Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 7 sur 7

Déperditions par renouvellement d'air



  1. #1
    coyotosaure

    Question Déperditions par renouvellement d'air


    ------

    Bonjour

    Je suis en train de calculer (essayer de calculer ) les déperditions thermiques de ma (future) maison.
    Si je comprends bien, elles se décomposent en:

    -déperditions par transmission (à-travers les parois), et
    -déperditions par renouvellement d'air.

    Pour le calcul des déperditions par transmission, je crois que c'est bon ... enfin, j'espère
    J'arrive à 4.265 W (température de base = à -10°)

    Pour les déperditions par renouvellement d'air, c'est là que j'ai besoin d'aide
    Je trouve la formule 0.34 x (Qv + Qs) x delta t°.
    Qv représentant le volume d'air renouvelé.

    Dans le cas d'une VMC simple flux hygro, doit-on prendre en compte:

    - soit uniquement l'air chaud qu'on extrait via la VMC simple flux,
    - soit l'air chaud qu'on extrait + l'air froid (à réchauffer) qu'on fait rentrer.

    Dit comme ça, ça me semble logique de comptabiliser les deux, mais je n'ai pas trouvé de réponse claire dans le forum, ... c'est peut-être moi qui lit mal

    Autre chose (encore une question ), doit-on également prendre en compte la ventilation "non contrôlée" de la maison ?
    J'entends par là les infiltrations / exfiltrations d'air qui ne sont pas voulues et qui résultent d'une étanchéité imparfaite.
    Si oui, quelle valeur doit-on prendre:

    - 0,6 (volume habitable) par heure (maximum admissible pour prétendre au "standard passif" si j'ai bien compris),
    - 1 (volume) par heure (ce qui correspondrait à une étanchéification bien réalisée)
    - 1,5 (volume) par heure (correspondant à une construction sans précaution particulière)

    Merci d'avance.


    -----

  2. Publicité
  3. 📣 Nouveau projet éditorial de Futura
    🔥🧠 Le Mag Futura est lancé, découvrez notre 1er magazine papier

    Une belle revue de plus de 200 pages et 4 dossiers scientifiques pour tout comprendre à la science qui fera le futur. Nous avons besoin de vous 🙏 pour nous aider à le lancer...

    👉 Je découvre le projet

    Quatre questions à explorer en 2022 :
    → Quels mystères nous cache encore la Lune 🌙 ?
    → Pourra-t-on bientôt tout guérir grâce aux gènes 👩‍⚕️?
    → Comment nourrir le monde sans le détruire 🌍 ?
    → L’intelligence artificielle peut-elle devenir vraiment intelligente 🤖 ?
  4. #2
    coyotosaure

    Re : Déperditions par renouvellement d'air

    Personne ?

  5. #3
    Yoghourt
    Animateur Habitat

    Re : Déperditions par renouvellement d'air

    'lo,
    Est-ce que tu as jeté un oeil aux formules de ma feuille de calcul concernant la ventilation?
    Pour une VMC simple flux autoréglable, il faut juste prendre en compte le réchauffement de l'air froid entrant, et la conso du moteur.
    A moins que la maison ne soit une passoire, le flux de la VMC sera largement supérieur aux courants d'air parasites.
    Comme tu considères une VMC hygro, c'est encore plus simple: le flux effectif sera approximativement celui qui maintient ta VMC en petite vitesse, qui est lié à l'hygrométrie moyenne de l'habitat. Il suffit alors de rechercher le ratio petite vitesse/grande vitesse qui permet d'atteindre cette hygrométrie moyenne à l'équilibre. Les fuites peuvent être assimilées à une majoration de la petite vitesse. En grande vitesse, outre que le débit est normalement essentiellement celui de la VMC, les fuites sortantes se retrouvent aussi minimisées par la dépression intérieure plus importante. Les fuites entrantes, on s'en occupe pas plus que ça: ça s'assimile au pire à des entrées d'air supplémentaires, ce qui ne change pas grand chose côté énergétique.

