Répondre à la discussion
Page 559 sur 559 PremièrePremière 559
Affichage des résultats 16 741 à 16 767 sur 16767

Retour d'expérience poêle de masse



  1. #16741
    DiKaz

    Re : Retour d'expérience poêle de masse

    Bonsoir Chataxe,

    Selon les recommandations du revendeur, j'ai déjà effectué deux feux. Mais chacun de 10 kg. Aucun changement notable avec les 20 kg en une fois.

    Je n'ai jamais tenté de faire 2 feux avec des quantités plus importantes dépassant les 20 kg quotidiens, puisque ce ne sont pas les indications.
    Faire 10 kg le matin puis 20 kg le soir (ou inversement) ne risque-t-il pas d'endommager le poêle?

    Donc selon toi, il aurait fallu un poêle plus puissant? Peut-on parler d'une mauvaise étude en amont, alors?

    -----


  2. Publicité
  3. #16742
    chataxe

    Re : Retour d'expérience poêle de masse

    Bonjour,

    Peut-être une mauvaise étude, ou une mauvaise compréhension (de l’une ou de l’autre partie), ou toujours possible, un défaut d’isolation. Tu es dans quelle région ?

    Le poêle à été vendu pour chauffer toute la maison ? Comme chauffage principale ou comme appoint ? Que dit le devis ?
    Un poêle n’est qu’un point de chauffe (comme un gros radiateur) donc difficile de chauffer les pièces éloignée sans système de diffusion d’air chaud. La VMC peut aider à aspirer l’air chaud si par exemple la SdB est à l’opposé du poêle.

    Attention à la température que donne le thermomètre, si ton poêle rayonne et que tes murs sont par exemple à 22°, tu peux avoir chaud même à 17° de température d’air (et inversement tu auras froid). Donc as-tu froid et quelle température aimes-tu ?
    A quelle température est la surface du poêle (regarder à plusieurs endroits)

    Tu pèse ton bois ? et à quelle degré d’humidité est t’il exactement?
    Il m’est arrivé à quelques reprise d’aller chez des clients avec mon bois et de faire le feu pour leurs démontrer qu’un poêle fonctionnais bien……
    Avec cette période de froid, je conseillerais effectivement de bruler 20+10kg par jour, sauf si la notice constructeur dit l’interdit, et demande confirmation à ton installateur.
    A+

  4. #16743
    Philou67

    Re : Retour d'expérience poêle de masse

    DiKaz, quel est le cycle de ton poêle ? 8h ou 12h ? (c'est normalement écrit dans la notice ou dans le catalogue des modèles si c'est un T*). Si le cycle est de 8h, tu peux en théorie faire 3x10kg par 24h. Je suis comme chataxe, dubitatif sur le retrait des isolants, sauf si tu as trop de perte par le conduit : tu fermes bien le clapet de cheminée en fin de flambée ? (en plus des deux arrivées d'air).
    :'( Plus j'apprends, et plus je mesure mon ignorance

  5. #16744
    DiKaz

    Re : Retour d'expérience poêle de masse

    Citation Envoyé par chataxe Voir le message
    Bonjour,

    Peut-être une mauvaise étude, ou une mauvaise compréhension (de l’une ou de l’autre partie), ou toujours possible, un défaut d’isolation. Tu es dans quelle région ?

    Le poêle à été vendu pour chauffer toute la maison ? Comme chauffage principale ou comme appoint ? Que dit le devis ?
    Un poêle n’est qu’un point de chauffe (comme un gros radiateur) donc difficile de chauffer les pièces éloignée sans système de diffusion d’air chaud. La VMC peut aider à aspirer l’air chaud si par exemple la SdB est à l’opposé du poêle.
    Oui, le poêle m'a été vendu pour chauffer tout le RDC, comme chauffage principal, mais rien n'est écrit sur le devis. Je dispose des convecteurs si besoin. Mais à la vente, on m'a présenté le poêle comme suffisant pour chauffer tout mon RDC (et ma mezzanine (fermée désormais!) sans convecteurs en plus.


