Page 10 sur 42 PremièrePremière 1011 12 13 14 15 16 17 18 19 20 DernièreDernière
Affichage des résultats 271 à 300 sur 1253

Ré-orientation professionnelle des chercheurs



  1. #271
    groizme

    Re : Ré-orientation professionnelle des chercheurs


    ------

    Citation Envoyé par WestCoast85
    Sinon, pour revenir à ta question initiale sur la possibilité d'intégrer une école d'ingénieur, j'ai été dans le même cas que toi l'an dernier et j'ai hésité à intégrer une école comme Chimie Paris ou Montpellier

    J'ai préféré faire un M2R car je restais sur le même campus avec des profs que je connais bien et surtout, je souhaitais faire mon stage dans une équipe que je connaissais bien pour essayer de mettre toutes les chances de mon côté d'avoir une première expérience de chercheur concluante
    J'ai un peu le même point de vu, de plus si on fait une école d'ingé et que le but et de faire une thèse c'est au final refaire 1 an puis un M2R et la même thèse, moi je me demande quel est l'interet vu qu'on est surtout jugé par la thèse et le post doc? (jen sais rien c'est une interrogation).
    Pour ce qui est du monde industriel, à la base si on fait un M2R c'est pas pour travailler la dedans, mais au pire si on a pas le choix, quelqu'un qui sait mettre son travail de thèse en avant et montrer l'interet du point de vu industrie et qui passe bien au entretien n'a t'il aucune chance? moi j'en reviens pas quand j'entend les echos, j'aurais plutot cru que les gens étaient pris pour leur valeur personel pas pour des noms de diplomes.

    Citation Envoyé par santantonio
    N'écoute surtout pas tes profs sur ce coup là. Si tu peux rentrer dans une école d'ingénieur fais le. L'année de perdue sera largement compensée crois moi. Il n'est pas plus difficile de trouver un financement de thèse après la fac qu'après une école d'ingénieur. Et après la thèse si tu choisis de postuler aux concours de chercheurs ton dossier sera au moins autant apprécié que si tu reste à la fac. Par contre si tu es déçu par l'université et que tu choisis le privé tu auras un bon dossier alors que sans école d'ingénieur c'est le parcours du combattant.

    Donc je te conseille clairement d'aller en école d'ingé si tu le peux.
    Moi ce que les profs m'ont dit que si on reussi bien à la fac, ca ne vaut pas le coup de se reorienter en école d'ingé sauf si c'est une vraiment prestigieuse car les autres écoles xyz n'apporteront rien de + à part le mot ingénieur sur le cv

    -----

  2. Publicité
  3. #272
    laura400

    Re : Ré-orientation professionnelle des chercheurs

    Coucou bonjour à tous!
    Salut RMIste,
    Citation Envoyé par RMIste
    Tu fais quoi Laura?

    RMIste
    Ben moi RMIste je suis un peu perdue en ce moment: j'ai en même temps envie de faire plein de choses, et je ne trouve aucune voie avec une issue .

    J'ai atterri ici car j'aime bien les maths (Bac S) et je cherchais à en savoir un peu plus sur les débouchés
    Et qu'est-ce que je découvre? Que c'est pas la peine de se donner du mal pendant des années pour atteindre un niveau qui ne te permettra que de retourner à la case départ: j'ai donc cru comprendre que par les temps qui courent, il valait mieux choisir dès le départ une formation professionnalisante.

    D'ailleurs j'ai une question pour toi: si tu avais su dès le départ qu'il n'y aurait pas de poste en France avec un dotorat, aurais-tu choisis directement de faire infirmier?

    Peut être en tant qu'infirmier en Australie ou dans les DOM TOM
    c'est mieux d'y etre MCF (ou autre métier dans la recherche) que infirmier, non! mais bon, on peut pas non plus avoir et le beurre et l'argent du beurre!...

    j'irai prendre ma retraite en amérique du sud dans 30 ans
    oh alors ça c'est top! C'est ce que j'ai prévu de faire aussi, mais au Maroc . Les retraités racontent qu'ils vivent comme des pachas là haut, vu que la vie coûte 100 fois moins cher!!! Je jure sur tous les livres sacrés que j'y serais pour la retraite

  4. #273
    Magalaye

    Re : Ré-orientation professionnelle des chercheurs

    Salut laura bie que le message n'est pas adressé à moi, ya des trucs qui me retourne dans ce que tu dis.

    Citation Envoyé par laura400
    Coucou bonjour à tous!
    Salut RMIste,


    Ben moi RMIste je suis un peu perdue en ce moment: j'ai en même temps envie de faire plein de choses, et je ne trouve aucune voie avec une issue .
    :
    Laisse moi deviner : tu cherches le metier interessant,bien payé, dont les études sont passionantes et qui te donne 100 % de chance d'avoir un travail? tu pourras chercher longtemps ca n'existe pas

    Citation Envoyé par laura400
    J'ai atterri ici car j'aime bien les maths (Bac S) et je cherchais à en savoir un peu plus sur les débouchés
    Et qu'est-ce que je découvre? Que c'est pas la peine de se donner du mal pendant des années pour atteindre un niveau qui ne te permettra que de retourner à la case départ: j'ai donc cru comprendre que par les temps qui courent, il valait mieux choisir dès le départ une formation professionnalisante.:
    Il faut pas voir les choses comme ça, d'une si tu n'aimes qu'a moitié ce que tu fais alors oui peu être que le jeu n'en vaut pas la chandelle et qu'il faut chercher la solution de securité plutôt que de galerer pour quelque chose qui au fond n'est pas le but de notre vie
    ou bien tu adores ce que tu fais et là même si il ya qu'une chance d'y arriver alors autant la tenter car on n'a qu'une vie.
    Donc à toi de voir à quel point tu es près à t'investir pour ton domaine et si au fond de toi ca t'apportera du bien être.


