Page 2 sur 6 PremièrePremière 2 DernièreDernière
Affichage des résultats 31 à 60 sur 161

Enfant précoce, un véritable cauchemar pour certains.



  1. #31
    kinette

    Re : Enfant précoce, un véritable cauchemar pour certains.


    ------

    ton enfant tombe, tu cours le rammasser et lui donner des béquilles ou tu attend de voir comment il va se relver plus fort ?
    La dépression existe chez les enfants, le suicide aussi, cf. le message de Halman.
    Un gosse tu ne le laisse pas se bousiller ni se faire bousiller par les autres. Tu l'aides à trouver les moyens de s'en sortir OK, mais tu ne le laisses pas sombrer.
    Je me demande quelle enfance tu as eu, mais apparemment ça t'a échappé que des gosses servent de souffre-douleur aux autres ou sont tout simplement rejetés, et en souffrent, et en sont durablement affectés, même à l'âge adulte. Ta mentalité est donc: tant pis pour eux, ils n'ont qu'à se démerder, et si leur vie en est pourri c'est bien fait pour leur gueule, ils étaient trop cons pour s'en sortir?

    je crois juste qu'il faut les laisser vivre, et arrêter de leur faire croire que la vie c'est uniquement intéllectuel...ils réussissent pas à l'école c'est qu'ils ne sont pas fait pour ça, il ferait peut être un génie de la sculpture...chose qu'on enseigne pas à l'école...pourquoi les forcer à réussir à l'école ?
    Qui te parle de forcer à réussir à l'école? On parle d'épanouissement.
    J'avoue je ne comprends pas tellement ton discours, qui me semble basé sur des a priori... arrête de fantasmer sur ce que tu crois qu'on veut te dire...

    côté intégration, génie ou pas, il y a toujours des misanthropes.
    Alors comme ça pour toi un gosse qui est exclus est un misanthrope?
    Belle mentalité... donc de même les exclus de la société, les personnes souffrant de racisme, etc... c'est en fait de leur faute, ils n'ont pas su se faire accepter donc ce sont des misanthropes... étrange.

    qui peut prétendre être un surdoué ou ne pas l'être, comme le dit si bien une pub: le talent c'est d'avoir envie...
    Je ne suis pas sûre de bien comprendre ce que tu veut dire par là...

    et honnêtement j'ai cotoyé des surdoués...pfff du style la meilleurs moyenne générale de la fac toute dicipline confondu...pfff, après il se fait larguer par sa copine, et puis...? différent tu dis ? non je crois pas. depuis il bosse ce qu'il faut et laisse le hasard s'installer dans sa vie, parce que s'il bosse trop, il sait qu'il va réussir, et ça vie sera bien triste...il ira là où il voudra...pas d'intérêt...
    à méditer, je pense.
    J'ai encore l'impression qu'on ne parle pas de la même chose... les enfants précoces sont des enfants dont le niveau de développement est décallé par rapport aux autres (et pas toujours de façon homogène).
    Avoir la meilleure moyenne en fac n'est pas nécessairement un signe de précocité surtout qu'à partir de la fac, je pense que les écarts se tassent. N'empêche c'est formidable, apparemment tu as réalisé que les personnes qui réussissent dans les études sont humaines, qu'elles ont aussi des sentiments, ce qui ne semblait pas nécessairement visible dans d'autres de tes messages.
    Mais apparemment tu as un problème avec les personnes qui travaillent beaucoup et ont de très bons résultats, car tu as toujours une réaction très négative à ce sujet, comme si ces personnes n'étaient pas "humaines", pas "normales". Finalement ta réaction est assez symptômatique d'un rejet classique du "bosseur", de la "tête de classe". J'ai lu très récemment dans un bouquin que c'était surtout dans les sociétés "latines" qu'on rencontrait ce genre de choses: le travail est plutôt mal vu, alors que le "don", la personne qui bosse au dernier moment et réussit est beaucoup plus valorisé... d'où une auto-limitation (voire pour certaine personne des sortes d'"echec volontaire") observée fréquemment...(exactement ce que tu racontes).

    Si ça peut te rassurer, on peut très bien avoir le meilleur classement en fac, et passer des WE avec des amis, avoir une petit copain, bref s'amuser aussi, et non pas passer sa vie à bosser... c'est le regard des autres qui pose problème. Il m'est arrivé de mentir sur des mentions en discutant avec des personnes que je ne connaissais pas pour ne pas avoir droit aux yeux écarquillés et au mouvement de recul qu'on observe si souvent. Quand on explique à certaines personnes qu'on fait une thèse on a aussi ce genre de mouvement de recul, de prise de distance, comme si on devenait pour elle des personnes bizarres, inquiétantes (je ne sais à quoi c'est dû: peur de s'ennuyer, de se sentir écrasé, d'être pris de haut???).

