Répondre à la discussion
Page 1 sur 3 12 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 83

Le chauffage le moins cher



  1. #1
    Garkor

    Le chauffage le moins cher


    ------

    Bonjour,

    Je me pose une question assez simple. En dehors du chauffage solaire, le chauffage par PAC serait-il le moins chère en coût par kw consommé ? Je cherche depuis un certains temps système de chauffage économique et en regardant les coût des différentes energie on s'apperçoit vite que le bois est l'energie la moins chère et l'électricité la plus chère. Mais voila, si un pompe à chaleur affiche un scop de 6 alors on se rend compte que le prix deviens même inférieure au prix du kw en bois déchiqueté ou plaquette... Mon raisonement est-il bon ? Les chiffres utilisés sont ceux trouvé en tapant : coût chauffage au kw sur notre moteur de recherche préféré et sur le site acqualys.

    Merci de vos retour et reflexions.

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    baupierre

    Re : Le chauffage le moins chère

    Bonjour, si je me moquais, je dirais que le chauffage le moins cher est celui que l'on utilise pas donc si c'est possible investissons dans l'isolement. Si l'on est très bien isolé l'électricité est à considérer compte tenu qu'il n'y a pas de manutention, de cuve à remplir, d'entretien de cheminée à faire , de chaudière à remplacer et compte tenu que chacun à de l'électricité chez soi on économise l'abonnement gaz par exemple. Par ailleurs la flexibilité de programmation entre présence, absence, jour, nuit etc permet des économies supplémentaires faciles. Je sais que tout cela ne réponds pas vraiment à la question mais la clé reste dans l'isolation le reste étant la partie congrue. Colt

  4. #3
    pkdick2

    Re : Le chauffage le moins chère

    Bonjour,

    Si l'on veut faire une étude purement économique, il faut prendre en compte le prix du consommable par kWh, les coûts des abonnements nécessaires, l'entretien, le prix de l'installation et sa durée de vie estimée (+ désembouage couteux et pas toujours très efficace pour les circuits de radiateurs).
    On se rend assez vite compte que le chauffage coûte très cher et qu'il vaut mieux investir dans l'isolation.

    Pour ce qui est de mon avis, l'optimal, c'est une très basse consommation + simple convecteurs : pas d'entretien, pas d'abonnement supplémentaire, le coût de l'installation de chauffage est très faible et dure longtemps. Ensuite, il faut avoir un habitat très bien isolé et qui prend très bien en compte les apports solaires en hiver et qui s'en protège en été.
    Je ne savais pas que c'était impossible, alors je l'ai fait.

  5. #4
    nicosc

    Re : Le chauffage le moins chère

    Bonsoir

    Quand on dit chauffage il faut aussi tenir compte de l'ecs et c'est sur ce dernier point que le bois se démarque très nettement des autres énergies.

    Car si on prend les dernières générations de chauffage bois buche par exemple on peut y mettre n'importe quelle essence de bois du moment qu'elle est sèche et non traité.

    Même avec un scop 6 qui est plus proche de l'imaginaire que de la réalité dès que l'on rajoute le cop de l'ecs le prix du kwh est encore au dessus du bois.

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    nicosc

    Re : Le chauffage le moins chère

    Citation Envoyé par pkdick2 Voir le message

    Pour ce qui est de mon avis, l'optimal, c'est une très basse consommation + simple convecteurs : pas d'entretien, pas d'abonnement supplémentaire, le coût de l'installation de chauffage est très faible et dure longtemps. Ensuite, il faut avoir un habitat très bien isolé et qui prend très bien en compte les apports solaires en hiver et qui s'en protège en été.
    Bonsoir

    C'est vrai que le chauffage électrique à beaucoup d'avantage surtout pour sa simplicité et son coût d'installation.

    Mais quand cela concerne une maison neuve soumis à la rt 2012 c'est totalement différent car le chauffage électrique devient l'un des plus chère à installer et on économise n'y l'énergie ni sur la facture.

    Bon je m'explique.

