Page 8 sur 42 PremièrePremière 8 DernièreDernière
Affichage des résultats 211 à 240 sur 1253

Ré-orientation professionnelle des chercheurs



  1. #211
    RMIste

    Re : Ré-orientation professionnelle des chercheurs


    ------

    Citation Envoyé par yves25
    Pourquoi ne pas vous adresser au Directeur de Labo? C'est son rôle de régler ce genre de pb, éventuellement en changeant le Directeur de Thèse.
    C'est ce qu'il faut faire rapidement, ne pas croire qu'un psychopathe deviendra un mec sympa et brillant!
    Sauf qu'elle est en 5e année! Il ne lui reste plus qu'à sauver ce qui peut l'être

    Donc rédiger fissa et passer à autre chose (postdoc ou autre)

    Courrage camarade PhD

    -----

  2. Publicité
  3. #212
    yves25
    Modérateur

    Re : Ré-orientation professionnelle des chercheurs

    Citation Envoyé par RMIste
    Sauf qu'elle est en 5e année! Il ne lui reste plus qu'à sauver ce qui peut l'être

    Donc rédiger fissa et passer à autre chose (postdoc ou autre)

    Courrage camarade PhD
    En ce qui la concerne, c'est évident.
    Sauf, ouvaisje, que je ne vois pas ce que tu aurais à gagner à faire un post doc. Tes chances de trouver un job dans la recherche ,après tout ça, sont encore plus faibles que pour les autres. Ca ne serait qu'une fuite en avant. Je ne connais évidemment pas les détails de ton profil mais , en l'éta c'est le conseil que je te donne. Ou alors, ne considérer ce post doc que d'un point de vue purement alimentaire et chercher autre chose en même temps.
    Dix secondes pour écrire une bêtise, parfois des heures pour montrer à tous que c'en est une...

  4. #213
    RMIste

    Re : Ré-orientation professionnelle des chercheurs

    Citation Envoyé par yves25
    Sauf, ouvaisje, que je ne vois pas ce que tu aurais à gagner à faire un post doc. Tes chances de trouver un job dans la recherche ,après tout ça, sont encore plus faibles que pour les autres.
    C'est aussi ce que je lui ai conseillé, de laisser tomber la recherche. Tu peux quand même te faire plaisir 1 ou 2 ans en californie ou au japon en postdoc pour connaitre du pays et te donner un peu de temps pour envisager ton avenir. C'est assez facile de trouver un postdoc à l'étranger: on est bien payé, tu rencontres des gens sympa, tu apprend une langue étrangère et tu pourras rencontrer l'homme de ta vie (si ce n'est déjà fait )

    Mais oublie la recherche!

    RMIste

  5. #214
    John78

    Re : Ré-orientation professionnelle des chercheurs

    Citation Envoyé par yves25
    Tes chances de trouver un job dans la recherche ,après tout ça, sont encore plus faibles que pour les autres. Ca ne serait qu'une fuite en avant. Je ne connais évidemment pas les détails de ton profil mais , en l'éta c'est le conseil que je te donne. Ou alors, ne considérer ce post doc que d'un point de vue purement alimentaire et chercher autre chose en même temps.
    Pas sur, je vais nuancer ce qu'a dit Yves25. Je connais au moins 2 exemples dans ma branche en bio ou des thèses médiocres accouchée dans la douleur avec respectivement 1 papier et 0 papier mais avec a chaque fois de très bon postdoc sanctionné par un bon nombre de papier dont au moins 1 dans un top-journal ont débouché sur un recrutement MCF et CR2/CNRS. Je pense donc que le postdoc foiré est beaucoup plus pénalisant qu'une thèse pas productive. Il faudrait avoir l'avis de recruté CNRS mais les comitions me semblent plus indulgentes sur le travail de thèse que sur le travail de postdoc où il faut vraiment présenter des résultats très solides, sans "trou" et sanctionné obligatoirement par des publications. Je pense que le goulot d'étranglement a lieu clairement au moment du postdoc et c'est là que se joue une grande partie des chances de recrutement (en bio je parle, je ne sais pas ailleurs). C'est aussi au moment du postdoc que l'on se crée son réseau et que l'on doit au maximum communiquer, même dans des conférences barbantes pourvu que les bonnes personnes soit présentes et vous écoute. Avec le recul, la thèse a surtout été pour moi un tour de piste pour se chauffer les jambes, le spectacle n'a commencé vraiment qu'en postdoc. Mais c'est juste un sentiment perso a ce niveau...