    Comme apperemment, j'ai dit des choses abérrantes, j'aurais voulu savoir pourquoi kinette, et sophie pense comme elle le font ?
    Il y a plein de raisons de penser comme je le fais. Tout d'abord je connais trop de personnes qui ont souffert (et souffrent encore car les répercussions vont bien plus loin que l'enfance) d'être un peu différents des autres, d'avoir été rejetées. Je sais très bien quelles souffrances ça peut entraîner, et que contrairement à ce que tu affirmes, la responsabilité de l'exclusion est loin d'être la misanthropie, mais bien la bêtise et la méchanceté humaine (et les enfants/ado sont loin d'être en reste de ce côté). De plus, le phénomène est maintenant bien connu des psychologues, et assez d'études ont été faites sur le sujet pour montrer les problèmes que peuvent rencontrer les enfants précoces.

    pourquoi vouloir protéger des gens qui peuvent se débrouiller seuls ?
    eux qui demande la plupart du temps qu'on les laissent tranquilles...
    Tu demandes beaucoup à un enfant... être en avance sur certaines facultés intellectuelles ne donne pas nécessairement la capacité à "se débrouiller seul", et peut (déjà expliqué avant) entraîner un réel handicap.

    si certains échouent,je pense aux enfants en général, ils peuvent vouloir lancer un signal de détresse à leur parents...c'est pas toujours lié à leur côté intellectuel dela chose...simplement ce sont des enfants qui veulent de l'amour...quand je vois à la télé des parents qui envie leur enfant qui les forcent à quitter l'école et à jouer du piano 15h par jour, alors que l'enfant le dit explicitement: oui ,j'aimerais bien jouer de temps en temps...
    Tu déformes complètement les choses. Qui à part toi parle ici de transformer des gosses précoces en "petits génies", à entraîner pour les meilleurs performances???
    J'ai d'ailleurs l'impression que le système scolaire hypercompétitif qu'on a est en défaveur de tels enfants (cf. le rejet des autres si on est "extrême"). Les enfants précoces se mettent souvent trop la pression, sans avoir besoin des autres pour ceci.
    Les parents qui agissent comme tu le dis sont des imbéciles... d'ailleurs il me semble que les enfants précoces ont justement souvent des difficultés lorsqu'on les force à faire quelque chose...

    Donc, contrairement à ce que penser kinette ou sophie, je suis là pour les défendre, dans le sens qu'il faudrait les laisser tranquilles, si problème il y a, le plus souvent ça me parait être le contexte familliale..
    Non, là tu fais complètement erreur. Le contexte familial peut très bien être bon, et l'école poser un gros problème, tant de la part des méthodes des enseignants que des réactions des autres enfants.
    Les enfants précoces rencontrant des problèmes ne sont pas nécessairement des enfants "diagnostiqués" comme tels, loin de là.
    Evidemment ça peut être un problème supplémentaire, si la famille en rajoute, et met le gosse encore plus "hors classe" qu'il ne l'est déjà.

    sinon, il pourra s'épanouir, et avoir les bonnes notes facilement à la fac...et ne pas se faire larguer par sa copine par exemple
    Il peut aussi bousiller sa vie bien avant d'arriver à la fac... parce qu'il en a marre que les autres de son âge le regardent comme une bête curieuse, parce qu'il se sent isolé dans ses passions, isolé socialement, et qu'il ne comprend pas ce qu'il fait de mal pour être dans cette situation.

    K.

    -----
    Nomina si nescis, perit et cognito rerum.

  2. Publicité
  3. #32
    dupo

    Re : Enfant précoce, un véritable cauchemar pour certains.

    comme à mon habitude, j'écris 100 lignes et j'éfface,...voilà, c'est mon problème, j'ai même réécrit 100 lignes(2h), mais pour être cohérent avec ce que j'ai mis, j'ai du éffacer, sinon j'aurais démontrer le contraire de ce que je voulais te montrer.
    voilà, tant pis, c'est marrant la vie, c'est tout.a+
    si ça peut te faire plaisir, maintenant, je pense comme toi.

  4. #33
    kinette

    Re : Enfant précoce, un véritable cauchemar pour certains.

    Hello Dupo,
    Bon on a réussi à se comprendre, c'est l'essentiel!
    Et tes propos à propos du risque de ne pas laisser d'enfance aux enfants précoces, et de les tranfsformer en bêtes de foire sont tout à fait sensés.
    Il me semble que l'essentiel serait d'apprendre aux enfants (et aux gens en général) à accepter voire aprécier la différence (dans tous les sens), et de leur apprendre à relativiser les échecs/réussites, et les situations de compétition. On éviterait certainement beaucoup de stress, de souffrance.
    K.
    Nomina si nescis, perit et cognito rerum.

  5. #34
    Floris

    Re : Enfant précoce, un véritable cauchemar pour certains.

    Bonjour a vous toutes et tous. Je suis parfaitement d'accord avec ce que dit mtheory ainsi que kinette. En effet, j'ai constaté cette auto mutilation de la part de cette personnes, c'est d'ailleur surprenant. La souffrance qu'ils peuvent avoir est parfois immence. Il faut aider ces enfants et adolesants... Et souvent d'ailleur, c'est les années de colleg et de lycée qui sont les plus désastreuses. Il est vrai que l'universitée, est beaucoup plus adapté à ces personnes.

    Merci encore.
    Cordialement
    floris

  6. #35
    Floris

    Re : Enfant précoce, un véritable cauchemar pour certains.