    La rt2012 impose 50 kwh/an/m2 d'énergie primaire et comme la production d'électricité en France à un rendement d'environ 0,33 en hiver alors il faut isoler 3 fois plus pour atteindre la rt2012.

    Mais au final la maison avec radiateurs électriques et isolé 3 fois plus qu'une autre rt2012 consommera autant d'énergie qu'une autre en énergie primaires, les factures ne seront pas beaucoup moins chère car l'électricité est nettement plus chère.

    et cerise sur le gâteau en plus du coût des radiateurs électriques il faut rajouter le sur-coût en isolation et vmcdf pour atteindre une maison type passive.

    Une maison passive et une construction très respectueuses de l'environnement et il est vraiment dommage de tout gâcher en se chauffant à l'électricité classique type radiateur.

  8. #6
    baupierre

    Re : Le chauffage le moins chère

    Bjr. Il ne faut pas oublier que dans une maison bien isolée tout ce que l'on utilise obligatoirement en électricité (éclairage, appareils domestiques, informatique, TV,....)contribue au chauffage et dans ce cas cette énergie est à considérer comme gratuite par rapport à tout autre solution en période de chauffage.Dans la facture énergétique finale il faut considérer la somme électricité+gaz+fuel+bois+entr etien+investissement (hors isolation évidemment) en fonction de ce que l'on utilise.
    Après évidemment tout est une affaire de choix personnel. Cdlt

  9. Publicité
  10. #7
    herakles
    Animateur Habitat

    Re : Le chauffage le moins chère

    Citation Envoyé par baupierre Voir le message
    Bjr. Il ne faut pas oublier que dans une maison bien isolée tout ce que l'on utilise obligatoirement en électricité (éclairage, appareils domestiques, informatique, TV,....)contribue au chauffage et dans ce cas cette énergie est à considérer comme gratuite par rapport à tout autre solution en période de chauffage.Dans la facture énergétique finale il faut considérer la somme électricité+gaz+fuel+bois+entr etien+investissement (hors isolation évidemment) en fonction de ce que l'on utilise.
    Après évidemment tout est une affaire de choix personnel. Cdlt
    Bonjour,

    +1 avec ce qui a été dit sur l'isolation ; je rajouterais un autre facteur de confort et d'économie = l'INERTIE apportée par les matériaux de construction = murs , dalles , refends , etc..
    Trop de gens oublient ce dernier élément en isolant par l'intérieur ou en utilisant des matériaux légers : entrevous PSE,cloisons Placostil, faux-plafonds ,....

    Cela n'aide pas à gérer les apports gratuits= éclairage , apports solaires par les baies sud en hiver et en mi-saison , aports d'un poêle, activités humaines ...
    Sans inertie , il faut aérer, même en mi- saison pour éviter les surchauffes..puisque les faibles épaisseurs de plâtre n'accululent pas beaucoup et sont incapables de lisser les yo yos de température autour d'un poêle mal choisi

    Ceci dit , en mettant le paquet sur l'isolation et sur l'inertie à la fois , on consomme très peu pour le chauffage

    Je renvoie à un témoignage d'un gars qui a construit sur les bases du bioclimatique =isolation + inertie + orientation...: http://forums.futura-sciences.com/ha...ml#post5514280
    115 € de pellets par an dans une maison de 140m2 .... et fraîcheur en été .

    la question du choix d'un chauffage le moins cher ne se posera plus ; une PAC ou une chaudière fuel à condensation serait inamortissable sur un aussi faible besoin d'énergie de chauffage

  11. #8
    Garkor

    Re : Le chauffage le moins chère

    Je suis tout à fait d'accord que l'isolation reste "le chauffage le moins chère" et j'ai bien compris l'importance du bâti dans le lissage des pic de température. Seulement, quel R atteindre en toiture et sur les mur ? l'ITE est facturé à prix d'or et représente un investissement 2x supérieur à celui d'un bon chauffage. Je n'en est tout simplement pas les moyens. attendre 10 ans d'en avoir le budget pour faire les travaux en me chauffant à l’électrique durant cette période ou choisir intelligemment mon système de chauffage pour que le coût d'installation soit maîtriser et celui d'utilisation contenu ne me semble pas si fantasque... Me trompe-je ?

