Page 7 sur 42 PremièrePremière 7 DernièreDernière
Affichage des résultats 181 à 210 sur 1253

Ré-orientation professionnelle des chercheurs



  1. #181
    RMIste

    Re : Ré-orientation professionnelle des chercheurs


    ------

    Citation Envoyé par olivier70
    l'idée de formation d'infirmier n'est pas si loufoque qu'on pourrait le penser de prime abord : ça te permet de garder un lien avec ta branche d'origine et passé cinq ou sept ans tu pourras passer en libéral.
    Ca semble loufoque ? Oui c'est surprenant aussi pour mon patron de DEA que j'ai vu il y a quelques jours... Maintenant je me suis fais à l'idée donc ça va mieux. Dans ma famille on me regarde avec des yeux éberlués!

    Le plus "drôle" serait que je rate le concours d'entrée à l'école car l'oral de motivation est primordial
    Va falloir bien vendre ce que j'ai fait pendant les 15 dernières années!

    Citation Envoyé par olivier70
    Sinon pour tous (pas les docteurs) qui ne sont pas fonctionnaires, avec l'âge les solutions passent surtout par un travail en indépendant : il faut avoir qqch à vendre c'est sûr.

    Pour les maths, j'ai vu qu'un docteur avait monté sa propre boite : il conçoit des logiciels qui font appel à des connaissances en géométrie topologique.
    Oui l'idée dans l'absolue me semble bonne mais alors moi je n'ai vraiment aucune idée de ce que je pourrais vendre, comme services à proposer ou comme idée à développer. En plus dans les biotechno, la plupart des boîtes fondées dans les années 90 se sont lamentablement effondrées! e.g. Genset (le fleuron francais des biotehno ) ou dernièrement Syntem

    RMIste

    -----

  2. Publicité
  3. #182
    Magalaye

    Re : Ré-orientation professionnelle des chercheurs

    Le chômage ca touche tout les domaines, c'est pas spécifique aux doctorants.
    Maintenant se dire: oui je suis arrivé à bac +8 et je suis au chomage c'est pas normal, oui ok mais ya aussi des cap, bac +2 ou +5 au chomage et je vois pas en quoi ils ne meritent pas autant un travail, vu qu'il ont fait la formation pour.
    Moi j'ai surtout l'impression que les doctorants estiment que parcqu'ils sont à bac+8 alors ils devraient de droit avoir un metier.
    Après c'est sur que le doctorat n'est pas un diplôme très valorisé en france, mais ca on le sait avant de commencer la thèse donc faut preparer ses armes ou ses desilusions des le debut si on veut absolument travailler en france.
    Alors après de la crédibilité des docteurs, j'en vois pas mal qui sont arrivé jusqu'au doctorat et franchement on se demande comment quand on voit leur niveau..yen a beaucoup qui franchement on un niveau de technicien superieur et tout le travail de fond c'est le professeur qui le fait.
    Moi d'un certain coté je le comprend car les thèses sont donnés en fonction des notes or les notes d'examens en général c'est bachotages de cours pendant des jours et à l'exams est reposé au moins 80% de choses dejà vu donc qui relèvent plus de l'application que de la vrai reflexion, alors au final on se retrouve avec plein de gens qui font des thèses parcqu'ils ont eu leurs exams de masters avec mention bien ou très bien mais qui au final sont juste capable d'appliquer des cours or faire de la recherche ca demande de la créativité, de l'imagination, d'être appliqué dans sont travail etc..
    Alors la faute moi je pense qu'elle vient surtout du fait qu'on donne des diplômes à des gens qui ne sont pas forcement fait pour ça.
    Et oui le thésard qui sert de main d'oeuvre ca se voit souvent mais bon que faire d'autres avec quelqu'un pas capable d'avoir de vrais idées de lui même.

    D'expérience j'ai vu des gens avoir leur thèse car ils étaient dans les premiers de la classe et qui au final se sont retrouvé sans rien et d'autres qui avaient des ptis 12/13 de moyenne et qui ont eu des thèses par chance mais qui savaient reflechir sans forcement être des bêtes d'exams et qui s'en sont très bien sorti.

    Alors un petit problème c'est que souvent la thèse est vu comme une continuité des études académique alors que c'est tout autres choses or on est selectioné en fonction du niveau académique ( et tout le monde sait que les évaluations sont souvents douteuses..) et en général quelqu'un qui rentre en thèse a toujours sa thèse sauf si il abandonne donc même si il est mauvais il sera docteur...

    Mais je parle pas du problème de RMiste qui est tout autre d'après ce que j'ai lu car lui il avait son metier et c'est un peu de son plein grès qu'il en est arrivé là même si c'est sur il esperait autre chose.

  4. #183
    Bedbug105

    Re : Ré-orientation professionnelle des chercheurs

    Citation Envoyé par Magalaye
    Le chômage ca touche tout les domaines, c'est pas spécifique aux doctorants.
    Maintenant se dire: oui je suis arrivé à bac +8 et je suis au chomage c'est pas normal, oui ok mais ya aussi des cap, bac +2 ou +5 au chomage et je vois pas en quoi ils ne meritent pas autant un travail, vu qu'il ont fait la formation pour.
    Bon là je suis tout à fait d'accord avec toi là dessus.

    Alors après de la crédibilité des docteurs, j'en vois pas mal qui sont arrivé jusqu'au doctorat et franchement on se demande comment quand on voit leur niveau..yen a beaucoup qui franchement on un niveau de technicien superieur et tout le travail de fond c'est le professeur qui le fait.
    Mais là par contre, j'ai du mal à dégager la spécificité des docteurs. Dans tous les métiers tu trouves des gens qui sont totalement incompétents ou dont on peut se demander comment ils ont réussi à accéder à ce poste. J'ai connu des médecins dont le manque de sens critique et d'esprit d'analyse fait peur à voir quand on a fait tant d'années d'études ! A l'inverse, j'ai aussi rencontré des gens sans diplômes avec une culture générale très étendue. Donc j'ai du mal à voir le rapport avec les docteurs là...

