Page 9 sur 42 PremièrePremière 9 DernièreDernière
Affichage des résultats 241 à 270 sur 1253

Ré-orientation professionnelle des chercheurs



  1. #241
    Marc7484

    Re : Ré-orientation professionnelle des chercheurs


    ------

    tu plaisantes mais je suis devenu un pro des reconversions, des financements, des concours, etc... j'étais à une réunion de préparation aux concours de la fonction territoriale il y a qq semaines et j'en savais plus que la nana en charge de la réunion! Du coup j'ai conseillé plein de monde! Je trouve même des stages pour des potes!
    Alors un cabinet conseil, pourquoi pas. Bon j'ai pas tellement la fibre d'entrepreneur!

    RMIste[/QUOTE]


    C'est une bonne idée, j'ai l'impression de mon côté aussi d'en savoir plus que l'apec, l'anpe .. à force de recherches longues et épuisantes .

    -----

  2. Publicité
  3. #242
    RMIste

    Re : Ré-orientation professionnelle des chercheurs

    Citation Envoyé par Marc7484
    C'est une bonne idée, j'ai l'impression de mon côté aussi d'en savoir plus que l'apec, l'anpe .. à force de recherches longues et épuisantes .
    On va monter une boîte "Consulting and coaching for PhD"

    Sérieusement je le niveau des gens qui sont suposés te conseiller est nul ! A leur décharge nous ne sommes pas le profil des clients qu'ils rencontrent tous les jours et sont plutôt embarassé pour nous orienter!

    RMIste

  4. #243
    laura400

    Re : Ré-orientation professionnelle des chercheurs

    Coucou bonjour à tous!!

    J'ai découvert cette discussion et n'ai pas pu m'empêcher de TOUT lire, depuis le 1er post de RMIste: en même temps je me suis régalée et suis tombée de très très haut: c'est tout une autre idée que je me faisait de la vie en général des diplômés de la recherche.

    Mais où sommes-nous? A quelle époque? Les auteurs de pratiques scandaleuses, je leur souhaite de ne pas reposer en paix dans leur tombe!

    Petite question (peut-être pour messieurs les futurs associés de la boite "Consulting and coaching for PhD" ):
    Est-ce qu'on observe le même manque de débouchés dans le domaine des mathématiques? (Je parle de la recherche publique). Comment avoir une idée du nombre de docteurs en attente d'un poste de MDC...?

    Vous connaissez un site qui me permettrait de prendre la température de la recherche à l'étranger?

    Bon courage, et que chacun trouve sa voie!!

  5. #244
    anonymus

    Re : Ré-orientation professionnelle des chercheurs

    Sans trop connaître, je dirai que les maths c'est encore pire
    En Amérique, il faut d'abord avoir le sucre, ensuite on a le pouvoir et ensuite on a la femme.

  6. #245
    zarkis

    Re : Ré-orientation professionnelle des chercheurs

    Citation Envoyé par anonymus
    Sans trop connaître, je dirai que les maths c'est encore pire
    pire je n'en suis pas persuadé surtout en math appliqué, mais la situation est identique c'est certain.

  7. #246
    Cindycmo

    Re : Ré-orientation professionnelle des chercheurs

    ouais mais bon chaque année yen a qui y arrivent donc c'est pas infaisable.

  8. Publicité
  9. #247
    RMIste

    Re : Ré-orientation professionnelle des chercheurs

    Citation Envoyé par laura400
    Petite question (peut-être pour messieurs les futurs associés de la boite "Consulting and coaching for PhD" ):
    Est-ce qu'on observe le même manque de débouchés dans le domaine des mathématiques? (Je parle de la recherche publique). Comment avoir une idée du nombre de docteurs en attente d'un poste de MDC...?

    Vous connaissez un site qui me permettrait de prendre la température de la recherche à l'étranger?
    Laura 400

    Je ne sais pas vraiment pour les maths mais je me doute que la politique de non renouvellement des CR/MCF qui partent à la retraite doit aussi s'appliquer aux maths. La France a longtemps vécue avec l'idée (vraie il y a 20 ans) qu'elle était leader mondiale dans la recherche dans cette dicipline (faut dire que la recherche en math coute rien du tout en moyen comparée à la biotechno) mais cela doit faire 10 que le classement de la recherche de la France en math s'effondre!