  12. #9
    herakles
    Animateur Habitat

    Re : Le chauffage le moins chère

    l'ITE est facturé à prix d'or et représente un investissement 2x supérieur à celui d'un bon chauffage.
    Bonjour,

    Poses-toi la question du gain de surface en posant une ITE plutôt qu'une ITI (par l'intérieur)

    la différence de coût entre une ITI et une ITE est du coup moins élevée qu'il n'y paraît :

    - gain de surface : entre 6 et 8% à performances identiques , et au prix du m2 habitable , ce n'est pas négligeable .
    -pas de travaux intérieurs ni de radiateurs à déplacer , etc...
    -Inertie du bâti permettant de gérer de manière optimale un poele à bois , les apports solaires , les apports gratuits , etc
    -Climatiseur devenu inutile ; confort d'été intérieur ..
    - Hygrométrie intérieure souvent stable avec la respiration des murs .

    En intégrant toutes ces non-dépenses , l'ITE devient plus abordable au portefeuille sur le long terme..
    En tous cas , pas à prix d'or ..

    Me trompe-je ?
    Pourquoi ne pas demander un prêt pour faire poser l'ITE : pas besoin d 'installer un nouveau chauffage ; les dépenses énergétique pour le chauffage auront baissé d'un facteur 4 au moins... De quoi rembourser plus facilement les échéances du prêt , surtout si tu as droit à une subvention .
    Dernière modification par herakles ; 01/03/2016 à 14h03.

  13. #10
    Garkor

    Re : Le chauffage le moins chère

    J'ai demandé un devis pour une ITE avec polystyrène en 200 je verrais bien ce qu'il en est. Cependant pour ce qui est des aides, je touche juste assez pour ne pas y avoir droit.

    Etant donné que l'ITE serait en rénovation il faut donc coller et cheviller. Mais cela ne diminue t-il pas la performance d'une ITE qui permet d’éliminer les ponts thermique ? Puisque qu'avec les chevilles on en rajoute non ?

    Et l'ITE c'est pas mal mais ça veut dire aussi que je doit isoler ma dalle en sous face. Heureusement j'ai un vide sanitaire mais je suis en zone inondable donc je ne pense pas pouvoir mettre 20cm par dessous la aussi... Concernant les combles, je suis en charpente métallique (maison type Phoenix) et donc je ne sais pas trop comment m'y prendre...

    Bref l'ITE est une réfection global de l'habitat en tout cas en ce qui me concerne puisque la maison date de 1983 et que lorsque je passe la tête par dessus le placo des combles, je sent de gros courant d'air...

    Je dévie un peu du sujet initial par ce qu'effectivement j'avais déjà pensé à cette solution mais au global cela représente une somme importante surtout si c'est réalisé par des entreprises...

    Je te remercie en tout cas pour tes réponses pertinentes.

  14. #11
    Vince44

    Re : Le chauffage le moins chère

    Bonjour Garkor,

    La bonne stratégie d'investissement dépend d'un tas de facteurs et parfois, la bonne idée c'est tout simplement de déménager! Je ne dis pas ça pour toi en particulier, je ne connais pas ta situation mais a priori investir lourdement sur une maison n'est pas toujours pertinent même si on le peut et dans la plupart des coins les maisons se vendent surtout en fonction de la surface et de l'emplacement, la performance énergétique est un facteur peu pris en compte. Concrètement, si tu dois lâcher 40k€ euros pour une isolation correcte alors que ta maison en vaut 140, la question de la vendre et d'en acheter une à 165k€ bien isolée tous frais compris se pose... Ou une franchement défraîchie à 100k€ et toujours 40k€ à ajouter pour l'isolation...

    Autre exemple qui n'est qu'une exception qui confirme les règles de priorité dans l'investissement énoncée par les intervenants précédent. Je ne paye pas mon bois et ma maison n'avait pas de chauffage central installé. J'ai donc choisi d'investir dans un chauffage à bois efficace et dans l'isolation des la toiture mais de laisser de côté celle des murs que je ferais plus tard financé par mon chauffage quasi gratuit.