  5. #184
    Yoyo

    Re : Ré-orientation professionnelle des chercheurs

    Bonsoir

    Un probleme potentiel pour les personnes "exterieurs" est qu'une fois qu'on est inscrit en these, a moins d'abandonner en cours de route, on est certains d'obtenir sa these. LA différence entre une bonne these et une mauvaise these est souvant connue mais de maniere officieuse et que dans le milieu immédiat du thesard. Officiellement toutes les theses se valent, or il est clair qu'il existe de grandes différences de maturité, d'indépendance, de reflexions, entre deux doctorants.

    Yoyo

  6. #185
    kinette

    Re : Ré-orientation professionnelle des chercheurs

    Citation Envoyé par Magalaye
    Alors après de la crédibilité des docteurs, j'en vois pas mal qui sont arrivé jusqu'au doctorat et franchement on se demande comment quand on voit leur niveau..yen a beaucoup qui franchement on un niveau de technicien superieur et tout le travail de fond c'est le professeur qui le fait.
    Euh, dans ton profil il y a marqué "19 ans", donc ton expérience sort d'où?
    Et perso j'ai jamais vu un professeur faire le boulot à la place de son thésard... ça existe peut-être, mais j'ai jamais vu (j'ai plutôt eu le cas d'un prof qui me demandait comment on préparait un TD, et comment je notais un TP ).

    Moi d'un certain coté je le comprend car les thèses sont donnés en fonction des notes or les notes d'examens en général c'est bachotages de cours pendant des jours et à l'exams est reposé au moins 80% de choses dejà vu donc qui relèvent plus de l'application que de la vrai reflexion, alors au final on se retrouve avec plein de gens qui font des thèses parcqu'ils ont eu leurs exams de masters avec mention bien ou très bien mais qui au final sont juste capable d'appliquer des cours or faire de la recherche ca demande de la créativité, de l'imagination, d'être appliqué dans sont travail etc..
    Je me demande vraiment de quel domaine provient ton "expérience"... car les master que je connais comportent un STAGE (oui, ça existe) et c'est généralement ce stage qui fait la majeure partie de l'évaluation. Si un zozo est incapable d'assurer pendant son stage, il y a quand même peu de chances qu'il se trouve assez bien placé dans son master pour avoir une bourse (car sur un master, bien peu à la sortie obtiennent un financement de thèse).

    Bref, il y a peut-être une part de personnes qui se retrouve en thèse sans être totalement brillant, mais aller prétendre comme tu le fais que les thésards sont des incapables arrivés là un peu par hasard... Tout ça du haut de tes 19 ans... ben vas-y, fais-nous voir comme tu sais mieux t'en sortir, puisque tu dois être biiiiiiiiiiiiiiieeeeeeeeeeen plus intelligente ...

    K.
    Nomina si nescis, perit et cognito rerum.

  7. #186
    Lupicin

    Re : Ré-orientation professionnelle des chercheurs

    ton histoire est sidérante. Un de mes amis a fait lui aussi des études en biologi moléculaire. Niveau DEA. Il est monteur informatique. =/
    Il y a vraimment un problème dans ce pays. On va pas demander à un BAC+8 de refaire encore 4 ans d'études supplémentaire. C'est hallucinant.

  8. Publicité
  9. #187
    greenbelt92

    Re : Ré-orientation professionnelle des chercheurs

    Citation Envoyé par Magalaye
    Maintenant se dire: oui je suis arrivé à bac +8 et je suis au chomage c'est pas normal, oui ok mais ya aussi des cap, bac +2 ou +5 au chomage et je vois pas en quoi ils ne meritent pas autant un travail, vu qu'il ont fait la formation pour.
    On est tous d'accord sur ce point. Il n'y a eu aucune polemique a ce sujet me semble-t-il ... Qui a dit que les CAP et al. ne meritaient pas autant un travail ?

    Moi j'ai surtout l'impression que les doctorants estiment que parcqu'ils sont à bac+8 alors ils devraient de droit avoir un metier.
    Pourquoi fait on des etudes ? A moins de vivre au crochet de papa maman et faire des etudes pour le fun, le but reste d'exercer un metier que l'on a choisi, et les etudes pour y arriver ...

    Et oui le thésard qui sert de main d'oeuvre ca se voit souvent mais bon que faire d'autres avec quelqu'un pas capable d'avoir de vrais idées de lui même.
    Vision ultrareductrice d'un categorie. Vive les prejuges et les raccourcis (bases sur quoi ? 1,2, 3 experiences que tu connais ?). C'est hallucinant de penser cela.

  10. #188
    Sanvi

    Re : Ré-orientation professionnelle des chercheurs

    Bonjour, je suis en master 2 recherche et je n'ai pas trop envie de faire une thèse finalement... mais je ne sais pas quoi faire...avec un M2 (si je l'ai)!

    J'avais passé le concours d'infirmière voilà 2 ans parce que j'en avais ras le bol (j'étais en maitrise de bio cell), mais je me suis ramassée à l'oral : apparemment, ça ne leur a pas plu que je vienne de bio, le ton a changé pendant l'entretien dès qu'elles ont su d'où je venais...

    Je me demande si je ne vais pas le repasser ou alors tenter le concours d'ingénieur en techniques bio au cnrs ou celui de l'inserm (mais ça me paraît un peu chaud ^^"). Y a aussi la police scientifique, mais bon ça me tente pas trop.
    J'ai d'autres possibilités?

