Discussion fermée
Page 3 sur 4 PremièrePremière 3 DernièreDernière
Affichage des résultats 61 à 90 sur 99

Publication d'une grande découverte impossible



  1. #61
    Pio2001

    Re : Publication d'une grande découverte impossible


    ------

    Bonjour,
    Moi aussi, je trouve qu'il y a des erreurs.

    Page 6 : une formule d'analogie aussi ne peut pas être réduite, ni étendue (hors équivalence)...

    De deux choses l'une : on peut tout-à-fait réduire la formule d'analogie prise en exemple en retirant le mot "distante" après le mot "paroi". Il est en effet inutile de préciser que la paroi est distante. Alors l'affirmation comme quoi il est impossible de réduire la formule d'analogie est fausse.
    Ou alors, on considère que l'on est dans un "cas d'équivalence". Le résultat est en effet équivalent au point de départ. Dans ce cas, je ne vois pas ce que la règle du paragraphe 3.4.2 nous apprend en dehors du fait qu'il est impossible de changer une formule sans la modifier.

    § 3.4.3, Dans la formule suivante, les éléments de la [] sont immobilisés entre eux.

    Non, ils ne le sont pas, on peut faire passer le 0.5 à gauche du signe = en écrivant
    p / 0.5 = g x t2

    Ensuite, il est possible d'ajouter +1-1 sans modifier l'équilibre de la formule,

    D'abord il est incorrect de mélanger des grandeurs dimentionnelles (ici une distance) avec des nombres purs. Il faut préciser si on parle de mètres, de pouces ou de pieds.

    Ensuite, aucun des éléments de 0.5 x g x t2 ne peut passer de l'autre côté de +1-1 sans le groupe entier.

    C'est vrai pour cette formule, mais c'est faux pour la formule



    Là, si on ajoute +1-1 à droite, les termes de gauche peuvent indépendamment passer à droite du -1+1. Dès lors, à quoi sert la remarque du paragraphe 3.4.3 ?

    -----
    Dans un espace vectoriel discret, les boules fermées sont ouvertes.

  2. Publicité
  3. #62
    Deedee81
    Modérateur

    Re : Publication d'une grande découverte impossible

    Salut,

    Moi j'ai trouvé ça lisible mais sacrément peu rigoureux.

    Mais ce genre d'étude m'a plutôt l'air d'être de la psycholinguistique (du langage dans le domaine de la physique), pas de la physique. Je me trompe ?
    "Il ne suffit pas d'être persécuté pour être Galilée, encore faut-il avoir raison." (Gould)

  4. #63
    cotteam

    Re : Publication d'une grande découverte impossible

    J'ai noté les remarques, dont le résumé et la conclusion à revoir, trop de tableaux...

    La rédaction ne semble pas rendre compte que c'est une série de découvertes (indépendantes) : les méta-opérations coté math, idem coté linguistique, la précision, le lien entre formules coté physique, la logique, etc. J'avais d'abord écrit plusieurs articles et comme c'est trop long pour publier, je les ai rassemblé en une semaine en un "article" trop long, pour HAL. Ce qui fait que pour les résumé - discussion générale et conclusion, je les ai expédié car je n'y suis pas arrivé.

    Le but de la rédaction était une "exposition visuelle" en deux colonnes à comparer. Le but était, à partir de la comparaison inédite entre les deux formules, de se rendre compte après autant d'observations : "comment est-il possible qu'il n'y ait que des confirmations là où l'on attendait une contradiction dès la seconde observation ?" (Ce qui est la signature des découvertes). Apparemment, ce n'est pas réussi.

    Ensuite pour les explications, je n'en ai pas. Hormis que "la nature est ainsi faite". Ne cherchez pas de théorie personnelle, "d'étude" ou autres, il n'y en a pas. J'ai ajouté le lien avec la cognition parce qu'il apporte des recoupements supplémentaires.

    Donc, le sujet du topic reste valable ; comment publier une telle série de découvertes ? Si vous avez des suggestions ?

    Pour Rincevent, cette contradiction est levée dans la section 5.4.4
    Comment se fait-il que vous les lisiez comme des "règles" svp ? Je suis censé les avoir écrit comme des observations et l'ensemble n'est pas censée être une "démonstration", c'est une exposition ?
    Note : ce sont ces parties "confirmations" qui resituent ces découvertes par rapport aux repères de domaines.

