des améliorations à ces systèmes plutôt que de les interdire.
    personnellement, je suis pour le progrés et l'évolution intelligente.tout interdire comme nos amis canadiens est parfois un peu excessif.

  28. #23
    Le Jeck

    Re : (pollution du) chauffage au bois ; vers une interdiction totale ?

    Citation Envoyé par fred001 Voir le message
    nos ancêtres des siècles passés nous en auraient averti.cela voudrait dire que la pollution actuelle n'est pas dû au dernier siècle mais aux 15 derniers passés.
    Ben ils ne savaient pas toujours ce qui leur arrivait ... les connaissances techniques et chimiques n'étaient pas ce qu'elles sont actuellement.

    Pour info, le fameux smog londonien qu'on voit (ou dont on parle) dans les films était dû à la pollution au charbon ....

    Une fois que le charbon n'a plus été une source principal de combustible cela a diminué.

    Il ne faut pas non plus oublier que la population a fortement augmenté ces dernières décénnies. Donc quand il y avait moins de population il y avait moins de pollution. De plus, les familles vivaient ensemble, ce qui fait que les foyers (maisons dans ce cas ci) comptaient plus de monde. Tandis que maintenant de combien de personnes est composé un ménage ? 1 ? 2 ? 3 ? 4 ? 5? (ce qu'on appelle une famille nombreuse. Cela fait donc nettement plus de foyers (feux dans ce cas ci).

  29. #24
    fred001

    Re : (pollution du) chauffage au bois ; vers une interdiction totale ?

    d'ou l'importance de se pencher dés aujourd'hui sur les solutions de dépollution de nos systèmes de chauffage qui se multiplie au rythme de ces foyers de plus en plus nombreux.
    nous n'arréterons pas cette évolution , donc autant l'accompagner au mieux avec des solutions écologiques.
    s'il on dit aujourd'hui à tout le monde que le chauffage au bois est nocif ,alors que ce concept est mis en avant par nous même depuis plusieurs années, n'est ce pas là faire le jeu des entreprises pétrolières.

  30. Publicité
  31. #25
    dedal

    Re : (pollution du) chauffage au bois ; vers une interdiction totale ?

    .
    Bonsoir,

    Je crois qu'il reste quelques avantages clés au combustible bois bûche.

    1 - La source est renouvelable et tout le monde s'accorde pour dire que la forêt française (pour ce qui la concerne) croît régulièrement (1) - ainsi on n'épuise pas les réserves pour les générations futures, et sans pour autant avoir à les conserver à des usages plus... nobles (?).

    2 - En filière courte, l'énergie grise de ce combustible est très réduite, alors même que celles des énergies fossiles est à mon sens très souvent sous-estimée (prise en compte de la totalité des aspects de production, y compris les aspects accessoires mais nécessaires, les opérations de déconstruction et/ou de dépollution, etc...).

    3 - C'est très adapté au chauffage de zones mal desservies par les réseaux d'énergie fossiles, et les zones, assez larges à mon sens, où les densités de populations ne justifie pas le développement de réseaux industriels bien plus coûteux en énergie que des filières courtes de combustibles bois. Probablement ne doit-on pas raisonner pour les agglomérations de Montréal ou de Paris comme pour le Causse Méjean, ou le Plateau de Millevaches.

    4 - Le bilan de CO2 est neutre. Donc très inférieur aux énergie fossiles, et même sans que soit pris en compte, à mon avis, la totalité du CO2 imputable à celles-ci (cf point 2). Celui du CO peut-être réduit à des taux très faibles (voir ce document). Et celui du dioxyde de souffre est plutôt meilleur que les énergies fossiles, sauf s'agissant du gaz naturel.

    5 - Le rayonnement du PdM c'est le top. Ah... non ok ; ça c'est pas un avantage environnemental ou alors très direct...


    Donc, je crois vraiment qu'il ne faut pas jeter le bébé avec l'eau du bain, et en ce sens la décision de la ville Montréal est, quand même, surprenante voire [censuré].

    Mais... comme le dit LeJeck, nos connaissances avancent. Et dans le même temps nos densités de population, notre éparpillement (par foyer), etc... Bref notre impact augmente. Tout pousse donc à :
    1 - Identifier et quantifier précisément les polluants issus du chauffage domestique au bois (bûche). De ce que j'en ai compris, ça se regroupe essentiellement en : CO2, CO, dioxyde de souffre, oxydes d’azote, composés organiques volatiles et hydrocarbures aromatiques. Quand même.
    2 - Explorer les techniques (de combustion, ou autres) qui permettent de réduire ces polluants à des seuils acceptables.