    Citation Envoyé par chataxe Voir le message
    Attention à la température que donne le thermomètre, si ton poêle rayonne et que tes murs sont par exemple à 22°, tu peux avoir chaud même à 17° de température d’air (et inversement tu auras froid). Donc as-tu froid et quelle température aimes-tu ?
    A quelle température est la surface du poêle (regarder à plusieurs endroits)
    Mes murs sont à 17° ... et la température d'air est à 1° de plus, le plus souvent. Pour la surface du poêle, je ne sais pas quelle est la température ...
    Je n'aime pas avoir trop chaud. Toutefois, 17°, c'est bien juste ... A plus de 21°, je n'aime pas.


    Citation Envoyé par chataxe Voir le message
    Tu pèse ton bois ? et à quelle degré d’humidité est t’il exactement?
    Il m’est arrivé à quelques reprise d’aller chez des clients avec mon bois et de faire le feu pour leurs démontrer qu’un poêle fonctionnais bien……
    Avec cette période de froid, je conseillerais effectivement de bruler 20+10kg par jour, sauf si la notice constructeur dit l’interdit, et demande confirmation à ton installateur.
    A+
    Je pèse mon bois, oui. J'attends aussi une nouvelle livraison ... Pour essayer, encore une fois, avec un autre bois, d'un autre fournisseur ... Je ne connais pas le taux d'humidité de mon bois actuel mais il est vraiment très sec au toucher et léger au poids ... Mon installateur l'a vu et m'a dit que, pour lui, le problème ne venait pas du bois.
    Il m'a dit que je pouvais essayer 10 kg le matin et 20 kg le soir, par temps froid, en respectant un délai de 8 heures entre chaque flambée. Pas facile à respecter ... Au moment où le poêle est complètement fermé, compter 8h m'emmène jusqu'à point d'heure le soir ... J'essaie aujourd'hui. 16° ce matin ... Il a gelé fort sur le matin. Je suis passée de 18,5° hier soir à 16° ce matin ...
    Dernière modification par DiKaz ; 28/12/2017 à 08h23.

  6. #16745
    DiKaz

    Re : Retour d'expérience poêle de masse

    Citation Envoyé par Philou67 Voir le message
    DiKaz, quel est le cycle de ton poêle ? 8h ou 12h ? (c'est normalement écrit dans la notice ou dans le catalogue des modèles si c'est un T*). Si le cycle est de 8h, tu peux en théorie faire 3x10kg par 24h. Je suis comme chataxe, dubitatif sur le retrait des isolants, sauf si tu as trop de perte par le conduit : tu fermes bien le clapet de cheminée en fin de flambée ? (en plus des deux arrivées d'air).
    Je dois respecter un délai de 8h entre chaque flambée.
    L'installateur m'a dit d'essayer 10 kg le matin et 20 kg le soir, comme dit plus haut, par temps froid. Ce qui me dérange, c'est qu'au moment de la vente, j'ai été très claire sur le fait que je n'avais pas le temps de faire une flambée le matin lorsque je travaillais. Il n'était pas question, à ce moment, de devoir faire (presque nécessairement, à priori, maintenant) 2 flambées par jour, par temps froid. Je n'imagine même pas une semaine complète (ou plus!) de gel lorsque je travaille!

    Oui, je ferme bien tout en fin de flambée.

    Pour l'isolant, l'installateur n'a pas réussi à le retirer. Il devait revenir avec un outillage différent pour le faire, mais je ne suis pas tout à fait d'accord. Car à mon sens, le produit étant vendu de la sorte, il n'y a pas de raison d'en retirer un composant ... J'ai du mal à penser que cela puisse tout changer et tout résoudre ... Mais bon ...
    J'essaie donc un nouveau bois dans quelques jours, et on verra si cela apporte une différence ... Très honnêtement, j'en doute ...

  7. #16746
    DiKaz

    Re : Retour d'expérience poêle de masse

    Une étude thermique doit-elle être réalisée avant la pose d'un PDM?

