Page 1 sur 2 1 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 38

Apres mon Bac S : Prépas, Facs ...



  1. #1
    Lilibini

    Apres mon Bac S : Prépas, Facs ...


    ------

    Bonjour (ou plutot bonsoir) tout le monde.

    Apres avoir lu quelques topics et rechercher des infos sur les sujets qui m'interesse, je viens de m'inscrire !

    Si je viens poster ici, comme le titre du topic l'indique, c'est pour avoir votre opinion sur ce que je pourrais faire apres mon bac S, dans un an et demi...
    Je remercie d'avance ceux qui voudront bien m'aider !


    Je me présente d'abord rapidement, je suis lycéen en Première S dans un lycée parisien réputé (qui arrive a 100% de réussite au bac, apres une sélection parfois injuste, enfin bref tout ça pour dire que le niveau est bon) et je suis dans la premiere partie de ma classe (félicitations du conseil).

    Les trois matières que je préfere ce sont les trois matières scientifiques :

    Physique-Chimie : j'y arrive tres bien, je comprends rapidement ce qu'on fait, pour moi c'est logique et assez concret, aussi bien en Physique qu'en Chimie.
    Moyenne : 16-17

    Maths : C'est plus compliqué. Avant je trouvais aussi que les maths c'est logique, et j'y arrivais bien. Depuis cette année, c'est plus pareil... D'abord, mon prof n'hésite pas a aborder des trucs de terminale voir meme de prépa, et il enchaine les démonstrations sans explications... Bref je comprends pas tout, et surtout je suis assez "dégouté" de cette matière que j'aimais jusqu'alors, car je trouve maintenant ça trop abstrait et sans aucune application.
    Moyenne : on va dire 13-14 ce qui reste bien, mais c'est tres varié : de 7 pour les fonctions trigonométriques ou la géométrie dans l'espace a 20 pour les équations/inéquations...

    SVT : Ca c'est ma matière coup de coeur de l'année. Le programme m'a beaucoup interessé. Découvrir comment notre corps fonctionne, étudier certaines beautés ou bizarreries de la Nature... ça m'interesse, je trouve ça utile, surtout par rapport a chercher le barycentre d'un système de n points pondérés ...
    Moyenne : 13-14 aussi, non pas parce que je n'ai pas compris mais parce que j'arrive pas a finir mes controles, je suis trop lent... mais ça doit pouvoir se résoudre avec de l'entrainement !


    Quelques mots sur moi puisque j'ai cru comprendre apres mes lectures de certains topics que c'est une question souvent posée...
    Je n'ai pas d'idées précises de métier pour plus tard, pas de vocation (sinon je ne serais pas la). Ce que j'attends d'un futur boulot : l'idéal serait que ça soit interessant pour moi, d'avoir suffisament de temps pour ma future famille qui doit rester le plus important, et aussi a la fin du mois un peu d'argent.
    Pour ce qui est du travail au lycée, je travaille pas beaucoup, on m'a toujours dit que j'avais des facilités, et moi je me dis que quand ça ne suffira plus j'arriverais a me mettre a travailler. Ca reste a prouver mais je dois pouvoir y arriver si j'ai une motivation derrière.


    Voila voila, assez parlé de moi maintenant !
    Donc, avec tout ca, je me demande ce que je pourrais faire une fois mon bac S en poche (je pense pouvoir l'avoir sans probleme, la mention on verra mais pourquoi pas bien ou tres bien )
    Certains vont peut etre me dire que j'ai encore le temps de choisir et que je ne suis qu'en Première, mais je me pose la question depuis pas mal de temps et je suis plutot dans le flou alors j'aimerais en sortir avant que ca soit trop tard : le plus tot sera donc le mieux !

    Voila donc une liste de ce a quoi j'ai pensé, et mes arguments pour et contre a chaque fois...

    Prépa PCSI + école d'ingénieur
    Au départ, j'étais pour ainsi dire "fait pour ça". Mes parents a leur époque ont fait ça et m'en ont toujours parlé comme l'objectif a atteindre, j'avais des facilités en maths et en physique... Bref vous avez compris.
    Comme je l'ai dit plus haut, mes cours de maths de cette année m'ont fait changé d'avis, au moins partiellement. C'est pour cela que j'écarte MPSI et que je garde simplement PCSI plus orienté physique chimie. Mais quand meme 9h de maths par semaine, je ne sais pas si c'est ça que je veux.
    J'en ai déja parlé avec des personnes qui sont passés par la, selon ce qu'on m'a dit les cours sont tres abstraits tres théoriques sans qu'il n'y ait d'applications immédiates, et la charge de travail oblige a mettre tout le reste entre parenthèses...
    Ensuite derrière il y a les grandes écoles d'ingénieurs, qui permettent d'avoir un job bien payé dans les entreprises... Mais la je reprends l'exemple de mes parents, qui rentrent tard le soir et se plaignent de leur boulot... Moi je n'aimerais pas etre a leur place, alors je suis tenté de ne pas suivre leur exemple.
    Donc je me pose la question : Au vu de mes notes actuellement, je pense (et on me l'a déja dit) que j'ai le niveau pour réussir dans cette voie qui a une bonne réputation, mais peut etre qu'il y a autre chose qui me plairait plus car je ne suis pas tres enthousiaste ?

    Fac de Pharmacie
    C'est une idée assez récente. Je ne connaissais pas ce secteur, ni les études ni les métiers qui les suivent. J'ai découvert, je me suis renseigné, et on va dire que ça me plait...
    Les études ont l'air interessantes, d'apres ce que j'ai pu lire il y aurait du par coeur, mais comme je l'ai dit un peu plus haut la biologie et la chimie j'aime bien, et en général ce qui me plait je le retiens.
    Ensuite le métier de pharmacien, toujours d'apres ce que j'ai lu et vu, peut etre varié : en officine, en hopital, en entreprise pour concevoir les nouveaux médicaments... Avoir une officine ça pourrait m'aller bien, mais le reste me plait aussi et la par contre j'aurais encore le temps de choisir de toute facon !

