Répondre à la discussion
Page 4 sur 6 PremièrePremière 4 DernièreDernière
Affichage des résultats 91 à 120 sur 168

Laisser le chauffage, c'est plus économique?



  1. #91
    cornychon

    Re : laisser le chauffage, c'est plus economique ?


    ------

    J'avais cru lire que tu consommais 3 m3 en moins si tu baissais ton chauffage de 2°C pendant 24 h.
    En conséquence, ne pas prendre en compte mon message ci-dessus ! !

    -----

  2. Publicité
  3. #92
    gennyF

    Re : laisser le chauffage, c'est plus economique ?

    Citation Envoyé par SK69202 Voir le message
    Bonsoir,

    Ben si, sinon la méthode serait appliquée par tous depuis belle lurette et c'est là à mon avis le problème, la remise en température de la maison coûte t-elle plus que l'économie réalisée, en énergie, en perte de confort etc., d'où mes remarques sur le temps que l'on est prêt à attendre pour retrouver son confort habituel.

    Tu ne tueras pas cette fausse idée, le confort est une notion propre à chacun et c'est pas parce qu'une norme ou une doctrine de vie dit c'est mieux tant, que cela est accepté par tous.

    @+

    Bon sang. Je ne cherche pas a faire passer des normes sur le confort. Je ne dit pas qu'il ne faut pas chauffer la maison.

    C'est un question techinique ou on n'a pas besoin de se chacher a derrier une concept indefinissable comme "le confort".

    Si on veut du 24 degrees quand on est a la maison. et bien on met une programmation pour chauffer 24C qui declanche une heure avant qu'on arrive.

    Si on veut dire "je m'en fous de l'ecologie, des economie, je me fait pas chierer. Je mets le chauffage octobre-avril et je ne cherche pas", on ne discute pas.

    Mais je croire qu'il y a beaucoup de gens que cherchent reélement a reduire leurs impactes perso, de faire economiser nos resources et simplement a faire des economies sur ses factures. Ca ne les aide pas ses fausses idees.

    Donc je me repete:
    Il me semble que on est tous d'accord que baisser le consigne de 2C permet de faire des economies. Donc on est d'accord qu'on ne perd pas cet economie on rechauffant par la suite.

    Alors, par quel raisonnement ce logique s'inversera ? A quel temperature? 4C, 8C, 12C ?
    Apres six pages de commentaires j'attend toujour une reponse claire et simple.
    Dernière modification par gennyF ; 18/11/2009 à 09h22.

  4. #93
    rbobeda

    Re : laisser le chauffage, c'est plus economique ?

    La consommation d'énergie pour chauffer une maison dépend de la différence entre la t° int et la t° ext. A partir du moment ou on abaisse la t° int, alors la dépense d'énergie est forcément plus faible.
    Remonter la maison à la température initiale après une certaine période ne peut pas dépenser plus d'énergie que ce qui a été économisé pendant cette période. C'est une loi physique. En revanche une partie de l'économie réalisée sera perdue lors de la remise en température, c'est normal, mais jamais plus que ce qui a été économisé. Sinon, en faisant l'inverse (en surchauffant et en laissant refroidir) on serait en droit de se demander si on ne récupérerait pas plus d'énergie que pour surchauffer Là, si ça marche, il y a un business à monter, ça devrait intéresser du monde
    Le point clé est bien le confort : si la maison a une certaine inertie, il ne sera pas possible de la remonter en température en 15 minutes. Pour des maisons à très forte inertie, cela peut prendre plusieurs heures, voire plusieurs jours si elles sont restées à température basse pendant longtemps, et surtout si elles sont mal isolées.
    Donc à la question posée dans le titre du message, la réponse est définitivement NON.
    Mais la question n'est pas forcément pertinente. Le vrai problème c'est de savoir combien de temps il faudra pour remonter à la température de confort, et si l'habitant est d'accord pour se les geler pendant ce laps de temps. Là, pas de réponse universelle : ça dépend de la maison en question (isolation, inertie, etc...)