    Merci.

  8. Publicité
  9. #16747
    chataxe

    Re : Retour d'expérience poêle de masse

    Bonjour,
    Que ce soit pour un PDM ou un poêle ordinaire mais aussi pour un radiateur, une chaudière….on doit savoir quelle puissance a besoin la pièce ou la maison.
    Avec un poêle à bois ordinaire, c’est surtout le risque de surpuissance qu’il faut éviter.
    Avec un poêle de masse, le risque est surtout l’inverse, car s’il est trop puissant on pourra espacer les flamber. Par contre plus il est puissant et plus il coute cher et plus il faut un gros et/ou haut conduit de fumée…

    Pour déterminer la puissance on n’a pas besoin d’une étude thermique très poussé (la façon de faire le feu, l’humidité du bois….. font varier le rendement et donc la puissance restituée)
    Qualibois préconise la méthode du « G » qui est coefficient déterminé en gros par l’isolation murs/plancher/toitures multiplié par le volume à chauffer et le delta de température (intérieur/ extérieur).
    Cette étude n’est pas aussi précise que celles faites par le thermiciens (elle ne prend pas en compte les apports solaires, l’épaisseur exacte d’isolation, le type de VMC) mais les résultats sont proches et très suffisants pour déterminer la puissance du poêle.
    Par expérience on peut aussi déterminer cette puissance

    Le plus compliqué est de savoir quelle surface vat pouvoir chauffer le poêle car une VMC, une petite fuite d’air….. peuvent faire varier le flux d’air chaud.

    Quant je fais un devis pour un poêle comme chauffage « principal », je précise ce que pourra chauffer le poêle en précisant que la température ne sera pas uniforme. Je donne la quantité de bois à brûler par jour à différentes températures extérieures et enfin la quantité de bois par an (avec les DJU, donc la conso est souvent moindre).

    A+

  10. #16748
    DiKaz

    Re : Retour d'expérience poêle de masse

    Bonjour,

    L'isolant a été retiré de mon poêle de masse ces derniers jours.

    Première flambée hier.

    Quelles seront, selon vous, les différences avec la présence des laines? ... Je ne suis pas convaincue, mais bon ... A suivre ...

    Merci.

  11. #16749
    Le Jeck

    Re : Retour d'expérience poêle de masse

    Les isolants permettent de retenir la chaleur plus longtemps à l'intérieur du poêle et donc de diffuser plus lentement la chaleur.
    Dans une maison qui perd rapidement sa chaleur p^à cause de fuites thermiques (lire manque d'isolation) cette isolation va trop ralentir la diffusion de la chaleur.

    Donc en enlevant l'isolation la chaleur accumulée sera répandue/diffusée plus rapidement dans la maison, mais attention, cela veut aussi dire que le poêle se refroidira plus rapidement aussi, il faudra donc prévoir qu'il sera nécessaire de faire plus de flambées, mais toute cela dépendra de la perte de chaleur.

    De toute façon entre deux flambées il faut laisser au moins 8 heures pour que le po^le puisse se décharger, car un poêle ne peut pas accumuler plus de chaleur que ce qui est prescrit (c'est un peu comme une batterie de GSM, même en la laissant plus qu'il ne faut sur secteur elle ne peut jamais contenir plus que 100% ..

  12. #16750
    DiKaz

    Re : Retour d'expérience poêle de masse

    Merci pour cette réponse.

    Mon isolation a été refaite au niveau des rempants sous toiture et contrôlée au niveau du toit par un maçon. Pour les murs, l'expertise dit que mon isolation est bonne.

    Donc le questionnement persiste sur l'origine du problème.

    Et je crains de perdre vite de la chaleur, même si, au départ, le poêle apporte plus rapidement cette dernière.

  13. #16751
    casper07

    Re : Retour d'expérience poêle de masse

    Dikaz, tu as acheté un pdm ou c'est une autoconstruction ?

  14. #16752
    DiKaz

    Re : Retour d'expérience poêle de masse

    J'ai acheté un pdm.