    Prépa BCPST
    Je pense oublier cette idée, mais bon j'en parle quand meme rapidement.
    Au niveau du programme, Biologie Chimie Physique (+ maths) c'est ce que j'aime, donc c'est un point positif, mais mon probleme c'était que faire ensuite ?
    Ingénieur Agro ? Je n'en vois pas trop l'interet, autant faire une prépa PCSI puis une grande école d'ingénieur, c'est mieux coté. Ce qu'on étudie me plait mais les boulots ensuite c'est moins le cas...
    J'avais aussi pensé pendant un moment a Vétérinaire, j'aime les animaux, c'est bien payé, mais je ne pense pas avoir la passion nécessaire, et c'est pas tres joyeux comme métier, souvent les animaux vont mal et on ne peut pas toujours les soigner... Bref, je pense que c'est un métier dont il faut avoir la vocation, et je ne l'ai pas vraiment donc j'ai écarté cette idée.

    Voila ce a quoi je pense aujourd'hui, c'est tres différent entre la prépa et la fac, entre ingénieur et pharmacien... mais malgré les différences je ne sais pas quoi choisir :
    j'ai peur de faire quelque chose pour lequel je suis doué mais qui ne me plairait pas, mais je ne voudrais pas rater une opportunité non plus...

    Bref, apres m'avoir lu, ce dont je vous remercie, si vous avez une idée pour moi, un avis... je suis preneur !


    PS : Je n'ai pas parlé de la fac de Medecine, qui est assez proche de la pharmacie mais qui ne me plait pas vraiment : trop long, et parfois difficile... je pense qu'il faut comme pour véto avoir une vocation que je n'ai pas.
    Je n'ai rien dit non plus sur les autres facs car a première vue rien ne m'interesse vraiment, ni sur la prépa HEC car je suis plutot scientifique et ça ne me tente pas.


    Merci pour vos réponses !

    -----

  2. #2
    beltime

    Re : Apres mon Bac S : Prépas, Facs ...

    La PCSI, c'est ptet marqué Physique, Chimie et SI sur l'entête, mais c'est FAUX. C'est tout de même surtout des maths. Alors si déjà le programme de maths de terminale tu as du mal...C'est assez embetant pour la suite!

    Prépa BCPST, c'est aussi des maths fait gaffe, pis ensuite c'est sur pour la suite, c'est pas du MP* !

    Donc la fac de pharma me semble le choix le plus approprié selon ton profil. Car si tu ecartes la MPSI à cause des maths, tu peux aussi écarter la PCSI, et la BCPST, beh ca se passe de commentaires...

    PS : Je tiens à te dire que mon avis est très subjectif, ne le prend donc pas comme argent comptant, mais comme un avis, car c'est comme cela que je ferais si j'était à ta place.

  3. #3
    Gwyddon

    Re : Apres mon Bac S : Prépas, Facs ...

    Citation Envoyé par Lilibini Voir le message
    Ingénieur Agro ? Je n'en vois pas trop l'interet, autant faire une prépa PCSI puis une grande école d'ingénieur, c'est mieux coté.
    Juste une question : qu'est ce qui te fait dire cela ? Dans ingénieur agro, il y a le mot ingénieur, et ce n'est sûrement pas moins côté que les écoles d'ingé à dominante physique... Tu compares un peu les patates et les poireaux ici
    A quitté FuturaSciences. Merci de ne PAS me contacter par MP.

  4. #4
    programmer

    Re : Apres mon Bac S : Prépas, Facs ...

    Salut,

    Inspecteur des impôts : comme ça tu auras des horaires fixes et pas de boulot à ton domicile

    Le concours est après la L3.

    à+

  5. A voir en vidéo sur Futura
  6. #5
    Romain-des-Bois

    Re : Apres mon Bac S : Prépas, Facs ...

    Salut,

    en premier lieu, je vais te dire bravo . Ce doit être ton premier post sur le forum, tu présentes tout ce qu'il faut comme il faut, pas de fautes d'orthographe... tout est très clair. En plus, tu ne cherches pas à montrer que tu es le meilleur (...) et tu es un des rares à ne pas dire : "je veux gagner beaucoup d'argent"... Bref, c'est devenu assez rare pour le souligner.

    Apparemment, la prépa (et même BCPST) te fait peur à cause des maths que tu dis trouver abstraites maintenant. Tu as toujours aimé les maths, peut-être que tu te laisses abattre par quelques difficultés que tu rencontres cette année (un prof qui n'est pas à ton goùt peut-être). Tout ça pour te dire qu'il ne faut pas que tu aies déjà cette peur des maths qui t'empêcherait d'entrer en prépa (MPSI, PCSI ou BCPST). Pour cela, attend de voir comment tu te débrouilles en maths l'an prochain en TS.

    Bon courage

    Romain

  7. #6
    Etile

    Re : Apres mon Bac S : Prépas, Facs ...

    Citation Envoyé par Romain-des-Bois Voir le message
    Salut,
    en premier lieu, je vais te dire bravo . Ce doit être ton premier post sur le forum, tu présentes tout ce qu'il faut comme il faut, pas de fautes d'orthographe... tout est très clair. En plus, tu ne cherches pas à montrer que tu es le meilleur (...) et tu es un des rares à ne pas dire : "je veux gagner beaucoup d'argent"... Bref, c'est devenu assez rare pour le souligner.
    Romain
    Beaucoup d'éloges pour peu de chose.

  8. #7
    Romain-des-Bois

    Re : Apres mon Bac S : Prépas, Facs ...

    Ce n'est pas faux...

