Répondre à la discussion
Page 1 sur 3 12 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 69

Trottoir isolant, puits canadien, cuve eau de pluie, ...




  1. #1
    Yoghourt

    Trottoir isolant, puits canadien, cuve eau de pluie, ...

    Hello,

    Je commence doucement un -très- gros chantier extérieur.
    • isolation périphérique horizontale par l'extérieur
      A l'origine, il était prévu une isolation périmétrique verticale + drain accolé sur cunette béton. Un sondage avec soin a révélé que l'arase n'est qu'à ~40cm sur 1/4 de la maison. J'ai donc dû revoir intégralement ma copie.
      Pour l'essentiel, c'est 10+4cm de liège vertical en pied de mur jusqu'à 30cm de profondeur, 10cm de liège horizontal sur 75 de large avec pente 5%.
      La pluviale va obliger à descendre plus profond. Ca sera fait moyennant 2 paliers à 40 et 50cm, en gardant une longueur développée globale d'environ 1m.
    • puits canadien en grès 41m de long, pente 2%, profondeur moyenne 2m10, situé en moitié sud de la maison, et qui débouchera dans la cave enterrée
    • drain routier en moitié nord de la maison, à ~1m10 du mur en dur, pente 0,5 à 1% (on verra après mise à jour de la cave enterrée & discussions avec maçon + terrassier)
    • réfection de la pluviale DN100 pente 1,5% + cuve d'eau de pluie 7000l en béton préfabriqué, écartée des murs à 45° (c'est à dire ~3m pour 3m de profondeur)
      J'aurais bien fait un pré-filtre à sable, mais ma moitié a dit "basta cosi" donc ça sera réhausse filtrante 80µm
    • infiltration in situ pour le drain et la pluviale.
      Pour ça, je vais mettre à profit une partie de la tranchée du puits canadien. Ca va faire 3 "caissons d'infiltration" : drain + exutoire pluviale toit végétalisé + exutoire cuve edp
    • réfection du toit d'une cave enterrée (donc avec le drain qui fait le tour)
    • et en profiter pour tirer des gaines/tuyaux supplémentaires
      Une boucle PER au-dessus du PC, qui pourra servir de boucle de décharge pour du solaire thermique, ou que sais-je encore
      Une gaine élec jusqu'à l'entrée du PC. Ca me laissera la possibilité de mécaniser le PC en entrée, et ça m'amènera de l'électricité pas loin de mon potager.
      Un tuyau de flotte vers mon garage.
      Un autre plymouth vers le potager. Je m'interroge encore sur où le faire passer, celui-là
    Ah, j'oubliais, une bonne partie de tout ce biniou doit être carrossable.

    Cerise sur le gâteau, il y aura du tri de remblai pour récupération des graves 40/80. Elles iront remplir ma fosse septique 9m3 maçonnée située sous la maison. Et puis ça me fera moins de "déchet" à évacuer au bout du compte.

    Et tout ça avant l'hiver

    Comme vous le voyez, mes neurones ont bien chauffé (et l'ordi aussi!). Si vous avez des questions ou des remarques/suggestions, n'hésitez pas

    Est-ce que vous avez des idées pour mécaniser le tri? Pour l'instant, je fait avec du grillage à poule sur cadre bois enchassé sur la brouette. Sur du sable/limon+grave, ça marche bien mais fatiguant. Pour les parties argileuses ou la terre végétale, c'est nettement plus galère.

    Chuss,
    Y.

    -----

    éco-rénovation: l'aïkido du BTP

  2. Publicité
  3. #2
    f6bes

    Re : Trottoir isolant, puits canadien, cuve eau de pluie, ...

    Bj t à toi,
    "....Pour l'instant, je fait avec du grillage à poule sur cadre bois enchassé sur la brouette. Sur du sable/limon+grave, ça marche bien maisfatiguant..."
    Non...c'est sportif !
    Vu ton ton nombre d'années ç a peut encore le faire !
    J'ai donné en la matiére: je m'étais fait un genre de trépid mais avec du grillage plus costaud que le grillage à poule et avec des mailles plus serrées.
    Nota: le grillage à poule ( essayé ) n'a pas tenu trés longtemps.
    Bonne...musculation.
    "Ce fut la goutte d'eau de trop qui mit le feu aux poudres!"

  4. #3
    herakles

    Re : Trottoir isolant, puits canadien, cuve eau de pluie, ...

    Pareil pour moi, un cadre solide en bois incliné à 45° sur jambages , équipé de deux grilles de mailles 50x50mm décalées de 25mm :du costaud (fils en acier galva de 3 ou 4m de diamètre )

    On lançait la terre à la pelle d 'assez loin , le choc contre le tamis la secouait et les galets tombaient d'un côté vers la brouette , la terre et le sable de l'autre côté vers une autre brouette
    A deux ou trois personnes , ca a été assez rapide


  5. #4
    yves35

    Re : Trottoir isolant, puits canadien, cuve eau de pluie, ...

    bonsoir,

    Une boucle PER au-dessus du PC, qui pourra servir de boucle de décharge pour du solaire thermique, ou que sais-je encore
    c'est parfaitement inutile... l'excédent d'énergie estival est aisément contrôlé par la régulation via la stratégie : charge à haut DT + refroidissement nocturne . Cela marche très bien avec une installation standard de 6 m²/500 litres , et cela marche encore avec une installation manifestement déséquilibrée comme la mienne 12 m²/500 litres.
    Pour autant il n'est pas interdit d'utiliser cette énergie pour quelque chose d'utile . Par ex sécher du bois frais coupé , sêcher des produits du jardin pour les conserver... l'usage de matériel supplémentaire se justifie alors par le service rendu
    Parlons du PER à présent : il faut un réseau qui tienne d'éventuelles surchauffes donc jusqu’à disons 160°C . Le PER est hors course , le multicouche possible si on dispose le réseau pour écrêter les pics de tempé. Il faut que la possibilité de dissipation de chaleur soit proportionnée à la surface de capteurs (1 m² de capteur = de l'ordre de 300 euros).Il y a un calcul à faire coût d'acquisition/durée de vie comparé à l'énergie utile produite(valorisée au prix de l'énergie que tu utilise pour faire ton eau chaude/chauffage). Je ne suis pas certain que le puits canadien sorte vainqueur ???
    Bonne prise de tête et bon courage

    yves

    ps : tu as vu qu'il y a d'autre formations avec le MOOC ? :
    http://forums.futura-sciences.com/ha...-novembre.html
    Dernière modification par yves35 ; 27/09/2017 à 00h48.