    Ou alors j'arrête tout et je reprends des études plus courtes, plus professionalisantes, style BTS ou DUT!
    Le problème, c mon âge (26!) et le fric ^^"

    En ce moment, c trop l'angoisse!

  11. #189
    RMIste

    Re : Ré-orientation professionnelle des chercheurs

    Citation Envoyé par Magalaye
    D'expérience j'ai vu des gens avoir leur thèse car ils étaient dans les premiers de la classe et qui au final se sont retrouvé sans rien et d'autres qui avaient des ptis 12/13 de moyenne et qui ont eu des thèses par chance mais qui savaient reflechir sans forcement être des bêtes d'exams et qui s'en sont très bien sorti.
    J'adore cette Magalaye car elle m'a fait bien rire sur un autre post où elle s'inquiétait de l'age canonique (forcément) des directeurs de thèse qui risquent de claquer à tout moment

    C'est toujours très subtilement nuancé comme analyse

    Comme dit précedemment je me demande d'où vient ton expérience puisque en BTS à 19 ans tu dois avoir peu rencontré de DEA/thésards?

    C'est sûr qu'il y a des chercheurs médiocres, comme des pharmaciens médiocre etc... J'ose même croire que les scientifiques qui sont sélectionnés à toutes les étapes de leur cursus sont en général plus travailleur et plus apte que les autres, mais bon...

    RMIste

  12. #190
    RMIste

    Re : Ré-orientation professionnelle des chercheurs

    Citation Envoyé par Sanvi
    J'avais passé le concours d'infirmière voilà 2 ans parce que j'en avais ras le bol (j'étais en maitrise de bio cell), mais je me suis ramassée à l'oral : apparemment, ça ne leur a pas plu que je vienne de bio, le ton a changé pendant l'entretien dès qu'elles ont su d'où je venais...
    Repasse le concours

    Je te conseille de multiplier les IFSI (pense aussi à la croix rouge). C'est l'oral qui fait toute la différence et au lieu de présenter ton passage par la fac comme un inconvenient, dit justement que la bio en science est trop éloignée de la médecine, qu'il t'a fallu du temps pour trouver ta voie, etc... Entraine toi seul ou avec des potes justement sur ce point là!

    Les études après sont cool, très appliquées avec nombreux stages au CHU. Et il y a enormément de demande pour les infirmiers, tu ne seras jamais au chômage avec un IDE.

    Moi je prépare le concours également

    Pour le reste police scientifique (j'ai essayé) il y a très peu de poste et un engouement récent donc ils sont littéralement submergé de candidature! Pour les techniciens, idem, de plus de nombreux docteurs bidonnent leur CV pour avoir ces postes (j'ai fait aussi).

    Je vais monter ma boîtes de conseil en recrutement!
    La semaine dernière à une réunion pour la préparation aux concours fonction publique, c'est moi qui renseignais les gens (sur les IFSI notament)!

    RMIste

  13. #191
    Sanvi

    Re : Ré-orientation professionnelle des chercheurs

    le problème, RMiste, c que je v avoir du mal à assurer financièrement si je fais le concours infirmière; et puis je ne suis pas sure q ça me plaise. J'ai bossé comme Ash en maison de retraite, ça m'a suffi!
    Mais bon, si g pas le choix...

  14. #192
    Magalaye

    Re : Ré-orientation professionnelle des chercheurs

    Citation Envoyé par RMIste
    Comme dit précedemment je me demande d'où vient ton expérience puisque en BTS à 19 ans tu dois avoir peu rencontré de DEA/thésards?
    :
    Non désolée il ya eu un malentendu, j'ai une soeur et on partage notre compte, d'où la disparité des propos dans les différents posts et le 19 ans.
    Moi j'ai 22 ans et je suis en master de chimie.
    Je ne voulais pas insulter les thésards ou faire des généralités et je pretend pas avoir une grande experience mais j'ai dejà vu pas mal de choses et entendu...
    Bien sur je faisais pas de généralités mais je disais juste que moi quand j'ai fais mes stages (j'en ai fais 3 : 6mois, 3mois et 4 mois) j'ai vu des thésards qui franchment payés pas de mines..limite si j'avais pas le même niveau et à l'époque j'avais bac +2 ou +3..alors moi je fais pas de généralités, ya surement beaucoup de gens doués chez les thésards mais yen a un paquet de nuls aussi qui n'ont tout simplement pas l'affinité avec la recherche.
    Je dis pas que c'est des abrutis, ils peuvent être intelligent mais ne pas avoir les qualités d'un chercheur ( comme on peut être intelligent mais nul pour ecrire des poemes).
    Bon evidemment tout ca s'ajoute en + du problème économique de la recherche en france.
    Et je crois qu'il ya un problème à l'entrée de un et de deux ya trop de monde qui est pris, des gens qui d'office n'ont pas leur vrai place dans la recherche, mais a ce que j'ai compris de discussions avec des profs, ca fait tourner les labos donc personne dit rien car les sciences expérimentales ca demande du temps et de la main d'oeuvres. Un thésard c'est moins cher qu'un technicien et ca travaille plus car ca croit à la lumière au bout du tunnel, donc c'est tout benef.
    Dernière modification par Magalaye ; 23/01/2006 à 20h12.