  5. #94
    nanard1979

    Re : laisser le chauffage, c'est plus economique ?

    Je suis tout à fait d'accord...

    Tiens je rajoute mon grain de sel :

    J'ai une maison avec chauffage electrique par radiant, piloté par un programateur hebdo gestionnaire d'energie.

    Mon programateur descend la consigne à 16° pendant les phases d'abscence (9h à 17h30) sachant que mon épouse et moi rentrons du boulot a partir de 18h.

    Quand nous rentrons du travail, la maison est chaude et confortable.

    (sauf les jours rouge du tarif tempo où la maison est alors à 16° et où nous alumons alors le poele => nous acceptons cet "inconfort" et ne le considererons pas... cet inconfort étant très relatif, 30min apres la maison étant de nouveau chaude et confortable...)

    Je pense que personne ici ne me réussira à me prouver que je n'économise rien (au contraire) avec cette méthode, par rapport à la même maison, aux mêmes horaires en chauffant en continue...

    On va me dire : avec ta régulation tu ne "coupes" pas réellement le chauffage...

    OK, si je fais la même chose avec une prise pilotée par horloge qui "coupe" mes radiateurs, la seule diférence est que la t° risque de descendre sous les 16° avec un risque d'inconfort plus grand (certaines masses inertielles n'étants pas remontées en température à notre retour) en dehors de ça quelle différence ?

    Pour moi il est crucial de pouvoir dire aux gens qu'on peut baisser (je n'ai pas dit couper...) le chauffage en leur absence (économies) sans sacrifier le confort a condition de chauffer la maison avant leur retour (et celà passe par un minimum de "programation" même simpliste).

    Reste le cas des tarifs variables qui impose de se creuser un peu la tête et fait que je "relance" mon chauffage en cours de nuit (en heures creuses) pour avoir moins de température à ratrapper le matin (en heures pleines).

  6. #95
    SebMP35

    Re : laisser le chauffage, c'est plus economique ?

    Les déperditions sont proportionnelles a l'ecart de température entre l'intérieur et l'extérieur.
    Plus on diminue cet écart plus on diminue les besoins de chauffage.
    C'est parfaitement clair.
    Plus la température intérieur est faible, plus on valorise les apports solaires.
    Cela va encore dans le sens d'une baisse de la consigne pendant une absence.
    Si l'on s'arrête a cela, il faut baisser la consigne pendant une période d'absence.

    Ensuite il faut réfléchir a 2 points : le comportement de la maison et le comportement du système de chauffage.

    Lorsque l'on coupe le chauffage, la température baisse en général (pas toujours quand même, elle monte en ce moment chez moi chauffage éteint). La rapidité de cette baisse dépend de l'inertie, de l'isolation et des apports internes et solaire.

    Quand on reviens, on souhaite qu'il fasse la température de consigne. Il faut donc que le chauffage soit remis en route avant .... et ce temps dépends de la température à remonter, de l'inertie, des déperditions ....
    Si le moyen de chauffage a le même rendement quelque soit son mode de fonctionnement, pas d'ambiguité .... chauffage a fond le moins longtemps possible pour atteindre la température de consigne.

    Si le rendement (economique ou ecologique) du chauffage dépend des ses conditions d'emploi, il se pourrait que l'abaissement de température en absence soit néfaste.
    ex PAC dont le COP depend de la tempéarture de sortie donc température radiateur ou PC. Plus on veux de puissance, plus il faut une température du moyen de chauffage élevé et plus le rendement baisse.
    ex chaudiere a condensation. Si l'on souhaite réchauffer vite .... on ne condense plus.
    ex radiateur elec ... si l'on souhaite utiliser toute la puissance pour echauffer vite, puissance max au compteur peut etre dépasser.
    Ces exemples montrent, je crois, que le rechauffement peut-être pénalisant d'un point de vue economique ou ecologique.