    Au fait, si les fuites représentent 1 vol/h, c'est plus une maison mais une passoire!
    La surface des fuites admises pour le label passivhaus, c'est de l'ordre de la surface d'une carte de crédit.
    éco-rénovation: l'aïkido du BTP

  6. #4
    coyotosaure

    Re : Déperditions par renouvellement d'air

    Merci pour ta réponse Yoghourt

    Je n'arrive malheureusement pas à ouvrir ta feuille de calcul.
    Mais j'ai essayé de comprendre ceci: http://www.thermexcel.com/french/ressourc/deperdit.htm
    et ceci: http://pagesperso-orange.fr/herve.si...erd_rt2000.htm

    Pour les fuites, j'ai lu ça ici: http://www.maisonpassive.be/spip.php?article38 et ici: http://www.maisonpassive.be/IMG/pdf/...el-2009-FR.pdf

    Donc, si on s'applique, 0.6 vol/h (test d'étanchéité à l'air n50), ce n'est pas hors de portée ? Ce serait même plutôt une sorte de minimum syndical si je te suis ?

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #5
    Yoghourt
    Animateur Habitat

    Re : Déperditions par renouvellement d'air

    (cf la discussion "outils de calcul", où il y a des explications pour résoudre le pb d'ouverture de la feuille)
    La formule de thermexcell prend en compte forfaitairement l'effet du vent. Est-ce bien justifié et significatif?
    En France, nos chers pondeurs de normes de calcul, épaulés par le CSTB, ont jusqu'ici dit que les apports solaires sur les parois opaques étaient négligeables. Lentement mais sûrement, le CSTB est en train de changer de fusil d'épaule, ne serait-ce que pour le toit. Faute d'article de fond, je ne suis pas du tout convaincu par la règle donnée par thermexcell (qui s'appuie essentiellement les règles officielles).

    Normalement, on vise un bâti étanche à l'air sauf en ce qui concerne les points de ventilation normaux. Sauf à viser l'habitat passif, ça doit être négligeable devant le reste. Au pire, ça peut être assimilé à une majoration du débit de ventilation.

    Le 0.6 volume/heure indiqué dans le vademecum PHPP concerne le test d'infiltrométrie. Ce n'est pas le débit typique des fuites en utilisation normale du bâtiment, sinon on n'aurait pas besoin de ventiler!

    Pour s'en convaincre, considérons un appartement type T2 (2 pièces +cuisine+Sdb+wc) de 50m² avec plafond à 2m50 et WC séparé
    VMC autoréglable => (30+15+15)/(2.5*50) = 0.48 volume/heure < 0.6/h
    éco-rénovation: l'aïkido du BTP

  9. #6
    coyotosaure

    Re : Déperditions par renouvellement d'air

    Merci de ta réponse Yoghourt

    J'ai réussi à ouvrir ta feuille de calcul

    Citation Envoyé par Yoghourt Voir le message
    Le 0.6 volume/heure indiqué dans le vademecum PHPP concerne le test d'infiltrométrie. Ce n'est pas le débit typique des fuites en utilisation normale du bâtiment, sinon on n'aurait pas besoin de ventiler!
    Pour la valeur des fuites basées sur le résultat d'un test d'infiltrométrie, ... je me disais bien aussi que c'était énorme

    Je me plonge dans l'outil de calcul

    Merci encore.

  10. Publicité
  11. #7
    invite3517
    Invité

    Re : Déperditions par renouvellement d'air

    Yogourth, peut-on comparer un test d'infiltrométrie réalisé sous 50Pa avec une utilisation normale à pression atmo ? Car si on ne dépasse pas 0.6 sous 50Pa, ça doit pas fair grand chose à la pression atmo... Inversement, si on faisait le test avec les trous de la VMC, sous 50Pa, j'imagine qu'on aurait un sacré renouvellement...

Discussions similaires

  1. Saturation d'un entonnoir par flux d'air
    Par Khwartz dans le forum Physique
    Réponses: 32
    Dernier message: 11/05/2015, 07h58
  2. déperditions par le sol
    Par LuNaTicK dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 6
    Dernier message: 12/03/2009, 10h26
  3. Ventilation lame d'air par l'intérieur ou par l'extérieur?
    Par Ledom dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 4
    Dernier message: 10/03/2007, 23h53
  4. Chauffage par récupération d'air chaud
    Par moogly dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 8
    Dernier message: 03/10/2006, 10h57
  5. isolation par comblement du vide d'air dans les murs
    Par tgperso dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 16
    Dernier message: 19/04/2006, 21h52
Découvrez nos comparatifs produits sur l'univers de la maison : climatiseur mobile, aspirateur robot, poêle à granulés, alarme...