    Floris: pour les ENS, cherche sur le forum on en a déjà parlé...
    (remarque: toutes les personnes rentrant à l'ENS ne sont pas nécessairement des génies...).


    Oui oui je sait bien lol
    Merci encore as tout le monde, cette discussion est très interessante et je suis rasuré de voir que vous pouvez immaginer ce qui sa passe parfois pour ces personnes. la chose qui me surprend beaucoup et qui d'ailleur est une observation faite, c'est cette inibition intelectuel, je dirais que c'est une chose atroce. Merci infiniment pour votre jetilesse.

    Il y a une citation qui est est élémentaires. Un enfants prèccose est toujours un enfant.
    Penser qu'ils n'ont pas besoin d'aide et quils peuvent se débrouiller touts seul est une grosse éreur.

    floris

  7. #36
    Pit Boole

    Re : Enfant précoce, un véritable cauchemar pour certains.

    Citation Envoyé par Floris
    Bonjour a vous toutes et tous. Je suis parfaitement d'accord avec ce que dit mtheory ainsi que kinette. En effet, j'ai constaté cette auto mutilation de la part de cette personnes, c'est d'ailleur surprenant. La souffrance qu'ils peuvent avoir est parfois immence. Il faut aider ces enfants et adolesants... Et souvent d'ailleur, c'est les années de colleg et de lycée qui sont les plus désastreuses. Il est vrai que l'universitée, est beaucoup plus adapté à ces personnes.

    Merci encore.
    Cordialement
    floris
    Je me permets d'intervenir : je pense que la prepa integree est une option, meme si les ecoles accessibles par ce biais sont moins prestigieuses. Il y a precoce et precoce, on peut aller plus vite au debut sans avoir les capacites ou l'envie de faire de la recherche fondamentale (et je sais de quoi je parle). Et pour moi l'universite n'aurait pas du tout ete la bonne option.

    L'important pour les enfants precoces c'est de se reconcilier avec eux-memes et avec les autres, ca peut prendre du temps mais je pense que c'est possible en acceptant de sortir de la bulle dans laquelle le systeme nous marginalise. Et on ne peut jamais savoir ce qui peut etre le declencheur, pour moi ca a ete de redoubler ma seconde en internat (j'avais 2 ans d'avance), mais je ne pense pas que ce soit generalisable

    God Jul och godd nytt år.

  8. Publicité
  9. #37
    Floris

    Re : Enfant précoce, un véritable cauchemar pour certains.

    Merci beaucoup pour ton comentaire.
    Bien amicalement
    Floris

  10. #38
    milamber

    Re : Enfant précoce, un véritable cauchemar pour certains.

    Le reve pour un enfant précoce c'est d'etre adulte, parce qu'on ne sera plus un enfants précoce.

    Je pense aussi qu'il faut que l'enfant prenne une certain confiance en lui, qui a disparu suite a la sensation de différence entre lui et les autres. Pour moi ca aussi été un redoublement, la 1ere, depuis ça va mieux, ca a été le declencheur.

    Mais c'est triste de voir que des élèves d'une certaine intelligence en arrivent à un stade d'échec scolaire, non?

  11. #39
    Floris

    Re : Enfant précoce, un véritable cauchemar pour certains.

    Bonjour, oui en effet, c'est vraiment très regrettable. De plus, le potentiel de ces personnes peut se dégrader a cause de ces expériences movaises. Une question me vien à l'esprit, quel est le passega le plus tromatisant pour ces enfants, le primaire ou le colleg ou encore le lycée? Je croi que que c'est le primaire et le colleg non?
    Amicalement
    Floris

  12. #40
    GottferDamnt

    Re : Enfant précoce, un véritable cauchemar pour certains.

    Citation Envoyé par Floris
    Bonjour, oui en effet, c'est vraiment très regrettable. De plus, le potentiel de ces personnes peut se dégrader a cause de ces expériences movaises. Une question me vien à l'esprit, quel est le passega le plus tromatisant pour ces enfants, le primaire ou le colleg ou encore le lycée? Je croi que que c'est le primaire et le colleg non?
    Amicalement
    Floris

    Nan le primaire c'est parfait (pas de méthode particulière à apprendre) ca se gate au milieu du collège...en faite c'est justement à cause du faite que l'enfant n'a pas eu besoin d'apprendre une quelconque méthodologie en primaire cependant nécessaire vers le milieu du collège... ayant un retard assez conséquent à rattraper par rapport aux autres élèves... les notes baisses surtout si l'enfant ne voi pas l'intéré de bosser sur des sujets qui ne l'intéressent pas vraiment. Sinon normallement au Lycée c'est pas très bon non plus (enfin c'est mon cas xD après je ne sais pas pour les autres)... mais avec un peu de motivation et surtout avec une bonne méthodologie... ca peut résoudre certains problême. Par contre l'idée de mettre ton copain dans un centre spécialisé (il y en a un à Nice je crois) n'est pas forcement très bonne car ce sont souvent des internats (et pour revoir les potes c'est pas super ^^)...

