Répondre à la discussion
Page 33 sur 276 PremièrePremière 33 DernièreDernière
Affichage des résultats 961 à 990 sur 8259

Retours d'expériences chaudières OKOFEN



  1. #961
    Did67

    Re : Retours d'expériences chaudières OKOFEN

    Le paramètre n° 11 (j'allais te poser la question !) est donc ce qu'on appelle en général une "limite de chauffe en mode confort".

    Cela voudrait donc dire qu'il y a une "temporisation" lorsque la temp extérieure passe en-dessous de cette limite de chauffe.

    Bref : ton chauffage s'est coupé car la temp externe est passée au-dessus de la limite de chauffe ; ex ; tu as mis 18° comme limite de chauffe en mode confort - en clair, s'il fait plus de 18° dehors, le chauffage, les circulateurs, bref tout se coupe ; la chauidère ne recevra pas de "signal" comme quoi elle doit chuaffer si elle passe sous son minimum ; ceci, à juste titre, le système estime que tu n'as pas besoin de laisser tourner des circulateurs alors que tu n'as plus besoin de chauffage ! Ni de relancer la chaudière...

    Si je comprends bien ton message précédent :

    - en général, si la temp passe en-dessous de cette limite, chauffage et circulateurs redémarrent ; très exactement "demande de chauffage"...

    - mais tu peux paraméter, toujours si je comprends bien, un délai de 0 à 240 mn ; ce que j'appelerai plutôt une temporisation (car la régulation ne peut pas savoir à l'avance si et quand la temp externe va passer sous la limite de chauffe - donc elle ne peut anticiper cet évènement !)

    [Mais il me parait étrange, si j'ai bien compris, d'appeler cela une anticipation ; à ce que je comprends, ce serait une temporisation, ou une "anticipation négative". Tu me diras, les économistes ont bien inventer la "croissance négative" pour ne pas parler de décroissance ou de récession].

    Mais je ne suis pas du tout certain d'avoir tout compris !!!

    L'interêt, toujours si j'ai bien compris, ce serait un "système anti yoyo", anti "allumage pour juste un nuage qui passe" - la temp passe sous la limite, puis remonte... inon, je ne vois pas.

    A noter : ce n'est pas ce dont j'ai parlé ; les "limites de chauffe" agissent surtout sur les circulateurs ; si la chaudière est encore en température, elles n'enclenchent pas la chaudière ; celle-ci ne se mettra en route que quand sa réserve d'eau chaude est épuisée.

    Et si j'ai bien compris, cela n'empechera nullement la chaudière de démarrer pour recharger sa réserve d'eau alors que cela va basculer en mode "abaissé" quelques minutes plus tard. Ce qui était la question posée ici. [Mais je suis loin de prétendre connaître toutes les réguls de toutes les chaudières, d'où mon prudent "je ne connais pas..." qui n'est pas "il n'existe pas..."]. Mais sur ce point, puisque j'y suis, un élément de réponse : l'isolation de ces chauidères est telle que la différence entre les pertes de la chaudière à 75° et celles de la chaudière disons à 67 ° moyens est probablement très faible - la différence, je parle]

    -----


  2. Publicité
  3. #962
    Did67

    Re : Retours d'expériences chaudières OKOFEN

    Citation Envoyé par miguel88 Voir le message

    je vais finir par croire qu ils sont vraiment les meilleurs...
    Ils sont très très bons. C'est un point que personnellement je ne te constesterais pas !

  4. #963
    lapinrig

    Re : Retours d'expériences chaudières OKOFEN

    Citation Envoyé par Did67 Voir le message

    je ne connais pas de chaudière ayant une "anticipation" de l'arrêt à l'approche de la bascule "confort/réduit"... Cela existe peut-être. Je n'en suis pas sûr.
    Bonjour à tous,

    Comme le dit Miguel, ça existe bien sur Hargassner.
    Il s'agit d'un réglage "fabricant" Paramètre M7 "temps d'abaissement des zones 1 à 6"
    Sur l'écran chaudière on peut lire " Zone 1 à 6 Tempo de passage en réduit"

    Il est réglé d'usine sur 15mn. Je l'ai programmé à 30mn.
    Donc c'est automatique sur toutes les chaudières. Il y a une lettre A qui clignote sur l'écran d'information de zone de chauffage à la place du symbole < ou > qui signale les impulsions d'ouverture de vanne.
    (au même niveau la lettre B indique la priorité au ballon.)

    A l’arrêt du chauffage, la circulation continue en "refroidissement" jusqu'à une température paramétrable M2 (usine 36°).