  6. Devis
  7. #5
    Yoghourt

    Re : Trottoir isolant, puits canadien, cuve eau de pluie, ...

    Bonjour f6 & Héraklès,

    Merci pour vos retours d'expérience! Désolé, j'ai dit grillage à poule, mais c'est plutôt du grillage à mouton. Reste à passer à la quincaillerie pro du coin pour voir ce qu'ils ont en grillage rigide, et bidouiller des jambes à mon tamis de brouette

    Salut Yves,

    Yep, j'ai reçu le mail de l'ADEME sur ce MOOC et 4 ou 5 autres

    Pour info, la ventilation de la maison est à revoir/améliorer (actuellement VN + 1 aérateur). La configuration de la maison ne se prête pas à une extraction centralisée. Par contre, ça devrait le faire pour une insufflation centralisée avec presqu'aucun réseau. Par ailleurs, la cave enterrée descend déjà à -2,80m, etc. De fil en aiguille, l'option PC émerge assez naturellement.

    Merci beaucoup pour ta remarque sur le PER! Ok chef, multicouche. Genre 20mm j'imagine.
    Concernant la température, j'imaginais 90° max sinon ça vaporise dans les capteurs, non?
    Concernant la chaleur déchargée pour une boucle de 50m, je n'ai pas fait de calcul de coin de table. J'avoue que pour moins de 100€ d'investissement, c'était pas ma priorité dans les trucs à regarder... (Pour info, la pile de bouts de feuille de calcul, photos & brouillons d'articles dans mon escarcelle ne fait qu'augmenter, pas le temps de les finaliser/publier ).
    Est-ce que tu aurais une publi ou un retour d'expérience rapidos?

    La boucle de décharge genre 1m au-dessus du PC en fond de fouille de l'infiltration fait qu'elle ne servirait pas uniquement de poubelle à calories. Ca ferait un stockage de chaleur récupéré partiellement un peu plus tard par le PC.
    La maison est à forte inertie avec chauffage central "à l'ancienne" radiateurs fonte/acier. En l'absence de plancher chauffant, je doute que l'efficacité du refroidissement "solaire" nocturne soit au rendez-vous. D'autant plus que si on met un jour du solaire thermique, ça sera très probablement des panneaux verticaux, ce qui est défavorable à l'effet "gelée sur le téléscope" par ciel clair.
    Actuellement et moyennant une gestion assez stricte des occultations en été et de la surventilation, on fait déjà mieux que la moyenne. Les hics :
    - confort insuffisant en période quasiculaire (c)Philou67 et caniculaire (27°C, les collègues sont >2°C au-dessus)
    - inconfort acoustique de la surventilation (voisinage + route)
    - une gestion un peu moins stricte des ouvrants serait appréciable
    - ventilation faiblarde en été
    Il reste 2/3 de la maison à faire en ITE (iso périmétrique non comprise). L'un dans l'autre, le besoin de rafraîchissement devrait être modéré à terme.

    Tiens, à propos de rafraîchissement via puits canadien, pour l'anecdote, les galeries Lafayette à Grenoble sont rafraichies en été par un PC + brumisateur. Le rideau de froid à l'entrée est redoutable! De quoi choper la crève illico.

    Idée intéressante pour le séchage du bois, mais pas appropriée à la configuration des lieux. Pour le séchoir à fruits/légumes, je ne sais pas, ça me semble overkill par rapport à un bricolage de séchoir solaire direct. En plus, tu vas rire, je n'ai pas encore récolté mes premières tomates du jardin!

    Chuss,
    Y.
    éco-rénovation: l'aïkido du BTP

  8. A voir en vidéo sur Futura
  9. #6
    Yoghourt

    Re : Trottoir isolant, puits canadien, cuve eau de pluie, ...

    Re,
    • Démolition de la dalle devant garage et surplomb de la cave enterrée. Heureusement pas armée. Jusqu'à 35-40cm d'épaisseur à certains endroits, soit plus qu'un tarmac. C'était des malades! Et je ne vous dis pas à l'aplomb des murs de la cave enterrée...
      Petite annonce : donne monolithe gris (béton) de 3-4m x 80cm x 80cm. Idéal pour agrémenter votre jardin d'un menhir, d'un dolmen, ou comme base de structure art contemporain
    • Dépose de la terre sous dalle surplombant la cave enterrée
    • Large trou 2,93m pour recevoir la cuve EdP. Soit 30m3 de terre foisonnée et volontairement 10cm plus profond que la préconisation du fabricant
    • Fond ~20cm de gravelette 10-20 ratissée + laser sur les bords + règle&niveau au milieu
    • Cuve béton 7m3 mise en place, avec préfiltre plastique 80µm sur le trou d'homme
    • Récupération au fûr et à mesure de graves/galets > 80
    • répartition de l'argile du trou de cuve en lieu et place de la dalle déposée devant le garage. Le reste est en -gros- tas.