    Pour le nombre de pauvres gars et filles PhD en situation précaire c'est mystère! Sans se vouloir être un panel représentatif, ce que je vois autour de moi est catastrophique! Mes seuls amis qui s'en sortent sont les expatriés!

    Pour la température à l'étranger, je ne sais pas... regarde par exemple sur ABG les offres de postdoc en math à l'étranger!

    Je t'envoie la facture pour la consultation "Consulting and coaching for PhD" (C&C4PhD ca sonne mieux ) par email

    Courrage camarades
    RMIste

  10. #248
    choubi

    Re : Ré-orientation professionnelle des chercheurs

    Salut!
    avant de monter votre boite de consulting vous devriez écrire un guide!!

    pour info il existe des postes de conseillers doctoraux dans certaines écoles doctorales

  11. #249
    Rincevent

    Re : Ré-orientation professionnelle des chercheurs

    bonjour,

    de la lecture pour ceux qui s'ennuieraient et/ou que ça intéresserait :

    Chercheurs dans le privé : la place des docteurs - publié par le Centre d'études de l'emploi.

    autre info :

    "Salariés et Doctorants" : Forum CIFRE, mardi 21 mars de 9h à 17h30 au CNIT
    Paris-La Défense. Entrée gratuite.
    Ceux qui manquent de courage ont toujours une philosophie pour le justifier. A.C.

  12. #250
    Cécile

    Re : Ré-orientation professionnelle des chercheurs

    Citation Envoyé par Cindycmo
    ouais mais bon chaque année yen a qui y arrivent donc c'est pas infaisable.
    Forcément, puisqu'il y a des postes. Mais quand tu vois la compétence de certains qui ne sont pas pris, c'est rude.
    En plus, ce genre de raisonnement est stupide. Chaque année, des gens arrivent à marcher jusqu'au pôle Nord, donc c'est pas infaisable. T'es prête à le faire ?

  13. #251
    Cindycmo

    Re : Ré-orientation professionnelle des chercheurs

    Citation Envoyé par Cécile
    Forcément, puisqu'il y a des postes. Mais quand tu vois la compétence de certains qui ne sont pas pris, c'est rude.
    En plus, ce genre de raisonnement est stupide. Chaque année, des gens arrivent à marcher jusqu'au pôle Nord, donc c'est pas infaisable. T'es prête à le faire ?
    Ben si le but de ma vie est d'aller au pôle nord , alors oui! Sinon autant ne jamais rien faire.
    Je vois pas pourquoi ce que je dis est stupide,si des gens y arrive c'est que c'est dur mais pas forcement impossible.
    De toute façon des profs m'en avaient parlés et ils ont dit que même si ca rate en france, ya toujours d'autres pays et c'est vrai que le cercle de connaissance et sa propre reputation joue pas mal mais c'est vrai partout ça.

  14. #252
    La Rouille

    Re : Ré-orientation professionnelle des chercheurs

    Perso, je pense que si on a vraiment l'envie de faire de la recherche faut pas se voiler la face:le chemin est semé d'embuches c'est clair.
    Mais bon faut justement faire avec et faire du mieux possible pour s'ouvrir le plus de portes (faire des stages,envisager l'étranger, entrer en contact avec des chercheurs/étudiants ailleurs,...)
    C'est sur qu'il faut etre motivé de nos jours mais c'est un peu comme tout.
    Par contre, ya un bon coté:au moins apres un doctorat et au minimun un post-doc,meme si on trouve pas de boulot dans la recherche on a l'avantage de plus etre concerné par le CPE

  15. Publicité
  16. #253
    Bloud

    Re : Ré-orientation professionnelle des chercheurs

    Citation Envoyé par La Rouille
    Par contre, ya un bon coté:au moins apres un doctorat et au minimun un post-doc,meme si on trouve pas de boulot dans la recherche on a l'avantage de plus etre concerné par le CPE
    .

    C'est vrai que si on voit les choses comme ça...
    I was born intelligent...education ruined me!