    ... mais à force de lire des sujets du type "je suis le meilleur" ou "je veux l'X ou alors l'ENS ou pourquoi pas Sup'aéro" ou "je veux gagner 35000euros par mois. Quelle école pour ça ?", j'ai trouvé ce premier message plutôt honnête et sans prétention et en plus bien écrit.

    Bon allez, je reconnais que je me suis un peu laissé emporter Ce doit être la fatigue (ben oui, c'est déjà 11h passée !)

    Romain

  9. #8
    Inovarua

    Re : Apres mon Bac S : Prépas, Facs ...

    Tout à fait d'accord avec Romain, sur tout !

    Il ne faut pas que ce soit uniquement les maths qui te fassent peur pour aller en prépa, si c'est vraiment ce que tu as envie de faire.
    Surtout que tu dis bien que ton prof fait clairement du hors programme... Or, tes résultats sont tout à fait correctes dans cette matière !

    C'est vrai qu'en PCSI il y a beaucoup de maths, mais bon, on peut aussi y aller sans adorer les maths, et s'en sortir de façon tout à fait honnorable.


    Enfin, si tu ne changeais pas d'avis (dégout pour les maths, et fort attrait pour la bio et pharma), je rejoins ce que d'autres ont dit : la fac de pharmacie semblerait être peut être ce qui te conviendrait le mieux.
    Mais, comme tu l'as dit toi même, tu as encore le temps de voir venir : c'est bien d'y penser, mais beaucoup de choses peuvent se passer en terminale...

    En attendant, bon courage

  10. #9
    Lilibini

    Re : Apres mon Bac S : Prépas, Facs ...

    Merci beaucoup pour toutes ces réponses rapides.


    Citation Envoyé par Beltime
    La PCSI, c'est ptet marqué Physique, Chimie et SI sur l'entête, mais c'est FAUX. C'est tout de même surtout des maths.
    Ca je le sais, c'est ce qui me repousse justement. Je me vois pas trop avoir 9h de maths par semaine, sans compter le travail le soir...
    J'avais parlé avec quelqu'un en PCSI, qui m'avait dit en gros que tu passais ton temps a essayer de comprendre des démonstrations ou des exos... incompréhensibles ^^


    Pour la BCPST, je sais qu'il y aussi des maths, un peu moins intense mais ça reste bien sur une matière principale. Quand je disais qu'ingénieur agro était moins bien "coté", je voulais dire que les débouchés étaient moins larges : avec un diplome d'ingénieur "physicien", il est possible de faire du commerce, du marketing... alors qu'un ingénieur agro est plus restreint dans les domaines de l'agriculture et de l'agro-alimentaire (avec des exceptions comme partout bien sur) enfin peut etre que je me trompe...
    Mais bon comme je le disais, je pense oublier l'idée d'une BCPST... Je l'avais vu comme un intermédiaire entre les maths et la bio, mais le probleme c'est que les métiers ensuite ne me plaisent pas trop...


    En fait je vous explique mon "probleme" :
    Dans mon lycée, l'objectif de 60 a 70% des élèves c'est d'aller en prépa MPSI ou PCSI. C'est aussi l'objectif des profs (c'est pour ça qu'ils nous font du "hors-programme".
    En gros, la majorité du lycée n'a qu'une idée en tete : rentrer à Polytechnique...
    Autant le dire clairement, je trouve ça nul. D'abord parce que sur 200 élèves il y en aura au maximum 5 ou 6 qui y arriveront, et ensuite parce que l'école que tu fais ça n'est pas selon moi la chose principale dans une vie. Bien sur je ne veux pas me retrouver a la rue donc j'aimerais bien gagner de l'argent (désolé si je te décois Romain ^^), mais si a la sortie je me retrouve avec un boulot qui ne m'interesse pas plus que ça, qui me prend tout ton temps parce que faut finir un dossier etc, je gagnerais peut etre 10 000 € par mois mais je ne crois pas que ça me rendra heureux...

    Mais bon vous l'aurez compris, au lycée et meme mes parents, me poussent a faire une prépa suivie d'une école d'ingénieurs.
    Selon les profs, j'ai le niveau pour rentrer dans une (tres ?) bonne prépa.
    Dans ma classe, beaucoup aimerait avoir mes notes pour leur dossier.

    Etre ingénieur ne m'interesse pas plus que ça, mais est ce que je ne devrais pas me forcer ? Car si tout le monde vise une prépa, peut etre que c'est parce que c'est bien (pour l'interet des études et celui du portefeuille)... Je ne voudrais pas rater quelque chose ? Mais la pharmacie ça me plait plus à beaucoup de points de vue, pour l'instant en tout cas...

    Je me pose toutes ces questions en supposant que mon opinion sur les différentes matières ne changent pas : la décision finale je la prendrais surement a la fin du premier trimestre de terminale.
    Si mes résultats en maths baisse et que ça me soule, alors j'oublierais la prépa et j'irais en fac de pharmacie.
    Si au contraire la bio ne m'interesse plus (car c'est surtout depuis cette année que j'aime ça, avant je trouve que c'était mal expliqué et qu'il fallait simplement apprendre son cours, maintenant il y a plus de réflexion) alors je m'orienterais vers une prépa.

    Mais si rien ne change, alors je sais pas ce que je ferais.
    Qu'est ce qui sera le plus raisonnable, le mieux pour moi ?

    Est ce que quelqu'un aurait une expérience : ou bien avoir fait une prépa sans vraiment savoir pourquoi au départ, ou bien sur la pharmacie en général, meme si j'ai déja lu pas mal de trucs dessus, est ce qu'il y aurait des choses que je ne saurais pas qui pourraient me plaire ou bien l'inverse ?


    PS : Merci pour les compliments sur mon message d'hier soir, en plus il était 2h du mat'

    Et désolé d'écrire des gros pavés a chaque fois je me répete mais j'arrive pas a résumer ^^

  11. #10
    Romain-des-Bois

    Re : Apres mon Bac S : Prépas, Facs ...