    Si les émissions de particules fines, et dans une moindre mesure de CO, sont les points noirs de ce combustible, on peut (on doit) certainement y faire quelque chose.

    Moi je ne serais pas choqué que soit imposé des filtres électrostatique sur les cheminées de nos maisons. Reste à évaluer le bilan entre poussières retenues et conso électrique (même si les nuisances sont différentes), mais j'ose croire qu'il est positif (en faveur du filtre).


    (1) Incidemment, la forêt française qui croît, c'est un autre avantage auquel je suis très sensible et attaché. Même s'il ne s'agit pas de forêts profondes ou primaires (...), ça peut être des espaces et refuges supplémentaires pour la biodiversité animale et végétale. Ce n'est pas rien non plus.
    .
    Dernière modification par dedal ; 07/02/2009 à 01h57.
    - et le chameau dit à la chamotte : masse-moi, c’est au poil... -

  32. #26
    dedal

    Re : (pollution du) chauffage au bois ; vers une interdiction totale ?

    .
    Pour les différents taux de polluants selon les énergies utilisées, il y a le tableau ci-joint, issu de cette page. Certainement peut-on croiser cette source avec d'autres. Et probablement il n'y aura pas de consensus. Mais ce sont déjà des indications.

    Nom : tab.jpg
Affichages : 272
Taille : 32,4 Ko
    - et le chameau dit à la chamotte : masse-moi, c’est au poil... -

  33. #27
    gil67

    Re : (pollution du) chauffage au bois ; vers une interdiction totale ?

    salut,

    le PDM est une excellente solution, température très élevées, ... que du bon.
    Cependant, pour l'avenir il est préférable de ne plus chauffer du tout. Le bois est surtout un très bon matériaux et il ne faut pas le réduire à un simple combustible. Il en est de même pour le pétrôle qu'il est préférable d'employé comme matière première pour les isolants.
    Il est essentiel d'accepter que le chauffage ne répond qu'à un besoin lié à une mauvaise conception de l'habitat.
    La forêt croit mais il faut se servir de ce matériaux en exploitant l'ensemble de ses qualités.

  34. #28
    chatelot16

    Re : (pollution du) chauffage au bois ; vers une interdiction totale ?

    l'avantage du chauffage au bois est la simplicité : le bilan carbone est bon , mais ca ne vaut rien pour les grandes ville ou la fumé risque de s'accumuler dangereurement : c'est bon pour les campagne ou le circuit des buches est tres court

    mettre des filtre sur les chaudiere a bois ? c'est encore un cout supplementaire sans augmenter le rendement : et donc diminuer le rendement global en comptant le remplacement du filtre...

    ma solution preferé : separer la combustion en 2

    premiere partie : gazogene

    intermediaire : epuration du bois avec recuperation d'une petite quantité de methanol et d'acetone

    deuxieme partie : groupe electrogene et cogeneration

    non seulement le rendement total est meilleur mais ca fait une certaine quantité d'electricité qui a encore plus de valeur que la chaleur seule

    c'est un peu compliqué mais ca a des avantage : ca utilise efficacement n'importe quel bois meme vert ca resoud le probleme de ceux qui brulent du bois vert quand il n'y a plus de bois bien sec disponible

    l'epuration du gaz recupere une petite quantité de carburant liquide a mettre dans les vehicules !

    l'epuration du gaz peut neutraliser efficacement les acide produit si on brule des dechet : beaucoup plus simple que d'epurer la fumé d'un incinerateur , ou les reactifs basique sont gaspillé par le gaz carbonique

    le gazogene peut etre centralisé pour plusieurs maisons : certain aurait l'instalation complete et vendrait le gaz a des voisins qui ne veulent pas s'occuper du stockage de bois et de l'entretient du materiel

    en ville c'est des batiment public qui pouraient etre equipé de ce genre d'usine a gaz et vendre le gaz seul aux autre consomateurs

    on vera un jour des centrales electrique a gazogene : chauffant les maisons proches avec de l'eau chaude et les maisons plus lointaine avec du gaz

    ce n'est pas des idée en l'air : tout a deja existé en differente partie depuis 1850 : il ne reste plus qu'a rassembler les morceau et construire du materiel moderne

  35. #29
    gil67

    Re : (pollution du) chauffage au bois ; vers une interdiction totale ?