  15. Publicité
  16. #193
    pysenlit

    Thumbs down Re : Ré-orientation professionnelle des chercheurs

    salut à tous,
    actuellement je suis en 2e année de DUT CHIMIE, alors bien sûr c'est la période où tout le monde se demande ce qu'il va faire pour la suite. La majorité est destiné à une licence, et certains voient là par exemple un master pro chimie organique et peut-être plus. On en a parlé à notre prof de chimie organique et la réponse franche et claire qu'il a eu c'est : ne faites pas un master ça ne vous mènera nulle part, car ils sont pris entre les techniciens supérieurs (Bac+2) et les ingénieurs !et puis au niveau du salaire il parait qu'un master n'est pas beaucoup valorisé par rapport à une licence... En plus paraît-il que les IUP disparaissent et se fondent dans la fac... Il nous a donc résumé la chose à : option un : école d'ingénieur ouverte à seulement 10% de la promo
    ou
    faire un bac+8 et gagner de l'argent avec une thèse !

    super réjouïssant sa vue de l'esprit, j'essaie encore de me persuader que ce n'est pas la triste réalité !

  17. #194
    kinette

    Re : Ré-orientation professionnelle des chercheurs

    Citation Envoyé par Magalaye
    Bien sur je faisais pas de généralités mais je disais juste que moi quand j'ai fais mes stages (j'en ai fais 3 : 6mois, 3mois et 4 mois) j'ai vu des thésards qui franchment payés pas de mines..limite si j'avais pas le même niveau et à l'époque j'avais bac +2 ou +3...
    C'est bizarre, parce que perso, si je regarde le niveau des L-3 et M1 auxquels j'enseigne, je vois pas grand monde capable de faire une thèse (capacité de réflexion, niveau en anglais déplorable, en français aussi d'ailleurs, ne parlons pas du niveau de statistiques, ni de la maturité... pas trop comparables même avec un thésard médiocre). C'est assez inquiétant pour l'avenir (d'ailleurs pas mal d'enseignants s'inquiètent).
    Mais bon, la chimie n'a certainement rien à voir avec la biologie.

    K.
    Nomina si nescis, perit et cognito rerum.

  18. #195
    Magalaye

    Re : Ré-orientation professionnelle des chercheurs

    Citation Envoyé par kinette
    C'est bizarre, parce que perso, si je regarde le niveau des L-3 et M1 auxquels j'enseigne, je vois pas grand monde capable de faire une thèse (capacité de réflexion, niveau en anglais déplorable, en français aussi d'ailleurs, ne parlons pas du niveau de statistiques, ni de la maturité... pas trop comparables même avec un thésard médiocre). C'est assez inquiétant pour l'avenir (d'ailleurs pas mal d'enseignants s'inquiètent).
    Mais bon, la chimie n'a certainement rien à voir avec la biologie.

    K.
    Ben ca rejoint ce que je disais, ya de ces gens qui se retrouveront en thèse dans quelques années.

    Mais peu-être que tu voulais juste sous entendre que je suis nulle, d'ailleurs j'adore ton irronie avec mes fautes d'orthographes.

  19. #196
    kinette

    Re : Ré-orientation professionnelle des chercheurs

    Non, ça ne sous-entend pas que tu es nulle. Par contre je trouve que tu es loin d'être modeste, c'est tout. Tant mieux pour toi si tu as le niveau d'un thésard en master

    K.
    Nomina si nescis, perit et cognito rerum.

  20. #197
    Magalaye

    Re : Ré-orientation professionnelle des chercheurs

    Citation Envoyé par kinette
    Non, ça ne sous-entend pas que tu es nulle. Par contre je trouve que tu es loin d'être modeste, c'est tout. Tant mieux pour toi si tu as le niveau d'un thésard en master

    K
    Lol j'ai pas dis ca, j'ai juste dis que j'avais presque le niveau de certains thésards nuls que j'ai connu.
    Quand je dis nul c'est du serieux, tout ce qu'ils savaient faire c'est trier des publis et appliquer des protocoles experimentaux et encore yen a un qu'avait faillit mettre le feu au labo en chauffant à sec des peroxydes, pour ceux à qui ca parle. Celui là a arretté sa thèse en cours de route.
    J'ai eu des echos, d'un autre qui a carrement postulé au MIT en ayant juste au total 1 ou 2 publis merdique (dans des journées de brèves) dans toute sa thèse.
    Celui là a fini en post-doc à strasbourg (il faisait sa thèse à toulouse)...j'ai appris dernièrement qu'il est vendeur de kebab.

  21. #198
    kinette

    Re : Ré-orientation professionnelle des chercheurs

    Hello,
    C'est possible qu'en chimie il y ait plus de bourses qu'en écologie-évolution (là y a vraiment pas beaucoup de bourses par rapport au nombre d'étudiants) et que du coup ça donne n'importe quoi (la chimie, c'est plus "vendeur" peut-être pour avoir des financements).

    Je n'ai pas vu que des génies, mais quand même les étudiants que j'ai vus en thèse étaient loin d'être des imbéciles! J'en ai vu qui ont arrêté après parce qu'ils ont considéré que ça n'était pas leur voie, ils s'étaient rendu compte que ça ne les motivait pas de faire de la recherche (y en a un qui voulait monter sa propre boîte, un autre qui a continué dans la musique). Mais loin d'être des imbéciles "niveau L3".

    Sinon j'ai une amie qui a eu de gros problèmes de santé, plus des problèmes avec sa chef (folle), donc à un moment, c'est certain qu'elle ne bossait pas des masse, mais quand elle a remis le pied à l'étrier, elle a rapidement eu un papier...

    Bref, ton expérience m'étonne, mais bon, chacun son expérience...

    K.
    Nomina si nescis, perit et cognito rerum.

  22. Publicité
  23. #199
    RMIste

    Re : Ré-orientation professionnelle des chercheurs

    Citation Envoyé par Sanvi
    le problème, RMiste, c que je v avoir du mal à assurer financièrement si je fais le concours infirmière; et puis je ne suis pas sure q ça me plaise. J'ai bossé comme Ash en maison de retraite, ça m'a suffi!
    Mais bon, si g pas le choix...
    Il y a les bourses de l'enseignement supérieur comme à la fac auxquelles tu peux postuler. Il y a aussi des aides de la région, du conseil général, etc...