    Il faudrait avoir une idée plus précise de ton isolation, de ton mode de chauffage, des possibilités de recourir aux énergie alternatives (capacité à se procurer et à stocker du bois bien au sec par exemple, place disponible pour une chaufferie, installation existante...).

    Déjà, si il y a des courants d'air, c'est clair qu'il faudrait en comprendre le cheminement et les neutraliser. Selon ce qui les cause ça peut ne coûter que quelques dizaines d'euros à solutionner et permettre de tomber la facture de 10 à 20%.

    D'un point de vue général, le bois est une bonne énergie si on a une installation adaptée et si on peut s'approvisionner dans de bonne condition (le bois doit arriver ultra sec au foyer et il ne faut pas payer la bûche au prix du lingot d'or ). Mais au delà de ces généralité, il faudrait connaitre ta maison pour savoir quelle part de ta consommation ça pourrait assurer et quelle installation serait pertinente.

    A+

    Vincent
    Dernière modification par Vince44 ; 01/03/2016 à 17h31.

  15. #12
    nicosc

    Re : Le chauffage le moins chère

    Bonsoir

    L'isolation par l'extérieur ne t'apportera des économies d'énergie seulement si tu choisis un chauffage d'ancienne générations.

    Aujourd'hui les systèmes de chauffage au bois dernière génération sont capable de t'apporter juste l'énergie nécessaire pour chauffer ta maison donc l'inertie du bâti ne t'apportera pas grand chose.

    Quel intérêt d'avoir 200 tonnes de bâti en inertie thermique si ton système de chauffage à un hysteresis de 0.3 C° sur ta régulation de chauffage.

    Par exemple un plancher chauffant trop épaisse donc avec plus d'inertie est néfaste pour les économies d'énergie car la température fais le yoyo.

  16. Publicité
  17. #13
    Garkor

    Re : Le chauffage le moins chère

    Ha ?! Voila un avis qui va susciter polémique je pense... L'interet de l'inertie est donc posé....

  18. #14
    nicosc

    Re : Le chauffage le moins chère

    Je ne dis pas qu'il ne faut pas faire une isolation par l'extérieur.

    Car il y a des avantages sur certains points mais sur l'économie de chauffage c'est très discutable car inertie ou pas les déperditions sont identiques.

  19. #15
    feumar

    Re : Le chauffage le moins chère

    ?

    L'ITE gère les ponts thermiques. Pas l'ITI. So... ?

  20. #16
    SK69202

    Re : Le chauffage le moins chère

    Aujourd'hui les systèmes de chauffage au bois dernière génération sont capable de t'apporter juste l'énergie nécessaire pour chauffer ta maison donc l'inertie du bâti ne t'apportera pas grand chose.
    Peut être mais ce sont des systèmes chers.

    Quel intérêt d'avoir 200 tonnes de bâti en inertie thermique si ton système de chauffage à un hysteresis de 0.3 C° sur ta régulation de chauffage.
    Les 200 tonnes durent plus longtemps que l'électronique de la régulation.

    Par exemple un plancher chauffant trop épaisse donc avec plus d'inertie est néfaste pour les économies d'énergie car la température fais le yoyo.
    Tu raisonnes pour un plancher dans une maison peu inertielle, avec 200tonnes d'inertie en sus du plancher, le yoyo de température n'existe pas

    Car il y a des avantages sur certains points mais sur l'économie de chauffage c'est très discutable car inertie ou pas les déperditions sont identiques.
    Une maison en ITI et la même en ITE n'ont pas les mêmes déperditions. Pour que la maison en ITI ait les mêmes déperditions, il faut plus d'isolation pour compenser les ponts thermiques dus à l'ITI.
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César

  21. #17
    Vince44

    Re : Le chauffage le moins chère

    Salut,

    Et l'inertie permet de stocker les surplus de calories quand le soleil pointe sont nez et que la maison est déja chaude. Mais effectivement, il faut une approche cohérente. Investir dans une régul super fine n'a pas forcément de sens avec beaucoup d'inertie...