    Surprise : je m'attendais à un plafond de cave en poutrelle IPN + hourdis terre cuite + simple voile de compression en béton probablement maigre. Apparemment, c'est plutôt briquette en guise de hourdis et 25-30cm de béton gris 20-40. Bref, c'est partiellement armé et hyper dur! Le terrassier a été dans l'impossibilité de péter ça avec sa pelleteuse 8t! Et pas question d'attaquer ça au gros brise-roche, qui ferait subir l'équivalent d'un "petit" séïsme au reste de la maison. Celle-ci fait 12m et n'est pas ceinturée => no way

    La suite en vrac :
    - déposer le plafond de la cave enterrée par un autre moyen
    - démolir/déposer les perrons au passage
    - et donc, trouver des palettes pour rétablir l'accès temporaire
    - remblayer le trou de la cuve
    - déposer le collecteur de pluviale (~200, totalement surdimensionné!) qui croise les adductions afin de remettre en terre le plus vite possible l'arrivée d'eau de ville
    - et donc, ménager une paire d'exutoires pour la paire de descentes en amont
    - nettoyer le fond de cuve (divers débris du moulage béton qui baignent dans 2cm d'eau ) et protéger les manchons diam 100/125 du préfiltre
    - amorcer un peu la cuve avec de l'eau de ville (l'EdP de mes cuves hors sol est trop "contaminée") pour éviter qu'elle devienne un bateau (Archimède)
    - trier la terre foisonnée pour récup' des cailloux (40-80 destination remplissage fosse septique vide, >80 à stocker à la pluie pour resservir pour les tranchées d'infiltration)
    - évacuer le béton

    Et le puits canadien?
    Stand-by.
    A la louche, ça va sortir 1m x 2,2m x 40m ~ 100m3 de terre foisonnée, et je ne sais combien de m3 de sable (autour du tuyau du PC principalement) et cailloux (pour les infiltrations au-dessus du PC). Faut impérativement qu'on fasse de la place et prévoir les emplacements des tas avant d'attaquer cette tranchée, sinon ce sera ingérable.

    S'il y a des bras qui s'ennuient ou ont froid dans le sud-grésivaudan, faites moi signe!

    Chuss,
    Y.
    éco-rénovation: l'aïkido du BTP

  10. #7
    herakles

    Re : Trottoir isolant, puits canadien, cuve eau de pluie, ...

    A la louche, ça va sortir 1m x 2,2m x 40m ~ 100m3 de terre foisonnée, et je ne sais combien de m3 de sable (autour du tuyau du PC principalement) et cailloux (pour les infiltrations au-dessus du PC). Faut impérativement qu'on fasse de la place et prévoir les emplacements des tas avant d'attaquer cette tranchée, sinon ce sera ingérable.
    Pourquoi 40ml ?? C'est pour un monotube ?

    Un tri-tube de 18ml de long dans une tranchée de 1.50m de large par 2.20m de profondeur serait plus efficace soit 60m3 de terre +30% de foisonnement : moins de 80m3
    comme ici :http://forums.futura-sciences.com/at...s-dsc_8089.jpg
    http://forums.futura-sciences.com/at...s-dsc_8095.jpg

    Les pertes de charge étant réduites , la surventilation est optimisée pour l'été

    Bon courage !

  11. Publicité
  12. #8
    Yoghourt

    Re : Trottoir isolant, puits canadien, cuve eau de pluie, ...

    Re,

    Ouaip, c'est un monotube.

    - Ca ferait de l'ordre de 50cm max entre les tubes, donc couplage mutuel très important, nécessitant une batterie simulations style gaea ou du calcul complexe (séries de Bessel à donf') qui excède totalement mon courage calculatoire, sans compter le risque d'erreur :-p
    - Obligation d'équilibrer le réseau, ce qui ne se résoudrait pas à un simple Tickelman car y'a des virages
    - PC en grès -> 3x18 + les T et coudes supplémentaires augmenteraient significativement le prix et beaucoup beaucoup plus galère à poser
    - Du coup, à vue de nez, pas évident pour la réduction de pertes de charge globale. Mais bon, c'est pas crucial (cf usage visé ci-dessous).
    - Et surtout, surtout, ça le fait pas en implantation in situ :
    1) ça ferait déboucher le PC en plein milieu du passage carrossable
    2) je dois passer entre garage et maison, et j'ai pas de marge en largeur. Je vais déjà passer théoriquement trop près de mes 2 tilleuls

    Je scannerai à l'occasion le plan d'implant' pour illustrer.

    De toute façon, si les tubes étaient suffisamment éloignés pour ne pas être couplés, une telle longueur serait insuffisante. Notre objectif principal est le préchauffage hivernal, bien avant la surventilation estivale. On a certes des quasicules(c) Philou67 tous les étés. Moyennant des contraintes d'usage (et de voisinage), on les gère déjà bien mieux que la moyenne sans PC, avec seulement un tiers de l'ITE réalisée (au nord), et en particulier pas encore d'ITE périmétrique. Brèfle, le confort estival ne sera pas un souci à terme
    éco-rénovation: l'aïkido du BTP

  13. #9
    herakles

    Re : Trottoir isolant, puits canadien, cuve eau de pluie, ...

    Et en bi-tube , ca le ferait pas , avec ta tranchée de 1m de large ???
    Longueur de 20ml ..
    Equilibrage avec des opercules réglables à l'arrivée des deux tubes .

    Bon courage !

  14. #10
    Yoghourt

    Re : Trottoir isolant, puits canadien, cuve eau de pluie, ...

    Citation Envoyé par herakles Voir le message
    Longueur de 20ml .
    Réalisable mais pas fondamentalement intéressant dans mon cas in situ.

    1) Côté efficacité du PC
    La longueur caractéristique correspond à 63% "d'efficacité" du PC, qui correspond à Ts = Tsol(zpc) + (Te - Tsol(zpc)) * exp(-Lpc/Lc) quand Lpc=Lc
    De mémoire, j'avais calculé Lc=38m en supposant un sol un poil humide. La fouille a révélé une couche d'argile très sèche, à ma grande surprise, ce qui augmenterait significativement Lc! Comme la tranchée du PC va aussi me servir de tranchée d'infiltration/drainage, mon pifomètre me dit que le Lc initialement calculé devrait le faire.