    Si tu es salarié il y a le FONGECIF, si tu es au chomage, il y a des aides de retour à l'emploi Bref, il y a une solution pour tous problèmes!

    Quant à savoir si cela te plaira ou non, ca c'est valable pour n'importe quelle profession. Le mieux est d'essayer

    Ceci dit en tant qu'ASH tu as du voir la fonction des infirmiers. C'est sûr, gériatrie c'est pas la joie, en général on ne se bouscule pas pour la gariatrie

    Mais infirmier c'est vaste: de l'infirmière scolaire au SAMU, des urgences au bloc opératoire, de la recherche clinique à l'infirmier d'entreprise!!!

    RMIste

  24. #200
    RMIste

    Re : Ré-orientation professionnelle des chercheurs

    Citation Envoyé par Magalaye
    mais a ce que j'ai compris de discussions avec des profs, ca fait tourner les labos donc personne dit rien car les sciences expérimentales ca demande du temps et de la main d'oeuvres. Un thésard c'est moins cher qu'un technicien et ca travaille plus car ca croit à la lumière au bout du tunnel, donc c'est tout benef.
    J'avais pas vu ça! Là Magalaye tu touches un point très important du système de fonctionnement des labo de recherche publics.

    Certains labo ont des directeurs de thèse qui ont chacun 3 thésards sous leur commandement, plus les titulaires HDR qui sont prêtes noms pour ceux qui n'ont pas encore leur HDR!
    Il n'est pas rare de voir des labo avec des armées de thésards dont tu imagines le peu de temps qu'on peut leur consacrer à leur encadrement

  25. #201
    Galactica

    Thumbs down Re : Ré-orientation professionnelle des chercheurs

    Citation Envoyé par RMIste
    Il n'est pas rare de voir des labo avec des armées de thésards dont tu imagines le peu de temps qu'on peut leur consacrer à leur encadrement
    En effet, tu as des profs qui sont de vrais adeptes de cette politique. Ils se défendent en te disant que cela va créer une sorte d'émulsion positive...
    Positif pour fabriquer de futur chômeur...

  26. #202
    Ouvaisje?

    Re : Ré-orientation professionnelle des chercheurs

    Hello,

    je tombe sur ce forum par hasard en cherchant les métiers susceptibles de m'accepter et je suis quelque peu "ravie" et dépitée de voir que je ne suis malheureusement pas la seule dans le caca.

    Je suis en phase rédaction de thèse... enfin!!... après une 5ième réinscription, j'ai failli croire que thèsard est un métier... benevole évidemment ).
    Pour raconter un peu mon histoire, j'ai après ma maîtrise de bio voulu avoir un niveau Bac + 5 (parait que c'est mieux)... les DESS demandés m'ayant refusée j'ai fini par aller en DEA. Là je découvre la recherche... ça ne m'a pas déplu, mais je n'ai pas pour autant voulu continuer en thèse. Malheureusement (je m'excuse d'avance auprès des nombreux thèsards qui n'ont pas eu la possibilité...) je décroche une allocation de recherche pour 3 ans. J'ai hésité à continuer... mais après tout 3 ans payés, pourquoi pas et puis le sujet de mon DEA m'a vraiment bien plus. Il n'y a que le laboratoire qui ne me plaisait pas (vraiment petit donc vraiment pas de sous, le chef je ne le sentais pas... simple impression). Etudiante avec bourse j'ai donc voulu aller voir ailleurs... on m'a fait comprendre que je ne pouvais pas, sinon plus de bourse pour ma pomme....

    [on note ici la magouille qu'il existe dans l'attribution des bourses, peut etre n'est ce plus le cas aujourd'hui vu que l'attribution se fait par l'école doc et non plus par le DEA. En fait la bourse dite de mérite, est donnée au labo pour qui la bourse est reservée par le biais d'un l'étudiant (bien classé, grâce à qui???) et non à l'étudiant quelconque réellement méritant.]

    Je suis donc restée dans ce labo en me disant qu'une partie du travail aura déjà été fourni dans le DEA (publiable), le soucis d'avoir une publi pour soutenir en moins... sauf qu'au moment de l'inscription on m'annonce que je ne travaillerai plus sur ce sujet mais un tout à fait novateur... merveilleux!!! (quasi rien de sorti dessus, pourquoi pas? mon superviseur n'ayant aucune connaissance sur le sujet... LA c'est grave!). Evidemment il était trop tard pour que je me rétracte.

    [Note pour ceux qui hésitent... surtout ne pas prendre pour argent comptant tout ce que votre chef dira... il ne pense qu'à sa poire... j'aurai pu changer de labo san prob, encore faut il le savoir...]

    J'ai donc pris mon courrage à 2 mains et j'ai commencé...

    Au cours de cette thèse, dans ce laboratoire pas un sujet de recherche n'avait de rapport... aucun axe de recherche en commmun... donc livrée à toi même. Les réunions de recherche, le suivi, mainte et mainte fois demandé n'a jamais été régulier. En 4 ans de manip, il y a peut etre eu 4 réunions dites recherche (discussion sur les résultats, l'avancée des travaux, les objectifs à faire). Les demandes de réunion de la part des étudiants étaient constamment refusées, le chef arguant qu'il n'avait pas le temps... (d'autres réunions plus importantes), quand on essayait de le voir dans son bureau histoire de garder le contact... téléphone constamment à sonner, pas de possibilité de discuter.

    Bref livrés à nous même...