    A+

    Vincent

  22. #18
    herakles
    Animateur Habitat

    Re : Le chauffage le moins chère

    L'ITE gère les ponts thermiques. Pas l'ITI. So... ?
    L'ITE gère les surchauffes éventuelles . pas l'ITI ...

    L'ITE protège les murs contres les aléas climatiques . Pas l'ITI... qui accentue les mouvements dans le mur à cause de l'amplitude de température dudit mur , plus élevée entre le jour et la nuit..

    L'ITE permet de mieux gérer l'hygrométrie intérieure avec des murs capables d'absorber momentanément l'humidité . pas l'ITI avec ses cloisons de plâtre de 13mm


    Ceci dit , il y a mieux que l'ITI : une ITI avec contre cloisons de briques pleines de 5 ou 6 cm , mieux encore avec des briques de terre crue ..
    Mais cela bouffe de la surface avec ITI+ contre cloison = 15+7= 22 cm ... ou 8% de surface perdue par rapport, à l'ITE..

  23. Publicité
  24. #19
    nicosc

    Re : Le chauffage le moins chère

    Une isolation par l'extérieur regle le problème des pont thermique sur les maisons ayant un plancher béton à l'étage même si les méthodes de construction on évoluer car maintenant on y met des isorupteur de pont thermique il y a toujours un petit pont thermique.

    Dans une maison avec isolation extérieur la chaleur est stocké dans le bâti sauf que le bâti est posé sur les fondations donc il y a perte dans le sol.

  25. #20
    nicosc

    Re : Le chauffage le moins chère

    Citation Envoyé par SK69202 Voir le message
    Peut être mais ce sont des systèmes chers.


    Les 200 tonnes durent plus longtemps que l'électronique de la régulation.


    Tu raisonnes pour un plancher dans une maison peu inertielle, avec 200tonnes d'inertie en sus du plancher, le yoyo de température n'existe pas
    Le prix d'un poêle à granulé commence à 1000 euros.

    Même avec une isolation par l'extérieur il faut une régulation électronique si tu veux faire des économies.

    Tu as raison dans une maison avec beaucoup d'inertie si le plancher chauffant à beaucoup d'isteresis le surplus peu être stocké dans la masse de la maison

  26. #21
    nicosc

    Re : Le chauffage le moins chère

    Pour pas qu'il y est de confusion je préfère préciser certaines choses.

    Je ne dis pas que l'isolation par l'extérieur est une mauvaise solution car elle présente certains avantages qui ont été cité plus haut.

    Stocker les surplus de chaleur si on chauffe avec un poêle à bûche classique

    Permet de garder une maison plus fraîche l'été.

    Mais une maison avec ITE ne vat pas forcément faire baisser la facture de chauffage car une maison de plein pied avec ITI à moins de pont thermique qu'une qu'une avec ITE tout simplement parce qu'il n'y a pas de perte par le vide sanitaire et fondations.

    Un poêle de masse qui a beaucoup d'inertie ne consommera pas moins de kg de bois qu'un poêle à granulé sans inertie mais avec une régulation de température même à humidité égale.

  27. #22
    herakles
    Animateur Habitat

    Re : Le chauffage le moins chère

    Mais une maison avec ITE ne vat pas forcément faire baisser la facture de chauffage
    Désolé de te contredire , mais plusieurs retours d'expérience sur une dizaine d'années me permet d'affirmer qu'une maison avec ITE induit une économie de chauffage d'environ 25 à 40% suivant l'orientation et la surface des vitrages par le seul fait que les murs servent à stocker/déphaser les apports gratuits et les apports solaires même par temps voilé .
    C'est surtout plus vrai en mi saison (octobre et mars-Avril )

    Sans parler des économies de clim en été...

    Je t'invite à approfondir tes connaissances en matière d'inertie du bâtiment ... et à te procurer un très bon logiciel de simulation thermique (STD) ..
    Il faudra que je t'envoie ce rapport bien étayé que j'ai gardé quelque part dans les profondeurs de mes disques durs... et que je ne retrouve pas ..