    Alors, là, on peut dire que je me sens soutenu Fanny

    à Lilibini :

    Premièrement, il n'y a pas de mal à vouloir gagner de l'argent. On dira ce qu'on voudra, il vaut mieux en avoir que pas en avoir ! Par contre, ce que je rejette c'est l'idée de faire passer la recherche du bon salaire avant le reste.

    Deuxièmement, je vais te raconter l'histoire de la soeur d'un copain. Elle a fait le cursus "classique" : prépa BCPST puis école d'ingénieur agro.
    Maintenant, elle fait signer des contrats. Aucun rapport avec la bio, son travail est purement axé sur le relationnel et le commercial.
    Son salaire est très élevé (surtout pour un premier boulot) et elle peut percevoir jusqu'au double de son salaire par mois grâce à diverses primes (quand elle a de bons résultats). Elle travaille énormément (très très loin des 35h, elle rentre chez elle tous les jours à 23h).

    Son frère ne veut absolument pas faire ingénieur. Pourtant sa soeur le lui conseille. Son argument : tu feras peut-être quelque chose qui ne te plait pas, mais tu mettras toutes les chances de ton côté pour faire un boulot très bien payé.

    Alors que faire ? Tu es face à l'éternel problème : que privilégier ? Le boulot bien payé avec un temps de travail énorme ou bien ...
    Tu es seul à pouvoir répondre à cette question.

    J'ai démonté en même temps ton a priori sur les métiers post-écoles d'ingé agro.

    Encore bon courage !

    Romain


    PS : il y a une filière industrie dans certaines facs de pharmacie (je pense à Montpellier) avec possibilité d'obtenir un titre d'ingénieur chimiste (à Montpellier aussi).

  12. #11
    Inovarua

    Re : Apres mon Bac S : Prépas, Facs ...

    Citation Envoyé par Lilibini Voir le message
    Etre ingénieur ne m'interesse pas plus que ça, mais est ce que je ne devrais pas me forcer ?
    A mon avis, la réponse est clairement NON !!!
    Il est vital de faire des études qui te plaisent, et non de faire ce que tes parents veulent que tu fasses.
    Je t'assure que l'on n'est pas heureux quand on fait des études qui en plaisent pas. Et c'est d'autant pire quand il ne s'agit plus des études mais du métier !

  13. #12
    MrPouikPouik

    Re : Apres mon Bac S : Prépas, Facs ...

    Mmmmm, la prépa

    (Pour me présenter, je suis en stage de fin d'études d'ingénieur)

    Ingénieur, c'est un nom de métier qui sonne bien. Quand on l’entend, on a l’impression que le mot réussite nous caresse les oreilles…
    Qu’est ce que la réussite de nos jours ? Le savoir-faire, l’argent, la position aisée dans notre société, le mérite…le bonheur ? Ah oui, c’est vrai, le bonheur, ça existe encore ce mot, enfin, je crois, euh…

    Le métier d’ingénieur (même si c’est plutôt une dénomination, un titre qu’un métier) est un métier synonyme de polyvalence. En école d’ingé, quelque soit ta spécialité, on t’apprend à réfléchir, vite et bien. La prépa, c’est pour voir si tu tiens le coup.
    Je trouve ce côté intéressant car il ne te destine pas à une fonction précise, décidée d’avance. Tu as la possibilité ensuite de choisir un poste qui te convient, tes activités sont tout de même assez diversifiées et, effectivement, ton salaire n’est pas « pitit ».

    Ah, l’argent…il y a d’autres métiers qui peuvent te faire gagner de l’argent, même plus qu’un ingénieur d’ailleurs…chanteur ? Rentier ? Ministre ?

    Pour ce qui est des horaires, du « rendement », de l’ambiance, je crois vraiment que cela dépend de l’entreprise où tu travailles. Sa politique, sa façon de fonctionner, ses règles d’or.
    PME ou gros groupe, la différence est notoire.

    Oups, je m’écarte du sujet. Sorry !

    Pour ce qui est de la prépa, j’ai fait PCSI, et je n’ai pas aimé.
    Les cours, ça allait encore, j’ai toujours aimé les Maths, j’ai jamais aimé la Physique.Bon.
    Ce qui m’a dérangé, c’est l’ambiance, l’atmosphère pesante, autant de la part de l’administration que des élèves. Ca devient vite grosse tête, un peu sectaire. J’avais l’impression que l’on voulait mettre tout le monde dans un moule, afin que les personnes soient bien formatées comme il faut à la sortie.
    Résultat, blues tout au long de la prépa, solitude, frustration et tout le tralala. Heureusement qu'il y avait le jeudi soir pour sortir
    Bien entendu, ceci est une expérience et un ressenti personnel, je ne veux en aucun cas généraliser.

    Je m’arrête la, j’ai déjà ecrit un pavé et vous laisse respirer !

  14. #13
    Romain-des-Bois

    Re : Apres mon Bac S : Prépas, Facs ...

    Etre ingénieur ne m'interesse pas plus que ça, mais est ce que je ne devrais pas me forcer ?
    Citation Envoyé par Inovarua Voir le message
    A mon avis, la réponse est clairement NON !!!
    Je ne serais pas si catégorique. Mon sentiment personnel, et le tien aussi, c'est de faire d'abord un métier plaisant... le salaire venant après.
    Malheureusement (je ne sais pas si on peut employer cet adverbe ici, remarque), ce n'est pas le cas de tout le monde. J'ai discuté avec pas mal de gens en prépa, et il est clair que pour beaucoup d'entre-eux, le bon salaire à la sortie est la seule motivation. Le travail, de toute façon quelqu'il soit, c'est un travail, alors autant gagner un maximum. Il faut respecter cette motivation. Même si ce n'est pas la mienne


    Romain

  15. #14
    Etile

    Re : Apres mon Bac S : Prépas, Facs ...

