Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 17 sur 17

Chauffage supplémentaire



  1. #1
    waikiki

    Chauffage supplémentaire


    ------

    Bonjour,

    Je souhaite chauffer un bâtiment (des locaux) ayant une superficie de sol de 450m². Actuellement, j'ai fait dimensionner un plancher chauffant pour subvenir à mes besoins. La pompe à chaleur, côté évaporateur est reliée avec 5 forages géothermiques allant jusqu'à 100m de profondeur.

    Ceci suffirait à chauffer le bâtiment. Cependant, pour éviter d' "abimer" la pompe a chaleur lors des grands froids, on m'a conseillé d'ajouter un autre système de chauffage mais je ne sais pas lequel choisir. Il servirait seulement a ne pas faire tourner la PAC à pleine puissance.

    J'ai déjà eu des connaissances ayant ce problème.

    Le mieux serait que se soit également esthétique si possible.

    Je vous remercie de votre attention et espère que vous pourrez m'aider

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    cornychon

    Re : Chauffage supplémentaire

    Pourquoi ne pas faire tourner la PAC à pleine puissance ?
    Le risque d'abîmer le matériel se trouve ou ?
    Suivant l'installation, par grands froids, il est possible qu'il y ait un risque pour le matériel.
    Dans ce cas, il ne faut pas un chauffage complémentaire qui vient aider la PAC.
    Il faut un chauffage de substitution capable à lui seul de chauffer par grands froids.
    Pour quelques jours, une chaudière à pellets ou à bûches pourrait remplir cette mission.

  4. #3
    waikiki

    Re : Chauffage supplémentaire

    En faite, c'est pour chauffer une entreprise, et il faudrait que ça puisse se réguler tout seul.

    C'est pour ça qu'un système qui viendrait aider la PAC serait préférable. Et vu que c'est seulement pour quelques jours dans l'année, une installation pas trop cher ferait l'affaire.

    Un chauffage électrique par des murales ou des cassettes sous faux plafonds.

  5. #4
    cornychon

    Re : Chauffage supplémentaire

    C'est soit pour aider la PAC s'il n'y a aucun risque technique pour le matériel par grand froid, soit un chauffage de substitution s'il y a un risque.
    Si la PAC est capable de fonctionner par -15°C ext. un chauffage électrique est la solution la plus simple.

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    waikiki

    Re : Chauffage supplémentaire

    La PAC peut aller jusqu'à -10°C donc je pense que c'est un peu limite pour l'Isère l'hiver.

    En effet, je pense également qu'un chauffage électrique suffirait ^^

    Merci beaucoup en tout cas.

  8. #6
    invite62746553

    Re : Chauffage supplémentaire

    Citation Envoyé par waikiki Voir le message
    La PAC peut aller jusqu'à -10°C donc je pense que c'est un peu limite pour l'Isère l'hiver.

    En effet, je pense également qu'un chauffage électrique suffirait ^^

    Merci beaucoup en tout cas.
    Bonjour,

    Qui vous a dis que la pac fonctionnerait jusqu'à -10°c

    C'est completement faux vu que vous prenez la chaleur dans la terre, vous aurez toujours le même rendement.

    Dans ma maison pac géothermie cet hiver pas de problème pour chauffer, température -18° extérieur aucun appoint de la pac GEOTHERMIE. Il faisait super bon °c

    Vu le coût de votre installation se serait dommage d'investir dans un autre systeme de chauffage, peut etre isoler plus mais là je ne connais pas l'isolation de votre maison.

    @+

  9. Publicité
  10. #7
    cornychon

    Re : Chauffage supplémentaire

    Citation Envoyé par bolz Voir le message
    Bonjour,

    Qui vous a dis que la pac fonctionnerait jusqu'à -10°c

    C'est completement faux vu que vous prenez la chaleur dans la terre, vous aurez toujours le même rendement.

    Dans ma maison pac géothermie cet hiver pas de problème pour chauffer, température -18° extérieur aucun appoint de la pac GEOTHERMIE. Il faisait super bon °c

    @+
    Si on raisonne uniquement sur le plan théorique, il est possible de faire fonctionner la PAC géothermique à très basses températures tout en conservant le même COP.
    Les réalités que l'on peut constater sur le terrain ne permettent pas d'affirmer des choses avec autant de certitude.
    Si l'installateur estime qu'il ne faut pas faire fonctionner la PAC en dessous de -10°C il y a probablement des raisons techniques.
    Le fait que ton installation soit parfaite ne veut pas dire qu'elles le sont toutes !

  11. #8
    Did67

    Re : Chauffage supplémentaire

    Ben, y'a au moins une raison possible : quelle soit d'une puissance suffisante pour - 10 ° mais pas suffisante pour plus froid (si le "captage" des calories ne change pas, les pertes des locaux augmentent en proportion).