    Sinon je pense que c'est loin d'être traumatisant enfin pour la plupart des enfants précoces... c'est plutot juste embêtant si on prend ca avec philosophie... tout ce qui compte c'est de se trouver des amis avec qui ont peu discuté et ne pas tomber dans l'asociabilité...
    Dernière modification par GottferDamnt ; 28/12/2004 à 19h11.

  13. #41
    kolmalou

    Re : Enfant précoce, un véritable cauchemar pour certains.

    bonjour,
    j'ai lu ce que vous avez ecrit sur les enfants precoces:
    j'ai 16 ans et je fais aussi partis de ces enfants là.
    Ca ete decouvert losque j'etais en 4eme en depression.
    lors des tests, on a remarqué que j'etais hyperactif mais pas d'un point de vue moteur. et alors que scolairement tout se passait tres bien pour moi , arrivé en troisieme tout a chuté...Bref, depuis que je suis au courant de cela tout va pire, on me considere comme qu'un qui DOIT reussir et finnalement je m'appercois que tout ce que je n'ai pas fais au college me manque et desormais en premiere S je me vois entrain d'apprendre à par exemple analysder un document et je passe donc pour le plus grand des idiots en cours car je ne cesse de poser des questions.j'aurais preferé ne jamais le savoir ou du moins que mes parents ne le sachent jms , eux qui me disent tout les jours "mais tu sais le faire";'fais des efforts"
    finallement je suis assez perdu que ce soit chez moi ou au lycée d'autant plus dans ma classe il y a une personne que à 19 dans ttes les matieres et que 'on me dit que devrais l'egaler. Mais non ! je ne pourrais pas le faire, plus le temps passe plus je prends du retard
    est ce qu'il existe des endroit de remise à niveua pour ce type de personnes ? ou des cours que l'on peut se donner seul ?
    voilà je voulais jsute rajouter mon temoignage et raconter un peu ma vie (ca fait toujours du bien )

  14. #42
    adrislas

    Re : Enfant précoce, un véritable cauchemar pour certains.

    Moi aussi chui un précoce man ( j'ai fais un collège spécial pour ça ) J'ai lu quasiment tout le forum, je trouve un peu niais que ceux qui prétendent savoir ce qu'ils ressentent ne soient pas tout simplement des précoces eux-mêmes. Il y a un message qui me semblait avoir un point de vue adéquat mais je n'ai pas retenu son numéro. Pour être bref, c'est stupide de dire qu'un enfant précoce est pareil qu'un enfant "normal", ce qui me semble le plus vrai, c'est le décalage énorme des centres d'intérêts. Quant à la réussite scolaire, pour prendre mon propre exemple, je n'arrive que sporadiquement à avoir des notes à la hauteur de ce qu'on attend de moi. Un précoce qui ne réussit pas scolairement a tout simplement des problèmes disons "environnementaux". Un enfant "normal", si il ne réussit pas, c'est aussi à cause de facteur environnementaux, mais parfois à cause des capacités. Voilà. Et je tiens à rappeler au type plein de rancoeur ( qui doit sans doute jalouser quelque précoce de son école ) que la précocité n'apporte pas la science infuse, c'est comme dire qu'un processeur est un disque dur...

  15. Publicité
  16. #43
    adrislas

    Re : Enfant précoce, un véritable cauchemar pour certains.

    au fait j'ai été en internat ( avec d'autres précoces ) pendant 3 ans ( le temps de mon collège ) et j'ai trouvé ça super, ça m'a appris à vivre un peu en société ( même si, depuis que je ne suis plus en internat, je me suis désociabilisé ). Ca fait 3 ans que je ne suis plus avec mes collègues d'internat ( qui habitent donc loin de chez moi ) mais je leur parle encore. Par contre, il y a des "mauvaises greffes" y'a plein de précoces qui étaient l'internat où j'étais qui l'ont très très mal vécu ( il ressemblait à une prison aussi ), mais bon, ça c'est la résilience, c'est du cas par cas...

  17. #44
    Neutrino

    Re : Enfant précoce, un véritable cauchemar pour certains.

    Messieurs dames bonne année
    Comme cette discussion est intéressante et cadre à la thématique, mais risque d'être noyée dans les discussions éphémères de ce salon, je l'"épingle" jusqu'à nouvel ordre. Pour une fois que la discussion en Orientation dépasse des questions de diplômes et d'écoles
    Bonne discussion!

  18. #45
    halman

    Re : Enfant précoce, un véritable cauchemar pour certains.

    Citation Envoyé par milamber
    Le reve pour un enfant précoce c'est d'etre adulte, parce qu'on ne sera plus un enfants précoce.

    Je pense aussi qu'il faut que l'enfant prenne une certain confiance en lui, qui a disparu suite a la sensation de différence entre lui et les autres. Pour moi ca aussi été un redoublement, la 1ere, depuis ça va mieux, ca a été le declencheur.

    Mais c'est triste de voir que des élèves d'une certaine intelligence en arrivent à un stade d'échec scolaire, non?

    Le rêve pour un enfant précoce, c'est de ne pas être adulte, pour ne pas être comme eux, metro boulot dodo, star ac, bagnole, foot, vacances à la neige, vacance à la plage, tout comme tout le monde sans trop penser sans réfléchir à son avenir, qu'ils se rassurent on pense pour eux et on leur fait leur vies à leur place.