    Coup de pot, j'ai un ancien brouillon de mon étude théorique sous la main. Sous réserve donc, la longueur caractéristique a la forme suivante :
    Lc = R.Cp.rho.D.V/4
    Avec
    R la résistance thermique entre l'intérieur du tube et le sol "loin du PC" = R(couplage gaine->sol) + Rgaine + Rsi
    Cp la capa thermique de l'air humide
    rho la masse volumique de l'air humide
    D le diamètre interne de la gaine
    V la vitesse de l'air

    Dans l'expression de Rsi, on retrouve la vitesse de l'air avec l'exposant 0,8 donné par Amitrano (même si le reste de la formule qu'il claque pour Rsi sans aucune justification est fausse...)

    Au final, si on divise V par 2 dans un tube, on obtient Lc' = (R-Rsi+Rsi/ (1/2)0.8).Cp.rho.D.V/2/4 = Lc/2 * (1+0.74*Rsi/R)
    Donc ça divise la longueur caractérisque par moins que 2, autrement dit on perd en efficacité.

    Et c'est sans compter la baisse d'efficacité due au couplage, forcément significative puisqu'on serait au quart de l'épaisseur de "peau" pour l'onde annuelle, qui est de 2,5m (dans l'hypothèse d'un sol un poil humide, sinon c'est plus).

    2) Côté implantation in situ
    20m reste dans la zone carrossable. Faudrait que je pousse à plus de 25m pour un point de chute convenable tout en restant à plus de 3m de la maison pour éviter un couplage contre-productif (le but n'est pas que ma baraque chauffe le PC, c'est le contraire!)

    3) Financier pas évident
    En triple tube, c'est la cata. En double tube, ça ferait au final le même nombre de virages à prendre qu'en mono-tube mais en doublé, soit 10x50€, sans compter les tés supplémentaires (et oppercules de réglage). Ok, ça ferait gagner en volume, mais pas du tout évident pour le porte-monnaie...

    -----

    J'ai fait le calcul de mon test d'infiltration. Excellente nouvelle : K~5e-4m/s, soit 70x mieux que mon test en surface dans la zone carrossable (forcément remaniée lors de la construction de la maison).
    De fil en aiguille, ça m'amène à un volume de cailloux pour l'infiltration de seulement 18m3. Ouf, nettement plus gérable!

    Chuss,
    Y.
    éco-rénovation: l'aïkido du BTP

  15. #11
    wizz

    Re : Trottoir isolant, puits canadien, cuve eau de pluie, ...

    le tout, à s'inspirer et à modifier en conséquence, comme ici
    https://circusconcepts.com/shop/imag...-2-600x600.jpg

    Pièces jointes supprimées
    Dernière modification par JPL ; 18/11/2017 à 13h40.

  16. #12
    JPL

    Re : Trottoir isolant, puits canadien, cuve eau de pluie, ...

    Désolé pour la suppression des pièces jointes mais s’agissant de photos de mineurs (et même de majeurs si on n’a pas leur consentement préalable) les visages doivent être floutés.
    Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant - Pierre Dac

  17. #13
    wizz

    Re : Trottoir isolant, puits canadien, cuve eau de pluie, ...

    http://www.lemonde.fr/voile/article/...5_1616887.html
    Lors de la précédente Coupe de l'America, les bateaux avaient remplacé la force des bras par celle des jambes, plus efficace

    Ce qui est fatigant avec le tamissage, c'est que ça se fait par la force des bras

    balancoire-filet-ideecadeau-fr_6883-4fc120f9.jpeg
    avec un tamis suspendu, on peut déjà soulager une bonne partie des forces à fournir par l'homme


    mais on pourrait faire mieux
    large.jpg
    construire 2 exemplaires en parallèle
    2 raquettes tamis au bout de chaque
    Madame fera du stepper pendant que Monsieur manipulera la pelle et la brouette

  18. #14
    Yoghourt

    Re : Trottoir isolant, puits canadien, cuve eau de pluie, ...

    Hello,

    Quelques nouvelles rapides du chantier.
    - réalisation d'un tamis maille 40 incliné à ~45°. Merci la gravité.
    - les ~30m3 de béton ont été trié & évacués par bibi.
    - Les ferrailles et poutrelles ont été récupérées in situ par un ferrailleur.
    - Les résidus de terre-sable et mini-gravats sont devenu le remblai latéral drainant de la cuve EdP. Le sous-sol étant plutôt bien drainant dans l'emprise de la cuve, le résultat est très performant : même pas une flaque malgré les grosses intempéries de janvier. Et donc aucun risque que la cuve joue au bateau de béton jusqu'à son remblai complet ou sa mise en eau.
    - Sur les 3 tas de terre, le 1er a été trié aux 3/4 semaine dernière avant le gel. Pas facile quand la terre est collante. Pas plus facile quand la terre est ressuyée mais meuble & agrégeante comme en poterie...
    - La terre "mi-fine" passe dans le remblai de la cuve. Les cailloux sales, je verrai plus tard. Vu la pluie qui s'annonce, ils termineront probablement grossir le tas de cailloux propres pour les futures tranchées drainantes.
    - Purge & évacuation de l'enduit en pied de mur au droit de la cave enterrée, et quelques machins
    - nettoyage de la tête des murs de la cave enterrée, afin de pouvoir mesurer où est-ce qu'on en est "pour de bon".
    - Assemblage définitif des éléments emboités du préfiltre de la cuve EdP (mise à niveau, vis, joint)
    - et j'ai fait la peau du dernier perron, qui avait été juste un peu déposé/déplacé par le terrassier au brise-roche.