    Fais aussi des recherches sur le Cabinet Enertech de Olivier Sidler qui fait des études poussées sur le comportement des maisons suivant leur type d'isolation et d'inertie et les résultats commencent à confirmer l'importance de l'inertie du bâti quand la maison est bien conçue .

    Cordialement

  28. #23
    Garkor

    Re : Le chauffage le moins chère

    Cependant un point a été soulevé qui est interessant. Les mur et le plancher sur vide sanitaire devient donc le principe centre de deperdition si ite + combles sont isolé correctement. Mais comment faire dans ce cas ? Dans mon cas je suis en zone inondable. Je me voit mal remplir mon vide sanitaire de polistyrene ? En tout cas merci pour vos reaction

  29. #24
    Garkor

    Re : Le chauffage le moins chère

    Cependant, un point a été soulevé qui est interessant. Les murs et le plancher sur vide sanitaire devient donc le principal centre de deperdition si ite + combles sont isolés correctement. Mais comment faire dans ce cas ? Dans mon cas je suis en zone inondable. Je me voit mal remplir mon vide sanitaire de polystirene ? En tout cas merci pour vos reactions qui mène à reflexion...

  30. Publicité
  31. #25
    Did67

    Re : Le chauffage le moins chère

    Ben il y a au moins une chose : c'est qu'avec le réchauffement climatique, le confort, ce n'est plus seulement combattre le froid par le chauffage en hiver ; c'est aussi la fraicheur en été. Et là, l'inertie, liée à une ITE, est imbattable.

    Ensuite, selon la capacité qu'a la maison de capter un peu de soleil, l'ITE peut apporter un plus en "lissant" les températures. Cela joue un inter-saison, même si ce n'est pas là, en effet, qu'on dépense le plus.

    Un poiunt que je n'ai pas lu :

    - un chauffage performant est un invetsissement dont la valeur fond avec le temps ; dans 15 ou 20 ans, cela ne vaut plus grand chose

    - un investissement dans l'isolation augmente durablement la valeur d'une maison ; avec le renchérissement du prix des énergies (même si temporairement, on connait une baisse), cette plus-value ne peut qu'augmenter...

    A mon avis.

  32. #26
    Vince44

    Re : Le chauffage le moins chère

    Salut,

    Bon déjà il faut bien dire que ITE et inertie ne sont que partiellement liées.... On peut avoir l'un sans l'autre dans une certaine mesure. Pour ce qui est des planchers, je ne crois pas que l'ITI soit plus performante. Sur vide sanitaire, l'ITE rendra le pont thermique très peu déperditif et permettra de lisser les apports solaires qui frappent le plancher: bilan gagnant si la maison est exposée correctement.

    Ensuite la régulation il ne faut pas la fantasmer. Elle ne peut pas tout comprendre de ce qui passe autour de la maison et dans la maison. Souvent elle fonctionne sur une ou deux sondes de températures mais ne tiennent pas compte de l'impact du vent, du soleil de l'intervention des habitants. Elle ne peut pas comprendre ce qui se passe. Si la température chute est-ce parce que le soleil a arrêté de donner dehors ou est-ce parce qu'un habitant est en train de graisser les gonds de la porte d'entrée? Du coup elle fait quoi?

    Si tu la mets dans la pièce de vie elle va couper le chauffage dès que tu fais une bouffe parce tu vas faire monter la température, du coup ça va cailler dans les chambres après le repas. Tu la mets dans un espace de passage, tu vas cuire dans la salle à manger ou produire une chaleur que tu ne sauras pas évacuer et donc consommer pour rien....

    En fait l'inertie, elle est stupide mais ça lui va bien, si il fait froid dans la pièce, elle donne, si il fait chaud, elle prend! Tu ouvres une porte, la température va chuter moins vite et quand tu la ferme, il y a déjà des calories sur place pour rétablir une température correcte en très peu de temps. Elle encaisse les changement de conditions climatiques les jours de temps variable sans le moindre capteur et même, pour de la maçonnerie lourde et du terre-plein elle te gère les variations saisonnière. Un gros coup de froid mi-septembre ça fait mal après l'été, pas grave, l'inertie a bien stockée au mois d'aout. Un coup de chaud en mai, pareil à l'envers.

