Répondre à la discussion
Page 2 sur 2 PremièrePremière 2
Affichage des résultats 31 à 35 sur 35

cas pratique chauffage : me départir de l'électricité



  1. #31
    AD 44

    Re : cas pratique chauffage : me départir de l'électricité


    ------

    J'entends bien, j'utilise moi même le bois en complément de l'élec (et je partage ton avis sur ses avantages, bien qu'il ait également quelques désagréments...).

    Lorsque tu dis beaucoup moins cher que 10000kWh (tout dépend de sa longueur et patin-couffin...), quelle somme prends tu pour référence pour 6 stères?

    -----
    mon secret? ... Ne rien dire.

  2. Publicité
  3. #32
    marchand de poil

    Re : cas pratique chauffage : me départir de l'électricité

    Bonsoir,

    Je compte un prix moyen de 60€/stère sachant qu'on peut trouver beaucoup plus cher et surtout plus léger que 450 Kg/stère (bois léger, palette toutes prêtes que l'on trouve chez les marchands de matériaux, petites longueurs et petites sections, ...
    On peut aussi trouver beaucoup moins cher : fagots de dosses (ou croutes = chutes de scierie ) à environ 30€ les +/- 2 stères, chutes de menuiserie, etc ... et même gratuit (si ce n'est l'huile de coude).

    Et oui, je sais bien que j'ai tendance à ne parler que des avantages mais il est vrai qu'après de longues années à me chauffer au bois et avec des poêles de masse, j'ai mis en place une organisation : j'ai réussi à "déléguer" ou à éliminer la coupe, le fendage et la plus grosse partie de la manutention ! Place aux jeunes et aux bons marchands de bois !
    Mon tas de bois est juste à la porte et il y a +/- 4 m pour aller jusqu'au poêle
    Je rempli une caisse à roulette pour 4 à 8 jours et je vide le cendrier toutes les 2 à 3 semaines environ.

    Et surtout, je me fais plaisir avec le feu !

    Ce n'est bien sur pas le cas de tous ceux qui se chauffent au bois

    Cordialement,
    Hélène Marchand
    Dernière modification par marchand de poil ; 04/10/2017 à 22h13.

  4. #33
    AD 44

    Re : cas pratique chauffage : me départir de l'électricité

    merci pour ces réponses.

    en effet 60€ avec recoupe déleguée c'est intéressant... ici je paie 80 à 85€ en petit (20 à 30cm de long ...) histoire de ne pas avoir à tout recouper derrière. Sinon je récupère un peu (parfois pas mal, cette année environ 2stères) de bois de taille, élagage, coupe...etc.

    bref... je me pose surtout la question du ramonage des poeles de masses avec leur (parfois) long transit des fumées...les conduits se nettoient ils? Même si la combustion haute T° et l'emploi de bois sec ne génère que peu de suie, il doit fatalement s'en déposer sur le long terme dans tout le circuit ?
    Dernière modification par AD 44 ; 04/10/2017 à 22h28.
    mon secret? ... Ne rien dire.

  5. #34
    marchand de poil

    Re : cas pratique chauffage : me départir de l'électricité

    Re bonsoir,

    En ce qui nous concerne, si le poêle est bien utilisé, il produit un peu de suie très fine et très légère et des cendres qui s'envolent avec les fumées.
    Le poêle a été conçu pour que tout ce petit monde se retrouve en bas, sur le socle, tout simplement par gravité : aucun canaux ou zones horizontales en dehors du socle + suie qui ne colle pas et qui tombe donc toute seule.
    Il suffit d'ouvrir les trappes de visites placées en bas pour aspirer les cendres et la suie qui s'est déposée là.

    Si le poêle est mal utilisé (ça arrive !) il peut être nécessaire de faire intervenir nos techniciens pour l'ouvrir et nettoyer les canaux internes.
    C'est une intervention relativement rapide car tout le poêle est assemblé à sec mais qui doit impérativement être réalisé par nos techniciens.

    Cdlmt

    Hélène Marchand

  6. #35
    ravnfrost

    Post Re : cas pratique chauffage : me départir de l'électricité

    Bonjour à tous,

    Merci de vos derniers échanges et éclairages. J'étais pas mal pris cette dernière semaine et n'ai pas eu le temps de vous suivre en live. Evidemment, ma réflexion continue d'avancer.