    Citation Envoyé par Inovarua Voir le message
    A mon avis, la réponse est clairement NON !!!
    Il est vital de faire des études qui te plaisent, et non de faire ce que tes parents veulent que tu fasses.
    Je t'assure que l'on n'est pas heureux quand on fait des études qui en plaisent pas. Et c'est d'autant pire quand il ne s'agit plus des études mais du métier !
    Sans vouloir être méchant, que la personne soit heureuse ou non n'est pas une nécessité et ne devrait jamais l'être. La seule chose à prendre en compte est la qualité de la formation, les débouchés, et la capacité que tu as à suivre cette formation en prenant en compte tes affinités avec elle.

  16. #15
    Romain-des-Bois

    Re : Apres mon Bac S : Prépas, Facs ...

    Citation Envoyé par Etile Voir le message
    Sans vouloir être méchant, que la personne soit heureuse ou non n'est pas une nécessité et ne devrait jamais l'être.
    Je ne vois pas trop comment tu peux dire ça. Ce n'est pas une nécessité d'être heureux dans son boulot ! Je me demande ce qui l'est alors...


    Romain

  17. #16
    _Mayou_

    Re : Apres mon Bac S : Prépas, Facs ...

    Citation Envoyé par Romain-des-Bois Voir le message
    Je ne vois pas trop comment tu peux dire ça. Ce n'est pas une nécessité d'être heureux dans son boulot ! Je me demande ce qui l'est alors...


    Romain
    Tout à fait d'accord ! Il nous reste quoi dans la vie si on passe les 3/4 de sa vie à faire quelque chose qui ne nous plaît pas ? Après on dort, et il reste peu de temps pour être "heureux". Donc autant faire quelque chose qui nous plaît un minimum..

    Ah la course à l'argent et à la place dans la société... pfff

  18. #17
    sailx

    Re : Apres mon Bac S : Prépas, Facs ...

    mais il y à aussi une autre maniere de voir les choses: Je fait un metier barbant mais qui me permet de gagner vraiment beaucoup d'argent. resultat. Je m'amuse avec mon argents pour mes loisirs. Car c'est bien beau de faire un metier qui nous plait. Mais si on est pas payer ? si on peux plus faire a coté d'autres choses par manque de moyen.
    Et puis qui dit que si on fait un metier bien payer ce ne sera pas intéréssants ?
    Personnelement ce n'est absolument pas ce que je ferai je prefere faire un truc qui me plait et avoir peur de la retraite plutot que d'attendre la retraite avec impatience. Mieux vaut être heureux et dans la dech que malheureux et riche (enfin, c'est mon point de vue). Mais je comprend que des gens ne pensent que par l'argent. Aprés tout c'est ce qui fait tourner notre monde .
    Donc faut refléchir et se creuser la tête ^^ et faire quelques compromis.

  19. #18
    Etile

    Re : Apres mon Bac S : Prépas, Facs ...

    Citation Envoyé par _Mayou_ Voir le message
    Tout à fait d'accord ! Il nous reste quoi dans la vie si on passe les 3/4 de sa vie à faire quelque chose qui ne nous plaît pas ? Après on dort, et il reste peu de temps pour être "heureux". Donc autant faire quelque chose qui nous plaît un minimum..

    Ah la course à l'argent et à la place dans la société... pfff
    Tu ne comprends décidément rien à rien.
    Etre heureux n'est pas une nécessité. Chercher à l'être est la pire des tares.
    La seule chose qui importe et qui a une véritable valeur est la qualification qui découle de ta formation.
    Tu sais, tu peux très bien faire quelque chose qui ne te plaît pas forcement mais que tu trouves indispensable et très utile. Tu as un cerveau qui te permet de réflechir et de faire des compromis ? Sers-en toi.

  20. #19
    Romain-des-Bois

    Re : Apres mon Bac S : Prépas, Facs ...

    Citation Envoyé par Etile Voir le message
    Etre heureux n'est pas une nécessité. Chercher à l'être est la pire des tares.
    Il va falloir que tu sois plus explicite parce que là, je ne te suis pas du tout.

    Le sujet de philo l'an dernier en prépa, c'était la recherche du bonheur. Je n'ai jamais entendu ou lu ce genre de discours...


    Romain

    EDIT : on s'égare, on s'égare

  21. #20
    _Mayou_

    Re : Apres mon Bac S : Prépas, Facs ...

    Pas besoin d'être agressif/agressive !!
    Et bien moi je pense, et excuse moi de le penser si ça ne te plaît pas, que rechercher un boulot qui nous plaît est une nécessité. Je pense qu'il faut se donner les moyens de faire ce qui nous plaît. Tout le monde n'en a pas les moyens, ce qui est bien dommage. Mais quand on n'en a la possibilité et bien autant le faire.

    Personnellement, je me suis longtemps demandée si je ne ferai pas mieux de faire technicienne de recherche plutôt qu'ingénieur. Et oui, le boulot de technicien me plaisait d'avantage. Puis je me suis tournée vers autre chose, où j'aurai sûrement un peu de mal à trouver un boulot, et où je ne gagnerai pas des milles et des cents, mais au moins ça me plaît.
    Et seulement si après ça, je me rend compte que je n'arrive pas à trouver un boulot, je me réorienterai.

    Il est très important de rester dans la limite de ce que l'on veut faire. Faire des compromis sur 2 ans de sa vie parce que la prépa ne nous plaît pas, c'est une chose. Faire des compromis sur un métier que tu exerceras toute ta vie en est une autre.
    Oui il faut savoir faire des compromis, mais il faut aussi avoir le courage de faire ce que l'on veut.