  15. Publicité
  16. #16753
    carbone_vtt

    Re : Retour d'expérience poêle de masse

    Bonjour à tous,

    Un retour sur mon Nunna Blanka Latus après 6 années d'utilisation :
    - très satisfait du fonctionnement et du confort apporté à la maison
    - moyen de chauffage vraiment économique

    Seuls points négatifs :
    - le nettoyage interne (conduits) n'est vraiment pas facile, dommage
    - ma grille est en train de rendre l'âme : elle s'est déformée (coince latéralement) et est fissurée à plusieurs endroits.

    Au sujet de la grille :
    - avez-vous déjà entendu parler de ce problème ? peut-être est-ce dû à un défaut de mon utilisation (trop de tirage sur la fin pour finir les braises, ou trop tôt) ?
    - savez-vous où se procurer cette grille ? (à pas trop cher tant qu'à faire ...)

  17. #16754
    Sarrax

    Re : Retour d'expérience poêle de masse

    Bonjour à tous,

    j'avais publié il y a quelques temps mon projet de rocket (https://forums.futura-sciences.com/h...ml#post5954341). Après de longues recherches complémentaires et des cogitations interminables (après tout, il s'agissait de mon habitation !), je suis passé à la réalisation cet été.

    Pour faire simple, mon rocket est un classique J-tube qui passe à travers un mur porteur. Côté salon, la trappe d'alimentation, côté cuisine le baril. Les fumées repassent ensuite à travers le mur porteur côté salon et j'ai doublé ce mur pour en faire un mur de masse.

    Le projet était de tout faire en auto-construction avec un maximum de récupération et le tout en local. Le J-tube et la partie "baril" sont entièrement montés à l'argile. La batterie thermique (doublage du mur) est en parpaing cimentés et bétonnée pour augmenter la masse.

    Il reste bien sûr la finition à achever !

    Côté cuisine :
    IMG_4959 BR.jpg

    Côté salon :
    IMG_4965 BR.jpg

    Et avec un feu :
    IMG_4972 BR.jpg

    J'ai mis en service le Rocket depuis une grosse semaine. 3 jours à 1 feu (30mn, 1h puis 1h30) avec de grosses galères : tirage impeccable dès le début mais au bout de 15mn, gros refoulement de fumée (mais pas de flamme). Après 3 jours, ce problème a disparu (je pense que l'évaporation de l'humidité de la batterie thermique finissait pas provoquer des bouchons).
    Depuis 4 jours, je fais 2 feux de 2h par jour. J'ai progressivement coupé tous des chauffages (convecteurs) de la maison et ouvert les portes intérieures. 20° dans la maison malgré les premières gelées nocturnes

    Quelques problèmes quand même : les briques réfractaires de ma cheminée d'alimentation se sont descellées. Pas trop grave. Question plus compliquée, le poêle ronfle vraiment bien mais il y a toujours des fumées en sortie de cheminée. Pas normal si la combustion est complète... Ma sonde thermique ne permet pas d'aller au delà de 300° et le dessus du baril atteint largement cette température, alors si vous avez des idées...

    Sinon, la chaleur à 20° est bien plus agréable (plus sèche) qu'avec les convecteurs. Je tiens aussi à préciser que ma maison n'est pas un modèle d'isolation, surtout avec ses fenêtres et porte-fenêtres des années 70 !

    Budget total de construction : 286,26€. Imbattable !

    Si vous avez des questions, idées, suggestions pour améliorer ou tester la combustion, n'hésitez pas !

    Petit bonus...
    IMG_4974 BR.jpg

  18. #16755
    Winbur

    Re : Retour d'expérience poêle de masse

    Bonjour,

    bravo pour ce rocket stove fait maison : un bon pied-de-nez à la marchandisation généralisée, un exemple vivant de ce que tout à chacun est capable de faire. Le budget est impeccable, difficile de faire mieux (moi, pour un ppm, ça doit être 10 fois plus).