    Chez moi, quand je ne suis pas là et que c'est prévu, le chauffage est a une température de consigne qui fait qu'il ne se mets pas en route ..... ou alors au bout de tres longtemps quand il fait -10°.
    La température depart chaudière est calculée en fonction de la température exterieure (prise en compte des conditions climatique), modulée par la température interne (prise en compte des apports internes, solaires, du fait que la maison c'est refroidit ou non). Au moment du changement du mode de consigne (reduit à normal), cette température départ chaudière est augmentée un peu pour améliorer le temps de montée en tempéarture de la maison.

    Je pense que l'on peux dire au gens en général de baisser le chauffage pendant absence.

  7. #96
    KroM67

    Re : laisser le chauffage, c'est plus economique ?

    edit: oups c'était une réponse au post de GennyF de 9h18...

    La réponse claire et simple est : ça dépend.

    Une foultitude de facteurs interviennent dans le calcul. Affirmer péremptoirement que telle ou telle solution est universelle n'a aucun sens. Même Richard est d'accord pour dire qu'en cas d'absence il faut baisser la consigne de quelques degrés.


    Citation Envoyé par kinette Voir le message
    Bonjour,
    Ce que je veux faire passer ce n'est pas le résultat d'études individuelles, mais bien l'idée qu'on optimise une courbe et que la réponse ne sera jamais "c'est optimal d'arrêter de chauffer" ou "c'est optimal de chauffer en continu" [...]
    Cordialement,
    K.
    Oui j'avais bien compris, et je trouve les quelques liens effectivement intéressants, ce n'était pas ironique. (parfois quand je me relis je trouve que ça manque de "formes", j'en suis désolé...)

    La logique floue permettra sans doute un jour d'optimiser les gains et pertes, notamment dans les collectifs et les bâtiments du tertiaire, si ce n'est déjà le cas... Il serait néanmoins dommage que cette solution se substitue à une conception réfléchie des dits bâtiments, car on sait aujourd'hui que des choix simples et peu couteux permettent de réelles économies, en chauffage comme en climatisation.

  8. Publicité
  9. #97
    nanard1979

    Re : laisser le chauffage, c'est plus economique ?

    Je comprend mieux...

    Si on modelise de façon simpliste la maison comme une masse thermique dans une enveloppe isolante, on a :
    o Un régime continu (températures stabilisées) durant lequels les pertes dépendent :
    - de la qualité de l'enveloppe (isolation, étanchéité etc...)
    - de la différence de t° interieur / exterieur.

    o Si les températures varient, il faut en outre composer avec l'inertie de la maison.
    - Baisse de la température interieure => la masse inerte de la maison "fournit" de l'energie en se refroidissant.
    - Hausse de la température interieure => la masse inerte de la maison "consomme" de l'energie en se réchauffant.

    L'enveloppe et la masse inerte de la maison étant a priori constantes. L'ernergie qu'on économise se résume aux "fuites" moins importantes liées au delta de température interieur exterieur plus faible durant la baisse de température.
    Il faudra ensuite autant d'energie pour rechauffer la maison qu'on en a perdu en la laissant se refroidir.

    Reste le cas du rendement du système chauffant => il faut optimiser la température de consigne afin de ne pas perdre les gains de la baisse de température dans une perte de rendement à la remise en température.

    J'ai bien résumé ?

  10. #98
    KroM67

    Re : laisser le chauffage, c'est plus economique ?

    non rien, erreur.

  11. #99
    Philou67

    Re : laisser le chauffage, c'est plus economique ?