    Avec de l'inertie les irrégularités diverses et variées sont lissées. ça ne maintiendra pas une température au dixième de degré près mais la température ressentie ne variera que peu à l'occasion d'une anomalie et si ça par exemple ça descend de 1°C vite, tu sais que tu peux lancer l'artillerie lourde, au pire si c'était une fausse alerte, la chaleur produite le temps que le système s'en rende compte sera stockée et restituée rapidement..

    Chez moi : maison ancienne, mur 45 cm pierre tendre + remplissage tout venant non isolés et sol terre cuite sur lit de sable sur terre-battue, le froid mets des mois à gagner le sol, il faut vraiment que ça caille fort et longtemps pour que le sol soit froid à + de 20 cm des murs.
    C'est hors sujet dans le débat sur ITI ou ITE car en isolant on change la donne mais je crois que ça illustre l'intérêt de l'inertie. Une isolation de R=2 (max) sans inertie c'est l'enfer, ben avec l'inertie, c'est très correct.

    En 2012 quand il a fait bien froid, l'inertie de la maison me servait de déphasage : je chargeais la chaudière et le tampon à fond dès que possible mais c'était limite tellement ça consommait. Il aurait fallu avoir du feu vif 14 heures par jour et surtout 5h par 12h le jour et 9h par 12h la nuit. Mais faut bosser et dormir à l'occasion. Avec l'inertie, j'ai pu faire face, j'ai donné 21°C comme consigne thermostat et donc je chargeais aussi la maison. Même quand le tampon et la chaudière étaient vides, la maison perdait lentement en attendant mon retour ou mon lever mais ne tombait pas sous les 19°C. Et quand j'étais sur place je savais que je pouvais charger comme une mule même avec le tampon presque plein car la maison allait stocker.

    La technologie c'est cool et ça aide mais quelques grammes d'intelligence ne peuvent pas rivaliser avec des dizaines de tonne de masse quand il s'agit de lisser les températures d'un système difficile à modéliser, piloter et analyser.

    A+

    Vincent

  33. #27
    cchristof

    Re : Le chauffage le moins chère

    Inertie : pour l'habitat ? Pour une école, des bureaux ? Dans un bâtiment bien isolé ?

    Combinée à l'isolation, elle peut conditionner :
    • L'intérêt ou pas de faire du réduit.
    • La puissance de relance si intérêt de faire du réduit.

    Dans l'habitat :
    Elle permet l'installation d'un système parfaitement rustique comme le poêle à bûches, qui s'avère alors confortable avec des variations de température faible et des sujétions qui le sont aussi : fonctionnement intermittent, une flambée de qq heures tous les jours, tous les deux jours selon les conditions, avec une puissance qui peut être décorrélée des déperditions sans problème, elle encaisse.

    Exactement le contraire de ce qui souvent seriné sur les poêles à bûche sur les forum (le yoyo des températures, les servitudes, la puissance trop forte et tous les lieux communs)... Le poêle à bûche peut parfaitement faire le job, mais pas tout seul : poêle+maison+utilisateur.
    Un chauffage bidule soi-disant moderne domotisé smartphone régulé finement devient parfaitement inutile.

    Les débats sur le meilleur type de chauffage ou le moins cher sont donc vains.

    Si la maison n'est pas trop mal fichue, elle permet AUSSI de valoriser les apports solaires et de maintenir un bon confort estival avec la ventilation nocturne, sans clim.

    Bref, c'est un élément du bioclimatisme. Il ne faut pas forcément un bunker pour que ça fonctionne.

    Edit : grillé par vince44...
    Dernière modification par cchristof ; 03/03/2016 à 00h05.

  34. #28
    nicosc

    Re : Le chauffage le moins chère

    Citation Envoyé par Vince44 Voir le message
    Salut,

    Bon déjà il faut bien dire que ITE et inertie ne sont que partiellement liées....

    [...]