    Citation Envoyé par chatelot16 Voir le message
    mettre des filtre sur les chaudiere a bois ? c'est encore un cout supplementaire sans augmenter le rendement : et donc diminuer le rendement global en comptant le remplacement du filtre...
    le rendement d'un PDM est déjà très élevé. Un filtre ne coût rien comparé à la solution que tu proposes. Les micro cogénérateurs fonctionnent parfaitement en produisant de l'électricité et de la chaleur. Mais cela n'enlève rien à la pollution de la combustion du bois.
    La vraie solution, c'est l'isolation, il faut arrêter de considérer que le chauffage a une quelconque fonction dans un habitat bien conçu.

  36. #30
    dedal

    Re : (pollution du) chauffage au bois ; vers une interdiction totale ?

    .
    Je ne suis pas loin d'être totalement d'accord avec toi... si ce n'est que j'aurais dit "la vraie solution, c'est le bioclimatisme (1)", c'est à dire isolation et chauffage passif. C'est donc bien le chauffage actif, qui consomme de l'énergie, qui devrait être, idéalement, absent d'une maison bien conçue. Et là encore les solutions sont connues, éprouvées, relativement simples, voire de simple bon sens, et même diffusées. Peut-être pas depuis 1850, mais depuis 40 ou 50 ans sans problème.

    (1) bioclimatisme au sens d'une adaptation suffisante de la maison aux conditions climatiques environnantes - se protéger des déperditions et capter les apports passifs - pour se passer de chauffage actif. Donc, l'isolation en est une composante essentielle, mais pas la seule.
    Personnellement, et pour rester sur le sujet de la pollution, j'aimerais qu'y soit toujours inclue la notion d'énergie grise. Le pétrole pour fabriquer de l'isolant, ça ne me convient pas beaucoup. Ressource finie, coûteuse en énergie - et polluante - à produire, à transformer, à recycler... Si les même investissements avaient mis en développement sur d'autres filières que le pétrole, on n'aurait peut-être pas cet appel permanent vers une "ressource" qui nous paraît, aujourd'hui, très bon marché.



    Pour revenir au sujet... Il reste donc quand même la question de milliers (millions) de foyers dont il est intéressant qu'ils puissent utiliser la biomasse en chauffage actif (à défaut de mieux), et si possible dans les meilleurs conditions possibles de rejets polluants.
    Plutôt que d'interdire toute installation de foyer à bois, quelqu'en soit le type, en chauffage domestique, la ville de Montréal aurait pu :
    1 - restreindre, sinon interdire, l'usage des appareils de chauffage au bois dépourvus de capacité de combustion à haut rendement - ce qui aurait pu, avec le point 2, avoir un impact rapide sur la pollution atmosphérique de l'agglomération.
    2 - faire une campagne massive d'information sur les bons usages d'un chauffage au bois (à moins de considérer qu'il n'y ait aucun bon usage...).
    3 - enfin, et surtout, interdire toutes nouvelles constructions qui ne respectent pas un cahier des charges très strict en matière d'isolation, d'apports passifs et d'énergie grise.

    Mais là, ce ne sont pas les vendeurs de poêles qui auraient grogné, mais les industriels du bâtiment et des énergies fossiles. C'étaient d'autres enjeux.

    En france, la norme de construction individuelle reste toujours agglo de ciment, polymachin intérieur, placo et VMC.
    Ma maison de 3 siècles d'âge a, sur pas mal de points, plus de qualités que ça...
    .
    Dernière modification par dedal ; 07/02/2009 à 16h25.
    - et le chameau dit à la chamotte : masse-moi, c’est au poil... -

Page 1 sur 6 12 3 4 5 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Comment lutter contre l'humidité
    Par frapou dans le forum Matériel astronomique et photos d'amateurs
    Réponses: 10
    Dernier message: 12/05/2009, 06h46
  2. comment lutter contre la buée
    Par Pepito59 dans le forum Matériel astronomique et photos d'amateurs
    Réponses: 6
    Dernier message: 25/01/2008, 21h56
  3. Comment lutter contre l'obésité ?
    Par Igothigh dans le forum Discussions scientifiques
    Réponses: 24
    Dernier message: 22/03/2007, 14h53
  4. TPE : comment lutter contre la pollution de l'eau : la station d'épuration
    Par deb-deb dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 1
    Dernier message: 18/10/2006, 10h43
Découvrez nos comparatifs produits sur l'univers de la maison : climatiseur mobile, aspirateur robot, poêle à granulés, alarme...