    Très clairement, et si au début mon idée était de passer à l'eau chaude et aux radiateurs, chauffés par une chaudière à pellets type Ökofen car j'en ai la place, et la structure (toutes pièces accessibles par le sous-sol, grande cage d'escalier où les petits tuyaux de cuivre redevenus à la mode peuvent courir et monter...), je sais que je n'en aurais pas les moyens, quelles que soient les économies réalisées au long terme.

    Certes, j'ai eu une tendance à la mobilité, et je ne suis pas dans mon environnement natal... Je ne dis pas que ça ne me manquera pas, où encore que je ne réaliserais pas d'autres projets de mobilités (retourner vers le nord, très au nord : scandinavie ou st pierre et miquelon par ex, qui m'attirent toujours autant), mais pour une fois que ma maison offre toutes les prestations que j'attendais pour mes besoins, je me dis que je ferai mieux d'en profiter un peu... et la loire-atlantique, c'est aussi beau que le nord !!! alors, avec un peu de chance, je passerai la barre des 10 années !

    Néanmoins, je ne me vois pas faire de trop lourds investissement. Donc si j'en reviens à mon principe de départ, c'est de tirer moins sur l'électricité. Le long email de An1844 est fort intéressant et proche de la réalité. Sauf qu'à ce jour je n'ai pas encore repris d'activité, c'est Madame qui a trouvé du travail à Nantes, donc je suis un peu dispo pour m'amuser à gérer mes dépertions et mes accumulations (cuisine et séjour plein sud et ouest, ça emmagasine l'après-midi, mais effectivement dès que Polo s'est couché et que ses rayons ne m'atteignent plus, je ressens la différence).

    En revanche, sur le climat j'ai déjà noté la plus part des phénomènes, surtout le brouillard, le crachin, parfois l'absence de vent associé à une forte humidité dans l'air. Bon hormis les averses de plusieurs jours que j'ai connu par le passé, et cette sorte de brume/pluie/bruine qui est fréquente ici, ça ressemble terriblement au temps du nord (mince, je n'ai donc rien gagné!!! sauf quelques degrés on dirait), où le tirage peut être très mauvais en plein mois de décembre/janvier du fait d'une douceur océanique (type 12 à 14 la nuit) et en même fortement chargée en particule d'eau...

    Suite à vos éclairages, je n'irai donc pas sur de la grosse réno, avec iso extérieur, changement complet du chauffage etc. C'était somme toute mon idée de départ, mais c'est vraiment intéressant de la confronter (surtout lors des visites de devis où je me sens encore plus informé que le technico-commercial himself !!!).

    J'ai néanmoins choisi de remplacer ma VMC DF par une VMC DF. J'ai fait réaliser 3 visites en vue des devis, j'attends les douloureuses... Mais c'est vrai, vous avez raison, d'une part toute l'installation est déjà faite. En outre, en dehors de deux chambres à l'étage, les gaines d'insufflation sont dans mes plafonds/planchers enfouies dans la laine de roche dont j'avais été surpris de la bonne épaisseur pour l'époque. Celles des chambres seront les seules à remplacer par de la gaine isolée (les autres étant inaccessibles dans tous les cas).

    En outre, l'un des artisans m'a confirmé, à tout le moins supputé, les DF qui étaient posées à l'époque ne l'étaient pas à tout hasard, une vraie étude thermique était réalisée (BET des années 80 ? je ne sais pas, mais c'est une maison d'archi dans tous les cas...), il a manifestement commencé à travailler dans 80's et en avait déjà vu de pareil...

    2ème raison aussi, c'est que j'ai pu constater que mon rdc restait stable (encore cette nuit malgré 6°) et avec une petite flambée du vieux godin qui n'est pourtant pas un foudre de guerre (quoique la structure en pierre du gard de la cheminée accumule quand même pas mal et ce matin elle était encore à 35°, même si ce fainéant n'a pas daigner brûler tout ce que je lui avais donné à manger vers 3h du mat...), il faisait avec tout cela 21 dans mon hall d'entrée (thermomètre à 15m de l'insert - et de profil, pas en face). Néanmoins, j'attribue cela à la DF, car elle supposait même à l'époque de rendre la maison étanche (ce qui d'ailleurs, n'est pas très bon lorsque je fais du feu puisque je mets certainement la maison en dépression...). Si je passais en SF, il me faudrait créer des fuites à plusieurs endroits dans les fenêtres par ex...

    Donc finalement cette étanchéité qui, je le sais, n'égale pas celle des maisons d'aujourd'hui, joue quand même en faveur de moins de déperdition... quand je compare avec mon plain-pied de 74 que je possédais en banlieue lilloise où l'hiver on sentait le souffle froid des fantômes sur ses épaules !!! ici rien de tout cela. Je trouve que ce serait dommage de ne pas utiliser cette opportunité à bon escient, même si, oui je suis d'accord, les perf de la future DF ne seront qu'à peine un petit plus, mais la somme des petits plus pourrait changer légèrement la donne.