    Citation Envoyé par SebMP35 Voir le message
    Si le rendement (economique ou ecologique) du chauffage dépend des ses conditions d'emploi, il se pourrait que l'abaissement de température en absence soit néfaste.
    ex PAC dont le COP depend de la tempéarture de sortie donc température radiateur ou PC. Plus on veux de puissance, plus il faut une température du moyen de chauffage élevé et plus le rendement baisse.
    ex chaudiere a condensation. Si l'on souhaite réchauffer vite .... on ne condense plus.
    ex radiateur elec ... si l'on souhaite utiliser toute la puissance pour echauffer vite, puissance max au compteur peut etre dépasser.
    Ces exemples montrent, je crois, que le rechauffement peut-être pénalisant d'un point de vue economique ou ecologique.
    C'est me semble-t-il justement tout l'intérêt des courbes de chauffe que de garantir un rendement optimal.
    Ensuite, la modulation de la consigne (en température et en durée) sera limitée par la perte de confort que l'on accepte.

    En tout cas, les liens de Kinette offrent me semble-t-il d'excellentes explications sur les courbes de chauffe. Merci.
    :'( Plus j'apprends, et plus je mesure mon ignorance

  12. #100
    SebMP35

    Re : laisser le chauffage, c'est plus economique ?

    Les courbes de chauffe adaptent la température de départ chaudière en fonction de la température externe.
    C'est insuffisant.
    De suite il fait 12° dehors, il n'est pas encore 11h. La chaudière est arrété depuis au moins 3h. La température dans la maison est passé de 19° à 21° avec les apports solaires et interne.
    A 20°, le circulateur se coupe pour limiter la conso electrique ...

    Un autre jour, il fera 12° et je serais dans le brouillard .... Cela durera peut-être plusieurs jours .... il faudra un peu de chauffage.

    Bref sans utilisation de la température interne, c'est ingérable dans une maison bien isolée et bien orientée !

  13. #101
    gennyF

    Re : laisser le chauffage, c'est plus economique ?

    Bon, il me semble que arguement de base est atabli. Il y a moin de deperditions si on laisse refroidir. Donc il y des economies a faire avec cette stratégie.

    Si le rendement (economique ou ecologique) du chauffage dépend des ses conditions d'emploi, il se pourrait que l'abaissement de température en absence soit néfaste.
    ex PAC dont le COP depend de la tempéarture de sortie donc température radiateur ou PC. Plus on veux de puissance, plus il faut une température du moyen de chauffage élevé et plus le rendement baisse.
    ex chaudiere a condensation. Si l'on souhaite réchauffer vite .... on ne condense plus.
    ex radiateur elec ... si l'on souhaite utiliser toute la puissance pour echauffer vite, puissance max au compteur peut etre dépasser.
    Ces exemples montrent, je crois, que le rechauffement peut-être pénalisant d'un point de vue economique ou ecologique.
    je suis d'accord, il se peut que certains appareils de chauffage serait plus ou moins efficace avec un ecart plus grand. La, il faut rentrer dans les détails pour voir a que point cela defait les economies des deperditions.

    Donc les economies reels dans une installation spécifique depends beaucoup de facteurs. Il ne faut pas dire d'office que couper le chauffage reviens plus cher (comme "l'expert" a dit a mon voisin avec une radiateur bain de huile) .

    Il serait interessant a discuter des cas specifiques mais j'invite ceux qui sentent l'envie a commencer une autre discussion. Celle-la étant déja trop longe.

    merci a tous

  14. #102
    SebMP35

    Re : laisser le chauffage, c'est plus economique ?

    Citation Envoyé par gennyF Voir le message
    Il ne faut pas dire d'office que couper le chauffage reviens plus cher (comme "l'expert" a dit a mon voisin avec une radiateur bain de huile) .
    Et encore plus dans ce cas là ...

  15. Publicité
  16. #103
    dolf7

    Re : laisser le chauffage, c'est plus economique ?

    Bjr
    Oui comme le dit seb, il faut une sonde ext + un thermo inter pour faire la difference entre les deux et ajuster la t° du batiment en fonction
    (comme sur le sujet de ludocool,il me semble ..)
    --De l’audace, encore de l’audace, toujours de l’audace-Danton,le 02 sept 1792--

  17. #104
    KroM67

    Re : laisser le chauffage, c'est plus economique ?