  17. #254
    RMIste

    Re : Ré-orientation professionnelle des chercheurs

    Citation Envoyé par La Rouille
    Par contre, ya un bon coté:au moins apres un doctorat et au minimun un post-doc,meme si on trouve pas de boulot dans la recherche on a l'avantage de plus etre concerné par le CPE
    C'est peut-être ça la solution, le Contrat Nouvelle Embauche dans la fonction publique: les MCFet le CR en contrat pendant 2 ans et après on change pour un CDI s'ils font l'affaire au lieu de les juger sur 10 min d'entretien et se les coltiner toute une vie même s'ils sont nuls

    RMIste

  18. #255
    Cindycmo

    Re : Ré-orientation professionnelle des chercheurs

    Moi mes profs m'ont dit que le problème c'est que beaucoup de thésard ne commencent à penser à leur orientation que à la fin ou après leur thèse et en général c'est trop tard à ce moment la.
    Il faut commencer à se bouger dès la deuxième année,et voir au delà de son labo et son bureau (enteprise,etranger,autres fonctions...envoyer des lettres et tenter de postuler)
    C'est sur que si on bouge pas de son labo pendant 3 ans, et qu'à la fin des 3 ans on a que le concours de MC comme orientation possible alors les chances sont très limités. Resultat la plupart ne le reussisse pas (comprehensible) et c'est après l'avoir raté qu'ils pensent aux autres possibilités mais c'est souvent dejà trop tard.

    Je fais que dire ce que mes profs me disent.
    Dernière modification par Cindycmo ; 13/03/2006 à 16h58.

  19. #256
    Marc7484

    Re : Ré-orientation professionnelle des chercheurs

    Il faut commencer à se bouger dès la deuxième année,et voir au delà de son labo et son bureau (enteprise,etranger,autres fonctions...envoyer des lettres et tenter de postuler)
    C'est sur que si on bouge pas de son labo pendant 3 ans, et qu'à la fin des 3 ans on a que le concours de MC comme orientation possible alors les chances sont très limités.
    Il faut bien évidemment se bouger dès la deuxième année, mais malgré cela ça ne passe forcement pas car le docteur est souvent vu comme un vilain petit canard dans le privé (pour des postes hors R&D). Les mentalités évoluent très lentement à ce sujet... Malheureusement.
    J'ai encore eu cette confirmation lors d'un dernier entretien pour mon bilan de compétences approfondi (effectué après 8 mois de chômage, après m'être battu 4 mois pour l'obtenir auprès de l'anpe (archi-nuls) et de l'apec (nuls)!!).
    Le consultant n'était pas du tout étonné que je me fasse jeter de la sphère privée même avec un bon CV car 1/ j'avais un doctorat (=professeur tournesol), 2/ j'avais travaillé dans le public (= fainéant, avec des méthodes de travail en décalage total avec celles du privé). Voilà à quoi se réduit la réflexion dans notre cher pays. Et les multiples entretiens que j'ai passés le confirment.

    Mais bon il faut persévéré car les mentalités vont bien finir par changer. Bientôt peut être les gens comprendront que des gens diplômés sont mobiles professionnellement et peuvent effectuer d'autres métiers ce qui est un plus 1/ pour l'état qui n'aura pas à indemniser des chômeurs bien diplômés et 2/ pour les employeurs qui ont tout à gagner d'avoir une diversité culturelle et professionnelle au sein de leurs boite.

    ça parait si simple...
    Surtout ne pas se décourager (règle essentielle) car vous pouvez me croire il n'y a pas que dans la recherche que l'emploi vacille.

    Marc, futur associé de Rmiste.
    "Consulting and coaching for PhD" .

  20. #257
    greenbelt

    Re : Ré-orientation professionnelle des chercheurs

    Je ne peux qu'adherer a tout ce que tu dis, Marc7484. J'avais aussi demander un bilan de competences a l'ANPE et l'APEC, mais je n'ai pas eu le courage de continuer a me battre, tellement mes interlocuteurs etaient "debiles" et surtout mal formes (j'ai eu droit: "on ne peut rien faire pour vous, il faudrait que vous repartiez aux US").
    Je pensais qu'il y aurait un changement de mentalite de la sphere du prive vis a vis des docteurs, mais j'en doute de plus en plus. Le systeme est bien rode : globalement, les directions "non-docteurs" embauchent des "non-docteurs" qui deviendront des directeurs qui embaucheront des "non-docteurs" qui ... etc ...