    Panurgisme lobotomisant

  19. #46
    halman

    Re : Enfant précoce, un véritable cauchemar pour certains.

    Citation Envoyé par GottferDamnt
    Nan le primaire c'est parfait (pas de méthode particulière à apprendre) ca se gate au milieu du collège...en faite c'est justement à cause du faite que l'enfant n'a pas eu besoin d'apprendre une quelconque méthodologie en primaire cependant nécessaire vers le milieu du collège... ayant un retard assez conséquent à rattraper par rapport aux autres élèves... les notes baisses surtout si l'enfant ne voi pas l'intéré de bosser sur des sujets qui ne l'intéressent pas vraiment. Sinon normallement au Lycée c'est pas très bon non plus (enfin c'est mon cas xD après je ne sais pas pour les autres)... mais avec un peu de motivation et surtout avec une bonne méthodologie... ca peut résoudre certains problême. Par contre l'idée de mettre ton copain dans un centre spécialisé (il y en a un à Nice je crois) n'est pas forcement très bonne car ce sont souvent des internats (et pour revoir les potes c'est pas super ^^)...

    Sinon je pense que c'est loin d'être traumatisant enfin pour la plupart des enfants précoces... c'est plutot juste embêtant si on prend ca avec philosophie... tout ce qui compte c'est de se trouver des amis avec qui ont peu discuté et ne pas tomber dans l'asociabilité...
    C'est à peu près ça.

    Seule sollution, se jeter dans le travail et ne pas faire attention aux autres pour ne pas se demander si on est bien tombé sur la bonne planete.

  20. #47
    halman

    Re : Enfant précoce, un véritable cauchemar pour certains.

    Les écoles spécialisées pour précoces et surdoués.

    Une amie ne s'en est jamais remise de se retrouvée comme une sorte de cobaye et d'être à part, examinée et admirée au fanatisme par ses parents, ses amis, sa famille.


    Au collège on se bloque et on commence a se poser des questions qui hantent toute la vie quand on s'apperçoit que les autres ne percutent même pas les fractions, les équations du second degré, que le prof vous assene une méthodologie délirante qui bloque pour certaines sollutions aprise par coeur de 4 pages pour les résoudre et que lorsque vous lui montrez que quelques lignes suffisent il vous fait un pétage de plomb maison, là on commence à comprendre dans quel monde on est, alors on se dit que ce monde là on s'en fout royalement et qu'ils peuvent me noter comme ils veulent, on ne se sent pas concerné par des gens comme ça.

    Idem des autres profs.

    L'autre prof de français là qui nous bassine à en vomir de Molière pendant 4 ans, les profs d'histoire géo qui ne nous parlent que des pays du pacte de varsovie et qui deviennent franchement agressifs quand on leur demande de nous parler des pays européens, et les autres de la classe qui ne bronchent pas et qui trouvent ça normal : bin quoi c'est les profs non !

    Et le prof d'info qui nous fait des boucles infinies et qui ne prevoit meme pas d'option à quitter du programme dans un truc qui aurait du prendre 10 lignes de code au lieu de ses 4 pages de délire.

    Quand on réalise que ce sont des profs comme ça qui prétendent vous instruire et vous former, vous, jeunes, et que c'est avec ces bases là que vous allez devoir vous débrouiller plus tard professionnellement, c'est à gerber.

    On se dit vivement le lycée, qu'on passe à un autre niveau avec des profs autrement plus compétents et sérieux.

  21. #48
    adrislas

    Re : Enfant précoce, un véritable cauchemar pour certains.

    halman je te trouve un peu primaire dans ton raisonnement et tu m'as l'air obsédé par le chiffre 4

    Je ne pense pas du tout que la majorité des précoces interprètent les choses comme toi, qui m'a l'air d'être juste en rebellion face au système scolaire quel qu'il puisse être.

    Les élèves normaux, justement, critiquent sans cesse les profs et ne restent pas là en faisant ce qu'on leur demande de faire sans broncher, contrairement à ce que tu dis.

    tu sais, même l'insurgé est un cliché

  22. Publicité
  23. #49
    kolmalou

    Re : Enfant précoce, un véritable cauchemar pour certains.

    ouio, je suis tout à fait d'accord avec adrislas mais il est vrai que bon nombre des professeur, voulant je pense trop bien faire, s'attarde avec des explications lentes mais il ne faut pas que tu oublies que malheureusement -et le sujet general traite aussi de ca-nous sommes tous differents les uns des autres : il faut bien que nos professeurs se mettent au niveau de tout le monde donc au niveau "moyen-moins" et là on en vient à l'un des gros probleme des enfants precoces : trouvant la merthodologie que l'on veut leur faire apprendre souvent bete , il va s'en créer une et donc etre scolairement totalement à cote de la plaque , je me souviens du college ou mes controle de mathspar exemple rentraient sur une page, j'avais beau avoir bien repondu aux questions j'avais 8-9 car je n'expliquais rien donc parfois il faut devenir mouton...dur dur hein ! et puis justement quand tu n'as pas ces bases necessaire et que tu tombes sur un prof qui explique un cours en deux trois lignes tu te dis :"chouette enfin un prof intelligent" et tu comprends vite que sans ca tu es foutu .
    voilà nous vivons dans un monde où il n'y a pas de cas particuliers, c'est revoltant oui ! mais à moins de changer le monde dans ca totalité (et encore j'en doute beaucoup) on ne sera jamais content de celui-ci.........c'est pour cela aussi qu'il y a chez les enfants precoces beaucoup de suicide

  24. #50
    LardonCru

    Re : Enfant précoce, un véritable cauchemar pour certains.