    Pour Pio2001, cette observation ne concerne que les formules des lois physiques, (il semblait que je l'avais écrit plus haut, je l'ai peut être coupé). Le passage de l'autre coté du signe "=" ne délie pas un rapport de proportions, il le conserve..
    - paragraphe 3.4.2, ce n'est pas une règle, c'est une observation invariable dans les deux types formules. Cela n'avait pas été remarqué auparavant. C'est aussi ce qui identifie qu'une formule d'UNE loi physique correspond à UN principe, si elle est trop longue et compliquée, c'est qu'elle en chevauche un autre (l'effet "grille" que j'évoquais).

    J'ai noté vos remarques pour modifications afin de les prévenir. Je vais de résumer dans un prochain post.

    Deedee81, si vous cherchez une spécialité, un spécialiste ; il n'y en a pas. D'où la difficulté de publier. Les parties "confirmation" de l'article (je remets le lien) le montrent avec simplicité et évidence : c'est la démarche inverse qui est à faire.

  5. #64
    obi76
    Modérateur*

    Re : Publication d'une grande découverte impossible

    Citation Envoyé par cotteam Voir le message
    Parmi les confidences, j'en ai eu une (choquante par rapport à ma première approche "naive") qui était que le chercheur avait "pour priorité de conserver sa situation personnelle stable".
    Sans doute pour ne pas remettre en jeu sa réputation avec une publication sur un sujet auquel il ne croit pas, non ?
    \o\ \o\ Dunning-Kruger encore vainqueur ! /o/ /o/

  6. #65
    Deedee81
    Modérateur

    Re : Publication d'une grande découverte impossible

    Citation Envoyé par cotteam Voir le message
    Deedee81, si vous cherchez une spécialité, un spécialiste ; il n'y en a pas. D'où la difficulté de publier. Les parties "confirmation" de l'article (je remets le lien) le montrent avec simplicité et évidence : c'est la démarche inverse qui est à faire.
    No problemos,

    A défaut de pouvoir apprécier cette approche, je trouve l'idée quand même fort sympatique. Je te souhaite donc bon courrage dans tes recherches.

    P.S. : il me semble quand même que ta recherche s'approche fort de la linguistique, la syntaxique et la sémantique (surtout ce dernier en fait). Et il existe des spécialistes.... que je ne connais pas du tout. Tu devrais peut-être te renseigner sur les spécialistes de la sémantique. Peut-être que ça n'a rien à voir, mais ça ne coute rien de jeter un oeil
    "Il ne suffit pas d'être persécuté pour être Galilée, encore faut-il avoir raison." (Gould)

  7. #66
    DomiM

    Re : Publication d'une grande découverte impossible

    Bonjour,

    L'avez vous montré à un psychothérapeute ?

    1 - vous avez quitté les études
    2 - vous vous exprimez très bien

    assez tôt dans l'éducation on sépare les matheux des littéraires
    vous aimez la littérature mais vous aimeriez aussi comprendre les maths et la physique alors vous avez cherché un pont entre eux et la langue et vous l'avez peut être trouvé pour vous et vos pair littéraire qui on le même désir.
    Seulement vous n'avez pas conscience de ça et vous pensez que vous avez fait une belle découverte comme tout ceux qui parvienne enfin à résoudre un conflit psychique.
    J4ai eu le même problème, je voulais transformer la terre en arche interstellaire climatisé mais quand j'ai pris conscience que c'est impossible par manque d'énergie j'ai compris que j'avais échafaudé ça parce n'ayant pas de religion j'avais besoin de savoir à quoi ça servait tout ça.
    Mesurer la masse de la situation permettrait de connaitre sa gravité :)

  8. Publicité
  9. #67
    obi76
    Modérateur*

    Re : Publication d'une grande découverte impossible

    Je tiens juste à faire remarquer à DomiM que contrairement aux 3/4 des "découvertes géniales que j'ai faite et que personne ne veut la mettre en oeuvre parce que les méchants lobby / laboratoire / etc. perdraient de l'argent" (la fusion froide en fait pour le moment partie), cotteam nous a exposé sa théorie, LUI. On pourra toujours la discuter etc, mais au moins il ne s'est pas enfermé dans un scénario conspirationiste et il fait profiter de ce qu'il pense avoir trouvé.