    De ce que j'ai compris, la courbe de chauffe tient compte de la température externe une fois le régime stationnaire établi, mais celà n'exclue pas une régulation interne.

    Mais moins les pertes et gains sont liés à la température extérieure, moins ce modèle de régulation sera pertinent.

    Dans une maison bioclimatique on pourra par exemple se baser sur la production d'un panneau solaire pour asservir la température de l'eau.
    Ceci dit dans une maison bioclimatique qui se respecte, nul besoin de chaudière et de fluide caloporteur...
    Dernière modification par KroM67 ; 18/11/2009 à 11h22.

  18. #105
    SebMP35

    Re : laisser le chauffage, c'est plus economique ?

    C'est clair mais la mienne n'est pas bioclimatique c'est pour ca qu'elle a une usine a gaz !
    Dernière modification par Philou67 ; 18/11/2009 à 11h53. Motif: Citation inutile

  19. #106
    gennyF

    Re : laisser le chauffage, c'est plus economique ?

    c'est fait:

    http://forums.futura-sciences.com/ha...ml#post2673417

    discussions specifiques sur la fonctionnement d'un tel out tel technique de chauffage pour etre continues la-bas. Merci.

  20. #107
    poulif

    Re : laisser le chauffage, c'est plus economique ?

    Citation Envoyé par gennyF Voir le message
    Bon, il me semble que arguement de base est atabli. Il y a moin de deperditions si on laisse refroidir. Donc il y des economies a faire avec cette stratégie.
    Farpaitement.

    Par contre,

    Citation Envoyé par SebMP35
    Si le rendement (economique ou ecologique) du chauffage dépend des ses conditions d'emploi, il se pourrait que l'abaissement de température en absence soit néfaste.
    ex PAC dont le COP depend de la tempéarture de sortie donc température radiateur ou PC. Plus on veux de puissance, plus il faut une température du moyen de chauffage élevé et plus le rendement baisse.
    ex chaudiere a condensation. Si l'on souhaite réchauffer vite .... on ne condense plus.
    ex radiateur elec ... si l'on souhaite utiliser toute la puissance pour echauffer vite, puissance max au compteur peut etre dépasser.
    C'est à voir : certes diminuer la t° de sortie diminue la conso, mais un chauffage, quel qu'il soit, n'obtient-il pas son meilleur rendement à pleine charge ? J'ai cru lire un peu plus haut que même une chaudière gaz régulait par du tout ou rien, ce qui n'aide pas à obtenir du rendement. Pour le chauffage élec ça me semble évident : Pour réguler c'est du pur tout ou rien : la résistance chauffe ou ne chauffe pas, donc autant chauffer pleine bourre pendant 3h puis stopper que de réguler pendant 3 jours avec des pics de démarrage toutes les 10mn et une énergie qui sert d'abord à réchauffer le corps de l'appareil tiédit avant de réchauffer la pièce.

    Si on part du principe de rbobeda: énergie dépensée à chauffer pendant X jours = énergie nécessaire pour remonter à la t° de consigne, je me demande si on ne gagne pas en plus sur le rendement de chauffe pleine bourre. Surtout que cette chauffe se fait à une t° intérieur moindre, d'où un Dt inférieur.

  21. #108
    SebMP35

    Re : laisser le chauffage, c'est plus economique ?

    Pour le chauffage electrique directe, le corps de chauffe est dans le volume chauffée ... donc pas de problème.

    Pour une chaudière a condensation par ex. la mienne rendement a 30% de charge 105,5%, rendement a 100% de charge 95,5. Une chaudière moderne peux moduler sa puissance dans un rapport de 5.

    Pour une PAC, plus on a besoin de puissance plus il faut que le fluide calopoteur soit chaud et donc plus le COP baisse.

    Pour un poele, ce sera le contraire. Meilleur rendement a pleine puissance ... mais on risque de dépasser la "consigne" de dépenser "trop".