    Citation Envoyé par laura400
    c'est mieux d'y etre MCF (ou autre métier dans la recherche) que infirmier, non! mais bon, on peut pas non plus avoir et le beurre et l'argent du beurre!...
    Ca c'est ton point de vu, je vois pas en quoi le metier de MCF est mieux que infirmier, j'espère bien qu'il ya des infirmiers qui trouvent que leur metier est le meilleur du monde sinon que feront les malades.

    Citation Envoyé par laura400
    oh alors ça c'est top! C'est ce que j'ai prévu de faire aussi, mais au Maroc . Les retraités racontent qu'ils vivent comme des pachas là haut, vu que la vie coûte 100 fois moins cher!!! Je jure sur tous les livres sacrés que j'y serais pour la retraite
    Ouais jouer au riche dans un pays où les gens meurent de faim, je trouve pas que c'est le top, c'est un peu profiter de leur misère.

  5. #274
    RMIste

    Re : Ré-orientation professionnelle des chercheurs

    Citation Envoyé par laura400
    J'ai atterri ici car j'aime bien les maths (Bac S) et je cherchais à en savoir un peu plus sur les débouchés
    Et qu'est-ce que je découvre? Que c'est pas la peine de se donner du mal pendant des années pour atteindre un niveau qui ne te permettra que de retourner à la case départ: j'ai donc cru comprendre que par les temps qui courent, il valait mieux choisir dès le départ une formation professionnalisante.
    Comme le dit Magalaye, on ne peut pas tout avoir, il faut choisir une voie qui semble rassembler plusieurs critères que tu trouves essentiels

    Citation Envoyé par laura400
    D'ailleurs j'ai une question pour toi: si tu avais su dès le départ qu'il n'y aurait pas de poste en France avec un dotorat, aurais-tu choisis directement de faire infirmier?
    Si je devais retourner au jour où j'ai eu mon Bac sans aucuns doute je ne m'inscrirais pas à la fac de sciences (Dieu m'en garde). Je crois que je tenterai médecine (rien ne dit que j'y réussirai la sélection de PCEM) ou j'irai directement à l'IFSI pour faire infirmier. J'aurais été dans le monde du travail en 1991 sans quasiment aucun risque d'avoir jamais connu le chomage! Je serais l'heureux propriétaire d'une maison (à l'époque l'immobilier était encore abordable), marié à une belle infirmière et peut être que je me plaindrais de ma vie, de n'avoir pas visité le monde, de ne pas parler une autre langue, de faire un boulot subalterne, des médecins incompétants.

    C'est sûr que ma vie serait tout autre. Dun autre côté j'essai de me dire que j'ai fait des choses que je n'aurais pas pu faire autrement: le tour du monde, des congrès internationaux, écrire des publication, enseigner à la fac... Mais je ne le referai pas!!! J'en soufre trop aujourd'hui!

    Citation Envoyé par laura400
    c'est mieux d'y etre MCF (ou autre métier dans la recherche) que infirmier, non! mais bon, on peut pas non plus avoir et le beurre et l'argent du beurre!...
    Socialement c'est mieux de dire qu'on fait MCF ou chercheur. Mais très honnêtement, plus j'y pense plus je me dis qu'infirmier est une profession noble qui n'a rien à envier à celle de chercheur! Je connais trop les coulisses de la recherche pour avoir encore du respect pour elle! Je pense que je serais un bon infirmier! Je me dis qu'il m'a fallu 15 ans pour trouver ma voie. J'étais très éllististe à 20 ans. Je me rappelle qu'un pote à moi s'était inscrit directement à l'IFSI après le bac. J'avais rigolé car c'était un boulot de larbin pour moi, mal payé et tout et tout! J'étais qu'un petit con...

    Citation Envoyé par laura400
    oh alors ça c'est top! C'est ce que j'ai prévu de faire aussi, mais au Maroc . Les retraités racontent qu'ils vivent comme des pachas là haut, vu que la vie coûte 100 fois moins cher!!! Je jure sur tous les livres sacrés que j'y serais pour la retraite
    Oui, il y a une exode des seniors au Maroc car la vie est moins chère, l'impot sur le revenu très interessant et à 2h de paris. Mais l'immobilier flambe!

    Moi ca sera le Brésil

    J'ai l'impression que la France est devenu un pays d'exode comme l'était l'italie ou l'espagne au siècle dernier, exile économique: les diplômé ou pas se barrent, les chercheurs évidment, les cuistots, boulangers, les retraités... Londres est la ville où il y a le plus de français dans le monde (hors france).

    RMIste

  6. #275
    Marc7484

    Re : Ré-orientation professionnelle des chercheurs

    J'étais très éllististe à 20 ans. Je me rappelle qu'un pote à moi s'était inscrit directement à l'IFSI après le bac. J'avais rigolé car c'était un boulot de larbin pour moi, mal payé et tout et tout! J'étais qu'un petit con...
    Faut pas te traiter de con . A 15-20 ans c'est un peu pareil pour tout le monde, on est formaté. On nous fait croire qu'avec de belles et longues études toutes les portes s'ouvriront. Donc il est vrai que les personnes qui essayent de faire ce qui leur plait même si c'est moins "coté" sont un peu exclues. Je me souviens encore d'un ami qui voulait faire routier (et qui a réussi) et qui était la risée de tous les profs et élèves. Bilan: il s'éclate dans son boulot. Le pire c'est que les mentalités évoluent peu à ce sujet, et on se retrouve aujourd'hui avec pléthore de BAC+5, 8 ... parmi lesquels à mon avis il y a des personnes (j'en fais partie) qui ont poussé les études sans vraiment avoir ça dans la peau, et qui aurait pu s'épanouir à un étage inférieur.