    Après re-rediscussion avec le maçon, sa voute en arc était trop haute vs. 1 collecteur de pluviale qui doit passer au-dessus + passage à une voute en anse de panier. Avantages : plus solide, moins de poussées latérales. Inconvénient : on est limité pour les dimensions par la résistance des matériaux, ce qui oblige à descendre encore plus les murs de la cave enterrée que mon histoire de pluviale. Donc plus cher, et à nouveau du taf de démolition.
    Pour le coup, je pense que je vais juste laisser ça au maçon. J'ai pas le temps et j'en ai ma dose des A/R à la déchetterie à vider des gravats!

    Ah, j'oubliais : j'ai fait plancher le maçon sur l'isolation thermique de la voute, en suggérant 4cm de liège. Il a retourné ça dans tous les sens, et non, pas possible pour lui, le liège ne tenant pas suffisamment la charge en compression. Je ne lui ai pas soufflé de troquer le remblai caillou calcaire contre du vrac verre cellulaire. Je sais que c'est techniquement faisable, a priori viable, mais ça coûte une blinde + trop de complexité d'appro + pas bien grave vu la profondeur de la voute (~30cm à l'apogée) & le type de remblai.

    Mauvaise surprise : impossible de trouver dans mon patelin du PE basse densité D32 relativement souple (genre 4 bar qualité alimentaire ou presque aux phtalates près). Les kits d'aspiration existent, mais ça fait grand max 10m, or j'ai besoin de 11-12m, et je crains en plus que ces tuyaux soient trop sensibles à l'écrasement. Faut savoir que le tube d'alimentation+fourreau bleu traversent une zone carrossable pour arriver à la maison.
    Mais comment donc fait le fournisseur de ma cuve? Et bien il s'appuie sur le préfiltre 80µm + plusieurs nettoyages de cuve par an pour être en crépine fixe sur PEHD 32 eau potable (rigide).
    Petit débat hier soir à la Kommandantür, on préfère opter pour un clapet/crépine flottante + 1m à 1m50 de flexible + PEHD 32 arrivant à mi-profondeur de la cuve.

    des suggestions pour chez qui prendre/fabriquer un tel kit d'aspiration 1" à crépine flottante métal? Chez Jetly, bof bof.

    Outre le puits canadien à poser quasi-intégralement avant les travaux de la cave enterrée, il faut que je redresse à l'enduit le mur adossé à la future voute + découplage/isolation liège.

    - 1ère couche 4cm (un poil flexible)
    - 2e couche 12cm
    - enduit chaux tradi ~24mm avec trame noyée

    Masses volumiques 133kg/m3 pour le liège, 1785kg/m3 pour l'enduit chaux.
    Je mets de côté le poids de la couche 4cm, qui sera repris par 1 cheville/plaque (1plaque = 0.5m²)
    Ca fait une charge à reprendre pour les chevilles ITE de 13.5+43 = 56.5kg/m²
    Pour 3 chevilles par plaque (genre 1 au milieu + 1 dans chaque coin avec pose en coupe de pierre), ça fait 9.4kg de charge reprise par cheville.
    A mettre en concurrence avec 7kg/cheville pour 8 chevilles par plaque si la différence de prix est vraiment importante? Sinon ça vaut pas le taf supplémentaire!

    Surprise surprise, il y a sur le marché des chevilles ITE pour lesquelles aucune charge admissible n'est publiée! Y compris chez des "sérieux". Sans moi!
    Quelqu'un s'est déjà tapé à potasser les catalogues & certificats récents à ce sujet? Sinon, va falloir que je potasse catalogues & certificats vs. offre +/- locale & prix. Pfff... Que de temps bouffé...

    Chuss,
    Y.
    éco-rénovation: l'aïkido du BTP

  19. #15
    Yoghourt

    Re : Trottoir isolant, puits canadien, cuve eau de pluie, ...

    Hello,

    Pour la nourrice de la cuve, je vois que ça ne passionne pas les foules :-p

    Pour les chevilles, ça va forcément être axe métal. Et je vais dimensionner la profondeur d'ancrage à un truc plus sérieux que les précos de base du type 3cm. Un mur centenaire en "béton de chaux", ce n'est pas comme du béton coulé vibré industriel.

    Pour le puits canadien, c'est mal barré.
    Les tarifs du terrassier s'envolent de plus en plus, la qualité du boulot tend plutôt en sens inverse. Il m'a enfin sorti un devis pour la tranchée du PC : 12k€. Et ça, c'est sans fourniture et pose du PC (que j'ai acheté il y a 9 mois & pose à ma charge), sans le sable concassé pour le lit du PC et sans les cailloux de la partie infiltration du remblai (approvisionnés lors de la dernière intervention du terrassier & déjà payés chéro).

    Il me reste 2-3 cartouches à tirer pour trouver une solution. Sinon, ça sera abandon pur et simple du PC, et me démerder autrement pour faire mes infiltrations de pluviale.

    La vita é bella...
    éco-rénovation: l'aïkido du BTP

  20. #16
    herakles

    Re : Trottoir isolant, puits canadien, cuve eau de pluie, ...

    Il m'a enfin sorti un devis pour la tranchée du PC : 12k€.
    Bigre!!!!

    Mon entrepreneur m' a facturé 2 400€ environ pour :
    Fouille en tranchée 1.20 large sur 18 ml et 2.00m de profondeur
    fourniture sable de calage et pose 1èere couche damée
    remblaiement des terres
    location tractopelle 1 500 €

    A ma charge :
    pose des tuyaux (3 x D200) (660€ )
    calage avec sable pour tranchée (fourni)
    2eme couche de sable puis 0.20m de terre bien compactée à la main avec une dameuse manuelle
    pose des regards avec les rehausses (720 € pour les 2 regards 60x60 béton vibré lisse + couvercles + rehausses)

  21. #17
    phil12

    Re : Trottoir isolant, puits canadien, cuve eau de pluie, ...