  21. #258
    RMIste

    Re : Ré-orientation professionnelle des chercheurs

    C'est curieux car j'ai du avoir les mêmes conseillers que vous! Moi c'est une PME de 2/3 personnes "#####" (rien que le nom pompeux m’amuse) payé par le conseil général pour dresser mon profil ! Alors je ne vous raconte pas le niveau et la subtilité de l’analyse !!! A mourir de rire ! J’imagine que devant le nombre croissant de chômeur/RMIste, ce genre de PME doit fleurir un peu partout pour exploiter le filon !

    Première séance pour retranscrire mot à mot mon CV sur un imprimé !
    Deuxième séance, analyse et conseil (un seul conseil !) pour mon CV : vous devriez inscrire en titre de CV le code ROME du métier pour lequel vous postulez, cela permet à l’éventuel employeur de mieux définir vos attentes !!!
    Troisième séance, passage par un logiciel sur PC où selon ce que tu sélectionnes cela te sort des métiers dans lesquels tu pourrais t’épanouir ! Tout d’abord la « conseillère » (une radasse incompétente qui n’a aucune notion du monde du travail et du monde scolaire/universitaire post-BEPC) qui me demande si je serais utiliser le PC (une antiquité qui a mis montre en main prés de 5 min pour s’allumer) et si j’ai déjà imprimé un document (véridique !!!). Gentiment je m’installe sur l’ordi et commence à jouer avec le logiciel. C’est amusant car selon ce que je coche je suis attiré par les métiers du cirque, ou les métiers du bâtiment, ou sage femme (LOL) ou que sais-je encore… Une vraie découverte !

    J’ai aussi eu droit à un test de personnalité (des QCM) niveau cinquième d’adaptation et il en ressort que je suis fais pour les métiers de plein air et/ou sportif ! Après 5 séances elle a sans rire conclu que je devrais faire un BEP environnement marin dans une école inconnue de l’étang de Mèze prés de Montpellier qui mettrait en avant mes connaissances en biologie et mon goût supposé du plein air. No comment !!!! Je ne sais pas combien ces conneries sont facturées au conseil général mais je suis abasourdi par l’amateurisme de tout ceci.

    RMIste

    le nom a été effacé. Merci d'éviter la diffamation. Yoyo
    Dernière modification par Yoyo ; 15/03/2006 à 19h22.

  22. Publicité
  23. #259
    zarkis

    Re : Ré-orientation professionnelle des chercheurs

    Citation Envoyé par RMIste
    C'est curieux car j'ai du avoir les mêmes conseillers que vous! Moi c'est une PME de 2/3 personnes "####" (rien que le nom pompeux m’amuse) payé par le conseil général pour dresser mon profil ! Alors je ne vous raconte pas le niveau et la subtilité de l’analyse !!! A mourir de rire ! J’imagine que devant le nombre croissant de chômeur/RMIste, ce genre de PME doit fleurir un peu partout pour exploiter le filon !

    Première séance pour retranscrire mot à mot mon CV sur un imprimé !
    Deuxième séance, analyse et conseil (un seul conseil !) pour mon CV : vous devriez inscrire en titre de CV le code ROME du métier pour lequel vous postulez, cela permet à l’éventuel employeur de mieux définir vos attentes !!!
    Troisième séance, passage par un logiciel sur PC où selon ce que tu sélectionnes cela te sort des métiers dans lesquels tu pourrais t’épanouir ! Tout d’abord la « conseillère » (une radasse incompétente qui n’a aucune notion du monde du travail et du monde scolaire/universitaire post-BEPC) qui me demande si je serais utiliser le PC (une antiquité qui a mis montre en main prés de 5 min pour s’allumer) et si j’ai déjà imprimé un document (véridique !!!). Gentiment je m’installe sur l’ordi et commence à jouer avec le logiciel. C’est amusant car selon ce que je coche je suis attiré par les métiers du cirque, ou les métiers du bâtiment, ou sage femme (LOL) ou que sais-je encore… Une vraie découverte !

    J’ai aussi eu droit à un test de personnalité (des QCM) niveau cinquième d’adaptation et il en ressort que je suis fais pour les métiers de plein air et/ou sportif ! Après 5 séances elle a sans rire conclu que je devrais faire un BEP environnement marin dans une école inconnue de l’étang de Mèze prés de Montpellier qui mettrait en avant mes connaissances en biologie et mon goût supposé du plein air. No comment !!!! Je ne sais pas combien ces conneries sont facturées au conseil général mais je suis abasourdi par l’amateurisme de tout ceci.