  5. #964
    1360

    Re : Retours d'expériences chaudières OKOFEN

    Citation Envoyé par miguel88 Voir le message
    ... HARGASSNER a pensé à ce detail , franchement je vais finir par croire qu ils sont vraiment les meilleurs...
    Ça fait déjà un bon moment que j'en suis persuadé...

  6. #965
    christina86

    Re : Retours d'expériences chaudières OKOFEN

    ben oui, moi aussi
    sauf que je n'ai pas eu le feeling avec l'installateur de la marque dans notre coin, dommage...
    et ça devait être réciproque - il ne m'a jamais fait le devis (j'ai pas une maison de luxe, il pensait que je ne payerais pas m'a dit son ouvrier plus tard)

  7. #966
    miguel88

    Re : Retours d'expériences chaudières OKOFEN

    Citation Envoyé par lapinrig Voir le message
    Bonjour à tous,

    Comme le dit Miguel, ça existe bien sur Hargassner.
    Il s'agit d'un réglage "fabricant" Paramètre M7 "temps d'abaissement des zones 1 à 6"
    Sur l'écran chaudière on peut lire " Zone 1 à 6 Tempo de passage en réduit"

    Il est réglé d'usine sur 15mn. Je l'ai programmé à 30mn.
    Donc c'est automatique sur toutes les chaudières. Il y a une lettre A qui clignote sur l'écran d'information de zone de chauffage à la place du symbole < ou > qui signale les impulsions d'ouverture de vanne.
    (au même niveau la lettre B indique la priorité au ballon.)

    A l’arrêt du chauffage, la circulation continue en "refroidissement" jusqu'à une température paramétrable M2 (usine 36°).
    merci Lapiring , j ai essayé ce soir je n ai pas vu l info A apparaitre si je comprends bien si ton réduit est à 23H et que tu mets le paramétre M7 à 30 mnn, à 22H30 tu as le A qui doit apparaitre et la chaudiére commence son abaissement de temperature ..

  8. Publicité
  9. #967
    manet942

    Re : Retours d'expériences chaudières OKOFEN

    Chez moi, confort de 6h30 à 21h30, T° 19°5.
    Réduit 18° la nuit. Avec hystérésis à 0,5°, le chauffage se remet en route vers 4h/5h si T° amb inf. à 17°5 pour viser 18°; vers 6h ça vise 19°5. Réchauffement progressif.
    Le matin il fait aussi environ 18°5/18,8° au lever.
    Normal inertie...Si on veut mieux, agir sur anticipation...

  10. #968
    Did67

    Re : Retours d'expériences chaudières OKOFEN

    C'est juste qu'on soit clair : tam parlait d'anticipation de l'abaissement.

    Si j'ai bien compris, il voulait dire par là que la chaudière, sachant qu'on allait basculer en mode "abaissé" 15 mn plus tard, ne devrait pas se relancer si elle a atteint son minimum... Donc elle devrait "sauter" ces 15 mn... Puisque du coup, elle prépare de l'eau chaude qui, dans un premier temps, ne sera pas très utile, vu qu'au moment du basculement, les V3V vont fermer (totalement ou en partie, cela dépend).

    Je ne suis pas sûr que ce que souhaite tam corresponde à la "tempo" évoquée par lapinrig. Qui est, par ailleurs, une très bonne chose. Que je ne veux absolument pas contester.

    Je dis "je ne suis pas sûr", parce que je n'ai pas compris à 100 % l'influence de ce paramètre : sur quoi agit-il ? A ma compréhension, là, c'est plus une "post-circulation" dans les circuits de chauffage... La chaudière s'allumerait aussi, dans la situation décrite par lapinrig. Puis utiliserait cette eau chaude jusqu'à l'abaissement à 36 ° (qui correspond à la température de retour minimum des HSV). Ce paramètre est-il actif sur les "Classic", qui n'ont pas la température glissante ?

  11. #969
    Tam

    Re : Retours d'expériences chaudières OKOFEN

    Bonsoir,
    Phil et Manet, ok pour vos plages. Les miennes sont plus proches de celles de Phil.

    Aujourd'hui peu de soleil et baisse des températures; sans rien toucher je retrouve la maison à 19,5° en rentrant ce soir, mais curieusement sans impression de froid car la dalle est en chauffe depuis 14h.
    Bon je viens d'augmenter un peu la t° de départ et d'ajouter une heure de chauffage pour plus de confort.