    Citation Envoyé par Yoghourt Voir le message

    Il me reste 2-3 cartouches à tirer pour trouver une solution.

    La vita é bella...
    Bonjour Yoghourt , penses tu que la violence soit une bonne solution
    Partager pour s'enrichir (site web >profil)

  22. #18
    AD 44

    Re : Trottoir isolant, puits canadien, cuve eau de pluie, ...

    Salut,

    12000 pour ouvrir lisser et fermer une tranchée de 41 ×2,10 (pour quelle largeur ? mono tube ?), sans lit de sable ni rien d autres...

    Un cubage de 80m3 grand max...

    C'est hors de prix même avec BRH , quelle est la nature du sol ? Comment justifie t il ce montant ???

    Ou alors tu es situé en haute montagne avec acheminement du matériel par hélico !
    Dernière modification par AD 44 ; 11/04/2018 à 20h30.
    mon secret? ... Ne rien dire.

  23. #19
    AD 44

    Re : Trottoir isolant, puits canadien, cuve eau de pluie, ...

    Salut,

    Peux tu poster le devis (en ayant pris soin de masquer ou flouter les noms et numéro de boîte bien entendu)?
    mon secret? ... Ne rien dire.

  24. #20
    Yoghourt

    Re : Trottoir isolant, puits canadien, cuve eau de pluie, ...

    Hello,

    Oui, c'est un PC mono-tube. Je pense que l'option de passer à 2 tuyaux // n'est pas faisable en tuyaux grès dans mon cas. Ça nécessiterait une tranchée plus large (1m à 1,2m), or je suis déjà à la limite vis à vis de la maison et du grand tilleul. Cf plus loin pour les chiffres.

    Pour le cubage, à la base, on est sur une tranchée de 41m à 2.2m de profondeur moyenne, 80cm au fond et 2m en haut, 25% de foisonnement (argile-limon) : 41.5*2.2*(2+0.8)/2*1.25 = ~160m3

    Froidement, à ce prix, c'est hors budget, et économiquement irrationnel : 3x le prix public non négocié d'une VMC2F haut de gamme (et ça sans compter les frais déjà engagés d'approvisionnements de cailloux, sable, et tuyaux du PC). Soit on arrive à une solution qui coupe le tarif en gros en deux, soit on abandonne le projet de puits canadien pour passer à une VMC2F. Si on en arrive là :
    - je me ferais ch... comme un rat mort pour passer des gaines de partout, vu que la topologie de la maison ne se prête pas à une double flux.
    - je me débrouillerai d'une façon ou d'une autre pour l'eau de pluie, et en tout cas sans ce terrassier
    - les cailloux iront en finition du sol et basta
    - j'y gagnerai en sobriété énergétique en hiver, et j'y perdrai en fraîcheur facile en été (+ de rigueur nécessaire pour la gestion des occultations et des ouvrants). Avec le changement climatique, on a + d'épisodes quasisculaires (c) Philou67 et les projections DRIAS montrent qu'on en aura encore plus à l'avenir.
    Mais bon, on n'en est pas encore à dérouler le plan de secours vs. chantier puits canadien + infiltration EdP.

    Je vous passe les détails de discussion téléphonique avec le vendeur des tuyaux du PC (très constructif!) et le terrassier (revenu à un mode plus normal & constructif).
    D'après le vendeur des tuyaux, le compactage est toujours facturé très cher dans le coin, et chantier trop "précis" par rapport à l'habitude des terrassiers. A son sens, le terrassier a pris peur et s'est blindé. Il m'a signalé que l'infiltration au droit du PC risque de ramener de l'eau vers la cave (risque d'infiltration et poussée).
    Dans le dire du terrassier, c'est les mouvements de terre qui pèsent (temps grosse pelleteuse + location dumper).

    Chacun va réfléchir de son côté et on va confronter les idées samedi prochain.
    • Légères remontée et réduction de la pente
      point bas tranchée (sortie PC côté cave enterrée) 2,40m au lieu de 2,55
      point haut tranchée (entrée PC) 1,80m au lieu de 1,85
      Profondeur moyenne 2,1m (au lieu de 2,2m)
      Pente ~1.5% (au lieu de 1.7%)
    • Simplification du tracé en virant un maximum d'angles. En contrepartie :
      - la tranchée passe plus près de la maison (2m-1/2 largeur de tranchée de dégagement au plus court, correspondant à une profondeur de ~2,1m). Pour un angle de "talus" de 45°, ça signifie que je "déstabilise" en pied de mur ~2.1-(2-0.8/2) = 50cm. Ça reste acceptable, sachant que j'ai de toute façon a descendre à ce genre de profondeur pour l'isolation.
      - la tranchée passe plus près d'un grand tilleul : 2.2m au lieu de 2,85m à l'origine (centre à centre)
    • L'expérience montre que le sol argileux est très stable. Entre ça et la simplification du tracé, je m'attends à une largeur de tranchée en surface plus réduite. Genre 1,6m en moyenne.
      Réduction du cubage à 41.5*2.1*(1.6+0.8)/2*1.25 = 130m3 foisonné
    • Pour les 10 derniers mètres du PC (arrivée vers la cave enterrée), ça ne me semble pas déconnant de prendre une sécurité en passant à un puits d'infiltration plutôt qu'utiliser la tranchée du PC. Pour le reste du PC, les 2 options semblent possibles : le sous-sol est très drainant. Mon essai Porcher en fond du trou de la cuve EdP a donné K=5.3e-4m/s, soit à mi-chemin entre du sable grossier (1e-4m/s) et du gravillon (1e-3m/s). L'enrobage du tuyau du PC en concassé 0/4 est moins drainant que les parois et le fond de la tranchée.
    • Si on passe à 2 puits d'infiltration (réalisés dans la foulée de la tranchée du PC) :
      - l'emplacement du tas de cailloux peut être libéré
      - moins de mouvements de terre
      - compactage évitable pour le terrassier (je peux compacter en surface après coup avec une plaque vibrante du boulot)
    • Il me reste à calculer les puits d’infiltration.