    Que ça ait une quelconque valeur scientifique c'est autre chose, en tous cas la démarche est là.
    Dernière modification par obi76 ; 04/02/2011 à 10h47.
    \o\ \o\ Dunning-Kruger encore vainqueur ! /o/ /o/

  10. #68
    vaincent

    Re : Publication d'une grande découverte impossible

    Citation Envoyé par obi76 Voir le message
    Que ça ait une quelconque valeur scientifique c'est autre chose, en tous cas la démarche est là.
    Une démarche qui repose sur une très grande naïveté tout de même...

  11. #69
    pelkin

    Re : Publication d'une grande découverte impossible

    Fabuleux, nous assistons en direct à la REdécouverte de la commutativité, de l'associativité et de la transitivité.
    Dommage pour Alain Connes qui va devoir chercher autre chose.

  12. #70
    obi76
    Modérateur*

    Re : Publication d'une grande découverte impossible

    Citation Envoyé par vaincent Voir le message
    Une démarche qui repose sur une très grande naïveté tout de même...
    Certes, oui
    \o\ \o\ Dunning-Kruger encore vainqueur ! /o/ /o/

  13. #71
    Deedee81
    Modérateur

    Re : Publication d'une grande découverte impossible

    Citation Envoyé par vaincent Voir le message
    Une démarche qui repose sur une très grande naïveté tout de même...
    C'est pas trop grave.

    Je trouve que l'effort mérite quand même des encouragements. Ca ne peut que lui être profitable, quoi qu'il en resorte. C'et en forgeant qu'on devient forgeron.

    Citation Envoyé par pelkin Voir le message
    Fabuleux, nous assistons en direct à la REdécouverte de la commutativité, de l'associativité et de la transitivité.
    Dommage pour Alain Connes qui va devoir chercher autre chose.
    MDR
    "Il ne suffit pas d'être persécuté pour être Galilée, encore faut-il avoir raison." (Gould)

  14. #72
    ClairEsprit

    Re : Publication d'une grande découverte impossible

    Bonjour,

    j'ai lu le début de votre article. Je vous donne mon sentiment sur les premières pages. Peut-être la suite du document me donne-t-elle tort mais il me semble que vous présentez comme deux choses distinctes deux choses qui sont profondément identiques.

    Il y aurait selon vous d'un côté les formules physiques exprimées en langage mathématique, saisissant une certaine forme de réalité, et de l'autre des analogies exprimées en langage verbal sur les phénomènes saisis par lesdites formules.

    Dans ce que vous qualifiez je crois de formule d'analogie, vous mettez en lumière le fait qu'on puisse remplacer certains termes clé de l'analogie par d'autres termes tout en conservant la puissance de l'analogie, si on définit la puissance de l'analogie par sa capacité à coller à la formule ou au phénomène physique décrit.

    Ceci n'a selon moi rien d'étonnant. Ce n'est que la conséquence du fait que la physique utilise le langage naturel codé par des symboles mathématiques. Les symboles mathématiques ne sont que des contractions, des résumés en quelques signes de ce que l'on pourrait exprimer en langage parlé avec la même qualité mais avec plusieurs tomes.

    Vous avez remarqué que les analogies avaient des degré de précision; on peut augmenter la puissance de l'analogie par exemple en multipliant les balle de tennis dans le cas du gaz. Poussez le processus de précision de l'analogie pour coller exactement à la formule, et vous aurez tous les tomes de bouquins dont je parlais plus haut. Les physiciens préfèrent utiliser des raccourcis avec des symboles plutôt que de réécrire tous ces tomes à chaque ligne d'une démonstration de l'utilité d'un modèle.

    L'analogie écrite en langage parlé est la même chose que la formule mais très dégradée. Elle en a perdu la précision. Plus vous voulez augmenter la précision de l'analogie, plus vous vous rapprochez de la formule. L'analogie converge vers la formule si on fait tendre sa précision vers l'infini. L'analogie et la formule ne suivent pas deux chemins séparés.