    J'ai l'impression que la France est devenu un pays d'exode comme l'était l'italie ou l'espagne au siècle dernier, exile économique: les diplômé ou pas se barrent, les chercheurs évidment, les cuistots, boulangers, les retraités... Londres est la ville où il y a le plus de français dans le monde (hors france).
    Tout à fait d'accord. C'est l'exode économique. Tant mieux pour nos voisins étrangers qui ne paient pas les formations et qui récupèrent les diplômés gratos. Tant pis pour la France qui préfère garder ses diplômés bien au chaud au chômage, sans faire réellement évoluer les choses (reconversion professionnelle, ...). Et si l'on pense à la dette qui progresse et progresse encore et encore (200% du PIB prévu en 2030) . . Actuellement j'ai l'impression que la chute de notre cher pays s'accélère, mais beaucoup de monde pense que ça s'arrangera bien d'une manière ou d'une autre sans rien faire (particularisme français type "fleur au fusil").

    faut quand même positiver, sinon on n'avance plus...

    Marc.

  7. #276
    Magalaye

    Re : Ré-orientation professionnelle des chercheurs

    Citation Envoyé par Marc7484
    parmi lesquels à mon avis il y a des personnes (j'en fais partie) qui ont poussé les études sans vraiment avoir ça dans la peau, et qui aurait pu s'épanouir à un étage inférieur.
    .
    Ya pas de sous metiers chacun fait ce qui lui plait et tout est utile, que feraient les labos de chercheurs si les femmes de menages venaient pas?
    Je pense que la vision en echellon c'est pas bon, ce qui compte c'est de faire sa vie et de se sentir bien,après si ya des cretins qui regardent de haut c'est que c'est eux qui ont un petit problème avec leur égo ou autres...
    Dernière modification par Magalaye ; 23/03/2006 à 15h40.

  8. Publicité
  9. #277
    RMIste

    Re : Ré-orientation professionnelle des chercheurs

    Citation Envoyé par Magalaye
    Ya pas de sous metiers chacun fait ce qui lui plait et tout est utile, que feraient les labos de chercheurs si les femmes de menages venaient pas?
    Je pense que la vision en echellon c'est pas bon, ce qui compte c'est de faire sa vie et de se sentir bien,après si ya des cretins qui regardent de haut c'est que c'est eux qui ont un petit problème avec leur égo ou autres...
    Parfois il faut du temps pour arriver à cet état d'esprit

    N'est-ce pas le plus dur dans la vie que de trouver son épanouissement sur le niveau professionnel, sentimental, sportif, familial? Je préfère la personne que je suis aujourd'hui qu'il y a 15 ans. Si dans 15 ans je suis encore meilleur qu'aujourd'hui, alors ca va être pas mal du tout

    RMIste

  10. #278
    laura400

    Re : Ré-orientation professionnelle des chercheurs

    Bonjour à tous,
    Citation Envoyé par Magalaye
    ya des trucs qui me retourne
    Mais il ne faut pas ma chérie!....Décontracte

    Laisse moi deviner : tu cherches le metier interessant,bien payé, dont les études sont passionantes et qui te donne 100 % de chance d'avoir un travail? tu pourras chercher longtemps ca n'existe pas
    Qu'est-ce qui, dans ce que j'ai pu écrire, te permet d'affirmer que je cherche "le métier bien payé"? Et d'après toi je cherche à réunir toutes ces conditions?! Eh bien ma chérie, permet-moi de te dire que tu es pas très douée en devinettes d'autant plus que tu as juste à lire pour te rendre compte que tu n'es pas tout à fait sur la bonne voie... je disais simplement à RMIste que les voies et les métiers qui m'intéressent, il y en a un bon nombre, mais que je souhaite éviter les voies sans issue.
    A 30 ans, il ne serait pas tout à fait raisonnable de débuter un parcours comme celui de RMIste (sa formation a pris un bon packet d'années et le pire c'est que ça n'a débouché sur RIEN).
    J'ajouterais qu'au vu du contexte actuel de crise social, Dieu sait s'il ya lieu de se poser des questions et de réfléchir à 10 fois avant de prendre une décision relative à son orientation.

    Il faut pas voir les choses comme ça, d'une si tu n'aimes qu'a moitié ce que tu fais alors oui peu être que le jeu n'en vaut pas la chandelle et qu'il faut chercher la solution de securité plutôt que de galerer pour quelque chose qui au fond n'est pas le but de notre vie
    ou bien tu adores ce que tu fais et là même si il ya qu'une chance d'y arriver alors autant la tenter car on n'a qu'une vie.
    Donc à toi de voir à quel point tu es près à t'investir pour ton domaine et si au fond de toi ca t'apportera du bien être.
    Merci ma chérie pour les conseils, mais tu n'a fais que m'apprendre ce que je sais déjà! "On n'a qu'une seule vie", c'est mon leitmotiv, "il faut la vivre comme on l'entend", c'est MA philosophie.
    Mais...le mot magique, celui qui (amour ou pas amour pour le métier visé) fait quand même sa loi, tu l'a cité: "galère", ce que moi j'entendais par "se donner du mal".

    OK quand on aime on accorde moins d'importance au côtés désagréables, on est tous d'accord là dessus; mais il y a d'autres paramètres qui interviennent ma chérie...Si j'avais 18 ans je me serais jeté dans le domaine qui me plait par dessus tout sans me soucier des débouchés (même si d'autres doivent penser que c'est quand même pas raisonnable, voire suicidaire).
    Mais à 30 ans, je peut te dire que cette composante "galère" tu commences à la voir plus lisiblement, malgré tout l'amour que tu peux avoir pour le métier auquel tu aspires. D'autant plus quand tu es parent.

    Enfin, note bien qu'à aucun moment j'ai dis que ma décion est définitivement d'abandonner le parcours de mes rêves.
    Citation:
    Posté par laura400
    c'est mieux d'y etre MCF (ou autre métier dans la recherche) que infirmier, non! mais bon, on peut pas non plus avoir et le beurre et l'argent du beurre!...