    Je vais vous raconter ma petite histoire. Car moi aussi j'ai été un enfant "précoce". Mais j'ai pas mal changé depuis, pour utiliser un doux euphémisme... Je vais vous expliquer brièvement mon parcours scolaire, il est édifiant et à mon humble avis, je ne suis pas le seul à avoir un parcours de ce genre...
    Primaire: Nickel, des profs attentifs, une bande de copains toujours présents, une superbe ambiance... Et puis au moins, dans cette primaire, on voyait de tout. Bin oui, c'était une primaire publique: il y avait 3/4 surdoués, des élèves qui aimaient bien prendre leur temps, d'autres qui avaient un peu de mal, mais c'était des classes assez soudées. L'insouciance de la jeunesse...

    Collège/Lycée: je ne vais pas m'étendre dessus. Ca a été à la fois un enfer et un gâchis terrible. D'élève brillant, je suis passsé à glandouilleur de première, avec un bac mention Bien sans trop se fouler... Bin oui, quand on est classé "intello à lunettes" pour une durée de 7 ans, bin faut dire que c'est pas évident. J'ai gardé la tête haute pendant 3 ans, et après j'ai fait profil bas et je ne foutais plus rien... Ce qui ne m'a pas empêché d'avoir des résultats honorables, mais avec un terrible nivellement par le bas...
    Durant cette période, j'ai tout abandonné. La musique, ma passion pour les chevaux, ma curiosité... Tout est passé au placard, ou à la poubelle... Ah oui, accessoirement, je suis devenu quasi asocial...
    Voyons voir... Euh oui... Pour résumer, mes "amis", je les garde juste le temps du "cursus commun". Après, c'est "direct poubelle". Les plus "fidèles" tiennent même pas 6 mois, après c'est "loin des yeux, loin du coeur"...

    Supérieur: "on joue sa vie comme on joue au flipper"...
    Echecs successifs... Prépa véto foirée avant même d'y entrer: forcément, avec un dossier rempli de "bons résultats mais ne fout rien", il ne fallait pas espérer des miracles... En "bons parents", on m'a aimablement forcé la main pour entrer dans une prépa parisienne, vous savez, celles qui retiennent 30 dossiers sur 2000...

    Ensuite, une P1 de Médecine. Pas spécialement aimé l'ambiance... J'ai eu l'impression d'être plongé dans un nid de vipères. Dans quelques décennies, on mettra des explosifs sous les sièges des "concurrents"... Tssss, et c'est censé faire le plus beau métier du monde... J'vais pas passer ma vie entouré de raclures pareilles...

    Ensuite, passage dans une vraie fac... Et là, c'est pas encore le bonheur, mais on s'y approche doucement...
    La rebellion est restée, ainsi que le nivellement par le bas... Mais ça s'arrange doucement. Peut être parce que les gens qui m'entourent m'acceptent TEL QUE JE SUIS...
    On parlait du suicide. J'y ai souvent pensé, même si je n'ai fait aucune tentative. Le problème quand on est précoce, c'est que c'est assez binaire dans le suicide (comme dans tout) : c'est "j'alerte" (boite de barbituriques vidée dans les chi... et 2 comprimés avalés) ou "je me loupe pas". Parce que le "surdoué" ne rate jamais son coup, surtout quand c'est quelque chose d'aussi important qu'un suicide.
    Finalement, je ne suis jamais passé à l'acte, peut être parce qu'on finit par bâtir une carapace au fil du temps: même aujourd'hui, j'envisage la mort sereinement, presque avec indifférence... Voilà, je suis blasé, c'est le mot le plus juste. Ce qui est quand même assez terrible quand on a 20 ans...

    Finalement, pour ton ami, je recommande la fac. Parce que nous les "intellos à lunettes", nous sommes différent. Et comme les gros, comme les nains, comme les handicapés, comme les vieux on nous fait bien payer le fait de ne pas coller à un "idéal" humain.
    Or, ce qu'il y a de merveilleux dans la fac, c'est que tu es entouré de milliers de personnes, que tu peux faire absolument ce que tu veux, où tu veux, quand tu veux sans avoir à subir le regard (ou la vindicte...) des autres. Ce qui est fabuleux dans la fac, c'est cette possibilité d'être un anonyme parmi d'autres. En fac, on a le choix de ne pas être une bête de foire.

  25. #51
    jdh

    Re : Enfant précoce, un véritable cauchemar pour certains.

    Se pourrait-il que les enfants précoces aient des problèmes relationnels du fait d'un certain besoin d'affection?
    Je ne suis en aucun cas précoce.
    A partir de la cinquième j'ai commencé une vie assez "en marge", j'ai peu d'amis et mes relation sont souvent tendus, je vois les autres surtout en coup de vent. Pourquoi les précoces ne peuvent-ils faire comme moi? Devenir un peu plus solitaire ne fait pas de mal.