    Phil, effectivement c'est la durée de la plage (et non la somme des cycles) qui compte puisque les pompes restent actives lorsque la chaudière se refroidit entre 2 cycles.

  12. #970
    Tam

    Re : Retours d'expériences chaudières OKOFEN

    Pour "l'anticipation" telle qu'évoquée plus haut, la comparaison avec Hargassner est intéressante mais il faudrait se limiter aux cas où cette dernière fait des cycles démarrage-arrêt-démarrage-arrêt... du fait d'une puissance de chauffage nécessaire inférieure à sa puissance mini.

    Je viens de lire la notice Hargassner, il semble que la tempo M7 soit la durée pendant laquelle la température de départ est abaissée linéairement de la valeur de confort à celle de réduit. (à confirmer par les utilisateurs)

    Quant à la tempo D7:
    Anticipation sur la commutation :
    Lorsque la température extérieure moyenne redescend sous la consigne de redémarrage,
    le chauffage n’est réactivé que si la durée du besoin de chauffage est d’au moins D7
    (Usine=120mn).
    Je n'ai pas compris comment est calculée ce "besoin" en minutes, en tout cas tout ça semble géré très finement !

  13. #971
    jiroo

    Re : Retours d'expériences chaudières OKOFEN

    a Did: sur la classic , le paramétre m2 est a 40°

  14. #972
    christina86

    Re : Retours d'expériences chaudières OKOFEN

    Citation Envoyé par Tam Voir le message
    De mon côté, en extérieur l'amplitude va de 4 à 11° avec du soleil et je mets 8 heures de chauffage par jour (5h-9h + 15h-19h). La maison est agréable le soir avec 22° mais un petit 18°5 à 8h.
    personnellement je trouve ces yoyos inconfortables, je l'ai trop eu avec le poêle à bois pendant quinze ans (où c'était encore pire bien sûr)

    alors j'ai supprimé le réduit au bout de qqs semaines (aux grands froids)...
    faut dire que j'ai une maison très inertielle et ajoutez à cela des horaires irréguliers, donc :

    j'ai gagné bcp en confort en chauffant tout le temps à 19° plutôt que 20 et 18
    (et conso kif-kif je dirais, ou même moins, mais c'est difficile à évaluer, d'autres paramètres ayant changé aussi)

    sonde int. désactivée, la température ne bouge pas d'un poil, j'ai trouvé la bonne courbe, ça aide...

    le corps s'habitue et on n'y pense plus jamais (fini les : il fait un peu frisquet... ou : ouf, on a regagné 0.5, 1°...)
    quand on rentre il fait bon, point, tout le temps pareil.
    (merci les murs chauffants, faut dire aussi ! - avant avec le poêle j'avais froid sous 22° - variations espace+temps : convection+yoyo)
    et 19 la nuit ça ne me dérange pas -je dors au grenier (quasi temp. ext.)- mais le matin, contrairement à la plupart d'entre vous, je déjeune au chaud (et mes vêtements sont chauds, etc.)

    Essayez quelque temps pour voir...

    et question conso, pour ceux qui chargent au sac, ça ne devrait pas être trop dur à évaluer... par ex. sur une semaine (avec des conditions climatiques similaires bien sûr)

  15. Publicité
  16. #973
    Tam

    Re : Retours d'expériences chaudières OKOFEN

    Oui Christina, bien d'accord avec le confort résultant d'un chauffage continu et sans abaissement. J'ai vécu comme ça avec mes anciennes chaudières (100% radiateurs ou 100% PCBT comme actuellement).

    Avec la Pellematic, je m'amuse à lui faire faire le moins de cycles par jour, simple expérimentation
    Pour y arriver, ma température de départ est augmentée plus que nécessaire afin d'obtenir un cycle à température chaudière stabilisée et que je dois donc arrêter par une minuterie.

    J'en suis actuellement à 2 cycles par jour: 5-9h et 14-19h avec 28° au départ, ce qui est un peu insuffisant pour l'amplitude 1-7° de ce mercredi peu ensoleillé.

    Evidement, le confort en pâtit !
    Dernière modification par Tam ; 13/11/2013 à 22h15.