    Heisenberg avait déjà énoncé ces rapports entre le langage et la science, en disant qu'il fallait que la science puisse toujours être communiquée au moyen du langage. C'est certainement en constatant la rupture entre la réalité expérimentale et sa description conceptuelle qu'il en a pris consience.

  15. Publicité
  16. #73
    DomiM

    Re : Publication d'une grande découverte impossible

    Citation Envoyé par obi76 Voir le message
    Je tiens juste à faire remarquer à DomiM que contrairement aux 3/4 des "découvertes géniales que j'ai faite et que personne ne veut la mettre en oeuvre parce que les méchants lobby / laboratoire / etc. perdraient de l'argent" (la fusion froide en fait pour le moment partie), cotteam nous a exposé sa théorie, LUI.
    Pour la fusion froide tu pourrait lever 70M$ si tu avai un statu de scientifique reconnu comme Mills qui sort du MIT et a un doctorat de médecine .... et qui a inventé l'existence de l'hydrino et lui a même ajouté la possibilité de se régénérer et de produire directement de l'électricité pour contrer les italiens avec leur catalyseur au nickel qui ne sais que chauffer pour l'instant.
    On pourra toujours la discuter etc, mais au moins il ne s'est pas enfermé dans un scénario conspirationiste et il fait profiter de ce qu'il pense avoir trouvé.
    Faudrait faire un sondage avant d'affirmer que certain ait pu profiter de ça
    Mesurer la masse de la situation permettrait de connaitre sa gravité :)

  17. #74
    obi76
    Modérateur*

    Re : Publication d'une grande découverte impossible

    Citation Envoyé par DomiM Voir le message
    Pour la fusion froide tu pourrait lever 70M$ si tu avait un statu de scientifique reconnu comme Mills qui sort du MIT et a un doctorat de médecine ....
    Quel rapport entre un doctorat de médecine et un niveau reconnu en physique ? Et pour ma part, je ne me permetrai pas de balancer de l'argent dans un système dont on ne sais même pas comment il marche (si il marche, et ça ça reste encore à montrer).

    Citation Envoyé par DomiM Voir le message
    et qui a inventé l'existence de l'hydrino et lui a même ajouté la possibilité de se régénéré et de produire directement de l'électricité pour contrer les italiens avec leur catalyseur au nickel qui ne sais que chauffer pour l'instant.
    Cool, je vais inventer l'"Obino", particule élémentaire que personne ne pourra jamais observer mais je sais qu'elle existe et qu'on pourra faire de grandes choses avec

    Je tiens juste à faire remarquer que quand on parle d'"inventer l'existence", c'est très certainement qu'on a absolument rien compris à la physique et/ou à son fonctionnement.
    \o\ \o\ Dunning-Kruger encore vainqueur ! /o/ /o/

  18. #75
    myoper
    Modérateur

    Re : Publication d'une grande découverte impossible

    De toutes façon, la "découverte" a non seulement déjà été découverte mais aussi déjà publiée.
    http://forums.futura-sciences.com/ep...ions-mots.html
    http://forums.futura-sciences.com/ep...uistiques.html

  19. #76
    cotteam

    Re : Publication d'une grande découverte impossible

    Je l'ai dit plus haut qu'elle avait déja été publiée, c'était une première version erronée (j'utilisais "mots et nombres" qui apportaient de la confusion) et incomplète que j'ai corrigé.

    Celle en ligne, était une version courte, incomplète et sans les parties "confirmations". La version actuelle sur HAL n'est certainement pas encore définitive vu les retours.

    Un des résultats reste incontestable ; le découpage en quatre "invariants" est valable à la fois pour le langage et les mathématiques. Aucun autre découpage n'avait encore eu de telles caractéristiques. Et cela est valable coté linguistique comme coté mathématiques formels.

    Pour ClairEsprit, il n'y a pas de "degrés dans l'analogie". Le sujet, c'est la formule, pas l'analogie. La formule que je donne à observer a des caractéristiques invariables, absolues (et observables). Ces caractéristiques ne se retrouvent dans aucune autre formule (ou phrase) et fait "signature" (ou certificat) qui se retrouve dans l'intégralité des formules des analogies physiques. Donc, un principe physique est lié à une loi physique (sa formule unique) qui elle même est à liée à une formule d'analogie (unique aussi).