    A+
    J

  6. #215
    Rincevent

    Re : Ré-orientation professionnelle des chercheurs

    Citation Envoyé par John78
    Je connais au moins 2 exemples dans ma branche en bio ou des thèses médiocres accouchée dans la douleur avec respectivement 1 papier et 0 papier mais avec a chaque fois de très bon postdoc sanctionné par un bon nombre de papier dont au moins 1 dans un top-journal ont débouché sur un recrutement MCF et CR2/CNRS.
    j'ai déjà vu ça en physique aussi...

    Je pense donc que le postdoc foiré est beaucoup plus pénalisant qu'une thèse pas productive.
    pareil...
    Ceux qui manquent de courage ont toujours une philosophie pour le justifier. A.C.

  7. #216
    Yoyo

    Re : Ré-orientation professionnelle des chercheurs

    Salut

    En effet je ne pense pas qu'une mauvaise these plombe tout l'avenir, mais c'est pareil pour un mauvais post-doc (j'entend un post-doc sans publi immédiate) tout le monde sait bien que certains sujets sont plus longs que d'autre...et que tous ne donnent pas des publis immédiatement. Ces defauts peuvent etre gommés par un projet de recherche cohérent et bien ficelés... Bon ceci dit, si la these ET le post-doc sont mauvais la, je pense que la personne devrait se remettre sérieusement en cause.

    Yoyo

  8. Publicité
  9. #217
    Romain-des-Bois

    Re : Ré-orientation professionnelle des chercheurs

    Citation Envoyé par Leth
    je vais finir par croire que montpellier est un vivier de directeurs de thèses foireux haut de gamme.
    quoique j'en connais aussi ailleurs.
    Si le type de l'inra a sa moitié au cnrs, je vois qui c'est lol lol lol

    Leth
    Ne me dîtes pas que Ouvais-je aussi était à Montpellier !!?

    Il y aurait effectivement une malédiction sur la recherche dans cette ville !!!


  10. #218
    yves25
    Modérateur

    Re : Ré-orientation professionnelle des chercheurs

    Citation Envoyé par Yoyo
    Salut

    En effet je ne pense pas qu'une mauvaise these plombe tout l'avenir, mais c'est pareil pour un mauvais post-doc (j'entend un post-doc sans publi immédiate) tout le monde sait bien que certains sujets sont plus longs que d'autre...et que tous ne donnent pas des publis immédiatement. Ces defauts peuvent etre gommés par un projet de recherche cohérent et bien ficelés... Bon ceci dit, si la these ET le post-doc sont mauvais la, je pense que la personne devrait se remettre sérieusement en cause.

    Yoyo

    J'accepte volontiers les nuances mais vaudrait sans doute mieux que ça soit pas son Directeur de Thèse qui lui trouve son post doc parce que j'ai pas bien l'impression qu'il soit très soucieux de l'intérêt de ses étudiants or, c'est en général lui qui a le réseau de relations permettant le bon choix.

    Ouvaisje si tu tiens à faire un post doc, tu dois le choisir toi même et t'affranchir de ton Directeur de Thèse, vois ton Directeur de Labo, c'est la moindre des choses. Et trouver un post doc ne suffit pas, il faut en trouver un qui te remettra sur les rails.

    Moi, je tranchais parce que mon impression est celle d'un mauvais départ et j'ai trop vu de types s'entêter des années et galérer pour rien ou pire peut être pour décrocher ATER sur ATER et finalement un poste de Maitre de Conf et s'écrouler ensuite et ne plus faire de recherche. Dans ce cas là, mon avis est que tout le monde est perdant.

    Mais, oui, je connais aussi quelques exceptions.

    Bon courage
    Dix secondes pour écrire une bêtise, parfois des heures pour montrer à tous que c'en est une...