    RMIste
    C'est du gros niveau la !!
    Dernière modification par Yoyo ; 15/03/2006 à 19h24.

  24. #260
    laura400

    Re : Ré-orientation professionnelle des chercheurs

    Bonjour à tous,

    RMIste, je suis écoeurée de n'observer aucune réaction efficace de nos dirigeants face à l'inoccupation de personnes dotées d'un potentiel incontestablement prometteur...quel dommage, quel gâchi...Et cet amateurisme dont tu parlais et qu'on peut retrouver dans bien d'autres endroits...que de gâchis que de gâchis!!!!!!!!!

    Dis-moi je voudrais te poser une question: je sais que tu ne veux ni ne peux faire de nouveau de la recherche...mais admettons (imaginons) qu'au jour d'aujourd'hui tu es encore amoureux de la biologie et que tu ne peux absolument pas t'imaginer ailleurs que dans la recherche; pour trouver enfin un emploi stable, ton choix serait-il alors de retourner aux USA (ou dans autre pays) ?

    Je te souhaite tout le courage du monde

  25. #261
    RMIste

    Re : Ré-orientation professionnelle des chercheurs

    Citation Envoyé par laura400
    Bonjour à tous,

    RMIste, je suis écoeurée de n'observer aucune réaction efficace de nos dirigeants face à l'inoccupation de personnes dotées d'un potentiel incontestablement prometteur...quel dommage, quel gâchi...Et cet amateurisme dont tu parlais et qu'on peut retrouver dans bien d'autres endroits...que de gâchis que de gâchis!!!!!!!!!

    Dis-moi je voudrais te poser une question: je sais que tu ne veux ni ne peux faire de nouveau de la recherche...mais admettons (imaginons) qu'au jour d'aujourd'hui tu es encore amoureux de la biologie et que tu ne peux absolument pas t'imaginer ailleurs que dans la recherche; pour trouver enfin un emploi stable, ton choix serait-il alors de retourner aux USA (ou dans autre pays) ?
    Excuse-moi Yoyo d'avoir cité le nom de la PME, mais il était très amusant tu en conviens, surtout en décalage total avec le 'service' fourni

    Laura400, pour avoir bossé en postdoc aux USA et en Australie (briévement au Japon aussi) j'ai gardé un souvenir excellent de l'Australie! Donc pour un emploi stable cela serait ce pays sans hésitation. Mais les USA c'était pas mal non plus et le salaire très intéressant (pour mon premier vrai emploi: 18,000 FF/mois exonéré d'impôt). Le Japon c'est génial également, mais la vie d'un occidental y est particulière mais si tu pars en couple je pense que cela peut être super!

    Il y a la campagne de recrutement des MCF qui débute depuis qq jours. Je vais faire une ultime tentative avant de tirer ma révérence sans beaucoup d'espoir. J'ai renouvellé en décembre ma qualification dans les sections 64 et 65. Je vais donc postuler pour quelques postes où il me semble que mon profil pourrait coller. Mais c'est lourd comme procédure car tu n'as jamais le détail de ce qui est demandé. Tous ne te disent pas ouvertement si le poste a déjà un candidat local. Et quand ça n'est pas le cas, tu as 500 pauvres gars (/filles) comme moi prêts à s'entre-tuer pour le poste

    Mon pire problème est que j'ai un vrai malaise qui s'est développé depuis qq mois à l'idée d'enseigner en fac de sciences. J'adore ça l'amphi et préparer les cours mais cela me semble malhonnête de maintenir des jeunes dans une sorte de grande garderie qui ne va les mener nul part.

    Pour être honnête, ma priorité en ce moment est le concour infirmier: il est dans moins de 2 semaines et je suis en pleine révision des tests psychotechniques! J'ai dû réapprendre à faire une division à la main quand le diviseur est décimal

    RMIste

  26. #262
    laura400

    Re : Ré-orientation professionnelle des chercheurs

    Citation Envoyé par RMIste
    Il y a la campagne de recrutement des MCF qui débute depuis qq jours. Je vais faire une ultime tentative avant de tirer ma révérence sans beaucoup d'espoir. J'ai renouvellé en décembre ma qualification dans les sections 64 et 65. Je vais donc postuler pour quelques postes où il me semble que mon profil pourrait coller. Mais c'est lourd comme procédure car tu n'as jamais le détail de ce qui est demandé. Tous ne te disent pas ouvertement si le poste a déjà un candidat local. Et quand ça n'est pas le cas, tu as 500 pauvres gars (/filles) comme moi prêts à s'entre-tuer pour le poste

    RMIste
    RMIste, c'est qu'en repartant en Australie tu serais sûr de trouver un poste c'est bien ça!? J'ai l'impression que tous ceux qui ne trouvent pas de travail en France sont sûrs d'en trouver à l'étranger (quand ça ne les dérange pas de partir bien entendu) est-ce que je me trompe?