    Cette observation invariable est recoupée par une autre ; la signature dans les deux types de formule est identique.

    Qu'il y ait autant de recoupement d'observations autour de ces formules est impossible. Je supposais qu'une lecture de survol serait suffisante pour le voir ? Je souhaiterais savoir lors de vos avis, ce que vous en avez lu et où vous vous êtes arrêté, svp ?

  20. #77
    DomiM

    Re : Publication d'une grande découverte impossible

    on peux aussi découper les mots
    pénétration ->paix naitra tion
    humain -> hue main
    Ornela -> orné la
    ça rentre où ça dans votre théorie ?
    Mesurer la masse de la situation permettrait de connaitre sa gravité :)

  21. #78
    myoper
    Modérateur

    Re : Publication d'une grande découverte impossible

    Citation Envoyé par cotteam Voir le message
    Je l'ai dit plus haut qu'elle avait déja été publiée, c'était une première version erronée (j'utilisais "mots et nombres" qui apportaient de la confusion) et incomplète que j'ai corrigé.
    Vous voulez donc dire que les thèses proposées dans les liens cités au message 75 sont de votre fait ?

    Qu'il y ait autant de recoupement d'observations autour de ces formules est impossible.
    La preuve que non.
    Et on peut en imaginer encore des beaucoup d'autres.

    Citation Envoyé par cotteam Voir le message
    Je souhaiterais savoir lors de vos avis, ce que vous en avez lu et où vous vous êtes arrêté, svp ?
    Vous avez donc déjà pas mal d'avis sur ces fils.

    Vous semblez encore (re ?)découvrir que les mots peuvent former un langage propre a décrire les choses (et permet de résoudre certains problèmes en première approximation) et qu'il est même fait pour ça.
    Il y a des livres de grammaire qui vont vous formaliser tout cela bien plus rigoureusement dans chaque langue.

    C'est un peu comme après avoir démoli une maison, vous constatiez que les éléments de la construction font partie de la dite-construction et qu'en en ayant fait un tas, vous disiez que ces éléments représentent mieux cette maison que la maison elle-même.

    Non seulement, ce n'est pas une découverte car on le savait avant (c'est l'analogie, la description ou l'expérience déjà connue et observée qui est justement le point de départ de sa formalisation mathématique) mais votre conclusion est fausse (la formalisation mathématique reste plus rigoureuse que sa description qui est la plupart du temps inutilisable, et c'est exactement la raison pour laquelle les mathématiques ont été inventés quand les gens ont découvert cette évidence il y a plusieurs siècles).

  22. Publicité
  23. #79
    ClairEsprit

    Re : Publication d'une grande découverte impossible

    Citation Envoyé par cotteam Voir le message
    Pour ClairEsprit, il n'y a pas de "degrés dans l'analogie". Le sujet, c'est la formule, pas l'analogie.
    C'est bien vous qui parlez de "précision" dans votre paragraphe 3.2.3. Ce que j'ai repris par "degré de précision".
    Citation Envoyé par cotteam Voir le message
    un principe physique est lié à une loi physique (sa formule unique) qui elle même est à liée à une formule d'analogie (unique aussi).
    Ce sont une seule et même chose. Si l'analogie est aussi précise que la formule physique, elle représente la même chose, écrite différemment, et alors c'est une question de convention d'écriture.

    En général les analogies sont moins précises que les formules; c'est bien leur raison d'être, c'est en ceci qu'elles se différencient des formules dont elles veulent faire saisir un des aspects.

  24. #80
    cotteam

    Re : Publication d'une grande découverte impossible

    Citation Envoyé par myoper Voir le message
    C'est un peu comme après avoir démoli une maison, vous constatiez que les éléments de la construction font partie de la dite-construction et qu'en en ayant fait un tas, vous disiez que ces éléments représentent mieux cette maison que la maison elle-même.
    C'est pourtant ce qu'est censé démontrer la partie "confirmation".

    Ce que vous avancez n'est pas un argument : souvenez vous par rapport à quoi vous vous basez, svp ? Les mathématiques ne reposaient que sur des postulats en langage naturel, des suppositions ; bref un contrat.