  11. #219
    Romain-des-Bois

    Re : Ré-orientation professionnelle des chercheurs

    En tous cas, même si je me répète, ce témoignage ajoute à la mauvaise impression des étudiants qui voudraient se lancer dans la recherche !

    J'espère que pour certains les choses se passent mieux...

  12. #220
    actuarius

    Re : Ré-orientation professionnelle des chercheurs

    Bonsoir à tous, on a souvent tendance à penser que lorsque qqn est à l'écart c'est parce qu'il s'est forçément planté ou qu'il n'était pas bon.

    Tout le monde sait qu'en entreprise des gens sont parfois mis à l'écart non pas parce qu'ils ne sont pas bons, mais par pur conflit d'intérêt. Cela existe aussi dans les laboratoires, c'est humain.

    ça existe, ça a existé et ça continuera d'exister.

    Alors ça n'est pas parce qu'une expérience risque de démoraliser des étudiants qu'il ne faut pas en parler, bien au contraire.

    à+

  13. #221
    Ouvaisje?

    Re : Ré-orientation professionnelle des chercheurs

    Salut,

    merci pour vos conseils, ça fait toujours du bien de discuter avec des gens compréhensifs .
    Il est évident que vu l'état de ma thèse je n'ai pas de chance (et plus du temps l'envie) de trouver un poste en recherche dans le public... j'ai pu constater à de nombreuses reprises que bons nombres de chercheurs passent leur temps à se mettre des bâtons dans les roues, usent leur énergie non à travailler à chercher mais à emmerder les autres labo voire les autres équipes d'un même labo. Pour moi le public est donc banni.

    Dêpuis decembre, debut de ma 5 ieme année, j'ai déménagé pour rejoindre ma moitié (plus de 2 ans séparés c'était suffisant et pas évident). Je suis depuis quelques semaines une formation "du diplome à l'emploi" par le biais de l'ANPE dans une boite de consultants. C'est une sorte d'aide à la recherche d'emploi, à l'insertion professionnelle qui permet de se cadrer un peu plus dans le projet professionnel. Personnellement il n'est plus question dans l'immédiat que je fasse passer ma vie perso avant ma vie prof... je cherche donc un emploi dans l'ouest de la France (OK je sais je me mets encore plus de barrières que je n'en ai déjà, mais pour l'instant c'est la seule chose à laquelle je peux me raccrocher) et vu mon age, bientot 32, le post doc est exclu! J'avais espoir de pouvoir integrer un poste en R&D ds une boite privée, mais apparemment un cursus purement universitaire n'est pas propice à ce type de poste... mais je ne désespère pas . On m'a aussi aiguillée sur une formation type ARC, il semble que c'est ce que font la plupart des thésards qui ne trouvent pas en recherche. Je creuse donc de ce coté aussi.

    Pour ce qui est de mon directeur de thèse (il est dans l'Est lui )c'est aussi le directeur du labo et le super pote du directeur de l'école doctorale... donc les recourts auraient été faibles. De toutes façons, ce laboratoire ne durera pas (petit labo sans ressources avec 1 boss toujours absent et l'autre pas beaucoup plus présent, n'oublions pas la technicienne qui n'en fout pas une , dans une structure qui lui est hostile... guerre d'universités, je ne rentrerai pas dans les détails), pour l'instant il a 3 étudiants en thèse (2 en 5ieme année, l'autre en 6iéme... no comment) 2 étudiants en DEA qui s'ils ne sont pas bêtes verront l'enfer à poursuivre dans ce labo et 2 étudiants stagiaire en licence... Ce labo sera responsable de sa propre mort . C'est juste con que ce soient les étudiants qui en patissent le plus, m'enfin...
    Côté rédaction c'est vraiment dur de s'y remettre, mais là c'est à moi de me mettre les coups de pieds au derrière pour avancer et comme l'a dit RMIste en finir une bonne fois pour toute et passer à autre chose...

    Sinon si certains d'entre vous connaissent des entreprises dans le domaine de la biologie (cellulaire en particulier) du côté de Nantes ou Rennes, je suis preneuse .