  22. Publicité
  23. #109
    richard 31
    Modérateur

    Re : laisser le chauffage, c'est plus economique ?

    Citation Envoyé par Philou67 Voir le message
    C'est me semble-t-il justement tout l'intérêt des courbes de chauffe que de garantir un rendement optimal.
    Ensuite, la modulation de la consigne (en température et en durée) sera limitée par la perte de confort que l'on accepte.
    En tout cas, les liens de Kinette offrent me semble-t-il d'excellentes explications sur les courbes de chauffe. Merci.
    re,
    c'est bien résumé philou,et merci Kinette
    je demande a voir comment manuellement on peut faire mieux que ce que la dite courbe de chauffe pourra optimiser,
    "la loi sur mon confort est ma loi" ,
    celle ci est a la volonté de chacun,

    ceci je le dit et le redit dans ce fil
    je ne pète pas plus haut que mon c..
    je sais faire bien des choses,
    et d'autres non!!!
    je sachant pas calculer la modélisation d'une courbe de chauffe,
    je m'appuie donc sur celui qui en a la compétence,
    si vous êtes assez matheux pour le faire,
    lire "les liens sur le net" qui vous y aiderons perso je n'ai rien a prouver(redis)

    mes comparatifs:
    construction de l'habitat
    donc on fait avec ce que l'on a:
    régulation par la seule chaudière durant 2/3 ans environ via arrêt total de la chaudière en absence,
    il me semble que c'est le sujet de départ
    l'inconfort était a son comble (le temps que ça chauffe etc ...bref on se les gelait)
    ensuite
    régulation par thermostat d'ambiance,
    modulation (plus d'arrêt chaudière) présence/absence, jour/nuit
    tiens!!!! comme par hasard la conso baisse sensiblement (j'avais pas chiffré) mais suffisamment pour le remarquer,
    mais si ce n'était que cela!!!
    le confort relatif se fait jour d'une manière incomparable au précédent
    là ,
    mon évolution pro m'amène sur ce domaine indirectement
    via la maintenance PAC et chaudière gaz a rampe ,
    l'entourage pro étant plus adapté,
    j'en arrive a la régulation par courbe de chauffe ,
    modif:
    circuit chaudière par pose d'une vanne 4 voies et la régulation
    sur le coup je pompe pas trop le principe,
    mon ami s'en charge et me brife a hauteur de ma comprenette
    j'attends les résultats ensuite,
    constat:
    -1-plus de convection(on chauffe plus les plafonds)
    -2-confort optima pour ma famille
    -3- environ 20% de conso en moins suivant saisons
    cela comparé a celui du départ


    tout est a présent dit sur mon mode de calcul et il me suffit ,
    a vos tablettes a présent pour les septiques
    cordialement
    richard 31

    la nature nous a doté du meilleur outil "LE CERVEAU" (+ le net)

  24. #110
    Thomaslechatbleu

    Re : laisser le chauffage, c'est plus economique ?

    Bonjour à tous

    Donc la question est réglée? Il vaut mieux éteindre le chauffage dans un bâtiment inoccupé dans la journée, et le relancer le soir quand on rentre?

    Mais alors, quid des retours d'expérience de Richard31, SK6902, Clair31?

    Quid des explications d'Hervé Silve et du lien fourni par Richard31?

    Amicalement

  25. #111
    Ulyssesourd

    Re : laisser le chauffage, c'est plus economique ?

    Hello

    On parle ici la régulation, les courbes, maths, isolation, etc...Et le comportement de l'habitant ? Rien !