    Sinon on a à faire à des gens frustrés. Et ce n'est bon ni pour eux, ni pour les autres.

  22. #21
    Inovarua

    Re : Apres mon Bac S : Prépas, Facs ...

    Je suis rassurée de voir que d'autres pensent comme moi

    Je me demande comment on peut cracher sur le bonheur comme ça... Et je ne parle par du bonheur matériel que pourrait apporter un métier qui rapporte beaucoup et qui ne plait pas, mais du bonheur lorsque l'on s'épanouit dans un travail qui nous plait et qui nous correspond.

    Et en effet, des gens qui font des boulots qui ne leur correspondent pas, on en voit tous les jours... (des profs par exmple... le premier cas qui me vient en tête tiens !), eh bien, c'est pas beau

    Enfin, je crois que nous avons tout simplement là deux visions du monde : une matérialiste, une plus intellectuelle (sans jugement de valeur hein ! , je constate simplement !).

  23. #22
    Gwyddon

    Re : Apres mon Bac S : Prépas, Facs ...

    Citation Envoyé par Etile Voir le message
    Tu ne comprends décidément rien à rien.

    Merci de ne pas tomber dans l'agressivité.


    Etre heureux n'est pas une nécessité. Chercher à l'être est la pire des tares.
    La seule chose qui importe et qui a une véritable valeur est la qualification qui découle de ta formation.
    Ah ? Ça c'est TON avis. Pour ma part j'ai toujours envisagé les études comme un truc pour me faire plaisir, et j'ai toujours choisi la voie qui me procure le plus de plaisir. Et ça marche très bien.

    Ton discours est plutôt ambigu. Alors comme ça les gens qui n'ont pas la plus haute qualification sont des ratés ? Bravo pour tous les artisans...

    Tu sais, tu peux très bien faire quelque chose qui ne te plaît pas forcement mais que tu trouves indispensable et très utile. Tu as un cerveau qui te permet de réflechir et de faire des compromis ? Sers-en toi.
    Encore une marque d'agressivité...

    Au passage bravo à tous et à l'auteur du fil, ça fait plaisir à voir


    Message corrigé pour auto-censure
    Dernière modification par Gwyddon ; 18/05/2007 à 19h04.
    A quitté FuturaSciences. Merci de ne PAS me contacter par MP.

  24. #23
    Error

    Re : Apres mon Bac S : Prépas, Facs ...

    Bonjour,

    Vu que je suis en pleine Terminale, je peux apporter quelques questions sur le programme de Terminale. Et bien c'est dans la continuité du programme de première tout simplement.

    En SVT, on aurait aussi bien pû changer le programme de première avec celui de terminale qu'on ne verrait rien, c'est franchement du même niveau. Bon, y'a certains leçons ou c'est un peu plus compliqué que la première et qui ont besoin de connaissances de premières, mais sinon c'est dans la continuité. T'a aimé en première, tu aimeras encore plus en Terminale (personnelement je hais la géol, mais j'aime bien la génétique).

    En Physique-Chimie, le programme est très bon, y'a rien de compliqué, et c'est plaisant partout. Bon j'ai aussi une bonne prof, et des camarades ne sont pas aussi enthousiastes que moi à aller en Physique-Chimie. En spé, le programme est aussi très agréable et intéressant.

    En maths ... je ne sais pas si c'est parceque j'ai eu un prof de niveau discutable l'année dernière, mais en tout cas, ça va pas fort. Mais globalement c'est pour la moitié une suite de la première, et pour l'autre moitié de nouveaux trucs. Quand c'est des nouveaux trucs, j'ai des bonnes notes, quand c'est de la première, non. M'enfin, le programme est un peu moins abstrait car il y'a lien fort entre la physique et les maths en terminale. On comprend donc mieux l'utilité de certains choses. Il m'arrive même de résoudre certains problèmes de maths en les illustrant avec des situations physiques. M'enfin ça marche pas avec n'importe quoi ...

    Voilà, sinon tu a encore du temps pour chercher ce qui te passione vraiment. Je ne crois pas qu'en fin de première on peut déjà décider. Tu changeras peut être d'avis cet été, ou un peu après. Mais ne sois pas trop influencé par l'avis de personnes qui ne font que l'éloge de leur cursus. Prend simplement en compte l'expérience d'autrui pouravoir une idée à quoi t'attendre. La prépa, je crois qu'il faut y être pour savoir ce que c'est vraiment.

    Puis le fric et la passion sont quelque part très liés. Si ta passion c'est le voyage, ben faut du fric pour se le permettre. Suffira pas de travailler dans une agence touristique. M'enfin, y'a le temps pour parler de fric.

    Bonne chance, c'est pas une situation facile que de se poser ces questions.

    Et puis, pour Romain, merci de toutes ces allusions à moi . A vrai dire je m'en fou, je ne suis pas rancunier et je ne me sens ni blessé ni rien d'autre, je ne me reconnais pas du tout même, si ce n'est quelques point communs avec l'autre discussion. Mais je placerais ça sur le compte de l'incompréhension.

  25. #24
    Gwyddon

    Re : Apres mon Bac S : Prépas, Facs ...

    Citation Envoyé par Error Voir le message
    Puis le fric et la passion sont quelque part très liés. Si ta passion c'est le voyage, ben faut du fric pour se le permettre. Suffira pas de travailler dans une agence touristique. M'enfin, y'a le temps pour parler de fric.
    Ou tu fais chercheur. Un chercheur ça voyage beaucoup
    A quitté FuturaSciences. Merci de ne PAS me contacter par MP.

  26. #25
    Romain-des-Bois

    Re : Apres mon Bac S : Prépas, Facs ...