    Ceci dit, si c'est régulièrement le cas, je trouve idiot de ne pas la dimensionner correctement...

    Cela sent très fort l'installation "au pif" - et pour éviter des réclamations, on fait comprendre qu'il faudrait un appoint...

    Je trouve ça un peu loufoque de proposer une solution tout en recommandant un système de dépannage. Qu'on fasse ça sur les avions, d'accord... Mais à quand la voiture avec un scooter dans le coffre ???

  12. #9
    waikiki

    Re : Chauffage supplémentaire

    En faite nous avons 5 sondes géothermiques et on pourra retirer environ 6.5kW par sonde. J'ai dimensionné la PAC a partir de ça (6.5*5) et aussi en fonction des caractéristiques technique de la PAC.

    C'est à dire en fonction du débit pouvant passer dans l'évaporateur, la plage d'utilisation, la température à laquelle on renvoi l'eau glycolée dans les sondes. (c'est des tube en U on injecte rien dans la nappe),
    J'ai fait en fonction des données constructeurs.

    Elle va très bien pour chauffer le bâtiment dans des conditions "normales" mais ils disent qu'elle marche entre -10° et +18°C. Donc si ils imposent -10° c'est qu'il y a une raison.

    L'installation se trouvant dans la région grenobloise, l'hiver on arrive a descendre en dessous de -10°C (ptetre 3 ou 4 jours) mais bon ça suffirait pour endommager le système.

  13. #10
    Did67

    Re : Chauffage supplémentaire

    Mystérieux pour moi !

    Si je comprends bien le principe d'une PAC sur forages, et s'il s'agit de la temp extérieure, je ne comprends rien à cette limitation :

    - les sondes ne sont absolument pas "influencées" par la temp extérieure de l'air ! Même s'il fait - 50 °, elles sont à la température de la nappe dans laquelle tu tapes les calories

    - le condenseur est dans le bâtiment, à la température du bâtiment...

    Donc soit c'est la température de la source qui est "cadrée" comme tu le dis (là, je peux comprendre, selon les gaz et les pressions, il peut ne plus y avoir évaporation en-dessous d'une certaine temp), et je peux comprendre ; soit c'est la température extérieure, et je ne comprends rien !

  14. #11
    KATDEN

    Re : Chauffage supplémentaire

    Il y a quelque chose qui cloche quelque part, quand vous parlez de -10° c'est la t° de l'air ext ou de la sonde ?

  15. #12
    invite62746553

    Re : Chauffage supplémentaire

    Citation Envoyé par KATBEN Voir le message
    Il y a quelque chose qui cloche quelque part, quand vous parlez de -10° c'est la t° de l'air ext ou de la sonde ?
    Je pense qu'il parle de temperature aire extérieure parce que si c'est la temperature des sondes on est mal.

    @Waikiki,

    Pourquoi vouloir absolument mettre un moteur de 2cv dans une ferrari

  16. Publicité
  17. #13
    invite62746553

    Re : Chauffage supplémentaire

    Citation Envoyé par cornychon Voir le message
    Si on raisonne uniquement sur le plan théorique, il est possible de faire fonctionner la PAC géothermique à très basses températures tout en conservant le même COP.
    Les réalités que l'on peut constater sur le terrain ne permettent pas d'affirmer des choses avec autant de certitude.
    Si l'installateur estime qu'il ne faut pas faire fonctionner la PAC en dessous de -10°C il y a probablement des raisons techniques.
    Le fait que ton installation soit parfaite ne veut pas dire qu'elles le sont toutes !



    Pour moi si la pac géothermie sol/eau est bien dimensionnée et le forage est fais correctement (profondeur), je vois pas pourquoi le cop serait pas toujours le même.
    Que la température de l'aire extérieure soit de 15° ou -18°. Vu que l’on puisse l'énergie dans le sol.
    Je sais il n'y a rien de scientifique à ce que j'avance mais si quelqu'un peut me dire que j'ai tord.


    Quand à l'installateur pour moi il ne sait pas ce qu'il vend, je ne suis pas vendeur de pac, mais pour le prix de l'installation je mettrais quelque chose qui tienne la route.

    Je comprends pourquoi en France certaines personnes n'aiment pas les pacs.

    Quand à mon installation elle est parfaite parce que c'est made in CH

  18. #14
    cornychon

    Re : Chauffage supplémentaire

    Citation Envoyé par bolz Voir le message
    Pour moi si la pac géothermie sol/eau est bien dimensionnée et le forage est fais correctement (profondeur), je vois pas pourquoi le cop serait pas toujours le même.
    Que la température de l'aire extérieure soit de 15° ou -18°. Vu que l’on puisse l'énergie dans le sol.
    Je sais il n'y a rien de scientifique à ce que j'avance mais si quelqu'un peut me dire que j'ai tord.