    La technologie c'est cool et ça aide mais quelques grammes d'intelligence ne peuvent pas rivaliser avec des dizaines de tonne de masse quand il s'agit de lisser les températures d'un système difficile à modéliser, piloter et analyser.

    A+

    Vincent
    Bonjours

    Tu as bien décrit l'intérêt de l'isolation par l'extérieur.

    Mais ta maison si j'ai bien compris est en pierre sans isolation sur les murs donc l'inertie est utile, mais dans une maison bbc, rt2012 voir passive c'est différent car il y a beaucoup moins de déperditions donc pour avoir le même résultat très peu d'inertie suffit.

    ma maison qui est isolé norme bbc avec isolation intérieur je chauffe au poêle à bois et chaudière électrique Par plancher chauffant hydraulique.

    Je suis amené par mon travail à faire du déplacement la semaine donc je chauffe pleine bille avec le poêle le dimanche soir j'arrive à montée pendant la chauffe grâce au rayonnement du poêle à 23,5 et j'ai jamais réussi à faire plus car l'absorption des mur est en équilibre avec le poêle.

    Le lendemain matin j'ai généralement 21.5 car le poêle ne rayonne plus.

    La maison vat mettre environ 2 jours par 5 degrés extérieure pour descendre à 20 degrés voir plus si les journées sont ensoleillé.

    Même si l'isolation est par l'intérieur il y a beaucoup d'inertie.

    Dans ma maison si tu totalise toute l'inertie ( plancher béton à l'étage + chape liquide, placo, mur de reffan, mobilier, tout ce qui a dans les placard....) on atteint facilement 30 tonnes.
    Dernière modification par KroM67 ; 04/03/2016 à 10h44. Motif: citation raccourcie

  35. #29
    Vince44

    Re : Le chauffage le moins chère

    Salut,

    C'est clair que pour du lissage sur 24h-48h et avec une bonne isolation, il n'y a pas besoin d'autant d'inertie que chez moi puisqu'on subit moins les variations extérieures.

    Ta maison a manifestement de l'inertie et c'est tant mieux. J'en connais qui ont des maisons super bien isolées et peu inertielles et là, ce que tu décris n'est pas possible.

    Maintenant, je pense aussi que tu te rends bien compte que si tu avais 200 tonnes d'inertie bien isolées plutôt que 30 tu pourrais faire du lissage sur quelques jours et même plus en intersaison.

    Isolation, apports gratuits (solaire, chaleur humaine) ou peu cher (poele...) et inertie sont d'autant plus bénéfiques qu'on les associant dans des proportions équilibrées.

    In fine l'idéal serait de pouvoir maintenir sans chauffage/refroidissement 22°C toute l'année dans la maison. Pour ça l'isolation BBC suffit presque mais il faut une super conception bio climatique et de l'inertie à la toque comme on dit par ici!

    A+

    Vincent

  36. #30
    nicosc

    Re : Le chauffage le moins chère

    C'est certainement la dalle béton du premier + mur de soutien qui doit jouer un rôle d'inertie dans mon cas.

    Peut-être qu'avec un plancher bois l'inertie est très faible.
    Dernière modification par KroM67 ; 04/03/2016 à 10h43. Motif: citation inutile supprimée

Page 1 sur 3 12 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. on y est les ENR moins cher que le NUK
    Par Regismu dans le forum Environnement, développement durable et écologie
    Réponses: 434
    Dernier message: 03/03/2013, 15h48
  2. Le gaz moins cher que le pellet en sac ?
    Par grish dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 38
    Dernier message: 01/02/2013, 12h38
  3. Y a t-il moins cher que le L293?
    Par jlg_47 dans le forum Électronique
    Réponses: 15
    Dernier message: 25/06/2012, 11h19
  4. Chauffage moins cher vs isolation (aspect économique)
    Par SK69202 dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 86
    Dernier message: 24/01/2012, 11h38
  5. Le moins cher??
    Par hendrixboy69 dans le forum Électronique
    Réponses: 3
    Dernier message: 11/05/2004, 21h56
Découvrez nos comparatifs produits sur l'univers de la maison : climatiseur mobile, aspirateur robot, poêle à granulés, alarme...