    Citation Envoyé par Error Voir le message
    Et puis, pour Romain, merci de toutes ces allusions à moi . A vrai dire je m'en fou, je ne suis pas rancunier et je ne me sens ni blessé ni rien d'autre, je ne me reconnais pas du tout même, si ce n'est quelques point communs avec l'autre discussion. Mais je placerais ça sur le compte de l'incompréhension.
    Bah, si tu dis ça, c'est que tu t'es reconnu Je ne vois pas ce que tu places sur le compte de l'incompréhension, je pense avoir très bien compris ton sentiment au contraire... Cela dit, je ne cherchais pas à te blesser, et comme dit précédemment, je respecte toutes les motivations.


    Romain

  27. #26
    Etile

    Re : Apres mon Bac S : Prépas, Facs ...

    Puisqu'on me demande d'être plus explicite, je vais l'être, bien que ce ne soit pas l'endroit idéal pour.

    Vous dîtes qu'il faut avant tout chercher à être heureux dans nos choix de vie, ou qu'il faut au moins y trouver un maximum de plaisir.
    D'une part, c'est donner énormement de crédits à vos sentiments, comme s'ils étaient capable de différencier le nécessaire de l'inutile, le vrai du faux, le juste de l'injuste ou de l'indécidable. Comme si le fait d'aimer quelque chose était suffisant pour que cette chose ait de la valeur.

    Deuxièmement, c'est croire que le métier que vous preferez - en supposant qu'il en existe un - aura forcement une place dans notre société.

    Troisièmement, essayer de provoquer un sentiment est impossible. Choisir un métier en pensant qu'il vous rendra heureux devient alors franchement utopique, pour ne pas dire pathétique. Comme si être heureux était le but ultime de la vie de tout un chacun, ou pire, une nécessité pour vivre.
    Le plaisir est déjà plus nécessaire certes, mais le rechercher est encore une fois représentatif d'une mauvaise mentalité qui prône le subjectif ; je trouve tout de même assez étrange qu'un scientifique censé rechercher le juste (ou s'en rapprocher) le prone...


    Ensuite, je crois que vous avez mal compris ma phrase sur le cerveau.
    Ce que je voulais dire est très simple, la raison permet de se focaliser sur des choses plus importante que vos petits plaisirs ou votre pseudo-bonheur et que si jamais vous n'êtes pas assez altruiste pour dévouer votre vie à une cause qui vous sembles juste, vous devriez tout de même être assez responsables et intelligents pour vous en y approcher et faire des compromis.
    A moins que vous ayez tous une mentalité d'anarcho-communistes, ou pire encore, de "sans-but".
    Situation assez dramatique et pathétique pour des futurs scientifiques, vous en conviendrez.
    Dernière modification par Etile ; 18/05/2007 à 19h22.

  28. #27
    Gwyddon

    Re : Apres mon Bac S : Prépas, Facs ...

    Citation Envoyé par Etile Voir le message
    Vous dîtes qu'il faut avant tout chercher à être heureux dans nos choix de vie, ou qu'il faut au moins y trouver un maximum de plaisir.
    D'une part, c'est donner énormement de crédits à vos sentiments, comme s'ils étaient capable de différencier le nécessaire de l'inutile, le vrai du faux, le juste de l'injuste ou de l'indécidable. Comme si le fait d'aimer quelque chose était suffisant pour que cette chose ait de la valeur.
    Ton discours n'a pas plus de valeur que le notre. Comment définis-tu la valeur d'une chose ?

    Deuxièmement, c'est croire que le métier que vous preferez - en supposant qu'il en existe un - aura forcement une place dans notre société.
    La société ce sont les hommes qui la font. Si le métier n'existe pas, tu le créees. Nier cela, c'est être complètement à côté de ses pompes.


    Troisièmement, essayer de provoquer un sentiment est impossible.
    Apprends ce qu'est la politique. Tu est d'une inculture assez grave ici.

    Choisir un métier en pensant qu'il vous rendra heureux devient alors franchement utopique, pour ne pas dire pathétique. Comme si être heureux était le but ultime de la vie de tout un chacun, ou pire, une nécessité pour vivre.
    Langage agressif, d'une nullité argumentatoire sans fond. Tu devrais te poser des questions, tu serais pas un peu frustré dans la vie ?

    Le plaisir est déjà plus nécessaire certes, mais le rechercher est encore une fois représentatif d'une mauvaise mentalité qui prône le subjectif ; je trouve tout de même assez étrange qu'un scientifique censé rechercher le juste (ou s'en rapprocher) le prone...
    Tu sais ce qu'est un scientifique, ce que sont ses motivations ? Discute un peu avec les scientifiques avant d'affirmer de telles affirmations peremptoires.

    Ensuite, je crois que vous avez mal compris ma phrase sur le cerveau.
    Manque d'expression alors. Il faut apprendre à communiquer

    Ce que je voulais dire est très simple, la raison permet de se focaliser sur des choses plus importante que vos petits plaisirs ou votre pseudo-bonheur
    Relis la philo.

    et que si jamais vous n'êtes pas assez altruiste pour dévouer votre vie à une cause qui vous sembles juste, vous devriez tout de même être assez responsables et intelligents pour vous en y approcher et faire des compromis.
    A moins que vous ayez tous une mentalité d'anarcho-communistes, ou pire encore, de "sans-but".
    Situation assez dramatique et pathétique pour des futurs scientifiques, vous en conviendrez.

    Cette phrase est un jugement de valeur qui n'a rien à faire ici, de plus cette référence pseudo-politique est nulle et non avenue. Merci de ne pas réiterer ce genre de chose.
    A quitté FuturaSciences. Merci de ne PAS me contacter par MP.

  29. #28
    sailx

    Re : Apres mon Bac S : Prépas, Facs ...