    Quand à l'installateur pour moi il ne sait pas ce qu'il vend, je ne suis pas vendeur de pac, mais pour le prix de l'installation je mettrais quelque chose qui tienne la route.

    Je comprends pourquoi en France certaines personnes n'aiment pas les pacs.

    Quand à mon installation elle est parfaite parce que c'est made in CH
    Au plus les températures ext. descendent, au plus l'énergie puisée dans le sol augmente.
    Au plus l'énergie puisée dans le sol augmente au plus les températures du sol autour des tubes diminuent.
    Au plus les températures du sol diminuent au plus le COP se casse la figure.
    Arrivé à une certaine température, le COP peut se rapprocher de 1 ! !

    Pour éviter de trop investir, les échangeurs sol sont probablement volontairement limités !

  19. #15
    chataxe

    Re : Chauffage supplémentaire

    Bonsoir,
    Citation Envoyé par waikiki Voir le message
    En faite nous avons 5 sondes géothermiques et on pourra retirer environ 6.5kW par sonde. J'ai dimensionné la PAC a partir de ça (6.5*5) et aussi en fonction des caractéristiques technique de la PAC. .
    J’ai un peut de mal à comprendre, normalement on calcul en 1er les déperditions du bâtiment, puis cela permet de définir et calculer le ou les moyens de chauffage (émetteurs et générateur).
    Donc quel est le besoin du bâtiment ?
    Après, il est possible que pour des questions d’investissement, il soit préférable d’avoir une relève que plus de sondes et une PAC plus grosse

    Citation Envoyé par waikiki Voir le message
    Elle va très bien pour chauffer le bâtiment dans des conditions "normales" mais ils disent qu'elle marche entre -10° et +18°C. Donc si ils imposent -10° c'est qu'il y a une raison.
    L'installation se trouvant dans la région grenobloise, l'hiver on arrive a descendre en dessous de -10°C (ptetre 3 ou 4 jours) mais bon ça suffirait pour endommager le système.
    Comme c’est une PAC sur sonde, je pense qu’ils parlent de la T° des sondes au glycol, sinon il suffirait qu’ils utilisent de l’eau pure.
    Donc la PAC devrait pouvoir fournir : [(6,5 x 5 x COP) - les pertes]kW

    Je te conseil vivement de faire appel à un bureau spécialise et ou de voir l’ADEME pour les calculs.
    Tu peux aussi demander au fabriquant de la PAC de faire le calcul, pour certains fabriquant c’était même obligatoire pour bénéficier des garanties.

    A+

  20. #16
    herakles
    Animateur Habitat

    Re : Chauffage supplémentaire

    on calcul en 1er les déperditions du bâtiment, puis cela permet de définir et calculer le ou les moyens de chauffage (émetteurs et générateur).
    Donc quel est le besoin du bâtiment ?
    +1 pour chataxe = il faut se poser la question des déperditions maximales du bâtiment par -10°C par exemple (ou -15°C...)

    une simulation thermique est préférable avec la prise en compte d'autres paramètres que la simple enveloppe isolante du bâtiment : prendre en compte les appoorts internes gratuits :

    - dégagement de chaleur des luminaires , des ordfinateurs ou du matériel électrique
    -dégagement de chaleur des occupants (activité hiumaine , cuisine ;, etc )

    les apports solaires par les vitrages

    la récupération de chaleur sur l'air vicié ...

    Cela permettra de mettre en parfaite adéquation les besoins de chauffage avec l'apport de chaleur par la PAC

  21. #17
    waikiki

    Re : Chauffage supplémentaire

    ok Merci beaucoup. Bah je reverrais ça quand on aura toutes les données du bâtiment car pour le moment c'est en cours. On a des problèmes de temps avec architecte et sa rame un peu.

    En tout cas merci à tous je vais suivre vos conseilles !!

Discussions similaires

  1. F et G supplémentaire
    Par madininais dans le forum Mathématiques du supérieur
    Réponses: 2
    Dernier message: 12/01/2010, 21h07
  2. Espace supplémentaire
    Par maugan dans le forum Mathématiques du supérieur
    Réponses: 3
    Dernier message: 06/01/2010, 22h06
  3. Quel serait le coût supplémentaire " % "chauffage 20°> à 22°
    Par Mageek dans le forum Environnement, développement durable et écologie
    Réponses: 10
    Dernier message: 07/12/2009, 19h21
  4. Puissance supplémentaire
    Par Tomastro dans le forum Physique
    Réponses: 12
    Dernier message: 29/09/2009, 22h41
  5. Matrice et supplémentaire
    Par Eogan dans le forum Mathématiques du supérieur
    Réponses: 4
    Dernier message: 25/08/2006, 18h22
Découvrez nos comparatifs produits sur l'univers de la maison : climatiseur mobile, aspirateur robot, poêle à granulés, alarme...