    D'ailleurs, quel genre de poste occupais-tu à l'étranger? MCF ?
    La "campagne" dont tu parles-là, c'est en France ou à l'étranger?
    Je remarque aussi que tu n'as pas complètement enterré l'idée de refaire de la bio...

  27. #263
    RMIste

    Re : Ré-orientation professionnelle des chercheurs

    Citation Envoyé par laura400
    RMIste, c'est qu'en repartant en Australie tu serais sûr de trouver un poste c'est bien ça!? J'ai l'impression que tous ceux qui ne trouvent pas de travail en France sont sûrs d'en trouver à l'étranger (quand ça ne les dérange pas de partir bien entendu) est-ce que je me trompe?

    D'ailleurs, quel genre de poste occupais-tu à l'étranger? MCF ?
    La "campagne" dont tu parles-là, c'est en France ou à l'étranger?
    Je remarque aussi que tu n'as pas complètement enterré l'idée de refaire de la bio...
    On n'est jamais sûr de rien mais il est relativement facile de trouver un emploi dans un labo américain, australien, anglais par exemple. C'est plus compliqué avec un financement en nom propre (EMBO, NIH, NH&MRC...) Moi j'ai toujours privilégié les labos qui te financent directement.
    J'ai toujours de bons contacts avec mon ancien labo d'ailleurs mais pour des raisons familliales je préfère pour le moment rester en France.

    Je travaillais comme chercheur (research fellow selon leur nomenclature) mais il y a des postes de lecturer (MCF) à pourvoir.

    La campagne de recrutement est celle des universités en France (voir le site education.gouv). C'est la campagne habituelle du printemps après publication au JO des postes.

    Je n'ai pas complétement enterré l'idée mais sincérement je n'y crois pas trop. On ne sait jamais Et puis cela représente 11/12 ans de ma vie quand même!

    RMIste

  28. #264
    laura400

    Re : Ré-orientation professionnelle des chercheurs

    pour le moment
    ce qui n'exclue pas que tu puisses repartir dans le futur

    mais il y a des postes de lecturer (MCF) à pourvoir.
    je me demande comment ça se passe...je veux dire...un français en face d'étudiant américain qui ne maitrisent que l'américain...je sais pas, y a pas de problème pour un français pour se faire comprendre d'étudiants anglais, RMIste?
    On croise les doigts pour Avril qui arrive

  29. Publicité
  30. #265
    RMIste

    Re : Ré-orientation professionnelle des chercheurs

    Citation Envoyé par laura400
    ce qui n'exclue pas que tu puisses repartir dans le futur
    Oui, j'y pense dans qq années. Peut être en tant qu'infirmier en Australie ou dans les DOM TOM, ils sont aussi en sous effectifs là bas. Et j'irai prendre ma retraite en amérique du sud dans 30 ans , c'est déjà prévu.

    Citation Envoyé par laura400
    je me demande comment ça se passe...je veux dire...un français en face d'étudiant américain qui ne maitrisent que l'américain...je sais pas, y a pas de problème pour un français pour se faire comprendre d'étudiants anglais, RMIste?
    On croise les doigts pour Avril qui arrive
    Oui il faut maîtriser la langue mais ils ont l'habitude d'entendre l'anglais parlé avec des accents différents (anglais, indien, australien, européen, etc...) donc ils sont très tolérants. Moi j'ai fait quelques cours en anglais (pas la première année thank god) et ça s'est très bien passé.

    Tu fais quoi Laura?

    Merci pour tes encouragement pour Avril... je retourne d'ailleurs bosser les tests psychotechniques car il me faut à tout prix arriver au stade entretien oral, après je pense que je pourrais me débrouiller (les PhD ont une grande habitude des jury, des questions destabilisantes, de parler en public, donc d'une certaine façon j'utiliserai mes compétences aquises à la fac).