  17. #974
    christina86

    Re : Retours d'expériences chaudières OKOFEN

    continu avec 28° au départ ?! incroyable, peut-être vous avez un grand circuit derrière ?
    (et en tout cas vous êtes certainement bien mieux isolé...)


    par 6° ce soir, la mienne (en 10kW) envoie à 37° à la maison (pour une consigne 19°) et 26 à l'atelier (isolé, lui, et cons. réduit 16°)
    respectivement 70 et 58m² et environ 600m de tube en 16mm (12int), ça fait dans les 66l de mémoire (l'équivalent de ce que contient la chaudière).
    mes circulateurs, siriux 3m et 5m, sont sur 3 - là j'ai jamais rien compris (même si hervé a essayé de m'expliquer une fois)...

    ah oui la chaudière en ce moment me fait 40min avec, 20min sans... minable...
    Dernière modification par christina86 ; 13/11/2013 à 22h58.

  18. #975
    christina86

    Re : Retours d'expériences chaudières OKOFEN

    c'est la raison pourquoi au départ je ne voulais pas de l'Öko, elle ne module pas terrible (surtout quand on voit une hargassner moduler sans problème dans les mêmes conditions)

    Alors, Tam, je comprends qu'on ait envie d'allonger les cycles ... mais pour ce qui est des économies - juste de la conso de granulés (je ne parle pas de l'électricité ou de l'usure moindre) - est-ce que ce n'est pas contreproductif d'envoyer plus chaud que nécessaire, augmentant donc forcément la temp de la maison (c'est agréable d'accord, mais pas quand après ça redescend...) et donc le delta int/ext, càd. les déperditions si j'ai bien compris ...et en plus au prix de l'inconfort d'un important yoyo de presque 4° ?

    Chez moi il faut qu'il fasse moins qqs° ext. avant qu'elle ne tourne en continu, c'est triste, d'accord, mais comme je n'ai pas trop eu le choix à l'époque (Fröling surbooké, Hargassner me dédaignant, linder&sommerhauer pareil, jamais eu le devis, Kwb +cher et +loin) j'ai fini par me résigner à l'Öko et l'installateur sans expérience... et comme on ne change pas de chaudière comme de chemise, maintenant faudra bien faire avec, alors j'essaie de l'oublier...

    J'attaque mon 3e hiver, j'ai le grand luxe d'un chauffage central, 19 pile poil, et pas plus cher en combustible qu'avant où j'avais le boulot avec le bois et le yoyo (et juste pas gelée dans une pièce et 10° dans la sdb et atelier inchauffable au moins deux mois de l'année)... alors tant pis je finis par me faire une raison, je fous la paix à la chaudière, elle me chauffe, même si elle s'y prend un peu moins bien...
    mais je ne pense pas que je consomme bcp plus de granulés qu'avec une autre (si si, au début c'est sûr, mal réglée avec les cycles de dix minutes en oscillation avec les vannes...) - il vaudrait mieux que je trouve moyen d'isoler aussi la maison que de chipoter là-dessus...

    bon j'avoue, je continue de suivre les discussions ici et de temps en temps je relève encore les paramètres, histoire de me faire un peu du mal quand-même... (elle m'a fait du 55min l'année dernière en moyenne, 36 à 95 si je me souviens bien)
    Dernière modification par christina86 ; 14/11/2013 à 00h41.

  19. #976
    Did67

    Re : Retours d'expériences chaudières OKOFEN

    Citation Envoyé par jiroo Voir le message
    a Did: sur la classic , le paramétre m2 est a 40°
    Je n'ai pas les notices Hargassner, donc la codification des paramètres ne me dit rien.

    A priori, on parlait là d'une temporisation D7.

  20. #977
    Did67

    Re : Retours d'expériences chaudières OKOFEN

    Citation Envoyé par Tam Voir le message

    Quant à la tempo D7:


    Je n'ai pas compris comment est calculée ce "besoin" en minutes, en tout cas tout ça semble géré très finement !
    Il s'agit bien d'une temporisation (c'est-à-dire quelque chose qui "diffère" l'effet une action pendant quelques temps) et non pas d'une anticipation.

    Et il s'agit du chauffage, et non pas de la chauidère.

    Donc en clair, quand la temp externe passe sous la "limite de chauffe" [au-dessus, le chauffage est coupé : circulateurs à l'arrêt, pas de "signal de demande" envoyé à la chaudière, qui ne démarre donc pas même si elle passe sous son mini], le chauffage [donc circulateurs et le cas échaéant, signal de demande à la chauidère] ne se réactive pas pendant le temps t paramétré...

    Comme dit plus haut, je ne vois pas d'intérêt "marqué, si ce n'est d'éviter un phénomène de "yoyo" en fin de journée ou en début de journée : la temp passe sous le seuil, puis remonte d'un poil au-dessus, puis redescend... Si on attend par ex 1 heure de plus, la temp sera descendue (ou remontée plus franchement) et on n'aura pas ces yoyos. Et sans doute, dans certaines installations, de répétition des "claquements" lors de la relance.