    En revanche, et après avoir terminé ma campagne de devis pour le poêle à pellet dans le cadre d'une ouverture de ma "grande" cage d'escalier, où le poêle serait à cheval dans le hall et dans la cage, avec éventuellement une canalisation qui arriverait sur le palier de l'étage qui distribue en L deux chambres à l'est, avec WC, et une grande au sud, de constater les différentes approches techniques, les coûts (Rika Domo, MCZ Stream et Pallazetti celui que je veux pourvu qu'il fasse 9kw et le multi-air), je reste sur ma faim... Je pense qu'au fond de moi, je ne veux pas de poêle qui est en fait est une chaudière, qu'il faut entretenir, qui peut subir des arrêts suite à panne de courant, mise en sécurité, panne de l'appareil... quitte, c'est vrai, à me rendre la vie moins confortable et à charger tous les jours, vider mes cendres, nettoyer ma vitre... !

    Dès lors, et là-dessus, je peux vous consulter, car je repartirai sur du traditionnel bois.

    2 pistes : une avec accumulation et toutes les belles pierres ou céramiques plus ou moins disgracieuses qui le permettent (sans être sur du poêle de masse d'1 tonne, juste sur 100 à 200 kg de pierres). L'autre piste serait un poêle type canadien (Bullerjan, Bruno et consorts), qui pourrait rapidement m'aspirer l'air froid et me le renouveler en air chaud. Placé de manière centrale (je le redis à cheval entre hall et cage d'escalier) son impact devrait se faire ressentir autour de cet ensemble de pièces, et je le suppose, à l'étage.

    Le poêle canadien c'est pour le moment ma piste favorite au regard de la simplicité de ces poêles (et souvent simplicité = efficacité) et des volumes d'air traité.

    Bien sûr vous allez me demander des plans, alors, voici (cette fois-ci dans un format non contrevenant )
    plan sous-sol.jpgplans comble.jpgplans rdc.jpg

    Au rdc quelques modifs : buanderie et bureau sont inversés et leurs proportions sont évidemment une buanderie plus petite et rectangulaire et un bureau plus grand et carré. Le sous-sol fait en réalité la dimension du rdc et sa forme est calquée en toute logique sur celle de la maison. Il dépasse néanmoins sous le jardin côté sud pour permettre un puit de lumière et aussi un vide ordure depuis la cuisine qui se trouve juste sous le conduit de cheminée/barbecue...

    J'ai déduit de mes recherches, de vos avis et d'échanges lors de mes devis que dans le cas d'un poêle à bois, qu'il soit sur le principe de l'accumulation, ou de la ventilation de gros volumes d'air chaud, la DF pourrait permettre d'harmoniser un peu mieux la répartition de la chaleur, pas tant en la transportant, mais en réalisant un brassage de l'air dans chaque pièce ce qui contribuerait à déplacer des volumes en sus de l'air chaud qui véhiculera naturellement...

    En outre, je suis sensible à l'idée que l'été je pourrai éventuellement l'associer à un puit provençal pour me rafraichir mais ce serait un autre projet.

    Voilà donc l'état de mes dernières réflexions. Le coût financier serait supportable, bien qu'au préalable je doive déplacer cloison et refaire carrelage, mais ça, dans tous les cas, je l'aurais fait.

    Bonne journée !

Page 2 sur 2 PremièrePremière 2

Discussions similaires

  1. Expérience pratique chauffage au compost
    Par bsy55 dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 33
    Dernier message: 05/07/2013, 08h51
  2. Electricité - Entre théorie et pratique
    Par PatChance dans le forum Bricolage et décoration
    Réponses: 7
    Dernier message: 25/01/2011, 21h47
  3. Petit problème pratique : isolation et chauffage d'un appart de 52m2 en région parisienne
    Par Yagadir dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 11
    Dernier message: 29/10/2010, 08h48
  4. Le chauffage, l'eau, l'électricité
    Par cornychon dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 6
    Dernier message: 27/11/2009, 20h26
  5. Question pratique chauffage bois (plans joints)
    Par Wannes dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 23
    Dernier message: 08/03/2009, 12h24
Découvrez nos comparatifs produits sur l'univers de la maison : climatiseur mobile, aspirateur robot, poêle à granulés, alarme...