    Pour avoir chaud, il faut bouger et pas rester cloué sur le fauteuil à ne rien faire...
    Pour avoir chaud, il faut marcher pieds couverts sur le carrelage (sauf PC)
    Pour avoir chaud, il faut s'habiller
    Pour avoir chaud, il faut manger correctement et sainement, le corps a besoin de calories !
    Pour avoir chaud, il faut pouvoir maintenir sa bonne santé...
    Pour avoir chaud, il faut ... etc

    Et pourquoi dire chauffer la maison à 20°C et pas 16°C dans la journée ? Prenons un exemple : quand il fait très froid dehors et quand vous rentrez dans une maison chauffée à 16°C vous n'allez pas vous plaindre ( tout de suite ) qu'il ne fait assez chaud dans la maison. C'est pschygologique : Si l'on regarde tout le temps le thermomètre : s'il est affiché 16°C, on se dit qu'il fait pas chaud là dedans et tout à coup on a l'impression d'avoir froid...

    Allez ! A+
    L'énergie la moins chère est celle que l'on ne consomme pas.

  26. #112
    poulif

    Re : laisser le chauffage, c'est plus economique ?

    Ulyssesourd, c'est pas le sujet : ça n'échappe à personne qu'on consomme moins en chauffant à 16° plutot qu'à 20°.

    La question est : A t° de confort constante, est ce qu'on consomme plus à éteindre son chauffage lors des absences prolongées qu'à le laisser tourner ? Le confort n'a rien à faire dans le débat, de mon point de vue : pour régler la question, imaginons qu'on a la possibilité de redémarrer le chauffage en avance de retour (24h): le confort est donc optimal dans les 2 scénarios : il n'y a que dans le scénario 2 ou l'on perd 1 jour de "non-chauffe" (les 24h passés à réchauffer la maison en absence).

  27. #113
    poulif

    Re : laisser le chauffage, c'est plus economique ?

    A Richard

    Vos chiffres de baisse de conso me semblent un peu tout mélanger : qu'est ce qui a impacté la baisse de conso ? Le thermo d'ambiance ? La modulation jour/nuit ? Il est clair que si vous mesurez la conso annuelle vous allez trouver du changement quand vous améliorez le système de régu. La période qui nous interesse est la période d'absence à système de régulation équivalent ! Je suis sur que vous n'avez plus essayé de couper le chauffage depuis que vous avez le système de courbe de chauffe. Donc on parle dans le vide !

  28. #114
    SK69202

    Re : laisser le chauffage, c'est plus economique ?

    Bonjour,

    C'est pschygologique
    J'ai évoqué la psychologie de l'habitant dès le post #2, parce que du point de vue physique nous sommes tous d'accord, il faut baisser.
    En plus quand il revient du boulot, où c'est le patron qui paye, l'habitant a peut être pris des goûts de confort supérieurs.

    Mais alors, quid des retours d'expérience de Richard31, SK6902, Clair31?
    Ma maison est toujours occupée, sans absences dépassant plus de quelques heures, mon retour ne concernait que le principe des courbes de chauffe.
    J'approuve entièrement la synthèse de rbobeda. Parce que c'est la notion de confort de l'occupant qui fait tout.

    Pour avoir chaud, il faut bouger et pas rester cloué sur le fauteuil à ne rien faire...
    Je te souhaite de pouvoir le faire jusqu'à ton dernier souffle.


    @+
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César

  29. Publicité
  30. #115
    richard 31
    Modérateur

    Re : laisser le chauffage, c'est plus economique ?

    re,
    poulif,
    je répond,
    la baisse que j'ai évaluée est celle de 20% environ entre ma 1ère période en coupant le chauffage en absence(lapsus de ma part car la chaudière gardait le sanitaire)
    et celle avec la courbe de chauffe,
    en gros (je n'ai pas chiffré) j'estime la période en thermostat d'ambiance a 10% avec petite amplitude de réglage de température en absence et jour/ nuit,
    cordialement
    richard 31

    la nature nous a doté du meilleur outil "LE CERVEAU" (+ le net)

  31. #116
    richard 31
    Modérateur

    Re : laisser le chauffage, c'est plus economique ?