    Il faudrait que je me relance dans la lecture d'une notice de Pelletronic, je ne suis pas sûr que cela n'y soit pas.

    [qui ne sont pas les yoyos dont parle christina, on parle là de relance du chauffage, puis arrêt, puis relance lorsqu'une limite de chauffe est atteinte]

    [ce n'est pas pour avoir "raison à tout prix", mais le débat était : a) tam qui regrette que sa chaudière - pas son chauffage ! - redémùarre des fois juste avant le basuclement en mode "abaissé" qui va provoquer un arrêt temporaire du chauffage ; donc qui regrette l'absence d'anticipation - on peut imaginer une ligne de programme qui dise : si "abaissement dans moins de 15 mn", supprimer le signal de demande ; b) je réponds que je ne connais pas de tel système ; c) on me dit que "si, chez Hargassner..." ; d) jusqu'à preuve du contraire, non ; mais donc oui, une temporisation possible de la relance du chauffage]

    Et donc pour tam, si j'ai bien compris, ce temps n'est pas calculé, mais paramétré : tu décides que pendant 20, ou 30 ou 50 jusqu'à 120 mn, le chauffage ne démarre pas même si la temp passe sous le seuil "limite de chauffe". Ce n'est que si la durée pendant laquelle la temp externe est sous ce seuil dépasse le temps paramétré que le chauffage va se relancer (et peut-être, la chaudière si elle est en manque d'eau chaude)

  21. #978
    miguel88

    Re : Retours d'expériences chaudières OKOFEN

    Bonjour Did
    tu as raison aprés avoir regarder les differents reglages je n ai pas vu celui qui repond effectivement à la demande de ne pas demarrer un cycle x mn avant un passage en mode reduit
    Iy a bien la tempo dont je parlais pour eviter le yoyo de redamarrage /arret , et ce dont parle LAPIRING est un temps d abaissement mais qui fonctionne juste aprés le passage en mode reduit et non avant
    Dernière modification par miguel88 ; 14/11/2013 à 09h01.

  22. Publicité
  23. #979
    MINIOKO85

    Re : Retours d'expériences chaudières OKOFEN

    Bonjour,

    Juste un petit mot , mon chauffagiste vient de réaliser l'entretien annuel : démontage du coeur de la machine , malheureusement pas fait de photos , mais j'avais en tete celles faites par tam , effectivement , au démontage du couvercle , beaucoup de cendres en haut sur le pourtour des turbulateurs avec les ressorts, mais le corps en lui même était d'après le pro étonnament propre (poussière sèche qui se décolle à l'aspirateur , quasi pas besoin de goupillon) , et j'ai bien observé quand il a démonté le foyer , le coude qui amène les granulés contenait un peu de cendre mais quasi pas de sciure , et le foyer lui-même s'est nettoyé à la balayette , même pas métallique , et à l'aspirateur . Pour info , le nettoyage de la chaudière a pris environ 1 heure 15 , après il a procédé au ramonage du conduit (7m de tubage) et au nettoyage intérieur de la fumisterie (tout démonté et ramoné dehors) , là aussi assez peu de suies , signe de bonne combustion , confirmé par les cendres du cendrier qui était plein , ne contenant pratiquement pas de morceaux de granulés imbrulés . Durée environ 3/4 heure avec remontage et nettoyage du local . Pour finir , remise en chauffe de la machine et cycle de ramonage (vérif du système de ressorts) , et mesures des fumées (diagnostic obligatoire, comme pour toute chaudière . Durée de cette dernière opération , 30mn , car il fallait atteindre 80degrés . Durée totale de l'intervention 2h30 , pour le montant , aucune idée , on a pas discuté prix , et là c'est juste en partant que l'employé m'a dit que le chef m'enverrait la petite note plus tard .

    Merci me dire si chez vous cette opération dure aussi dans les 2h30 et pour quel prix en gros , juste à titre indicatif . A+

  24. #980
    phil7759

    Re : Retours d'expériences chaudières OKOFEN

    Bonjour

    J'ai un phénomène très intéressant sur mon démarrage chaudière de cet apm.
    Il ne fait que 16.5° chez moi et je demande une t° confort à 20.8°.
    Avec un coeff de rattrapage de 7, la t° de départ demandé est de 70° soit le maximum, une première.