    Citation Envoyé par Etile Voir le message
    Vous dîtes qu'il faut avant tout chercher à être heureux dans nos choix de vie, ou qu'il faut au moins y trouver un maximum de plaisir.
    D'une part, c'est donner énormement de crédits à vos sentiments, comme s'ils étaient capable de différencier le nécessaire de l'inutile, le vrai du faux, le juste de l'injuste ou de l'indécidable. Comme si le fait d'aimer quelque chose était suffisant pour que cette chose ait de la valeur.
    Escuse moi, mais franchement, je suis sidéré. Personnelement les choses qui ont le plus de valeur a mes yeux sont celles que j'aiment. Si ta vie ne te rend pas heureux, a quoi bon vivre ? Et que vient faire le jute, le faux ?

    Deuxièmement, c'est croire que le métier que vous preferez - en supposant qu'il en existe un - aura forcement une place dans notre société.
    heu... j'ai pas tout compris là.
    Troisièmement, essayer de provoquer un sentiment est impossible. Choisir un métier en pensant qu'il vous rendra heureux devient alors franchement utopique, pour ne pas dire pathétique. Comme si être heureux était le but ultime de la vie de tout un chacun, ou pire, une nécessité pour vivre.
    Si tu aime faire de la physique, si quand tu resoud un probleme. Ou alors quand tu fait de la musique (exemple plus accessible je pense) tu est heureux. Le fait d'en refaire ne te rend pas heureux ? Moi quand je joue de la musique je suis toujour heureux. J'ai provoquer le sentiements en jouant. C'est la même chose pour tout

    Le plaisir est déjà plus nécessaire certes, mais le rechercher est encore une fois représentatif d'une mauvaise mentalité qui prône le subjectif ; je trouve tout de même assez étrange qu'un scientifique censé rechercher le juste (ou s'en rapprocher) le prone...
    Un scientifique qui aime sa matiere se decarcassera deux fois plus qu'un scientifique qui le fait pas depit ou par obligation. Tu travail et tu pense beaucoup plus facilement a quelque chose qui t'interesse que a quelque chose qui ne t'interesse pas.

  30. #29
    Dentiste fou

    Re : Apres mon Bac S : Prépas, Facs ...

    bon, revenons un peu au sujet de départ ... pour ma part je suis en 1ere année de pharma et pour ce qui est de l'interessement des matières, calqué sur l'auteur du post donc si il veut ou d'autres d'ailleurs des précisions sur la 1ere année, les débouchés etc ... je veux bien en parler sur msn question de rapidité ## Pas d'adresse mail sur le forum pour votre sécurité, remplissez le profil
    Dernière modification par Gwyddon ; 18/05/2007 à 20h20.

  31. #30
    Etile

    Re : Apres mon Bac S : Prépas, Facs ...

    Il est très facile de quantifier la valeur d'une chose une fois que l'on a bien pris le temps de définir dans quel "situation" l'on se place. C'est à dire une fois que l'on a fixé un but, une sorte d'axiome choisi arbitrairement dirons-nous.

    Imaginons qu'on choisisse un but arbitrairement. Tout ce qui permettra de le faire avancer ou de s'en rapprocher sera donc logiquement utile pour ce but.

    Ainsi, il peut être attribuer à chaque chose une valeur d'utilité. Cette valeur serait représentative de l'utilité qu'à cette même chose à se rapprocher du but fixé.

    Introduisons également le terme de "valeur propre" d'une compétence.
    La valeur propre d'une compétence étant simplement la difficulté qu'à un homme "normal" (il faudrait le définir clairement) à atteindre un niveau qualifié de bon dans cette même compétence sous certaines conditions. Les conditions étant simples :
    - cet homme se doit de tout mettre en oeuvre pour essayer de devenir bon
    - est qualifié de bon un niveau se rapprochant de la "perfection" pour cet homme normal. (Par exemple pour le 100m, nous pourrions dire que le temps minimum pour atteindre niveau qualifié de "bon" est 9.9 secondes. Pour le saut à la perche, nous pourrions également dire que 6m05 est la hauteur minimale à franchir pour pouvoir être qualifié de "bon".)

    Autrement-dit, plus il est difficile d'atteindre un "bon" niveau dans une compétence, plus cette compétence gagne en valeur.

    On peut maintenant définir "objectivement" la valeur de n'importe quelle chose, sans oublier que la valeur d'utilité dépend du but que nous nous sommes fixés précédemment.
    La valeur d'une chose peut finalement être définie comme étant la somme de la valeur propre des compétences nécessaires à produire cette chose, et de l'utilité même de la chose considérée.


    Ensuite Gwyddon, tu sembles oublier que chaque société impose les métiers dont elle a besoin. Penses-tu réellement qu'une société dont tu serais le seul habitant serait viable ? Elle n'en serait même pas une car une société comporte nécessairement un ou plusieurs groupes d'individus et au minimum deux classes.


    La politique n'a pas pour rôle de créer des sentiments. La musique et la littérature (les romans, la poésie) ont pour buts de provoquer des sentiments qu'ils ne controlent pas. Là est toute la différence entre quelqu'un qui essayerait de provoquer un sentiment spécifique et celui qui ne fait qu'en provoquer de toutes sortes, incontrolables qui plus est.

    Pour sailx: Personnellement, j'aime certaines choses en sachant qu'elles n'ont aucunes valeurs et ne valent rien. Ce que tu penses ou ce que tu ressens envers quelqu'un ou quelque chose ne va pas modifier la valeur intrinsèque de cette chose. Les choses sont ce qu'elles sont.

Page 1 sur 2 1 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. après mon bac
    Par stan250 dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 3
    Dernier message: 15/10/2007, 15h34
  2. après mon bac S
    Par cleux dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 9
    Dernier message: 28/03/2007, 20h45
  3. aprés mon BAC?
    Par lola2211 dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 3
    Dernier message: 21/11/2006, 16h00
  4. Prépas économiques après bac S.
    Par MâT70 dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 12
    Dernier message: 24/06/2005, 17h37