    Merci à tous,bonne chance à vous

    A +

  14. #222
    RMIste

    Re : Ré-orientation professionnelle des chercheurs

    Citation Envoyé par Ouvaisje?
    On m'a aussi aiguillée sur une formation type ARC, il semble que c'est ce que font la plupart des thésards qui ne trouvent pas en recherche. Je creuse donc de ce coté aussi.
    Tu gardes le moral c'est bien

    Je crois qu'en laissant tomber la recherche tu fais le bon choix, surtout à ton age

    Pour ARC comme tu le dis pas mal de thésards vont dans cette voie là donc du coup ca devient difficile également. Et la tendance est que les infirmières font leur boulot de plus en plus (car il y a parfois manipulation de patients).

    De plus tu dois savoir que tu ne pourras pas faire ARC sans passer par une formation. Il y en a plusieurs en générale de petites écoles à Paris (Clinact, ADDS, DiuFARC, etc..) Formation de 2 mois plus 6 mois de stage. Attention: ca coûte un bras (2500 euros environ).

    De plus tout n'est pas rose en tant qu'ARC: en général tu enchaînes les CDD ou les missions, en grande majorité en région parisienne ou lyonnaise (adieu Nantes), de nombreux déplacements, beaucoup d'administratif, parfois les toubibs te considèrent comme leur larbin...

    Cependant les PhD sont très appréciés surtout ceux qui sont passé par un postdoc dans un pays anglophone: les CRO sont souvent des boîtes anglosaxones où l'anglais est la langue de travail.

    Les salaires sont pas mal, surtout les ARC séniors avec de nombreuses possibilités d'évolution surtout pour les PhD.

    Il y a aussi les métiers de la propriétés intellectuelles mais là aussi il faut passer par le CEIPI à Strasbourg!

    Bref, dans tout les cas il faut une double compétence car le PhD en lui même n'est pas assez si tu veux t'écarter de la voie classique (MCF, CR).

    Courrage
    RMIste

  15. Publicité
  16. #223
    Cindycmo

    Re : Ré-orientation professionnelle des chercheurs

    Un prof m'a dit que si l'on souhaite avoir un poste au cnrs il faut au moins avoir plus de 10 publi pendant sa thèse dont au moins la moitié dans des journaux prestigieux + au moins 2/3 dans l'année de post doc, c'est vrai?
    Un docteur ayant fait que l'université n'a aucune chance de s'ecarter de la voie mcf,cr? par exemple dans l'industrie? et à l'etranger quels genre de postes?

  17. #224
    Bedbug105

    Re : Ré-orientation professionnelle des chercheurs

    Citation Envoyé par Cindycmo
    Un docteur ayant fait que l'université n'a aucune chance de s'ecarter de la voie mcf,cr? par exemple dans l'industrie? et à l'etranger quels genre de postes?
    Pas tout à fait, certains docteurs peuvent être financés durant leur thèse par des entreprises, ce qui peut leur favoriser l'insertion dans le privé à l'issue de leur diplôme.

    Mais pour ceux qui ont été financé par l'Etat ou par une autre source, c'est probablement plus difficile (mais tout dépend du domaine, je pense).

    Citation Envoyé par RMiste
    De plus tout n'est pas rose en tant qu'ARC
    Juste une question : c'est quoi un ARC ?

  18. #225
    Yoyo

    Re : Ré-orientation professionnelle des chercheurs

    Citation Envoyé par Cindycmo
    Un prof m'a dit que si l'on souhaite avoir un poste au cnrs il faut au moins avoir plus de 10 publi pendant sa thèse dont au moins la moitié dans des journaux prestigieux + au moins 2/3 dans l'année de post doc, c'est vrai?
    Ce n'est certainement pas aussi rigide, et de ma propre experience les criteres ne sont pas valables (en tout cas en bio).
    En revanche si tu n'as que deux papiers en sandwitch auteur c'est clair que tu n'as aucune chance au CNRS.