    Mais là où je suis surpris, c'est que la t° de consigne de la chaudière qui est habituellement de 70°, a été mis automatiquement à 75°
    Evidemment, la t° de départ de 70° va très vite baissé, mais il faut bien deux heures pour rattraper 4°, surtout qu'il y a une brise de 30 à 50kmh dehors.

  25. #981
    mastano

    Re : Retours d'expériences chaudières OKOFEN

    Citation Envoyé par phil7759 Voir le message
    Bonjour
    Mais là où je suis surpris, c'est que la t° de consigne de la chaudière qui est habituellement de 70°, a été mis automatiquement à 75°
    Bonjour,

    C'est tout à fait normal, je crois que c'est le paramètre nommé "augmentation" sur le circuit de chauffage qui vaut 5 par défaut.
    Ce qui signifie que la T° de consigne de chaudière sera : (T° consigne circuit chauffage +5) si cette valeur dépasse la consigne chaudière "normale" de 70°C.

    Au fur et à mesure que la maison va se réchauffer, la consigne circuit chauffage va baisser, tout comme la consigne chaudière qui va revenir à 70°C

  26. #982
    Did67

    Re : Retours d'expériences chaudières OKOFEN

    Citation Envoyé par MINIOKO85 Voir le message
    beaucoup de cendres en haut sur le pourtour des turbulateurs avec les ressorts, mais le corps en lui même était d'après le pro étonnament propre (poussière sèche qui se décolle à l'aspirateur , quasi pas besoin de goupillon) , et j'ai bien observé quand il a démonté le foyer , le coude qui amène les granulés contenait un peu de cendre mais quasi pas de sciure , et le foyer lui-même s'est nettoyé à la balayette , même pas métallique , et à l'aspirateur .
    Normal !

    a) les "poussières", ce sont les particules de sciures qui s'enflamment et circulent en "flamèches" qui volent avec la circulation des gaz.

    b) en l'absence de condensation, les chaudières à pellets font un dépot de particules qui ressemble à un léger feutrage, qui s'enlève avec un aspirateur ou un pinceau. Les "croutes" seraient le signe de condensation (particules + condensation = bistre qui se déssèche en croute ; c'est ce qu'on a souvent sur les chaudières à bois ; et là il faut gratter...).

    Une révision de ce type, c'est 180 à 250 euros, grosso modo. Je paye 290, mais j'ai une condensation, et le condenseur à nettoyer (ancien modèle en inox ; maintenant, ils sont en graphite), c'est chiant !

  27. #983
    Did67

    Re : Retours d'expériences chaudières OKOFEN

    Citation Envoyé par phil7759 Voir le message
    Bonjour

    J'ai un phénomène très intéressant sur mon démarrage chaudière de cet apm.
    Il ne fait que 16.5° chez moi et je demande une t° confort à 20.8°.
    Avec un coeff de rattrapage de 7, la t° de départ demandé est de 70° soit le maximum, une première..
    C'est effectivement, le réusltat d'une correction assez "brutale", avec ce coeff 7 : écart de 4,3° X coeff 7 = la temp de dpéart est la temp de dpéart normalement calculée + la correction de 30,1 ° !!!

  28. #984
    jo68

    Re : Retours d'expériences chaudières OKOFEN

    Le nettoyage et le contrôle de ma chaudière a également duré près de trois heures mais j'ai payé 115 euros, ce qui est nettement moins que ce que tu indiques Did.

  29. Publicité
  30. #985
    phil7759

    Re : Retours d'expériences chaudières OKOFEN

    Citation Envoyé par Did67 Voir le message
    C'est effectivement, le réusltat d'une correction assez "brutale", avec ce coeff 7 : écart de 4,3° X coeff 7 = la temp de dpéart est la temp de dpéart normalement calculée + la correction de 30,1 ° !!!
    Oui c'était brutale, mais je le fait tant que personne n'est là, je me permets pas de faire cela au matin sinon ca réveillerai tout le monde.
    En tout cas, pari réussi, avec un démarrage à 15h, ma femme n'a pas eu froid à 17h même si la t° ambiante n'était pas encore atteinte.
    Et la conso en granulé, identique aux jours précédents. Je mets un sac par jour ce qui le rempli toujours jusqu'au bord, je peux voir ainsi jour par jour si conso excessive.

    J'ai testé la bête et elle est prête pour l'hiver !