    Pour tes fumées, y a fumée et fumée. Ton poêle ne doit pas être encore sec. Il est bien possible que de la vapeur soit évacuée. La fumée est-elle blanche, se dispersant rapidement ou plus grise et à dispersion plus longue ?

    Ton arrivée d'air pour la combustion se fait par la cheminée d'alimentation ? Il y a peut-être un tirage pas optimal.

  19. #16756
    Sarrax

    Re : Retour d'expérience poêle de masse

    Merci pour ton message. Oui, l'idée était vraiment d'arriver à faire quelque chose d'efficace sans passer par la case marchandisation. En plus, même si j'ai fait une très grande partie tout seul, ça a aussi été un bon moment de partage (la cueillette d'argile avec mon fils, c'était sympa !)

    Pour les fumées, en effet, elles sont limitées et disparaissent très rapidement, donc peut-être de la vapeur d'eau. A voir...

    Pour l'arrivée d'air, vu l'isolation de ma maison, ce n'est pas vraiment un problème. Ceci dit, le rocket remplace une cheminée qui disposait d'une arrivée d'air venant du garage (qui est au RDC, la partie à vivre étant au dessus). L'air arrive au niveau du mur de masse suit un circuit au contact de l'air chaud avant de ressortir à l'opposé du rocket, l'objectif étant que l'air se réchauffe avant de rentrer dans la pièce. Ensuite, l'air passe effectivement par la cheminée d'alimentation. Ça me semble bien fonctionner, mais vu mon absence d'expérience de la "combustion rocket"...

    En tous cas, j'ai fais des essais avec des copeaux, de la poussière de bois et même des petites branches humides, tout brûle sans problème, mais je pense que l'expérience aidant, j'arriverai à optimiser la combustion, en particulier la taille et la quantité de bois à charger, sa qualité (densité, humidité...).

  20. #16757
    Winbur

    Re : Retour d'expérience poêle de masse

    Tu as tout intérêt à brûler du bois sec pour le rendement.

    Encore une question : avec quoi as-tu isolé ta chambre de combustion ?

  21. #16758
    Sarrax

    Re : Retour d'expérience poêle de masse

    Oui, bien sûr ! Je ne l'ai fait qu'à titre de test qui a d'ailleurs été concluant !

    Pour l'isolation du tunnel de combustion, c'est le point à améliorer. Pour le moment, il n'y a... Rien ! Enfin, de l'air. Tu me diras, ce n'est pas pire qu'autre chose, mais il faudra bien que j'isole mieux que ça, mais ce sera au printemps prochain. Pour info, et toujours dans mon esprit "pourquoi faire venir de la pierre de lave de l'autre bout du monde ?", l'isolation de la cheminée intérieure a été faite avec de la cendre tamisée. La cendre est un peu moins isolante que la pouzzolane, mais beaucoup plus locale aussi !

    Hier, j'ai fait un feu avec de l'acacia. Le poêle a beaucoup plus chauffé. Je pense que la qualité du bois est vraiment importante pour le rendement du chauffage...

    Là, je vais m'absenter pendant une semaine. La remise en chauffe sera intéressante à observer

  22. Publicité
  23. #16759
    ancien utilisateur

    Re : Retour d'expérience poêle de masse

    poele tulikiwi inutilisable ramonage impossible manque trappe d'accès

  24. #16760
    Nathaalie

    Re : Retour d'expérience poêle de masse TULIKIVI

    Bonjour à tous, je m'adresse à ce forum pour obtenir des retours d'expérience sur les poêles Tulikivi. je possède un Tulikivi depuis 8 années en suis très contente. A la mi-novembre, j'ai fait un feu de manière habituelle avec les 17 kilos de bois. Rapidement, j'ai constaté que la buse d'évacuation des fumées était brûlante et ce, jusqu'au toit soit sur plus de 12 mètres. C'est une buse double paroi et je pense que ce n'est pas normale qu'elle soit brûlante. Qui a déjà connu ce problème ? La société qui a installé le Tulikivi ne sait pas me donner d'explication. Merci déjà.