    YOyo

  19. #226
    kinette

    Re : Ré-orientation professionnelle des chercheurs

    Bonjour,
    En ce qui concerne le nombre de papiers, ça n'a pas la même valeurs selon les domaines... certains domaines demandent généralement plus de temps pour avoir quelque chose de publiable (l'écologie de terrain par exemple demandera beaucoup plus de temps que certains travaux de biologie moléculaire).
    De plus,une chose qui est prise en compte dans le dossier des chercheurs est ce qu'on appelle l'Impact Factor des journaux (ils sont classés en fonction de leur taux de citation dans les articles scientifiques). Mais dans certains domaines, les journaux ont de bien plus gros IF en général que dans d'autres domaines (je ne pense pas par exemple qu'il soit facile d'avoir un article dans un journal à fort IF en systématique... par contre dans tout ce qui est médical, génétique, etc.. y a souvent plus de choix de journaux et d'IF importants).

    K.
    Nomina si nescis, perit et cognito rerum.

  20. #227
    RMIste

    Re : Ré-orientation professionnelle des chercheurs

    Il vaut mieux 3 bon papiers en 1er auteur dans de bons journaux (Nature, science, EMBO, MCB, PNAS...) que 10 dans BBRC cf explication des IF de Kinette!

    Et la position de l'auteur est primordiale, souvent au moment du recrutement, seuls sont considérés les articles en 1er (voire en dernier pour les chanceux).

    J'ai eu un papier accepté aujourd'hui même dans FEBS !!! Cela fait plus de 18 mois qu'il trainait entre rewiever et mon boss australien
    Bon, il ne va pas me servir à grand chose car je suis hors circuit maintenant mais ça fait plaisir quand même.

    ARC = attaché de recherche clinique

    RMIste

  21. #228
    Yves2

    Re : Ré-orientation professionnelle des chercheurs

    Citation Envoyé par RMIste
    Et la position de l'auteur est primordiale, souvent au moment du recrutement, seuls sont considérés les articles en 1er (voire en dernier pour les chanceux).
    Et dans les disciplines ou les auteurs sont classés par ordre alphabétique, on fait comment ?

    Yves

    PS : 10 papiers, n'importe quoi. 10 papiers, ça voudrait dire 10 idées différentes et toutes bonnes en 3 ans, c'est du délire !!

  22. Publicité
  23. #229
    Yoyo

    Re : Ré-orientation professionnelle des chercheurs

    Citation Envoyé par Yves2
    PS : 10 papiers, n'importe quoi. 10 papiers, ça voudrait dire 10 idées différentes et toutes bonnes en 3 ans, c'est du délire !!
    Non c'est pas n'importe quoi, c'est disons dans la moyenne sup des candidats...et ce n'est pas en 3 ans mais plutot en 7 (faut compter le post-doc). Et puis souvent les papiers les plus interessants proviennent de resultats innatendus obtenus en marge de l'experience principale.

    Yoyo

  24. #230
    RMIste

    Re : Ré-orientation professionnelle des chercheurs

    Citation Envoyé par Yves2
    Et dans les disciplines ou les auteurs sont classés par ordre alphabétique, on fait comment ?
    J'ignorais ce système
    De quelles disciplines parles-tu?


    Citation Envoyé par Yves2
    PS : 10 papiers, n'importe quoi. 10 papiers, ça voudrait dire 10 idées différentes et toutes bonnes en 3 ans, c'est du délire !!
    Oui, même un surdoué chanceux ne pourrait faire ça!!! Même en rajoutant le postdoc c'est un peu limite!

    RMIste

  25. #231
    Yves2

    Re : Ré-orientation professionnelle des chercheurs

    Citation Envoyé par Yoyo
    Non c'est pas n'importe quoi, c'est disons dans la moyenne sup des candidats...et ce n'est pas en 3 ans mais plutot en 7 (faut compter le post-doc). Et puis souvent les papiers les plus interessants proviennent de resultats innatendus obtenus en marge de l'experience principale.

    Yoyo
    Ok Yoyo, va pour 10 papiers en 7 ans, ça me convient mieux. Bon de toute manière, je pense qu'il y a des différences considérables entre les disciplines, et au sein même des disciplines. Il me parait absurde de donner un tel chiffre qui n'a pour moi aucun sens.
    Rmiste : celà se fait en math-info. Un système pas si idiot, ça oblige à bien réfléchir à qui tu mets comme co-auteurs...