    Ca c'est ton point de vu, je vois pas en quoi le metier de MCF est mieux que infirmier, j'espère bien qu'il ya des infirmiers qui trouvent que leur metier est le meilleur du monde sinon que feront les malades.
    De quoi je me mêle là! hein!! C'est à RMIste que je m'adressait, tout spécialement. Il a DEJA un doctorat, les 10 années de "galère", c'est pour lui chose accomplie; alors à partir de là, et sachant qu'il est face à 2 métiers qui lui plaisent autant l'un que l'autre (infirmier et MCF), il serait naturel qu'il opte pour celui qui lui offrent plus d'avantages, tu ne crois pas! Alors la question que je lui avait posée, c'est, en d'autres termes, la suivante: Le métier de MCF n'est-il pas à tes yeux plus attractif que celui d'infirmier? (j'avais pensé au salaire notamment, mais aussi au fait qu'il vient de se diriger vers le métier d'infirmier à défaut d'avoir pu être MCF, d'où ma conclusion que ça restait un second choix).

    Quand à l'attitude qui consiste à mépriser cetains métiers, je te défend de m'y mêler, je ne suis pas de cette bande de débiles. Si j'ai un bon conseil à te donner c'est d'apprendre à lire entre les lignes si tu veux que tes remarques soient plus pertinentes; en effet, j'avais écris à RMIste ceci:
    'ai en même temps envie de faire plein de choses
    ce qui sous-entend bien que j'ai de l'intérêt et du respect pour un grand nombre de métiers, divers métiers.
    Tu aurais pu en déduire que je ne dois pas être d'un esprit aussi étroit que tu t'es empressée de le dire!

    Et d'ailleurs Marc7484, par son expression "à un étage inférieur",à mon avis, n'a pas voulu désigner en tout premier lieu des "sous-métiers" comme tu dis (tu es d'ailleurs la seule à en parler). Son expression renvoie bien davantage au nombre d'années d'études qu'à une idée de "sous-personne" ou autre...
    car encore une fois, c'est un paramètre d'importance, parfois déterminante: bon nombre de personnes n'ont pas fait un métier pour le nombre d'années d'études requises et les moyens d'y parvenir (notamment financiers). Et le métier qu'elles ont choisi dans un "étage inférieur" n'est pas automatiquement un "sous-métier"

    Ouais jouer au riche dans un pays où les gens meurent de faim, je trouve pas que c'est le top, c'est un peu profiter de leur misère.
    Est-ce que tu sais à qui tu parles ma chérie?
    Moi jouer aux riches? D'abord je suis loin d'être riche, et tu crois vraiment que c'est profiter de leur misère que d'habiter chez eux et acheter leurs produits? Je pense plutot que c'est contribuer à leur développement économique. Et comme ça m'aiderait aussi, tout le monde est content!!


    A mon tour de te juger ma chérie: tu adoptes trop souvent une attitude qui consiste à tirer des conclusions trop vite, à coller des étiquettes aux gens trop rapidement (j'ai lu d'autres de tes remarques, plus antérieures). Approfondis davantage tes réflexions, essaie de développer ton aptitude à comprendre ce qui peut se cacher derrière quelques mots...
    A part ce petit défaut, tes interventions ont leur intérêt

    Je ne sais pas tout à fait ce que je vais faire dans les années à venir, mais en tout cas vivement la retraite n'est-ce pas RMIste

  11. #279
    Magalaye

    Re : Ré-orientation professionnelle des chercheurs

    Citation Envoyé par laura400
    Qu'est-ce qui, dans ce que j'ai pu écrire, te permet d'affirmer que je cherche "le métier bien payé"? Et d'après toi je cherche à réunir toutes ces conditions?! Eh bien ma chérie, permet-moi de te dire que tu es pas très douée en devinettes d'autant plus que tu as juste à lire pour te rendre compte que tu n'es pas tout à fait sur la bonne voie... je disais simplement à RMIste que les voies et les métiers qui m'intéressent, il y en a un bon nombre, mais que je souhaite éviter les voies sans issue.:
    désolée jai pas fais attention à ton age et j'ai cru que tu sortais de terminale.
    Que fais tu dans la vie si c'est pas indiscret?
    Citation Envoyé par laura400
    A 30 ans, il ne serait pas tout à fait raisonnable de débuter un parcours comme celui de RMIste (sa formation a pris un bon packet d'années et le pire c'est que ça n'a débouché sur RIEN). .:
    Je ne connais pas personellement Rmiste mais d'après ce que j'avais lu, Rmiste avait bien reussi et avait un bon travail en Australie, c'est juste quand il est revenu en france que ca a pas marché, mais la France c'est pas vraiment un pays d'avenir de la recherche...

    Citation Envoyé par laura400
    A mon tour de te juger ma chérie: tu adoptes trop souvent une attitude qui consiste à tirer des conclusions trop vite, à coller des étiquettes aux gens trop rapidement (j'ai lu d'autres de tes remarques, plus antérieures). Approfondis davantage tes réflexions, essaie de développer ton aptitude à comprendre ce qui peut se cacher derrière quelques mots...
    A part ce petit défaut, tes interventions ont leur intérêt
    :
    Ok j'en prend note, merci de tes conseils

  12. #280
    laura400

    Re : Ré-orientation professionnelle des chercheurs

    Citation Envoyé par Magalaye
    désolée jai pas fais attention...
    Y a pas de mal !
    Et pour répondre à ta question:
    Que fais tu dans la vie si c'est pas indiscret?
    Je suis maman, épouse, étudiante et demandeur d'emploi.
    Je te jure que j'ai pas le temps de me gratter la tête...ah j'allais oublier: et bonne à tout faire à la maison!
    Je m'ennuie pas...
    Je te laisse je vais faire les courses Bonne après midi!!

  13. #281
    val580

    Re : Ré-orientation professionnelle des chercheurs

    C'est dingue !