    Idem pour la physique, qui reposait sur les maths. Et idem pour la loinguistique qui reposait sur le découpage "lexique, syntaxe, sémantique". La partie "confirmation" décrit une base commune pour ces trois colosses aux pieds d'argile. Avec la logique en prime.

    Je vous rappelle que je ne l'ai pas fait exprès. Si vous me prétez ce talent d'inventeur pour autant de recoupements, j'en suis très flatté.

    Si vous voulez contester sérieusement, faites le par rapport à ces parties "confirmations", svp ? Car vous serez sur un terrain institutionnel (maths, physique, logique, linguistique).

    L'idéal serait une réunion entre ces spécialistes de ces domaines. Car depuis ces quatre approches académiques, même en s'unissant, aucune ne peut apporter de contre observation à cet article qui pourtant revoit les bases de ces (au moins) quatre domaines. (Comment puis-je publier pour trouver un tel comité de lecture ?)

  25. #81
    DomiM

    Re : Publication d'une grande découverte impossible

    Confirmation que l'on peut remplacer des mots par des variables dans 2 phrases qui ont la même structure ?
    Que si vous vous arrangez bien vous pouvez trouver 4 variables communes en oubliant de dire que ça n'est pas toujours le cas et que donc c'est une règle générale que vous avez découverte fortuitement mais qu'étonnamment personne, depuis que les humains se parlent et font des maths, n'avait découverte ?
    qu'est qui aurait bien pu empêcher ça ?
    Mesurer la masse de la situation permettrait de connaitre sa gravité :)

  26. #82
    cotteam

    Re : Publication d'une grande découverte impossible

    Dans l'article, il n'y a ni "phrase" ni "mot". D'autre part, si vous vous étonnez qu'il n'y ait personne qui l'ait découvert avant, j'ai cherché aussi pendant plusieurs années, certain que quelqu'un d'autre l'avait déja découvert, Descartes en était proche avec les quatre préceptes (voir 6.4). (Cela aurait évité beaucoup de tracas et de désagréments). Hors, c'est le principe d'une découverte, elle est inattendue et il faut bien qu'elle tombe sur quelqu'un.

    Pour ClairEsprit :
    Dans ce sens de "précision" oui, pas "degrés".

    Le terme "détails" est mieux. Si vous avez lu le 3.2.3, il est confirmé au 4.2.

    Il n'y a pas là de contestation possible, c'est trop simple : les deux types de formules sur le même phénomène ont la même "précision". La confirmation d'une loi physique par des mesure va donner des résultats à beaucoup de chiffres après la virgule... jusqu'à ce que la mesure s'écarte des résultats de la formule. Ce qui signifie que la formule doit être plus "précise", en intégrant davantage de sous-phénomènes (détails).
    Hors que ces sous-phénomènes soient formulés par une analogie ou par une formule quantifiable, le résultat est le même, ce qui compte est d'avoir identifié le sous-phénomène. Les mesures seront de nouveau identiques aux résultats de la formule.
    Donc, selon cette observation, il est évident que les deux formules ont la même propriété d'être "précises" ou d'avoir le même "degré de détail" ou "niveau de détails" (ces termes sont mieux que "précision" ?)

  27. #83
    betatron

    Re : Publication d'une grande découverte impossible

    Citation Envoyé par cotteam Voir le message
    Hors que ces sous-phénomènes soient formulés par une analogie ou par une formule quantifiable, le résultat est le même
    Je me garderai bien de formuler un jugement sur l'idée, mais est-ce la lecture de Descartes en vieux français qui conduit à écrire "hors" au lieu de "or" ? (faute d'ailleurs largement répandue sur ce forum...)

  28. #84
    cotteam

    Re : Publication d'une grande découverte impossible

    A propos du post précédent sur la précision, je l'ai envoyé trop rapidement. J'ai décrit l'effet des opérations. Cependant "l'invariant précision" est une autre notion (liée) : chaque formule a une taille naturellement fixée. La réduire en taille n'est pas possible et l'allonger conduit à inclure un autre sous-phénomène, donc elle ne formulerait plus le principe physique "précisément" (précision).