  26. #232
    Rincevent

    Re : Ré-orientation professionnelle des chercheurs

    Citation Envoyé par Yves2
    Et dans les disciplines ou les auteurs sont classés par ordre alphabétique, on fait comment ?
    on les oblige à cesser cette pratique ancestrale...

    10 papiers, ça voudrait dire 10 idées différentes et toutes bonnes en 3 ans, c'est du délire !!
    euh... sans vouloir être agressif [loin de moi cette idée ] on croirait que tu as pas vu la recherche telle qu'elle se fait actuellement... la plupart des articles que je connais ne reposent pas avant tout sur une "idée différente", à moins de nommer ainsi le changement de la valeur d'un paramètre dans un modèle... je dis pas que c'est comme ça partout et toujours, mais c'est malheureusement pas des cas exceptionnels... sans parler des gens qui publient dans diverses revues les mêmes résultats/articles à peine modifiés (ça se fait plus aux US d'après ce que j'ai vu, mais la pression à publier qui existe chez nous pollue aussi le système même si pour le moment elle reste plus faible)
    Ceux qui manquent de courage ont toujours une philosophie pour le justifier. A.C.

  27. #233
    Yves2

    Re : Ré-orientation professionnelle des chercheurs

    Citation Envoyé par Rincevent
    euh... sans vouloir être agressif [loin de moi cette idée ] on croirait que tu as pas vu la recherche telle qu'elle se fait actuellement...

    Zut, on m'aurait menti ? Mais... je suis dans la recherche ! Bon alors peut être faudra t il préciser : je parle pour mon domaine, la géologie (et si je parle des maths infos plus haut, c'est aussi parce que j'ai un pied dedans). Pour moi, les cas de publications d'un même résultat dans plusieurs revues restent exceptionnels dans notre secteur.
    Et chez nous, je peux t'assurer que 10 papiers, en premier auteur, pendant la thèse et le post doc, c'est vraiment, vraiment pas courant. Si on ajoute les publis en co-auteur, là d'accord ça devient faisable. On a un Ludo sur le forum géol qui est en thèse et qui (j'espère !) ne viendra pas me contredire.
    Voilà, je voulais juste apporter ma contribution ; il semblerait qu'il y ait des disparités considérables entre les disciplines, à en juger par vos réponses.
    Bien à vous,

    Yves

  28. #234
    Rincevent

    Re : Ré-orientation professionnelle des chercheurs

    Citation Envoyé par Yves2
    Zut, on m'aurait menti ? Mais... je suis dans la recherche !
    désolé, j'avais mal lu ton numéro et te croyais retraité

    Bon alors peut être faudra t il préciser : je parle pour mon domaine, la géologie (et si je parle des maths infos plus haut, c'est aussi parce que j'ai un pied dedans). Pour moi, les cas de publications d'un même résultat dans plusieurs revues restent exceptionnels dans notre secteur.
    en astro, c'est une coutume malheureusement pas mal fréquente... sans parler des publis pour ne rien dire : y'a quelques semaines j'ai vu publier un article de 4 pages dans lequel des gens font un calcul (et rien d'autre) que j'avais fait pendant ma thèse et publié dans un article en 2002. Mais comme ce calcul en soi n'apporte pas grand chose, dans le papier en question, je l'avais résumé en une demi-page sur un total de plus de 20.


    Et chez nous, je peux t'assurer que 10 papiers, en premier auteur, pendant la thèse et le post doc, c'est vraiment, vraiment pas courant.
    en physique/astro, je dirais comme Yoyo, c'est une "moyenne supérieure" : c'est pas le cas de tous, mais c'est fréquent. La tendance est à couper les résultats pour faire plaisir aux administrations en multipliant les articles d'une manière qui me semble artificielle même si exigée par la façon dont fonctionne la recherche de nos jours.

    il semblerait qu'il y ait des disparités considérables entre les disciplines, à en juger par vos réponses.
    ouaip... même au sein de la physique ça change beaucoup... par exemple depuis quelques années, un truc très à la mode, c'est ce qu'on nomme "astroparticule" : physique des particules/hautes énergies appliquée à l'astrophysique. Quand ça a commencé, y'avait divers problèmes au niveau des recrutements (points de vue trop différents entre membres de commission venant de domaines différents) :

    - les gens qui bossent en physique des particules expérimentables sont dans de grandes collaborations et ont pas mal d'articles dès leur thèse sans parler de ceux qu'ils peuvent éventuellement faire en "petit comité". L'exemple le plus impressionnant, c'est un gars (très bon certes) dont j'ai entendu parler et qui avait 19 articles pendant sa thèse... pas premier auteur de tous, mais grand participant de pas mal d'entre eux...