    PS: je ne suis pas associal simplement je préfère parler à des gens qui comme ici ont des centres d'intérêt commun avec moi plutôt qu'avec certains limités de ma classe.

    Pour les psys: suis-je un psycopathe si je refuse de participer à la battaille de boulette du cours d'histoire-géo ou si je ne comprend pas l'intérêt du sport?

    Bien à vous
    Jdh le psycopathe dans son coin.

  26. #52
    adrislas

    Re : Enfant précoce, un véritable cauchemar pour certains.

    parce que tout le monde n'est pas pareil tout simplement.

  27. #53
    LardonCru

    Re : Enfant précoce, un véritable cauchemar pour certains.

    Citation Envoyé par jdh
    Se pourrait-il que les enfants précoces aient des problèmes relationnels du fait d'un certain besoin d'affection?
    Bof... C'est même pas ça. Juste être considéré par les autres comme quelqu'un de normal et respecté comme les autres ça m'aurait déjà beaucoup plu... C'est peut être cool d'être exceptionnel (à prendre au sens étymologique, pas au sens "j'me la pète"...), mais ça finit souvent comme dans Elephant Man, si vous voyez ce que je veux dire...

  28. #54
    halman

    Re : Enfant précoce, un véritable cauchemar pour certains.

    Citation Envoyé par adrislas
    halman je te trouve un peu primaire dans ton raisonnement et tu m'as l'air obsédé par le chiffre 4

    Je ne pense pas du tout que la majorité des précoces interprètent les choses comme toi, qui m'a l'air d'être juste en rebellion face au système scolaire quel qu'il puisse être.

    Les élèves normaux, justement, critiquent sans cesse les profs et ne restent pas là en faisant ce qu'on leur demande de faire sans broncher, contrairement à ce que tu dis.

    tu sais, même l'insurgé est un cliché
    C'est ce genre de réponse que je trouve hative et primaire.

    Quand on en est déjà à passer des brevets théoriques de pilote et à écrire des programmes d'astronomie alors que les autres en sont encore à jouer au baby foot et à faire des boumes il y a comme un problème.

    Je n'ai pas pris le temps de m'attarder sur ces gens là, trop occupé à mes passions meme pendant les récrés.

    Le cursus scolaire ne m'a jamais bien interessé et ne me laisse pas grand souvenir, surtout quand le bepc est une simple formalité après des épreuves théoriques de bia réussies.

    Des gens qui n'ont pour but que de se faire une vie de famille comme tout le monde, un boulot peinard bien payé comme tout le monde et de préparer la retraite dans leur petit pavillon ou appartement, ces gens là ne m'ont jamais interessé une seule seconde.

  29. Publicité
  30. #55
    adrislas

    Re : Enfant précoce, un véritable cauchemar pour certains.

    Je ne vois pas le rapport mais bon peu importe. Tu confonds ce qui est commun aux précoces et ce qui t'es propre.

  31. #56
    halman

    Re : Enfant précoce, un véritable cauchemar pour certains.

    Il faut se rappeler aussi une chose, c'est que dans les années 70 on ne parlait pas de précoce mais seulement de surdoués, et que l'on était considérés comme des cas spéciaux dont on ne savait pas quoi faire à par les regarder comme des animaux étranges.

    L'administration à l'époque ne disposait pas de structures pour s'occuper de gens plus doués que les autres.

    Alors on nous laissait végéter sans explications dans une classe normale.

    Se demandant ce qui nous arrivait, se désinteressant de plus en plus logiquement des autres et des cours.

    D'où arrivée au collège avec un ou deux ans d'avances, et sortie du collège avec des notes catastrophiques.

    Ne comprennant pas pourquoi les profs ne donnent pas tout simplement l'explication au lieu de passer par 36 filtres psys.
    Le filtre des consignes éducation nationale, celui du collège, celui de leur propre éducation, celui de leurs propre convictions, celui de leur projets personnels, celui de leurs relations personnelles et de leur perçu avec un élève particulier, celui de la méthodologie et de la philosophie à la mode du moment de chaque discipline avec ses blocages, interdis, tabous et le plus beau de tous, les différentes techniques et théories de l'éducation du moment, modifiées des théories perso du prof !!!!!!!

    Enveloppes que l'élève doit transpercer un à un pour arriver au coeur de l'information, une information bien sur toute simple et elémentaire, comprendre où le prof veut en venir.

    Cogitations psys démentielles pour arriver à un "bon sang mais c'est bien sur, tout ce que ce bonhomme nous explique depuis des semaines c'est tout simplement ce petit truc là !!! Mais pourquoi il ne l'a pas dit au début le temps qu'on perd c'est horrible !!!"

    Mais comme on est qu'un gosse qui doit comprendre comme par miracle, comme par l'opération du saint esprit les comportements d'adultes de la personne en face et que bien sur on se demande quel cirque il nous fait, on déprime, on se bloque, on pense à autre chose et les notes tombent.