    Je me présente je suis en première année de medecine mais bon c'est foutu et je vais arrêter.Je tient pas le rythme.Je veux faire un master neurosciences (après licence de bio) dans le but de faire de la recherche , ou alors aller en école d'ingénieur si je peux.
    Avec tout ce que vous dites , m'inscrire à la fac de bio ne serai pas forcément une bonne idée...
    J'ai pensé à la Fac de pharmacie mais j'ai peur de rater le concours et d'être démotivé comme cette année.
    Mes parents me disent de faire un DUT ou BTS ( ex:biotechnologie) pour avoir un diplôme proffessionalisant..Sages paroles mais je préfère aller à la fac , le programme et l'environnement me plait plus.

    Je suis totalement perdu.Je ne sais plus vraiment qui je suis , ce que je veux être , ce qui me motive même...

  14. #282
    actuarius

    Re : Ré-orientation professionnelle des chercheurs

    Salut val850, je pense comme tes parents : fais un bts/dut ce sera mieux. D'autant que dans la branche bio, bons nombres de masters pro sont accessibles après un bts via un L3/L4 avec options dominantes pour le master.

  15. Publicité
  16. #283
    Cindycmo

    Re : Ré-orientation professionnelle des chercheurs

    Citation Envoyé par val580
    C'est dingue !

    Je me présente je suis en première année de medecine mais bon c'est foutu et je vais arrêter.Je tient pas le rythme.Je veux faire un master neurosciences (après licence de bio) dans le but de faire de la recherche , ou alors aller en école d'ingénieur si je peux.
    Avec tout ce que vous dites , m'inscrire à la fac de bio ne serai pas forcément une bonne idée...
    J'ai pensé à la Fac de pharmacie mais j'ai peur de rater le concours et d'être démotivé comme cette année.
    Mes parents me disent de faire un DUT ou BTS ( ex:biotechnologie) pour avoir un diplôme proffessionalisant..Sages paroles mais je préfère aller à la fac , le programme et l'environnement me plait plus.

    Je suis totalement perdu.Je ne sais plus vraiment qui je suis , ce que je veux être , ce qui me motive même...
    C'est toi qui voit mais la fac c'est a double tranchant car c'est facile d'accès et tu peux y rester longtemps sans qu'on t'emmerde mais le bilan des comptes se fait à la sortie et non à l'entrée dans le système fac, et si t'as pas minimum 14/15 de moyenne et ben ca va être galere pour faire quelque chose.
    Donc attention car la fac semble ouverte à tout le monde et pas elitise mais en fait elle privilegie que les meilleurs et les autres sont jetés et doivent se demerder eux mêmes.
    Enfin d'un coté c'est juste de favoriser ceux qui travaillent le plus et sont motivés.
    Dernière modification par Cindycmo ; 26/03/2006 à 09h56.

  17. #284
    camaron

    Re : Ré-orientation professionnelle des chercheurs

    [QUOTE=Cindycmo]Donc attention car la fac semble ouverte à tout le monde et pas elitise mais en fait elle privilegie que les meilleurs et les autres sont jetés et doivent se demerder eux mêmes.
    [QUOTE]
    Et finalement au bout du compte par la filière FAC il faut être beaucoup mieux informé que dans les filières plus selectives au départpour arriver au but. Simplement dans un cas les règles du jeux sont un peu mieux connues par tous. En fac la motivation ne vient pas de l'instution alors si quelqu'un te guide ou que tu es clair sur le but pas de problème dans le cas contraire le risque de frustration est élevé.

  18. #285
    Marc7484

    Re : Ré-orientation professionnelle des chercheurs

    A 30 ans, il ne serait pas tout à fait raisonnable de débuter un parcours comme celui de RMIste (sa formation a pris un bon packet d'années et le pire c'est que ça n'a débouché sur RIEN).
    J'ajouterais qu'au vu du contexte actuel de crise social, Dieu sait s'il ya lieu de se poser des questions et de réfléchir à 10 fois avant de prendre une décision relative à son orientation.



    Il faut en effet réfléchir à 2 fois à 30 ans car on ne peux pas se permettre de faire n'importe quoi (je suis dans ce cas). Il faut choisir un métier qui plait mais qui est aussi réalisable au niveau personnel, professionnel, et économique (débouchés). Je suis actuellement en plein dedans (ancien docteur en reconversion professionnelle).

    Et d'ailleurs Marc7484, par son expression "à un étage inférieur",à mon avis, n'a pas voulu désigner en tout premier lieu des "sous-métiers" comme tu dis (tu es d'ailleurs la seule à en parler). Son expression renvoie bien davantage au nombre d'années d'études qu'à une idée de "sous-personne" ou autre...
    car encore une fois, c'est un paramètre d'importance, parfois déterminante: bon nombre de personnes n'ont pas fait un métier pour le nombre d'années d'études requises et les moyens d'y parvenir (notamment financiers). Et le métier qu'elles ont choisi dans un "étage inférieur" n'est pas automatiquement un "sous-métier"


    Merci pour cette petite mise au point Laura 400. Je n’ai bien évidemment pas évoqué de "sous-métiers" et de "sous-personnes". Ce n’est vraiment pas l’objet de mon propos. Mon expression renvoie bien évidemment au nombre d’années d’études comme tu l’évoques. Je crois aussi fortement à une richesse dans la diversité des métiers et des personnes les excerçant. C'est la base. Sans vouloir polémiquer (ce n’est pas le but de ce forum), je trouve que Magalaye se lance trop et très vite dans des conclusions hâtives. Le minimum c’est de lire et relire les messages et de prendre le temps de les interpréter avant de lancer des conclusions s’apparentant à une vérité générale. Enfin (ouf ) les autres semblent avoir compris la teneur de mes propos.