    Chuss,
    Y.
    éco-rénovation: l'aïkido du BTP

  25. #21
    daniel222

    Re : Trottoir isolant, puits canadien, cuve eau de pluie, ...

    Yoghourt pour ton PC, si l’entrepreneur connait FS et ton speudo ... il ne va pas prendre de risque

    A ta place,, je mettrais ton budget PC important sur une meilleure isolation ITE, des ombrages mécaniques et/ou naturels et une DF haut de gamme avec une installation au top. Sachant que plus la DF est performante, moins le PC apporte de gains. Et en forte chaleur et canicule, il ne faut pas rêver, le PC n'apportera jamais ce que tu pourras faire avec une ventilation nocturne naturelle.

    En plus si sur l'insufflation, ta perte de charge est importante, tu ne feras que l'augmenter avec le PC, d'où une consommation plus importante.

    Tout mis bout à bout ... humm je doute du retour sur investissement même sur du très long terme.

  26. #22
    herakles

    Re : Trottoir isolant, puits canadien, cuve eau de pluie, ...

    •L'expérience montre que le sol argileux est très stable. Entre ça et la simplification du tracé, je m'attends à une largeur de tranchée en surface plus réduite. Genre 1,6m en moyenne.
    Alors pourquoi hésiter à mettre un bi-tube dans une telle largeur de tranchée : 1.40 d'entr'axe , ca le fait très bien .
    Tu divises pas 2 la longueur de la tranchée .

    J'en avais mis 3 dans une tranchée de 1.40m de large , c'était limite comme entr'axe pour les tuyaux mais cet été , les relevés de T° à la sortie de l'air ont été rassurants .

  27. #23
    Yoghourt

    Re : Trottoir isolant, puits canadien, cuve eau de pluie, ...

    Citation Envoyé par daniel222 Voir le message
    si l’entrepreneur connait FS
    Et bien il constatera que je n'use pas d'un double discours, et que j'ai préservé son anonymat.

    A ta place,
    - ITE : c'est pour plus tard je ne sais quand. Epaisseur prévue 16cm en couches croisées + pose soignée (sur murs lourds ~50cm en vieux béton de chaux). Ajouter une paire de cm n'est pas bien utile au global & au vu du climat (et de son évolution), d'autant que la maison n'est pas follement compacte.
    - ombrages : hormis 2 fenêtres (prévues d'être améliorées à terme & pas tant problématiques), tout est d'ores et déjà gérable. Les arbres sur le terrain sont "adultes" et pas trop mal placés.
    - DF : j'en ai déjà parlé, galère à implanter dans notre maison, gain hivernal indéniable, gain marginal en été
    - surventilation nocturne : insuffisante chez nous en période caniculaire, tout simplement parce que la température extérieure ne baisse pas assez. Sans compter le voisinage (immeubles) pénible et usant à ces périodes (inconfort chez nous = intenable chez eux). L'ITE va permettre de gagner en durée d'effacement. Le PC ferait juste gagner les 2-3°C nécessaires en cas d'épisode long. Le tout va nous épargner un peu vs. gestion gestion rigoureuse et contraignante qu'on se tape actuellement dès les quasicules.
    - pertes de charge à l'insufflation : très réduites pour le PC, car il vient ici en hybridation d'une ventilation naturelle passant par l'escalier central. La maison est très verticale.

    Par ailleurs, le PC ne tue pas le gisement d'une VMC2F. L'inverse n'est pas vrai, car une fois que j'aurai tiré mes réseaux extérieurs, refait le plafond carrossable de la cave enterrée, et fait l'isolation en pied de mur, ça sera plus réaliste d'envisager un PC.

    Certes, la frontière de décision entre PC et VMC2F est ici de plus en plus fine, je ne le cache pas.

    Citation Envoyé par herakles Voir le message
    Alors pourquoi hésiter à mettre un bi-tube dans une telle largeur de tranchée : 1.40 d'entr'axe , ca le fait très bien.
    Comme déjà signalé, entre la maison d'un côté et un grand tilleul de l'autre, il n'y a pas la place raisonnable pour une tranchée de 1~1,2m au fond, 1,40 (entraxe) + 2*0,1 (emprise tubes) + 2*0,15 (faut un minimum de dégagement pour bosser sur les tubes en grès!) 0m2 de .


    Oups, mon train!
    Chuss,
    Y.
    éco-rénovation: l'aïkido du BTP

  28. #24
    herakles

    Re : Trottoir isolant, puits canadien, cuve eau de pluie, ...

    , il n'y a pas la place raisonnable pour une tranchée de 1~1,2m au fond
    Suggestion: placés à 45° l'un par rapport à l'autre , donc un tube plus bas que l'autre , cela revient à augmenter l'écart d'un facteur 1.4 entre les 2 tuyaux de grès sans devoir élargir la tranchée , ca peut le faire aussi .

    Un pote ingénieur à l'INSA l'a fait dans le cadre de la maison GUY à Ramonville st Agne : 2 tubes l'un au-dessus de l'autre , mais il est vrai que c'est un PC boosté par un capteur à air.

    Oups, mon train!
    Bon courage avec ces grèves !
    Dernière modification par herakles ; 16/04/2018 à 19h37.

  29. #25
    AD 44

    Re : Trottoir isolant, puits canadien, cuve eau de pluie, ...

    Mais pourquoi ouvrir en cône à 2m de largeur en surface ??? Risque d éboulement tel ? T es tout de même pas sur une plage ???