  31. #986
    christina86

    Re : Retours d'expériences chaudières OKOFEN

    3h - 160 e - la première année, 0, c'était compris (mentionné sur le devis)

  32. #987
    AdJac73

    Re : Retours d'expériences chaudières OKOFEN

    Bonjour, connaissez vous le volume en kg de la tremie d'une chaudiere okofen 12/18 en aspiration ?
    Merci pour vos reponses

  33. #988
    christina86

    Re : Retours d'expériences chaudières OKOFEN

    un peu plus de 30 kg - je rentre deux sacs quand elle n'est pas tout à fait vide

  34. #989
    lapinrig

    Re : Retours d'expériences chaudières OKOFEN

    Citation Envoyé par Did67 Voir le message
    Il s'agit bien d'une temporisation (c'est-à-dire quelque chose qui "diffère" l'effet une action pendant quelques temps) et non pas d'une anticipation.

    Et il s'agit du chauffage, et non pas de la chauidère.

    Donc en clair, quand la temp externe passe sous la "limite de chauffe" [au-dessus, le chauffage est coupé : circulateurs à l'arrêt, pas de "signal de demande" envoyé à la chaudière, qui ne démarre donc pas même si elle passe sous son mini], le chauffage [donc circulateurs et le cas échaéant, signal de demande à la chauidère] ne se réactive pas pendant le temps t paramétré...
    Did, tu viens de faire une très bonne synthèse: le mot anticipation n'a pas sa place, dans les 2 cas (D7 et M7) il s'agit bien de temporisation.
    Cependant, je sens un certain "flottement" dû si je comprends bien à une différence de fonctionnement de nos régulations respectives de chauffage et de chaudière.
    Chez Hargassner la température chaudière est maintenue à une température constante à moins d'un degré près sauf si la demande n'est pas suffisante auquel cas la température monte et la chaudière se met en veille.
    Une anticipation sur une éventuelle "reprise" avant le passage en réduit n'a pas sa raison d'être car il n'y a pas de "coup de chauffe". L'économie de bois se fait au moment du passage en réduit et la temporisation M7 évite un changement brutal de régime avec la fermeture d'une V3V trop rapide. En aucun cas celà n'a d'influence sur les circulateurs, ceux-ci s'arrètent uniquement lorsque la température de la chaudière tombe à une température paramétrée autour de 62°.
    Dans le cas "abaissement de température" du circuit chauffage, l'effet serait de faire monter la température chaudière du fait de l'inertie thermique et de la réduction des besoins: la temporisation permet d'évacuer la chaleur par paliers succéssifs sans que la température chaudière remonte.
    Ainsi le A clignotant qui signale la temporisation à la baisse démarre au passage en réduit lequel n'est effectif que 15, 30 ou 40mn après. (j'ai cru un moment que ce cycle démarrait avant l'heure de réduit, par "anticipation" il n'en est rien).

    Dans le cas que j'ai provoqué et observé hier matin
    - programmation "réduit" à 10:30. On va passer de 46° à 35° en 40mn. la photo à 10:38 montre que T est passé à 44 mais demande 42.
    A 11:01 on est passé à 37 pour une consigne finale de 35°
    La température départ chaudière n'a pas bougé (68°) alors que la température de retour est remontée de 3° (56 à 59°)
    Si on se donne 30mn de tempo et si on veut que le régime réduit commence à 10:30 alors il faut "anticiper" et programmer 10:00

    Concernant le paramètre D7, tu dis:
    "Comme dit plus haut, je ne vois pas d'intérêt "marqué, si ce n'est d'éviter un phénomène de "yoyo" en fin de journée ou en début de journée : la temp passe sous le seuil, puis remonte d'un poil au-dessus, puis redescend...
    Dans la pratique, sauf si la sonde est mal placée, il doit être rare de voir la température extérieure ambiante baisser puis remonter pour rebaisser une heure plus tard.
    L'intérêt de cette temporisation me semble ailleurs.
    Le matin la chaudière s'arrète pour (par exemple)Text >15° Le circulateur continue à évacuer les calories de la chaudière jusqu'à T départ chaudière =40° (M2). Le soir si la journée à été confortable lorsque Text revient à 15° il fait encore bon dans la maison: on peut différer le départ du chauffage (donc de la chaudière qui était arrétée)
    de 30 60 ou 120mn selon la saison et la vitesse de refroidissement de la maison.
    Images attachées Images attachées

  35. #990
    Did67

    Re : Retours d'expériences chaudières OKOFEN

    1) Tout à fait d'accord avec ce que tu dis.