    Cette remarque semble simple et inutile tant elle est visible sur les formules des lois physiques, par contre elle devient remarquable parce qu'elle se retrouve dans les formules des analogies et qu'elle a une opération symétrique associée. En fait la lecture jusqu'à la partie confirmation est nécessaire car l'ensemble est un système fermé (formel).

  29. Publicité
  30. #85
    invité6543212033

    Re : Publication d'une grande découverte impossible

    cotteam, si j'ai bien compris, il y a possibilité de traductibilité entre une analogie et une formule mathématique ... non ?

    Donc pourquoi tu n'essayerais pas de trouver une analogie sur ces fora pour en déduire la face mathématique ... çà serait plus convaincant !

    @ +

  31. #86
    doul11

    Re : Publication d'une grande découverte impossible

    bonjour,

    Citation Envoyé par cotteam Voir le message

    Sur conseil, j'ai publié un test (et protection légale) pour trois cent chercheurs qui n'ont fait aucun retour officiel.

    Ils ont encouragé à publié, mais pour le soutien faudra pas y compter...
    on comprends pourquoi maintenant !


    une découverte grand public, majeure et incontestable
    C'est une blague non ? De plus ça me fait mal de voir Feynman cité dans un article dont la physique est très pauvre, tout comme le niveau mathématiques : école primaire, écrire des 'x' pour multiplier ...

    Cet article me semble n'être qu'une tautologie
    La logique est une méthode systématique d’arriver en confiance à la mauvaise conclusion.

  32. #87
    verdifre

    Re : Publication d'une grande découverte impossible

    Bonjour,
    il ne serait surement pas inutile de replacer cela dans un contexte historique, l'emploi du langage mathématique en physique (à l'epoque on disait philosophie naturelle) n'étant finalement qu'assez récent.
    Souvent , Newton est reconnu comme étant un des premiers à avoir employé le langage mathématique dans le cadre de la physique.
    On peut aussi remarquer que le langage mathématique n'est pas figé et que celui ci évolue
    Le pourquoi et le comment de cette évolution a surement une importance non negligeable pour valider ta théorie.
    fred
    On ne vient pas de nulle part et il serait souhaitable qu'on n'aille pas n'importe où !

  33. #88
    ClairEsprit

    Re : Publication d'une grande découverte impossible

    Citation Envoyé par cotteam Voir le message
    A Cependant "l'invariant précision" est une autre notion (liée) : chaque formule a une taille naturellement fixée. La réduire en taille n'est pas possible et l'allonger conduit à inclure un autre sous-phénomène, donc elle ne formulerait plus le principe physique "précisément" (précision).
    Vous semblez raisonner comme si vous manipuliez deux choses différentes que vous voudriez mettre en parallèle, non sans en éprouver une certaine stupéfaction. Or il s'agit d'une seule et même chose.

    Par ailleurs la réduction d'une description littéraire (analogie) ou d'une formule physique (formule) en unités insécables qui seraient irréductibles n'est qu'une question de convention. Le recouvrement de concept d'une formule à l'autre résulte d'une décision à priori selon la granularité du modèle que j'ai choisie en entreprenant ma description.

    Il n'y a pas de granularité universelle qui soit donnée par la nature. Elle est donnée par les modèles, éventuellement confirmés par l'expérience.

    Si je décide de me limiter à la description des mouvements dans la mécanique newtonienne des formules du genre F = m A sont irréductibles. (ainsi que l,es descriptions littéraires associées, si elles sont aussi précises que la formule). Evidemment si je descend un peu plus bas il me faudra scinder ma formule en unités plus petites qui appréhenderont chacune un concept nouveau. Mais encore une fois c'est une affaire de convention.

    Je ne vois pas où vous intervenez avec une lumière nouvelle. Mais... peut-être devrais-je lire la suite du document... mais dans la mesure où je ne suis pas d'accord d'emblée sur la distinction faite entre analogie (aussi précise que) et formule, je n'en vois pas l'utilité.

    Vous n'avez pas réagi à cela. Ne voyez-vous pas que l'analogie (aussi précise que) et la formule sont la même chose ? Ou peut-être ai-je mal saisi le sens de votre texte ?