    Aujour d'hui il semble que cela ait considérablement évolué et que les élèves précoces et en avances soient plus considérés et mieux gérés.

    Au début on s'imagine le prof comme la personne savante à écouter.

    A la fin on en retient que la personne saoulante qui nous déverse des heures de charabia incompréhensible pour un truc tout simple qui ne tient qu'en quelques mots ou lignes de calculs.

    Image de la personne adulte dans l'esprit du gosse....

    Alors on cherche des choses un tantinet plus passionnantes ailleurs...

  32. #57
    halman

    Re : Enfant précoce, un véritable cauchemar pour certains.

    Citation Envoyé par adrislas
    Je ne vois pas le rapport mais bon peu importe. Tu confonds ce qui est commun aux précoces et ce qui t'es propre.
    Elle est magnifique cette phrase.

    Relis là.

    Impossible de répondre à ça.

  33. #58
    halman

    Re : Enfant précoce, un véritable cauchemar pour certains.

    Imagines Adrislas.

    15 ans.

    Super motivé par la découverte de la vie.

    On a la pêche.

    Envie de tout donner à fond.

    On invente de nouveaux logiciels d'astronomies plus performants et plus précis que ceux du commerce.

    En attendant de pouvoir passer son bac et faire des études passionnantes.

    Et on se fait jeter parce qu'on est un gosse qui ne peut rien y comprendre, etc.

    Réaction, on les envoe se faire f***tre et définitivement tout ce qu'on cogite on le garde pour soi et plus rien à faire de ne passer qu'un simple cap et de galérer dans des boulots ininteressants avec des gens ininteressants mais quand meme sympatiques pour beaucoup.

    Même une psychothérapie ne peut récupérer cela et tout faire reprendre à zero.

    Les dégats sont fait, on ne resette pas un cerveau comme on peut le faire avec un ordinateur pour tout effacer et tout remettre à plat.

    Les copines qui elles ont réussi, elles étaient peut être plus adultes que moi et on su se mettre ça dans la poche et passer outre.

    Tu récupères comment un qi de 160 après des années d'antidépresseurs et 15 ans de dépression grave qui font les dégats qu'on connait ?

    A part passer des semaines seul à la campagne au soleil, pas trouvé d'autre sollution.
    Là je m'y remet à la programmation et je commence à y retrouver du plaisir et à écire en 2 heures ce que j'écris en 2 mois péniblement dans l'ambiance disont citadine normale.

    Des calculs graphiques compliqués, des simulations de mécanique celeste, à Paris au boulot je bloque.

    En vacances seul au soleil, en 2 heures je les fais tous naturellement.

    Classique ça ???

  34. #59
    kolmalou

    Re : Enfant précoce, un véritable cauchemar pour certains.

    et oui ! logiquement en trois mois n'importe qui peut aprendre le programme d'un année scolaire........c'est horrible

  35. #60
    kakoush

    Re : Enfant précoce, un véritable cauchemar pour certains.

    Citation Envoyé par halman
    Quand on en est déjà à passer des brevets théoriques de pilote

    Le cursus scolaire ne m'a jamais bien interessé et ne me laisse pas grand souvenir, surtout quand le bepc est une simple formalité après des épreuves théoriques de bia réussies.

    Excuse moi mais passer des brevets de pilote n'ont rien d'exceptionnel si tu parles de pilote d'avion .

    Le BIA ( brevet d'initiation aéronautique ) est à la portée de gamin de 13 ans , où est l'exceptionnel dans ce brevet , il n'y en a pas , il suffit juste d'aimer laviation c'est avant tout une histoire de passion que d'autre chose .

    Quand tu dis brevet théorique de pilote tu parles bien du brevet de base et du PPL ( private pilot licence ) ? là encore je ne vois en rien l'exceptionnel , je suis une pure merde nottament dans les matiéres scientifiques mais cela ne m'empêche pas de les réussir et de comprendre plus facilement l'aérodynamisme , mécanique du vol comparé à d'autre matiére que l'on nous enseigne traditionnellement en cours .

    Là c'est plus une histoire de passion que de précocité ..... ces brevets théoriques ne sont même pas au niveau terminale S donc où est l'exceptionnel ?

    A par si je me trompe et que tu parles de brevet théorique de pilote autre que d'aviation ...

Page 2 sur 6 PremièrePremière 2 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Huile De Palme = Danger Pour La Sante, Cauchemar Ecologique
    Par JF23 dans le forum Santé et médecine générale
    Réponses: 70
    Dernier message: 15/02/2012, 09h50
  2. enfant précoce déscolarisation
    Par prunus dans le forum Orientation avant le BAC
    Réponses: 29
    Dernier message: 23/03/2007, 18h50
  3. téléscope pour enfant
    Par laurea33 dans le forum Matériel astronomique et photos d'amateurs
    Réponses: 30
    Dernier message: 19/02/2007, 07h40
  4. activité electronique pour enfant
    Par bibou28 dans le forum Électronique
    Réponses: 3
    Dernier message: 10/10/2005, 09h48
  5. Division Pour Enfant
    Par quartier dans le forum Mathématiques du supérieur
    Réponses: 12
    Dernier message: 24/04/2005, 16h19