    Et pourquoi une grosse pelleteuse pour descendre à 2m dans de l argile ???
    mon secret? ... Ne rien dire.

  30. #26
    AD 44

    Re : Trottoir isolant, puits canadien, cuve eau de pluie, ...

    Ça m' avait échappé en première lecture... Le foisonnement est compté dans le cubage ???

    Ç est quoi ce devis ??? Qu il soit pris en compte pour l'évacuation de l excédent OK, mais pas pour l'excavation, ni la fermeture !!!

    Ça ressemble à rien tout ça...
    mon secret? ... Ne rien dire.

  31. #27
    Yoghourt

    Re : Trottoir isolant, puits canadien, cuve eau de pluie, ...

    Hello,

    Option 2 tubes à 45°?
    lit 7cm + tuyau 18cm + enrobage/2e lit (50-18)cm + tuyau 18cm + enrobage 5cm.
    Côté implantation, je suis obligé de pousser la longueur à ~27m, avec une arrivée en plein dans le tas de cailloux (donc à déplacer obligatoirement)
    - Total 80cm d'épaisseur
    - écart bord à bord des tubes 50cm soit ~2,5D. C'est pas la folie, mais bon, le couplage se récupère sur la longueur accrue 27>41/2
    - volume de sable 13m3
    - trou de sortie, lit réglé, pose réglée des tronçons : tout ça en double et plus difficile à faire à l'avancement, sans parler compactage.
    - côté entrée, pas mal de taf pour faire le collecteur d'une manière ou d'une autre, au fond ou en surface
    - en gros, topologie en L du réseau => équilibrage médiocre. Bon, ça, c'est pas important.

    Effet collatéral : l'implantation tue la possibilité 2e puits d'infiltration => oblige à nouveau à travailler en zones et en couches.

    Honnêtement, je ne le sens pas du tout...

    Pourquoi grosse pelleteuse?
    - Mauvais vocable de ma part : pelleteuse 8t (donc pas une vraie grosse genre 25t)
    - à l'origine, besoin de descendre à 2,55m au plus bas avec dégagement limité à un endroit (garage) => trop limite pour une mini-pelle style 2,5t
    Si l'info sur ce site tient la route, ça confirme.
    Ta remarque est intéressante : avec la remontée de 10cm du points bas, le besoin d'une pelle 8t est nettement moins évident. Là où il y a besoin de "tunneler" un peu (croisement vs. assainissement), on est à <2m de profondeur. Merci!

    Pourquoi ouvrir en cône?
    Effet monsieur plus de chez Balsen, je dirais. Pour mes courtes tranchées z=70cm ouvertes à la mano il y a une grosse semaine, ça tient sent problème à la verticale. Pour le dégagement du haut du mur de la cave enterrée réalisé il y a 1,5 mois, qui avait peut-être été ouvert un poil en V (me souviens plus) et a subi orages + mes pérégrinations, j'ai mesuré hier soir un angle de 18cm/m.
    M'est avis qu'on peut viser sans souci des parois "verticales" (10cm/m), surtout que ça sera comblé dans la foulée.

    Pour le cubage, son apparition avec foisonnement dans le devis, c'est je pense pour mentionner le volume à stocker sur le terrain. Pas d'évacuation prévue, c'est une demande de ma part (vu combien ça m'a coûté la dernière fois, non merci, je me démerderai)

    Chuss & merci pour nos échanges, ça aide,
    Y.
    éco-rénovation: l'aïkido du BTP

  32. #28
    Yoghourt

    Re : Trottoir isolant, puits canadien, cuve eau de pluie, ...

    Hello,

    Pour info, voilà ce que donne le tracé simplifié.

    Chuss,
    Y.
    Images attachées Images attachées
    éco-rénovation: l'aïkido du BTP

  33. #29
    daniel222

    Re : Trottoir isolant, puits canadien, cuve eau de pluie, ...

    Les 2 tilleuls sont vachement proches de la maison, je ne sais pas ce que tu appelles "grand" mais ces 2 arbres sans être taillés, les branches touchent la maison.

    Le tube entre la maison et le gros tilleul ça va être juste, surtout vis à vis de l'arbre.
    Coudes 90° hummm, 2x45 seraient bien mieux surtout s'il n'y a qu'un tube.

    Le plan est-il complet, je veux dire qu'est qu'il y a au nord et à l'est ?
    Parce que avec ce que je vois, pourquoi pas passer par le nord et l'est avec 2 tubes en tictic ?

    Au fait, quel diamètre intérieur le ou les tubes, tu l'as dit mais flemme de chercher ?

  34. #30
    AD 44

    Re : Trottoir isolant, puits canadien, cuve eau de pluie, ...

    Ç est quoi puits 1, puits 2 ???

    Y a de la flotte dans le coin ? Si tu pose ton pc en pleine nappe phréatique mieux vaut assurer à donf les joints (voire même en supprimer un maximum en posant une couronne de PEHD) non ?
    mon secret? ... Ne rien dire.

Page 1 sur 3 12 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Trottoir isolant : avec ou sans isolation verticale?
    Par TioChanclas dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 29
    Dernier message: 26/07/2017, 16h34
  2. Trottoir isolant : avec ou sans natte d'étanchéité?
    Par TioChanclas dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 16
    Dernier message: 29/06/2017, 21h14
  3. Concept du trottoir isolant : mais à l'intérieur, cette fois!
    Par TioChanclas dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 24
    Dernier message: 08/03/2017, 18h06
  4. Utilisation de la cuve de récuparation d'eau de pluie comme puit canadien
    Par invite3517 dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 9
    Dernier message: 30/06/2010, 14h54
  5. Puit canadien à travers une cuve de récupération d'eau de pluie ?
    Par deuzachs dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 3
    Dernier message: 06/03/2008, 14h47