    Au bout d'un moment, j'ai voulu arreter... mais j'aurai du rembourser le montant versé pour l'alloc. J'ai donc "continué" comme j'ai pu. L'espoir de collaboration avec un labo étranger s'est profilé... j'attends encore.

    En fin de 3ieme année (pas un seul résultat exploitable et publiable), mon contrat prenant fin, j'ai décidé ne pas continuer, mon chef m'a alors dit que l'école doctorale me demandera les 3 années d'alloc.
    Comme je ne pouvais pas et que malgré tout il y a toujours cet espoir que ça finisse bien, cette idée de ne pas lacher après toute cette galère, de ne pas avoir fait tout ça pour rien... Dur de ce dire qu'on a perdu 3 ans de sa vie.

    [j'hallucine toujours de voir comme les thèsards ont malgrè tout ce qu'ils ont pu endurer physiquement et moralement la "volonté" de continuer, la "peur" d'un gachis]

    Me voilà donc en 4 ieme année. Rien de mieux, jusqu'à ce qu'un autre thèsard aussi dans le caca, propose qu'on fasse des manip communes ensemble. Heureusement qu'il a eu cette idée, nous avons pu avancer... lui a publié assez rapidement les résultats trouvés étant pertinents, les miens moins ou du moins avais je réussi à retrouver ceux que d'autres avaient déjà publié (quel exploit! vous ne pouvez pas savoir! ))
    Nous voilà arrivé fin de la 4ième année...

    Evidemment il n'était pas question pour moi d'une 5ieme année, mais mon chef ne l'a pas vu de cet oeil. "Si prete du but, blabla...". Toujours cet argument que si j'arrete sans soutenir je dois rembourser... Mais là je me suis renseignée auprès de mon école doc (qui n'avait jamais eu ce cas de figure, à donc fait appel au ministère...) en aucun cas je ne dois rembourser un CDD qui est terminé, surtout qu'aucune obligation de résultats n'est mentionné dans le contract. OUF ça en moins!.
    Ayant réfuté son argument, mon chef a changé de ton... il s'est engagé à envoyer ma publi (que j'avais supposée insuffisante pour etre acceptée) à une date convenue avec moi si je me réinscris.

    Evidemment j'aurai du m'en douter, il ne l'a envoyé que 4 mois après et elle a été refusée, elle est en cours de réécriture pour un autre journal à ce jour. Pour ma part, je rédige mais la motivation n'y est vraiment plus, ça n'a plus aucune consistance. D'autant que sans revenus (heureusement j'ai un homme gentil ) ) je suis plutot à chercher un emploi... débouchés inexistants si l'on n'a fait que de l'universitaire...

    [là encore ne pas prendre pour argent comptant tout ce que THE BOSS dit, il en dit beaucoup des conneries, même pour les manip... autre chapitre ]

    Donc en bref, pour ceux qui doutent pour faire une thèse... ne doutez pas, n'en faite pas!
    Sauf si vous étes hyper de chez hyper motivés. La vocation chercheur doit être là, et même là ce sera très difficile!
    Sauf, si vous vous renseignez très bien sur les labo avant de vous engagez. Parlez avec d'autres étudiants et surtout ex etudiants du labo (pour le mien, aucun étudiant n'est reparti avec un bon souvenir... mais je l'ai su après ), n'hésitez pas à vous rendre dans ce labo, voir le matos dispo, les gens présents. Voyez les genres de stage proposés aux étudiants (étrangers, congrés...). Si vous vous déstinez à une carrière de maitre de conf une thèse à l'université peut suffire (mais il faut plein de publi et stages et post doc avant...) sinon arranger pour trouver une bourse SIFRE, partenariat avec une entreprise vous aurez + de chance. Apparemment ce qui est demandé c'est l'expérience en entreprise, les fonctions que vous avez accomplies, les techniques de pointes. Voyez si le laboratoire que vous visez pour la thèse est capable de vous fournir cela.


    Beaucoup de courage et chance à tous et toutes!!!!

  27. #203
    doris17

    Re : Ré-orientation professionnelle des chercheurs

    salut ouvaisje!
    je doit te dire que je suis désolé de ta situation mais tu est pour moi un exemple de plus.
    rassure toi tu n'est pas la seule dans ce cas et malheureusement ton expérience profite aux autres.
    en effet, vois tu, je suis en 1ère année de master recherche en biologie fonctionnelle et les gens que je cotois bien qu'en thèse eux aussi me disent tous de me réorienté vers un master professionnel, parce qu'ils en ont marre, parce que maintenant trop de bagage est un mauvais plan pour trouver du boulot a moins que tu sois prêt a tous sacrifie pour ça.

    j'ai toujours penser que je serais chercheur, et cette année est l'année de la déception ,je te comprends vachement car cette année j'ai été faire un stage (hors cursus pour voir si la recherche me plairait vraiment et si j'étais faite pour elle) et là je me retrouve nez à nez avec des gens vraiment géniaux qui ne savent pas quoi faire malgrés leur intelligence: entre le fait qu'il n'y a pas de post doc, ou pas de place de titulmaire, ou encore pas d'argent....voir mêm un remanioement du labo pour des chercheur en poste qui ont travailler 10 ans en recherche fondamentale sur un sujet dont ils sont devenus spécialiste et par cahangement de directeur , pouf c 'est plus d'actualité --> tan pis!!
    eh ben voila tout le monde me dis que c'et la merde, alors je me dis c'est pas grave pour moi ça sera différent or ce semestre à été trés dur et on nous a mis la pression, concour pour rentrer en M2 oblige, et la je me dis que je vais me planter et que je veut pas sacrifier tout alors que si ça se trouve c'est pour rien et pouf je suis dans les 6 premiers de ma promo et ça c'est la merde car je préferais que le destin choisi=sse a ma place!
    alors que faire là je suis en stage et ça me plait vraiment je n'imagine pas ma vie sans la bio.
    mais il y a le reste la famille, le chéri et le fait que même si je met tout ça de coté c'est carrément pas sur que j'y arrive.
    je suis pas a ton niveau mais je sais pas quoi faire non plus et le pire c'est que je peux encore rattrapoer le tir mais je sais pas comment !
    meci de me répondre et croyez moi je compatis!!!!!