    Je ne sais pas tout à fait ce que je vais faire dans les années à venir, mais en tout cas vivement la retraite

    Allez positivons on va bien s'en sortir. Je suis persuadé que l'on peut faire d'autres métiers et que cette période de crise peut nous permettre de bien rebondir. . C'est sur que ce n'est pas facile tous les jours ...
    Et puis mieux vaut ne pas attendre la retraite car on en aura surement pas

  19. #286
    Marc7484

    Re : Ré-orientation professionnelle des chercheurs

    Mes parents me disent de faire un DUT ou BTS ( ex:biotechnologie) pour avoir un diplôme proffessionalisant..Sages paroles mais je préfère aller à la fac , le programme et l'environnement me plait plus.


    Les DUT et BTS te permettront d'avoir un accès direct au secteur professionnel. Renseigne toi quand même sur les débouchés de ces DUT et BTS (certains secteurs ne sont pas porteurs). Le rythme est soutenu (contrôl continu, ..) mais pas de mauvaise surprise à l'arrivée si tu bosses régulièrement

    Bon courage,
    Marc 7484.

  20. #287
    Cindycmo

    Re : Ré-orientation professionnelle des chercheurs

    Dut, BTS c'est sur que ca permet de trouver beaucoup plus facilement du travail que avec un doctorat, faut t'il avoir envie d'être technicien aussi.
    Maintenant si quelqu'un est doué,travaille beaucoup et à envie de faire un doctorat je vois pas pourquoi il reussirait pas, faut pas non plus écouter tout ce que raconte les gens. Je dis ca pour les jeunes qui lisent.
    Alors c'est sur que si vous vous en sortez tout le temps ras la paquerette avec le petit 10/11 et que vous arrivez à vous trouvez une thèse par chance (j'en connais), je pense que l'avenir est très incertains....à moins d'avoir la grande revelation de l'univers pendant sa thèse.
    Je crois que ce qui est rarement souligné c'est que être docteur ne veut rien dire en soit, car des docteurs ca peut aller du type qui a juste le niveau d'appliquer ce qu'on lui dit de faire, au type brillantissime très fort dans son domaine.
    Alors quand j'entend que c'est pas normal qu'un docteur n'est pas un travail dans la recherche, j'ai de gros doute car ce qui compte c'est la qualité de ce qu'on fait pendant sa thèse et son post doc alors c'est sur on peut faire une très mauvaise thèse et post doc et pourtant on sera docteur car à moins de stopper un thèse de soi même c'est impossible de ne pas l'avoir donc attention à relativiser ce qu'on entend.
    Enfin, tout le monde sait et repète que la France n'est pas (n'est plus?) un pays pour la recherche donc faut pas s'enteter à vouloir rester en France et faut se delocaliser dans les pays qui aiment la recherche. C'est un choix qu'il faut faire avant de se lancer dans le bain.
    Et pas d'illusion, je doute que la situation change en France, au contraire ca va en s'empirant...

    Donc maintenant prenez la personne serieuse, travailleuse, qui à du talent pour sa matière, le sens du relationel, s'exprime bien et surtout prete à travailler ailleurs que en France alors normalement ya pas de reels problèmes autres que ceux propres au metier mais ca c'est autre chose.

  21. #288
    RMIste

    Re : Ré-orientation professionnelle des chercheurs

    Citation Envoyé par val580
    Je me présente je suis en première année de medecine mais bon c'est foutu et je vais arrêter.Je tient pas le rythme.Je veux faire un master neurosciences (après licence de bio) dans le but de faire de la recherche , ou alors aller en école d'ingénieur si je peux.
    Avec tout ce que vous dites , m'inscrire à la fac de bio ne serai pas forcément une bonne idée...
    J'ai pensé à la Fac de pharmacie mais j'ai peur de rater le concours et d'être démotivé comme cette année.
    Mes parents me disent de faire un DUT ou BTS ( ex:biotechnologie) pour avoir un diplôme proffessionalisant..Sages paroles mais je préfère aller à la fac , le programme et l'environnement me plait plus.

    Je suis totalement perdu.Je ne sais plus vraiment qui je suis , ce que je veux être , ce qui me motive même...
    J'ai fait un DEA de neuroscience et je dis attention, c'est très risqué car peu de débouché.
    Quant aux biotechnologies, pareil: on nous dit depuis 10/15 ans que ca va exploser, que les boites de biotechno vont se multiplier... du pipo bien orchestré par les directeurs d'université qui veulent tous leur filières biotechno et qui envoient des milliers de jeunes aux chomedu (jai vu l'envers du décors côté patron de fac!!!). Les biotechno ne créent pas d'emplois, les rares boîtes privées biotechno sont soit agonisantes soit déjà mortes (ex: genset, le fleuron français de la biotech des années 90 ). Ou alors aux USA qui investissent des milliards.

    Les rares emplois en France sont pris d'assault par des gars comme moi, désespéré et prêt à tout y compris techncicien de labo!

    Je sais c'est pas réjouissant, mais c'est la réalité. Mais bon, l'IUT est quand même mieux au niveau du marché de l'emploi. Faites gaffes à quels DUT, il y a DUT et DUT: les dut nutrition, biotechno, etc... n'amène pas grand chose!

    RMIste

  22. Publicité
  23. #289
    le_troll

    Re : Ré-orientation professionnelle des chercheurs

    Citation Envoyé par RMIste
    Les biotechno ne créent pas d'emplois, les rares boîtes privées biotechno sont soit agonisantes soit déjà mortes (ex: genset, le fleuron français de la biotech des années 90 ).
    Chiffre ? source ?

  24. #290
    RMIste

    Re : Ré-orientation professionnelle des chercheurs

    Citation Envoyé par le_troll
    Chiffre ? source ?
    C'est de notoriété publique que Genset (la plus grosse, l'avenir des biotech en france ) était financée artificiellement par l'AFM (Généthon / pompe à fric) pendant des années avant qu'elle se s'écrase d'elle même après multiples revirements plus ou moins comiques. Ca c'est pour la principale, mais des plus modestes ferment régulièrement, tel que Syntem il y a qq semaines licenciant des dizaines de chercheurs dans l'indifférence générale.