    2) On était, dans cette réfelxion, bien là dans le cas où le besoin de chauffage est inférieur à la modulation minimale, et que la chaudières est "obligée" de s'arrêter / redémarrer, donc de fonctionner en cycles. Alors, regrette tam, pourquoi n'y a -t-il pas anticipation lorsque 15 mn plus tard on bascule ne mode abiassé, pourquoi alors enclencher un cycle de réchauffer, pourquoi relancer la chauidère pour réchauffer son eau dont elle 'aura pas immédiatement besoin après (puisqu'on sera laors en mode abaissé).

    Sinon, en effet, cette question n'a pas d'intérêt. Je te rassure, les okofen aussi modulent et stabilisent leur température de fonctionnement autour d'une valeur appelée "température nominale" ! [qui, en revanche, n'est pas flottante comme sur les HSV]

    [à noter qu'en mode abaissé, le chauffage ne s'arrête pas nécessairement ; en pétiode de temps doux, en général, si, car c'est la "limite de chuaffe en mode abaissé" qui joue - on est alors, en règle générale, au-dessus de cette limite ; c'est pour ça, je n'ai pas contesté cette hypothèse]

    3) Oui, le "principe" sur lequel repose la modulation et donc la gestion de la températrure chauidère est bien différente; Et donc en toute logique les algoritmes qui gèrent ça; Et pâr conséquent, ce que nus observons.

    C'est la conséquence de l'absence de sonde lambda et de régulation des amenées par "feed-back".

    Shcématiquement, Okofen a "modélisé" 17 allures de chauffes, avec des paramètres d'amenées défini liés uniquement à la température du foyer.

    Le passage d'une allure à une autre prend un "certain temps", pour ne pas créer une instabilité permanente : on ne peut pas "charger" des pellets pour une certaine allure et 5 secondes plus tard, alors qu'ils ont à peine commencé à bruler, réduire et passer à l'allure "en-dessous", avec une moindre amenée de pellets et une moindre amenée d'air aussi...

    Il en résulte une certaine lenteur de la modulation, d'où des oscillations de températures chaudière, qui se situent dans un "tunnel" sans doute plus large.

    Moi, cela ne me scandalise pas. Que ma chauidère "louvoient" entre 67 et 73 ou qu'elle "tienne" 70, je ne vois pas bien où est le "plus". Qu'en revanche, elle s'arrête et redémarre, là, oui, c'est moins top !

    3) La température glissante de la HSV est un "plus". Qui a son prix. Hargassner ne l'a pas repris sur les Classic, sorties moins chères pour se positionner vis-à-bis d'Okofen.

    Même si je ne sais toujours pas comment il pourrait y avoir 40° au niveau des échangeurs, sans condensation. ET me demande si ce n'est pas juste une "relève" bien plus performante ?

    4) Temporisation

    Oui, ton hypothèse peut peut-être 'expliquer.

    Bien qu'ne général, le temps de relance de la chaudière sert de tempo et qu'en général, c'est lutôt une "anticipation" qui a été prévue : éviter des retards de remontée des températures du fait de la lkenbteur du re-dméarrage c(omparé à une chauidère fule ou gaz).

    Mais il est vrai que c'est une anticipation lors de la bascule "mode abaissé / mode confort", avec une températureintérieure à "remonter".

    Pour le cas d'un arrêt par dépassement de la limite de chauffe, ce que tu dis se tient parfaitement... Je le retiens volontiers.

    Mon idée, pour juste la préciser, était que quand une journée on est, en temp externe, juste à la limite. Si le temps est changeant (soleil, couvert avec giboulées...), on peut imaginer que tantt est dépasse les 15° fatidiques (un coup de soleil) tantôt on passe en dessous (une giboulée, évaporation de l'eau)... Là, on risque une "effet yoyo"...

    Mais cela va jouer dans les deux cas !

    On a peut-être chacun une moitié de bonne idée ????

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. retours d'expériences de toilettes sèches?
    Par boudasimboudette dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 35
    Dernier message: 02/03/2017, 19h41
  2. Retours d'expériences sur l'autoconstruction d'un PM
    Par lolotte74 dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 2
    Dernier message: 18/01/2015, 11h24
  3. Vos retours d'expériences :projets sur Odesc
    Par pourpo dans le forum Programmation et langages, Algorithmique
    Réponses: 0
    Dernier message: 11/09/2012, 14h40
  4. Recherche retours d'experiences stage à l'étranger
    Par Helene_aeonavale dans le forum Stages
    Réponses: 2
    Dernier message: 20/03/2012, 11h27
  5. retours d'expériences : test infiltrométrie (sud hrhin)
    Par baboul dans le forum Environnement, développement durable et écologie
    Réponses: 1
    Dernier message: 17/04/2008, 18h17