    RMIste

  31. #266
    groizme

    Re : Ré-orientation professionnelle des chercheurs

    Salut je profite de ce post, alors je suis en master 1 de chimie, j'ai des resultats corrects donc s'offre à moi la possibilité d'aller en école d'ingénieur mais si je continue sur ma lancée je pense pouvoir avoir aussi une allocation de thèse. Mon but c'est de faire une thèse.
    Alors école d'ingé c'est perdre 1 an et devoir se taper une année de bachotage en + pour au final faire aussi une thèse et après avoir discuter avec des profs ils m'ont dit que ca vaut pas le coup si on peut avoir une bourse de thèse de suite car en travaillant très bien pendant sa thèse on a beaucoup de possibilité après.
    Mais à vous lire ca vaut pas le coup, donc vous conseillez quoi vous?

  32. #267
    WestCoast85

    Re : Ré-orientation professionnelle des chercheurs

    Comment peux-tu déjà avoir une bourse de thèse ?
    La curiosité ne favorise que les esprits préparés

  33. #268
    groizme

    Re : Ré-orientation professionnelle des chercheurs

    Citation Envoyé par WestCoast85
    Comment peux-tu déjà avoir une bourse de thèse ?
    Non je l'ai pas, je supposais que je l'aurais l'an prochain, possible si mes notes baissent pas mais c'est sur j'ai autant de chance de pas l'avoir.

  34. #269
    WestCoast85

    Re : Ré-orientation professionnelle des chercheurs

    Citation Envoyé par groizme
    Non je l'ai pas, je supposais que je l'aurais l'an prochain, possible si mes notes baissent pas mais c'est sur j'ai autant de chance de pas l'avoir.

    Oui, tu sais, c'est un peu la loterie en M2R pour le classement et l'attribution des bourses. Je trouve ce systeme débile et vraiment injuste. Sous prétexte que l'on réussi une série d'épreuves (partie théorique au premier semestre), on nous juge apte à avoir une bourse MRT alors que j'ai un ami qui n'a pas trop réussi ses examens et il ne pourra avoir cette bourse dans l'équipe ou il est actuellement pour l'année prochaine car l'école doctorale veut qu'il soit dans les 5 premiers...

    Sinon, pour revenir à ta question initiale sur la possibilité d'intégrer une école d'ingénieur, j'ai été dans le même cas que toi l'an dernier et j'ai hésité à intégrer une école comme Chimie Paris ou Montpellier

    J'ai préféré faire un M2R car je restais sur le même campus avec des profs que je connais bien et surtout, je souhaitais faire mon stage dans une équipe que je connaissais bien pour essayer de mettre toutes les chances de mon côté d'avoir une première expérience de chercheur concluante

    Après, dans les écoles d'ingénieurs dites prestigieuses, la concurrence est rude pour l'attribution des bourses mais il faut bien avouer que le titre "docteur-ingénieur" est bien vu sur un CV en ce moment...

    Voili voilou
    La curiosité ne favorise que les esprits préparés

  35. #270
    santantonio

    Re : Ré-orientation professionnelle des chercheurs

    N'écoute surtout pas tes profs sur ce coup là. Si tu peux rentrer dans une école d'ingénieur fais le. L'année de perdue sera largement compensée crois moi. Il n'est pas plus difficile de trouver un financement de thèse après la fac qu'après une école d'ingénieur. Et après la thèse si tu choisis de postuler aux concours de chercheurs ton dossier sera au moins autant apprécié que si tu reste à la fac. Par contre si tu es déçu par l'université et que tu choisis le privé tu auras un bon dossier alors que sans école d'ingénieur c'est le parcours du combattant.

    Donc je te conseille clairement d'aller en école d'ingé si tu le peux.

Page 9 sur 42 PremièrePremière 9 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. choix des Licence professionnelle
    Par ROMAINJ dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 2
    Dernier message: 09/07/2007, 21h27
  2. Orientation professionnelle
    Par lolokiapp dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 0
    Dernier message: 18/06/2006, 16h53
  3. Pour les chercheurs et étudiants/chercheurs
    Par Jiav dans le forum Actualités
    Réponses: 0
    Dernier message: 14/12/2005, 03h20