    Mais si tu connais des boîtes de biotechno (je ne parle pas des spinoff des grosses boites de pharmaco) qui gagnent de l'argent après avoir mangé l'argent des invesistisseurs capital/risque, je veux bien les connaître!

    RMIste

  25. #291
    le_troll

    Re : Ré-orientation professionnelle des chercheurs

    ce n'était pas pour genset que je voulais des sources et des chiffres, mais à propos de cette affirmation

    Les biotechno ne créent pas d'emplois, les rares boîtes privées biotechno sont soit agonisantes soit déjà mortes
    pour répondre a ta question j'en connais au moins deux proteinXpert et Génome Express à grenoble.
    a par celle qui comme celle-ci prospèrent seul, le cycle de vie de ces biotech se fini souvent par un rachat par une boite plus grosse. Dixit le responsable de l'incubation au CEA de grenoble c'est le cycle normal de vie des start-up et les personnes qui y travail sont rarement virées aprés rachat car ils sont les dépositaires du savoir faire de la start-up raison du rachat (dixit toujours le même monsieur). et l'autre raison du rachat c'est le dévellopement de l'activité en question ce qui ne doit pas être destructeur pour l'emplois ...

    Maintenant la raison de ma question c'est qu'a part ce que j'en sais de part là ou je fais ma thèse (statistique du CEA sur le devenir de leur start-up, mais il ne font pas que de la biotech) et les oui-dire que j'en entend, j'aimerais avoir des statiques sérieuses. Car le propre de nombreuse start up c'est qu'elles ne sont connu que dans leur domaine (souvent restreint) et que rare sont celle qui se font un nom avant rachat (enfin de ce que j'en vois)
    Donc je suis d'accord sur le fait que les Biotech n'ont pas tenu les promesses qu'ont espéré dans les années 90 (en même temps faut se souvenir du contexte tout était bon pour trouver du fric, surtout l'exagération) par contre je suis pas sur que le secteur soit si moribon

  26. #292
    RMIste

    Re : Ré-orientation professionnelle des chercheurs

    Moribond, non, mais la grande majorité (je parle des incubateurs que je connais à montpellier et paris) sont constitutés de startup de quelques salariés (et c'est souvent 2/3 chercheurs et quelques techniciens pas plus).

    L'option en or est de se faire racheter par une grosse boîte mais c'est souvent l'exception.

    Mon propos était de conseiller la personne qui veut faire un DUT biotechno dans un précédent post, de ne pas croire ce que disent les promoteurs des sections biotechno des facs/iut... Le marché de l'emploi dans les biotech restera d'après moi très limité. Loin d'accueillir les centaines d'étudiants formés. Et surtout, les docteurs postulent très souvent dans ces petites structures. Donc concurrence pas très loyale pour ces jeunes diplômé des IUT.

    L'industrie des biotechno ne va pas générer de grosses quantité d'emploi dans l'avenir, c'est mon sentiment!

    RMIste

  27. #293
    le_troll

    Re : Ré-orientation professionnelle des chercheurs

    être consituté de quelque salariés est l'une des caractéristiques des start up, aprés ce n'en sont plus, ce sont des PME / PMI de biotech
    A mon sens on a pendant plusieurs année fait des généralités sur les exeptions du marché (celle qui se sont fait racheté, celle qui sont devenu de grosse PME / PMI) La réalité c'est que beaucoup d'entre elles vivent, ou survivent quelque années, en restant des entreprise de moins de 20 salariés, parce qu'elle ont pas les moyens de grossir plus et parce qu'elle externalise certaine de leur activité à d'autre biotech.

    Personnellement a quelqu'un qui veut vraiment faire de la biotech c'est justement de faire un IUT et une licence pro, plutot qu'un doctorat que je lui conseillerais. Il coute moins cher à embauché et si ils sont débrouillard et motivé ils acquièrent rapidement les competences necessaires à la recherche.
    et puis il faut voir que ces formations sont :
    - des passerelles trés aprécié pour continuer
    - là ou se recrute les techniciens dans tout les labo de recherche (public et privé)

    A mon sens (et en l'absence de statistique) le secteur des biotech n'est ni plus ni moins sinistré que les autres secteur d'activité (à emplois qualifié ie bac +2 et plus) en france à l'heure actuel.

  28. #294
    val580

    Re : Ré-orientation professionnelle des chercheurs

    J'ai finalement envoyé des demandes en IUT biotechnologies, on verra bien.Si je ne suis pris nulle part j'irais en fac de bio.J'ai encore parler avec quelqu'un qui m'a dit qu'en bio on ne foutais strictement rien...avec une telle réputation j'ai tout intérêt à aller en IUT.

  29. Publicité
  30. #295
    choubi

    Re : Ré-orientation professionnelle des chercheurs

    non, c'est le propre de la fac ! il n'y a (presque) aucune contrainte
    si tu veux ne rien foutre tu peux très bien le faire, personne t'obligera a assister aux cours mais si tu veux vraiment bosser tu peux le faire aussi!
    dire qu'en fac de bio on ne fout rien c'est uniquement vrai si tu veux louper ton année!

  31. #296
    Magalaye

    Re : Ré-orientation professionnelle des chercheurs

    Citation Envoyé par val580
    J'ai finalement envoyé des demandes en IUT biotechnologies, on verra bien.Si je ne suis pris nulle part j'irais en fac de bio.J'ai encore parler avec quelqu'un qui m'a dit qu'en bio on ne foutais strictement rien...avec une telle réputation j'ai tout intérêt à aller en IUT.
    Quelle Fac?
    Faut faire attention aux elèves de Fac qui disent qu'ils foutent rien, car à la fac tu travailles par toi même donc si il dit on fout rien c'est qu'en fait c'est que c'est lui qui fout rien.
    Moi aussi j'avais dejà entendu ça en allant à la Fac, j'y ai toujours beaucoup travaillé et je m'en suis bien sorti par la suite, alors que ceux qui foutaient rien ou juste le minimum syndicale se sont vite retrouvé OUT.