  34. #89
    myoper
    Modérateur

    Re : Publication d'une grande découverte impossible

    Citation Envoyé par doul11 Voir le message
    Cet article me semble n'être qu'une tautologie
    C'est encore trop d'honneur.
    Une plaie au nasme, à la rigueur.

    Citation Envoyé par cotteam Voir le message
    L'idéal serait une réunion entre ces spécialistes de ces domaines. Car depuis ces quatre approches académiques, même en s'unissant, aucune ne peut apporter de contre observation à cet article qui pourtant revoit les bases de ces (au moins) quatre domaines. (Comment puis-je publier pour trouver un tel comité de lecture ?)
    Déjà vous semblez supposer les spécialistes d'un domaine ignare ou moins compétent que vous dans les trois autres domaines ... (en fait vous supposez surtout qu'il y a besoin de spécialistes).
    Ensuite, vous oubliez que le langage diffère suivant les époques et les pays ...

    Enfin, il n'y a pas de "contre-observation" a apporter, vous décrivez les choses évidentes pour tous comme ça vous plait a vous, pourquoi*cela devrait -il intéresser quelqu'un ?


    * Quel est l'intérêt de présenter les mots, lettres et phrases ainsi ?

  35. #90
    cotteam

    Re : Publication d'une grande découverte impossible

    octanitrocubane, il n'y a pas exactement "traduction" car ils ne sont pas deux "langages" égaux. La formule de la loi physique est incluse dans celle de l'analogie, comme son squelette. Donc en passant de l'une à l'autre, un composant est perdu : le déroulement par étapes (direction de lecture). Après, oui, il y a "traduction" dans le sens qu'une formule d'une analogie donne l'ensemble des éléments pour composer une loi physique. (voir 4.3 pour illustration).

    Ensuite pour trouver une formule d'analogie, c'est possible... Sauf qu'en contrepartie une faculté permet d'arriver au même résultat ; une analogie, plus naturelle, efficace et pertinente (6 puis 7). Donc, est-ce vraiment pertinent ?

    doul11, c'est pourtant l'auto-biographie de Feynman qui a apporté la correspondance avec la partie physique-maths. Voyez ce qu'il disait de sa propre approche.

    verdifre, oui, prendre du recul historique sur les maths serait très utile, mais je n'ai pas la disponibilité pour le faire. Si vous voulez le faire ?...

    ClairEsprit, "l'invariant" précision identifie le même principe de limite de taille naturelle pour les deux types de formules. Les unités insécables et le phénomène "cible" sont une "décision" dans le sens "d'opération" (l'inclusion) : si vous incluez trop de détails, vous incluez des sous-phénomènes, et il seront éliminés par les opérations de réductions. Ensuite, si vous voulez formuler le sous-phénomène, le principal sera réduit. Donc joindre plusieurs formules n'est pas possible, par rapport aux priorités et clés (6.1) De là se déduit l'effet de grille;

    myoper, Pour les variations entre langues, je l'ai mis, au 3.2.1.
    Pour les spécialistes, il n'y en a pas pour cette découverte; car elle se situe nulle part entre les domaines. D'ailleurs, en utilisant "mot", "phrase" (à la place de formules), vous illustrez la difficulté ; comme vous ne retrouvez pas les repères propres aux maths-physiques, vous la classez linguistique. C'est ce que risquent de faire les linguistes dans l'autre sens, idem pour chaque domaine.
    D'autre cette découverte ne me plaît pas plus qu'à vous, pas moins, j'ai publié parce qu'il y a une conséquence néfaste de mélanger les deux "langages" : le blocage du processus cognitif (qui disparait en isolant les deux "langages" l'un de l'autre). Ensuite... une fois prévenu, chacun fait ce qu'il veut.

Page 3 sur 4 PremièrePremière 3 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. 3C236 est elle la plus grande galaxie découverte ?
    Par Mark_Green dans le forum Archives
    Réponses: 5
    Dernier message: 14/09/2010, 19h56
  2. Découverte de la plus grande structure de l'univers
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 3
    Dernier message: 01/08/2006, 02h33
  3. Une grande découverte...? La z-machine
    Par Pessimiste33 dans le forum Physique
    Réponses: 3
    Dernier message: 28/04/2006, 17h37