    re,
    en fait il me semble que je ne répond pas a votre question,
    effectivement je ne touche pas a ma régulation depuis qu'elle est en place,
    je ne vois en aucun cas ce qui me motiverait de le faire
    régulation équivalente a quoi??? je n'en avais au départ pratiquement pas ,
    en absence je l'ai dit,
    je baisse a 16°C si absent entre 8 et 15 jours au delà c'est du hors gel + arrêt frigo
    mais un truc me paraît bizarre
    personne n'a relevé le problème du frigo en l'occurence
    pourquoi je le signale??,
    c'est a vous pilouf que je pose la question
    cordialement
    richard 31

    la nature nous a doté du meilleur outil "LE CERVEAU" (+ le net)

  32. #117
    Ulyssesourd

    Re : laisser le chauffage, c'est plus economique ?

    Salut,
    Je coupe le frigo et le congélateur, bref, toute l'electricité + compteur eau si je pars longtemps.
    J'aime pas avoir des surprises quand je rentre à la maison : congelateur en panne entre temps ou fuite d'eau etc...
    En hiver quand il fait -10°C, c'est autre chose : je ne peux pas couper l'edf + chauffage. Dans ce cas je mets en hors gel (surtout dans la pièce de cave ou est le compteur d'eau sinon paf !!) + je débranche toutes les fusibles qui n'ont aucun interet (four, tele, prises, frigo, congélateur,etc)
    A+
    L'énergie la moins chère est celle que l'on ne consomme pas.

  33. #118
    poulif

    Re : laisser le chauffage, c'est plus economique ?

    Richard,

    le frigo ca ne m'a pas interpellé, c'est juste du bon sens si il est vide et il se doit d'être vide car après 15 jours vous retrouverez peu de denrées consommables. Mais je ne pense pas que ça intervienne dans notre équation ?

    Pour la réponse à ma question non, en effet ça ne répond pas vraiment mais puisque vous n'avez pas de chiffres on ne saura jamais vraiment. Je suis juste stupéfait que vous soyiez persuadé de moins consommer pendant 15 jours à 16° plutot qu'en mettant hors gel mais passons, chacun son avis et si vous n'avez pas d'autre éléments, votre cas est clos pour moi.

  34. #119
    richard 31
    Modérateur

    Re : laisser le chauffage, c'est plus economique ?

    re,
    vous êtes juste un peu a coté de ma question,
    le frigo sur 15 jours n'est pas mon souci,(il sera vide)
    par contre sur un combiné frigo/congélateur,
    je me dois de conserver les produits congelés,
    et là,
    si vous trouvez le motif de ma question,
    vous aurez tout compris
    cordialement
    richard 31

    la nature nous a doté du meilleur outil "LE CERVEAU" (+ le net)

  35. #120
    Thomaslechatbleu

    Re : laisser le chauffage, c'est plus economique ?

    @ Richard

    Comme vous l'avez dit dans un fil datant de 2005 (je crois...), le frigo consommera moins d'energie si il est dans une pièce chaude. je pense que c'est parcequ'il produit des frigories en utilisant des calories.
    Tous les frigoristes recommandent de laisser tourner la clim en permanence, mais en adaptant sa température en fonction de l'occupation du local.
    Ceci rejoint (en l'inversant) notre débat.

    Amicalement

Page 4 sur 6 PremièrePremière 4 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Laisser des pièces non utilisées sans chauffage
    Par bogue69 dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 52
    Dernier message: 19/01/2017, 19h56
  2. Chauffage economique et economique ?
    Par bubo57 dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 5
    Dernier message: 04/12/2008, 10h56
  3. Chauffage Central Economique
    Par MIGHTYMIKE dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 19
    Dernier message: 08/03/2008, 15h48
  4. chauffage écologique et économique??????
    Par nicolas9 dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 0
    Dernier message: 16/11/2007, 20h51
Découvrez nos comparatifs produits sur l'univers de la maison : climatiseur mobile, aspirateur robot, poêle à granulés, alarme...