  28. #204
    Yves2

    Re : Ré-orientation professionnelle des chercheurs

    Salut,

    Pour moi, pour une thèse réussie, il faut réunir :
    1/ Un bon étudiant (motivé, malin, curieux...)
    2/ Un bon sujet (ouvert, bien posé)
    3/ Un bon encadrant (à l'écoute, connaissant bien le sujet, sympa si possible...)
    4/ Une bonne structure d'accueil (labo avec des sous et des personnels compétents zet sympatiques).

    Si UNE SEULE de ces conditions n'est pas réunie, alors, c'est le mur direct. Si toutes ces conditions sont réunies, alors c'est le pied.

    Parole de thésard heureux (qui réunit les trois dernières conditions, en tout cas ).

    PS : Ouvaisje, je te souhaite bon courage pour la fin, quoiqu'il en soit, ne perd pas le fil.

  29. Publicité
  30. #205
    kinette

    Re : Ré-orientation professionnelle des chercheurs

    Bonjour Ouvaisje,
    A la lecture de ton message, je me pose une question: t'es-tu bien renseignée sur tes droits? As-tu contacté des associations de thésards et d'étudiants?
    J'ai la sale impression qu'on t'a menée en bateau.
    Des thésards qui arrêtent des thèses, il y en a plein, et ils ne doivent en aucun cas rembourser les allocations reçues (et puis quoi encore? C'est un contrat de travail, on n'a jamais vu un employé rembourser son chef car il avait démissionné).
    Autre chose: contrairement aux fadaises qu'on a pu te raconter, si tu as eu une allocation MENRT (ce qui semble le cas) tu as droit au chômage.

    Autre chose: je ne sais pas dans quelle école doctorale tu es, mais il y a de plus en plus de modules à l'ouverture professionnelle qui sont ouverts par les écoles doctorales.
    J'ai eu la chance de pouvoir suivre un module d'aide au bilan professionnel et à la recherche d'emploi. C'était en fait motivant de se retrouver avec d'autres thésards (on se rend compte qu'on est souvent dans la même galère) et fair le bilan des compétences (quand même pas si nulles que ça) qu'on peut valoriser. Essaie de te renseigner pour savoir si tu peux suivre ce genre de chose...

    Evidemment j'aurai du m'en douter, il ne l'a envoyé que 4 mois après et elle a été refusée, elle est en cours de réécriture pour un autre journal à ce jour. Pour ma part, je rédige mais la motivation n'y est vraiment plus, ça n'a plus aucune consistance. D'autant que sans revenus (heureusement j'ai un homme gentil ) ) je suis plutot à chercher un emploi... débouchés inexistants si l'on n'a fait que de l'universitaire...
    Bon, une publi refusée et à réécrire, ça n'est pas la fin du monde. Si tu as envie (et je pense que c'est le cas) de voir un jour tes résultats publiés, accroche-toi, n'hésite pas à écrire à des chercheurs dont tu pense l'avis éclairé... au moins tu auras cette satisfaction.
    Quand aux débouchés: ok, c'est la galère, mais finalement la vie ne s'arrête pas là.
    J'ai un ami qui a complètement changé d'orientation pour devenir libraire (il a réussi à se faire payer une formation par l'ANPE et son boulot lui plaît)... si tu pense que la recherche n'est pas ton avenir, ça ne veut pas dire que la vie est finie.

    là encore ne pas prendre pour argent comptant tout ce que THE BOSS dit, il en dit beaucoup des conneries, même pour les manip... autre chapitre
    Ca c'est un truc à apprendre (et que m'a dit un collègue): quand tu fais une thèse, il faut finir par réaliser que tu es la personne la plus calée sur ton propre sujet. Donc il faut écouter les conseils des autres, mais aussi apprendre à ne pas en suivre une partie.

    Donc en bref, pour ceux qui doutent pour faire une thèse... ne doutez pas, n'en faite pas!
    Sauf si vous étes hyper de chez hyper motivés
    Ce n'est pas necessairement la motivation qui compte... et ça peut aussi être un gros piège, car ça peut mener à de grosses déceptions.
    Le truc qui manque peut-être dans la formation des écoles doctorales est une formation à la "relativisation" et à la gestion d'interactions humaines (sans blagues, ça existe en Angleterre ).

    Bon, bref, allez, c'est plus le moment de baisser les bras, et au moins cette expérience t'aura appris plein de choses...
    Bon courage,
    K.
    Nomina si nescis, perit et cognito rerum.

  31. #206
    RMIste

    Re : Ré-orientation professionnelle des chercheurs

    Citation Envoyé par Ouvaisje?
    Etudiante avec bourse j'ai donc voulu aller voir ailleurs... on m'a fait comprendre que je ne pouvais pas, sinon plus de bourse pour ma pomme....

    Ouvaisje,

    Je suis SIDERE par ce que tu écris et surtout en colère que ton chef ait abusé de toi à ce point

    Tout d'abord, à moins que les choses aient changées, la bourse est atribuée de façon nominative. Ton chef t'as peut être dit le contraire mais il t'a prouvé que c'est un mythomane !