    - chez eux (physiciens des particules) il était courant (ou presque) jusque très récemment de se faire recruter au cnrs juste après la thèse (ie tu soutenais en mars de la 3ème année pour candidater dès avril-mai) alors qu'en astro, ça fait longtemps que la plupart des gens finissent plutôt leurs thèses en décembre de la troisième année (ie début de la 4ème). Ca évolue depuis que la section interdisciplinaire existe...

    autre exemple de disparité : en astro/physique théorique, on te dit de candidater au cnrs dès que tu finis ta thèse pour te faire connaître même si tu as aucune chance [y'en a qui prétendent que la première année, la commission dit "trop jeune" et que la deuxième elle dit "trop jeune" mais après avoir vérifié ton âge sur le dossier ]. Je sais que dans d'autres domaines (physique du solide par exemple), il est au contraire malvenu de débarquer avec un dossier trop faible et qu'il vaut mieux retarder pour arriver avec un dossier béton dès la première candidature....

    bref.... y'a souvent des désaccords quand on parle de sujets du genre sur ce forum car les milieux sont très variés dans leurs fonctionnements/problèmes réels...
    Ceux qui manquent de courage ont toujours une philosophie pour le justifier. A.C.

  29. Publicité
  30. #235
    Yves2

    Re : Ré-orientation professionnelle des chercheurs

    Citation Envoyé par Rincevent
    bref.... y'a souvent des désaccords quand on parle de sujets du genre sur ce forum car les milieux sont très variés dans leurs fonctionnements/problèmes réels...

    J'étais aussi arrivé à cette conclusion. Il faudrait un forum pour chaque discipline...
    Bon enfin au départ, j'avais posté dans ce fil pour dire qu'il y a des thésards heureux ! et je maintiens.
    Bien cordialement,

    Yves

  31. #236
    Rincevent

    Re : Ré-orientation professionnelle des chercheurs

    Citation Envoyé par Yves2
    Bon enfin au départ, j'avais posté dans ce fil pour dire qu'il y a des thésards heureux ! et je maintiens.
    ah, oui, maintenant je me souviens de toi

    j'avais lu ton message et apprécié (même si pas pris le temps d'y répondre) car justement, je reproche à ce fil d'être biaisé...

    ce qui est normal : bien souvent les gens ne s'expriment que pour parler des problèmes et rarement pour dire "ici, tout roule"... merci d'avoir aidé à compléter un peu la description de la "vie d'un thésard-postdoc" en montrant que tout n'est pas noir
    Ceux qui manquent de courage ont toujours une philosophie pour le justifier. A.C.

  32. #237
    Ouvaisje?

    Re : Ré-orientation professionnelle des chercheurs

    Hé bien féllicitations RMIste! j'imagine (je ne peux que faire ça pour le moment ) qu'avoir un papier à son nom ça fait toujours plaisir même si il ne te sert à rien .

    Pour ARC je savais déjà tout ça... il n'y a jamais que des avantages... à suivre. Sinon qu'entends tu par métiers de la propriété intellectuelle? Des tuyaux?

    Tu devrais peut être te reconvertir dans l'assistance aux thèsards mal chanceux et autres cas déséspérés, tu sembles être très doué pour ça . Sérieusement c'est à creuser!