    L'IUT le système est différent, c'est comme au lycée alors que en Fac tu travailles seul, le prof est juste la pour te guider.

  32. #297
    val580

    Re : Ré-orientation professionnelle des chercheurs

    Je suis à Marseille , il y a deux université qui proposent le parcours sciences et vie.Il y a parcours biologie cellulaire et parcours biochime dans l'une ( aix marseille II) et parcours biochimie et biocell ; SVT ; neurosciences integratives dans l'autre (aix mars I ) .
    Le parcours biologie cell de la première ( Luminy) m'intéresse le plus.
    Pour le boulot j'ai peur , ne subissant aucun pression , de ne pas faire grand chose.
    Et toi tu fais quoi maintenant ?

  33. #298
    Magalaye

    Re : Ré-orientation professionnelle des chercheurs

    Citation Envoyé par val580
    Je suis à Marseille , il y a deux université qui proposent le parcours sciences et vie.Il y a parcours biologie cellulaire et parcours biochime dans l'une ( aix marseille II) et parcours biochimie et biocell ; SVT ; neurosciences integratives dans l'autre (aix mars I ) .
    Le parcours biologie cell de la première ( Luminy) m'intéresse le plus.
    Pour le boulot j'ai peur , ne subissant aucun pression , de ne pas faire grand chose.
    Et toi tu fais quoi maintenant ?
    Je travaille dans la R.D dans une industrie de médicaments.
    Le choix t'appartient et toi seul peut savoir ce qu'est le mieux pour toi, moi tout ce que je peux dire c'est que pour reussir à la Fac il faut beaucoup travailler.
    Car les profs ne valorisent en général que les bons élèves, enfin les deux premières années non car c'est un peu tôt mais dès la L3 ca commence. Les profs à la FAC sont souvent des pointures où du moins ont beaucoup de relations interessantes donc si le prof t'aide tu peux vite grimper (sans c'est presque impossible) mais pour qu'il t'aide faut que tu sois bon et que tu te fasses remarquer (surtout avec des bonnes notes). Attention j'ai pas dis que le prof fait tout, c'est l'élève qui fait 99% du travail mais le professeur te donnera le coup de pouce indispensable pour te "caser".
    Mais le plus important à la Fac c'est après la L3 (L3 inclus) car en général c'est la que commence les relations avec des labos. Et pour reussir faut vraiment aimer ce que tu fais et t'y donner à fond sans compter les heures, si tu fais un boulot " de fonctionnaire" du genre juste reviser pour l'exam, ne pas faire d'heure sup pendant tes stages alors oui tu auras peu être tes exams et niveau Bac+X mais à moins de chance tu peux avoir de gros doutes en ce qui concerne ton insertion.
    Car c'est un aspect de la Fac de faire la selection après le diplôme.
    Mais tu peux aller très loin par la Fac si t'es bon et motivé. Les mauvais échos que tu entends de la Fac ca vient du fait que les gens ne sont pas selectionés à l'entrée donc t'as un peu de tout et n'importe quoi au début mais ils se font vite ejecter après la première ou deuxième année en générale. T'as aussi des gens pas serieux qui arrive toujours à passer en ayant 10, eux y se font avoir à la fin de leur études, car un diplôme avec 10 ne vaut pas grand chose alors que si t'as 15 ou 16 de suite ca donne beaucoup de valeur.

    Mais oui comme tu l'as dis il faut être independant et savoir s'imposer des règles de vie, je crois que c'est surtout une question de maturité. Au pire si tu redoubles en première ou deuxième année c'est pas grave si tu ten sors bien après par contre faut surtout pas redoubler après la deuxième année.

    Si tu prefères un enseignement style lycée alors faut peu être preferer l'IUT, de toute façon je crois que tu peux aller à la Fac après un IUT si t'as un dossier potable.

  34. #299
    WestCoast85

    Re : Ré-orientation professionnelle des chercheurs

    Bonsoir,

    Je suis en tous point d'accord avec toi Magalaye sur la fac. Le sécret de la réussite, c'est 99% de boulot et 1% de relation !!!

    Ensuite, je suis passé par un IUT avant d'intégrer une licence de chimie (L3 now) et je dois dire que mon niveau était largement supérieur à ceux provenant d'un DEUG (L2 now) que ce soit en théorie et forcément en pratique.
    La curiosité ne favorise que les esprits préparés

  35. #300
    RMIste

    Re : Ré-orientation professionnelle des chercheurs

    Je continue ma réorientation professionnelle: j'ai passé le concours infirmier et je suis admissible à l'oral. J'ai en fait eu assez de point à la première partie de l'épreuve (tests psychotechniques et culure générale). J'ai pas mal bossé sur les bouquins car c'est assez particulier comme mécanique les tests psychotechniques.

    Maintenant l'épreuve orale va être décisive car je vais devoir justifier le fait de reprendre des études à mon age avec mon doctorat et mes années à l'étranger plus le fait de passer du statut d'enseignant à la fac à celui d'étudiant!!!

    C'est pas gagné... Pour l'instant je savoure cette première étape (300 sélectionnés sur plus de 800 inscrits et pour au final 100 places!!!)

    RMIste

Discussions similaires

  1. choix des Licence professionnelle
    Par ROMAINJ dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 2
    Dernier message: 09/07/2007, 21h27
  2. Orientation professionnelle
    Par lolokiapp dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 0
    Dernier message: 18/06/2006, 16h53
  3. Pour les chercheurs et étudiants/chercheurs
    Par Jiav dans le forum Actualités
    Réponses: 0
    Dernier message: 14/12/2005, 03h20