    Citation Envoyé par Ouvaisje?
    En fin de 3ieme année (pas un seul résultat exploitable et publiable), mon contrat prenant fin, j'ai décidé ne pas continuer, mon chef m'a alors dit que l'école doctorale me demandera les 3 années d'alloc.
    Ben voyons !!!! et la boulangère qui démissione avant la fin de son CDD doit rembourser ses salaires!!! Ton contrat de travail est un contrat de travail pas un permis d'esclavage!

    Je te conseille fortement de signaler tout ceci à ton école doctorale, à des associations de thésards, à ton université, au ministère de l'enseignement supérieur. Cela n'aura très certainement aucunes conséquences, mais éventuellement la réputation de psychopathe de ton directeur va se répandre et il aura de plus en plus de mal à recruter un thésard!

    J'ai connu un cas similaire à Montpellier, à l'INRA. Et il était complétement isolé grâce aux étudiants qui prévenaient systèmatiquement tout les DEA potentiel qui l'approchaient!

    Tu as des droits, surtout ne crois as ce qu'il te dit. Je te conseille de terminer rapidement ta thèse, de la soutenir et de passer à autre chose. Surtout n'hésite pas à t'inscrire au chômage, tu y as droit.

    Eventuellement, tu peux laisser tomber la soutenance. Car travailler bénévolement c'est SCANDALEUX!!! Je ne veux pas te déprimer davantage mais dis toi qu'avec ta thèse de 5 ans et peu de résultats, de publications tu as quasiment aucune chance d'obtenir un poste de chargé de recherche, de MCF, d'ingénieur de recherche et que les débouchés dans le privé sont quasi nul. Je te conseille fortement de penser à une reconversion professionnelle et d'utiliser tes droits au chômage comme allocation de reconversion professionnelle (tu seras indemnisé en tant qu'étudiante).

    Je ne veux pas noircir le tableau mais c'est extrêmenent dur pour des docteurs qui ont des CV brillants (publi nombreuses et de très grandes qualités) alors pour les malheureux comme toi qui sont tombés sur des cons, c'est encore plus dur!

    Prend toi en main, pense à ton avenir, va voir des gens qui peuvent t'aider, et surtout ne perd pas ton temps!

    Tiens nous au courant et courrage!
    RMIste
    Dernière modification par RMIste ; 14/02/2006 à 15h01.

  32. #207
    Leth

    Re : Ré-orientation professionnelle des chercheurs

    je vais finir par croire que montpellier est un vivier de directeurs de thèses foireux haut de gamme.
    quoique j'en connais aussi ailleurs.
    Si le type de l'inra a sa moitié au cnrs, je vois qui c'est lol lol lol

    Leth

  33. #208
    RMIste

    Re : Ré-orientation professionnelle des chercheurs

    Citation Envoyé par Leth
    je vais finir par croire que montpellier est un vivier de directeurs de thèses foireux haut de gamme.
    quoique j'en connais aussi ailleurs.
    Si le type de l'inra a sa moitié au cnrs, je vois qui c'est lol lol lol
    J'en connais d'autres de psychopathes (la profession en est pleine dont un au CNRS. Sans le citer, bien sûr, je peux tu dire qu'il est au CRBM, c'est peut être le même. Un champion dans la catégorie "thésards qui abandonnent dans les 2 premières années"

    Alors de la à dire que Montpellier est propice à l'appartition des maladies mentales, ca serait trop

    RMIste

  34. #209
    Leth

    Re : Ré-orientation professionnelle des chercheurs

    héhé

    meme que certain(e)s directeur(trice)s plaident les pbmes mentaux de leurs thésards pour expliquer que c'est pas de leur faute à eux.
    Mais c'est bizarre comme certain(e)s directeur (trice)s n'ont que des thèsards problématiques.
    On devrait pouvoir faire des stats là dessus, des études de corrélation
    ca se trouve, c'est pas les thésards le problème

    Leth

  35. #210
    yves25
    Modérateur

    Re : Ré-orientation professionnelle des chercheurs

    bonjour,

    Je reviens faire un tour dans cette rubrique , manifestement les choses n'ont pas l'air de s'arranger. A vous lire, c'est vraiment la cata mais je suis étonné aussi de la naïveté de certains........et de l'incroyable malhonnêteté du Directeur de Thèse en question.

    Effectivement, il faut lui faire la publicité qu'il mérite sinon, il sévira encore.

    Ce que je ne comprends pas, c'est pourquoi vous n'êtes pas allé visiter les labos et questionner les thésards en place. Dans mon Ecole Doctorale, c'est ce qui se faisait et quand je recevais des étudiants dans mon labo, je les envoyais discuter avec les thésards. d'ailleurs, certains ne sont jamais revenus

    Pourquoi ne pas vous adresser au Directeur de Labo? C'est son rôle de régler ce genre de pb, éventuellement en changeant le Directeur de Thèse. Je sais que ça signifie souvent (pas toujours, ça dépend de la structuration du labo) changer de sujet mais c'est nettement préférable. Et il reste encore le Directeur de l'Ecole Doctorale, c'est son job. Il commencera toujours pas tenir des propos lénifiants parec que à un moment ou à un autre un thésard a bien souvent une crise existentielle mais si vous revenez à l'assaut , il saura que c'est du sérieux.

    Bon courage mais sachez aussi ne pas vous entêter inutilement.
    Dix secondes pour écrire une bêtise, parfois des heures pour montrer à tous que c'en est une...

Page 7 sur 42 PremièrePremière 7 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. choix des Licence professionnelle
    Par ROMAINJ dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 2
    Dernier message: 09/07/2007, 21h27
  2. Orientation professionnelle
    Par lolokiapp dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 0
    Dernier message: 18/06/2006, 16h53
  3. Pour les chercheurs et étudiants/chercheurs
    Par Jiav dans le forum Actualités
    Réponses: 0
    Dernier message: 14/12/2005, 03h20