  25. #16761
    zmarc

    Re : Retour d'expérience poêle de masse

    bonjour
    tu as oublié de fermer le starter ?
    et depuis, ça dit quoi ?
    cdlt,
    marc

  26. #16762
    Sarrax

    Re : Retour d'expérience poêle de masse

    Bonjour à tous,

    un petit suivi sur mon rocket. Comme j'ai été absent pendant une semaine, j'ai fait mon premier démarrage "à froid". Dur ! En arrivant, 14° dans la maison et 8° dehors, je pensais que ça irait. Comme toujours, allumage rapide et sans problème. Par contre, au bout de 10mn, gros retour de fumées. J'ai dû tout ouvrir pour que ce soit respirable. Seul avantage : j'ai pu vérifier que mon détecteur de CO fonctionnait correctement ! Par contre, à peine 11° dans la maison après mon premier feu. Pas cool !
    Du coup, le lendemain, je me suis résigné à chauffer un peu le conduit (une simple bougie) pour amorcer le tirage. Entre le premier feu et la bougie, ça a semble t'il été suffisant et j'ai pu faire un bon feu, puis un autre le soir. En 24h, j'avais 19° dans le salon (dont j'avais fermé les portes) et en 48h, 20° dans le salon que j'avais ouvert et 18 à 19° dans le reste de la maison. Efficace !

    Comme les briques de ma cheminée d'alimentation s'étaient descellées, il y avait pas mal de prises d'air. Je les ai démontées, nettoyées et repositionnées proprement. Ça a bien amélioré la qualité des feux. Cet été, je referai tout ça au propre !

    Sinon, avez-vous des trucs pour réchauffer le conduit ?

  27. #16763
    SK69202

    Re : Retour d'expérience poêle de masse

    Sinon, avez-vous des trucs pour réchauffer le conduit ?
    Il y a la combustion de feuille de papier journal, mais ça fait aussi de la fumée.
    Si la ventilation de la maison peut créer une surpression, on peut l'utiliser pour forcer les fumées dans le conduit.
    Avec les précautions d'usage, une écuelle d'alcool à brûler dans le poêle, pas de fumée.

    Sinon, prévoir un allumage du feu avec beaucoup de bois fin en relais du module d'allumage (Top Down), ça génère rapidement des fumées très chaudes, qui peuvent amorcer le tirage.
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César

  28. #16764
    zmarc

    Re : Retour d'expérience poêle de masse

    bonjour
    un coup de décapeur thermique, par la trappe du conduit, ou le clapet du modérateur si il y en a un, ou encore directement dans le foyer.
    cdlt, marc

  29. Publicité
  30. #16765
    coutal007

    Re : Retour d'expérience poêle de masse

    Citation Envoyé par Sarrax Voir le message

    Sinon, avez-vous des trucs pour réchauffer le conduit ?
    Bonjour

    Un chalumeau à 30 balles qui peut s'utiliser retourné, en prime on allume le feu avec!

  31. #16766
    Sarrax

    Re : Retour d'expérience poêle de masse

    Merci pour vos suggestions. J'avais aussi entendu parlé d'alcool à brûler mélangé à du sable ou de la cendre...

    Je crois que je vais faire un mix la prochaine fois, un coup de boost au décapeur thermique avant de démarrer le feu + un feu d'alcool à la base du conduit avec démarrage d'un petit feu... Après 10-15mn de ce régime, j'augmenterait le feu. C'est pas idéal pour la qualité de combustion, mais ça réchauffera le conduit progressivement.

  32. #16767
    igloodhumour

    Re : Retour d'expérience poêle de masse

    Bonsoir,

    mes vérins de porte sur mon sonka semble fatigués. La porte est tombée et un carreau de steatite s'est brisé. J'ai enlever les vis des censées maintenir les vérins mais je n'arrive pas à les extraire. Quelqu'un a t 'il déjà réalisé cette opération?
    D'autre part, savez vous ou l'on peu trouver des vérins de remplacements?

    Merci d'avance

Sur le même thème :

Page 559 sur 559 PremièrePremière 559