  33. #238
    Cindycmo

    Re : Ré-orientation professionnelle des chercheurs

    Je parlais de la chimie au sujet des 10 Publis, moi je sais pas je fais que dire ce que j'entend.
    Sinon vous dressez un portrait bien noir de la thèse, c'est completement contradictoire avec ce que m'en disent mes profs, ils decrivent comme un truc génial et épanouissant et qu'il faut pas hesiter à le faire si on en a la possibilité (bourse ministère par ex), mais ils disent qu'ils faut aussi longtemps reflechir et se renseigner avant de choisir un sujet et un prof, au risque de se planter et qu'également il faut aller au maximum à l'etranger (eventuellement la thèse même), en général les echecs viennent de mauvais choix surtout, pas vraiment du fait que la thèse soit un diplome maudit. Il est également possible que certains échouent, simplement parcqu'ils sont pas fait pour la recherche.
    Mais, bon élève avec disposition pour la recherche + bon choix de labo et sujet = bonne reussite en général, évidemment chance réduite d'être pris en france , mais ca tout le monde le sait.
    Dernière modification par Cindycmo ; 23/02/2006 à 18h27.

  34. #239
    RMIste

    Re : Ré-orientation professionnelle des chercheurs

    Citation Envoyé par Ouvaisje?
    Hé bien féllicitations RMIste! j'imagine (je ne peux que faire ça pour le moment ) qu'avoir un papier à son nom ça fait toujours plaisir même si il ne te sert à rien
    Bah... Un FEBS c'est mieux que rien, ca me fait une ligne de plus à mon CV
    Dans les bonnes nouvelles je viens d'être qualifié à nouveau en CNU 64 et aussi 65! Je l'avais déjà fait mais cela dure 4 ans et je l'ai refait en décembre.

    Citation Envoyé par Ouvaisje?
    Pour ARC je savais déjà tout ça... il n'y a jamais que des avantages... à suivre. Sinon qu'entends tu par métiers de la propriété intellectuelle? Des tuyaux?
    ARC c'est pas si mal que ça, faut juste être au courant des contraintes. Et puis il y a qq postes stables dans les CHU mais pas bien payés et rarissimes. Sinon, les possibilités d'évolution sont importantes surtout pour les docteurs avec bon niveau d'anglais!

    La propriété intellectuelle consiste à rédiger un brevet à partir d'une idée, d'une innovation qu'aurait un labo privé / public de manière à en protéger toutes les possibilités commerciales futures! Il faut faire une année à la fac de droit de strasbourg au CEIPI, c'est l'école la plus reconnue. Je voulais la faire en 2000 et à l'époque c'était dans les 15,000 FF. la sélection est rude et doit l'être davantage aujourd'hui.

    Citation Envoyé par Ouvaisje?
    Tu devrais peut être te reconvertir dans l'assistance aux thèsards mal chanceux et autres cas déséspérés, tu sembles être très doué pour ça . Sérieusement c'est à creuser!
    tu plaisantes mais je suis devenu un pro des reconversions, des financements, des concours, etc... j'étais à une réunion de préparation aux concours de la fonction territoriale il y a qq semaines et j'en savais plus que la nana en charge de la réunion! Du coup j'ai conseillé plein de monde! Je trouve même des stages pour des potes!
    Alors un cabinet conseil, pourquoi pas. Bon j'ai pas tellement la fibre d'entrepreneur!

    RMIste

  35. #240
    Marc7484

    Re : Ré-orientation professionnelle des chercheurs

    EN réponse à ouvaisje:

    Comme Rmiste avec qui j'ai pu disserter sur le sujet, je te conseille de te reconvertir professionnellement au plus vite... Il faut garder confiance, ton cas n'est malheureusement pas isolé.

    Le tout est de réagir le plus vite possible ....

    Element primordial : garder le moral (conseil simpliste mais à mon avis très utile)

    Marc
    Dernière modification par Marc7484 ; 27/02/2006 à 10h04.

Page 8 sur 42 PremièrePremière 8 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. choix des Licence professionnelle
    Par ROMAINJ dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 2
    Dernier message: 09/07/2007, 21h27
  2. Orientation professionnelle
    Par lolokiapp dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 0
    Dernier message: 18/06/2006, 16h53
  3. Pour les chercheurs et étudiants/chercheurs
    Par Jiav dans le forum Actualités
    Réponses: 0
    Dernier message: 14/12/2005, 03h20